Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Attentat de Nice : un an après, les zones d’ombre d’un dossier très politique de 80 000 pages

Quelques jours avant la commémoration, vendredi [14 juillet 2017], de l’attentat de Nice, les juges ont présenté les avancées de l’enquête aux victimes constituées en parties civiles.

 

 

Il y a un an, le 14 juillet 2016, un camion fou déboulait à pleine vitesse sur la Promenade des Anglais, à Nice, faisant 86 morts et plus de 450 blessés. Emmanuel Macron et la France entière ont rendu hommage vendredi aux victimes de l’une des attaques terroristes les plus meurtrières et traumatisantes de l’histoire récente. L’un des dossiers les plus complexes que le parquet antiterroriste ait eu à gérer aussi.

Pour les attentats de Paris, les enquêteurs avaient rapidement pu obtenir des éléments sur un réseau terroriste qui préexistait. Dans le dossier niçois, ils sont partis de zéro pour comprendre le parcours et les motivations de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, l’auteur de l’attaque. Le 27 juin puis lundi dernier, les juges ont présenté l’état de l’enquête aux victimes constituées en parties civiles, faisant apparaître des zones d’ombre.

 

L’attentat

Dès le lendemain de l’attaque, les images de vidéosurveillance ont été au cœur de l’attention médiatique. Les caméras de la ville ont filmé l’attentat sous tous les angles, les enquêteurs ne pouvant que constater avec précision la trajectoire meurtrière du camion, feux de circulation éteints et à près de 90 km/h, sur plus de deux kilomètres.

Après avoir percuté un grand nombre de victimes ainsi que d’importants obstacles (un arrêt de bus et une pergola entre autres), le véhicule a ralenti devant l’hôtel Negresco. C’est à ce moment précis qu’un homme en scooter est parvenu à s’accrocher au marchepied du camion et a tenté d’arrêter le chauffeur, en vain.

Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, toujours au volant, a ensuite tiré à plusieurs reprises avec un pistolet de calibre 7,65 mm. Des agents de la police nationale ont riposté dans un premier temps. C’est 300 mètres plus loin, face au Palais de la Méditerranée, que le camion et le tueur, criblés de balles, ont été immobilisés.

 

Le terroriste

Les enquêteurs se sont concentrés dans l’immédiat sur l’identité du tueur, l’origine du camion et de l’arme utilisée. La carte bancaire retrouvée sur lui et ses empreintes digitales permettent d’identifier Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, un Tunisien de 31 ans qui a épousé une Franco-Tunisienne en 2005. Père de trois enfants, il disposait d’une carte de résident. L’homme présente un profil troublant.

Au moment des faits, il était chauffeur-livreur, connu des services de police pour des faits de délinquance. Son casier judiciaire comportait ainsi cinq condamnations pour violences, vols et dégradations. En janvier 2016, il a percuté des voitures avec sa camionnette. S’en est suivie une altercation avec l’une des personnes : Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, furieux, lui a lancé une palette au visage. L’enquête a finalement conclu que le Tunisien s’était endormi au volant. La justice l’a condamné à six mois de prison avec sursis pour son comportement violent.

Décrit par divers témoins comme un mari violent, il était en instance de divorce et vivait hors du domicile conjugal. Les recherches sur sa personnalité révèlent qu’il menait une vie sexuelle très libre, multipliant les conquêtes masculines comme féminines. Il buvait de l’alcool et consommait des drogues. L’homme, qui n’était pas fiché S, était hors des radars du renseignement français : il ne semblait en contact avec aucun réseau terroriste, ni avec des personnes pratiquant un islam radical.

Lire l’article entier sur lejdd.fr

Les zones d’ombres des opérations de terreur,
à découvrir chez Kontre Kulture :

 

Nice, une enquête avec des obstacles « politiques »
qui ne fait que commencer,
voir sur E&R :

 






Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Personne n’a osé dire le motif de l’attentat au camion : la HAINE maghrébine des Français . On ne donne aucune explication - parce qu’il n’y en a pas d’autres et que la seule valable est interdite : ce serait de "l’incitation à la haine raciale" !!!

     

    Répondre à ce message

    • Vous auriez laissé entendre cela d’un algérien éventuellement, on aurait pu tenter de comprendre où vous cherchiez à en venir...
      Là, un tunisien... Donc tout le maghreb vous hait en somme, juste pour le sport qui plu est, c’est bien ca ?

