Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Australie : les "frigos intelligents" sont les espions de demain

De la société de consommation à la société de surveillance

C’est une tendance que l’on constate en Australie : l’utilisation des caméras « embarquées » dans les réfrigérateurs pour combattre la criminalité y est envisagée, la technique étant proposée pour améliorer l’arsenal de la police déjà équipée de drones et de possibilités de suivre les suspects par GPS. Dans le dispositif de l’« Internet des choses » (IoT) les frigos intelligents pourraient bien constituer les prochains espions au cœur de nos foyers.

 

Le mécanisme est simple : ces réfrigérateurs sont équipés de webcams qui permettent à leurs propriétaires de visionner leur contenu par le biais d’une appli de Smartphone, de manière à optimiser leurs courses.

Si la police de Queensland, au nord-est de l’Australie, se moque pas mal de savoir si un suspect a pensé à racheter de la bière ou des épinards, elle ne cache pas sa volonté d’utiliser la technologie présente dans le frigo pour en faire des dispositifs d’écoute. Le commissaire Ian Stewart a fait cette proposition lors d’une audition parlementaire où il plaidait pour des pouvoirs accrus au bénéfice de la police pour combattre le terrorisme pendant un attentat et pendant ces suites immédiates. Selon son idée, la police pourrait déclencher à distance les outils de surveillance en utilisant la domotique en cas d’urgence déclarée.

 

De la domotique à l’espionnage domestique : la société de surveillance veut entrer dans nos foyers

Bien sûr, le policier verrait bien cette autorisation utilisée pour d’autres moyens de surveillance, tels les systèmes de contrôle vidéo en réseau fermé installés par les particuliers. Les réseaux « fermés » ne l’étant pas autant qu’on pourrait le croire...

C’est une tendance mondiale mise en évidence par le Forum économique mondial : l’article publié sur le site des globalistes de Davos souligne ainsi que Donald Trump a d’ores et déjà fait désactiver des lois de respect de la vie privée sur Internet aux États-Unis, puisque les fournisseur d’accès Internet ont aujourd’hui la possibilité de récupérer, partager et vendre les données personnelles sans l’accord de leurs clients. Mais la NSA n’avait pas attendu l’arrivée du nouveau président pour ouvrir illégalement ses grandes oreilles...

 

Les nouveaux espions seront nos frigos, nos téléviseurs, nos consoles de jeux

Dans une même logique, le Royaume-Uni a obligé des messageries comme Messenger et WhatsApp à ne plus crypter leurs données, regrette weforum.org.

Aux États-Unis, le directeur national du renseignement avait déclaré en 2016 que les forces de l’ordre pourraient bien utiliser d’autres objets de l’IoT comme des consoles de jeux, des téléviseurs, des enceinte Bluetooth et des logiciels de voitures connectées pour faciliter l’espionnage à l’encontre des citoyens.

Comment assurer que cette surveillance, déjà contestable, de la part des pouvoirs publics, ne tombe pas entre les mains de pirates et de criminels ? C’est la question que pose pour finir l’article du Forum économique mondial, notant qu’aujourd’hui tout peut être piraté, depuis les dispositifs médicaux connectés jusqu’aux réseaux de fourniture d’électricité.

Oligarchie, contrôle et surveillance,
lire chez Kontre Kulture :

 

La généralisation de la surveillance, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Nous on a Linky !

     

  • Ils risquent d’en voir des choses avec leurs caméras cachées je leur souhaite bien du plaisir ! Voir belle-maman toute nue je ne leur souhaite pas.


  • 1984 puissance 10, on y arrive..

     

  • Habituer lentement, mais sûrement, la totalité des individus de ce monde à être observée, surveillée, contrôlée, enregistrée, numérotée, facebookée.... et comme ils font tout ça par petites étapes (vieille méthode qui fonctionne parfaitement bien), nous nous contentons à chaque fois de râler ou de nous indigner et c’est tout.
    Et tout cela n’est rendu possible que et seulement parce que nous acceptons, nous laissons faire...
    Bien fait pour nous ! On a qu’à cesser - en masse ! - de les laisser faire... c’est tout.

     

  • C’est pour celui qui jète son smartphone dans la cuvette, intentionnellement ou pas...
    On aura bientôt aussi les TV avec la webcam intégrée (je sais pas si c’est déjà le cas !).
    Et puis on vit dans un mode tout connecté (tout con tout court oui), montres, pèse personne, réveil, bracelets divers, gps partout...
    Les macronistes attendent eux, le suppositoire RFID avec impatience !


  • #1792695

    Une belle bande de givrés.


  • Il n’y a pas lieu de s’alarmer, plus qu’il n’en faut, car :
    l’énorme masse d’informations, futiles, banales et ineptes recueillie auprès de la populace, rendra l’exploitation des méta-données fastidieuse et ruineuse en temps et en argent, donc sans intérêt.

     

    • Ce n’est pas inoffensif, car si quelqu’un vous dénonce comme opposant, ils auront déjà un pied chez vous, non seulement pour vous filez mais aussi pour recueillir des "preuves" mêmes anciennes, de vos opinions pour vous accabler... en attendant que l’opinion soit un délit réel, l’oeil (et les oreilles) s’installent et recueillent... n’oubliez pas l’effet rétroactif.. ce que vous avez dit il y a 20 ans peut être retenu contre vous et votre famille. Pas de prescription ! Même si vous avez changé de camps.


    • Je n’en serais pas ci sur. Contrairement a ce que beaucoup pensent, il n’y a pas d’agents du gouvernement en train de lire vos messages, écouter vos appels. Ce sont d’incroyables Intelligences Artificielle sur des mégas serveurs. Toutes nos données sont traitée automatiquement, classifiée et triée sans humain derrière.

      Donc, alarmez vous.


    • Je n’ai pas l’impression que vous comprenez notre réalité technologique. Le but d’un programme est d’automatiser des tâches pour les exécuter à la vitesse de l’éclair, soit exactement de supprimer cet obstacle du temps et de l’argent. Ce qui pour un humain est une masse énorme d’informations à analyser est l’affaire de quelques secondes pour un ordinateur.
      Et quand vous avez une pub facebook qui vous propose exactement ce que vous avez cherché la veille sur amazon, et ce n’est que la partie visible de l’iceberg, vous devriez savoir qu’aucune information n’est sans intérêt.


  • Si quelqu’un est assez stupide pour acheter un frigo connecté, le plus à plaindre sera surement le gars de la DGSI qui va écouter les conversations.

     

    • #1792813

      Impossible de ne pas croiser l’un de ces inconditionnels de gadget électronique en tout genre pour celui qui ne mène pas une vie d’Hermite. Curiosité orientée joujou moderne chez des hommes (principalement), pas forcément stupides, mais disons limités.
      Avec une limite qui, il est vrai, l’ôte à toute enquête intrusive dissimulée dans ces petites bestioles.