Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Bruxelles planifie de retirer leur souveraineté frontalière aux membres de l’espace Schengen

Cherchant à renforcer le contrôle des frontières externes de l’Union européenne face à la crise migratoire, un nouveau plan de la Commission vise à créer une force de garde-frontières qui pourrait être déployée sans l’accord préalable des pays concernés.

Le projet de Bruxelles, qui doit être lancé mardi par la Commission, vise à mieux superviser et traiter les nombreuses demandes d’asile que rencontre le Vieux Continent.

Et pour ce faire, la réponse proposée est radicale ; une force de 2 000 garde-côtes et garde-frontières, puisée dans l’agence de gestion frontalière européenne Frontex, pourrait être déployée en urgence, sur une décision de la Commission et sans demander l’avis des pays dont les frontières sont concernées.

 

 

Si le transfert de souveraineté vers l’Union européenne devenait réalité, la mesure s’appliquerait aux 26 pays de la zone de libre-circulation de Schengen, c’est-à-dire pas à la Grande-Bretagne ni à l’Irlande. En revanche, des pays non-membres de l’Union européenne mais membres de la zone comme la Norvège ou la Suisse seraient également concernés.

Le plan européen vise à contrôler les frontières extérieures de l’espace Schengen, et affecterait donc très peu les pays enclavés dans celui-ci. Dans la pratique, il s’adressait donc plutôt à des pays comme la Grèce ou l’Italie, portes d’entrées principales pour de nombreux réfugiés qui cherchent à rejoindre l’Europe en transitant par la Turquie.

Si la proposition bénéficie du soutien de poids de la France et de l’Allemagne, elle risque toutefois d’être soumise à de dures négociations, en raison de l’importance de la souveraineté frontalière aux yeux de plusieurs pays européens. En effet, pour l’instant, l’agence frontalière Frontex ne peut agir que sur demande des autorités nationales, et dépend donc de la souveraineté des États européens.

Un diplomate de Bruxelles a d’ailleurs déclaré au journal britannique The Guardian que « le ministère de l’Intérieur italien est très peu réjoui à l’idée d’avoir des étrangers aux frontières de l’Italie ».

La gestion de la crise migratoire sans précédent que rencontre l’Europe met l’existence de la zone Schengen à rude épreuve, alors que différents pays, comme la Hongrie, l’Autriche ou, plus étonnamment, la Suède, n’hésitent pas à renforcer leurs frontières nationales pour se mettre à l’abri de l’afflux de réfugiés.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ce plan ne vise pas à renforcer les contrôles frontaliers mais vise à laisser les frontières ouvertes, béantes, pour permettre le libre passage des "migrants" .

     

    • Tout à fait. Et surtout voir de nouveaux attentats prochainement en France ou ailleurs.
      Les attentats permettent de faire passer des lois qui nous mettent dans une prison à ciel ouvert pour laisser le champs libre aux destructeurs des nations sous couvert "d’union" européenne. Tout ceci est très méticuleusement pensé et appliqué pour que les populations ne s’en rendent pas compte. Ceux qui remarquent ces choses la sont traités de complotistes ce qui est bien pratique remarquez !
      Manifestations interdites (une aubaine alors qu’il ne se passait pas une semaine sans manif avant les attentats), descente de police sans passer par la case justice, assignation à résidence complétement aléatoire par déduction, couvre-feu si besoin, en bref open bar pour faire passer le TAFTA et d’autre politiques d’austérité imposées par bruxelles et ses mafieux de la goldman sachs sans que la population ne puisse dire ou faire quoique ce soit !
      Bah oui c’est l’état "d’urgence". On verra avant la fin de celui-ci (sauf si il est prolongé ce qui sera fait à mon avis et deviendra la norme) des lois scélérates être votées en procédure accélérée vous verrez. Tout ça pour notre "bien" bien évidemment...
      L’année 2016 s’annonce terrible sur bien des plans. Et ça aussi j’en suis certain.


    • 2000 garde cotes et garde frontières pour garder des milliers de kms. de cotes et de frontières terrestres, compte tenu des relèves , des types qui ne sortent pas sur le terrain , de la structure de commandement , de la logistique ....C’est une plaisanterie ! On devrait partir sur une base de 70 000 , et je pense que c’est insuffisant si on veut du résultat .


    • C’est ce que j’avais tout de suite compris. Laisser le champ libre à la milice européenne pour gérer les flux migratoires, y compris pour sortir car l’espace "chaingun" s’arrête aux guichets police des aéroports de Paris comme de Barcelone ou R ome.


  • N’est-ce pas légitime de se protéger , qui peut avoir
    l’audace d’obliger le contraire..... ? sauf à dire que les
    nations libres et indépendantes n’existent plus , là , c’est
    grave et dangereux !

     

  • Est ce que quelqu’un va s’opposer a ça ? Comment m’y opposer ?
    La France est morte ?


  • "En revanche, des pays non-membres de l’Union européenne mais membres de la zone comme la Norvège ou la Suisse seraient également concernés"
    Tu m’expliques pourquoi la Suisse serait concernée si le but du jeu est de contrôler les frontières de l’espace Shengen ?

     

    • Ben, tout le monde la même soupe... La Suisse est un pays où, quasi, toutes les personnes en âge possèdent une arme de guerre (service militaire à la maison), qui avait une monnaie forte. Mais depuis, leur devise est presqu’égale à l’Euro (et donc au Dollar), sans parler de l’immigration... Et pour éviter une insurrection, les élites veulent retirer les armes aux "soldats" en prétextant un nombre élevé de suicides (!) parmi ce groupe, étonnant qu’un pays avec une population surarmée ne fait pas la une des journaux avec une "quelconque" fusillade de masse... ! Hey, Barack, prends en de la graine ! Et pour confirmer qu’aucun état n’est épargné, ils ont aussi leurs terroristes et ça, c’est vraiment une nouveauté (tiens pas encore d’attentats au Belize ou à Cuba, et que dire de la Papouasie Nouvelle-Guinée ! Mais vaut mieux pas en dire plus juste par superstition)... Je me dis que votre question est purement rhétorique et bien pertinente... C’est ce qui m’a donnée envie de m’exprimer afin de conforter mon opinion sur la fascisation de l’Europe (pas besoin du FN, il y a mieux...) au vu de cet article...


    • @Syxharta : merci pour cette réponse aussi détaillée qu’instructive.

      Ceci dit, ma question se plaçait au niveau de la forme : comment expliquer à la population d’un pays qui n’est pas en périphérie de l’espace Shengen qu’on va lui enlever de sa souveraineté pour contrôler les frontières d’un pays tiers qui se situe lui sur cette périphérie.

      Si encore la Suisse avait la topographie de la Belgique ou possédait un littoral, on aurait un semblant de début d’excuse. Manque de pot, c’est un des pays les plus éloignés des frontières de Shengen, logé sur l’un des plus imposants massifs montagnes du monde.

      Bref j’ai beau retourner le problème dans tous les sens, je me demande comment ils vont s’y prendre pour faire la faire avaler, cette couleuvre-ci.


    • #1343935

      Les femmes font le service militaire en suisse ?


  • Le jour ou l’on verra dans des immeubles des portes entre ouvertes pour celui qui voudrait entrer au cas ou il lui manquerait du beurre ,ou du sel ,sans que le voisin concerné n’y trouve à redire ,là on pourra parler d’amitié entre les peuples .


  • La douane française avec 7 fois cet effectif ne peut tenir nos frontières nationales, alors 2000 gugusses de frontex pour l’ensemble des frontières européennes, c’est juste le signe flagrant qu’à Bruxelles, ils sont ineptes.
    De plus, en préconisant de renforcer certains points (italie, grèce, bulgarie) ils ne connaissent pas le principe qui veut que tout point renforcé entraine son propre contournement.
    Sauf si frontex est en réalité là pour créer des brèches et favoriser les incursions en Europe...


  • C’est à ce genre de décision d’importance volée au peuples de chaque nation d’avoir un choix démocratique, que l’on voit la réalité.
    Cette même Europe Atlantiste, soutenant la guerre, la dette, et l’afflux de réfugiés/migrants/étrangers/demandeurs d’asile économiques/ jihadistes.
    Cette Europe corrompue avec à sa tête le serpent luxembourgeois.
    Quel triste futur en perspective.


  • On en est à se poser la question suivante : est-ce que cette crise fut provoquée de manière intentionnelle par l’UE pour son propre bénéfice ?

     

  • On sacrifie les frontières au moment ou on en a le plus besoin : autant dire que Schengen est une sorte de suicide assisté, à présent.
    (Et que dire de touts les apprentis-djihadistes, se baladant en Europe comme à Disneyland, abaaoud en Grèce, abdeslaam qui s’exfiltre tranquillou comme boumedienne, les assaillants du bataclan revenus de Syrie incognito, comme les Syriens de Genève...Bref, c’est la cata.)


  • Ils sont vraiment ridicules. Le rideau de fer, c’était 50000 soldats pour UN SEUL côté de la frontière (RDA), sur 1400 kilomètres. Et il n’y avait pas que les soldats, il y avait des champs de mines, des pièges installés sur la clôture et mortels à 25 mètres, les miradors, les fossés, les barbelés tranchants comme des lames de rasoir, etc. Non, il s’agit une fois de plus de mettre un pied dans la porte, pour pouvoir envoyer les forces armées du Reich bruxellois partout sans résistance. Ils savent bien que les armées ont du mal à tirer sur le peuple dont elles sont issues, alors ils fabriquent leurs forces étrangères pour asseoir la tyrannie en place.

    Citation de Wikipédia :



    Sur le rideau de fer proprement dit, à l’exclusion de Berlin, à mesure que le barrage devenait plus étanche, le flux des réfugiés s’est amenuisé comme le montrent les statistiques :
    1962 : 2 656 réfugiés
    1964 : 1 811 réfugiés
    1968 : 827 réfugiés
    1970 : 517 réfugiés
    1974 : 116 réfugiés
    1982 : 72 réfugiés



    Comme quoi, quand on veut, on peut. Encore faudrait-il qu’ils veuillent nous épargner ça, et non pas qu’ils l’organisent...


  • Nos "amis" de la gouvernance européenne rêve de restaurer la grandeur de la l’empire romain d’occident ou le saint empire germanique. Mais il ne peut y avoir d’empire sans esclaves !


  • On devrait rétablir la peine de mort pour le crime de haute trahison et atteinte aux intérêts supérieurs de la nation, et citer les membres de la commisiion à comparaître devant la haute Cour de Justice

    Ou mieux ne les citer à comparaitre qu’après avoir déclaré la loi martiale sur le territoire ce qui transférerait les compétences de la haute Cour à la Cour martiale, et le mode d’exécution de la guillotine à la fusillade.

    la Commisiion est l’entité la plus dangereuse et la moins démocratique de toutes nos institutions :

    - Elle n’est pas élue et ne rend donc de comptes à personne et surtout pas aux nations.
    - Elle est statutairement irresponsable, ses membres sont cooptés donc achetés et/ou vendus
    - Elle est seule juge du contenu et de l’étendue de sa compétence (comme ici où elle s’arroge d’être juge et gardienne des frontières qui ne sont pas les siennes)
    - Elle a un pouvoir de sanction contre les Etats membres mais nous aucun sur elle, de quelque nature qu’il soit

    On devrait déclarer la guerre à la Commission européenne, et pour ses membres organiser leur Nuremberg.

    Toute l’Europe nous suivrait, et l’Europe redeviendrait ce qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être : française, à tout le moins francophile.

    C’est-à- dire viscéralement antirépublicaine.

    Alias bonapartiste ou royaliste

    Attila, Marianne, la Commission sont les fléaux de Dieu et de la France, les ennemis de l’Europe libre et pacifiée, les hontes du genre humain, pire qu’une insulte une provocation permanente à la civilisation française, pourtant mère de toutes les nations d’Europe et marraine des USA, Primus inter pares, Lumière et Espoir du monde, celle sans qui rien ne se fait et tout se défait


  • Programme intéressant...
    S’agit-il de mettre la main sur les frontières dans le but de limiter l’arrivée des clandestins ou au contraire d’avoir les mains libres pour que l’Europe soit obligée d’accepter une immigration de masse ? N’oubliez pas le projet de l’ONU : 160 millions de nouveaux venus en Europe d’ici 2030.


  • C’était donc à cela que servait cette afflux massif de réfugiés. Pour forcer les peuples à un choix qu’ils refusent rien de mieux qu’une bonne guerre ou du terrorisme.


  • Encore une mauvaise nouvelle de (presque ) même contenu . Selon Sputnik, Merkel veut supprimer les frontières européennes.

    "Mme Merkel a reçu le soutien du président allemand Joachim Gauck, qui, lui aussi, considère la crise migratoire comme le moment propice pour définitivement supprimer les frontières nationales, annonce l’édition Deutsche Wirtschafts Nachrichten."

    Lire la suite : http://fr.sputniknews.com/internati...

    Nous sommes en danger physique, économique, identitaire.
    Se rend-t-elle compte, cette conne, que les peuples Européens ne lui ont rien demandés ?

    Ce projet de Bruxelles se conjugue parfaitement avec celui de Merkel. Et se déroule au même temps que celui de Merkel. Est ce une coincidence ou la CIA execute l’ordre de la Commission Trilatérale et le B’nai B’rit en Europe ?

    Je n’ai jamais souhaité du mal à personne, mais à celle-là, la Merkel, je lui souhaite un cancer incurable. Je m’en excuse auprès les internautes et je vous demande pardon, mais je ressens un tsunami d’une colère noire ..


  • Les Janus sionistes de l’Europe vont garder ses portes - mais grandes ouvertes pour laisser les "migrants" l’envahir .


  • 40 ans que la France vote une fois à droite, une fois à gauche et puis à droite, etc....
    Résultats ? Dette publique France :
    1980 de 100 milliard d’euros, 1995 de 650 milliards, 2002 de 850 milliards, 2007 de 1200 milliards, 2012 de 1850 milliards,
    2015 de 2090 milliards d’euros.
    Comprendra t’elle un jour que changer de chemin ne sert à rien si on ne change pas aussi la destination.
    Aux élections d’hier ce n’est pas le FN qui a perdu, c’est le France......
    http://www.dettepublique.fr/ Vivez votre ruine seconde par seconde !!! ça vaut le coup !!!!


Commentaires suivants