Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Belgique : une école annule la Fête des Mères et suscite la colère des parents

L’école « à pédagogie active » Singelijn située à Woluwe-Saint-Lambert (Belgique) a cru pouvoir s’asseoir sur les traditions, et la Fête des Mères en est une, qui se transmet de génération en génération. Mercredi 10 mai 2017, les parents ont reçu de la part de la direction un drôle de mail ainsi tourné :

« À l’école Singelijn, nous sommes fiers d’avoir une grande diversité de familles et de cultures dans toutes leurs richesses et complexité. Afin de permettre à celles-ci de célébrer – ou pas – les fêtes des mères et des pères de la manière qui leur semble la plus juste, l’ensemble de l’école pédagogique a pris la décision de ne plus faire faire de cadeaux par les enfants dans le cadre scolaire. Nous vous souhaitons de beaux moments en famille, quelle qu’elle soit ! »

Grosse colère de certains parents, dont un papa sur Facebook, rapportée par La Libre belgique :

« Quand l’école de tes enfants met à mort la fête des mères, tu te demandes si certains directeurs d’écoles et leurs équipes pédagogiques ne s’égarent pas totalement dans leur quête délirante de toujours plus d’égalité. Un enfant qui offre à sa maman chérie un cadeau fabriqué de ses petites mains innocentes à l’école, c’est un acte qui mérite d’être glorifié par toutes les cultures », explique un père remonté, sur Facebook.

Comme on est un peu taquins, on a été fouiller dans le « projet pédagogique » de l’école en question, une école différente, ou alternative (ce qui est parfois très bien, ne noyons pas le poisson avec l’eau du bain), et dans l’onglet « Le cours de citoyenneté », voici ce que nous avons trouvé :

 

 

La « mythologie grecque », qui contient en germe tous les grands mythes de notre civilisation, et sur la base desquels nous vivons encore, sans nous en apercevoir, accolée aux « sans-papiers », voilà un saut conceptuel olympique qui pose question. On sent bien qu’on nous mélange deux choses bien différentes, une bonne et une moins bonne...

Mais il y a mieux : à côté de la nécessaire « formation d’élèves médiateurs » (avant on disait « chef de classe » et « suppléant » mais ça devait faire trop fasciste) on trouve « les droits de la femme ». Pour des enfants, une approche quelque peu politique, et adulte. L’année prochaine, dans le même menu et dans la droite ligne de cette éducation, on risque de trouver « les droits des homosexuels », puis « les droits des pédophiles », et enfin « les droits des pédophiles satanistes », etc.

Humour de mauvais goût, certes, mais l’expérience a montré qu’en matière de propagande mondialiste, les frontières entre l’humour et le sérieux ou le comique et le tragique étaient parfois très vite franchies.

Mais ce n’est pas terminé ! Le pack shot arrive (la pointe, dans un sketch humoristique à l’américaine) : après la « visite des lieux de culte », « Anne Franck » (avec une criminelle faute d’ortographe antisémite puisque Frank ne prend pas de « c ») et « Amnesty international » ! Le Bien oligarchique dans toute sa splendeur !

On ne fera pas de commentaires désobligeants, mais plus mondialo-socialo-sioniste, c’est pas possible ! Alors les parents qui tiquent – fort justement – sur la disparition programmée des traditions chrétiennes ou d’inspiration chrétienne feraient bien de jeter un œil sur les nouvelles traditions d’inspiration mondialiste.

Sur les vautours mondialistes qui planent sur l’enfance
et la nécessaire lutte pour sa protection,
lire sur Kontre Kulture

 

L’enfance, dernier bastion à prendre aux familles pour les mondialistes,
voir sur E&R :

 






Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents