Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Bolsonaro accuse le vaccin Pfizer de transformer les personnes vaccinées en "femmes à barbe ou en crocodiles"

Le président brésilien a fait ces déclarations jeudi, alors que la Cour suprême a rendu la vaccination contre le Covid-19 obligatoire mais non « forcée » » dans le pays.

 

Jair Bolsonaro a lancé une attaque en règle à l’encontre des vaccins contre le Covid-19, jeudi 17 décembre, n’hésitant pas à assurer que celui de Pfizer pouvait transformer les personnes vaccinées en « femmes à barbe » ou en « crocodiles ». Il a ainsi cité le « contrat de Pfizer », mentionnant la clause : « Nous ne sommes pas responsables de quelconques effets secondaires ». Le président brésilien a ajouté : « Si tu te transformes en crocodile, c’est ton problème », lors d’un discours à Porto Seguro, dans le nord-est du Brésil.

« Si tu deviens Superman, si une femme commence à avoir de la barbe qui pousse ou si un homme commence à parler avec une voix efféminée, ils [les laboratoires] n’ont rien à voir avec ça », a lancé le dirigeant d’extrême droite sur un ton provocateur. « Le vaccin, une fois qu’il sera certifié par [l’agence régulatrice] Anvisa, sera accessible à tous ceux qui le veulent. Mais, moi, je ne me ferai pas vacciner », a insisté Jair Bolsonaro.

Lire la suite de l’article sur francetvinfo.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants