Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Qui sème la zizanie en France ?

Et qui récolte les fruits de la zizanie ?

C’est l’album de Goscinny le plus vrai, le plus fort, le plus complexe, et aussi le moins drôle, on s’en aperçoit aujourd’hui. La France est déchirée de partout, on peut refaire la liste des lignes de rupture mais on dirait qu’il n’y a que ça, et tous les écarts s’agrandissent : riches/pauvres, travailleurs/chômeurs, homos/hétéros, sionistes/antisionistes, chrétiens/musulmans, hommes/femmes, libéraux/nationaux, et on en oublie. Quelle différence avec la France unie et puissante du traité de Münster en Westphalie, au milieu du XVIIe siècle ! Pour ceux qui s’intéressent à l’histoire, à notre histoire, c’est une paix négociée entre le roi de France, via ses émissaires, et les princes allemands, mais l’Allemagne n’existait pas encore. La guerre européenne (de religions) fratricide mettait le développement des pays en péril, et les hommes politiques de l’époque ont compris qu’ils devaient négocier.

 

 

371 ans plus tard, la France vit un moment difficile de sa vie. Elle se remet en question et toute les questions qu’elle se pose, légitimes ou pas, nourrissent la désunion. Il faut cependant distinguer deux forces, celles qui viennent de l’extérieur, et auxquelles nous ne pouvons rien ou pas grand-chose (surtout avec notre diplomatie arrimée à des intérêts extérieurs), et celles qui viennent du dedans, les plus dangereuses car elles émanent de groupes ou d’organisations qui ont intérêt au dépeçage de notre pays, et à son affaiblissement. En d’autres termes, la mondialisation et la tendance à la multipolarisation du monde ont un impact sur notre pays, mais pas au point de le détruire. En revanche, toutes les forces qui lardent notre pays de coups de couteau séparatistes sont le danger majeur. Elles doivent être montrées, isolées et attaquées. On parle d’attaque idéologique, pas à coups de marteau dans la rue.

 

Indépendances

La menace d’éclatement est réelle, il y en a qui n’attendent que ça, et on ne parle pas que de Taubira et sa Guyane natale, qui appartient – héritage insolite de l’histoire – à la France. Et la Guyane, quoi qu’on en dise, profite aujourd’hui économiquement de la domination française, si l’on peut dire, métropolitaine si vous préférez.

 

 

Les désirs d’indépendance régionaux rencontrent peu d’adeptes, et même en Corse il n’est pas sûr qu’un référendum sérieux donne la main aux autonomistes et autres indépendantistes. Pourtant, les gouvernements les uns après les autres, lassés des pressions venant de l’île, lâchent du lest en ce sens.
Non, le danger le plus grand est sociétal, et on le voit tous les jours : les Français se déchirent sur les réseaux sociaux – au moins il servent à ça – autour de questions qui ont l’air anodines pour certains mais qui ne le sont pas. Même la brouille entre les carnassiers et les vegans, les climatosceptiques et les adeptes du réchauffisme sont dangereuses pour l’unité de la Nation. On ne peut évidemment pas les interdire mais pour limiter leur effet néfaste sur l’unité de la Nation, il faut en trouver les ressorts et donc, les organisateurs. Car ces débats ne tombent pas du ciel. Certes, tout n’est pas de l’ordre du complotisme séparatiste, par exemple le fait de mieux se nourrir, de manger moins de viande, surtout de la viande de mauvaise qualité, qui fait mal à tout le monde, animaux, hommes et terre compris. Il y a des débats passionnant qui méritent d’exister, mais il y a aussi des organisations idéologiques qui y voient un affaiblissement de la France.

Alors, au milieu de tous ces affrontements, qui a intérêt à diviser notre pays et à l’affaiblir ? Pour en faire quoi ?

« La décentralisation aura été un des actes essentiels du premier septennat. Je suis contre l’État glouton. Maintenant vont en profiter ceux qui étaient contre : la droite, bien sûr, mais aussi certains technocrates qui craignaient d’être délestés de leur pouvoir. L’État a été privé de ses attributs seigneuriaux. Nous avons fait une République plus moderne, bien adaptée à l’environnement contemporain et aux ententes européennes. Vous devez défendre ce label de la République d’aujourd’hui contre ceux qui s’y sont opposés. Il faut les dénoncer comme les ennemis de l’État et de la nation ! » (Discours de François Mitterrand devant ses ministres le 4 mars 1992 rapporté par Roland Dumas dans son ouvrage Politiquement incorrect)

Parfois, il n’y a pas de volonté maligne, c’est-à-dire humaine précise. Le fait que l’Union européenne dilue les souverainismes pour créer un bloc supranational, mais qui n’a justement pas de souverainisme, alors qu’on aurait pu s’attendre à un suprasouverainisme qui défende les pays qui lui ont délégué leurs défenses immunitaires, c’est déjà notre premier affaiblissement. Certes, l’UE a permis à la France de s’ouvrir à d’autres pays et de développer son économie au-delà de ses frontières, mais après 60 ans d’Europe (des 6, puis des 9, puis des 12, puis des 27), on sent que le développement se fait à notre détriment. Cela a à voir avec les différentiels sociaux internes à l’UE : les 500 000 travailleurs détachés qui bossent chez nous et qui viennent des pays de l’Est sont le résultat de cette union aberrante. Et cela n’a pas de limite : on pourra voir un jour 50 % de chômage en France avec 10 millions de travailleurs détachés chez nous, qu’ils soient originaires de l’UE ou pas, puisque tout finit par se mélanger et que l’État perd chaque jour de l’autorité.

 

 

Autorité

L’autorité, parlons-en, certains y voient le mal français numéro un : moins d’autorité à l’école, les racailles qui crachent sur les profs, quand ils ne les giflent pas (monde à l’envers par rapport aux années 50-60), moins d’autorité dans la justice, qui relâche les délinquants par dizaines de milliers (mais en même temps elle n’a pas les moyens matériels et le courage politique de poursuivre les grands délinquants, qui sont justement en lien avec... la politique), moins d’autorité sur la scène diplomatique (mais ça, ça a à voir avec notre alignement désastreux sur l’axe américano-sioniste), l’autorité aux frontières, qui sont devenues des gruyères à clandestins et assassins (les tueurs du Bataclan)...

 

 

Et cette disparition de l’autorité, elle vient d’où ? Majoritairement de la libéralisation de l’État, qui auparavant était tout puissant, économiquement, idéologiquement, juridiquement et matériellement. Un État volontairement affaibli par les forces libérales qui l’ont investi, qui ont placé des hommes à tous les échelons de la décision ou presque, et qui profitent aujourd’hui à plein de cette altération. Le Marché a gagné, il a quasiment battu l’État, qui incarnait la défense du bien public, les intérêts du peuple.

Justement, le libéralisme est-il le choix des Français ?

Demandez aux ouvriers qui y ont laissé leur job et leur niveau de vie, vous allez voir la réponse. Le libéralisme actuel est le résultat de l’affaiblissement de l’État qui ne pèse plus très lourd face à la Banque, qui dicte sa loi au Marché, et à travers lui, à tous les Français, qu’ils soient de gauche ou de droite. L’uberisation du monde du travail est en marche, demain nous serons tous des intermittents et en cela, les grévistes du monde du spectacle avaient raison avant tout le monde : nous dépendrons de la violence du Marché sans aucun garde-fou. On sait tous ça mais il est bon de le rappeler. Vous noterez que la révolte des Gilets jaunes n’a pas bougé le Marché ou la Banque d’un centimètre, c’est autrement qu’il faut s’attaquer à ces colosses.

 

Icônes

La chose qui a bougé, et même titubé, c’est la certitude des représentants de la Banque ou du Marché au sein du monde médiatico-politique. Eux ont senti le vent du boulet, qui annonce peut-être le vent des rafales. Mais nous n’y sommes pas encore. Les statues des propagandistes du Système ont été mises à terre, à l’image de celles de Lénine en ex-URSS ou de Saddam Hussein en Irak après 2003. Chez nous, démocratie oblige, il n’y a pas une grande mais plusieurs petites statues qui sont tombées, et à jamais. Les idoles médiatiques ont mordu la poussière, les éditorialistes ont été pourchassés dans les rues et les députés du pouvoir libéral ont été traqués jusque chez eux. Selon nous, ce n’est que le début : en histoire comme en sismologie, les choses se font par paliers...

 

 

Tout ça pour dire que le virage libéral effectué en 1983 a déterminé pas mal de fêlures dans la France profonde, même si ces fêlures ne doivent pas tout au libéralisme, on ne peut tout lui mettre sur le dos. Voilà pour le côté social, la lutte des classes quoi, et maintenant ouvrons la page sociétale, qui est le lieu privilégié des fractures françaises ouvertes et des débats qui l’incarnent. La différence entre les débats sociétaux d’hier et ceux d’aujourd’hui, c’est que ceux d’hier avaient tendance à se calmer ou à trouver solution. Aujourd’hui, on a plus l’impression de deux armées qui se constituent, qui se font face et qui n’attendent que l’étincelle de la provocation pour se rentrer dans le lard.

 

 

Les provocations se multiplient d’un côté et de l’autre de ces nouvelles barrières sociétales : les vegans attaquent des bouchers pour la défense des animaux de boucherie, les féministes traitent les hommes de meurtriers en inventant le féminicide, les homos multiplient les procès publics contre les hétéros, les juifs contre les musulmans...

 

L’hazizanie

Cette radicalisation des communautés nouvellement formées (il y a 10 ans on rigolait encore de tout ça) est le marqueur de notre époque, et l’honnêteté nous oblige à dire que leur fonctionnement est calqué sur le modèle communautaire du CRIF, le lobby juif français selon Élisabeth Lévy et selon les journalistes honnêtes. Tous les groupes de pression minoritaires aujourd’hui (et les féministes sont minoritaires, pas les femmes) arrachent des morceaux de pouvoir à la barbaque nationale en imitant le CRIF, qui a sonné l’halali.
Le CRIF n’a pas toujours eu ce pouvoir exorbitant : c’est sous Chirac, depuis 1995 et la soumission à la théorie de la France vichyssoise que les gouvernements ont plié, et plié de plus en plus. On rappelle que Mitterrand refusait d’aller aux dîners du CRIF, qui existaient déjà. Avec Sarkozy, tout a basculé. Le pleutre Hollande a suivi, et Macron, en se faisant un peu tirer la manche, y est allé, même s’il sait tout le mal que ça fait à la fonction et au pays. Il y a des forces auxquelles on ne peut résister... Incommensurables, disait Le Pen.

 

 

De là à dire que le CRIF à lui seul est à l’origine de tous les déchirements français, il ne faut pas exagérer. Si les Français avaient conscience de leur histoire, de l’importance historique de leur pays, cette troisième voie originale d’entre toutes, alors ils seraient plus enclins à faire front commun. Pour cela, il est bon de conserver un cœur patriote et un esprit nationaliste, ce qui ne veut pas dire, on s’en doute, xénophobe et encore moins raciste. Regardez, chez E&R, on est de bons patriotes, on est nationalistes mais aucunement xénophobes et encore moins racistes. Il ne faut pas croire la propagande sioniste, ou médiatique, ce qui revient au même.

 

En conclusion

Comme dans Astérix, il n’en faut pas beaucoup pour que la France redevienne un pays perclus de bastons où tout le monde se frite avec tout le monde pour des motifs parfois futiles, ce qui favorise les intrusions étrangères (revoir la Révolution, puis Bonaparte). Le danger vient précisément de ceux qui mettent de l’huile sur le feu de la division, qui couve toujours, ne soyons pas naïfs, dans un pays épris de liberté d’expression. Mais la liberté d’expression, derrière les oppositions de façade, est une force. Et paradoxalement, le fait que le pouvoir profond, via le pouvoir visible, étrangle la liberté d’expression en France – on sent chaque jour les anneaux du boa se resserrer autour de notre cou – va peut-être dans le sens d’un grand réveil national... ou d’une mort par arrêt cardiaque. Car la liberté d’expression, c’est ce qui fait la force de notre pays, c’est l’origine de notre originalité, et c’est ce qui fait le prestige de la France dans le monde, qu’on le veuille ou pas. Si on touche à cette liberté d’expression, et c’est le cas actuellement, la puissance française peut se réveiller, toutes les forces antagonistes se réunissant pour faire exploser le carcan que le pouvoir nous impose.

L’alternative : la liberté d’expression ou la mort. Nous ou eux.

 


 

Vous aimez les articles d’E&R ?
Participez au combat journalier de la Rédaction
avec le financement participatif :

CRIF et dépendances, sur E&R :

 






Alerter

74 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2253357
    Le 6 août à 18:07 par alderic-dit-le-microbe
    Qui sème la zizanie en France ?

    L’état fout la merde depuis plus de 200 ans.

    Il faisait pareil à Rome, ce qui causa sa chute. De là à dire que la chute de l’état est proche, il n’y a qu’un pas

     

    Répondre à ce message

  • #2253373
    Le 6 août à 18:45 par Jopal
    Qui sème la zizanie en France ?

    Remettre la spiritualité au centre de tout, tout particulièrement la foi catholique d’avant Vatican II, voire bien des siècles bien avant, est la seule réponse profonde au désordre actuel.
    Commencer dans la cellule familiale, la fondation indispensable pour y arriver.

     

    Répondre à ce message

    • #2253761
      Le 7 août à 12:57 par parle à mon culte !
      Qui sème la zizanie en France ?

      Spiritualité, foi catholique, fille aînée d l’Église, culte marial, c’est vrai que ça nous a vachement protégé de la révolution maçonnique d 1789, de la boucherie de 14/18 et du mondialisme !

       
    • #2253834
      Le 7 août à 14:47 par François Desvignes
      Qui sème la zizanie en France ?

      @parle à mon culte



      Spiritualité, foi catholique, fille aînée d l’Église, culte marial, c’est vrai que ça nous a vachement protégé de la révolution maçonnique d 1789, de la boucherie de 14/18 et du mondialisme !



      Matérialisme cynique, fanatisme républicain, république fille ainée de la libre pensée, culte marrianiste, c’est vrai que ça vous a empêché de tirer sur les grévistes (et les GJ), et que ça nous a permis de ne pas éviter et ensuite de perdre deux guerres mondiales.

      Vous osez tout : vous êtes républicain.

       
    • #2254007
      Le 7 août à 20:57 par Titus
      Qui sème la zizanie en France ?

      @parle à mon culte



      Spiritualité, foi catholique, fille aînée d l’Église, culte marial, c’est vrai que ça nous a vachement protégé de la révolution maçonnique d 1789, de la boucherie de 14/18 et du mondialisme !




      La preuve que oui, puisque dès que la religion catholique subit des attaques et régresse, les catastrophes s’amoncèlent.

       
  • #2253388
    Le 6 août à 19:19 par abcd
    Qui sème la zizanie en France ?

    Oui la France est divisée, c’est un fait. Et il y a surement une bonne raison à cela.

    Tout d’abord, ce qui m’a toujours un peu déranger, c’est ce fameux mythe très RÉPUBLICAIN du "nos ancêtres les Gaulois". Qui, avant la propagande manipulatrice de la troisième république se revendiquait des gaulois en France ?
    L’imagerie du gaulois indiscipliné, brutal et inculte que nous à fait gober la république n’a pas aidé les français a être fier de ce qu’ils sont. Hormis "les capotes en bois", que nous ont-ils léguer ? Pas l’écriture ni de littérature, aucun voir très peu de monuments... La république à crée ce mythe pour justement rabaisser le peuple français qu’elle devait éduquer. Et elle s’en sert encore, voir le fameux "gaulois réfractaire " de Macron. D’ailleurs, il n’y a qu’a voir aujourd’hui la première insulte qui vient a l’esprit d’une racaille lorsqu’il veut s’en prendre à un "de souche" : sale gaulois.

    Et bien je suis désolé,mais bien que français, je ne me suis jamais sentis "gaulois".
    La vrai mythe finalement, ce serait plutôt l’inverse : nos ancêtre les Romains (non je n’est pas d’origines italiennes). Et bien oui, il n’y a qu’a voir nos belle citée romaines, nos aqueducs, cette fameuse "Respublica". Le monde Gréco-Romain EST notre vraie racine. Comment, avec le mythe du français gaulois pouvons nous réussir l’intégration ?! Celui qui vient du fin fond des Aurès voit très bien dans les livres d’histoires qu’il ne ressemble pas à un gaulois ! Comment ce sentir concerner après ça ? En se revendiquant descendant des glorieux Romains, nous aurions pu appliquer le vieux dicton "à Rome, fait comme les Romains".

    De plus, notre pays se nomme France et pas Gaule à ce que je sache. Nos Rois, ceux qui ont fait la FRANCE était de souche germanique. C’était les Francs.
    Voilà ce qu’est un français, en vrai : un être qui pense comme un grec, approuve le droit romain et est fier comme un germain.Et pas besoin de pureté du sang pour ça, car sous Rome, de la Britanie à l’Egypte, de l’Hispanie à la Dacie, de Lutèce à Carthage, tous disaient : Ave César !
    Nous sommes un peuple de bâtisseur et qui aime la terre. Comme nos ancêtres les Romains. Certes le sang gaulois coule dans nos veines, il nous apporte la fureur au combat "la furia francese", ont doit le respecter. Mais il n’y a pas que cela
    Je n’est rien contre les mythes, je suis plutôt même pour, mais faut trouver le bon...
    La république nous à imposé celui ci, résultat :Chienlit

     

    Répondre à ce message

    • #2253487
      Le 6 août à 22:17 par Cassoulé
      Qui sème la zizanie en France ?

