Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Bataille autour du racisme antiblanc

Aude Rossigneux contre Pierre Ménès ou la gauche contre le réel

C’est le débat sociétal du moment, et un peu plus que sociétal puisqu’il est, par définition, racial, même si les races n’existent plus, d’après notre Constitution. Rappelez-vous, le 12 juillet de l’an passé, l’Assemblée nationale supprimait le mot race de la Constitution et de son premier amendement qui disait :

La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion.

Le mot race avait été introduit en 1946 dans le texte, puis confirmé en 1958 (Constitution de la Ve République rédigée par Michel Debré sous l’œil vigilant de Charles de Gaulle) mais finalement, le législateur a reculé parce que selon lui, l’utilisation du mot légitimait l’existence de races, alors que la science dit qu’il n’y a qu’une espèce humaine. C’était donc une entrée sournoise pour le racisme dans la Constitution. Depuis un an, donc, la porte des races est refermée et la France vit harmonieusement avec une communauté nationale unie et pacifiée. Oui mais ça, c’est la brochure publicitaire de la France. Quand on place la loupe sur le village gaulois, on voit que les microbes s’agitent nerveusement.

 

Quid du racisme antiblanc ?

Il s’agit plutôt, selon nous, d’un racisme antifrançais qui a été actionné par SOS Racisme et ses apprentis sorciers à partir de 1984. Tout le monde connaît l’histoire de la naissance de cette énorme et dangereuse ingénierie sociale, qui permettait aux socialistes de remplacer l’électorat ouvrier, parti vers la droite nationale pour des raisons de choc économique libéral, par l’électorat franco-immigré des banlieues. Il fallait pour cela valoriser les néoarrivants tout en dénonçant la menace nationale fasciste – factice, bien sûr, Jospin le reconnaîtra plus tard –, ce qui aura pour effet de dévaloriser la France aux yeux des immigrés. On en voit le résultat aujourd’hui : la France, qui a pourtant sauvé des millions d’immigrés d’une vie difficile, porte tous les péchés du monde. Les médias ont tabassé à mort le Français à béret, le beauf à la Cabu, Renaud y a été de ses couplets antipatriotiques, et toute une génération de petits Français, blancs ou de couleur, a été élevée, éduquée, instruite dans cette abomination. L’école républicaine n’y est pas pour rien, truffée qu’elle était – parce que ça change – de gauchistes bon teint.

 

 

La conséquence, c’est un racisme non pas antiblanc mais antifrançais, même si « Blanc » est associé à « Français » dans l’esprit des nouveaux racistes. En cela, Pierre Ménès a raison de dénoncer le racisme antiblanc qui sévit dans les milieux du foot amateur, ce qui explique qu’il y a des équipes de banlieue uniquement constituée de Noirs ou d’Arabes. Mais le foot étant un sport populaire, touchant les catégories les plus défavorisées, et faisant rêver les mômes d’un destin à la Zidane, il n’est pas non plus scandaleux de ne trouver que des coloured people dans les 11 du 93 ou du 95. Le problème, ce sont les Blancs résiduels dans ces cités et dans ces stades : que deviennent-ils ? Les Kevin sont perdus, obligés de se soumette ou de se convertir, en quelque sorte, à la religion racaille dominante. Les filles font pareil, elles sont forcées de durcir le ton pour survivre en milieu hostile.

 

Aude Rossigneux ou l’aveuglement de la gauche sur le réel

La sortie de Pierre Ménès sur Canal a aussitôt déclenché les tirs de barrage de l’intelligentsia antiraciste. On a sorti deux exemples dans le tas, dont un très symbolique, celui de la gauchiste Aude Rossigneux, ex-présentatrice du JT du Média de Mélenchon et fille d’un des des dirigeants historiques du Canard enchaîné, Louis-Marie Horeau, devenu depuis 2008 le rédacteur en chef adjoint de l’hebdo franc-maçon.
Aude résume tout l’aveuglement de la gauche depuis 35 ans sur la violence raciale ou sociale en banlieue. On a laissé le thread, c’est-à-dire le fil des tweets de la dame :

 

 

 

Ménès contre Dhorasoo, le beauf patriote de droite contre l’intello de gauche

Du pur gaucho-jargon de fille de nantie qui n’a jamais traversé une cité. Nous avons isolé aussi le témoignage de Vikash Dhorasoo, ex-joueur de l’équipe de France de football qui a perdu sa place au centre du jeu tricolore par l’explosion d’un autre dribbleur de génie, Zinedine Zidane.

 

 

Vikash, considéré par la rédaction (très très blanche) du mensuel bien-pensant So Foot comme le bon client gauchiste de couleur du foot français, est en ce moment au centre de l’actualité et il fait contrepoids à Pierre Ménès, sans faire de jeu de mots.
On le voit partout, et il est omniprésent sur les réseaux sociaux. Le site d’interviews piloté par le pouvoir profond et le renseignement Thinkerview lui a même accordé une place de choix parmi ses invités prestigieux :

 

 

Comprendre que Vikash est la Vertu, et Ménès le vice. Mais l’ex-joueur avait lui-même reconnu chez Ruquier qu’il y avait un problème :

 

 

Ce qui ne l’empêche pas aujourd’hui de professer la pensée dominante (établie par une communauté à la fois très raciste et blanche) :

 

 

Malgré les cris d’orfraie de la gauchosphère, le patriote Ménès, traité de « raciste » par les imbéciles, a raison, et tragiquement raison, même s’il doit mettre un genou à terre sous la pression des forces du Bien.

 

 
 

Un Français d’origine non immigrée doit savoir se défendre pour se faire une place au soleil de banlieue, et particulièrement dans les équipes de foot. Il a intérêt à toucher sa bille, comme on dit ! Les salopards qui ont interdit le patriotisme français ont réussi à l’amalgamer, en 35 ans de battage publicitaire, à du racisme. Aujourd’hui, selon Charlotte d’Ornellas, les choses se sont curieusement inversées :

 

 

On n’est pas sortis de l’auberge mais au moins, il y a débat, et tous les racismes sont sur la table, enfin. Cependant, la guerre actuelle des racismes ou des antiracismes ne doit pas occulter les grands responsables de cette zizanie nationale, qui cherchent encore une fois, 35 ans après l’abomination « SOS Racisme », à tirer les marrons du feu.
Il se pourrait, un jour, que les marrons leur reviennent dans la poire.

Pile dans le sujet, sur E&R :

Pierre Ménès contre les gauchistes, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

90 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2274221
    le 09/09/2019 par sev
    Bataille autour du racisme antiblanc

    "Indivisible" la France, vraiment ??

    35 ans qu’on la divise consciencieusement, sournoisement, perversement, stratégiquement. La notion de nation ayant été, elle aussi, perversement récupérée par les nationalo-sionistes de la médiacratie qui lance toujours les modes de pensée, il s’agit de nier le sens du mot peuple.

    Combien sont-ils dans cette médiacratie gerbatoire à nier toute notion de peuple ? Un bon paquet, dont... le vilain Moix qui, du bas de son siège spécial "propulsion d’idiots utiles", niait tout existence de peuple lors de son mandat idéologique choisi chez le Ruquier. Sans doute que pour ces esprits retors il n’y a plus que des "gens", des individus habilement divisés jusqu’à l’intérieur d’eux-mêmes.

    Les sportifs qui l’ouvrent ont un esprit à l’aune de l’époque : étroit, compulsif, peureux, conditionné et atteint par le syndrome "perroquet". Et la Robin nous revient aussi très en forme en cette rentrée de réveil des revendications sociétales, histoire d’atténuer le retour des GJ qui, eux, ont véritablement un steak à défendre. La Robin qui, depuis quelques mois, s’est trouvé un os à ronger nommé "féminicide"... Les cons, on ne l’oublie pas, se repère à leur culot.

    Le racisme anti blanc existe bel et bien, on le vérifie - malheureusement - dans les transports en commun où l’on compte, du moins pour le moment à Paris, une progressive majorité non blanche monter. Elle impose, de fait, son mode de comportement multiculturel non intégré. Les quelques blancos (n’s’pas Manu ?) ne mouftent pas. Plongés pour la plupart dans leur portable ou lisant un bouquin pour les plus éduqués, ils savent que s’ils l’ouvrent pour dénoncer un pied sur la banquette ou une conversation gueulante publique par portable, ils risquent l’insulte suprême visant le fameux "point Golwin" : raciste !

    Et tant que nous n’aurons pas retrouvé notre souveraineté, ni trouvé la faille dans le système permettant de stopper la migration continue des parasites et tant que nous aurons cette gauchiasse mondialiste aux manettes, le traitement des blancs finira par être celui de ceux d’Afrique du sud.

    La rage et la vengeance sont les prémices de la barbarie à venir...


  • #2274225
    le 09/09/2019 par Zoul
    Bataille autour du racisme antiblanc

    C’est Michel Debré, par Robert Debré, qui a participé à la rédaction de la Constitution de la Vème.


  • #2274231
    le 09/09/2019 par GERARD R.
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Prenez une TPE de 11 travailleurs. Un contrôle de la bienpensance survient. Elle compte 9 travailleurs de RACE blanche et 2 de RACE différente. Cela ne fait pas un pli ! La direction de l’entreprise devra se justifier quant au nombre d’employés blancs. Et sera suspectée de discrimination raciale, dans sa politique d’embauche.

    Si l’on transpose la même situation au niveau du foot, en déplorant que 9 joueurs sur 11 ne sont pas des Blancs, il ne faut même pas envisager de sous-entendre qu’il y aurait discrimination ou racisme.

    Qu’ajouter de plus ?

     

    • #2274269
      le 09/09/2019 par Fachedecon
      Bataille autour du racisme antiblanc

      @ Gérard R,
      on peut rajouter que dans les commerces d’origines étrangères en France, les employés ne sont pas des blancs, non-plus.


  • #2274234

    Bravo, Charlotte d’Ornellas, vous avez tout dit et je partage tout à fait votre point de vue.


  • #2274235
    le 09/09/2019 par Joël Lallement
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Peut-être n’y a-t-il qu’une espèce humaine, cela ne signifie pas pour autant qu’il n’existe qu’une seule race du genre humain. L’espèce canine comprend également bien plus d’une race, tout comme chez les ovidés et les bovidés. Tiens donc, n’y a-t-il pas différentes races de pommes, de raisins, de poires, pour ne citer que ces délicieux fruits dont la récolte a commencé, en fonction de leur race ?


  • #2274239
    le 09/09/2019 par Marthe
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Être raciste c’est vouloir aider ses freres de couleur dans leur pays d’origine !


  • #2274245

    Si t’es "anti-blanc" c’est que tu es contre ton frère humain.

    Cela dit, chacun chez soi !


  • #2274250
    le 09/09/2019 par Titus
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Selon Aude Rossigneux, il y a le bon racisme et le mauvais racisme, c’est-à-dire qu’elle nous dit dans son tweet que le racisme n’est pas mal en soi, que tout dépend du nombre, de la quantitté et pas de la qualité.
    Ses valeurs sont à géométrie variable.

     

    • #2274403
      le 09/09/2019 par un plouc quelconque
      Bataille autour du racisme antiblanc

      ce que dit Aude Rossigneux, c’est qu’il y a un racisme structurel à l’encontre des blacks et des arabes : ils ont moins de chance de trouver un emploi, un logement ou de rentrer en discothèque par racisme.
      1) il faudrait le vérifier autrement que par des statistiques de gauchistes ou d’association victimaires qui cherchent à montrer ce qui va dans leur intérêt et non à montrer une situation objective
      2) si ces probabilités de succès diffèrent selon les groupes, est-ce dû à un racisme ou à une "gestion des risques" ? Par exemple il y a un livre paru récemment sur les revendications islamiques dans le monde du travail comme p.ex. pouvoir faire la prière au boulot (le livre donne p.ex. l’anecdote de deux employés musulmans qui se mettent à prier dans le jardin d’une cliente), interdire le porc en cantine, ne pas serrer la main d’une femme etc toutes ces revendications qu’on entend depuis longtemps. Lorsque ces phénomènes sont récurrents partout en France et depuis 2 ou 3 décennies, est-ce que l’employeur qui privilégie un Marc plutôt qu’un Mohamed le fait-il par racisme ou parce qu’il ne veut pas avoir ce genre de revendications ?
      Idem en disco : statistiquement quel est le profil de ceux qui foutent la merde ?
      Idem pour les apparts : quels sont les profils à risques ? Est- ce qu’il y a une tendance p.ex. à privilégier un de souche plutôt qu’un mec avec un nom asiatique ?


  • #2274251
    le 09/09/2019 par le bonze de bilbao
    Bataille autour du racisme antiblanc

    thuram et sa "photo de groupe entre blacks" en 98 . dans un momment pareil c’est son seul reflexe, et aprés il fait son profond , son penseur..
    le sophisme qui se fait passer pour de la reflexion .


  • #2274252
    le 09/09/2019 par Unkeljo
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Les races n’existent plus mais il y a de plus en plus de médicaments "racistes".
    Par exemple , pour les médicaments dérivés des statines (anti cholestorol) on peut lire sur la notice la novlangue suivante :
    "si vous êtes asiatique adressez vous à votre médecin pour un dosage différent".
    Cet avertissement s’adresse aussi (on suppose) aux chinois expatriés au Congo.


  • #2274263
    le 09/09/2019 par Saint-Just
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Le racisme anti-blanc existe sûrement. (ou plutôt anti-francrai comme bien expliqué au-dessus).

    ceci dit il n’est pas non plus faux de dire qu’un blancs ne se verra que très ramerment refuser l’admission à un job, un appartement ou une quelconque entrée dans une grande école ou autre "parce qu’il est blanc". Contrairement à des noirs.

    Idem pour les contrôles de polices etc...

    C’est une réalité et le fait qu’elle soit dite par une gauchiste n’en efface pas moins la véracité.

    C’est peut être difficile à admettre mais si on veut être honnête (je veux bien admettre le racisme anti-français) il faut aussi le reconnaître. C’est un premier pas nécessaire pour avancer dans la bonne direction.

    en tout cas merci à E&R de permettre ce débat de manière Seine et pausée.

     

    • #2274276
      le 09/09/2019 par Titus
      Bataille autour du racisme antiblanc

      ceci dit il n’est pas non plus faux de dire qu’un blancs ne se verra que très ramerment refuser l’admission à un job, un appartement ou une quelconque entrée dans une grande école ou autre "parce qu’il est blanc". Contrairement à des noirs.




      C’est faux d’affirmer que c’est la couleur de peau qui est en cause, alors que c’est toujours le comportement. La preuve avec les autres non-blancs, avec qui il n’y a pas tous ces problèmes.
      Idem pour les contrôles de police : la police contrôle en priorité les suspects, compte tenu de la réalité de la population criminogène, et pas compte tenu de la fiction antiraciste, et heureusement !


    • #2274297
      le 09/09/2019 par DavM29
      Bataille autour du racisme antiblanc

      On touche la au problème, moi même en tant que blanc je me suis déjà fais refuser un logement ou un emploi. Pas assez d’expérience , pas le diplôme correspondant, et pas 4 mois de loyer en revenus, pas de caution etc...
      sauf que moi je suis pas parti pleurnicher dans les médias, j’ai passé des diplômes, j’ai pu monter en hiérarchie dans des boîtes, j’ai pas compté mes’heure et aujourd’hui à 37ans je regrette rien, j’ai même repassé un Master 2 l’annee dernière. Et pourtant je partais de pas grand chose, une famille de père ouvrier et mère au foyer de province.
      mais quand un noir se fait rembarrer spontanément il va se dire c’est pas ma faute, c’est parce que je suis noir et que le type en face en un vilain raciste. Non un chef d’entreprise ce qu’il veut c’est les meilleurs pour faire du cash, que tu sois noir blanc jaune il s’en Fout il veut le meilleur au bon poste pour gagner du fric.
      mais pas mal de personnes ont eu le cerveau lavé par SOS racisme et touche pas à mon poste et ne sont capables de réfléchir tous seuls. Ils doivent être assistés et pris par la main. Et là ou un individu lambda face à un échec ou un refus, relève la tête et revient plus fort, certains noirs en France baissent la tête et sombrent dans la facilité et la faiblesse de l’accusation raciste, au lieu de se former, acquérir de l’expérience ou créer une entreprise.


    • #2274327
      le 09/09/2019 par Etienne
      Bataille autour du racisme antiblanc

      Je dirais que les noirs ou les femmes vont se voir refuser de plus en plus de jobs pas parce que le patron est raciste ou sexiste mais parce que le patron a peur de voir un décision économique considérée comme raciste ou sexiste et se voir mis à mal dans un procès délirant intenté par des associations communautaires gauchistes.
      Parce que les “fragiles” ne sont pas les hommes blancs qui entreprennent ou travaillent, mais bien les femmes et les noirs qui vivent sur le dos de la victimisation permanente. Et comme ils sont incapables d’entreprendre, c’est certain qu’il n’y aura pas beaucoup d’entreprises de fragiles engageant des fragiles.
      Quand tu montes une entreprise, tu n’as pas envie de devoir materner des fragiles qui pensent qu’on lui demande de décaler ses vacances par racisme ou sexisme et non pas parce qu’il y a un job à finir pour un gros client.


    • #2274344
      le 09/09/2019 par Peter
      Bataille autour du racisme antiblanc

      Il est effectivement plus rare pour un noir ou un arabe de se faire contrôler si il porte un costume... Plus rare pour un arabe ou un noir de se voir refuser la location d’un appartement si il a de très bons revenus... Voilà, ce qu’il en est de l’optimisation du bon comportement ?...

      Les autres qu’ils soient habillés plus modestement et gagnent moins bien leur vies auront moins de difficultés..

      Le comportement ça va de paire avec l’idee et les stéréotypes qu’on se fait d’une personne. Si on apprend dans une entreprise que Michel vote Front National... malgré son comportement exemplaire envers les bronzés, au moindre haussement de voix. au moindre écart les/des gens ne le rateront pas.

      Et il est très clair que les médias ont ciblés les noirs et les arabes (les musulmans aussi) ainsi que les électeurs du Front National comme des troubles fêtes.. Après je dis ça, sans chialer pour autant... lorsqu’on est à la marge il faut faire plus d’effort, être plus diplomate, plus aimable (bref développer des qualités interrelationelles).


    • #2274351
      le 09/09/2019 par siberg62
      Bataille autour du racisme antiblanc

      bref vous aussi êtes gauchiste en fait ?


    • #2274389
      le 09/09/2019 par anonyme
      Bataille autour du racisme antiblanc

      @ Titus & DavM29 :

      Déjà merci à vous deux de répondre de manière calme et sans insulter ni invectiver à outrance. C’est de plus en plus rare quand on parle de ce genre de sujet. J’espère continuer la discussion dans cet esprit.

      Par contre permettez-moi de ne pas être convaincu. Ou plutôt – pas totalement – convaincu… Car effectivement vous avez raison lorsque vous dites par exemple que beaucoup de noirs abandonnent aux premières difficultés. Ces choses-là existes et je peux en témoigner moi-même.
      Ceci dit le racisme au faciès existe bel et bien. Et il est très facile d’en trouver des exemples. Nier un racisme pour en dénoncer un autre n’est à mon sens pas une solution. On a connaissance de plusieurs cas de racisme au faciès qui indéniablement ne rentre pas dans la catégorie « noirs qui se plaint et abandonne ».
      Pour reprendre votre exemple DavM29, il y a beaucoup de cas ou des noirs avec tout ce qu’il faut (diplôme en poche, quittance de loyer et fiche de salaire pour justificatifs etc…) se font tout de même recaler au profit d’autres personnes blanches sans que cela ne soit justifiés. Des études et enquête ont étés faites, même des caméras cachés ou des couples de noirs/arabes se présentent et se voit refuser l’accès pour des motifs farfelus quand juste après le couple de blancs (complices) est accepté.
      Ces choses-là existent et bien plus que vous ne semblez le croire.
      Il ne s’agit pas de sombrer dans la victimisation, je suis tout à fait d’accord avec vous sur ce point. J’en ai moi-même horreur. Pour autant ces « difficulté supplémentaires » de la vie de tous les jours existent et ne doivent pas être nier ou minimiser sous prétexte que « certains noirs abandonnent dès la premières difficulté ».
      Idem pour la police. Que des jeune noir a casquette et survêtement se face contrôler à l’embouchure des coins rue peut s’expliquer facilement. Etant donné l’économie sous-terraine qui s’y développe. 1/2


    • #2274392
      le 09/09/2019 par anonyme
      Bataille autour du racisme antiblanc

      Par-contre que des noirs n’ayant aucun « liens » avec le crime (c’est-à-dire ne vivant pas dans des cités, n’ayant pas un « style de voyou » etc…) se fasse en moyenne plus contrôlé dans sa vie qu’un blanc n’est a pas explicable par autre chose que le faciès. Sans oublier que tous les noirs vivant dans les quartier ne sont pas forcément des voyous, c’est même plutôt l’inverse. La grande majorité subit une minorité de voyous diluée dans la masse.
      Vous parlez de monter des entreprise ? Une enquête qui date de l’année dernière diffuser entre autre sur France Inter (si ma mémoire est bonne) à démontré que les noirs ont beaucoup plus de mal à décrocher un crédit à la banque pour ouvrir une entreprise même dans le cas de dossier solides etc… (et le fait que ce soit diffusé sur France Inter ne doit pas automatiquement invalider l’enquête).
      Vous me répondrez surement que ce n’est pas une excuse et vous aurez surement raison. Mais pour autant ça existe. 2/2


    • #2274456
      le 09/09/2019 par DavM29
      Bataille autour du racisme antiblanc

      Permettez moi de douter de ces « études » et
      de ces soi disant caméras cachées. Moi à titre personnel j’ai 2 potes noirs et aucun d’entre eux n’a jamais été emmerdé nulle part enfin pas plus que quiconque. Ils sont pas du style à se balader en jogging et casquette non plus. Et concernant les crédits accordés par les banques c’est un point intéressant ayant moi même travaillé 10 ans dans une banque de réseau.
      Pout faire simple on avait un certain nombre de Senegalais et Maliens d’origine qui travaillaient dans le secteur
      et notamment dans les usines agro-alimentaires. Le problème c’est qu’a titre personnel ceux que recherchaient ces gens la ca n’etait Pas un financement pour acheter un appartement ou une maison maisnun prêt pour faire construire une maison au pays, ce que les banques ne financent pas pour des raisons évidentes de risque. Et à titre professionnel les seuls dossiers que j’ai vu passer sont dés dossier pour créer des resto ou des bars sans aucune expérience ni prévisionnel sérieux. En comparaison les Portugais qui venaient déposer un dossier pour une création d’entreprise venaient avec tout un projet sérieux, un appui familial souvent et un apport financier ce qui permettait de valoriser le truc. Et concernant les logements faut pas oublier que le propriétaire son but c’est d’etre paye donc quant le type a eu 2 ou 3 fois des mauvaises expériences il arrête c’est tout. Enfin ce sujet je pourrais en parler des heures ayant échangé la dessus avec des potes sur la « mentalité à l’Africaine » qui n’est hélas pas compatible ici


    • #2274602
      le 09/09/2019 par Saint-Just
      Bataille autour du racisme antiblanc

      Tu es en droit de douter mais pourtant elles existent. Ne me crois pas sur parole mais vérifie par toi même. C’est facilement trouvable.

      Mais pour revenir au fond du débat, lorsqu’on est en face de deux perceptions différentes comme ici (et qui n’est qu’un petit reflet de ce qui se passe dans le pays). Quelle est la solution à ton avis ?

      Encore une fois je tiens à préciser que je n’approuve pas les positions victimaires que peuvent tenir certains dans ces minorités. Je suis d’avis que les noirs doivent en faire deux fois plus pour réussir si c’est le prix à payer. Je reconnais également qu’il y a bien une forme de racisme anti-francais qui sévit dans certains quartiers (même si ce n’est pas le fait de l’ensemble de la population des dits quartiers). Je n’ai pas de problème à le reconnaître tout simplement parce que j’en ai déjà été témoins

      Mais pare contre comment faire selon toi pour faire face au racisme anti-noirs qui lui aussi existe tout autant et qui se manifeste à différentes occasions dans le vie de tous les jours (de manière bien plus nuisibles que sous les formes d’insultes inoffensives, voir exemple cités) quand pour certains il est vécu et ressenti comme une oppression et quand pour d’autres il est tout simplement imaginaire ?

      Comment faire selon toi pour que tous, nous puissions nous en sortir par le haut ?


    • #2274614
      le 09/09/2019 par Royaliste
      Bataille autour du racisme antiblanc

      @ Etienne

      "Je dirais que les noirs ou les femmes vont se voir refuser de plus en plus de jobs."

      Permettez moi de ne pas être du tout d’accord avec cela. Même dans le monde du travail l’idéologie prime sur l’argent, la race et le sexe. En tant qu’homme blanc trentenaire "présentable avec un assez bon CV", il m’est difficile de trouver un travail vu que je ne coche pas la case franc-maçon des patrons. Si les compétences étaient le critère premier de recrutement alors il n’y aurait aucun hommes blancs au chômage, les femmes seraient aux foyers et les noirs en Afrique. Donc l’idéologie maçonnique républicain dirige bien le monde du travail contre les Français de souche. La degré de soumission est Le facteur discriminant lors d’une embauche. Plus tu cire les pompes du patron et plus tu crache sur tes collègues et plus tu grimpe dans la hiérarchie. Le monde du travail est devenu un enfer parce que la république veut tuer la France et que les patrons franc-maçons sont complices de ça. Les noirs, les femmes et les handicapés ont de beaux jours devant eux dans le monde du salariat. L’homme blanc profane en revanche ...


    • #2274680
      le 09/09/2019 par Titus
      Bataille autour du racisme antiblanc

      @anonyme



      il y a beaucoup de cas ou des noirs avec tout ce qu’il faut (diplôme en poche, quittance de loyer et fiche de salaire pour justificatifs etc…) se font tout de même recaler au profit d’autres personnes blanches sans que cela ne soit justifiés. Des études et enquête ont étés faites, même des caméras cachés ou des couples de noirs/arabes se présentent et se voit refuser l’accès pour des motifs farfelus quand juste après le couple de blancs (complices) est accepté.
      Ces choses-là existent et bien plus que vous ne semblez le croire.




      Je n’en crois rien. Certes, les "Noirs" qui se comportent comme des gens civilisés peuvent être de prime abord victimes d’a priori négatifs à cause du comportement anti-social général de leurs congénères, mais cela ne dure pas bien longtemps. Ceux-là sont toujours reconnus pour ce qu’ils sont : des gens biens. Et je pense même que, par contraste, ils apparaissent comme des gens plus que biens et qu’ils sont plus facilement reconnus comme tels, tellement ils sortent du lot, et tellement il existe une pulsio naturelle chez le Français à encourager et à récompenser les gens biens.
      La France a toujours fonctionné au mérite individuel, pas à la couleur de peau ou à l’origine !
      Rien que pour cela, on peut être fier d’être Français.


    • #2274952
      le 10/09/2019 par anonyme
      Bataille autour du racisme antiblanc

      @ Titus :



      à cause du comportement anti-social général



      Comportement anti-social général ? Qu’est ce que vous entendez par là ? Vous parlez des petites racailles en banlieue ? Elles sont loin de représenter le "comportement social général" et ce n’est pas de ces gens là que je parlais.

      Vous parlez des noirs qui s’habillent avec leurs vêtements traditionnels ? Si oui en quoi est-ce anti-social ?

      Vous parlez des noirs qui parlent leurs langue maternelle entre eux ? Ou qui ont un fort accents ? De quels comportement anti-social vous parlez ? Qu’est ce que les noirs font "en général" pour reprendre votre terme et qui est anti-social au point de justifier ce que vous justifiez ?

      C’est une vraie question.


  • #2274264
    le 09/09/2019 par Jacques
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Qui a fait de cette colonie anglo-saxonne un ersatz de Palestine occupée depuis la fin de la 2e G.M. ? Les "blancs" ? Qui a colonisé et tué pendant la révolution ? Les "blancs" ? Au moins à Washington, les zélus-zélotes assument et ne se planquent pas derrière les déclassés, il faudra aussi qu’on dise enfin qui est caucasien et qui non ? Les FM sont-ils encore "blancs" puisqu’ils visent à leur éradication ? (Il y aura un problème quand il n’y aura plus de belles blondes sculpturales, j’en conviens hein jeff ?)
    On attendra avec impatience la réaction féministe à l’agressivité envers la journaliste de l’aristocratie sur le dernier écran, n’a pas pu en placer une. Fort dommage, je suis pour la liberté d’expression moi.


  • #2274265
    le 09/09/2019 par berla
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Je considère que le racisme anti blanc n’existe pas, mais pas pour la même raison. Il n’existe pas car le blanc est chez lui en France, il est la France. Nous n’avons pas à souffrir de quelque chose qui serait la marque d’une minorité. Il est extrêmement grave que les nationalistes jouent ce jeu là. Cela veut dire qu’ils s’acceptent comme minorité. Or nous, français de souche, sommes le peuple souverain, nous sommes la TOTALITE et nous faisons ce que nous voulons. C’est notre caractère et cela ne changera jamais. Que chacun se mette bien ça en tête.

     

    • #2274363
      le 09/09/2019 par un promeneur
      Bataille autour du racisme antiblanc

      Je peux vous dire que dans certaines "sphères" de la société françaises, qui sont ( c’est juste un constat factuel) homogènes dans leur "blanchitude" ( je me permets cette petite tournure "à la Ségolène"...) de peau, il existe un racisme qui s’exerce sur d’autres individus partageant le même génotype, et ce racisme se double d’un mépris particulièrement développé, voire d’une véritable haine carabinée, c’est ce qu’on appelle je crois "le mépris de classe", le mépris pour "le pauvre", "le bouseux", "le plouc.....", et là, je ne vous raconte pas, vous pouvez passer des "soirées" voire des "dîners en ville" entiers, à entendre de la véritable haine se déverser en mètres cubes, dans un flot ininterrompu.

      Et vous n’entendrez pas un mot semblable, concernant d’autres génotypes existant sur ce territoire, même si certains éléments parmi eux, font preuve de comportements tout à fait infectes.

      Le premier racisme en France, à mon humble avis, est exercé par des blancs, envers leurs coreligionnaires de la même couleur de peau.


    • #2274573
      le 09/09/2019 par min
      Bataille autour du racisme antiblanc

      @ Berla

      Mais les propos racistes existent bel et bien au quotidien. En particulier en milieu citadin.
      J’entends bien ce que vous exprimez, néanmoins il devient de plus en plus difficile de cohabiter dans certaines contrées françaises ou européennes.
      Le mode de vie "à l’Africaine", n’est souvent pas compatible avec celui des Français de souche. C’est un réel problème dont il faut tenir compte. Allez dire à une mamie de St Ouen, seule dans sa vieille maison ouvrière, que les Africains ne sont pas racistes ou sont agréables à vivre.
      A la campagne, la vie est moins artificielle, les habitants ont plus de répondant. J’en témoigne.

      Thuram guadeloupéen, est issu d’une société racialiste, au sein de laquelle les individus sont désignés par leurs origines : Zindiens, métis, blancs, chinois, noirs et aussi les "blancs pays" c’est-à-dire les personnes blanches dont l’un de leurs ascendants est noir. Cette dernière catégorie est considérée par certains comme une tare. Voir également comment les chabins sont envisagés.
      Il faut ajouter à ce constat l’esclavage "case-nèg".
      S’il est important de reconnaître cette partie de notre histoire, la réitération continuelle de la condition ancestrale, me donne à penser qu’il s’agit là aussi, comme pour la shoah, quoi qu’en dise C. Angot, du prétexte à l’organisation de la culpabilisation en vue d’en tirer des bénéfices. Ca commence à se voir. On ne peut nier les deux, mais s’en servir est indigne. Je définirais la dignité par cette phrase dont l’auteur m’est inconnu : "Nul n’a le droit de se prévaloir des ses souffrances." En gros, "Avance mec, balance ta haine réelle ou commanditée à la poubelle, avance !"

      Je répondrais à L. Thuram que les blancs ne se sentent pas forcément supérieurs, c’est lui qui les voit ainsi. Les blancs n’ont pas vocation à panser son éventuel complexe d’infériorité.

      @Promeneur
      La conscience de classe se constate dans toutes les couleurs. Une belle Africaine, de la caste de la noblesse me disait : "Comment, en France, pouvez-vous accepter de telles engeances ? vous ne voyez pas qu’ils sont moins que des esclaves ? Vous allez avoir des problèmes." C’était à Paris 18ème.


  • #2274267
    le 09/09/2019 par Cléon
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Qu’est-ce que leur argumentaire est faible sans déconner... Puis c’est toujours les mêmes poncifs sûr le racisme .

    J’en peux plus d’entendre ce mot

    Puis les petits blancs qui sont terrorisés à l’idée d’être pointé du doigt comme ’’ raciste ’’ pendant que les noirs passent leur temps à leur dire ’’ Que sans l’Afrique ils ne sont rien ’’ et que les Arabes passent leur temps à leur dire qu’ils sont là ’’ pour les coloniser à leur tour ’’.... Quand est-ce qu’ils font se réveiller ?

     

    • #2274365
      le 09/09/2019 par Olé
      Bataille autour du racisme antiblanc

      Toute association de protection des blancs est traquée par le pouvoir, ridiculisé, diabolisé et enfin condamné...

      Le pouvoir anti français veut éviter que les blancs aient des liens trop forts et déterminés...

      Faux drapeau et sous marin sont les leviers de la reconquista


    • #2274420
      le 09/09/2019 par DavM29
      Bataille autour du racisme antiblanc

      Ce que vous dites c’est peut être valable pour les petits blancs habitants les centres de grandes villes. Mais je vous garantie qu’en province c’est plus du tout l’an meme chose. J’ai commencé à voir ce changement depuis peu et même au niveau du club de foot où je suis les propos deviennent complètement sans filtres. J’ai même l’impression qu’une sorte de rapprochement ethnique quasiment, commence à s’operer chez les plus jeunes. C’est à dire que le type qui se fait dépouiller une fois son portable et son fric par Mohammed et Karim ça va, une baston de boîte avec Boubakar et ses amis qui sont venus à la compagne faire les marioles ça passe mais quand ça devient tous les week end et Toutes les semaines certains commencent vraiment à peter les plombs. Et je vous parler même pas des 12 migrants qui ont été logés dans un bled près de chez moi.


    • #2274865
      le 10/09/2019 par NENEX
      Bataille autour du racisme antiblanc

      Par’DavM29
      Il est là le problème... Je dirais, que lorsqu’on a fait caca dans son froc il est trop tard pour chercher le papier. Quand on n’est pas concerné par l’envahissement exogènes dans sa contrée, on se dit que ce n’est que local, et on continue de voter pour son intérêt personnel, et puis un jour on se réveille mais il est trop tard.


  • #2274268
    le 09/09/2019 par le glauque
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Anti-français=anti-blanc,çà prouve qu’ils ne sont ni français,ni blancs.C.Q.F.D.


  • #2274277
    le 09/09/2019 par Feu
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Surtout gardons toujours en tête que ce jeu de division horizontale et à terme de guerre sourde, n’est qu’un stratagème des véritables « destructeurs » (L.F. Céline).

    N’oublions jamais qui les a invités en masse dans ce pays avec l’argent des autochtones ...
    N’oublions jamais qui les a protégés avec l’argent des autochtones ...

    Ceux dont on ne peut dire le nom, ne sont ni patriotes, ni armés de bonnes intentions à l’encontre de ceux qui ne sont pas des leurs.

    A accepter une 1ère infiltration , au nom des droits de l’homme, un second front anti français et anti blanc se met en place.
    Ces groupes unis par une sorte de colonisation vengeuse...

     

    • #2274387
      le 09/09/2019 par ALBERT V
      Bataille autour du racisme antiblanc

      " Ce jeu de division horizontale ...n’est qu’un stratagème " : Ha bon...Cool, ça me rassures... !!!

      Si le quotidien devient infernal pour les enfants et les plus faibles à force de menaces et d’agression... si on passe de la civilisation à l’age de pierre...ce n’est qu’un stratagème... !!!


    • #2274577
      le 09/09/2019 par DavM29
      Bataille autour du racisme antiblanc

      Oui c’est une division horizontale pour attiser les tensions c’est tout à fait exact. Mais le problème c’est que ça marche.
      et ça marche même très bien chez les jeunes de quartiers. C’est comme le vivre ensemble, les français le veulent (le voulait) bien sauf que certains ne veulent pas de ça. Ils veulent du vivre entre eux, comme eux le souhaitent, mais chez nous. Un moment donné ça suffit d’etre gentil ouvert et tolérant et de tendre l’autre joue. A part passer pour des fragiles çà sert à rien.


  • #2274278
    le 09/09/2019 par yan
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Hors sujet, mais voilà, Mr Soral apparaît maintenant dans les manuels scolaires de 1ère " Histoire + Education Moral et Civique" édition 2019. J’ai trouvé les propos tenus dans cet "ouvrage" quelque peut diffamatoire, à vous de juger page 348 et 349.
    https://fr.calameo.com/read/0005967...


  • #2274309
    le 09/09/2019 par Medjool
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Vikash Dhorasso "c’est la société qu’il faut changer", non mon pot, c’est pas la société qu’il faut changer, c’est la QI des blacks et ça va prendre un sacré bout de temps.


  • #2274318
    le 09/09/2019 par Jospino
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Faut vraiment arrêter toutes ces conneries, toutes ces querelles sont basées sur la postulat qu’il n’y a pas de races et que nous sommes tous égaux. C’est faux, toute la saga humaine démontre que ce sont en premier lieu les peuples de race blanche (Europe au sens large) et jaunes (Japon, Chine, Inde) qui ont et dominent intellectuellement le monde.

     

    • #2274703
      le 09/09/2019 par Conquérir
      Bataille autour du racisme antiblanc

      Blanc fragile. Tu peux être le plus intelligent mais il y a un black qui défonce ta femme et qui va inonder ta sous-culture blanche. On va vous envahir à l’aide de la juiverie et vous serez les servantes de vos ex-femmes, devenue nos catins :-)


  • #2274324
    le 09/09/2019 par dixi
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Et après c’est quoi ? les cranes rasés contre les chevelus, les petits contre les grands .On a déjà les débiles ça devrait suffire . Parce que là, il y a du boulot .


  • #2274340
    le 09/09/2019 par Eric
    Bataille autour du racisme antiblanc

    SOS Racisme (et toute sa cohorte de neuneus bon teint) continue désespérément à jouer le rôle qui a toujours été le sien, à savoir sauver le racisme en le gonflant à la pompe à vélo pour nourrir les conflits horizontaux et par la même occasion faire tourner son misérable et délétère fond de commerce. Enfin, tous les racismes ne sont pas sur la table. Il en manque un, coutumièrement plus silencieux lors de ce genre de séquence qu’a l’accoutumée, occupé qu’il est à se frotter les mains.


  • #2274341
    le 09/09/2019 par Telecaster
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Je me suis trouvé par deux fois à faire des déménagements dans lesquels il y avait un noir parmi la bande de copains venus donner le coup de main. Je dois dire que j’ai eu affaire à des gens polis et bien élevés, avec en prime une petit conscience politique dans l’esprit ER. Je les ai questionnés sur leurs parcours, et aucun des deux n’a eu de discours culpabilisant ni de posture victimaire, plutôt une attitude très tranquille et respectueuse envers la France. Je précise que ni ma corpulence ni la situation ne les contraignaient à se comporter aussi courtoisement avec moi.
    L’un était du Surinam et chrétien évangélique, l’autre rwandais et catholique, tous les deux dans des galères sans nom.
    Je me souviens avec bonheur de mon camarade de fac comorien et musulman pratiquant, tout aussi gentleman, mais qui ne me cachait pas les difficultés qu’il avait avec les musulmans d’autres horizons.


  • #2274346
    le 09/09/2019 par Royaliste
    Bataille autour du racisme antiblanc

    "Donc les fragiles qui disent “Nan mais une fois y’a un noir il m’a dit sale blanc”, je comprends que ce soit pas agréable, mais vous êtes victime de cons, pas d’un racisme systémique." Ok Aude, alors moi qui suis un gros con de la campagne (un vrai Français quoi), si je dis "sale nègre" à un noir dans la rue, il ne le prendra pas mal, il ne me plantera pas avec un couteau et n’ira pas porter plainte. On est d’accord, le "noir" est au dessus de ça, il n’est pas un babtou fragile, lui.

    "Les blancs discriminent et exploitent les noirs." Hors gauchistes et franc-maçons, les blancs (Français) veulent renvoyer les non-blancs (migrants) dans leurs pays d’origines. Comment peut-on exploiter des gens que l’on ne veut même pas sur son sol ? Ne pas accueillir les non-blancs c’est raciste. Leur dire qu’il faut travailler pour vivre c’est raciste aussi. La schizophrénie ça va loin.


  • #2274357
    le 09/09/2019 par sid
    Bataille autour du racisme antiblanc

    En attendant, avec ces conneries, ont oublie le principal, le pognon, la lutte de classe, et çà le thuram il s’en cogne !


  • #2274366
    le 09/09/2019 par anonyme
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Totalement d’accord avec Pierre Ménès.
    Ce qu’il affirme est véridique. Impossible de mettre mon enfant au foot plus longtemps.. Les clubs autour de Paris sont trustés par les coachs et joueurs d’origine Africaine.. Même si il y a quelques petits blancs comme mon petit garçon qui était très heureux de jouer.. il ne voulait plus y aller au bout de 4 ans.. Les coachs ne s’occupaient que des petits joueurs ayant les mêmes origines qu’eux ! Je confirme et reconfirme. Ce que dit Pierre Ménès est totalement VRAI c’est un constat. Mon fils (très bien éduqué au demeurant) a été dégoûté par le favoritisme dont bénéficiaient les gamins africains (même sans réel talent) dans ces petits clubs.


  • #2274393
    le 09/09/2019 par soufa2m
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Rien à redire sur le fond de l’article, seulement revenir sur un micro-détail :



    Vikash Dhorasoo, ex-joueur de l’équipe de France de football qui a perdu sa place au centre du jeu tricolore par l’explosion d’un autre dribbleur de génie, Zinedine Zidane.




    Cette assertion n’a jamais eu cours. Si, durant l’année où Zidane n’a pas joué en bleu, Dhorasoo a été un joueur d’une importance relative (et vraiment toute relative vu la qualité de jeu et les résultats d’alors), ce n’est pas pour autant qu’il a été, ne serait-ce qu’un tant soit peu, en concurrence avec Zidane, ou parmi les jeunes espoirs du foot français. Il a eu son éclosion sur le tard, et a toujours été un troisième, voire un quatrième choix, qui s’est retrouvé en équipe de France du fait que différents sélectionneurs, en particulier Jacques Santini et Raymond Domenech, ont snobé des joueurs bien meilleurs que lui à certaines périodes de la séquence 1998-2006 (exemples : Johan Micoud, Éric Carrière, Jérôme Leroy, voire Antoine Sibierski, n’ont pas vraiment eu leur chance à des périodes où ils la méritaient, contrairement à Dhorasoo).


  • #2274398
    le 09/09/2019 par Gaëtan
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Polémiquer, faire monter la colère, diviser, encore et encore,... Comme si, chaque semaine, la France entière se réveillait d’une grosse cuite et ne se souvenait pas de la polémique de la semaine dernière... Cet éternel recommencement est incroyablement lassant. Je prends conscience de la résistance psychologique extraordinaire d’un Alain Soral ou d’un Dieudonné, qui doivent sans cesse ré-éxpliquer les mêmes choses depuis 20 ans, si ce n’est plus ! Quel courage, quelle ténacité exemplaire...


  • #2274408
    le 09/09/2019 par antizion
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Les francais sont racistes, ils refusent de s’endetter sur 25 ans pour acheter un bien immobilier dans un quartier tranquille et bien côté et de le louer ensuite a des noirs ou des arabes, alors que tout le monde sait très bien que ceux qui ont acheté il y a 20 ans un appart dans certains quartiers de lyon ou bordeaux devenus entre temps "multiculturels" ont réalisé une magnifique plus valu en se séparant de leur bien...

    D’un côté il faut remercier les immigrés d’avoir "reconstruit la france à la place des francais feignants", il faut également dire merci quand le collabeur debouze déclare "ce sont les immigrés qui paient vos retraites", et ensuite s’excuser auprès des mêmes car ils sont discriminés a l’embauche, c’est étrange non ???


  • #2274416
    le 09/09/2019 par antizion
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Dans un pays ou il y a 8 millions de chomeurs, le noir qui se fait recaler accusera les blancs de le discriminer et passera pour une victime... Le blanc qui se fait recaler, soit il dit que c’est a cause des immigrés qui acceptent des postes moins payés et se fait taxer de nazi, ou alors... Bah peut être il se dit qu’il a été mauvais à l’entretient d’embauche...
    Franchement, vous voyez débarquer a un entretient un jeune sub méditerranéen qui ressemble a une caricature de banlieusard, vous le recaler pour sa couleur, ou pour son attitude ???
    Moi je suis associé avec un maghrebin en affaires, quand on a besoin de vendeurs bah a part des gens de sa famille, pas d’arabes et pas de noirs... Il est également allé construire sa maison dans un village peuplé de blancs, alors que sa femme, également maghrebine, préférait la ville toute proche, c’est plus pratique, mais apparement d’après mon associé, la ville toute proche, elle est pleine de bicots...


  • #2274417
    le 09/09/2019 par antizion
    Bataille autour du racisme antiblanc

    La diaspora chinoise ou vietnamienne à résolu le problème de discrimination à l’embauche d’une manière très simple : elle n’attend pas que le méchant blanc lui donne du boulot, elle le crée elle même... Alors oui, je sais, c’est un peu fatiguant...


  • #2274419
    le 09/09/2019 par marcheur
    Bataille autour du racisme antiblanc

    « (établie par une communauté à la fois très raciste et blanche) »

    Oula ! Attention à ne pas tout mélanger. Cette communauté précisément s’est faite maître dans l’art de la dissimulation. Elle n’est pas blanche ni européenne même si elle en a prit l’apparat au fil du temps. Ne brouillons pas les pistes avec ce genre de raccourci. Ils n’en seraient que trop heureux.

     

  • #2274422
    le 09/09/2019 par antizion
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Les noirs et les arabes discriminés à l’embauche ou dans l’immobilier sont surtout victimes de l’image déplorable que donnent aux francais de souche un nombre grandissant de racailles ethniques...

    Moi je paie 600 balles par mois pour un 29 m² avec terrasse dans un immeuble remplis de blancs, dans un quartier a forte majorité blanche... Il y a bien moins cher ailleurs, dans des logements HLM, mais étrangement vu la tête des habitants, je pense que je n’y ai pas ma place... Tiens, chose amusante, dans le batiment d’en face, il y a 5 appart de plein pied avec un petit carré de pelouse privatif pour chaque appart... Dont un habité par une famille d’africains en boubous... Je ne vous fait pas un dessin pour vous expliquer lequel des 5 carrés de pelouse est un dépotoir, et d’ou émane le plus de bruit dû aux 4 enfants, je pense que vous avez compris...


  • #2274423
    le 09/09/2019 par Gogaille de Vorage
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Excellent article, et non moins sublime conclusion ! MERCI !


  • #2274433
    le 09/09/2019 par Ezra
    Bataille autour du racisme antiblanc

    L’interview de Dhorasoo chez Thinkerview a été un formidable spectacle gauchiste.

    Selon lui "Pourquoi y aurait-il besoin de savoir parler Français en France ?" ou encore "Pourquoi y aurait-il besoin de s’intégrer ?" ou aussi "Il faut ouvrir les frontières".

     

    • #2274489
      le 09/09/2019 par antizion
      Bataille autour du racisme antiblanc

      Les frontières, oui, ce truc de nazis colonisateurs fachos racistes du 3ème reich consanguins qui refusent le vivre ensemble et les joies du multiculturalisme, dont tous les pays africains et nord africains sont encore équipés d’ailleurs... Mais bon, supprimer les frontières tracées par les blancs avec une règle, ça permettait par exemple aux peuls d’aller multiculturaliser les mandés, ou aux tunisiens d’aller piquer le boulot aux algériens de souche, et ça, ce n’est pas encore possible, julien dray ne peut pas être partout a la fois...


  • #2274442
    le 09/09/2019 par franc
    Bataille autour du racisme antiblanc

    l’homme noir a toujours eu un complexe d’inferiorité vis a vis de l’homme blanc . il se place toujours dans la victimisation par rapport a l’esclavage et renvoie l’homme blanc a l’image du mal et du vice . La culture blanche d’occident historiquement parlent est de plus largement supérieur dans tous les domaines que celle des noirs . C’est un fait ! l’homme noir a toujours dénoncé le blanc comme raciste , mais le racisme ne marche que dans un sens et pourtant le noir est aussi raciste que le blanc . Aujourd’hui les Francais sont traités de racistes , xenophobes , antisémites , etc ... alors que c’est le peuple le plus ouvert au monde !

     

    • #2274704
      le 09/09/2019 par Conquérir
      Bataille autour du racisme antiblanc

      Blanc fragile. Tu peux être le plus intelligent mais il y a un black qui défonce ta femme et qui va inonder ta sous-culture blanche. On va vous envahir à l’aide de la juiverie et vous serez les servantes de vos ex-femmes, devenue nos catins


  • #2274459
    le 09/09/2019 par delphin
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Et des gens osent nier (a minima) un ressentiment anti-blanc après le Bataclan....

    Ménès fut courageux, et ce n’est pas près de s’arrêter, puisqu’il a jeté un pavé dans la mare, et on peut souhaiter que les bonnes consciences se réveillent enfin.
    L.Darbois l’évoquait dans un entretien : dans le foot, en banlieue, dès qu’émerge un crak blanc qui dribble comme on skie dans la poudreuse, les blacks font bloc et intimident le babtou "trop fier"... Et cela, TOUT LE MONDE le sait.
    Comment expliquer que 60% du championnat soit black, sinon ?


  • #2274469
    le 09/09/2019 par spirit
    Bataille autour du racisme antiblanc

    L’inverse du racisme s’appelle l’antiracisme !
    Ce n’est pas le contraire,comme on pourrait le croire !

    Un demi siècle ou presque d’Apartheid en Afrique du sud ont conditionnés les noirs à l’idée du racisme et pas à la réconciliation...Mandela étant plus une icone qu’un exemple à suivre... !!
    Tuer ou chasser les blancs sont les mots d’ordres qu’un noir peut recevoir d’un gouvernement ayant succéder ou entériner et non pas rompu à un système qui protégeait et privilégiait une minorité face aux autres...Prendre la place et faire la même chose ne change rien fondamentalement mais peut quelquefois s’avérer utile politiquement avec les risques que l’on sait.. !!

    Aux USA,dans les années 60,le mouvement qui prônait le "black power" n’avait aucune prétention hégémonique...plutôt communautaire voire même séparatiste (avec carrément,un ou deux états noirs à créer...Même le KKK était d’accord.. !!)

    Thuram est acteur du spectacle de la marchandise...La salade qu’il propose est de contrebande mais il en a l’exclusivité,ce qui lui permet d’en vivre...Le sociétale possède plus de débouchés que le social actuellement...La facilité est encouragé voire même subventionné et tant que le fantasme ne s’est pas heurté au réel,ça peut faire illusion.. !!


  • #2274504
    le 09/09/2019 par RKrishna
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Bon exemple de débat inter·minables.

    La seule faute de ce micmac revient aux élites qui ont imposé une politique coloniale, puis une mondialisation qui retombent sur le peuple aujourd’hui. Ces élites ne sont pourtant jamais inquiétées par l’illogisme que provoquent leurs décisions telles que déclarer unilatéralement que « les races n’existent pas » ou forcer les mouvements de populations afin d’obtenir une indifférenciation factice.

    Au delà de la complexité du débat (qui a été rendu complexe à dessein), et mise à part le racisme systémique d’état, il y a une forme d’exclusion de groupe qui peut bien évidemment touché tout le monde, « blancs » y compris, en situation de minorité. Quoi qu’on en dise, cette forme d’exclusion est une forme de racisme qui n’a pas lieu d’être.


  • #2274610
    le 09/09/2019 par JUL
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Elle est mignone Aude Rosedemoncul. Dis poulette, tu nous donnerais pas les statistiques d’agression des non-blancs sur des blancs pour qu’on rigole ?

    #LES FAITS SE FOUTENT DE TES OPINIONS

     

    • #2274647
      le 09/09/2019 par antizion
      Bataille autour du racisme antiblanc

      Ca me fait penser à la fois où belkacem avait réagit sur l’antenne de je ne sais plus quelle radio (de gauche avec des israélites dans le studio, oui je sais, 99% des radios francaises sont comme ça) quand le journalope dénonçait des fachos qui affirmaient publiquement que 75% des détenus dans les prisons francaises étaient musulmans... belkacem avait affirmé que ces chiffres étaient faux... Elle avait l’air vachement au courant des statistiques ethniques qui sont pourtant illégales en france, vu qu’elle affirmait que les méchants fachos balançaient des fake news racistes et islamophobes, bizarrement le journalope ne lui a pas demandé les vrais chiffres, qu’elle devait forcement connaître, étant donné qu’elle savait que les fachos mentaient...


    • #2274669
      le 09/09/2019 par compris
      Bataille autour du racisme antiblanc

      Comme le nombre d’Antillaises qui ont balancé une casserole à leur mec metro qui avait l’œil baladeur ?


  • #2274637
    le 09/09/2019 par antizion
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Il parait que les races n’existent pas, enfin d’après les gauchistes... Elles n’existent pas, mais ça n’a pas empêché jadis ces mêmes gauchistes d’aller en civiliser 2 ou 3 car elles étaient inférieures...
    La chose étonnante est que ces races soit disant inférieures, mais qui ne le sont pas parce que les races n’existent pas, votent en masse pour ces mêmes gauchistes colonisateurs un peu racistes quand même, (parce que bon affirmer que les races existent et que certaines valent mieux que d’autres c’est un peu du racisme quand même), afin de lutter contre les fachos racistes qui eux préféreraient que les races prétendues inférieures par des gauchistes pas racistes se débrouillent sans les blancs, ils en sont capables, car pour les fachos racistes, les races inférieures ne le sont pas et n’ont aucunement besoin d’être colonisées par des races supérieures, car pour un facho raciste, les races supérieures n’existent pas, contrairement à ce que pensent les gauchistes toujours près a vouloir aider les races inférieures, car eux se croient supérieurs... mais non ils ne sont pas racistes, les racistes sont les fachos... C’est bien pour cela que les noirs et les arabes votent en masse à gauche, afin de ne pas subir les fachos racistes qui voudraient les laisser se débrouiller sans les blancs gauchistes pas racistes mais un peu supérieurs quand même... Il parait que c’est ca le vrai racisme... Pas l’inverse...


  • #2274650
    le 09/09/2019 par bonnet Phrygien
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Il est tout de même incroyable de voir des gens venir chez nous en nous haïssant.
    Vous viendrait-il à l’esprit d’émigrer dans un pays que vous n’aimez pas ?
    Faut vraiment être zoné du caisson.
    Je vois cependant une solution préventive,la plus douce, pour leur bien,et surtout pour le nôtre:ré-émigration,ou expulsion.De gré ou de force.

     

    • #2274700
      le 09/09/2019 par compris
      Bataille autour du racisme antiblanc

      Parles-tu de faire remigrer en Inde les Indo-Européens ?
      Cela risque d’être difficile, car un autre groupe, les Indo-Aryens, les Rohingya viennent juste de commencer leur migrations en dehors de l’Inde. Et l’Inde commence à s’inquiéter du nombre d’
      Indo-machin qui ont foutu la merde ( genre exterminer les autres pour squatter) et qui prlent de rentrer au pays. Peut-être que ceux rester au pays en Inde se disent que les Indo-Européens pourraient aussi reprendre la mode de l’esclavage une fois de retour au pays.

      Quand comptes-tu rentrer en Inde ?


    • #2274748
      le 09/09/2019 par antizion
      Bataille autour du racisme antiblanc

      On est plus 5000 ans en arrière là ou la terre appartenait à celui qui y mettait le pied en premier, maintenant on est 7 milliards, pas 200 millions, les francais de souche sont des occidentaux de l’ouest, ils n’ont rien a foutre en inde, ni nul part ailleurs, l’europe de l’ouest c’est chez eux, leurs ancêtre y ont bâtit une civilisation, et ils n’ont pas a partager l’espace et le fruit de cette civilisation avec une bande de migrants pour certains à peine sortis de l’âge de pierre... et qui finirons pas nous y faire retourner si on en laisse trop venir squatter...
      C’est étrange, mais quand des colons francais vont expliquer à des petits malgaches que leurs ancêtre sont les gaulois, les racisés hurlent à la mort... Et quand vous expliquez aux racisés que la france appartient aux gaulois et que de ce fait en temps que racisés la france n’est pas chez eux, ils hurlent également à la mort... Pile on est des nazis, face on est des fachos, et dans tous les cas les racisés sont des victimes...


    • #2274825
      le 10/09/2019 par Royaliste
      Bataille autour du racisme antiblanc

      @ bonnet Phrygien

      "Il est tout de même incroyable de voir des gens venir chez nous en nous haïssant.Vous viendrait-il à l’esprit d’émigrer dans un pays que vous n’aimez pas ?"

      Vous, les franc-maçons*, avaient détruit méticuleusement la France et sa culture millénaire (le Christianisme). Aboli la Royauté et les frontières, instauré l’hérésie des droits de l’homme et maintenant vous osez venir vous plaindre que des gens avec une autre culture n’aime pas votre style de vie laïc. C’est fort de café.

      * Je vous qualifie de franc-maçon en référence à votre pseudo, symbole de l’anti-France de 1789 (au même titre que le drapeau tricolore, la marseillaise et Marianne)


  • #2274698
    le 09/09/2019 par Gad et le mulet
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Il faudrait apprendre à Aude Rossigneux ce qu’est un adjectif. Car si il existe un "racisme systémique", c’est qu’il existe un racisme tout court et donc que le racisme n’a pas besoin d’être systémique pour exister. Cette bobo fille de journaleux ne connais rien à la vie des gens du peuple, qu’ils soient de souche ou immigrés. Ce n’est pas une fois dans leur vie que les gens se font traiter de sales blancs. J’ai un ami qui a été dans une classe composée uniquement de turcs. Il se faisait insulter tous les jours et agresser à l’occasion. J’ai vu un jeune garçon se faire sauter sur la jambe à pieds joint par des immigrés tchètchènes sous les cris de "sale connard de belge". Un autre ami à dû arrêter son job de "pion" dans une école primaire parce qu’il se faisait menacer par les élèves immigrés d’agression par les pères de ceux-ci, uniquement parce qu’il n’était pas d’origine immigrée. Mais non, il n’y a pas de racisme anti-blanc, comme le pense Aude Rossigneux : Seul les blancs sont capables de racisme. Les autres n’ont, selon elle, pas la capacité d’avoir cette émotion, il leur manque quelque chose. Mais ne serais-ce pas un peu raciste de penser ça ? N’est-ce pas un peu raciste de penser comme madame Rossigneux ?


  • #2274805
    le 10/09/2019 par Aymard de Chartres
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Le racisme n’existe pas, hormis celui dirigé contre l’être blanc de souche européenne. Pour s’en convaincre, il suffit de se reporter à la lecture des commentaires publiés pour comprendre la réalité d’un fait établi, mais néanmoins farouchement nié par un grand nombre de blancs-becs sur d’eux et dominateurs en en couenneries.

     

    • #2274951
      le 10/09/2019 par antizion
      Bataille autour du racisme antiblanc

      Si les blancs étaient vraiment racistes, déjà les noirs et les arabes ne couraient pas les rues en europe, et les ONG ne pourraient pas dépenser des milliards en afrique grace aux dons des blancs...
      Et si jamais demain on envoyait, par exemple au sénégal, 1 million de péruviens chrétiens sur 5 ans, et que ces derniers se comportaient comme des racailles ethniques de banlieue parisienne, tu comprendrait alors ce que signifie le vrai racisme... Le racisme est universel, et c’est pas les noirs qui peuvent faire la morale a qui que ce soit dans ce domaine...


    • #2275244
      le 10/09/2019 par Peter
      Bataille autour du racisme antiblanc

      @antizion,
      bien entendu que le racisme existe... vous n’avez pas compris le message..
      Certains virulents s’efforcent à nier le racisme contre les allogènes qui est pourtant assez palpable sur les réseaux sociaux par exemple... et d’un autre côté ils voient du racisme anti-Blanc partout... le contraste est saisissant....

      Après vous faites comme vous le sentez...


    • #2275381
      le 10/09/2019 par antizion
      Bataille autour du racisme antiblanc

      Ce qui se passe surtout, c’est que les noirs voient du racisme partout, même là ou il n’y en a pas, alors que les blancs, quand ils sont eux victimes de racisme, ca n’est jamais soulevé, et celui qui oserait le soulevé serait immédiatement accusé de vouloir faire des amalgames racistes et le jeu des racistes du FN...
      Un exemple : il y a actuellement le procès des meurtriers du blanc Romain Barré, étranglé dans son sommeil par un migrant congolais et un haitien... Apparemment pour de la jalousie au sujet d’une belle blanche de 18 ans qu’un des 2 meurtriers aurait aimer se taper a la place du blanc...
      A aucun moment le racisme des 2 noirs n’est invoqué, peut être auraient ils agit de même si la victime avait été également noire, peut être ont ils été poussé a tuer justement parce qu’il s’agissait d’un blanc, eux seuls le savent...
      La seule chose qui est sure, c’est que si on inversait les couleurs dans l’affaire, les noirs hurleraient au crime raciste, feraient des marches blanches (avec le soutient habituel de julien dray et de ses cousins des médias), nous parleraient des heur... de la colonisation et de l’esclavage, blablabla...
      Jamais je n’ai entendu parlé de racisme anti blanc quand le jeune marin s’est fait ouvrir le crane parce qu’il avait empêche un noir musulman d’appliquer la charia dans les rues de paris... Un catholique intégriste qui aurait fait de même sur un jeune étudiant noir sans histoire, imagine le scandale...
      C’est comme ca tout le temps... Impossible pour un blanc de mettre les pieds dans une zone africanisée sans risquer son intégrité physique... Expliques moi maintenant ou est ce qu’un noir ne peux se rendre en france sans risquer de se faire défoncer la gueule par une bande de 10 blonds ???
      Par contre houlala, des méchants racistes disent des choses sur les noirs sur les réseaux sociaux, quelle honte... T’est sur qu’il s’agit bien de francais de souche ??? Parce que j’en connais qui sont très fort pour pousser les communauté a se hair, quitte a expliquer aux noirs et aux arabes qu’il y a du racisme alors que ca ne saute pas aux yeux... Un exemple dans la vidéo...https://www.youtube.com/watch?v=YKF...


  • #2274808
    le 10/09/2019 par une africaine
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Je suis une femme noire, lorsque je lis certains commentaires je suis abasourdie. Les blancs seraient une race supérieure et les noirs une race inférieure, j’hallucine ! C’est dommage qu’englués dans votre suffisance raciale vous n’ayez pas encore pris conscience qu’il n’y a pas de race supérieure, il y a des peuples qui en fonction de leurs conditions culturelles, de leur environnement etc., ont construits des structures sociales différentes. Certes certaines structures sont perçues comme plus avancées et donc les peuples héritiers de ces avancées se perçoivent supérieurs aux autres. Les besoins d’un homme qui vit dans un environnement clément ne seront pas les mêmes que ceux d’un homme vivant dans un environnement hostile, le dernier sera contraint de faire preuve d’ingéniosité, cela ne signifie pas qu’il est plus intelligent que le premier. Il se peut aussi que certains peuples ayant un environnement hostile ne fassent pas preuve d’ingéniosité, parce que culturellement leurs traditions leurs enseignent à vivre en harmonie avec la nature, ex les indiens d’Amériques qui bien qu’ils aient eu un environnement semblable à celui des européens sont restés dans leurs tepees. Lorsque vous joignez des traditions à un environnement clément, comme l’est le continent africain, on comprend que nos ancêtres n’aient pas eu à se fouler, Dieu leur avait tout donné. Cependant avec le rapprochement des peuples, la donne a changé, tous les peuples ont été contraints de s’aligner sur le modèle de l’Europe conquérante, chacun bénéficiant de l’héritage légué par ses ancêtres, soit les européens et leurs avancées technologiques et nous avec nos cases, notre passé colonial etc., bien que nous arrivons sur la scène avec de nombreux handicaps, nous ne sommes ni inférieurs, ni supérieurs à quiconque, tout comme quiconque ne nous est ni supérieur, ni inférieur, il y a chez les noirs comme chez les blancs et comme chez toutes les races d’ailleurs des gens intelligents et des gens moins intelligents des génies et des idiots.
    Est ce que tous les noirs sont pro migrants ? Non, bien entendu, certains noirs, comme certains blancs savent faire preuve de bon sens. L’immigration sauvage est orchestrée par le capitalisme et autant les blancs que les noirs en sont victimes. Est ce que les noirs sont contre la re-migration, Non. Cependant le sujet est complexe et exigera de ne pas balayer que devant sa porte. Cessons de nous accuser de tous les maux coopérons avec intelligence et respect.

     

    • #2274833
      le 10/09/2019 par compris
      Bataille autour du racisme antiblanc

      Femme Africaine, je crois que vous ne savez pas quelle est l’origine de cette mentalité "blanche" :
      regardez albino indien, indian albino. Comparez les à vos albinos dans vos pays. On parle d’Indo-Européens pour une raison. Puis essayez de vous renseigner sur les Rohingya, les Pakistanais, les Bengladeshi et la culture indienne. Tant que ne sera pas découvert ce qui dans la culture indienne, en Inde, fait que des groupes de gens se constituent en peuples et sortent de ce pays avec une certaine mentalité de peur, paranoîa, d’extermination de l’autre, ce que vous voyez et que vos aêux ont vecu recommencera. Sans doute le dernier en date sorti d’Inde, les Rohingya, les nouveaux Indo-Aryens seront les prochains colonisateurs et esclavagistes dans 100 à 200 ans.


    • #2274858
      le 10/09/2019 par Goldorak
      Bataille autour du racisme antiblanc

      Et le droit de traverser une ville, le jour, a pied sans de faire agresser par des SDF, des mendiants ou des zonards. On demande pas beaucoup. Vous faites des analyses sur les continents et l’histoire. Moi je pense plutôt à cette semaine. Je donne encore quelques années pour les zonards et puis la mentalité va être à l’américaine (tout le monde en taule).


    • #2274922
      le 10/09/2019 par antizion
      Bataille autour du racisme antiblanc

      On est pas une race supérieure, mais une civilisation supérieure, nuance... Les noirs africains ne sont pas une race inférieure, mais un ensemble de groupes ethniques n’ayant jamais vraiment réussit a fonder une civilisation digne de ce nom, en 300 000 ans de présence sur place en afrique... Ceux qui vous considèrent comme une race inférieure sont les franc macon du grand orient de france, toujours prets a vous torcher le Q depuis un siècle, et on ne peut pas trop leur jeter la pierre, car admettez quand même qu’après tout ce qu’ils vous ont fait, vous pleurnicher contre la colonisation dont le grand orient est seul responsable, tout en votant religieusement pour eux a chaque élection... Du coup c’est vrai qu’on peut pas s’empecher de croire par moment, quand on voit a quel point vous êtes cons, si effectivement il n’y aurait pas une petite différence d’intelligence entre vous et le reste de l’humanité, désolé... Surtout que vous avez quand même l’air d’être plus doués pour beugler du rap dans un micro et courir derrière une balle que déposer des brevets scientifiques... Mais surement parce que les méchants blancs vous empechent de faire des études, pourtant gratuites en france...
      Mais peut être s’agit t’il d’une mentalité propre a certaines ethnies africaines : il y a quelques années, des sud africains blancs ont essayé d’aider des noirs sud africains en leur donnant des semences très efficaces. les types les ont semées, et l’année d’après les blancs sont revenus prendre des nouvelle de la deuxième récolte qui aurait du avoir lieu, mais au final les noirs avaient préféré rester a enculer les mouches et n’avaient pas resemé, car la récolte de l’anée d’avant avait été fructueuse, suffisamment pour se passer de bosser pendant un an...


    • #2275188
      le 10/09/2019 par breer
      Bataille autour du racisme antiblanc

      L’histoire de l’humanité montre que les humains (peu importe leurs origines raciales, culturelles,
      identitaires), ont tous été sanguinaires, et génocidaires, au sein même des continents, entre asiatiques, entre africains, entre européens, cela perdure encore entre certaines populations, pour des raisons de conditionnements politiques, ethniques, religieux...Toutes les carences civilisationnelles ( absences d ’alphabétisme, d’ éducation, de civisme,) ainsi que du manque de connaissance en terme de fonctionnement psychique et mental des humains font que l’humanité n’a évolué que de manière anarchique. L’humanité est même en pleine régression aujourd’hui, du fait de sa démographie exponentielle,qui ne donne pas assez de temps aux populations pour prendre conscience que bien que nous soyons tous issus de la même origine,
      nous sommes tous conditionnés par des idéologies et comportements séculaires, transmises de générations en générations plus ou moins inconsciemment.


  • #2274823
    le 10/09/2019 par Ouioui
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Il se passe les mêmes problèmes anti-Blancs en Angleterre, en Italie, en Allemagne, en Amérique, en Suède... donc non, ce n’est pas un synonyme d’anti-Français. C’est l’antiracisme (républicain donc droit-de-l’hommiste/maçonnique) théorique qui en est la cause. L’antiracisme maçonnique est la théorie qui veut que seuls les Blancs soient racistes car colonialistes, esclavagistes, nazis, etc. Si on creuse plus profondément, on comprendra que les théoriciens de l’antiracisme-antiblanc ont assimilés les Blancs aux chrétiens, et que le christianisme, particulièrement catholique, est leur ennemi absolu à détruire. Seul l’antiracisme chrétien catholique est légitime, l’autre, l’antiracisme républicain maçonnique n’est que l’arme satanique de destruction des Blancs européens qui ont fait grandir le christianisme. Il faut voir l’antiracisme républicain comme le phénomène inverse du racisme de l’entre deux guerres, c’est une réaction inverse, toute aussi néfaste, voire davantage. L’antiracisme républicain n’est pas du tout honnête dans ses intentions, ce n’est pas l’égalité des races mais l’infériorité des Blancs.


  • #2274832
    le 10/09/2019 par Akira Le Maudit
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Le racisme enti blanc est une invention du raciste blanc pour justifier son racisme. avant il appelait ça du racisme a l’envers..
    Les premiers a parlez de racisme enti blanc sont les juifs sioniste comme zemour, finkelcrotte, gogolnadel, qui veulent une guerre civile entre français avec l’appuie de l’extrême droite collabo.

     

    • #2275810
      le 11/09/2019 par Lucky Blondin
      Bataille autour du racisme antiblanc

      une guerre civile entre Français ???

      à quels Français faites vous allusion au juste ???
      à ces pseudo Français à la double nationalité
      patriotes seulement de leur pays d’origine ?
      ou à ces Français factices de papier ?
      tous prêts à trahir les Français
      et à se retourner contre la France !


  • #2274867
    le 10/09/2019 par Delion
    Bataille autour du racisme antiblanc

    La chose la plus importante à dire et à répéter partout est : Si les noirs n’ont pas mis en esclavage les blancs ce n’est pas parceque les noirs sont meilleurs,supérieurs,plus gentils etc...comme les thuram le clament.C’est simplement car ils n’en avaient pas les moyens techniques.Ils étaient à l’age de pierre techniquement quand les blancs les ont rencontrés.La différence était colossale sur tous les plans.Le continent africain est souvent le théatre de génocides et massacres de masse.Des noirs ont participé à l’esclavagisation de leurs semblables.Donc non sur ce plan comme sur les autres les noirs ne valent pas mieux que les blancs.Et ceux qui justifient leur racisme avec des histoires qui remontent à des siècles mériteraient d’être expulsés de France.


  • #2274875
    le 10/09/2019 par mr magoo
    Bataille autour du racisme antiblanc

    au lieu de s’exciter sur les migrants etc...
    ciblez les faiseurs d’immigrations et les diviseurs . moins de monde à catapulter et respect gagné !
    les gilets jaunes , eux ont compris et ne sont pas sur internet .
    égalité et réconciliation doit tenir sa ligne de conduite .

     

    • #2275248
      le 10/09/2019 par Peter
      Bataille autour du racisme antiblanc

      Il faut également exposer la mauvaise foi de certains... Personne n’est parfait, les gens ont leur limites... mais vous ne voulez pas perdre trop de temps avec des fabulateurs... Il s’agit aussi de séparer le bon grain de l’ivraie.

      Lorsque t’as appris à reconnaître les travers, sur le terrain tu gagneras un temps précieux en lâchant du lest.

      La réconciliation n’est pas possible avec les menteurs pathologiques... parole de Soral.


  • #2275074
    le 10/09/2019 par Adran Jorgen
    Bataille autour du racisme antiblanc

    Je vois que subsiste toujours ce mantra de la surpuissance blanche. Ironiquement, celle-ci semble autant entretenue par les racialistes pour s’enorgueillir et les gauchistes afin de s’auto-flageller.

    Il y a effectivement depuis la soi-disant Renaissance (naissance de la bourgeoise dominatrice et prééminence progressive des banques au détriment des vertus spirituelles) une hégémonie militaire et civilisationnelle blanche d’un point de vue matérialiste. Depuis la renaissance, la domination blanche n’est le fait qu’une d’une nécessité de s’éprendre et de conquérir le monde afin de couvrir les intérêts des banques qui sont en réalité les seuls véritables suprématistes dominateurs... Car le paysan de souche de province qui peine à finir ses fins de mois, n’a absolument rien à voir avec une quelconque domination ou suprématie…

    Mais l’histoire de l’Europe ne commence pas par le 16ième siècle. Depuis l’antiquité, la civilisation européenne a connu un retard considérable par rapport à la Chine, d’un point de vue matérialiste.

    Les peuples germaniques, puis les peuples romanisés blancs ont même été victimes d’un véritable génocide de la part des Huns puis des Avars (peuples mongoloïdes). Au 13ième siècle ce sont nouveaux de surpuissants Mongols qui ravagent l’Europe de l’est.

    Quant à la race, je rappelle juste qu’elle n’est qu’une adaptation physiologique génétique à un climat et un environnement donné au gré et au fil des générations… Cette adaptation a effectivement des répercussions sur les capacités cognitives et physiques, mais s’identifier de manière positive ou péjorative au support de nos âmes ou à la couleur de celui-ci, en se comparant aux autres sur ces critères, me semble être une attitude proche de l’animalité, située à des années lumières de toute perspective de transcendance ou développement ontologique, qui est selon moi la seule raison inhérente à notre existence incarnée…


  • #2275956

    C’est un peu débile, ou alors vous faites semblant de ne pas comprendre, mais tout le débat tourne autour de la définition du mot "racisme" puisqu’on y adjoint tout et n’importe quoi.

    Donc non, le petit blanc qui s’intègre mal dans un groupe non-blanc, ce n’est pas du racisme, c’est juste de la discrimination, et ce n’est pas certain que ce soit uniquement le fait qu’il soit blanc qui en soit la cause, mais sûrement aussi le fait qu’il n’a pas les mêmes codes culturels ou la même origine sociale. Le petit Ménès, a mon avis, n’a pas tellement la même enfance, ni éducation, qu’un gosse de femme de ménage.

    Ensuite y’en a qui ont intégré une haine de l’homme blanc, là encore ce n’est strictement pas du racisme.

    Le racisme, c’est d’avoir des préjugés désagréables sur quelqu’un parce qu’il n’a pas la même race (ou couleur de peau, ou origine ethnique), et c’est même de les mettre en application (ce qui est statistiquement le cas). Et c’est un comportement normal, qu’il soit dû à l’expérience ou à la propagande. Et y’a pas de quoi en être fier ou honteux, faut juste savoir que ça existe, savoir quels préjugés on véhicule par son apparence, son nom ou autres, et travailler à les faire tomber les premiers. Ça ne sert à rien de vouloir théoriser ça et lutter contre, c’est le temps qui confirme ou infirme les préjugés, en revanche il faut éviter de tendre à ressembler à ce qu’on attend de nous (de mal). Moi je suis blanc, on s’attend à ce que je sois donc alcoolique ou drogué au café, et bien ce n’est pas le cas. Exemple bête mais c’est ce que je veux dire.


  • #2276086
    le 12/09/2019 par Michel Noir
    Bataille autour du racisme antiblanc

    le Gallophobe et Blancophobe Lilian Thuram
    décoré de la légion d’honneur à l’Elysée
    par François Hollande président de la RF
    et qui se voit défendu pars ses avocats
    Joey Starr et Béatrice Dalle !

    depuis quand un président de la RF
    honore t’il en le décorant de la légion d’honneur
    un raciste Noir qui crache dans la soupe et sur la France !

    en réalité c’est parce que ils sont tous Frans-Maçons
    et détestent les Français et haïssent la France !


Commentaires suivants