       
    • Mon cher "BrindAVOINE, bonsoir.
      Je suis Maghrébin et je peux te dire que dans le monde entier ce sont les Africains Francophones- et parmi eux les Maghrébins- qui aiment et respectent "le plus" le Peuple Français.
      Maintenant il se peut que tu ai eu quelques problèmes avec un (ou X) Maghrébin(s).Mais là, cher ami, il ne faut pas généraliser. Moi même j’ai eu des problèmes avec 3 ou 4 FDS...mais pour moi la France reste un Grand Pays Généreux et d’une Grande Noblesse malgré l’existence d’un certain nombre de Xénophobes.
      Ton pseudo veut dire beaucoup de choses mais il m’incite aussi à t’encourager à consommer beaucoup de ce aliment bienfaiteur qu’est l’Avoine pour garder l’esprit clair au moment ou tu exprimes tes idées.

       
    • #1767692

      Réfléchissez un peu que diable !. Je vous renvoie aux excellentes interventions du président (actuellement en CDN). La grande majorité des maghrébins (comme vous dites) veulent, comme vous, vivre et faire vivre leurs familles dignement. Quelques pommes pourries, manipulées par l’état profond (qui n’est pas maghrébin), commettent ces atrocités pour amener le bon peuple à faire les raccourcis que vous faites.
      Pourquoi ? Amener le chaos, la peur, et pondre des lois liberticides, instaurer l’état d’urgence permanent etc etc.
      Voilà...

       
    • "la HAINE maghrébine des Français" je suis français d’origine maghrébine et je n’éprouve pas ce que tu prétends ! Ces idées fausses que tous les maghrébins détestent les francais sont véhiculés par ceux que l’on ne cesse de dénoncer ici soit t’es un troll soit tu as un but ? Il me semble en plus que sur cet attentat de Nice la moitié des pauvres victimes étaient d’origine maghrébine je crois bref peu importe mais n’affirmez pas à la place des autres

       
    • Ridicule.
      Enormement de victimes étaient d’origine maghrébine, le conducteur n’a rien fait pour les éviter. D’ailleurs, la toute première personne percutée - paix à son ame - était une mère de famille voilée.

       

    • Personne n’a osé dire le motif de l’attentat au camion : la HAINE maghrébine des Français



      Cher Brindavoine, je ne sais quel age tu as (j’espère pas trop vieux) mais il va sérieusement falloir arrêter avec le délire parano et redevenir rationnel dans la vie...

      En plus l’on sait bien ici qui écrit le mot « haine » en majuscule, de coutume...

       
    • Le point en commun qu’on entre eux les djihadistes "modernes" n’est pas tant leur religion que le fait que ces types n’ont rien à perdre. Il y a 1,6 milliard de musulmans sur terre. Si c’étaient tous des djihadistes en puissance, nous le saurions, car ça serait invivable.

      La grande majorité des musulmans ont des enfants, une conjointe, des amis, un emploi, une passion, bref une vie normale et équilibrée. Un homme moindrement équilibré ne va pas tout laisser cela pour une vague cause qui le dépasse. Pour les plus jeunes, c’est la même chose. À Dubai, au 70ième étage d’une tour d’habitation luxueuse, un type ne pense pas à aller se faire péter en babouche dans un train, mais à s’enfiler une Occidentale blonde et regarder un "blockbuster" hollywoodien produit par un quelconque Weinstein.

      Je ne dis pas qu’il ne peut pas y avoir quelques idéalistes convaincus dans les groupes djihadistes, mais la majorité des "soldats" sont de pauvres mecs démunis. Le problème c’est le désespoir et l’impression que jamais la vie ne s’améliora. Ceux-là n’ont rien à perdre. Mieux encore, pour quelques secondes, quand ils passeront à l’acte, ils existeront !

      Quand ta famille et ta maison sont détruites et considérés "dommages collatéraux", il ne te reste que la haine. Combien de types qui se sont joints à Daesh n’en ont rien à foutre du Coran et sont loin d’être pieux ou vertueux. Ils se sont joints à l’organisation parce face au désespoir, ils ont l’impression que pour une fois ils pourront changer les choses et avoir un pouvoir sur leur destin. Ils se font manipuler, mais ils font des bombes humaines très zélées, et ce, même à leur insu. Parlez-en au Mossad !

       
  • A propos du camion fou,il est tout a fais possible qu’il est été téléguidé à distance.Je sais pas si les enquêteur n’ont pas procéder à une analyse entière du camion

     

    Répondre à ce message

  • Un camion n’est ni fou ni intelligent.
    Il y a un conducteur dedans, c’est lui le fou.

     

    Répondre à ce message

    • Et si il existait une autre explication ?
      Chacun sait que l’on peut faire faire tout et n’importe quoi á une personne sous hypnose (reprogrammation du cerveau) normalement constituée alors que celle-ci ne soit consciente de ce qu’elle realise, pourvu qu"elle ait des antécédents psychiatriques pour lui faire exécuter un crime parfait.

      ça reste une hypothèse, mais avec l’absence totale de preuves, les enquêteurs devraient ne pas ecarter cette dernière.

       
  • Dans ce dossier, il était aussi question d’un transfert de cent-milles euros.
    Est-ce que cette information qui avait été mise au conditionnelle l’été dernier a été confirmée depuis ?

     

    Répondre à ce message

  • Questions :

    Pourquoi Christian Estrosi fait un selfie avec le terroriste de Nice :

    => https://www.egaliteetreconciliation...

    Dans l’affaire Sandra Bertin et « l’effacement complet des enregistrements

    de vidéosurveillance », elle déclare, je cite :

    J’ai alors eu affaire à une personne pressée qui m’a demandé un compte-rendu signalant les points de présence de la police municipale, les barrières, et de bien préciser que l’on voyait aussi la police nationale sur deux points dans le dispositif
    de sécurité. Je lui ai répondu que je n’écrirais que ce que j’avais vu.

    On nous parle de positionnement de la police municipale et nationale,

    mais jamais, d’où venait le camion, par quelle rue il a pu passé ?

    D’autant qu’un 14 juillet à Nice, les camions sont interdits.

    Là, Rien A Signaler.

    Heureusement pour les niçois qu’un colonel de Tsahal et son "équipe"
    avaient évalué la sécurité de Nice quelques mois auparavant :https://www.egaliteetreconciliation...

    Quand le sage montre la lune, l’idiot regarde le doigt.

     

    Répondre à ce message

    • Exact.
      Article à deux balles d’écriture de la "Vérité" et qui évite de parler des choses qui fâchent.

      - Que l’on se rappelle que ce soir-là très précisément, François Hollande était au Festival d’Avignon pour y rejoindre Julie Gayet et que le dispositif de sécurité Police nationale et autres de Nice en a été affecté d’autant.

      - Ensuite, il y a l’affaire des fourgons de Police qui barraient matériellement l’accès en début de soirée mais ont été mystérieusement déplacés.

      - ET puis évidemment les vidéos privées de première main postées dans les jours qui suivent par des sites sionistes dont une, troublante, montre l’extraction d’une personne derrière le camion juste après l’arrêt final Palais de la Méditerranée.

      Bref, je parie pour une réélection glorieuse du "motodidacte" aux prochaines municipales.

       
  • De tous les "attentats" sérieux qui ont eu lieu ces dernières années, celui de Nice fait partie des plus bizarres. On a vu très peu d’images. Profil du suspect totalement atypique ("faux-musulman").
    [ Ce qui suit est très grave : ]
    Après réflexion sur ce sujet, je crois très personnellement qu’un commando a tiré dans la foule. Cela semble plus correspondre avec les mouvements de foule observés sur les videos.
    Le camion étant l’élément preuve toute faite apportée pour l’occasion...
    Je pense également que ce drame n’aurait jamais eu lieu si nous avions remporté l’Euro de football 2016 quelques jours avant.

     

    Répondre à ce message

    • J’en doute je pense que cette attaque était planifiée depuis un moment. La date du 14 n’est pas un hasard non plus, elle a été choisie pour le symbole qu’elle représente, et la foule qui se massait dans les rues à ce moment là. Le carton était assuré dés lors que le camion est parvenu à contourner les barrages de flics...

       
  • Dans l article ils disent que l’état islamique avait revendiqué l’attaque, mais qu’ils n’ont retrouvé à ce jour aucune connexion entre ce psychopathe et Daesh (autres psychopathes) ... genre, depuis quand la revendication de daesh constitue t il une preuve ? Daesh revendiquerait meme un chien écrasé s’il le pouvait.. ridicule.
    Un psychopate, drogué, bisexuel et qui n’a jamais pratiqué la religion de près ou de loin, de plus qui n’a jamais eu de connexion avec Daesh, mais pourtant suffisamment islamique apparement pour qu’on appelle cela un attentat islamique ? J’en ai ras le bol de voir le mot islam(ique) accommodé à toutes les sauces..

     

    Répondre à ce message

    • Ce psychopathe est un exemple extrême du clampin mondialisé. Celui-ci est sauce harissa. Nous avons dans le genre l’antifa sauce champignons, aux parents fonctionnaires socialistes issus de la France profonde et parfois baptisés, aussi "chrétien" que le psycho précité est "islamique".
      Ni tête, ni valeurs, ni rien : deux drogués au néant, deux malheureux spirituellement morts, deux vampires, anxieux de pomper la vie des autres.
      Qui était au volant de ce camion ? Pouvait-il être téléguidé ? Qu’est-ce qui garantissait le chauffeur, à supposer que le psycho n’ait été que passager, de pouvoir échapper aux tirs de la police ? Ils semble que la police n’ait tiré que d’un côté. Et s’échapper en courant ?
      Qu’est devenue la petite fonctionnaire de police honnête ? Peut-être les indemnités, pour traumatisme psychique supposé aux témoins...

       
    • Suite crac.
      Peut-être les indemnités, pour traumatisme psychique supposé aux témoins, ne servent-elles qu’à acheter leur silence.

       
  • Ni pardon !!!...ni oubli !!!...............qu’on se le dise !!!!!!!!!!!!.............

     

    Répondre à ce message

  • Et les 100000 milles balles que le mec a envoyé en Tunisie quelques jours avant le passage à l’acte on en parle ?

     

    Répondre à ce message

  • #1768734
    Le 18 juillet à 18:18 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Attentat de Nice : un an après, les zones d’ombre d’un dossier très politique (...)

    Pourquoi commenter le roman politico-médiatique que constitue cette tuerie ?
    Aucune raison valable si ce n’est entretenir une polémique qui sert en réalité le projet mortifère de l’ennemi.
    Ce massacre a été organisé par l’Etat profond qui a court-circuité cette fois-ci le sommet de la pyramide de la "province France" (le pouvoir apparent) avec l’appui des "services" d’un état voyou qui a fait en l’occurrence le jeu politique d’un zélu mafieux lui aussi "éternellement lié", point !
    Non, le cadavre placé à l’intérieur du camion n’est pas celui du conducteur blessé à la jambe et exfiltré.
    Non, même le plus nul flic municipal n’arrose pas un pare-brise de camion arrêté sur deux mètres de largeur avec son 38 spécial à si faible distance en évitant soigneusement de viser le conducteur présumé de ce même véhicule.
    Non, un 38 spécial ne perce pas de la sorte un pare-brise de camion, en tir oblique qui plus est.
    Oui, une arme longue perfore un pare-brise de camion et produit ce qui nous a été donné à voir.
    Non, un véhicule qui percute des dizaines de personnes à grande vitesse ne finit pas sa course immaculé (que celui qui n’a jamais heurté un sanglier ou un chevreuil avec sa voiture me jette la première pierre).
    Non, personne ne peut avoir vu l’intégralité de la scène du fait de son étendue (ce qui laisse la possibilité d’y faire entrer ou sortir certains acteurs selon les besoins du scénario).

    Alors, la personnalité ou l’état psychologique supposé d’un individu décédé incapable de défendre la personne qu’il avait été, on s’en fout, maghrébin délinquant patenté ou pas -en même temps, toutes ces racailles qui devraient logiquement être en taule ou reconduites hors de nos frontières seraient bien inspirées si elles commençaient par saisir que c’est le plus souvent parmi ces crapules impunies que l’Etat profond recrute ses "martyrs" contre la promesse d’une remise de peine ou quelques Euros... Les baisés comptez-vous !-, il n’est pas l’auteur de ce crime, point !

     

    Répondre à ce message

    • Heureux qui, comme celui qui a vu son enfant écrabouillé par ce camion n’aura peut être pas la même analyse que toi... quoique celle ci soit raisonnable et sensée !!!...
      Cordialement.

       
    • #1769798
      Le 20 juillet à 13:37 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Attentat de Nice : un an après, les zones d’ombre d’un dossier très politique (...)

      @ redsniper06

      Je connais très personnellement des témoins et victimes directes de ce terrorisme d’Etat -et pour cause, j’en suis- mais je puis vous assurer que ne s’agissant pas de bobos dégénérés, aucun parmi ceux-là n’accorde le moindre crédit au roman médiatico-politique qui l’accompagne.
      Lorsqu’on ne verse pas dans le psychologisme et même si l’on est atteint dans sa chair, il n’y a aucune raison de perdre ses facultés intellectuelles, le libre-arbitre quoi ! Beaucoup feraient bien de viriliser un peu leur pensée car ce qui va suivre est bien plus "punk" qu’un camion dans la foule, au moins, ils auront été prévenus !
      Pleurer sur les victimes ne changera rien à l’affaire, l’Etat profond est en guerre contre nous (l’humanité en fait) et la guerre c’est aussi cela. Sic est !

       
Afficher les commentaires précédents