Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Blanche Gardin bascule dans le gauchisme bien-pensant !

Elle gronde le Président et se pose en défenseur des SDF...

Pauvre Blanche ! À peine était-elle sauvée de la terrible accusation d’antisémitisme – qui équivaut à une fin de carrière immédiate – et à l’accusation un peu moins terrible d’anticharlisme que l’humoriste qui fit trembler la Nuit des Molières 2018 a basculé dans une faille de l’espace-temps que l’on connaît bien : la bien-pensance gauchiste qui guette tous les people.

 

Après une accélération de carrière fulgurante en 2018-2019, Blanche avait le choix entre banquette et banquise. Elle a choisi banquette. Alors qu’elle semblait promise à un avenir dieudonnesque, elle a remballé son humour dévastateur et servi la soupe à la socioculture bien-pensante en envoyant ce missile antiprésidentiel sur son Facebook :

« Je suis flattée. Merci. Mais je ne pourrai accepter une récompense que sous un gouvernement qui tient ses promesses et qui met tout en œuvre pour sortir les personnes sans domicile de la rue…

Où comptiez vous les mettre, ces gens que vous ne vouliez plus voir dans la rue Monsieur le président, alors que vous preniez toutes ces mesures qui allaient provoquer l’effet inverse ? Il y en a de plus en plus tous les jours, des femmes, des hommes, et des enfants qui vivent, dorment et meurent dans les rues de France. Mais peut-être votre absence de vision vous a aussi ôté la vue. »

 

Quel courage, s’attaquer au pouvoir visible qui est fait pour ça, tirer sur l’ambulance Macron, fustiger la lutte anti-pauvreté jamais gagnée... On dirait du Josiane Balasko avec les migrants !
Stéphane Rose, le trublion de la télé et des éditions cochonnes, résume la chose à sa façon :

« Ah ça y est, Blanche Gardin est devenue chiante. Je me disais aussi. L’état de grâce ne pouvait pas durer indéfiniment. À l’année prochaine pour chanter du Goldman déguisée en personnage Disney dans les Enfoirés ! »

Comment l’irrésistible Blanche a-t-elle pu en arriver là ? Est-elle coachée par BHL ? Conseillée par Dubosc ? Approchée par Elmaleh ? L’explication est plus structurelle. Écoutez cette histoire que l’on va vous raconter...

À un moment donné, quand la notoriété est au plus haut, soit on choisit le Système, soit on choisit une voie plus dangereuse, plus personnelle : on ouvre une voie, comme Alex Honnold. En général, c’est le Système qui nous choisit et on se laisse faire, par paresse, par faiblesse, par confort, par lâcheté. C’est ce qui est arrivé à Blanche qui faisait assaut de politiquement incorrect et qui aujourd’hui se range, bien comme il faut, dans la case prévue à son effet.

 

 

Voilà qu’elle attaque le pouvoir visible – se prenant pour l’Opposition à elle seule – en demandant des comptes, personnellement, de Dieu à Dieu, au président de la République française en personne. Un melon soufflé qui aurait pu être une quenelle de 800 mais le courage a manqué. On peut vivre de l’humour mais vivre avec humour demande une autre trempe.

Souvent les humoristes qui défoncent tout sur scène sont de gentils lapinous hors champ, et généralement de gros flippés de leur race. L’image, l’argent, le public, la presse, les réseaux sociaux, tout cela est suivi comme le lait sur le feuj. On ne doit plus commettre d’écart, les écarts c’est bon pour le démarrage, la fusée qui décolle, mais après, la fusée se change en petit zingue pépère, on rêve de Mach 2 ou de Mach 3 dans la stratosphère et on se retrouve en croisière plan-plan au-dessus des champs de pastèques.

 

 

Toutes ces vannes sur Charlie, le lobby, la Shoah, tout ça c’était pour se faire repérer, pour exister, pour monter, prouver sa liberté et puis, une fois le succès acquis, on remballe tous les pétards dangereux et on met des coups d’épée de bois dans l’eau tiède du consensus socioculturel.
Chacun fait ce qu’il lui plaît, il n’est pas question ici de juger la Blanquette, juste de montrer qu’à un niveau de notoriété donné, les forces d’attraction du Système sont presque irrésistibles. Et l’on se trouve malgré soi, malgré sa conscience de l’injustice générée par ce Système, faisant partie de l’armée promotionnelle de choc de l’oligarchie, qui se sert de tout ce qui monte pour se maintenir en haut.

Maintenant ses sketches auront le goût et l’odeur du calcul, ne parlons pas de trahison. Elle aurait pu être une Dieudonné au féminin – Dieudonnée ? –, elle va finir en Foresti qui raille les petits travers du quotidien, à la Gad El Mallette, et elle nous servira des histoires de cul qui ne font plus trembler personne en haut lieu mais qui font rire les bobos quadras qui ont voté Macron.

Tant que les stars n’oseront pas jeter leur notoriété dans la bataille du bas contre le haut – eh ouais la lutte des classes coco –, des pauvres contre la Banque, rien ne changera et tous les mots seront vains. Dieudonné est unique mais seul dans le show-biz, il a des soutiens secrets, mais il suffirait que deux, trois puis dix se retournent pour que les choses changent. Elles changent avec le courage, et pas le courage des autres : le sien. C’est seulement de la sorte que la chape de plomb maccarthyste actuelle peut se briser.

 

La leçon de morale de la fin comme dans les films américains

La surenchère – due à la concurrence féroce du milieu de l’humour – dans la vanne interdite au-delà de la ligne jaune établie par le CRIF mène logiquement à des dérapages, c’est-à-dire du blasphème aussitôt suivi de punition.

Il y a ceux qui s’arrêtent juste au bord de la falaise, ceux qui n’osent même pas approcher les Territoires interdits, ceux qui traversent la frontière Bien/Mal sans savoir, et ceux qui flirtent avec la ligne pour faire genre.

Et ceux, très rares, qui franchissent allègrement la ligne jaune en faisant une quenelle épaulée de 800 (le calibre de Lourd Gustave – « Schwerer Gustav » –, le canon des frères Krupp qui devait dévaster les fortifications de la ligne Maginot) aux gardiens du Temple.

On parlait de quenelle de 800, en voici une illustration. On commence par « Thor » en action devant les fortifs de Sébastopol et on termine sur « Gustav » et ses 800 mm. Autant apprendre des choses.

 

Adieu Blanche, sur E&R :

 






Alerter

89 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2172769
    Le 6 avril à 12:02 par Nico 1er
    Blanche Gardin bascule dans le gauchisme bien-pensant !

    C’est qui celle-là. J’ai plus de TV depuis 20 ans.

     

    Répondre à ce message

  • #2172799

    Bonjour e&r,
    Je vous précise que je vous suis et je relaie très souvent vos vidéos sur ma page FB #onsereveille (photo d’un oeil bleu).
    C’est également la 1ère fois que je commente un article également.

    Je suis un peu déçu de la manière dont vous avez traité cet événement. Personnellement, j’y ai vu un acte (refuser la sollicitation), une belle quenelle de la part de cette humoriste.
    Je suis GF depuis le début, et tout soutien pour améliorer notre société, et décrédibiliser ce gouvernement, est bon à prendre selon moi.
    C’est comme cela qu’on pourra y arriver, nous réunir, chacun à sa façon ;)

     

    Répondre à ce message

    • #2173330

      Non au contraire. Je ne suis pas du tout d’accords avec vous.
      Vous pensez que toute décrédibilisation de ce gouvernement est bon à prendre ? C’est plus compliqué que ça en terme de stratégie au contraire. Car le système fonctionne comme ça depuis des lustres.
      "Faire croire à une lutte honorable en offrant de faux portes paroles de libertés". C’est comme que l’on est arrivé à des yannick noah, des murielles robin, des besançenot et j’en passe.
      Ca n’aide en rien au contraire, cela ne fait que donner plus d’armes au système pour tromper les citoyens et sur la lutte réel "contre le pouvoir profond".

      Cela revient exactement à envoyer des sacs de riz en Afrique, ça ne règle pas le problème sur le fond, ça fait croire QUE. Avec cette stratégie le système peut continuer autant qu’il le veut comme il a toujours fait depuis des années.
      Au bout d’un moment vous en avez marre que l’histoire se répète et vous chercher un réel moyen sur le long terme d’en finir, et pour ça il faut chercher quel en est la cause profonde de toutes ces conséquences orchestrés.
      Cela vaut autant qu’un maxime nicole ou un rodrigues, on met en lumière de faux portes paroles de pseudo lutte du juste, mais derrière le pouvoir profond n’a pas lieu de s’inquiéter et c’est comme ça que l’on en est arrivé aux problèmes de la france actuelle et une crise des gilets jaune.

      Cela ne sert à rien de dire "quelques vérités" si l’on ne dit pas "toute la vérité".

       
  • #2172806
    Le 6 avril à 13:15 par lapierrefolle
    Blanche Gardin bascule dans le gauchisme bien-pensant !

    Surpris par cette prise de position de votre page. Je trouve que son attitude est cohérente avec ce qu’elle avance. Elle aurait accepter sans rien dire que cela aurait à peine soulever une observation. Là elle crée un malaise subversif frontal sur une promesse du chef d’état, ce qui n’est pas une très bonne façon d’assurer sa carrière. Vous projetez et prétez sur elle un peu trop de certitudes négatives. Peut être avez vous raison, et avouons-le une bonne proportion à ce que vous dites sur son esprit calculateur. Mais ça me semble manquer de prudence.

     

    Répondre à ce message

    • #2172899
      Le 6 avril à 16:40 par blanc gardon
      Blanche Gardin bascule dans le gauchisme bien-pensant !

      Macron est un fusible destiné à être écarté. Elle le sait et surfe sur la vague sans risque.

       
    • #2172928
      Le 6 avril à 17:38 par lapierrefolle
      Blanche Gardin bascule dans le gauchisme bien-pensant !

      Peut être, mais sa réaction à le mérite d’affirmer certaines positions que jusque là elle ne semble pas avoir encore trahis, ou alors j’ai raté un truc. La gifle qu’elle a mise à Macron a le mérite d’affirmer une position très peu partagé dans le milieu dans lequel elle évolue. Calcul ou pas c’est une avancée interessante qui peut pousser d’autres à se lâcher davantage et accélérer sa chute. Je préfère temporiser avant de la condamner.

       
  • #2172978

    C’est moche de votre part de dire cela. Je pense qu’elle est sincère et honnête, et si vous vous en prenez à ceux qui sont de notre propre bord, je pense que vous devriez réfléchir. Vous devenez dangereux pour les gens de bonne foi.

     

    Répondre à ce message

  • #2173038

    Ce qui serait intéressant au-delà des bons sentiments, qu’ils soient sincères ou pas, serait de lui demander son avis sur les migrants. Quand elle parle de SDF, elle parle des SDF français ou alors elle y inclue également les migrants ? Bref, un début de politique sérieuse, ne serait-ce même qu’au stade embryonnaire. Et puis, pensait-elle avant l’élection de Macron que c’est le genre de promesse qu’il tiendrait ?

     

    Répondre à ce message

    • #2173153
      Le 7 avril à 02:31 par Nicolas
      Blanche Gardin bascule dans le gauchisme bien-pensant !

      Venant du Jamel Comédie Club, qui est l’antre de l’antiracisme (surtout pour les basanés), où elle se complaisait dans une attitude semi-discriminée auto culpabilisante incarnée par son propre prénom, je crains que sa posture à ce sujet ne puisse qu’être décevante. Et puis vous connaissez des féministes de droite ?

       
    • #2173170

      Mon commentaire pouvait évidemment être lu comme ironique, même si bien sûr il ne faut jamais dire jamais ni fermer la porte.

       
  • #2173317

    C’est bien ce que je disais sur le dernier article, concernant ce que je pense de Blanche Gardin, que c’est seulement une people gauchiste à la Murielle Robin.
    Taper sur la vieille rengaine "il y a des sdf qui crèvent de faim"... Ca sent le réchauffé, l’utopisme et le cliché facile.
    C’est saoulant d’entendre ce genre de discourt qui ne propose rien pour régler un problème bien plus grave, notre système corrompu qui tuent les travailleurs de la france moyenne. Ca c’est grave, quand on travaille et que l’on risque de se retrouver à la rue.
    Ca c’est illogique et pousse à une réflexion plus profonde et des paroles plus sensés que de simplement balancer des discours tout fait saupoudré de paroles infantiles.

    Une personne de pouvoir dans une entreprise arrive bien à influencer les perspectives dans une entreprise, alors pourquoi en serait-il différent à l’échelle d’un pays, d’un gouvernement.
    L’argent est roi, et les hommes de pouvoir ne datent pas d’hier, leur héritage travers l’histoire, par conséquent le pouvoir d’influence aussi et les stratégies employés depuis des lustres font toujours recettes, donc c’est pas macron où il faut diriger le pointeur, mais QUI a le pouvoir d’influencer les citoyens de sorte à ce qu’ils votent pour Macron.
    La Blanche gardin est dans le brouillard, elle n’a pas compris ni regardé l’équation dans son ensemble.

     

    Répondre à ce message

    • #2173437

      C’est une femme, elle a bien compris qu’une femme est complète et heureuse si elle devient "maman" d’enfants nés de l’amour... Ou bien c’est une Sainte. Je ne la sens pas du tout dans le brouillard... Par contre quelque part entre "nuit et brouillard" il y a des chances...

      Que Le Bon Dieu lui vienne en aide, Celui qui sauvera la France (pas un autre) et lui permette de devenir une femme heureuse.

       
  • #2173482

    un pur produit du système , elle se la joue révoltée mais n’y est pas , elle joue la rebelle mais parle de sa rebellion devant un ramassis de bourgeois gonflés d’orgueil et de narcissisme .
    si tu en avais ma belle tu aurais franchi la ligne interdite , tu aurais parlé de Dieudonné .
    l’as tu fait ? je n’ai pas écouté jusqu’au bout tellement ton discours était navrant se suffisance et de betise

     

    Répondre à ce message

  • #2173674
    Le 8 avril à 09:30 par Aldébaran
    Blanche Gardin bascule dans le gauchisme bien-pensant !

    Citer Desproges n’est pas faire du Desproges.

     

    Répondre à ce message

  • #2174052

    c’est vrai qu’elle a plus trop le choix maintenant ; c’est Coluche ou rien...

     

    Répondre à ce message

  • #2174061
    Le 9 avril à 08:44 par Tony Glandil
    Blanche Gardin bascule dans le gauchisme bien-pensant !

    Avec un nom pareil, personne n’a pensé la dénoncer à la Dilcra ou au Crif
    Blanche c’est comme Adolf ça devrait être interdit, parce-que Blanche c’est raciste et si t’es raciste, t’es homophobe, si t’es homophobe, t’es sexiste et si t’es sexiste t’es forcément antisémite
    Putain merde quand même

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents