Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Une infirmière américaine s’évanouit après avoir reçu une injection du vaccin Pfizer

On voit venir au galop tous les complotistes de l’axe Hirsch-Buzyn-Lévy-Salomon-Delfraissy-Véran-Cymes-Lacombe-Salamé : cette infirmière forcément trumpiste fait sûrement partie des anti-vaccin, dits les antivax, et cette séquence qui va faire le tour du monde (si c’est pas déjà fait) va sûrement faire gonfler les effectifs des antivax, qui sont de fait des anti-Système, tant le Système à travers ses agents et relais médiatico-politico-médiatiques fait la promotion du vaccin anti-Covid, qui est plus sûrement un vaccin anti-peuples, des peuples qui sont eux de plus en plus anti-élites.

 

Naturellement, la première radio de France se fait le relais complaisant de l’injonction vaccinatoire oligarchique (à partir de 2’26) :

« Autre défi pour le gouvernement, celui de la vaccination, convaincre de son bien-fondé s’annonce compliqué »

 

Le meilleur est dans le texte :

« D’après l’épidémiologiste Pascal Crépey, "il n’y a aucune raison de remettre en cause l’efficacité du traitement, démontré durant les périodes de tests". "Sur plusieurs milliers de personnes qui ont déjà reçu deux doses, il n’y a pas eu de réaction grave. On peut espérer que si il existe des effets secondaires, ces derniers sont rares", explique-t-il.

Pascal Crepet [sic] estime qu’on peut toujours "avoir une chance sur un milliard qu’un problème arrive". "Mais tant qu’on n’aura pas vacciné un milliard de personnes, on ne verra pas ce problème", a-t-il dit, appelant à la vigilance. Mais pour l’heure, l’épidémiologiste rappelle qu’"il n’y a pas de sujet d’inquiétude" en ce qui concerne les vaccins conçus en laboratoire contre le coronavirus. »

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Le 17 décembre, une infirmière de l’hôpital CHI Memorial de Chattanooga, dans le Tennessee, s’est évanouie quelques minutes après avoir reçu le vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19, lors de la conférence de presse qui a suivi l’injection.

 

Dans une vidéo diffusée par la chaîne WTVC-9, on peut voir la professionnelle de santé déclarer « se sentir vraiment étourdie » puis s’évanouir alors qu’elle s’éloigne du micro. Elle a été amortie dans sa chute par deux autres employés de l’hôpital qui se tenaient près d’elle.

 

 

Tiffany Dover s’est rapidement rétablie et s’est à nouveau exprimée au micro de WTVC-9.

« Ça m’a frappée tout d’un coup, je le sentais venir. Je me sentais un peu désorientée, mais je me sens bien maintenant, et la douleur dans mon bras a disparu » a-t-elle déclaré.

Elle a également affirmé être fréquemment victime de malaises vagaux lorsqu’elle ressent une douleur. D’autres membres du personnel médical de l’hôpital ont fait savoir que cet incident n’était pas lié aux ingrédients du vaccin, développé conjointement par l’américain Pfizer et l’allemand BioNTech et approuvé début décembre par la Food and Drug Administration américaine.

« C’est une réaction qui peut se produire très fréquemment avec n’importe quel vaccin ou injection », a déclaré le directeur médical de l’hôpital Jesse Tucker. Le Center for disease control and prevention des États-Unis explique également que la vaccination peut provoquer évanouissements et syncopes chez certains patients.

Comme prévu, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

103 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants