Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"La question elle est vite répondue" : l’arnaque du kit de formation au trading

Pendant que les Français, qui ont besoin de rire dans une période de rétrécissement des libertés, se gondolaient sur les vidéos du frimeur à la « question vite répondue », des ados mordaient dans le baratin de l’escroc et tentaient eux aussi de devenir riches, d’entrer au Fouquet’s, de rouler en Berline et de sortir de leur condition prétendument pourrie.

 

En réalité, ceux qui contactaient le site de la société Melius se voyaient proposer un kit de formation au métier de trader (qui fait rêver depuis le film Wall Street) qui coûtait entre 175 et 888 euros... par mois ! Pour s’enrichir, il fallait déjà s’appauvrir, et appauvrir les autres, puisqu’il s’agissait juste de vendre du kit à d’autres imbéciles, histoire de rembourser son propre investissement foireux ! Certains de ces crédules sont allés jusqu’à se déscolariser pour faire le grand saut dans la vie des super riches. BFM Bourse avait pourtant averti la presse et les victimes en puissance le 22 juin 2020 :

« Un type de schéma pyramidal lié à de prétendues formation au trading s’est répandu de façon préoccupante au cours des trois derniers mois. Appâtés par la perspective de réaliser rapidement de gains rapides, des particuliers, souvent jeunes, s’engagent dans des programmes de formation aussi coûteux que fantaisistes. En réalité, ils sont poussés à recruter de nouveaux adhérents pour tenter de récupérer les sommes engagées imprudemment. L’AMF [l’Autorité des marchés financiers] sonne l’alarme. »

 

Une vidéo sur le sujet de la part d’un autre arnaqueur de jeunes, Hugo Décrypte :

 

Déjà, en juin, pendant que tout le monde reprenait les éléments de langage du jeune présentateur, les témoignages sur l’arnaque affluaient :

« "Ma fille âgée tout juste de 18 ans m’interroge sur une société XXX, dont le siège serait à Dubaï ; un de ses amis a délaissé ses études pour se consacrer à du "parrainage" et tente de convaincre nombre de leurs connaissances du caractère lucratif de l’opération", confie une mère de famille de la région Auvergne-Rhône-Alpes. "Une amie est harcelée pour rejoindre cette plateforme. On lui promet de faire fortune sans rien faire" témoigne un jeune homme auprès des services de l’AMF. "Ma fille est souvent sollicitée par un ami à elle (qui lui aussi a été sollicité par une autre connaissance) pour adhérer au programme. Ils font du forcing auprès des jeunes", explique un autre parent, inquiet de voir sa fille convaincue par les arguments déployés... »

Pauvres pauvres !

Ceux qui suivent un peu l’actualité des jeunes (lycéens, étudiants) savent que beaucoup choisissent désormais des filières à fric, pensant gagner beaucoup en devenant avocat ou journaliste, par exemple. Or, pour ne prendre que ces deux métiers qui font rêver, au même titre que trader, il est peu de journalistes qui deviennent célèbres et d’avocats qui deviennent riches : pour 80 % d’entre eux, c’est vaches maigres et compagnie. Dans une période de crise économique, sur laquelle s’ajoute le poids d’une destruction de l’emploi programmée par les forces néolibérales, qui peuvent ensuite imposer une rigueur terrible à une population apeurée, les jeunes qui arrivent sur le marché du travail ont du souci à se faire, et on peut comprendre que certains paniquent et tombent dans tous les pièges.

Pour preuve, cet article dans Le Figaro d’Agnès Verdier-Molinié, directrice de l’Ifrap, « think tank dédié à l’analyse des politiques publiques & laboratoire d’idées innovantes », un truc néolibéral qui porte bien son nom :

 

 

« Les milliards débloqués par le fonds de relance européen ne suffiront pas à sauver les entreprises françaises d’un tsunami de licenciements : seul un assouplissement du Code du travail et des règles de négociation salariale permettra de sauvegarder l’emploi, estime la directrice de l’Ifrap. »

Bingo, Charles Gave se demandait « pourquoi cette destruction économique » dans une vidéo, la réponse est là : pour détruire le Code du travail, pour détruire les acquis sociaux, pour détruire les services publics, car l’argent du pays ira aux intérêts de la dette et non aux Français. Il ira aux banques & assurances (qui détiennent 50 % de la dette), pas au peuple de France. Il faut que cette gigantesque arnaque, qui n’est jamais révélée par BFM ni Le Figaro, entre dans la tête des gens. C’est ça, le but du Covid et de la psychose entretenue par le Système médiatico-politique. Écoutons Nénesse :

« ...la bataille pour sauver le maximum d’emplois ne se mènera pas seulement à coups de milliards. Elle se jouera dans chaque entreprise de France et il faudra pour cela souvent baisser momentanément les salaires, réduire les majorations pour les heures supplémentaires, supprimer des RTT… Un dispositif essentiel existe déjà : l’accord de performance collective. Malgré son potentiel, il est en grande partie dénigré par les gardiens du temple du Code du travail et bloqué par les syndicats dans les entreprises. Chez ADP, les syndicats expliquent même n’être pas du tout pressés de signer. »

Nénesse, dans sa course folle au néolibéralisme destructeur, propose de « libérer » les CDD. Ces gens-là, avec Attali en haut de la pile, n’ont que le mot « libération » à la bouche, mais pour nous, il rime avec destruction. Enrichissement de quelques-uns, paupérisation de la masse. BFM et Le Figaro, qui ont repris l’info sur l’arnaque des kits de trader aux jeunes, ne vont pas parler de l’arnaque au Covid pour les adultes, ça irait trop loin.

Pour finir sur Nénesse, la conclusion en forme de chantage, qui dit tout de l’ingénierie en cours :

« On l’a vu, pendant la crise sanitaire, le gouvernement peut se montrer véloce et changer les règles les plus contraignantes du Code du travail, par exemple en remontant de façon exceptionnelle, et sans autorisation préfectorale, les seuils de dépassement de la durée maximum de travail, par salarié, à 60 heures par semaine et à 48 heures en moyenne sur une durée de 12 semaines. L’urgence pour l’emploi est telle qu’il faudrait faire preuve tout de suite de la même célérité. Faute de quoi, des dizaines de milliers d’emplois risquent d’être détruits. »

Le Covid va vous faire travailler plus pour gagner mois !

Revenons maintenant aux déboires de ces jeunes qui ont cru à l’enrichissement rapide, ce que le néolibéralisme leur vend du matin au soir. Pas de règles, pas de CDI, foncez les jeunes, faites du fric, merde à la morale, aux lois, l’argent, le gros argent vous attend ! D’ailleurs, c’est à la faveur du confinement, les jeunes étant deux fois plus captivés par les réseaux sociaux, que les escrocs ont fait un carton :

« Cela fait ainsi plusieurs mois déjà que l’AMF accumule des signalements inquiétants.“Face à ces jeunes qui se désocialisent et parfois se déscolarisent, l’alerte nous a été donnée par des amis, des enseignants ou la famille”, raconte Claire Castanet, directrice des relations avec les épargnants et de leur protection à l’AMF. Les messages ont notamment explosé lors du confinement. “Il y a eu un pic d’alerte car les jeunes, qui restaient chez eux, étaient plus que jamais sur les réseaux sociaux où circulent des vidéos, des bannières publicitaires. Sur ces vidéos, on est dans la caricature de la réussite sociale. Mais des jeunes sont tombés dans le panneau,” poursuit la responsable en rappelant que l’AMF a déjà eu à connaître ce phénomène. En 2017 et en 2019, elle avait déjà tiré la sonnette d’alarme pour des pratiques similaires proposées par d’autres sociétés et dont, cette fois, elle avait livré les noms : International Markets live LTD et Kuvera. »

 

Conclusion ? Le néolibéralisme, pour lequel les Français ont voté à 66 % (moins si l’on prend en compte tout le corps électoral) lors des dernières élections présidentielles, ce néolibéralisme libérateur, pardon, dérégulateur, inspiré par Jacques Attali et ses 300 propositions pour changer la France en 2011 (sous Sarkozy), et désormais sur le trône avec le petit prince des ténèbres, Emmanuel Macron, ce néolibéralisme s’attaque maintenant à ceux qui l’ont élevé au rang de roi. Il fait les poches des Français en les empêchant de travailler et en les endettant, il les tabasse (Gilets jaunes 2018-2020), il les confine (de la mi-mars à la mi-juin 2020), il leur ment (la presse ment sur ordre de ses actionnaires, dont l’État, qui prend une part de plus en plus grande dans sa propagande, que nous payons tous), les désoriente (Véran qui dit tout et son contraire), et les plonge dans des abîmes d’inquiétude et de perplexité.

Comme ces ados qui ont cru à l’enrichissement rapide, les Français ont cru au néolibéralisme, cette idéologie de la Banque qui n’est qu’usure pour une poignée et appauvrissement pour tous. Ils ont cru à ceux qui les dépouillent, ceux qui les tabassent (via la police et la justice), ceux qui les mènent en bateau via une presse et des gouvernements complices. Et surtout, ils ont cru ceux qui leur apprennent à se détester les uns les autres, le message de l’Antichrist, le message du Diable. Il faut bien que la haine aille quelque part, n’est-ce pas ? Le Noir doit haïr le Blanc, la femme doit haïr l’homme, l’homosexuel doit haïr l’hétérosexuel, l’immigré doit haïr le Français, mais la haine ne doit jamais remonter vers le haut. Le pauvre ne doit pas haïr le riche, celui qui le dépouille, mais le pauvre ! C’est la seule entorse à la manipulation horizontale des haines. Et pour cause...

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

66 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents