Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Blanquer, Darmanin et neuf autres ministres font partie du club Le Siècle

Elle est belle, la République !

L’Obs, pourtant bien en cour, vient de dévoiler la liste des membres du Siècle qui ont infiltré les gouvernements Philippe et Castex. Le Siècle est ce club où se rencontrent les élites politiques, médiatiques et économiques de la nation, sans compter quelques grands flics et autres boss du renseignement. Tout ce qui s’y dit reste confiné sous la table. Chaque dernier mercredi du mois, au 33 rue du Faubourg-Saint-Honoré, nos élites s’y livrent à d’agréables agapes en cocufiant la République et donc les Français.

 

- Édouard Philippe, l’ex-Premier ministre
- Muriel Pénicaud, l’ex-ministre du Travail
- Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation
- Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur
- Florence Parly, ministre des Armées
- Élisabeth Borne, ministre du Travail
- Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer
- Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement
- Amélie de Montchalin, ministre de la Fonction publique
- Agnès Pannier-Runacher, ministre de l’Industrie
- Jean-Baptiste Djebbari, ministre des Transports
- Franck Riester, ministre du Commerce extérieur
- Clément Beaune, secrétaire d’État aux Affaires européennes
- Alexis Kohler, secrétaire général de l’Élysée.

 

Ah, elle est belle, la République une et indivisible ! Avec Le Siècle, sans parler du lobby LGBT, du lobby sioniste, plus la franc-maçonnerie, cette république lardée issue de 1789 ne veut plus rien dire. Si elle a déjà voulu dire quelque chose un jour.

Blanquer, c’est le ministre de l’Éducation, le premier budget de la nation avec 50 milliards d’euros, un bon million d’employés et 12 millions de jeunes à gérer. On ne sait pas pourquoi, mais la séance de gym imaginée par nos élites pour redonner de l’air à nos mômes ne semble pas très... naturelle. On est loin de la gym du matin des écoles chinoises, où règnent encore l’ordre, le silence, et la volonté de travailler.

 

 

Chez nous, grâce aux lobbies précités (la franc-maçonnerie est en train de tuer l’école publique avec la pensée unique, la seule autorisée), on ne fout plus grand-chose dans le public, et dans les ministères, c’est carrément la trahison nationale, la revente du pays à la découpe. Nous sommes gouvernés par l’anti-France, c’est manifeste. Qui se souvient de la dernière mesure qui a fait du bien aux Français ?

On ne parlera pas des centaines de milliards injectés dans l’économie en aides ou prêts élastiques, car il faudra tout rembourser, avec les intérêts, et on rembourse déjà : de nombreuses aides sociales viennent de sauter pour la classe moyenne, celle qui participe le plus à l’enrichissement de la nation. Tout cela est très mal parti, pour le bas comme pour le haut.

 

 

Malgré l’aisance physique manifeste du gracieux ministre des Gosses qui étouffent, Le Siècle traverse une sale passe : deux de ses prestigieux membres, Olivier Duhamel et son ami Jean Veil, ont récemment démissionné pour une obscure histoire de sexe avec un mineur. Merde, c’est ça, l’éducation au Siècle ? Ça fait tâche chez ceux qui devraient donner l’exemple.

 

Tous contre nous !

C’est Emmanuel Ratier qui a dévoilé les rouages de ce lobby, qu’il qualifiait de matrice de la pensée unique. Et pendant que nos élites se tapent la cloche sur notre dos, à cheval avec le dîner du Siècle, toutes les deux semaines, Faits & Documents dénoue le nœud des relations consanguines entre politiques, journalistes et patrons qui fait tant de mal au pays. En France, il n’y a pas de quatrième pouvoir (la presse était censée être un contre-pouvoir), il n’y en a qu’un, et tous nos ennuis viennent de là.

 

Le Siècle sous pression

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants