Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Avec Soral contre les Tartuffes

Hugues Petit, rédacteur en chef de la revue Civitas

Dans un État catholique, un adversaire politique du système pourrait certes contester les valeurs fondatrices de la société, mais il ne pourrait dénoncer l’inconséquence d’un pouvoir qui entendrait protéger la vie innocente, garantir la stabilité du mariage, encourager la vertu plutôt que le vice ; car un tel pouvoir serait en accord avec les valeurs qu’il proclame.

 

L’État français, et c’est habituel dans les sociétés décadentes, est frappé d’inconséquence. Il fait de la Déclaration de 1789 la loi suprême, qui dans son article 10 affirme : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions » ; or de plus en plus de nos compatriotes n’osent plus penser librement. Il y a quelques années on disait couramment : « Le Pen dit tout haut ce que les Français pensent tout bas ». De fait, de plus en plus de nos compatriotes pensent tellement bas qu’ils finissent par ne plus même oser penser ! Un État qui serait fidèle à l’article 10 devrait non seulement ne pas inquiéter les Français pour leurs pensées, mais, bien au contraire, réprimer ceux qui voudraient empêcher les citoyens de penser en toute liberté.

L’article 11 de la même déclaration proclame : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme ». S’il est des plus précieux, il doit être des plus protégé. Certes, ce droit n’est pas sans limites, nous, catholiques, sommes les premiers à le reconnaître ; mais en ce domaine, pour qui se réclame de l’idéologie des droits de l’homme, la liberté doit être la règle et la limite l’exception. Or, d’année en année, la liberté s’amenuise et les exceptions se multiplient. De nouveaux dogmes apparaissent : en histoire, en philosophie, en génétique, en biologie… et tout cela au nom des droits de l’homme !

La démocratie suppose un peuple souverain, et donc un citoyen libre de donner son avis, quel qu’il soit, dans le débat politique. Ce débat doit se faire dans le respect des personnes, certes, mais ce n’est pas respecter les personnes que de leur interdire certaines idées. Il ne faut pas empêcher mais convaincre. Autrement le souverain n’est plus le peuple, mais celui qui fixe ce que le peuple peut dire ou penser. D’aucuns nous disent que l’on peut tromper le peuple avec des idées fausses, peut-être ; mais c’est admettre alors que le peuple est faillible et donc reconnaître que la démocratie est un leurre.

Un État démocratique ne doit pas empêcher de penser, mais bien au contraire encourager les citoyens à penser. Cela suppose des auteurs capables de conduire une vraie réflexion personnelle. À l’heure du politiquement correct et du prêt-à-penser, de tels hommes sont rares donc extrêmement précieux. Indubitablement Alain Soral est de ceux-là. Il ne devrait pas être emprisonné, mais décoré.

Ceux qui ont la Déclaration des droits de l’homme à la bouche et font la chasse à tout ce qui ne pense pas comme eux sont des Tartuffes.

Hugues Petit
Président du Conseil scientifique de Civitas
Rédacteur en chef de la revue Civitas

L’arrestation d’Alain Soral, sur E&R :

 






Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2516420
    Le 1er août à 10:22 par sev
    Avec Soral contre les Tartuffes

    Bon rappel. J
    ’ajouterai que ces "gouvernances" successives, "tartuffiées" à l’envie selon les fausses tendances politiques - ces dernières étant devenues le vernis de plus en plus craquelé d’une république sionisée - ne s’embarrassent même plus pour modifier les alinéas gênants de sa propre constitution. C’est ce que fit l’agité Sarko qui fit rectifier l’article sur la faute pour "haute trahison" s’adressant à tout chef d’état qui pactiserait avec l’étranger.
    Vu le niveau d’aliénation, voire d’allégeance grotesque que manifeste la startup France à l’égard des Etats (Dés)Unis depuis 45 et plus particulièrement depuis la cooptation d’un certain Pompidou et son ministre des finances Giscard à la tête de notre pays, il n’est plus guère étonnant d’observer, consterné, le défilé de guignoles qui occupent tous les cinq ans les fonctions les plus grassement payées de la fonction publique. Des brochettes de Tartuffes tous aussi casserolées que des mafieux qui ont réussi à s’emparer du pouvoir.

    Quoi qu’ils affligent à Soral, il est trop tard pour eux. Les analyses de Soral et du site E&R se sont largement répandues chez de très nombreux esprits résistants. Enfermer le fondateur n’arrêtera jamais plus ce sursaut de résistance qu’il a insufflé à beaucoup.

    On sait aussi que si d’aventure Soral était engeôlé à terme (ils ne lâcheront pas l’affaire on s’en doute), cet homme mettra son séjour à profit. Emprisonné, on peut écrire et continuer à transmettre ses idées et son travail d’éveil politique. C’est même probablement ce qu’il fera...

    Je reste optimiste malgré ma lucidité accrue quant à l’état de notre pays délabré comme jamais. Les forces destructrices viennent toujours des mêmes esprits, leur force à eux c’est d’inscrire leur objectif de chaos global au-delà d’une vie mais d’avoir formé une véritable diaspora idéologique. Nous devons faire pareil, transmettre et confier la transmission de cette résistance partout où nous le pouvons.

    Force et Honneur.

     

    Répondre à ce message

    • #2516495
      Le 1er août à 11:58 par francky
      Avec Soral contre les Tartuffes

      "Quoi qu’ils affligent à Soral, il est trop tard pour eux. Les analyses de Soral et du site E&R se sont largement répandues chez de très nombreux esprits résistants. Enfermer le fondateur n’arrêtera jamais plus ce sursaut de résistance qu’il a insufflé à beaucoup."

      Exacte et il en suffit que d’un en fait pour que tout reparte...

       
  • #2516422
    Le 1er août à 10:29 par Jeanluc
    Avec Soral contre les Tartuffes

    Depuis plusieurs décennies nous sommes entrés progressivement dans l’ère la plus aboutie des dictatures . Elle passe notamment par celle de la pensée .
    Ce qui est extrêmement novateur en la matière , est l’utilisation de ce que j’appelle le culte des inversions . Avec un endoctrinement généralisé dès le plus jeune âge , ce système totalitaire a su détruire les fondements d’une société , certes imparfaite , mais qui existait , pour la remplacer par un esclavagisme rampant, envahissant toutes les couches sociétales .

     

    Répondre à ce message

  • #2516440
    Le 1er août à 10:45 par pestoune
    Avec Soral contre les Tartuffes

    Limpide, direct, courageux et noble. Merci Mr Hugues Petit.

    France 1789, nous donnons le pouvoir au peuple de penser "librement".
    France 2020, Mr veuillez nous suivre, nous avons ordre de vous arrêter car vous avez encouragé des millions d’esclaves à penser librement. C’était pas dans le projet en fait.

     

    Répondre à ce message

  • #2516484
    Le 1er août à 11:38 par oui-we
    Avec Soral contre les Tartuffes

    petit clin d’oeil au "Conseil Scientifique". Merci monsieur Petit.

     

    Répondre à ce message

  • #2516487
    Le 1er août à 11:47 par chateaufort
    Avec Soral contre les Tartuffes

    Petit, vous ne l’êtes pas. Bravo.
    Les courageux montent aux créneaux. Ceux qui n’y seront pas vu, viendront augmenter la liste des ascenseurs Schindler.

     

    Répondre à ce message

  • #2516521
    Le 1er août à 12:29 par Snayche
    Avec Soral contre les Tartuffes

    Clair, net et précis ! Pourquoi les forces de polices et l’armée ne veulent pas d’hommes tel que lui au pouvoir ? ? ?

     

    Répondre à ce message

  • #2516651
    Le 1er août à 14:55 par petithous
    Avec Soral contre les Tartuffes

    Aujourd’hui on a toutes les infos nécessaires pour se rendre compte que la pandémie est une arnaque ... et pourtant plus de 90% des gens y croient dur comme fer ... alors quel intérêt la démocratie dans une société ou les gens sont cons ?



    La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme ». S’il est des plus précieux, il doit être des plus protégé. Certes, ce droit n’est pas sans limites, nous, catholiques, sommes les premiers à le reconnaître ; mais en ce domaine, pour qui se réclame de l’idéologie des droits de l’homme, la liberté doit être la règle et la limite l’exception.




    Si on admet une seule limite à la liberté d’expression, je ne vois pas pourquoi on n’en admettrait pas deux, puis trois, puis quatre ... puis mille !
    Il y a liberté d’expression totale ou pas, car si on admet des limites, qui va décider des limites ?

     

    Répondre à ce message

    • #2517068
      Le 2 août à 02:13 par Je Suis Alain
      Avec Soral contre les Tartuffes

      "qui va décider des limites ?"
      J’ai ma petite idée, mais je dirais rien car je prévois de me recycler dans une carrière de journaliste-politicien-acteur-chanteur. (le mot "recycler" fait effectivement penser à des ordures...).

       
  • #2516877
    Le 1er août à 19:55 par LOL
    Avec Soral contre les Tartuffes

    Cette vidéo la sortie de rue Soral de zonzon, c’est le top tendance du net depuis 24 heures !!
    Si tu veux vraiment tous les faire chier en face, Alain, la meilleure chose à faire finalement c’est de rester en France.
    D’autant que je sens que les relèves vont arriver d’un peu partout... Vu le bordel dans le pays lié au ras le bol général .
    On pousse on pousse.
    PS Dieudonné il est phénoménal en ce moment... Ca fait plaisir à voir tout cela...

     

    Répondre à ce message

  • #2516931
    Le 1er août à 21:35 par Albert Montanardi
    Avec Soral contre les Tartuffes

    Merci Monsieur Petit.Comme chantait le regretté George Brassens :"à l’heure où les faux-culs sont la majorité,gloire à celui qui dit toute la vérité"

     

    Répondre à ce message

  • #2516965
    Le 1er août à 22:29 par Kaskavel
    Avec Soral contre les Tartuffes

    EetR est un média et Soral n’est pas militaire ni médecin. Capisci ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents