Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Au nom de la loi je vous endette !

Enquête sur la loi du 3 janvier 1973

Se procurer le livre de Pierre-Yves Rougeyron sur Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #394602
    le 30/04/2013 par H.M.
    Au nom de la loi je vous endette !

    Excellent. Une réponse experte à tous ceux qui persistent à dire que cette loi n’a rien réellement changé à la situation de la France. Jean Monnet ( Money ? ), présenté comme un héros par tous les européistes ( qui ne sont rien d’autres que des mondialistes ), doit être reconnu par tous les autres comme ce qu’il est : un traître et un agent des Etats-Unis.


  • #394622
    le 30/04/2013 par hugo
    Au nom de la loi je vous endette !

    Il est de 1986 !!

     

    • #394691
      le 30/04/2013 par job3848
      Au nom de la loi je vous endette !

      il est jeune mais ca enleve rien...

      regarde tous les vieux tocards qu’on a au gouvernement est qui sont pas CAPABLES !!!


    • #394703
      le 30/04/2013 par bimiman
      Au nom de la loi je vous endette !

      Je suis comme toi, sur le cul. Franchement, respect à ce mec.


    • #394777
      le 30/04/2013 par Judicaël
      Au nom de la loi je vous endette !

      Bon sang, c’est là que l’on voit que le temps passe, j’ai son âge et jamais je n’aurais osé faire ce qu’il a fait....


  • #394659
    le 30/04/2013 par machin
    Au nom de la loi je vous endette !

    Ce qui oblige Giscard a resté là, c’est la gamelle, la place !
    Il n’a pas pu être réélu donc il se vend au plus offrant.

    Giscard a toujours été un arriviste et une merde. Bokassa le démontrait bien à son époque :
    http://www.dailymotion.com/video/xg...


  • #394685
    le 30/04/2013 par anne-magda Lapi
    Au nom de la loi je vous endette !

    Pierre Yves Rougeyron a rédigé un ouvrage sur l’endettement programmé de la France ainsi que des mécanismes et des acteurs prééminents de sa liquidation qui est parfaitement sourcé et instructif.
    Concernant les personnages cités : Monet, Giscard, Barre et Delors ; Monet était un médiocre d’une servilité sans égal, Giscard est toujours le jouisseur qu’il n’a cessé d’être, Barre avait des convictions rigides sans les moyens de les évaluer et Delors, un simple agent du mondialisme qui considère, comme Voltaire, qu’il faut des maîtres et des esclaves, une loi de la nature qu’il faut accompagner.
    Aucun de ces individus n’est, ni n’était doué de conscience, remplacée par un système de pensée qu’ils considèrent comme rationnel et inéluctable. Il faut bien comprendre que pour eux comme pour l’oligarchie, la masse est informe, le peuple méprisable, l’ensemble forme le terreau de leur enrichissement et de leurs privilèges.
    Si un terme peut les qualifier, c’est celui de cynisme.


  • #394762
    le 30/04/2013 par Stev
    Au nom de la loi je vous endette !

    Très intéressant ! Bon, il a un côté un peu pédant ! La jeunesse, sans doute !

     

    • #394858
      le 01/05/2013 par le grand jeu
      Au nom de la loi je vous endette !

      Un côté prudent et posé car c’est un sacré sac de nœuds qu’il dénoue.


    • #395103
      le 01/05/2013 par Chat alors !
      Au nom de la loi je vous endette !

      @Stev

      Vos pensées personnelles......on s’en fout !

      Le dossier en question est d’une extrême gravité car il traite du démantèlement de la France et partant, de toute l’Europe ! "La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre contre les États-Unis **. Une guerre permanente, économique, une guerre sans morts. [...] Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. Une guerre inconnue, une guerre permanente, sans morts apparemment, et pourtant une guerre à mort." Mitterrand François.

      Note : **Il serait plus précis de pointer d’un doigt vengeur , non pas les "Etats-unis" mais, " l’alliance d’une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux " (David Rockfeller), déterminée résolument à s’imposer de gré ou de force comme "autorité supranationale assurément préférable à l’autodétermination nationale pratiquée dans les siècles passés " ( de la même crapule de David Rockefeller) !

      Par ailleurs, cette guerre "inconnue" nous montre de plus en plus son visage hideux et la liste des morts s’allonge de jours en jours !


  • #394782
    le 30/04/2013 par nrv
    Au nom de la loi je vous endette !

    ok il est calé le jeune !
    mais ou a-t-il a vu que les premiers chretiens se disaient "patriotes de Rome" ?
    Les premiers chretiens étaient aux antipodes de tout nationalisme, ils étaient dans l’universalisme du salut offert par Jesus Christ. En plus sachant que les romains et les juifs avaient crucifié Le Christ, je vois pas comment il peut dire un truc comme ça....

     

    • #394898
      le 01/05/2013 par Robespierre
      Au nom de la loi je vous endette !

      Rome n’a pas pris part à cette querelle. Jean écrit « Pilate sortit de nouveau, et dit aux Juifs : Voici, je vous l’amène dehors, afin que vous sachiez que je ne trouve en lui aucun crime. » (19, 4). Mais cela tend à prouver que les Juifs seraient déicides...

      Sauf qu’il convient de remettre chaque « parole d’Évangile » dans son contexte, en particulier politique, et d’étudier par qui et dans quel but chaque texte est écrit. Par exemple Marc et Matthieu parlent de « foule ». Marc précise même que « Dès le matin, les principaux sacrificateurs tinrent conseil avec les anciens et les scribes, et tout le Sanhédrin. Après avoir lié Jésus, ils l’emmenèrent, et le livrèrent à Pilate. » (15, 1). Il poursuit : « Mais les chefs des sacrificateurs excitèrent la foule, afin que Pilate leur relâchât plutôt Barabbas. » (15, 11). Le nom de ce-dernier signifie « Fils du Père ». Les textes sont donc bien plus subtils qu’il n’y paraît dès qu’on veut construire un sens nuancé.

      Matthieu est le seul à relater le fait que le procurateur de Judée se lave les mains. C’est d’ailleurs normal. Matthieu tente dès le début de son évangile de prouver par la généalogie que Yeshoua/Jésus est bien juif et qu’il est le Messiah. « Généalogie de Jésus Christ, fils de David, fils d’Abraham. » (1, 1). Il tente de convaincre des coreligionnaires que le Messie est venu. D’où ce détail des mains lavées, rite important de purification dans le Judaïsme.

      Ni l’ensemble des Juifs, ni Rome n’ont crucifié Yeshoua/Jésus. Le plus probable demeure qu’une élite détentrice des pouvoirs sacerdotaux a perçu le nouveau prédicateur comme un danger pour sa domination. Elle s’en est débarrassé.

      Je ne sais si cela te plaira. Mais couper le Christianisme du Judaïsme, d’un bord les Forces de l’Empire et de l’autre les purs Jedis, relève de l’aberration. Penses-y la prochaine fois que tu manges du pain sans levain, que tu fêtes Pessa’h ou lorsque le temps viendra de t’administrer l’extrême-onction. Résonnera alors l’écho de ce passage de la Bible : « Moïse prit l’huile d’onction, il oignit le sanctuaire et toutes les choses qui y étaient, et le sanctifia. » Lévitique, 8, 10.

      Le sens du mot χριστός se révélera peut-être à toi avec plus de clarté dans cet instant : Jésus « oint du Seigneur », roi par la vertu d’un Saint chrême selon un rite juif. Comme Clovis et ses successeurs.


    • #394928
      le 01/05/2013 par anonyme
      Au nom de la loi je vous endette !

      jean monnet ,valery g d’estaing, raymond barre et j delors les 4 salopes de l’empire
      les 4 enfoires qui nous ont mis dans la merde actuelle (1700 milliards d’euros de dette) avec la loi de 73.
      on dit toujours que l’empire c’est flou, on ne sait pas qui attaquer.....
      et bien la on sait...


    • #395099
      le 01/05/2013 par Aster
      Au nom de la loi je vous endette !

      Merci Robespierre.
      C’est toujours agréable de voir qu’il y a encore quelques érudits par-ci, par-là.
      Pour continuer dans la même veine j’aimerais rappeler que l’épisode des Evangiles où Joseph va chercher son fils au Temple de Jérusalem n’est pas innocent. Jésus n’est pas au temple par hasard ce jour là, Jésus est un galiléen, il est un "premier-né" et comme comme tous les ainés de cette époque et de cette région il est destiné à devenir rabbin. Quand Joseph va chercher son fils au temple il va chercher un étudiant qui a prit du retard en discutant avec ses professeurs.
      Quelques années plus tard le très dévot Rabbi Jésus va faire imploser sa propre religion pour en faire ce que nous appelons le christianisme. Matthieu insiste lourdement sur la judaïcité de Jésus le Nazaréen, ce n’est pas innocent, il y a un message à destination des lecteurs de Matthieu, qui sont , d’après la tradition, des juifs pieux. Matthieu n’est pas à l’usage des Gentils comme les autres évangélistes.
      Les palestiniens chrétiens d’aujourd’hui ( et Dieu sait qu’ils sont nombreux, l’épouse de Yasser Arafat pour ne citer qu’elle à titre d’exemple) sont les descendants de ces premiers convertis.

      Je vous soupçonne, Robespierre, de ne pas être catholique, vous connaissez trop bien les écritures :-)


    • #395566
      le 02/05/2013 par Robespierre
      Au nom de la loi je vous endette !

      De même merci à toi Aster.

      Je comprenais jusqu’ici le mot « rabbi » appliqué à Jésus dans un sens plus évasif, celui de « maître », d’« enseignant », de « professeur de sagesse ». Il ne m’apparaissait pas que Jésus était destiné à être lui-même un ministre du culte. Cela éclaire mieux le sens de ses paroles « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. » (Matt., 5,17)

      C’est un passage intéressant. Il montre que le fondateur du Christianisme est à la fois proche des pharisiens car il partage avec eux l’importance accordée à l’oralité, au commentaire de la loi mosaïque, et dans le même temps il leur reproche leur hypocrisie. Les pharisiens tendaient à produire une interprétation de la Loi douce pour eux, confortant les classes aisées des villes — leur principal appui — dans leur statut privilégié, et dure aux pauvres.

      Trêve d’exégèse sauvage, je ne suis pas un érudit, même si je fréquente régulièrement des textes religieux. Il serait bien malhonnête de laisser croire que j’ai toutes les références en tête. Souvent je sais qu’elles existent et je consulte les textes en ligne en effectuant une recherche par mots-clefs. Puis, si j’ai le temps et si je suis chez moi, je compare avec les éditions dont je dispose (Lemaistre de Sacy — évidemment —, Jérusalem et TOB) pour essayer d’être juste.

      Suis-je catholique ? Je me permettrai de répondre à la question par une pirouette : je m’efforce de tendre à l’universalité. Non de me dissoudre mais d’étendre grâce à autrui le territoire de mon « humaine condition ». Suis-je un naïf ? Certainement pas. J’ai largement pratiqué l’exploration par les gouffres. Simplement j’aime « sonder les écritures ». De tous les lieux, de toutes les époques, de tous les genres. Et je n’envisage ni de laisser prospérer les discours grossiers contre les religions tenus par des fainéants, ni d’abandonner à quelques pharisiens modernes, boutiquiers des remembrances de vieillards idiots, la parole à propos du Judaïsme.

      Allons puiser aux Provinciales afin de mieux le dire : ils étouffent l’esprit de la lettre en s’attachant à la lettre. Et encore, lorsqu’ils la connaissent. Ils sont l’égarement, le mensonge et la mort. Mais Pascal me toise d’un regard sévère. C’est avoir beaucoup parlé de soi pour qui fait assaut d’humilité...


    • #395852
      le 02/05/2013 par jeanvaljean
      Au nom de la loi je vous endette !

      Robespierre, "la lettre tue, mais l’esprit vivifie" la connaissance des écritures vient soit d’une étude approfondie des textes, soit de l’esprit qui les a inspiré. le premier donnera une connaissance sans aucun doute mais l’analyse sera corrompu par le propre jugement (ou façon de raisonner) de la personne, le second sera un don de l’esprit saint à la personne humble. c’est uniquement par ce deuxième moyen qu’on peut parvenir à une analyse vrai des écritures (bien que l’étude des textes est indispensable). En ce qui concerne l’étude des textes de la bible, l’effort humain (qui est nécessaire) ne permettra jamais de parvenir à la vérité. Et je pense que cela est voulu "afin que personne ne puisse se glorifier" mais également pour apporter une justice en ce qui concerne le salut (parce-que c’est ça le thème central des textes bibliques). Dans le cas contraire les intellectuels, les érudits, les plus capables... s’approprieraient le salut uniquement pour eux, comme ils le font à peu près pour toutes choses ici bas.


    • #396005
      le 02/05/2013 par nrv
      Au nom de la loi je vous endette !

      Robespierre, "Je ne sais si cela te plaira. Mais couper le Christianisme du Judaïsme, d’un bord les Forces de l’Empire et de l’autre les purs Jedis, relève de l’aberration."
      Pour ceux qui sont versés dans les écritures, il tombe sous le coup du bon sens que l’on ne peut accuser tous les juifs ou tous les romains, mais bien ceux qui ont lapidé Étienne et applaudit la crucifixion de christ, dont la plupart des membres du Sanhédrin, ainsi que les romains qui, sous Neron et autres persécuteurs (passés et à venir), baissaient les pouces dans l’arène pour que les chrétiens soient livrés au fauves...Il est clair que Jésus lui-même a dit "d’abord les juifs ensuite les païens". c’est qu’il savait que des juifs le suivraient ; Ainsi ses premiers disciples et apôtres étaient juifs.
      Quand a Pilate, malgré les visions et les mises en garde que son épouse a reçu de Dieu la nuit avant la crucifixion de Jésus, il n’a rien fait pour l’empêcher. Pour des raisons politiques, car l’empereur ne lui aurait pas pardonné sa mauvaise gestion des frequentes revoltes juives de l’époque. Donc sa culpabilité ne lui sera pas ôtée.
      "Mais couper le Christianisme du Judaïsme, relève de l’aberration."

      ...sache que cela n’est pas pour me déplaire bien au contraire...comme dit si bien ASTER lorsqu’il cite Jésus : " je ne suis pas venu abolir la Loi mais l’accomplir... Je souscrit avec joie à cette inséparabilité des deux testaments, n’en déplaise a beaucoup. Ce qui implique censément que le 4ème commandement du decalogue : le jour d’adoration de Dieu a toujours été et restera a jamais le 7 ème jour, le samedi...
      Quand aux autres fêtes de la Loi mosaïque elles sont devenues caduques dès lors que Christ eut achevé son ministère. car toutes ces lois cérémonielles n’étaient que la préfiguration, comme je ne doute pas que vous le sachiez, du ministère de Christ en tant que grand sacrificateur et victime expiatoire en même temps.

      Quand au statut d’erudit, "Ec 9:11 J’ai encore vu sous le soleil que la course n’est point aux agiles ni la guerre aux vaillants, ni le pain aux sages, ni la richesse aux intelligents, ni la faveur aux savants ; car tout dépend pour eux du temps et des circonstances."
      L’erudition et la connaissance systematiques des ecritures, si elles ne sont pas vecues dans l’amour Agapé, selon les deux commandements de Jesus (lesquels sont le condensé du decalogue),ne servent à rien.


  • #394835
    le 01/05/2013 par ludvik44
    Au nom de la loi je vous endette !

    C’est vrai que son style est un peu du genre 16 arrondissement de Paris, mais il arrive à vulgariser ses propos afin que l’on puisse comprendre, bah surtout moi à qui il manque de la culture économique, politique et historique.
    Très bon moment.


  • #394914
    le 01/05/2013 par faydit
    Au nom de la loi je vous endette !

    il est jeune,la releve est en train.


  • #394920
    le 01/05/2013 par Augustin Cochin
    Au nom de la loi je vous endette !

    POURQUOI ?

    Rappelons l’évidence : pourquoi enrichir les possesseurs de la dette de leurs profits bancaires ? Pas seulement pour une logique de caste, mais surtout pour la perte de valeur réelle de la monnaie, sa virtualisation progressive, synonnyme de l’esclavage. L’informatisation de la bourse a l’an dernier permis une hausse sans précédent de la vitesse de circulation monétaire, avec des fréquences de transaction jamais vues jusqu’alors. Désormais, plus d’explosion de bulle, mais on se refile la patate chaude à une vitesse stratosphérique, qui permet d’en augmenter le volume dans des proportions cosmiques, et de truquer les marchés par l’accès privilégié aux programmes. C’est un Guignol ultra rapide dont les mouvements ne peuvent plus être suivis par les yeux des spectateurs qu’il faut avoir en tête pour se représenter le théâtre boursier mondial, le marché financier international aujourd’hui. Nous sommes au bout de la Route de la Servitude. Comment assigner les dépossesseurs de la richesse des contribuables, les pervertisseurs de la monnaie ? Devant quel tribunal ? Avec quel chef d’accusation ?


  • #394949
    le 01/05/2013 par Stef2892
    Au nom de la loi je vous endette !

    Existe-t-il un lien entre la famille Giscard (le père) et le Plan Marshall ?

     

    • #395077
      le 01/05/2013 par Chat alors !
      Au nom de la loi je vous endette !

      @ Stef2892

      PLAN MARSHALL :

      Extrait d’un article du 08.04.95 de Longus, paru sur l’ancien journal -Le Français- et qui s’intitulait : La clef du pouvoir - :

      — On rappellera utilement que, dans l ’immédiat après-guerre, les secrétaires d’ État à l’information disposaient, à l’ambassade américaine à Paris, auprès d’un fonctionnaire ayant rang d’ambassadeur, d’une manne financière destinée à promouvoir les "avantages" du plan Marshall auprès d’industriels, de banques en manque de crédits. Du fric était distribué à quelques journalistes, et pas des moindres. On se dispense de citer les titres, du matin ou du soir.

      Avant Pierre Henri Taitgen, qui fit venir tenir la comptabilité de ces fonds occultes par un magistrat assermenté, il y eut un autre secrétaire d’État à l’information, dans deux gouvernements différents,, qui mania libéralement cet "argent sale" . Ils’ appelait François MITTERRAND. Il n’était pas encore propriétaire à Latché. —


  • #394951
    le 01/05/2013 par goy pride
    Au nom de la loi je vous endette !

    Certain lui trouve un air pédant, je lui trouve plutôt une certaine classe. Il est vrai qu’à notre époque si on est jeune et que l’on parle pas avec des intonations et des mimiques de dégénérés de cité on est considéré comme bizarre, snob, pédant...

     

    • #396048
      le 02/05/2013 par Hector
      Au nom de la loi je vous endette !

      bien d’accord...

      De toute façon, ceux qui restent le cul sur leur fauteuil à critiquer derrière leur écran en bouffant des chips pour occuper leurs 24 heures chômées, ne sont pas dignes de critiquer ce jeune homme de 27 ans qui a déjà un livre à son actif et pas des moindres.


  • #395039
    le 01/05/2013 par GrosBill
    Au nom de la loi je vous endette !

    Une petite critique : il dit "La SEC (security exchange commission - bourse de New-York) est l’équivalent musclé de la COB (commission des opérations de bourse - Paris)". J’ai un doute : la SEC a laissé Madoff faire tranquillement ses magouilles, quand même !, alors qu’elle avait reçu plusieurs alertes, dont un rapport très précis et documenté, sur la pyramide de Ponzi organisée par cet individu. A moins que les "muscles" de la SEC soient utilisés seulement contre les non-eskimos...

     

    • #395190
      le 01/05/2013 par Stev
      Au nom de la loi je vous endette !

      Je crois qu’il parle de la SEC au moment ou Roosevelt l’a instituée. Au moment où l’affaire Madoff explose, tout ce que Roosevelt avait mis en place dans le contrôle de la finance et des milieux bancaires avait été totalement détricoté dans les 30 années qui ont précédées ! Aussi bien par Reagan que par Clinton !


  • #395322
    le 01/05/2013 par kurt tucholsky
    Au nom de la loi je vous endette !

    Une morphose de Julien Courbet, et de Frédéric Bonnaud.
    Avec le rire d’un colleur d’affiches du Bloc Identitaire.
    Pour le fond,
    pédagogue.


  • #395352
    le 01/05/2013 par quidam
    Au nom de la loi je vous endette !

    Très bonne initiative de la part de Pierre Yves que d’eclaircir et devoiler l’arnaque du siecle, encore trop méconnue, même si pour ma part je preche sur ce sujet depuis des années au premier connard qui vient me parler d’economie après avoir vu "c dans l’air".
    Un seul bémol toutefois, son manque d’energie et sa pauvreté dialectique, decevante pour un multi diplomé, il begaie et cherche ses mots pourtants peu diversifiés lexicalement parlant, tout en etant pourtant extremment lent. Malheureusement il n’y a que très peu d’orateurs capables de demonstrations verbales au débit torrentiel, infligeant un typhon d’idées enchainées à leur public jusqu’à l’uppercut. Bien entendu le fond prime sur la forme mais c’est un fait qu’une mauvaise diction adoublé d’un style mou et soporifique rendent inintelligible la substance du message.

    Mais il fait preuve d’une honneté et d’une logique imparable, et ce que j’admire particulierement, d’une integrité exemplaire et d’une farouche volonté de justice sous un calme apparent. Salutations de la part d’un voisin générationnel

     

  • #395411
    le 01/05/2013 par Jay
    Au nom de la loi je vous endette !

    Il faut qu’il fasse attention à son cou, il est encore jeune mais risque d’avoir des problèmes cervicaux plus tard.
    Sinon, chapeau, il parle très bien.....


  • #396058
    le 02/05/2013 par Septime
    Au nom de la loi je vous endette !

    Il y a quand même eu Marcion dans l’histoire de l’église qui voulait faire table rase des racines juives.
    Ce fût un vrai sujet de controverse à l’époque...
    Sa vision était sans doute trop extrémiste, mais on lui doit quand même l’expression du "nouveau testament".

     

    • #402218
      le 11/05/2013 par Lisa
      Au nom de la loi je vous endette !

      Si vous voulez faire table rase des racines juives du christianisme, vous devez éliminer le Maître, Jésus le Christ, qui Lui n’a jamais renié ses racines, Il s’est seulement faché contre des pratiques qui oppriment le peuple, pas contre la religion juive.... "vous faites porter des fardeaux aux autres sans les porter vous-mêmes (les pharisiens et autres sadducéens)....."
      Oublier les racines juives ie la Bible c’est juste idiot.


  • Afficher les commentaires suivants