Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pierre Ménès répond à Thuram en évoquant le racisme anti-Blanc dans le foot

Après l’incendie provoqué par les propos de Lilian Thuram sur « le racisme de la culture blanche », le journaliste sportif Pierre Ménès a relancé la polémique en dénonçant le « racisme anti-Blanc » dans les clubs de foot de banlieue.

 

Le football « black blanc beur », une utopie définitivement morte et enterrée ? C’est en substance la question soulevée par la nouvelle polémique lancée par le journaliste sportif Pierre Ménès.

Invité à réagir aux propos controversés de l’ancien champion du monde Lilian Thuram – qui avait suggéré un racisme consubstantiel à la « culture blanche » pour expliquer les cris de singe de certains supporters italiens envers les joueurs noirs – Pierre Ménès a de son côté évoqué le « racisme anti-Blanc » qui serait, selon lui, monnaie courante dans les clubs de banlieue française.

« Moi, il y a quelque chose qui me gène toujours dans le discours de Thuram, c’est que quand il parle de racisme, il parle toujours du racisme contre les Noirs [...] le vrai problème en tout cas en France, dans le foot, c’est le racisme anti-Blanc », a déclaré le journaliste de Canal+ en direct sur Cnews le 7 septembre. Et d’étayer ensuite son discours par une anecdote personnelle :

« J’ai essayé de mettre mon fils au foot. Il n’avait aucun talent. Mais au bout de deux fois, il a voulu arrêter. Il m’a dit : "Papa on ne me parle pas, on ne me dit pas bonjour, on ne joue pas avec moi, on ne prend pas la douche avec moi". »

 

 

Pierre Ménès, célèbre pour sa parole libre dans le monde du football, a par ailleurs invité les téléspectateurs à « aller faire le tour des matchs en région parisienne le week-end », pour constater la composition des équipes. « Allez voir ces match-là, et comptez les blancs sur le terrain. En général, il y a le gardien de but et l’arrière droit », a-t-il ajouté.

 

Sur Twitter, entre « soutien total » et ironie

Immédiatement après leur diffusion, les propos du commentateur sportif ont suscité indignation et soutien surs la toile.

« Soutien total au courageux [Pierre Ménès] qui est pris pour cible pour avoir dénoncé le [racisme anti-Blanc] dans le domaine du football. Le racisme anti-blanc est le sujet le plus tabou de France ! », a notamment tweeté Laurent de Béchade, le cofondateur de l’Organisation de Lutte contre le racisme anti-blanc (OLRA).

« Nier le [racisme anti-Blanc], alors qu’il est évident dans certains quartiers, cache toujours quelque chose de malsain, qui a à voir avec un ressentiment, une haine de la France ou de soi », a commenté dans la même veine l’ancien frontiste et président du parti Les Patriotes, Florian Philippot.

La militante antiraciste controversée Rokhaya Diallo s’est quant à elle moquée des propos du journaliste qui « reconnaît lui-même que son fils n’a aucun talent en foot et s’étonne que personne ne lui passe le ballon ». « C’est ça le racisme anti-Blanc ? », a-t-elle questionné plus loin.

« Pierre Ménès est une personne raciste convaincue. Je l’ai subi au quotidien. Je ne découvre absolument rien aujourd’hui, et vous ne devriez pas non plus », a déclaré pour sa part le journaliste sportif Emmanuel Trumer à l’égard de son confrère.

Depuis plusieurs années, le football – aussi bien professionnel qu’amateur – semble catalyser les tentions liées à la pression migratoire en France. Ces polémiques font régulièrement la une des médias, comme lors des célébrations des victoires de l’Algérie à la Coupe d’Afrique des nations (CAN). Les questions identitaires ne sont pas les seules à toucher ce milieu qui est actuellement dans le collimateur du gouvernement en raison de l’homophobie supposée d’une partie des supporters.

En lien, sur E&R :

 






Alerter

153 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Encore un paquet de couches “ Mamadou Sakho” de vendue !..

     

    Répondre à ce message

  • #2274183

    cela a été rapide mais on devait s’y attendre :



    Je crois que je me suis très mal exprimé ou qu’on m’a très mal compris. Je suis contre toute forme, je dis bien toute forme, de racisme et il me semble l’avoir déjà prouvé à maintes reprises. Si j’ai pu blesser involontairement certain(e)s j’en suis profondément désolé. — Pierre Ménès (@PierreMenes) September 8, 2019 Pierre […]



    d’un autre coté il y a une situation hors sol fort bien rémunérée, et de l’autre une équation au multiples inconnues, génératrice d’angoises et de déclassement

     

    Répondre à ce message

  • Anecdote perso : il y a quelques années, avec des potes de fac, on avait profité d’un après-midi libre dans une période avec moins de boulot à la maison pour aller faire un petit match de foot. Déjà, première chose : j’étais le seul maghrébin de la troupe, et il n’y avait que des blancs. Un seul maghrébin, pas d’asiatiques, pas de noirs, sur une bonne quinzaine de personnes, ce qui était représentatif de ma promo à ce moment-là, concernant les étudiants de nationalité française. Bizarrement, ni Lilian Thuram, ni la gauche, ni la LDNA, ne poseront jamais la question du trop faible nombre d’afro-descendants (de nationalité française) dans les universités. Il est vrai que les études supérieures sont le fruit d’un effort scolaire régulier jusqu’au bac, et d’un choix personnel.
    Après quelques minutes de match, une bande de noirs est arrivée sur le terrain, qu’ils espéraient utiliser eux aussi pour jouer. On a donc joué tous ensemble, l’ambiance était bon enfant. Arrive à un moment donner un autre black, pote de nos adversaires du jour, et leur a lancé un "bande de trimards, vous galérez contre des babtous".

    Chacun en conclura ce qu’il voudra.

     

    Répondre à ce message

    • Les gens qui arrêtent l’école tôt ont en général beaucoup plus de plomb dans la tête que ceux qui font des études « supérieures ». Il n’y a pas d’études supérieures ou inférieures, ça c’est de la pure connerie bourgeoise.
      Ensuite, votre petite anecdote, c’est juste une petite blague potache, voilà ce que j’en conclus.

       

    • Les gens qui arrêtent l’école tôt ont en général beaucoup plus de plomb dans la tête que ceux qui font des études « supérieures ». Il n’y a pas d’études supérieures ou inférieures, ça c’est de la pure connerie bourgeoise.



      Je n’ai jamais conclu que le manque d’études supérieures était équivalent à être bête, il faut arrêter de lire ce qui n’est pas écrit. J’ai même parlé de "choix personnel" et de "travail scolaire régulier", à aucun moment je ne pointe du doigt une question de QI ou d’intelligence, à plus forte raison que, tout au long de mon récit, j’ai pris soin de préciser "de nationalité française", car j’ai côtoyé des étudiants africains tout au long de mes études. Ils étaient même de nos parties de foot, sauf ce jour-là.

       
    • Si un blanc osait dire "bande de trimards, vous galérez contre des crépus", pas sur que les crépus concernés prennent ca pour une blague potache...

       
    • J’ajouterais même que, de penser (ce que je ne pense pas d’ailleurs) que les gens qui font des études post-bac (puisque le terme "études supérieures" ne plait pas) sont plus intelligents que ceux qui arrêtent tôt l’école est de la "connerie bourgeoise", est un énorme raccourci. Le travail fourni durant les études universitaires, fussent-elles nivelées par le bas, appellent à faire s’activer bien des mécanismes cérébraux. J’ai fait des études d’économie, puis de gestion financière et de comptabilité, le niveau de maths y était plutôt poussé.
      Ce faisant, je me permets à mon tour un raccourci tout aussi contestable et irrespectueux, en disant que de penser que les gens qui arrêtent leurs études tôt sont en général plus intelligents est de la branlette intellectuelle. Ceux qui sont réellement intelligents et s’en sortent sans diplôme le montrent, notamment par une grande force de travail, et que ce travail paie (dans tous les sens du terme). Les autres sont au RSA et passent des journées entières sur Youtube.

       
  • N’est-il pas raciste que de dire que les noirs n’ont pas les capacités d’être racistes ?
    ...que se passe-t-il en Afrique du Sud alors ?

    N’est-il pas raciste que de dire que les blancs n’ont pas la capacité de souffrir du racisme ?
    ...que se passe-t-il en France alors ?

    Les Gaulois seraient en droit de réclamer réparation auprès des SOS racisme pour être à l’origine des grilles de lectures raciste en France qui crées des lignes de fracture sociaux économiques.... et à terme tuer la culture française, l’âme française et tous les français authentiques.
    ...tout ça pour soit-disant payer des retraites....

     

    Répondre à ce message

  • on nous mènes en bateau avec cette histoire … on s’en fout des propos de thuram …. pendant ce temps on ne parle pas gilets jaunes et de l’incendie social … ça ne sert qu’a diviser les français !

     

    Répondre à ce message

  • Thuram devrait aimer les blancs normalement, ce sont eux qui ont abolit la pratique de l’esclavage, pratique universelle et plurimillénaire, et empêché les africains et autres arabos musulmans de continuer à vendre des esclaves noirs aux armateurs israélites... Sans les blancs, peut être qu’a l’heure actuelle, il serait plutot champion des antilles de coupage de canne à sucre pour le compte d’un béké pas très catholique...

     

    Répondre à ce message

    • C’est exactement pour ce genre de niaiserie stupide que vous affirmez que Thuram parle du complexe de supériorité de la culture blanche... Fallait pas chercher très loin.

      Force est de constater que le malin gagne à tous les coups, pas mieux pour diviser que de raconter à un peuple qu’il est élu... quelque soit ce peuple d’ailleurs.

      Y a des cons de toutes sortes pour croire que leur religion ou leur couleur de peau leur donne un avantage divin sur le reste des humains.
      Heureusement Dieu n’est pas partisan et jugera en toute équité.

       
  • C’est une vérité anthropologique, mais bon à notre époque qui sombre dans la débilité, "dire la vérité est un acte révolutionnaire" (Orwell). Donc soutien à Ménès.

    Et que le s**ge à lunettes ferme sa GG ! Parler de racisme en France relève du mauvais sketch. Si mon pays était réellement raciste, il y aurait zéro Jaunes et zéro Noirs sur notre sol. Point !

     

    Répondre à ce message

  • Mais non, il n’y a pas de racisme anti blancs voyons...
    Mais bon les blancs, métissez vous parce que quand même, vous êtes trop blancs, un peu plus bronzés et vous deviendrez acceptables...

    Après, à la décharge des noirs et des arabes, il faut bien reconnaître que ce type racisme anti blanc n’est pas spécifique aux noirs et aux arabes... Une autre minorité ethnique fait quand même nettement plus le forcing...

    J’attend avec impatience que le métis franco camerounais (je parle du tennisman médiocre, pas du comique antisémite) aille chanter au cameroun pour expliquer aux autochtones qu’ils sont trop noirs, et que si ils se métissaient un peu, ca ferait un mélange de couleur plus acceptable génétiquement parlant...

     

    Répondre à ce message

    • #2274719

      Personne n’aime Yannick Noah en dehors de la France ; il est là le hic.
      Et même en France, à part les enfants, ça reste discutable. Je suis métis, et je ne tiens pas plus de 10 secondes devant la vidéo de Saga Africa, à Roland Garros.

       
    • #2274936
      Le 10 septembre à 10:57 par A fric Yanique la France
      Pierre Ménès répond à Thuram en évoquant le racisme anti-Blanc dans le (...)

      Monsieur Yanique la France au papa Noir Camerounais d’Afrique
      et de maman bien Blanche, blonde et bien Française de souche
      et Monsieur Yanique la France qui ne fait que des enfants qu’avec :
      des femmes ressemblant le plus possible à sa maman !
      pourquoi ? Monsieur Yanique la France n’a jamais eu de femme typée
      Noire Africaine comme son papa ?
      lui ! Yanique la France qui vante si bien ses racines noires Africaines ?

       
    • #2275107

      Franchement je trouve ce genre de réflexions totalement stupides et déplacées...
      De quel droit exiges-tu qu’il change ses goûts en matière d’attirance physique ?

      C’est comme si tu lui reprochais de préférer la Choucroutte au Cassoulet...
      C’est comme si tu lui reprochais de préférer les Fraises aux Cerises... etc...

      Ça n’a strictement aucun sens, car cela ne dépend pas de lui, ou du moins, de sa conscience. Les goûts et les couleurs ne se discutent pas voyons...

      Loin de moi l’idée de défendre Yannick Noah, mais il est Français, né en France, il y a grandi entouré de françaises toutes plus belles les unes que les autres... au nom de quoi devait-il avoir une préférence pour les noires (alors qu’il vit entouré de Françaises pour la plupart blanches) depuis toujours ? C’est du n’importe quoi...

      En plus, tu rappelles toi-même qu’il est métis : donc finalement, peu importe son choix, il y aura toujours un type pour lui dire qu’il a choisit la mauvaise couleur. Je suppose que les Métis ne doivent coucher qu’avec des Métisses, c’est ça ? Je suppose qu’on devrait faire comme en Australie, où on plaçait les métis dans des camps de travaux forcés, histoire que le mélange s’arrête...

       
    • #2275150
      Le 10 septembre à 15:46 par A fric Yanique la France
      Pierre Ménès répond à Thuram en évoquant le racisme anti-Blanc dans le (...)

      Non pas du tout !
      mais quand on danse bcp moins bien saga Africa comme Yanique
      que le zoulou Blanc Johnny Clegg et qu’en plus il s’est fait un A fric monstre
      avec cette daube , il n’y a pas de quoi frimer ... et qui plus est Yanique se prenant pour un artiste génial !
      franchement il n’y a qu’en France , que l’on peut voire un tocard réussir de la sorte dans le show bizz de la variet !
      c’est un peu comme le Benalla de la politique
      ou le Belattar du journalisme

       
  • Mais du coup quand Thuram dit que le racisme est consubstantiel à la race blanche c’est pas du racisme pur et dur ?

     

    Répondre à ce message

  • #2274841

    Regardez
    Les femmes noires font du manspreading, et ça ne choque personne ni Menez ,ni Thuram, c’est quoi ce bordel ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents