Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

C’est officiel, Faurisson avait raison !

... sur l’épuration par les maquisards

Le Professeur Robert Faurisson s’est vu étonnamment réhabilité par la Charente Libre qui, dans un élan d’honnêteté intellectuelle rare dans la profession, a reconnu que les chiffres de l’historien (notez le qualificatif) avaient, cette fois précise le courageux journaliste, été validés (par qui ?, serions-nous tentés de demander. Fernand Nathan ?).

Henri Amouroux s’était déjà abondamment inspiré du Professeur quand il avait abordé le sujet dans le volume 8 de "La Grande Histoire des Français sous l’Occupation". Pourtant, nul remerciement à l’attention de M. Faurisson ne figurait dans la longue liste des 575 personnes remerciées en fin d’ouvrage...

 

Article de la Charente Libre

Pendant deux mois, à partir de la mi-juin 1944, les maquis ont procédé à des exécutions sommaires. Une épuration avant l’épuration. Période trouble qu’entourent encore de nombreux silences.

« J’avais eu un copain surnommé Capitaine coupe-coupe, à cause des exécutions. Est-ce que c’était juste ? Je ne sais pas. » 70 ans après la fin des maquis, la Libération et l’épuration qui a suivi, Guy Hontarrède, historien, fils de chef de maquis, spécialiste de cette période trouble entre guerre et retour à une paix fragile, n’a toujours pas trouvé de réponses aux questions lancinantes qui ont occupé son quotidien et les pages de ses ouvrages.

Après la Libération, un Charentais sur 190 a été inquiété à l’épuration. « En France, c’était un sur 115. 60 % des dossiers ont été classés sans suite », rappelle-t-il. Mais dès le 15 juin 1944, au lendemain du débarquement allié en Normandie, les exécutions de miliciens et de collabos se sont multipliées. En particulier dans le secteur de Chabanais, où était fortement implanté le maquis Bernard. Du nom du colonel Bernard, alias Bernard Lelay, typographe à l’Humanité et réfugié en Charente.

L’épuration avant l’épuration

À Ruelle, dans les cahiers de Guy Hontarrède et les documents, parfois récupérés jusqu’en Allemagne, qu’il a confiés aux archives départementales, il y a des noms, des faits. Des horreurs, parfois : « des exécutions sommaires ». Guy Hontarrède en a recensé une centaine. C’est aussi à peu de chose près la liste établie par l’historien négationniste Robert Faurisson, dont, cette fois, les chiffres ont été validés. (NDLR : souligné par nous)

Henri Amouroux les a repris dans son Histoire des Français sous l’occupation. « J’ai vérifié dans les archives de l’État civil. C’est exact », appuie José Délias qui a consacré plusieurs ouvrages aux combats de Chabanais et au maquis de Pressac, là où le maquis du colonel Bernard avait établi son quartier général, au château de Saint-Quentin-sur-Charente, « là où ont eu lieu la plupart des exécutions ». Dans l’ouvrage que l’historien local vient de lui consacrer, Jean Dupuis, le seul rescapé de la bataille de Chabanais et unique survivant du maquis de Pressac, le reconnaît, lui aussi. « Il n’a vu que ce qu’il a vu, mais il a vu des gens arriver et ne pas repartir », rappelle José Délias.

Une longue liste de fusillés pour une courte période, sombre, de l’histoire de la Libération. Des paysans, des commerçants, des ouvriers, des hommes, des femmes, des jeunes, des vieux. Tous arrêtés à Chabanais et dans les villages du secteur. Certaines histoires ont marqué les esprits. Comme celle des sept agriculteurs de Couture, ou de Françoise Armagnac, convaincue d’être membre de la milice et fusillée le lendemain de sa noce, en robe de mariée, le 5 juillet. Le même jour, le secrétaire de mairie de Chabanais est arrêté, pour être tué deux jours plus tard.

Le 10 juillet, c’est au tour du maire de Maisonnais-sur-Tardoire, à la limite de la Haute-Vienne, accusé de dénonciation... Guy Hontarrède se souvient de Saint-Vallier et du « fort soupçon » de trahison. « Trois coups de mitraillette, la femme enceinte descendue, la fillette descendue ».Ou encore du « curé de Saint-Front, réfugié lorrain et soupçonné à cause de son accent, fusillé au camp de Cherves-Châtelard ».

Des exécutions attribuées aux maquis

« Tous les mouvements de résistance et tous les maquis ont procédé à des exécutions sommaires. Leur nombre est particulièrement important au PC du maquis Francs-tireurs et partisans [FTP, ndlr] Bernard à Pressac », notent Jacques Baudet et Hugues Marquis dans La Charente dans la guerre 1939-1945. Une centaine d’exécutions attribuées au maquis de Pressac. Une trentaine au maquis de Chabannes, dit « Bir-Hakeim », gaulliste et socialiste, implanté dans le secteur de Chasseneuil. « Sans doute parce que dans le secteur de Chabanais, l’histoire explique bien des choses », souligne José Délias.

Une fracture qui remonte aux années 1930, celles des ligues, quand il y avait un club de foot d’extrême droite et un autre communiste, deux fanfares et deux défilés du 11 novembre. Et une ligne de fracture infranchissable, constituée d’une poche très droitière au beau milieu d’une « ceinture rouge », qui s’étendait alors jusqu’à Saint-Junien. Entre la milice et les FTP communistes, « il est clair qu’il y a eu des règlements de compte, même si Augustin Raoux, le juge de paix de Pressac, disait, lui, que les gens le méritaient ».

L’historien le concède. « Il y en a qui méritaient qu’on s’intéresse à eux : miliciens, collabos.Mais, aujourd’hui encore, les gens s’interrogent sur l’exécution des frères Devoyon, menuisiers, parce qu’ils avaient mal fait le cerceuil d’un résistant de Chabanais. D’autres encore n’avaient pour preuve que la dénonciation. » Le rythme des exécutions ne ralentit que le 14 juillet, « quand le colonel Bernard a pris la tête du maquis ». Mais dans le pays, les cicatrices affleurent encore. « Quand ils connaissent, les gens en parlent un peu plus facilement. Même ceux qui ont 50 ou 60 ans aujourd’hui, confie José Délias. Cela a vraiment marqué les esprits. »

Pourtant, « les vrais maquisards n’ont pas beaucoup parlé. Jean Dupuis, a attendu 40 ans, après la mort de sa femme, pour raconter cette histoire. Beaucoup sont restés humbles ». Ou pas toujours très fiers « de ces actions qui ont parfois éclipsé les faits d’armes des maquis, les sabotages et les actions d’éclat, la gendarmerie, la bataille de Chabanais ». Les cicatrices sont parfois béantes. « Des familles de gens exécutés m’ont contacté, voulu défendre leur mémoire, sans vraiment beaucoup de preuves. Beaucoup n’ont pas oublié et n’oublieront jamais. » À l’image de cette institutrice. « Elle mourra avec la haine entre les dents. »

Voir aussi, sur E&R :

Rebondir sur le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #931390

    Petit détail de second plan : Henri Amouroux était l’élève de Henri Guillemin lorsque ce dernier était professeur à Bordeaux dans les années 1930.


  • #931412
    le 12/08/2014 par goy pride
    C’est officiel, Faurisson avait raison !

    Si ces exécutions ont été le fait de vrais maquisards, c’est à dire des hommes qui ont mis leur propre vie et celle de leurs proches en jeu, qui ont peut être eu des proches torturés ou exécutés, qui ont peut être eux mêmes été torturés...cela me choque pas tant que cela ! L’époque était dure et les hommes l’étaient aussi ! Il est facile de jouer aux humanistes dans notre confort actuel mais dans le vif du moment c’est une autre paire de manche ! J’avais une grand-mère qui à la fin de la guerre était au chevet d’un maquisard torturé (ongles arrachés...)...il n’a pas survécu à son supplice...ce n’était pas joli à voir...Si l’occupant n’était pas cette brute dépeinte par la mythologie, il ne s’agit pas non plus de sombrer dans l’angélisme reynouardien...notamment quand cela commençait à sentir le sapin pour les nazis ils ne faisaient pas dans la dentelle pour lutter contre les maquisards même s’ils étaient indiscutablement plus raffinés et civilisés que peut l’être l’Occident décadent d’aujourd’hui.
    En revanche je suis révulsé par ces mouvements de foules composés de salopes qui n’ont pas levé le petit doigt contre l’occupant et qui à la libération la bave à la commissure des lèvres, les yeux injectés de sang, lynchaient des types et des pauvres gonzesses accusées de collaboration...selon moi il y a une différence entre le maquisard qui a risqué les pires châtiments et sa propre vie a lutter contre l’envahisseur et le citoyen lambda qui s’est laissé vivre tant bien que mal...