      Avant de renier ce que tu es, ouvre des livres d’histoire ( ou clic sur internet) et prends des notes.
      Tu verras qu’il n’y a pas de grande fierté à etre un germain, eux même nourrissent certains complexes sur le sujet...
      Les gaulois qui possèdaient une civilisation (bien que non unifiée) ont inventé beaucoup de choses, contrairement aux barbares des forêts germanique.
      J’en peux plus de ces gaulois qui ce prenne pour des germano-vikings, "nos" ennemies depuis 2000 ans !
      Ps :
      Personnellement je suis pas trop gaulois de mes ancêtres, j’aime juste l’histoire.

       
    • #2253578
      Le 7 août à 02:36 par abcd
      Qui sème la zizanie en France ?

      Où avez vous lu que je me prends pour un germano -viking ?! Perso, ras le bol des gens qui retiennent qu’un seul mot sur tout un texte.

       
    • #2253622
      Le 7 août à 08:02 par Elkano
      Qui sème la zizanie en France ?

      @abcd
      "Penser comme un Grec"
      Tu sais sûrement que français en grec se dit Γάλλος "Gallos".
      France Γαλλία ,"Gallia".
      Celui qui vient du fin fond des Aures fait ce qui lui chante. Il faudrait raser les dolmens, effacer les triskels bretons, les svastikas basques(liste non exhaustive) ?
      παρακαλώ Parakalo !!!
      Tu proposes de réunifier en coupant des racines pour ajouter des branches.
      Ça ne marche pas comme ça mon pote...
      Sympathiquement (Encore du grec :)
      Ça doit être beau les Aures...

      Elkano.

      Jo ta ke, irrabazi arte !
      ( Du basque cette fois)

       
    • #2253658
      Le 7 août à 09:30 par abcd
      Qui sème la zizanie en France ?

      @Elkano, je parle de pensée grecque, pas de langue. La liberté, la démocratie, ça te parles ?
      Faudrait aussi rasé nos aqueducs nos citée d’origine romaine, le principe de droit, la République, notre langue latine, nos prénoms chrétiens...
      Malheureusement tu ne vois que le principe du sang mais tu oublies notre art de vivre et nos principes fondamentaux.
      De plus, toi qui est basque, tu te dis gaulois ? Pourtant il me semble que les basques appartiennent à un groupe ethnique bien particulier, même leur langue reste un mystère... t’es français pourtant non ?
      Et puis, je veux pas te raconter de conneries, mais j’avais entendu dire que l’origine du béret basque venait des légions romaine, qui le portaient en manoeuvre...
      Ah oui puis autre chose encore, je crois bien qu’aujourd’hui les maghrébins sont plus nombreux que les basques en France. Tu proposes quoi ?
      J’espère m’être fait comprendre, être français et bien plus complexe que le simpliste mythe du gaulois.

      Cordialement l’ami.

       
    • #2253672
      Le 7 août à 10:02 par Siegfried
      Qui sème la zizanie en France ?

      Tu as raison abcd. Les BD Astérix ont largement contribué à propager des idées reçues et à ridiculiser les Romains en glorifiant le côté réfractaire et indiscipliné des Gaulois. En effet la France est le pays des FRANCS. En allemand la France s’appelle FRANK Reich ! Et de toutes façon même les gaulois ont des origines germaniques puisque ce sont des Celtes. Seuls les ignares croient que nous sommes Latins !

       
    • #2253877
      Le 7 août à 16:31 par Bertrand
      Qui sème la zizanie en France ?

      @siegfried avant de débiter des anneries et de prétendre distribuer des brevets de culture française ,un peu d’instruction t’eviterait de sombrer dans le ridicule : tu as beau arborer un patronyme germanique eh bien non la France n’est pas un pays germanique,même si l’Alsace et la Lorraine appartiennent à cette sphère culturelle et que les Francs ont donné leur nom au pays.Si tu etais moins bête tu saurais que la Gaule a été conquise en 52 ap Jc (c’est à dire des siècles avant l’arrivée des Francs ) ,que la langue que tu parles est une langue de substrat latin à 90% (le substrat germanique dans la langue française se limitant à "choucroute" ,"ersatz" et à quelques autres mots ) et que la religion catholique ne vient pas de la Germanie lutherienne mais de Rome.

       
    • #2254103
      Le 8 août à 00:26 par Yggdrasil
      Qui sème la zizanie en France ?

      @abcd Nos ancêtres les Romains ? C’est quoi encore cette interprétation délirante de l’identité des Français ? Pourquoi vouloir transformer l’Histoire à ton image .Tu n’as pas d’ascendants Gaulois parce que tu as surement du sang Méditerranéen pour voir les Romains comme tes ancêtres .Que les Romains aient bati
      des acqueducs et des piscines aux quatre coins du globe c’est évident ,mais les Romains sont retournés at home bouffer leur pasta cuita et se faire éliminer par les Germains et les Gaulois qui ont mis fin à des décennies de colonisation et de destruction de leur culture et de leurs religions .
      Comme je souhaite que l’empire Jewllywoodien retourne d’où il vient .La France ne s’appelle pas la Gaule ? Ah ben tu l’as dit bouffi ! Parceque pour trouver un descendant de Gaulish sur le territoire faut se lever de bonne heure ,il y a longtemps que la race a été éliminée par des guerres successives créées dans ce but .
      Perso je ne suis pas Français , cette pseudo nationalité n’a aucune valeur pour moi ,je suis
      de descendance Germanique et Celte . Brittany s’écrit d’ailleurs Prittany .
      N’importe qui est Français aujourdhui ,un Chinois ,un aborigène ,un Bantou sont Français s’ils le demandent .Mais le sang et l’ADN ne trompent pas pas plus que les caractéristiques physiques Ca gène beaucoup de monde mais c’est ainsi ,c’est la nature .
      Les Romains ont utilisé la religion Abrahamique (un mix de religions diverses ) pour mettre au carré les populations tribales d’Europe Gaule et Britannia ( avec l’aide d’esclaves apatrides et cosmopolites) principalement les Gaulois et les Celtes qui refusaient de se soumettre . Ils ont enjuivé et Latinisé une partie de l’Ouest Occidental .Rome un nid d ’empereurs dépravés dégénérés ,un état cosmopolite sans àme avec une religion ridicule et une vision totalement matérialiste du monde ,vivant sur le dos de la misère du peuple ,de la guerre ,de l’esclavage et j’en passe .
      Franchement c’est pas mon type de civilisation préféré .Ni le monde Grec du méme genre
      avec ses mœurs que les soit disant philosophe sémites apprécient tant et son culte de LEUR beauté idéale .Quand à celui qui vit au fin fond des Aurès ,je me demande comment il pourrait effectivement étre Gaulois puisqu’ Il est Arabe Il est Français comme un Chinois Français .
      Il faut savoir d’où l’on vient pour savoir ou l’on va .

       
    • #2254105
      Le 8 août à 00:31 par Elkano
      Qui sème la zizanie en France ?

      @abcd
      Je n’ai rien contre nos ancêtres les Romains.
      On parle de Gallo-Romains.
      Je disais juste que toutes les racines comptent.
      Faut-il les hiérarchiser selon leur influence sur le présent ? Peut être à discuter autour d’une cervoise fraîche...
      Mes aïeux sont Basques, Bretons, Polonais, Alsaciens...
      Mes enfants Eurasiens.
      Oui, le Basque est une langue proto-historique dont on retrouve des traces dans le parlé Sardignian (pas si loin de Rome) et le lieux-dit des grottes de Lascaux s’appelle les Eysies. "Grotte" se dit "Eizea" en Basque.
      Ayant grandi au Pays Basque je me sens parfois plus proche d’un Irlandais que d’un Provençal.

      Boga boga !

      Un bel été à vous tous camarades !
      Elkano

       
    • #2254150
      Le 8 août à 06:58 par Siegfried
      Qui sème la zizanie en France ?

      @ Bertrand dudéclin. "Gaule a été conquise en 52 ap Jc (c’est à dire des siècles avant l’arrivée des Francs ) ".
      Et alors ? les Francs sont bien arrivés, non ? Et avant, les gaulois étaient des Celtes, peuple germanique.
      On est de culture latine, mais de souche germanique ! Toi, tu mélanges les deux !

       
    • #2254166
      Le 8 août à 08:21 par Siegfried
      Qui sème la zizanie en France ?

      @cassoulé péteur
      Les "barbares" des forêts germaniques ont donné Goethe, Beethoven, von Braun, des milliers de musiciens, savants, inventeurs, peintres, écrivains, chimistes, médecins, scientifiques, ... Sans parler des milliers de brevets pillés en 45 par les Alliés.

       
    • #2254196
      Le 8 août à 09:58 par abcd
      Qui sème la zizanie en France ?

      @Yggdrasil , tu es aveuglé par ta haine de Rome.
      Je pense que tu continues de nier l’évidence.
      Comme tu l’as dit, la population française n’est plus gauloise depuis bien longtemps. Cela est dû à son histoire, mais aussi à ses choix politiques récemment.
      Actuellement, sur notre territoire, nous avons à faire à une population impériale sur un territoire métropolitain.
      Le but aujourd’hui est de fédérer. A moins que tu préfères la guerre ethnique ?
      Lorsque je prends exemple sur Rome, c’est parce que, comme je l’ai déjà dit, elle fut la seule à fédérer des peuples entier par une politique nationaliste. Tous ont fait allégeance à Rome. Tous aujourd’hui doivent prêter allégeance à la France.
      Regarde autour de toi, marches dans les grandes villes, regarde les monuments, tu verra ces colonnes, ces allégorie de déesse greco-romaine, tu es à Rome.
      Nos Roi ne se comparaient pas à Vercingetorix mais bien à des empereurs Romain... "Le Roi est empereur en son royaume " t’en a déjà entendu parler ?
      Notre empereur Charlemagne c’est fait couronné empereur romain. Tout est lie à Rome, dans notre histoire et même dans notre quotidien, mais tu ne veux pas le voir...
      Alors aujourd’hui, nous comparer à un village couper du reste du monde, chamailleur, ethniquement Unis, ça colle pas. Ce que nous voulons tous (je pense) c’est l’union et la paix. Et que tu le veuilles ou non, la "Pax", elle est bien "Romana"
      Ps : j’ai bien du sang gaulois dans mes veines.
      Cordialement.

       
    • #2254225
      Le 8 août à 10:43 par César
      Qui sème la zizanie en France ?

      Je vais mettre tout le monde d’accord ! On n’est plus ni Gaulois, ni Romain, ni Germain, on est devenu un peuple afro-magrébin !

       
    • #2255096
      Le 10 août à 06:02 par domus
      Qui sème la zizanie en France ?

      Cesar : excellent constat, il y a belle lurette que dans certaines villes, on se croirait partout sauf en France.

       
    • #2257292
      Le 13 août à 09:59 par Cassoule
      Qui sème la zizanie en France ?

      @ siegfried et tous les ethnologues du dimanche...
      Les celtes ne sont pas germains, mais pas du tout. vous pouvez voir les marqueurs génétiques...

      Si les Francs se sont imposés, c’est parce que Rome les avait désigné pour protéger les frontières avant la chute de l’empire, mais le petit nombre de francs n’a pas changé le peuple gaulois comme les turcs l’on fait en anatolie...
      Certes les barbares sont sortie des forêts et il ont ratrappé leur retard, il n’empêche que chaques choses autour de toi portent un nom soit grec, soit latin, il en va de même pour les théorèmes mathématiques...

      Je parie que tu as la même coupe que ragnar lordbrok dans la serie d’hollywood, et que tu te prends pour le descendant d’éric le rouge...
      Mais les seuls français qui ont une ascendance germano-scandinave ( et non pas germano-cetlo-scandinave) sont les normands.
      Quand à ceux qui ignorent, et qui traitent les autres d’ignorants comme toi... je n’ai pas de mots pour les décrire, même en latin.

       
  • #2253617
    Le 7 août à 07:43 par Monster_reign
    Qui sème la zizanie en France ?

    "La liberte ou la mort"

    C’est le slogan des tchetniks.

    La question, c’est de savoir qui en premier lieu a seme la zizanie religieuse ?
    Il y a eu un premier Schisme Chretien organise par une eglise qui se veut plus Catholique que les autres, qui se voulait plus grosse que le Boeuf, et ensuite, chacun y est alle de son propre schisme (tant qu’a faire...). en fait, l’existence des protestants est due a l’existence du Catholicisme. C’est pour une histoire de mariage que le Roi Anglais a fonde l’Eglise Anglicane. Or, cela fait bel et bien partie des differences entre le Catholicisme, qui se revendiquait d’un rigorisme en la matiere (en exces de zele), et l’Orthodoxie, seule et unique Religion en realite Chretienne. (Je parle de mental, et d’equivalences mentales, pas de calculs mathematiques) Ceux qui modifient les doctrines de l’Eglise ne peuvent etre consideres que comme des sectes (Catholiques et Protestants), la Chretiennete etant une et non-negociable. La negociation est l’Oeuvre du malin. Quand vous negociez vos verites, que vous les modifiez selon votre bon vouloir, selon vos envies, alors vous n’etes plus dans la foi, mais dans la manipulation du malin. Or il est dit que l’on ne negocie pas avec le mal, de la bouche meme des pretres au Vatican. Toutes ces discussions de marchands de savon sur des eglises reformees, et si le Catholicisme n’avait pave la voie du separatisme, jamais on aurait eu le protestantisme, qui en realite est l’ennemi de l’humanite. Pour eux, les autres Chretiens sont leurs doubles malefiques, qu’ils doivent erradiquer de par la "puissance" de leur argent.

    En fait, c’est vrai, vous etes des gaulois. Tetus meme dans l’erreur.

    Avant le Catholicisme, on ne disait pas "Les Catholiques" et les "Orthodoxes", on disait juste "les Chretiens". Donc, tout ce qui vous detourne de votre Chretiennete originelle est heretique. Tant que vous ne trouvez pas la paix dans la religion, tout est peine perdue, votre esprit est faible. Votre mental est nul (0), tout comme votre esprit (dans le sens de la force de l’Âme)

     

    Répondre à ce message

  • #2253632
    Le 7 août à 08:34 par Espritos
    Qui sème la zizanie en France ?

    La zizanie n’est pas spécifique à la France , ce chaos est appliqué de façon sournoise à l’échelle mondiale , il fait partit des outillages de prédateurs au service du totalitarisme mondial .

     

    Répondre à ce message

  • #2253701
    Le 7 août à 11:05 par JL29
    Qui sème la zizanie en France ?

    La scène de l’élève giflant sa prof m’a profondément choqué et on peut mesurer ici tout le "chemin parcouru" depuis les années 1960-70 en France, où ce genre d’événement n’aurait sûrement pas pu se produire.
    Notre civilisation est sévèrement endommagée par des décennies de libéralisme sans frein dans tous les domaines, et pas seulement dans le secteur socio-économique.Comment sortir d’un merdier pareil ? la question restera posée encore longtemps, quant à la réponse, elle se fera attendre encore plus longtemps.
    En attendant, protégeons nos familles et cultivons nos amitiés.

     

    Répondre à ce message

    • #2253855
      Le 7 août à 15:30 par Cléon
      Qui sème la zizanie en France ?

      J’ai malheureusement le sentiment qu’on ne pourra reconstruire un monde fonctionnel que sur les ruines du monde libéral-libertaire qui nous gangrène depuis quarante ans.

      Comme dit le patron, après un bain de sang, tout le monde commence à redevenir raisonnable.

       
  • #2253801
    Le 7 août à 13:54 par Loh Samouye
    Qui sème la zizanie en France ?

    La réponse est dans les liens proposés sous l’article.

    Une belle quenelle tout en finesse, bien joué les gars ;)

     

    Répondre à ce message

  • #2254332
    Le 8 août à 14:12 par Brahim
    Qui sème la zizanie en France ?

    Plutôt d’accord avec tout ça, mais si on veut recommander des albums d’Astérix pour le tragi-comique et se retenir de se pendre, certes la Zizanie est extrêmement politique et brillant, mais ne sortez pas de cette pièce avant que vos gosses aient lu Le Domaine des Dieux et surtout, surtout Obélix et Compagnie.

    Dans le genre lucidité aiguisée comme une lame, ça se pose là.

     

    Répondre à ce message

  • #2254829
    Le 9 août à 14:17 par La fin des haricots
    Qui sème la zizanie en France ?

    Pourquoi croyez-vous que tous les jours une nouvelle cause apparaît ?

    D’abord on divise par catégorie de gens : juifs, noirs, maghrébins, français de souche ou pas de souche.

    Ensuite les causes directement liées à l’homme : homosexuels, transexuels, féminisme etc.

    Puis vient le reste : végan, anti spéciste, écologiste, etc.

    Pour ne citer que ces nouveaux phénomènes.

    Bref, tu divises, tu divises, tu divises et tu obtiens la guerre de tous contre tous.

    J’ai une collègue récemment affectée chez nous, et c’est un véritable phénomène. C’est une torture de discuter avec elle, elle est gentille mais gouverné par ça tu cours droit à la faillite.

    Puis viennent

     

    Répondre à ce message

  • #2256583
    Le 12 août à 11:14 par breer
    Qui sème la zizanie en France ?

    La disparition de l’autorité (et de la discipline) vient de l’idéologie issue des années soixante, bien développée par la gauche intello, syndicaliste, anarchiste, qui en 50 ans à infiltré et sapé 75 % des institutions françaises, à commencer par tous les milieux d’enseignement (lycées et toutes les universités de France, écoles de commerce, magistrature, formation des travailleurs sociaux, centres d’apprentissage) tous les milieux professionnels par le biais des syndicats majoritairement de gauche….
    Le résultat et maintenant visible même à l’école et dans les collèges…cela s’est rajouté aux 50 années d’immigration africaines et maghrébines, qui sont psychologiquement conditionnés pour détester l’autorité…

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents