Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

CNN explique à ses lecteurs blancs "comment ne pas élever un enfant raciste"

Dans un contexte de tensions raciales aux États-Unis, la première chaîne américaine d’information en continu a publié un article expliquant « comment ne pas élever un enfant raciste ». L’auteur met en cause le « silence blanc » et incite les familles blanches à parler de racisme avec leurs enfants dès leur plus jeune âge.

 

Mercredi 3 juin, la chaîne américaine CNN a publié un article sur la manière d’élever un enfant pour qu’il ne devienne pas raciste. L’auteur Jennifer Harvey, qui a écrit un livre sur le sujet, a d’abord rappelé un fait divers qui est survenu fin mai à Central Park, le célèbre parc new-yorkais. Amy Cooper, jeune femme blanche, avait appelé la police en affirmant qu’un homme noir « attentait à sa vie ». Ce dernier lui avait simplement demandé de tenir son chien en laisse.

Au vu des protestations « Black Lives Matter » qui touchent depuis plusieurs jours les États-Unis, Mme Harvey invite ses lecteurs à « ne pas élever les Amy Cooper de demain ». Elle explique que cette colère n’est pas seulement liée à des interpellations comme celle de George Floyd, mais prospère également grâce au « silence blanc ». Dans une société « profondément ségréguée et structurellement organisée comme une hiérarchie raciale » en faveur des Blancs, elle estime que le silence est tout autant une « déclaration sur la race ».

 

Un problème générationnel

« Il y a une épidémie pour laquelle nous ne trouverons peut-être jamais de vaccin : la peur des hommes noirs dans les espaces publics », poursuit-elle. Selon elle, le problème est générationnel, et il convient dès lors d’enseigner le racisme au sein des familles blanches, tout comme les enfants noirs apprennent dès leur plus jeune âge « les dures réalités du racisme et des stratégies pour assurer leur survie ».

L’auteur invite donc à « casser le tabou » des discussions sur la race, et à apprendre aux enfants à ne pas rester silencieux lors qu’ils entendent une phrase raciste, même de la part d’un membre de leur famille. « Notre silence apprend à nos enfants que la meilleure réponse au racisme est de détourner les yeux et d’éviter les conflits à tout prix », justifie-t-elle, ajoutant qu’il n’est « jamais trop tôt » pour évoquer ce sujet.

CNN a déjà publié cette semaine un très long article expliquant « comment parler aux enfants des manifestations et du racisme » aux États-Unis. La chaîne vient tout juste de fêter ses 40 ans : sa première diffusion date du 1er juin 1980. Elle a été la première dans le pays à proposer un format d’information en continu, alors que ses rivales ont gardé celui, plus traditionnel, des journaux télévisés à heure fixe.

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’éternelle repentance pour les uns VS la loi du talion et celle du tribalisme pour les autres.

    Tout un programme, des plus réjouissants, il va sans dire, dont tout participant ressortira forcément grandi.

    Ou, formulé autrement : "regardez cette belle piscine de merde, plongez dedans, allez y ! N’ayez crainte, ça vous fera le plus grand bien et ça va permettre de restaurer l’humanité ! Tous vos problèmes disparaitront, plus de souci, plus de chagrin, vous verrez, c’est ma-gique !"


  • « Lynché pour avoir défendu un couple qui s’embrassait, Marin redoute la libération de son agresseur »
    Après son agression en 2016, Marin, alors âgé de 20 ans et étudiant en sciences politiques, avait été hospitalisé et était resté plusieurs jours dans le coma. De son agression, le jeune homme gardera des séquelles à vie.
    https://www.lci.fr/justice/lynche-p...

    ..."le juge note l’amélioration du comportement en détention de l’agresseur de Marin, ses ’efforts sérieux de réinsertion’, ’l’hébergement stable’ dont il peut bénéficier à l’extérieur"... Le magistrat souligne également qu’en cette période de crise sanitaire, "étant donné que les contacts rapprochés favorisent la propagation du virus, des efforts concertés doivent être mis en œuvre pour recourir à des mesures de substitution à la privation de liberté".
    "Cette probable remise en liberté, c’est une décision judiciaire qui peut l’affecter durablement, a réagi Audrey Sauvajon, la mère de Marin dans les colonnes du Parisien . Il n’aura pas de liberté conditionnelle, lui (Marin), il est toujours en rééducation et il essaye toujours de se trouver une place, de savoir quoi faire aujourd’hui." La famille de Marin redoute notamment que la victime et son agresseur ne se recroisent et que cette sortie ne ravive chez Marin des angoisses.

    Pour Marin c’est trop tard.


  • Et l’inverse, c’est tout aussi nécessaire.
    Apprendre à des petits noirs à ne pas taper des blancs lorsqu’ils seront plus grands (et petit aussi d’ailleurs). Et là d’accord.


  • Il faudrait surtout enseigner aux journalistes de CNN à élever leurs enfants pour qu’ils ne deviennent pas, à leur tour, des porte-voix du système, leur enseigner que la vie d’un Irakien compte autant que la leur et que ne pas parler de l’aspect propagandiste de CNN, lors de la guerre du Golfe, CNN qui a été une arme médiatique aussi mortelle que le napalm ou les munitions à l’uranium appauvri, ayant détruit des millions de vie, bref, ne pas leur parler de ça c’est prendre le risque que la boucle de la propagande systémique, broyant innocents et régimes légitimes, ne se brise jamais.
    Il faut apprendre aux enfants des journalistes en quoi être porteur de nouvelles sur le monde incombe de grandes responsabilités et en quoi leurs parents ont été responsables de crimes épouvantables en raison de leur manque flagrant d’auto-critique, de décence morale et d’impartialité.
    Iraqian Lives Matter !


  • Le système en voie terminale de pourrissement.

    Autant ça me désespère de voir tous ces couillons se soumettre aux injonctions médiatiques ( chez toutes les communautés).
    Autant, y’a une minorité grandissante qui commence à se manifester en disant qu’elle en a plein le cul.

    Ça devient insupportable d’entendre parler de racisme, physiquement.
    Faut vraiment avoir perdu tout sens commun pour adhérer à toutes ces conneries.

    Je sais pas où on en sera dans Trente ans, j’ai peur qu’il soit tout de même trop tard mais bon..


  • Segrégation lol
    Et dans les sports, je n’y vois que des black ! Foot US, NBA... en MLB, ça commence lentement.
    S’il y avait une identité black, une solidarité profonde... je pense que toutes ces personnalités colorées brassant des milliards durant leur vie, pourraient faire quelque chose pour leur communauté non ?
    Non, ils préfèrent lâcher un peu d’argent pour se faire de la publicité et optimiser fiscalement.

     

    • Pour rebondir sur votre commentaire, j’ai toujours remarqué que ces happy few Noirs délaissent les femmes de leur race pour épouser des Blanches (et pas des laiderons) . Et c’est pas un cas marginal. Donc là, il y a quelque chose de l’ordre du symbolique, "punitif" et revenchard. Excepté Béyoncé qui a les traits fins et une peau de + en + claire (?)

      Relisez le Camp des Saints de Jean Raspail, à un moment donné, il y a un passage saisissant sur les riches Noirs méprisant leur frères de couleur éboueurs croisé le petit matin en sortant d’un club chic.

      Salutations aux Blancs alpha, je comprends votre combat.


    • @Karim
      À mon avis, se balader avec des bombes blanches comme vous dites tient plus de l arrivisme que d une quelconque "revenchardise". Un signe ostentatoire de réussite, principalement financière pour ces noirs américains.


  • Si un noir vous agresse, remerciez le

     

  • En ce moment, il n’est vraiment question que de ça ! Même sur les réseaux sociaux, le nombre de gens prêts à sauter à pieds joints dans la "repentance raciale" ("je suis blanc, donc je suis privilégié, donc je demande pardon", et autres "j’ai honte d’être blanc"), tout en gardant une morgue et une arrogance incroyables, je vous jure que ça fait peur ! Que demain une loi tombe, obligeant les Blancs à payer une amende en raison de leur couleur de peau, les mêmes imbéciles applaudiront des deux mains !


  • Tout d’abord, je n’ai eu besoin que de lire le titre de l’article pour me mettre à rire.

    Puis une scène du film Bienvenue à Gattaca m’est revenue à l’esprit, celle durant laquelle les parents fixent les critères de la naissance de leur futur enfant : couleur de peau, chances de tomber malade, etc. Et je me suis arrêté de rire.

    Tout ça pour me faire penser que dans quelques années, que cette technologie existe ou non, ces semeurs de haine professionnels réussiront à faire croire aux peuples occidentaux qu’il est de plus en plus préférable d’être une personne de couleur - homo, de préférence - pour faire partie de cette société.

    Pire encore, c’est la suite logique à la discrimination positive qui est malheureusement déjà rentrée dans les mœurs : celle-ci ne fonctionnant pas (selon eux), il faudra aller plus loin et donner des privilèges bien plus importants aux communautés victimes de tous les maux de la planète... (tiens, ça me rappelle quelque chose).

    A part semer les graines d’un conflit entre ethnies et communautés basées sur le physique des individus, il n’y a aucun point positif à en tirer. Lorsqu’on brosse dans le sens du poil une personne, c’est un premier pas vers la manipulation.

    On se rappelle tous qu’en venant au Monde, on se croit d’abord au centre de toutes choses - l’époque durant laquelle on aime être choyé tout en détestant être délaissé - avant d’évoluer et de se rendre compte que l’on est qu’une poussière dans un Univers dont on ne connait rien. Sauf que de plus en plus de gens manquent visiblement cette étape clé de l’évolution, notamment par faiblesse intellectuelle.

    Et derrière, les marionnettistes s’en donnent à cœur joie ! Leurs marionnettes apprécient tellement de se sentir valorisées qu’elles ne doutent même pas qu’elles ne sont que le fruit de l’arbre : tellement utile à l’instant présent, mais complètement inutile sur le long terme - rôle dévolu à l’arbre qui, contrairement aux fruits, n’a pas besoin d’être aidé pour exister.

    Le pire étant ceux qui vont tomber dans le panneau et qui vont, comme depuis toujours, relayer cette idéologie en croyant être dans le camp du "Bien" - et là, pas besoin de faire de dessin, nous y sommes tous confrontés au quotidien avec les gens que l’on côtoie.

    Pour s’éveiller, il faut encore plus qu’auparavant nous tourner vers le passé, car lui-seul détient les clés pour comprendre ce qu’il va se passer à l’avenir.


  • En France c’est inutile les mômes sont abreuvés de propagande "anti raciste" par l’Education "Nationale" dès leur plus jeune âge .

     

    • #2477460

      ça ne les empêche pas de se traiter de tous les noms dans la cour de récré,
      dont plein de propos racistes, dont ils ne comprennent même pas le sens

      le problème dans les commentaires, c’est que souvent, c’est déconnecté de la réalité
      on va où ?


  • Il faut expliquer à l’enfant de la commerçante blanche frappée à coups de poings et de bâtons devant son commerce par plusieurs hommes parce qu’elle est blanche, que ces derniers ne l’ont pas fait exprès. Il faut aussi inculquer à ce gamin qu’il devrait avoir honte de ses privilèges car il va avoir l’immense chance d’aller voir sa maman à l’hôpital, si toutefois elle est encore en vie…….


  • Ils ne prennent même plus la peine de se cacher derrière leurs journaux.


  • Pour ce qui concerne la France, je recommande la lecture d’un livre de L. Obertone "La France interdite" qui pose bien le sujet et peut être considéré comme paradigmatique pour tout pays subissant une immigration de masse comme celle qui sévit en Europe de l’Ouest et inédite jusque là. Toute éventuelle critique de ce livre sera la bienvenue, la condition sine qua non étant bien sûr..de l’avoir lu..


  • CNN explique à ses lecteurs blancs "comment élever des victimes"
    victimes qui n’auront pas 50 choix pour avoir la justice de leur côté => intégrer une communauté (féministe revendicatif, voir LGBTqrstuvwxyz)


  • Parler de silence blanc au sujet des statistiques renseignant que :

    le danger pour les noirs sont les noirs
    le danger pour les blancs sont les noirs

    ok j’informe mes enfants


  • Tout ça n’est qu’une vaste opération pour détruire la fierté et la dignité des blancs dans leur propre pays......
    A qui appartiennent les médias ? Et vous avez compris le projet eschatologique


  • " Il y a une épidémie pour laquelle nous ne trouverons peut-être jamais de vaccin : la peur des hommes noirs dans les espaces publics », poursuit-elle."Jennifer Harvey(stein).
    Personne pour rappeler à cette Judas femelle que les Noirs aux USA représentent à eux seuls 50% des homicides,80% des crimes violents,70% des accrocs aux drogues dures et 40% des incarcérations alors qu’ils ne représentent que 13% de la population américaine même si ils sont sureprésentés dans les grandes villes de l’Est et du Sud des USA ???!!!!
    90% des afro-américains victimes d’un homicide ne sont pas tués par des Blancs,des Latinos ni même assassinés par la police mais bien tués par leurs "frères noirs".

    " Selon elle, le problème est générationnel, et il convient dès lors d’enseigner le racisme au sein des familles blanches, tout comme les enfants noirs apprennent dès leur plus jeune âge « les dures réalités du racisme et des stratégies pour assurer leur survie »."Jennifer Harvey.

    Oui et on connait ce genres de stratégies:le communautarisme victimaire outrancier,le repli ethnique racialiste et le racisme anti-blanc !!!
    Chaque jours des milliers de Blancs aux USA sont frappés et violés et des centaines d’autres tués par des Noirs racistes simplement parce qu’ils ont la peau blanche mais cette conasse de sociologue gauchiste et "avant-guardiste" vient encore nous parler d’un pseudo-racisme implicite dont le vecteur principal serait le silence des familles blanches,là on nage en plein dans le suréalisme et l’inversion accusatoire...
    En 2019 moins de 1% des Noirs victimes d’homicides ont été tués par des Blancs contre 44% des meutres de Blancs (presque la moitié) qui
    ont été commis sur la même période par des afro-américains !!!
    Finalement le pire racisme est celui des Noirs car il est infiniment plus mortel que le racisme systémique réel ou supposé des Blancs !!!


  • Évidemment, comme toujours, seuls les blancs peuvent être racistes.
    Diviser pour régner : inutile de chercher d’où
    proviennent ces immondices.


  • Tous les médias se prosternent devant la famille Traoré, famille de voyous maliens dotée d’un casier judiciaire impressionnant . Les enfants blancs doivent en prendre de la graine...


  • La camisole mentale, l’horreur totale.
    Ces ingénieurs sociaux ont vraiment des cerveaux malades... La folie normalisée, le bon sens nié.

    Winston, on arrive...


  • et comment ne pas avoir du racisme social ? du racisme anti-pauvres ? du racisme anti qui-n’ont-qu’un-diplome-en-dessous-de-la-maitrise, c’est à dire un sous-homme si l’on en croit les journaputes (qui n’arrêtent pas de nous parler du sort des "diplomés", en entendant les diplomés du supérieur, donc les autres diplômes ne sont pas des diplômes, les gens qui ont trimé pour les avoir n’ont pas étudiés, ils n’ont qu’à fermer leurs gueules, ces "mâles électeurs de Trump",
    Tiens çe racisme-là ils s’en fooutent. pas médiatique ? trop profondément inscrit dans les gènes du monde des directeurs de journaux ?
    C’est plus vicieux et méprisant que le racisme ethnique actuellement !
    et d’ailleurs tout racisme, si on gratte un peu se ramne à CA à un racisme de classe.
    C’est facile à découvrir. Les éléments de compréhnension sont légion. Quelques pistes : si un Emir plein aux as se pointe en robe et avec ses 4 femmes en bourquah dans un palace 4étoiles, vous croyez qu’on va le traîtrer avec racisme ?
    Depuis une trentaine d’année les bourgeois (qui autrefois étaient tout à fait racistes) se piquent d’anti-racisme. Tiens pourquoi ? mais avec une exception : envers les roms ils sont toujours aussi racistes qu’avant !
    Tien ! Tiens Bien oui ! depuis 30 ans dans les derniers salons où l’on cause, ils croisent entre deux petits fours, des hommes d’affaires noirs, des créateurs de mode beurs, des milliardaires homosexuels, des directrices des ressources humaines femmes ! Par contre pas d’éminents universitaires , de convives du Siècle, ou de présentateurs télé qui soient roms ! voilà vous avez l’explication !
    Continiezà cherchez tout y passe, aux Etats-Unis un noir était forcèment un esclave, donc un pauvre travailleur manuel à qui on donne des ordres, La cause des noirs a commencé à être défendue, à partir du moment où il y a eu des milliardaires ou des ministresses noires.
    Dans le Théatre antique un esclave était forcément un personnage comique, en Angleterre un "clown" c’est une paysan mal habillé (oui c’est ça l’origine de ce mot), et racine a changé l’histoire de Phèdre parce qu’il considérait qu’un stratagème ensonger ne POUVAIT PAS venir dans la tête d’une femme de roi, mais que c’était beaucoup plus naturel que ça vienne d’un être "BAS" socialement, comme sa nourrice .....


  • Combien de noirs et de chicanos travaillent à CNN ?


  • #2477521

    L’auteur invite donc à « casser le tabou » des discussions sur la race



    Chiche.


  • le plus facile pour élever un enfant sans racisme ??
    c’est de l’élever dans un milieu mono racial et culturel


  • Observateur privilégié de mes quelques cercles concentriques, jamais, avec tous les gosses - comme avec les anciens - de mon sérail, je n’ai évoqué ces sujets et pourtant, par mimétisme, comme moi et d’autres encore, ils discriminent : à commencer par choisir leur petits copains ou petites copines au gré du panel qui leur est soumis, dans leurs contextes.
    Ainsi l’hétérosexualité fait la part majeure de ce vers quoi ils tendent dans l’ensemble, le métissage est à la marge, les classes sociales puisqu’il y en a, ne se mélangent guère quand bien même elles s’entendent au gré de rassemblements* festifs, du fait des arborescences généalogiques et cette jeunesse en perpétuelle évolution, discrimine (ou se trouve discriminée), au regard même des apparences : pour les trop gros, trop petits, trop grands, trop maigres, c’est compliqué.
    Pour les fainéasses ou autres marginaux, pire encore.
    Aussi, sauf attirance particulière qui pourrait entrer dans la classification d’une forme de paraphilie, il semble que les gens, par nature, aiment moins ceux qui leur ressemblent moins : que ce soit par l’apparence de prime abord, puis sur le fond (politique, culturel, intellectuel, etc.) ensuite. Pas sûr que la l’approche idéologique de la différence puisse changer quoique ce soit, sauf à la marge.
    C’est ainsi que les scientifiques nous pondent des robots à l’apparence humanoïde lorsqu’il s’agit d’interagir avec les gens, cependant que le robot piscine ne ressemble à rien, tout autant que celui qui composte les billets de train...

    * quant aux rassemblements qui ne marquent pas date collégiale, l’on prend bien soin de répartir l’ensemble et de réunir alors, les divers groupes, de la façon la plus homogène qui soit, au regard des affinités, pour limiter tout risque d’échauffourées : obligeant à faire plusieurs « séminaires » de joyeuses rencontres. Vouloir rassembler les antagonismes coûte que coûte, c’est prendre le risque de grandes désillusions et de passer du mauvais temps.


  • Jennifer Harvey et ses semblables ont amplement besoin d’être dirigés sur des stages à visée pédagogique ; thème : « comment apprendre aux cruches et aux outrecuidants à fermer leur clapet de donneurs de leçons, et à réfléchir sur la signification du mot ADULTE (vacciné ou non). ».
    Un, deux, trois, mille fleurs et professeurs Raoult doivent éclore dans nos jardins pour remplacer ces moisissures et ces orties couvertes de toiles d’araignée.
    La pauvre Amy Cooper et son gentil chien-chien ont eu quelque raison d’avoir peur ; elle avait deux inconnus malveillants en face d’elle : un type invisible exigeant d’elle quelque chose, et la comparse du type qui la filmait. Ce type de situation est toujours inquiétant.
    Elle se serait fait virer de son boulot sur dénonciation d’intention médiatisée ! Voiklà le scandale.
    Enseigner le "racisme" à ses enfants ? Tout cela, le mot lui-même, n’a aucun sens. Ce qui a du sens, c’est la malveillance et la soif de pouvoir de tous ces pédagogues de loge de concierge.


  • Ceux qui lisent ou regardent CNN, et bien...


  • #2477632

    CNN explique à ses lecteurs blancs "comment ne pas élever un enfant raciste"

    qui constitue en soi une démarche raciste

     

    • Ben non ! Seul les blancs sont racistes ! Au pire les racisés (sic) expriment de la colère ou du ressentiment, évidemment légitime ! Ils n’aiment pas les blancs car blancs mais ce n’est pas du racisme. Le racisme est un système présent dans tous les rouages de la société mais dont personne ne cite jamais d’exemple concret ! Trouver un individu raciste c’est plutôt facile, en revanche dénicher le racisme systèmique ça devient plus coton (aucune référence aux plantations)...


  • « comment ne pas élever un enfant raciste ». je n’aime pas le terme élever cela fait penser à l’élevage ovin , éduquer serait moins discriminant.


  • Voici l’organigramme et la composition des effectifs de CNN :

    100 % casher

    https://twitter.com/jysexton/status...


  • Un enfant n’est pas raciste...il peut le devenir plus tard à l’adolescence ou à l’age adulte pour des raisons qui n’ont rien à voir avec l’éducation mais la confrontation avec ses semblables humains... !!

    Et,encore...raciste est le terme le mieux partagé entre les ethnies qu’elles soient d’une même couleur ou pas !


  • En d’autres termes les blancs sont voués a se faire grand remplacer en silence et avec le sourire, et surtout ils leur est interdit d’être racistes alors que les noirs, les hispaniques, les asiat aux USA sont tous plus ou moins racistes envers les blancs. Comprendra qui pourra.


  • On passe au stade supérieur de l’ingienérie raciale.
    L’antiracisme universaliste des 50 dernières années est mort et entérré, maintenant ce sera l’antiracisme politique pour tous (décoloniaux, indigènistes, bref antiblancs)
    Ils insisteront pour que les gens traquent les blancs dans leurs moindre faits et gestes, conditionneront encore plus les gamins blancs à la haine d’eux-même, un ethnocide.
    Avec la finance mondialisée, l’état profond US et Soros aux manettes. La fondation Ford avait fait un don de 100 millions de dollars à BlackLivesMatters il y a quelques années. Voilà d’où vient ce cirque.
    Je pense encore aux gens qui croyaient que la dissidence récupérerait l’après confinement LOL
    Les gauchistes gagnent toujours car ils sont le système, ils sont soros, ils sont finance, ils sont l’état profond.


  • CNN a raison, les États Unis et la France sont gangrenés par le racisme et l’intolerence.
    le communautarisme des usa et de la France depuis Sarkozy est une plaie.La laïcité doit primer sur toutes les communautés et toutes les religions.
    Vive la France des lumieres et des humanistes.


  • Moi je proposerais bien un cours aux gens de couleur sur le thème "comment ne pas élever ses enfants avec un esprit anti-blanc"...
    Les choses se passeraient beaucoup mieux !


Commentaires suivants