     

    • #931470

      Une execution est toujours une saloperie qulque soit la personne qui l’ordonne, et ceci n est pas de l angelisme mais de l humanisme. Et en temps de guerre on se doit de rester humain pour ne pas sombrer dans la barbarie. C est à cela qu on reconnait un grand homme. Point barre !


    • #931501

      c’est vrai ça
      les gars de l’EI peuvent bien executer qui bon leur semble, puisque eux luttent contre l’ennemi les armes a la main
      et ceux qui les fuient plutot que de se battre sont des salopes
      nul doute que toi tu aurais été jean moulin (au moins), que tu aurais sacrifié ta famille et tes proches pour la Patrie sans hesiter ; nul doute qu’aujourd’hui tu luttes les armes a la main contre ce systeme avilissant et ses sbires
      "c’est facile de jouer à ... dans notre confort actuel mais dans le vif du moment c’est une autre paire de manche"


    • #931516
      le 12/08/2014 par jean_live
      C’est officiel, Faurisson avait raison !

      Tu as parfaitement raison.
      Bémol : l’angélisme reynouardien.
      Je crois que cette expression est incorrecte.
      Vincent Reynouard est très lucide et se veut l’être tant au sujet de l’ennemi que des alliés.

      Enoncé du problème : un pays est sous occupation ( soldats omni présents, contrôles... )
      Solution(s) : soumission-collaboration ou résistance et contre-attaque.

      Quelle soit la décision, on aura des morts justifiées et injustes de toute façon.
      Mais ton commentaire trace quelques pistes pour trier le grain de l’ivraie.
      Cordialement.


    • #931519
      le 12/08/2014 par FAITS & DOCUMENTS
      C’est officiel, Faurisson avait raison !

      par goy pride :
      " l’angélisme reynouardien.."

      - Dire cela est très réducteur et même malhonnête . Mr Vincent Reynouard est un chercheur scientifique qui ne s’en tient qu’aux Faits réels, attestés par des Documents. La preuve irréfutable, imparable c’est la cascade de procès auprès des tribunaux où ses adversaires politiques n’ont rien trouvé d’autres comme arguments étayants leurs accusations que la diabolisation, la disqualification et le mensonge politique ! Mr Reynouard paie au prix fort ses recherches et son engagement pour la Vérité scientifique contre la Vérité politique menteuse, sale et source de tous les maux.

      - Mr Vincent Reynouard, à l’instar de Mr Robert Faurisson , n’a jamais eu le droit inaliénable de se faire entendre via les merdias de masse et continue bravement de subir le terrorisme judiciaire d’un Système terroriste et corrompu jusqu’à la moelle qui gangrène la France en bonne voie de démantèlement.


    • #931589
      le 12/08/2014 par goy pride
      C’est officiel, Faurisson avait raison !

      As-tu vécu l’enfer de la guerre ? As-tu vu à quoi ressemble un être humain réduit à l’état d’une chose meurtrie après avoir été torturé ? Toi ou tes proches ont-ils eu à subir des sévices épouvantable en raison de trahison ? Et t’es-tu trouvé dans une situation où tu avais le choix entre exécuter une salope ou faire preuve de compassion chrétienne et lui épargner la vie ? Moi non mais j’ai toutefois assez de vécu pour savoir ô combien il est difficile de faire les bons choix dans des situations extrêmes qui sont en dehors de la normalité. Bien entendu je suis d’accord avec le fond de tes propos, exécuter des êtres humains notamment après la fin d’un conflit ce n’est pas glorieux, à titre personnel j’espère de tout mon cœur que si je devais vivre une telle situation je serais capable de faire le choix de la morale...mais ce que je veux dire c’est qu’il ne faut pas décontextualiser les événements et venir ensuite dans son confort petit bourgeois faire les parangons de vertu...


    • #931739
      le 12/08/2014 par goy pride
      C’est officiel, Faurisson avait raison !

      à fait et documents,

      Ne prenez pas trop à cœur ma petite pique à l’égard de monsieur Reynouard ! Par là je ne voulais pas remettre en cause le sérieux indiscutable de son travail ! Toutefois il y a entre Vincent et le national socialisme allemand une histoire d’amour qui tend parfois à biaiser un chouïa sa perception des choses me semble-t-il. Je n’affirme rien, juste mon ressenti personnel qui vaut ce qu’il vaut, c’est à dire rien ! Quoiqu’il en soit mon intention n’était pas de diffamer ni de remettre en cause la qualité du travail de cet homme !


    • #932296

      Certains maquisards malhonnêtes, et ils ont été nombreux, se faisaient passer pour résistants afin de vider les maigres reserves de nourriture des citoyens et de festoyer par la suite. Ceci est vrai, mes grands parents me l’ont raconté de vive voix. Si les citoyens refusaient ou même hésitaient, ces maquisards lançaient des rumeurs de collaboration à leur encontre. Les expéditions punitives et meutres par vengeance, jalousie et désir d’enrichissement ont été vraiment très nombreux. Une fois la France libérée, les gens ont voulu oublier "ces heures sombres", il n’empêche, et demandez à vos parents où grands parents les secrets de leur village au sortir de la guerre. Entre fortunes inexpliquées, cadravres sous les maisons et disparition, les histoires sont légions.
      Il n’y pas beaucoup de héros dans une guerre, il y a surtout des victimes.


    • #932841

      Bonjour, Goy Pride. Vous dites ne rien affirmer quant à M. Vincent Reynouard mais lui reprochez bel et bien une certaine complaisance. Avant d’étayer une telle assertion vous aurez besoin d’étudier des années entières, et pourrez alors devenir un antirévisionniste bien vu.
      Vous avez raison d’évoquer les tortures de l’armée allemande mais les conséquences morales que vous en tirez me semblent douteuses. Le résistant Paul Rassinier, socialiste et pacifiste, fut arrêté et torturé par la Feldgendarmerie : mâchoire brisée, mains écrasées, un rein perdu. Il ne parla pas et fut envoyé à Buchenwald, puis à Dora Mittelbau-Nordhausen. Son témoignage, Le Passage de la ligne (1948) est bouleversant. Après l’avoir lu, j’en ai relu la dédicace : "À mon fils Jean-Paul, pour qu’il sache que son père n’eut point de haine." J’en ai pleuré. Aujourd’hui ce livre et le 2e de Rassinier, Le Mensonge d’Ulysse, sont publiés ensemble, sous ce dernier nom. On doit pouvoir en acheter un exemplaire chez Akribéia, et je crois que le lire vous serait utile.
      Quelques faits à rappeler pour vous donner le savoir qu’à un autodidacte il peut manquer : armistice franco-allemand, 25 juin 1940 (signé le 22) donc non la paix mais la suspension des hostilités ; invasion de l’U.R.S.S. par l’Allemagne le 22 juin 1941 et 1er attentat contre un Allemand en France en août 1941, par un communiste (l’U.R.S.S. était la vraie patrie des rouges) ; 1er convoi de déportés de notre pays vers le Reich : décembre 1941 (déportés raciaux mars 1942, août 1942 depuis la zone libre). Total des déportés raciaux depuis la France environ 80 000 ; politiques 41 000, de droit commun 22 000, total 63 000 dont 26 000 devaient ne pas revenir ; Français fusillés par les Allemands : 9 000 ; Français massacrés ou exécutés par les résistants et l’Épuration : entre 15 000 et 20 000, presque tous innocents puique seuls 768 avaient été jugés. Ce jugement de de Gaulle, reconnu pour chef par la Résistance et qui couvrit ou supporta l’Épuration (signant toutefois 1300 grâces sur 2100 condamnations à mort) : "C’est une justice à leur rendre:ceux qui, en très petit nombre, choisirent le chemin de la boue n’y renièrent pas la patrie. Porte ouverte sur le pardon."
      Face à des actes de guérilla, quelles sont selon vous les méthodes efficaces ? Les jugez-vous morales ? Que pensez-vous des opérations d’Algérie, d’Afghanistan ? "Lorqu’une résistance prolongée n’est pas victorieuse, elle ne sert qu’à accroître les souffrances des civils." Gibbon.


  • #931437
    le 12/08/2014 par Mojo Risin
    C’est officiel, Faurisson avait raison !

    Au bal des quenelles, y a-t-il une catégorie "quenelle de journaliste local" ?


  • #931442

    Un parfait exemple parmi d’autres à ne plus jamais reproduire....Vraiment...
    Nous savons maintenant vers où diriger notre regard...


  • #931444
    le 12/08/2014 par curtis newton
    C’est officiel, Faurisson avait raison !

    C’est bien. On commence à avancer, et cette falsification abjecte de l’Histoire qui permet à certains cet odieux chantage, tombera bientôt...


  • #931446

    70 000 morts dus aux allemands
    100 000 par l’épuration !!

    autre chiffre : 15 millions de morts en Allemagne de 1945 à 1950, par mauvais traitements, faim , maladies, massacres (James Baques ,Crime and Mercy)
    1,5millions de soldats allemands laissés mourir de faim et de misère dans des camps en Allemagne et en France par ordre d’Eisenhower

     

    • #931479

      bien VU exact et 100000 par les bombardements venu nous libérer de la vie....
      en tout 500000 morts officiels pour 100000 par les Allemands ..les autres entre Français c(est bien connu c’"est toujours 1 de chez toi qui te la met ...la quennelle


  • #931448
    le 12/08/2014 par Colère bleu blanc rouge
    C’est officiel, Faurisson avait raison !

    Oui Faurisson a raison !
    Par ce que monsieur le professeur est un honnête homme.
    C’est la loi Fabius-Gayssot qui est ignoble et une honte pour la France.
    Le premier, dont cette loi porte le nom, lui n’est pas un homme honnête !
    Et cela fait longtemps déjà qu’il devrait être viré de la politique et de la vie publique !
    Qu’on nous débarasse de lui ! Svp !

     

    • #931508
      le 12/08/2014 par rectificateur
      C’est officiel, Faurisson avait raison !

      En toute rigueur : n’étant pas historien, n’ayant pas travaillé sur le sujet (des chambres à air), je ne peux pas savoir si Faurisson a raison sur tout.

      En revanche, ce que je sais c’est que pour produire une connaissance scientifique (et l’histoire fait partie des sciences), il est nécessaire qu’aucune hypothèse ne soit interdite. En d’autres termes, si le fait de dire que la Terre est ronde a une valeur scientifique, c’est parce qu’il est permis de dire qu’elle est plate, et qu’on ne peut être inquiété pour cela.

      Les véritables assassins de la mémoire, ceux qui ne respectent pas les victimes de la guerre, sont donc ceux qui imposent une version des faits : en empêchant le travail scientifique de se faire, ils relèguent l’histoire au rang de dogme, de croyance à caractère religieux qui ne concerne que les adeptes d’une religion et non l’ensemble de l’humanité.

      Je sais aussi que la Palestine était convoitée, par les Anglais et les Américains, bien avant le drame vécu par les juifs européens. Et je sais également que rien ne vaut un prétexte humanitaire particulièrement traumatisant pour justifier la colonisation d’une terre hautement stratégique, aussi bien pour le commerce (canal de Suez) que pour le contrôle des ressources pétrolières.


    • #931639
      le 12/08/2014 par Jean d’Artois
      C’est officiel, Faurisson avait raison !

      Plus de deux décennies après , ils tiennent ( dont ce triste sire ) toujours les rênes du pays ! ...parfois le temps est vraiment ....Long !


    • #931859

      @ rectificateur



      En toute rigueur : n’étant pas historien, n’ayant pas travaillé sur le sujet (des chambres à air), je ne peux pas savoir si Faurisson a raison sur tout.



      Je te recommande le film/documentaire de Paul-Éric Blanrue "un homme" , sur Faurisson.
      il a conduit cette enquête comme un détective , en se basant uniquement sur les faits.
      Et pour conclure , le fait qu’il ai réussit à se procurer les plans originaux des fameuses chambres à gaz (visible dans le film) , confirme son analyse.

      Amicalement


  • #931466

    On a rendu justice à Faurisson pour un sujet annexe. Bientôt, on rendra justice aussi à Vincent Reynouard pour son sujet annexe que fut Oradour.

    Quant à rendre justice à ces hérauts de la vérité pour leur sujet principal ...

    Certes, les maquisards et les résistants avaient beaucoup souffert. On peut comprendre leurs vengeances sommaires. Par contre, on ne peut accepter qu’ils se soient montés en parangon de justice. Comme le dit le proverbe, quand on monte au cocotier, on doit avoir le cul propre.

    Cela montre aussi que tout mouvement clandestin, en l’occurrence la Résistance dans le cas qui nous occupe, porte en lui les germes de dégénérescence vers une organisation maffieuse. Et si la cause défendue ne finit pas par triompher, l’évolution vers une vraie organisation criminelle est inévitable. Par exemple les FARC colombiennes, guérilla marxiste au début, qui est devenu une maffia spécialisée dans les enlèvements contre rançon.

    Y songer aussi en ce qui nous concerne directement, en l’occurrence la galaxie dissidente.

     

    • #931756

      Je suis d’accord avec votre commentaire....
      Vous avez tout dit .... un mouvement clandestin peut dégénérer.........
      Comment contrôler un groupe d’individus s’il n’y a pas une véritable structure et une discipline de fer ........les esprits échauffés, avec un manque de raisonnement et un manque de maîtrise peuvent très vite déraper.......


    • #933821

      Toute personne en recherche sait que l’égoïsme est la source de tous les maux.


  • #931467
    le 12/08/2014 par Mithridate VI roi du pont
    C’est officiel, Faurisson avait raison !

    Les maquisards=racaille communiste.S’ils s’étaient tenus tranquilles,bien des malheurs auraient été évités.D’autant plus que jusqu’à Barbarossa,tout ce petit monde,aux ordres de Moscou,n’était absolument pas résistant.

     

    • #931565

      Un peu facile de juger l’Histoire après coup !! Les maquisards sont de véritables résistants, à l’image des Gazaouis d’aujourd’hui. Pendant une guerre, tout n’est jamais clair ; laissons reposer en paix même les traîtres ! Quand à la participation "tardive" des communistes au combat contre Hitler, c’est très simple à expliquer : d’une part, les communistes considèrent que les guerres sont impérialistes (surtout que l’espace vital d’Hitler se situait sur la façade soviétique) ; d’autre part, Staline avait tout entrevu et se devait de s’armer avant d’être envahi ... Lis un peu de "lecture communiste", ne serait-ce que pas justice, celle que nous aimons chez Faurisson (qui, au passage, ne critique jamais l’URSS pour cette époque là !).


  • #931474

    Ce qu’on a fait et qu’on fait subir à cet homme courageux, humble et apolitique qu’est Robert Faurisson est d’une indignité totale. Bien entendu, quand dans quelques années on dira qu’il avait raison, tous les gens qui lui ont craché dessus diront qu’ils l’avaient soutenu.


  • #931511

    Non pas historien négationniste mais historien révisionniste. Faurisson ne "nie" pas le génocide hitlérien mais certains points. Tout historien sérieux et libre est révisionniste. A qui profite cette confusion ?
    Ne pas s’emballer sur cet article d’"un" journaliste ; quand date cet article ? La rédaction de Charente Libre va t elle défendre son journaliste quand la "communauté organisée" va sortir ses griffes ? En rester là maintenant que E&R en parle,
    je sais bien on est en août,mais quand même.

     

    • #931927

      Tu fais erreur, Faurisson et ses successeurs nient le génocide, et tout l’enjeu réside là dedans ...


    • #932501

      @Frite : je pense que vous prenez vos rêves pour la réalité.


    • #932995
      le 13/08/2014 par fanfan1926
      C’est officiel, Faurisson avait raison !

      à Frite

      meme Arno Klarsfeld a reconnu que les nazis n`avaient jamais essayé de génocider le peuple juif.

      https://www.youtube.com/watch?v=AIs... écoutez autour de la minute 1:42

      Seuls les palestiniens sont accusés de génocide envers les juifs ... Pour un chasseur de nazis, ça nous en bouche un coin, non ?

      Pour ce qui est des non-juifs morts pendant ce conflit, et surtout pour les exécutions sommaires entre français, cette folie avait surement un sens pour certains. Espérons que ceux qui savent parleront bientôt.
      Les langues se délient peu à peu ....


  • #931531
    le 12/08/2014 par MessiaH72
    C’est officiel, Faurisson avait raison !

    on avance ... on avance ...


  • #931541

    Merci à Robert Faurisson de rétablir la vérité .......
    Quant aux maquisards, certains pratiquaient des exécutions sommaires......sans procès .... Le maquis était le refuge de toutes sortes de gens certains habités par la notion de défendre leur pays, d’autres des fanatiques, des déséquilibrés, des pervers, sans foi, ni loi ..... où certains groupes n’avaient peu ou aucune structures ....
    Je ne peux approuver ce genre de comportements même si certains maquisards ont eu de la famille torturée par l’occupant. Si les groupes avaient été bien structurés il y aurait eu moins de problèmes
    Cela ne gênaient pas certains maquisards d’aller se servir dans les fermes en faisant preuve de cynisme
    Il n’y a pas de quoi être fier .... n’oublions pas les femmes tondues après la libération pour avoir eu une relation avec un allemand
    Je pourrais citer des exemples où des soldats français ont eu des relations avec des femmes allemandes

     

    • #932898

      Bonjour, Jeanne ! Je suis d’accord avec vous ; je ne sais pas si j’aurais été capable de pardonner si j’avais compté des victimes parmi mes proches mais je sais que ceux qui ont été torturés en 44/45 ne furent pas vengés, fût-ce par les tribunaux, alors que presque tous étaient innocents. On oublie souvent de préciser que les femmes tondues étaient violées, et publiquement, et devaient soit déménager soit croiser chaque jour leurs violeurs fiers et impunis. Certaines étaient massacrées à la fin : rappelez-vous le témoignage du grand Michel Audiard dans l’émission Apostrophes.
      Par ailleurs, l’idée qu’un homme torturé aurait le droit de torturer me paraît plus odieuse encore que l’excuse des pédophiles qui prétendent avoir été violés mais ne disent pas avoir eu le droit de violer. Je ne sais s’il est des cas où torturer est justifié mais je sais que la vengeance ne justifie aucune torture.


  • #931604
    le 12/08/2014 par Penn Fur
    C’est officiel, Faurisson avait raison !

    Le livre Joli Mois de Mai 1944 - La face cachée de la Résistance en Bretagne - Yves Mervin, chez Coop Breizh, est un travail d’historien, réalisé sur la base de témoignages de résistants. Le livre va dans ce même sens. La résistance a été violente pour les Bretons, parfois plus que pour les Boches. Certains ont parfois profité de la période pour perpétrer des crimes lâches et faire leurs petits règlements de compte. C’est pourtant je crois, inhérent à chaque conflit. Ce qui est contestable c’est qu’effectivement certains "salauds" ont mené vie paisible, voir profits sans jamais être inquiété ensuite. Le cas singulier d’un syndicaliste Breton qui avait tué d’un geste "gratuit" un curé de campagne d’une balle dans la nuque, et a paradé de nombreuses années durant dans la vie civile ensuite. Le bouquin est pas mal, un peu cher (Kontre Kulture est meilleur marché !).

     

    • #932145
      le 12/08/2014 par voronine
      C’est officiel, Faurisson avait raison !

      Sur l’épuration en BRETAGNE, je viens de découvrir l’affaire de MONTERFIL , qui s’est déroulée début aout 44, après le départ des allemands du camp de Monterfil, camp de transmissions . Les" résistants" , alcoolisés conduits par le fils du maire, et plus gros propriétaire de cette commune , située à une trentaine de kms ouest de Rennes , ont arrèté trois femmes , employées comme aide-cuisinières au camp, au motif qu’elles avaient dénoncé des résistants - accusation qui s’est avérée mensongère .Les victimes étaient une femme de 50 ans, sa fille de 21 et une autre jeune femme de 25 ans .Après les avoir tondues, rouées de coups, mises à nu , elles ont passé l’après midi attachées debout en plein soleil , le mari ayant voulu leur donner à boire fut violemment repoussé par les héros du maquis .Elles furent ensuite conduites dans le bois ou après avoir creusé leur tombe, elles furent violées , puis soumises à une tentative de pendaison , mais la corde utilisée coulissant mal, elles furent descendues, rependues , et finalement massacrées à coups de pelles .Enterrées dans la foret du supplice, la mère et la fille furent ensuite inhumées dans le cimetière du village , la troisième victime est toujours à l’endroit de son assassinat. En 1950 , le mari et père déposa plainte contre le fils du maire et son détachement héroique , mais l’amnistie survenue en 1951 coupa court au jugement : Personne ne fut inquiété , ce crime est resté impuni , et les auteurs se sont longtemps considérés comme de "vrais résistants".Dans la région MONTERFIL est surnommé " le pays des pendues "


  • #931657
    le 12/08/2014 par Grand Frère
    C’est officiel, Faurisson avait raison !

    Le World Almanach avait pour habitude de publier des statistiques concernant l’évolution de la population mondiale en fonction des religions.

    Je reproduits fidèlement les statistiques publiés en 1933 et en 1948 par cette très sérieuse publication.

    1933 :

    - population chrétienne : 682400 00
    - population musulmane : 202 020 000
    - population juive : 15 315 359

    1948

    - population chrétienne : 592 406 542
    - population musulmane : 220 978 845
    - population juive : 15 753 638

    Notons les statistiques qui apparaissent sur les troisièmes lignes et qui concernent l’évolution de la population juive entre 1933 et 1948 !

    Ces chiffres semblent être étayés par le rapport de la Croix Rouge en 1948 " selon lequel 272 000 prisonniers des camps de concentrations étaient mort, dont la moitié étaient juifs"

    Les statistiques du World Almanach et ceux de la Croix Rouge n’ont jamais été censurés ! Qu’en serait-il aujourd’hui ????? L’autocensure fonctionnera-t-elle pour écarter ces chiffres extraits de documents sérieux, afin qu’il ne soient pas portés à la connaissance du public ?

     

    • #932514

      Les chiffres réels du nombre de Juifs en Europe dans les années 40 divulgués dans les documents déclassifiés officiels du FBI reprenant les mémos du Dr Heller, président de la "Zionist Organization of America"
      2 Millions en zone occuppée


  • #931667
    le 12/08/2014 par Scaevola
    C’est officiel, Faurisson avait raison !

    Vae Victis !


  • #931680
    le 12/08/2014 par Lavérité
    C’est officiel, Faurisson avait raison !

    Ce que l’on fait subir au Professeur est indigne !

    Il est a souhaité que le Professeur soit totalement réhabilité avant qu’il ne nous quitte ! ...de toutes les façons il le sera un jour ou l’autre et ses tortionnaires, trop lâches et trop cupides pour débattre, seront voués au pilori éternel de l’Histoire !

    Honneur à Robert Faurisson pour le travail de recherche de la Vérité auquel il s’est astreint toute sa vie afin de nous ouvrir les yeux et l’esprit.


  • #931750

    tant qu on en restera a 6-3=6 rien ne changera...


  • #931980
    le 12/08/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
    C’est officiel, Faurisson avait raison !

    Allez Annie, viens nous expliquer que ta distribution des rôles était la bonne !
    Les exactions de ce Parti Communiste moribond que tu idolâtres au point d’en perdre tout esprit critique finiront-elles par te faire accepter ces vérités que tu ne veux voir ?
    Un peu de courage, fais de l’Histoire pour une fois, laisse au placard ton idéologie et viens apporter ton aide aux véritables historiens qui interviennent dans la résistance authentique d’aujourd’hui !


  • #932467
    le 13/08/2014 par Leïla.Mila36jecontacte
    C’est officiel, Faurisson avait raison !

    Nous on le savait depuis longtemps !


  • #933786
    le 14/08/2014 par RoyRogers
    C’est officiel, Faurisson avait raison !

    Robert Faurisson a ouvert les yeux à des millions de gens qui ont été manipulés comme lui et moi !!lLes sionistes ont tout fait pour essayer de le faire taire ; ce qui prouve qu’il avait raison !!La vérité et la justice finissent toujours par triompher !!


Afficher les commentaires suivants