Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Aude Rossigneux limogée "avec brutalité" du Média

Première victime d’un échec annoncé

Samedi, la rédactrice en chef de la chaîne, soutenue par des anciens de La France Insoumise, a annoncé son limogeage. Elle déplore la manière dont s’est terminée cette collaboration.

 

Seulement un mois et demi après le lancement de la chaîne web Le Média, créée par des anciens proches de La France Insoumise, la présentatrice et rédactrice en chef Aude Rossigneux a été licenciée vendredi. La journaliste l’a annoncé le lendemain dans une longue lettre adressée à la rédaction et transmise au site spécialisé Electronlibre.info. Elle y dénonce un limogeage « avec brutalité » et se dit « assommée ».

« Qu’est ce qui me vaut ce traitement d’une violence et d’une brutalité qui me laisse dans un état de sidération, s’interroge-t-elle dans ce message. Une brutalité qui n’est pas exactement conforme à l’idée que chacun se fait d’un "management" de gauche. Une brutalité qui serait peut-être un sujet pour Le Média si elle était le fait d’un Bolloré… », ajoute-t-elle sans préciser la raison qui lui a été invoquée pour justifier ce licenciement.

Lire la suite de l’article sur tvmag.lefigaro.fr

 

Gérard Miller monte au créneau

 

Dans sa lettre, Mme Rossigneux dresse un portrait au vitriol de la nouvelle webtélé. Sa rupture de contrat aurait été « brutale », et « violente ». Des salariés seraient « au bord du burn-out ». Et, selon elle, la gestion humaine serait proche d’une entreprise du groupe de Vincent Bolloré, personnage honni à gauche.

 

Silencieux jusqu’à présent, Gérard Miller − qui fait partie du comité de pilotage avec notamment Sophia Chikirou, sa directrice générale et par ailleurs stratège en chef de la communication de Jean-Luc Mélenchon − confie auprès du Monde qu’il n’a « jamais été question d’un licenciement » de Mme Rossigneux. « C’est la fin de sa période d’essai. Cela peut se faire à la demande de l’employeur ou du salarié », précise le psychanalyste. M. Miller conteste le contenu de la missive de la journaliste, aussi bien sur le fond que sur la forme. Pour lui, il n’y eut aucune « brutalité », contrairement à ce qu’affirme Aude Rossigneux.

[...]

Pour le comité de pilotage du pure-player, les raisons de l’éviction de Mme Rossigneux trouvent son origine sur un malentendu. Pour M. Miller, il n’a jamais été question pour Le Média d’avoir « une présentatrice unique du JT » ou une « rédactrice en chef ». « On lui avait dit qu’on ne voulait pas d’une hiérarchie comme dans les autres médias, assure l’ancien militant de la Gauche prolétarienne. Elle était journaliste, comme les autres. On voulait aussi, dès le début, une présentation tournante du JT. On lui a dit, au bout d’un mois, qu’il fallait réorganiser la formule. Elle ne voulait pas faire autre chose. »

Lire l’intégralité de l’article sur lemonde.fr

La souffrance d’Aude Rossigneux, sur E&R :

L’information insoumise est chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1907555

    Bon, une de moins, à qui le tour la prochaine fois...
    Et c’est marrant chez ER il n y a jamais de licenciement "brutal ou non d’ailleurs" sinon tous les médias mainstream en ferraient des gorges chaudes matin, midi et soir...


  • #1907559

    Mais à quoi s’attendait-elle dans ce monde de brutes ?


  • #1907574

    On ne va pas mettre un siècle à comprendre ce parti, "La France Insoumise",est composé de rigolos malsains. Ils sont "l’Opposition de Sa Majesté" dans le Macroland et cherche à faire rentrer l’argent..


  • #1907581

    Pauvre petite...allez va tu vas bien retrouver un poste à 20minutes.


  • #1907610

    Elle n’a pas encore compris que cette fausse gauches est hypocrite et qu’elle n’a rien à envier à Bolloré.

     

    • #1907844

      Hahaha, la rupture en fin période d’essai (où tu peux être jeté comme un vieux Kleenex) est certes contre les valeurs de la FI. Mais elle fait partie du Code du Travail. Et la Loi c’est la Loi ! Pour la Révolution, croix de bois, croix de fer, on va voir ce qu’on peut faire... :)


  • Qu’en pense Aude Lancelin ?

     

    • La réponse à ma « question » n’a pas manqué d’arriver promptement. Cette rebelle sans cause de Lancelin a relayé ce jour sur son fil Twitter un article défendant rédaction et direction du Média - peut-être devrait-on dire de Le Média mais je n’y arrive pas, ça m’écorche la gueule :-) - article paru dans le journal ... Le Monde ! Les farouches opposants de la presse oligarchique défendus et relayés complaisamment par l’ennemi juré. Bon ben lol !
      Bref, tempête dans une mare à bobos mais tout à fait symptomatique dans le fond de l’hypocrisie et de la pérennité promise à ce truc navrant.


    • Et pourquoi devrait-on dire « de Le Média » ? L’obligation de contracter un article faisant partie d’un titre est un cas traité par toutes les grammaires. Que je sache, on ne dit pas « un article de Le Monde ».

      Votre instinct était donc correct, même si on vu apparaître depuis peu l’horrible « de Les Républicains ».


  • #1907699
    le 25/02/2018 par le Canard licencié
    Aude Rossigneux limogée "avec brutalité" du Média

    Trop gnangnan .

     

    • #1908383

      Au contraire il paraît qu’elle a repris de la quenelle à la cantine ! D’autres l’auraient même entendue fredonner « show_show_shoananas ♫♪ gneu_gneu_gneu ♫♪ gneugneu_gneu ♫♪ » en bougeant l’fion dans sa loge : ça craint quand même.


  • Est-ce que ça pourrait avoir un rapport avec ce qu’Alain Soral a balancé récemment au sujet de Gérard Miller ? Peut-être qu’Aude Rossigneux a exigé la vérité sur Miller, et qu’elle a été dégagée car pas assez sous contrôle...

     

    • #1908133

      C’est ce que je me suis demandé aussi... A voir sa tête et son intonation, elle a du bien faire chier Miller si elle connait la vérité, mais elle s’est confrontée à la dure réalité et s’est rendue compte que la liberté d’expression et l’égalité juridique, c’est seulement dans sa tête.


  • Elle a refusé la séance d’hypnose du boss ?


  • Ils ont dû juger que ses pleurs lors de la présentation du film de Claude Lanzmann n’étaient pas suffisamment sincères.


  • #1908354

    Miller est en misSION et ne peut renier ses origines.
    Quant à cette "gentille" dame, elle doit comprendre qu’elle s’est fait cashérisée après emploi par un système haute presSION !


  • #1910259

    elle refuse les tournantes !!
    ses camarades revivent depuis son départ habillé d’hypocrisie et d’un ego surdimensionné ...
    moi-je retournera voir papa et maman pour une place ...
    ce qui la sauve de la coucherie !!
    elle est pas belle l’insoumise ....
    quelle salade ! 1 500 000 euros pour plaindre les sdf et réfugiés ... en public !
    moi,pas comprendre l’insoumission !!? vraiment pas !


Commentaires suivants