Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Assa Traoré chez Jeune Afrique : un concentré de haine et de mensonges contre la France

« Ils ont un droit de mort, ils ont un droit de vie sur nos vies »

On a pêché une phrase au hasard dans ce torrent de haines recuites contre la France et les Français diffusées nonchalamment par Jeune Afrique. Quand Assa Traoré dit « nos », il s’agit des enfants de l’immigration. Et quand elle parle de la « population française », elle met tout son dégoût dans ces deux mots. La France, qui a grassement élevé et nourri Assa, a du mérite : c’est vraiment le pays des droits de l’homme... et de la Noire !

« Aujourd’hui nous vivons encore les conséquences de l’esclavagisme et du colonialisme et ça c’est important que le monde entier le sache et que aujourd’hui la population française, ce pays qui se dit le droit, le pays des droits de l’homme, ce pays qui dit dans le monde entier que c’est un pays démocratique, ce pays qui se dit liberté-égalité-fraternité, il faut que le monde entier le sache qu’aujourd’hui en France toute la population issue de l’immigration n’est même pas considérée comme pouvant participer à la construction de cette France. On n’est même pas considérés comme pouvant participer à la construction de leur propre vie parce qu’ils ont un droit de mort, ils ont un droit de vie sur nos vies ! »

La syntaxe est alambiquée mais ce qu’Assa, peu familiarisée avec l’éloquence, cette tradition française, veut dire, c’est que la France n’aime pas ses enfants de l’immigration et de la colonisation, les deux se croisant effectivement. La personne touffue en robe de geisha s’exprime mal, peut-être sous le coup de l’émotion (la haine), mais elle a un cœur gros comme ça pour son combat acharné contre la France, les Français et les Blancs. Un combat que la presse mondialiste relaye complaisamment.

 

 

La une du Time lui serait-elle montée à la tête ?

Qu’est-ce que cette gorgone antifrançaise, qui a été salariée (jusqu’à fin 2019) de la fondation du Baron Edmond de Rothschild, attend pour aller vivre dans un pays où ne règnent ni racisme ni colonialisme et autres vilenies ? Le Mali ?

 

 

Mince, le Mali est justement déchiré par les luttes fratricides entre « ethnies » : Peuls et Dogons se font la guerre, cultivateurs et éleveurs se disputent les terres, Noirs et Arabo-Berbères s’entre-tuent depuis des générations. La France y mène une guerre depuis 2013 parce que l’armée malienne, trop faible, n’a pas pu arrêter les colonnes de Touaregs venus du Nord, ces anciens mercenaires de Kadhafi rompus à tous les combats.

Assa devrait donc réserver sa fine expertise et des flèches empoisonnées au gouvernement malien, ou alors au Mali tout entier. La militante antiraciste devrait s’intéresser un peu plus à l’histoire de son pays d’origine. Ah, on oubliait : il n’y a pas de racisme en Afrique, uniquement des conflits créés par les Blancs... Décidément, l’école publique française a réponse à tout. Et tant pis pour la vérité !

 

« Assa Traoré naît en janvier 1985 dans le 9e arrondissement de Paris. Elle est issue d’une famille polygame, dont elle considérait les autres femmes de son père comme également ses mères, comptant dix-sept frères et sœurs. Son père Mara-Siré, né au Mali, s’unit d’abord à la Picarde Elisabeth, puis à la Normande Françoise, desquelles naissent sept enfants, puis se marie au Mali avec Hatoumma, mère d’Assa, puis avec Oumou, mère d’Adama ; les deux épouses vivent ensemble à Beaumont-sur-Oise. »

La CAF Family, c’est super. Mais ne soyons pas partiaux : le père Traoré, qui a travaillé comme chef de chantier, est mort d’une exposition à l’amiante. Il a donné 17 enfants à la France, mais avec beaucoup de délinquants dedans. Normal, et malheureux : une famille sans père, ça fragilise la structuration des garçons. Visiblement, certaines filles ne sont pas épargnées. Mais peut-être est-ce le résultat de la polygamie, qui n’a pas que des avantages.

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

99 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2660695
    Le 6 février à 19:15 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Assa Traoré chez Jeune Afrique : un concentré de haine et de mensonges contre (...)

    lol, son problème, c’est quelle n’est vraiment qu’un simple produit marketing

    elle capitalise même sur la mort de son frère :
    la honte

    son frère, délinquant multi-récidiviste,
    racaille de merde,
    qui a fait souffrir des gens, des familles, des mamans,

    qui a fait souffrir des gens de la communauté noire dont elle se réclame :
    comment oses-tu, tapin ?

     

    Répondre à ce message

  • #2660702
    Le 6 février à 19:26 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Assa Traoré chez Jeune Afrique : un concentré de haine et de mensonges contre (...)

    lol,
    elle n’existe que grâce aux "Blancs" qui la vendent

    sinon, elle aurait son cul directement sur le trottoir,
    par ses "frères" africains

    ils te vendent une chèvre, ils te vendent une meuf, n’importe quoi,
    du moment qu’il y a un petit billet

     

    Répondre à ce message

  • Aucun intérêt, allez ouste au salon de coiffure !!! Trop de blabla

     

    Répondre à ce message

  • Etre haï par l’ennemi est une bonne chose et non une mauvaise (Mao)

     

    Répondre à ce message

  • « Aujourd’hui nous vivons encore les conséquences de l’esclavagisme... »

    Mais de quel esclavagisme parle t’elle au juste ? Celle organisée par des tribus noires d’Afrique qui capturaient des membres d’autres tribus plus faibles pour les vendent aux arabes qui eux, en plus de s’en servir, les revendaient aux Anglo-saxons, Hollandais et Juifs ? Ou les amérindiens échangées entre tribus Mohawks, lesquels n’hésitaient pas à déféquer dans le crane de leurs ennemis Français ?

    Balado de Normand Lester (extrait) :

    tinyurl.com/yrksrdsd

    L’ultra gauche US contamine et culpabilise tout l’occident via ses sciences sociale et son impérialisme culturel mais ce ne sont que les Anglo-Saxons qui ont érigé un empire avec la sueur des autres.

    Le 12 juin 1534, Jacques Cartier accoste près de Gaspé où il rencontre les indiens Mic-Mac. Après échanges de biens et de savoir faire, les indiens INVITENT les Français à PARTAGER le territoire. Aucune effusion de sang. Une croix est planté au nom de François 1er. Après 3 autres voyages la ville de Québec est fondé en 1608 et la Nouvelle France ou "Kanata" est née. Elle subsistera, sous les lois d’ancien régime jusqu’en 1763 où les Anglais gagnent la bataille des plaines d’Abraham et prennent le contrôle du territoire jusqu’à aujourd’hui.

    Comparons les 200 ans d’existence de la Nouvelle France à ceux des 13 colonies anglaises sur la côte est des actuel États Unis. En N-F, aucune terres cultivables, infrastructures, maisons, moulins ou autre n’on été réalisé avec la sueur d’esclaves noirs alors que les Anglais au sud ne s’en privèrent pas pendant 246 ans.

    Les seuls rares esclaves noir et amérindiens à avoir été utilisés en N-F étaient des "house negros" c-à-d des serviteurs dans les demeures bourgeoises. Notons que cette manière de faire, alors marginale, s’est accentué après la conquête anglaise de 1763. Après avoir renvoyé en France les nobles et érudits, les Anglais ont gardé les noirs comme serviteurs et les ouvriers et fermiers Canadiens-Français pour les durs labeurs, d’où le titre en 1968 de l’essaie du membre du F.L.Q. Pierre Vallière, intitulé "Nègres blanc d’Amérique".

    Si l’histoire n’a pas fait des Canadiens-français des esclaves au sens propres c’est que les Anglais nous ont permis de continuer de pratiquer le catholicisme et parler français, non pas par magnanimité mais par peur que mes 70 000 aïeuls se joignent aux sécessionnistes des É-U qui préparaient l’insurrection contre la couronne britannique.

     

    Répondre à ce message

  • Suite....Voilà pour le mythe du gentil sauvage en paix avec la nature. En Amérique comme en Afrique, c’est peuplades étaient perpétuellement en guerre, les prisonniers étaient réduits en esclavages et les cadavres étaient souvent profanés.
    pour en faire des ornements. Ils ne possédaient ni la roue, ni l’écriture pendant qu’en Europe on composait sonates et symphonies.

    En Amérique du Nord, ce sont les Étasuniens et les Britannique qui ont exterminés les amérindiens et placé ceux restant dans des réserves. D’ailleurs Ici il y a un adage historique qui dit, à propos des amérindiens : Les Anglais les tuaient, les Français les mariaient. Ces femmes étaient bien contentent de s’extirper de tribus violentes qui ne connaissaient ni la roue et encore moins l’écriture.

    Le problèmes avec l’immigration massive c’est qu’elle apporte nombre d’inculte totalement étrangers à l’histoire locale et nationale. Ces hurluberlus de la soi-disant gauche "woke" consomme depuis leur jeune âge exclusivement l’inculture Hollywoodienne et s’abreuvent constamment aux sources Étasuniennes.

    Cela à l’effet de les coloniser mentalement comme si ils étaient eux-mêmes américains. Dans cette confusion, ils tentent de culpabiliser les Occidentaux qui pourtant n’ont pas eus recours à des Africains pour bâtir Notre Dame de Paris, la Cathédrale d’Amiens ou celle de Cologne. On ne peut pas dire la même chose des étasuniens qui ont développer leur empire avec la sueurs de centaines de milliers d’esclaves, par l’usure et le parasitisme économique, affectionné par un certain peuple élu qui a rapidement conquis ses protestants égocentrique et menteurs qui par leur soif insatiable sont aller piller les autres nations par la force. J’ai toujours pensé que si les Étasuniens n’avaient pas de système de santé universel c’était pour éviter que les noirs en profite.

    Bref, évidemment que les USA sont raciste, malade et sur le point de l’implosion mais cela n’a rien à voir avec nous, les autres occidentaux. Alors que ces militants dit "woke" (en tous cas, il ne sont pas éveillés sur l’histoire) dégagent aux USA où là il pourront leurs pourrir la vie pour des bonnes raisons.

     

    Répondre à ce message

  • Ahahaha le daron a tout déchiré... Il arrivait à gérer 4 femmes en même temps, c’est un exploit, respect. Quand il voulait faire du sport de chambre, il avait l’embarras du choix... c’est le moins qu’on puisse dire. Le type a dû faire des partouzes de folie toute sa vie, je comprends mieux pourquoi il a eu 17 enfants... :)

     

    Répondre à ce message

  • #2661721
    Le 8 février à 06:24 par Coiffeur gynécologue et politologue du vendredi
    Assa Traoré chez Jeune Afrique : un concentré de haine et de mensonges contre (...)

    Sa coupe, on dirait un Tampax usagé

     

    Répondre à ce message

  • Pourquoi tous ces gens qui se sentent encore des esclaves, ( et qui oublient que sans les occidentaux, ils en seraient ou ? ) ne retournent- ils pas tous en Afrique ? Mais C’est tellement plus facile de faire les kékés et de cracher dans la soupe.

     

    Répondre à ce message

  • Marrant cette tendance à dramatiser des prises de position jugées insultante tout en trouvant normal et anecdotique la présence d’une armée sur un sol étranger et ce depuis 8 ans !

    Le pouvoir de nuisance n’est pas le meme !
    Les mecs s’offusquent lorsqu’on leur dit "mais pourquoi toute une armée est au Mali" mais pourquoi vos armées ont detruit la Lybie, cree une instabilité Chronqiue dans tout le Sahel et ont financé Boko haram et tout les arriérés terroristes ?

    Ils te répondent du haut de leur cuisterie légendaire, que Assa doit dire merci à la France d’etre là, qu’elle doit la fermer meme si la mort de son frere est suspecte et qu’elle n’a pas le droit de dire ce qu’elle pense.

    Ce que pense Zemmour ou tartenpion je m’en fou aussi hein ! pourtant je subis ses indigences intellectuelles à longueur de temps ..Donc tout le monde a le droit de dire son ressenti et si elle a constaté et vécu du racisme , benh c’est vrai, du moins pour son cas.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents