Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Grâce à George Floyd, c’est Black Friday tous les jours !

La belle image que la communauté noire américaine donne au monde ! Alors qu’elle cherche à endosser le statut de victime en accrochant ses wagons au martyr locomotive de George Floyd, la communauté noire agissante, puisqu’il faut préciser, celle qu’on voit à la fois défiler dans les rues plus ou moins pacifiquement et celle qu’on voit piller des magasins, car tout se mélange, eh bien cette communauté donne une image double au monde.

 

 

Celle d’une catégorie de population sensible au racisme et à ses conséquences, réelles ou imaginaires, et celle qui profite de la victimologie pour se livrer à du pillage et à de la haine raciste antiblanche. Il n’est pas question de faire ici la balance entre les bons et les mauvais Noirs, entre les militants des droits civiques (transposés au XXIe siècle) et les racailles des quartiers, mais il faut dire que la contestation après la mort de Floyd vire au Black Friday : dans les magasins blancs (les magasins noirs n’ont pas grand chose à offrir ou à voler, mais surtout, on ne se vole pas entre « frères »), c’est open bar. Le chaos permet tout !

Mais ce chaos n’est pas créateur et aux yeux du monde entier, la communauté noire apparaît comme divisée, anarchique et incapable de s’élever au-dessus de sa condition. Les politiques et les « droit commun » étant mélangés, tout dépassement devient impossible : les droit commun sont utilisés contre les politiques, ce qui a été la stratégie blanche ou conservatrice pendant des années (voir le reaganien Oliver North et la politique du crack dans les années 80), les années noires du racisme US, pourrait-on dire.

Pendant que les centres-villes brûlaient aux États-Unis, l’Internet fournissait des informations tous azimuts : d’abord sur l’événement qui a tout déclenché, et sur lequel tout le monde ou presque est d’accord. Le policier a un peu aidé Floyd à mourir, un homme blanc a commis un homicide, volontaire ou pas, sur un homme noir, pour dire les choses à l’afro-américaine, et l’enquête donnera des précisions sur la relation entre les deux hommes. Puis sur le lien entre la mort de Floyd et les manifestations. Un lien tout à fait communautaire, comme l’explique cette « sœur », car pour elle, ses « frères » sont noirs et ne peuvent pas être blancs :

 

 

Une vision pour le moins étriquée de l’humanisme, qui s’arrête à sa famille, son clan, son semblable... Dans son discours, cette sister justifie la violence noire actuelle par la violence institutionnelle historique américaine. Certes, il y a un passé, mais un passé qui ne passe pas, comme la Shoah chez nous, en Europe ou en France. Le martyr des Noirs jusqu’aux débuts du XXe siècle peut-il encore être invoqué pour expliquer les pillages et la surréaction après la mort de Floyd ? Ou est-ce un prétexte pour une partie de cette population qui n’arrive pas, depuis un bon siècle, à sortir de sa condition sociale désastreuse ? Ce que d’autres communautés, qui il est vrai n’ont pas le même passif, arrivent à faire en moins de deux générations ? Y a-t-il un problème noir, spécifiquement noir aux États-Unis, ou un problème blanc, que les Blancs n’ont pas voulu ou su résoudre ?

Les réponses à ces grandes questions ne changeront rien dans l’immédiat, si elles arrivent un jour. La frustration noire explose de partout, mais on ne sait pas très bien si c’est pour la mort d’un seul homme, ou justement pour cette condition sociale désastreuse dont les Noirs pauvres n’arrivent pas à se défaire. L’injustice, quand une bavure touche un Noir, est ressentie par toute cette frange de la communauté noire, et c’est peut-être là le problème : cette communauté de ressenti dans la victimologie, le fait de réagir de manière communautaire et non individuelle, et encore moins nationale. Disons-le tout net : l’essentialisme dans ce cas précis pose question. Pourquoi un Noir se sentirait-il solidaire d’un autre Noir, à moins d’être lié de manière indéfectible et éternelle à la communauté noire, ce qui en fait un individu hostile ou fermé au reste de la communauté, dite nationale ?

 

 

Faire entendre raison dans cette période de déraison n’est pas une mince affaire, mais tant pis, allons-y. Les statistiques criminelles aux USA prouvent que le ressenti noir en matière de violence blanche est fantasmatique, même si le fantasme, celui du racisme blanc qui perdure, celui de la haine blanche anti-noire, peut être un facteur très réel, et surtout déclenchant. Nous avons retrouvé trois tableaux qui tournent et qui sont issus non pas de l’imagination de sales Blancs, mais d’études sociologiques et criminologiques.

On le voit, la violence envers les Noirs est d’abord le fait de Noirs, mais cela doit être relu à la lumière du racisme puissant qui a traversé et fondé la société américaine depuis le XIXe siècle. Une communauté soumise à une violence sociale terrible exerce, on le sait, sa violence de manière intraspécifique. Et quand sa violence déborde, la répression du groupe dominant est encore plus violente. Mais ça, c’était avant les années 60 et l’obtention des droits civiques. Aujourd’hui, le problème racial n’est plus aussi tendu, même s’il resurgit par moments et par endroits.
On peut même dire que l’idéologie antiraciste des démocrates a renversé la violence Blancs/Noirs en violence Noirs/Blancs. Le panneau suivant le montre :

Ce sont les Noirs qui mènent dans le match des crimes interraciaux, et par « crimes » la justice américaine n’inclut pas seulement les meurtres, mais aussi les agressions sur les personnes.
Le troisième tableau est assez redoutable, et n’apprendra rien aux flics américains. Il s’agit des statistiques par catégorie de crime distribuées selon les groupes ethniques. Des données que l’on peut relire, évidemment, à la lumière de la désagrégation sociale des Noirs pauvres. Le crime pousse sur l’ignorance, le manque d’éducation, et la déstructuration de la famille, tous ces facteurs se retrouvant hélas dans les couches sociales inférieures de la population, et là, on peut parler des Noirs, mais aussi des Blancs (voir le film sur le rappeur Eminem) et des Latinos. On le sait, plus on est intégré socialement, moins on produit de crime (on parle de manière globale pour les crimes habituels, on ne parle pas d’un gouvernement qui décide d’une guerre, c’est autre chose, même si ça peut être condamnable).

Alors, bien sûr, des anti-Noirs ou des anti-émeutiers se sont emparés de ces chiffres pour condamner la réponse noire globale à la mort de Floyd. Rappel : critiquer les pillages ou la réponse émotionnelle, ce n’est pas être raciste, cela a plutôt à voir avec le refus de l’essentialisme ou d’un racisme inversé, le racisme anti-Blanc n’ayant rien à envier au racisme anti-Noir.

 

 

L’inévitable Zemmour a balancé ses propres stats à contre-courant de l’antiracisme ambiant au micro de CNews, des stats d’ailleurs très critiquées à gauche (Zemmour n’est pas à l’aise avec les chiffres) :

 

 

Nous sommes sortis de l’émotionnel pour aller dans la froide statistique, mais nous ne sommes pas obtus au point d’ignorer que les réactions humaines ne sont pas fondées uniquement sur de la statistique ! Il y a une colère noire, une frustration noire aux USA, mais il y a aussi une petite bourgeoisie noire, une grande bourgeoisie noire, et tout le monde ne se sent pas forcément anti-Blanc ou anti-Trump parce qu’un policier a dérapé, de manière volontaire ou involontaire.

Nous savons tous que la réponse n’est même pas politique et encore moins sociale, elle est culturelle, éducative. La pauvreté n’est pas un facteur qui mène invariablement à la délinquance : une famille peut protéger ses enfants de la tentation de la délinquance et les aider pour l’instruction. C’est la base de tout, de tout changement politico-social majeur. Sans cette reconstruction familiale et cette rééducation qui n’est ni blanche ni bourgeoise, les enfants ne pourront se sortir du triptyque vicieux pauvreté-délinquance-désocialisation.

Le BlackGate version E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

97 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je note qu’il y a, à vue d’oeil, deux fois plus de subsahariens très robustes à Paris et en proche banlieue qu’avant le confinement. Un certain nombre ont été embauchés pendant le bouclage des Français mis au chômage ; on les voit plantés dans les gares ou sur les chantiers repartis. Une bonne partie des Africains est entrée en France comme elle voulait, et circulait à son gré, circule toujours à son gré du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest, pendant que Soros et ses potes bouclaient l’autochtone et l’assommaient d’interdictions plus mesquines et révoltantes les unes que les autres.
    Ils rigolent beaucoup entre eux dans la rue, en attendant quoi ? Un ordre des ripoux ? Ceux-ci les utiliseront puis s’en débarrasseront ; les émeutiers instinctifs sont assez facilement contrôlables, avec des moyens policiers ; or la répu fr n’en manque pas plus que de scrupules.
    La plupart des subsahariens vivent de fonds publics. Certains bâtiments municipaux ont été réquisitionnés pour les loger. Le surplus dort dans des tentes, au bord du canal, recréant des bidonvilles.

     

    • C’est pour ça qu’il faut parler aux français non-blancs les yeux dans les yeux de ce qui va se passer. TOUS ceux à qui j’en parle(je fais quatre marchés par semaine) comprennent les enjeux et sont prêts à devenir les français à part entière qu’il étaient sensés être(des noirs me disent qu’ils sont prêtes à botter le cul de cette racaille). Je crois qu’AS a, comme bien souvent, vu trop tôt les choses : la réconciliation nationale. Les patriotes non-blancs vont se découvrir eux-même par la force des choses et défendrons notre pays avec nous quand il le faudra(très bientôt) car oui la France est promise à la violence mais tout est écrit et nous sortirons glorieux face aux zombies de Soros ce qui nous permettra de nettoyer notre marécage(Macron, Attali, Minc, BHL, les Médias, les politiques, les corrompus, etc). Le plus difficile sera l’après : la vigilance face au nouveau pouvoir car la nature a horreur du vide comme on dit. Courage !


    • #2477125

      anon

      ha, ils vont passer de nos agresseurs à nos défenseurs ?
      lol !
      le mythe égalitariste dans toute sa splendeur aveuglante...


    • @Le Français
      Bon courage pour combattre les migrants et les "de branche" ! ou alors vous préférez vous dire que c’est foutu, qu’on est mort ou bien encore qu’il faut buter ou remigrer tout le monde ! Quel panache !
      Sortez, parlez échangez droit dans vos bottes même face à des racailles que je provoque régulièrement et vous verrez...Face à un discours cohérent même des "survêt Lacoste" "wesh wesh" sont d’accord avec mes propos et comprennent qu’il ne sont pas des chances pour la France mais qu’ils sont chanceux d’être français. Et sans compter les Greg Toussaint qui sont de plus en plus nombreux(je ne dis pas qu’il sont majoritaires hein).

      Honnêtement c’est maintenant ou jamais car à défaut d’option patriotique, il se peut que ces populations tombent dans la combine perverse mondialiste du chaos. Je crois que si on fait le taf et face à l’urgence ils seront nombreux à préférer la conservation de la France à la destruction de celle-ci par les soldats de Soros. À croire qu’ils aiment les migrants car noirs ou colorés comme eux ? Côtoyez-vous ces gens ? Ils sont dans la tradition.
      À vous lire j’ai l’impression de tenir un discours de gauchiste bas du front alors que c’est en allant sur le terrain que mon discours s’est mué en "tendre la main, fermement, mais tendre la main" quand avant je croyais aux stéréotypes des quelques noirs et arabes que je côtoyais vaguement en me disant AS est utopiste avec ces gars là. Moi j’y crois les lignes bougent, les temps changent, je crois que le monde est mûr pour revenir aux nations et dire stop au mondialisme mais il faut faire le taf. L’avenir le dira.


    • @Le Français
      d’ailleurs pour répondre plus précisément à vos propos :
      1.il ne tient qu’à vous de vous laisser agresser, tenez-leur tête une fois pour voir
      2.je ne dis pas qu’il vont NOUS défendre mais défendre la France
      (ils sont dans le laisser-faire(un peu parasite je vous l’accorde, mais comme beaucoup de "de souche") mais défendrons la France face aux armées de zombies s’il le faut et si NOUS faisons le boulot ! J’en suis convaincu, nombre d’entre eux seront à nos côtés)


    • #2477636

      Anon

      Oui bien sûr, l’agression on la cherche, quand on se prend 10 mecs contre 1 ou un couteau dans le dos, c’est parce qu’on n’a pas pensé à naitre avec l’option mutli-bras et des yeux derrière la tête. C’est de la pensée magique ça, cherchez ce que ça veut dire sur le net, et oui, c’est lié au gauchisme.
      Ensuite, croire que tout le monde peut devenir français c’est du républicanisme forcené, pensée typique de création d’un homme nouveau, issue de la franc maçonnerie.
      Et enfin, les paroles c’est bien, ces gens peuvent bien vous déclarer ce qu’ils veulent, et faire l’inverse dans les faits, c’est à dire : participer chaque jour un peu plus dans leur masse au génocide par substitution de la population française voulu par les mondialistes. Les alliés pour moi seront ceux qui repartiront chez eux pour développer leur pays, pas ceux qui y prennent la place de mes gosses.
      Au final, vous faites le même boulot que les assocs de migrants.


    • @Le Français
      je ne dis pas que vous cherchez l’agression mais que bien souvent c’est du cinéma quand ils sont en bande, surtout les plus jeunes, c’est très facile de les surprendre quand on n’a pas peur et finalement je suis souvent surpris qu’un dialogue constructif s’installe.

      je ne dis pas que TOUT le monde va devenir français mais plus que vous ne croyez sont en fait des paumés qui aimerait participer au fonctionnement d’un grand pays mais même les « de souche » disent que leur pays est merdique alors...

      je suis pour la remigration volontaire ET forcée des délinquants et clandestins par exemple, et je n’appelle pas à en faire rentrer plus. Je fais avec ce que je vois, ce que je vis sur le terrain. Cela fait 5-6 ans que je ne pense plus comme vous car je côtoie des centaines de ces gens chaque semaine(alors que je n’ai que des blancs dans mon entourage proche) et je me suis aperçu qu’il n’y avait pas que des famille Traore mais des gens qui aimerait vivre à la française.

      je déplore évidemment toutes ces familles qui vivent comme au bled et NON je ne suis pas égal à ces assos de migrants. Je fais avec les forces en présence étant donné qu’en quarante ans de vie je n’ai qu’une dizaine de blancs avec des couilles autour de moi. Je vous dis juste que si vous voyez dans chaque noir et chaque arabe un ennemi alors ce pays est foutu, désolé pour vos enfants.


    • #2478531

      anon

      Du cinéma ? Avec le nombre d’agressions au couteau en pleine expansion dans ce pays, vous vous foutez de qui ?
      Par ailleurs, un pays n’est pas un distributeur de bonbons où chacun peut appuyer sur le bouton pour recevoir la dose qui lui fait plaisir, selon ses voeux, ses propres attentes, ses désirs... Vision typiquement soixantuitarde que voilà. En politique, c’est le bien commun qui prime, les intérêts du groupe, et non pas les désirs individuels. Et un pays c’est un peuple, une âme, une Histoire et une culture à préserver, et le peuple en majorité ne veut plus de cette cohabitation forcée qui lui coûte trop cher : il veut retrouver son pays, mais vous l’écoutez au moins ce peuple ? Vissiblement non, comme nos politiciens vereux, vous avez votre plan en tête et vous estimez sûrement valoir mieux que la masse pour que vos désirs à vous deviennent prioritaires sur sa volonté. Vous feriez mieux de vous occuper en priorité des français déshérités plutôt que de jouer aux sauveurs de l’humanité, ou alors, déménagez dans un pays du tiers monde et allez oeuvrez la-bas, mais arrêtez de nous faire chier avec votre propagande pro-larmoyante pour bébé labrador quand les français sont agressés, appauvris, menacés ou obligés de fuir tous les jours le beau paradis que vous vous efforcez de mettre en place avec nos ennemis.


  • #2476783

    La LDNA prévoit la « remontée » de l’Afrique subsaharienne vers le « Nord » et l’éradication, enfin le « remplacement » du Maghreb. Paradoxalement, les « Noirs » ont sauté des régions, bientôt ici ils seront prépondérants. Et avec l’accord de nos élites (cf France Intox qui y va de sa considération). Maghrébins, bienvenue au club !
    Déjà leur Manif à la con contre la Police, pas de Mur des jaunes, pas d’évocation des crimes « racistes ». C’est maladroit. Si t’es pas « noir » c’est différent ?
    Bon, la Loi ayant votée par une noire, je vais limiter mon propos de réseau...

     

    • Pour être allé quelques fois en Algérie, je peux t’assurer que les subsahariens comprennent très vite qu’ils n’ont aucun avenir là bas. La population locale ne les aide pas (une mendiante malienne a 10 dinars dans sa coupelle en fin de journée, une syrienne on lui pose des sacs de fruits, elle peut récolter plusieurs milliers de dinars et certaines leur paient même une nuit d’hôtel le plus proche). Et l’état c’est retour au Mali/Niger par dizaines de cars remplis (non sans respect c’est supervisé par des ONG).
      La donne est simple : soit un rapide transit, soit le retour, ou s’ils s’obstinent c’est la misère la plus totale. Et le moindre geste déplacé d’un subsaharien = réaction très rapide.


  • Excellent article qui demonte le faux probleme racial mais oubli un sujet contre lequel se bat Trump, c’est la corruption des etats démocrates qui detourne depuis des années (merci Obama !) les subventions fédérales destinées à la population ! De là on voit l’état de délabrement de certaines ville laissées à l’abandon !


  • Arrêtez avec vos statistiques à la con, un seul homme de mort dans des conditions totalement inhumaines c’est déjà de trop ! Point final.

     

    • C’est très féminin comme réponse. Mais ce n’est pas dans l’émotion que l’on raisonne le mieux.
      Ainsi les statistiques sur les niveaux anormalement élevés de criminalité des Noirs permettent de ne pas tomber dans la manipulation par l’émotion et de mettre les événements en perspective.


    • #2476839
      le 03/06/2020 par L’articulation du mensonge et de la supercherie
      Grâce à George Floyd, c’est Black Friday tous les jours !

      1200 viols a Cologne pour la Saint Sylvestre ...c’est trop ?
      1 agression gratuite toutes les 44 secondes...c’est trop ?
      Le Bataclan...c’est trop ?


    • On n’est sûr de rien dans cette affaire. Il apparaîtrait que ce soit un coup monté avec des acteurs.


    • Un jeune trentenaire qui avait été arrêté par la police
      Blanc gaulois à Paris près de la Tour Eiffel
      et lors de l’arrestation il put joindre son père au portable
      c’était il me semble pour un feu rouge
      l’arrestation et sa mort par asphyxie
      par le même mode opératoire que l’américain
      Son père était en pleurs et il passait dans toutes les chaînes tv

      pas d’émeutes pas de pillage
      pas de manifs
      il y’a vraiment un racisme anti blanc
      de là part des médias et des bobos gauchistes


    • Toi, vu ton niveau de réflexion, tu devais applaudir le soir à 20.00....


    • Tu pleures chaque fois qu’un palestinien ou un paysan se suicide ? Non mais un délinquant américain acteur porno sous amphet oui.
      Le français est lobotomise par 50 ans d’idéologie anti raciste. Il ne s’agit pas de respecter l’autre, mais de le considérer plus que les siens.
      Je suis effrayé par la situation en France, mais objectivement les faits divers des EU m’en touchent une...


    • #2476857

      On t’a pas entendu pendant le génocide des blancs en Afrique du Sud et en ex-Rhodésie ! Ah oui, c’est pas passé à la télé ! Sinon, garde ton émotion de femelle quand une gamine se fait violer et égorger !


    • C’est plutôt avec ce genre de commentaire à la con qu’il faudrait arrêter. Des drames, il en arrive tous les jours et partout. Ce n’est pas parce qu’on vous en brandit un sous le nez qu’il faut se mettre à tartiner du pathos.


    • @ déclin

      On t’a pas entendu pendant le génocide des blancs en Afrique du Sud et en ex-Rhodésie !

      Tout comme on a pas entendu certains qui défendent bec et ongles l’UE germanolâtre qui imposent des immigrés en masse, notamment en Grèce, et interdt toute expulsion.
      Si la Grèce n’était pas sous tutelle de l’UE/Allemagne : il n’y aurait pas tous ces viols à Athènes ou à Lesbos.

      Ah oui, c’est pas passé à la télé !

      BFM TV ?

      Sinon, garde ton émotion de femelle quand une gamine se fait violer et égorger !

      En effet, il faut rester conscient de toutes les injustices : les filles de Tellford violées et égorgées par des salopards, les enfants Grecs qui meurent de faim à cause d’autres salopards en col blanc et vénérant l’UE, entre autres...Toutes les injustices doivent être prises en compte.


  • Georges Floyd Tué parce que noir , et Will Smith , acteur millionnaire parce que noir. .

     

    • #2476863
      le 03/06/2020 par L’immunodéficience intellectuelle
      Grâce à George Floyd, c’est Black Friday tous les jours !

      Thomas Ngijol, soutien du mouvement « Black Lives Matter », encore un prolo qui fait les 3/8 sur une chaîne de montage


    • Will Smith , acteur millionnaire parce que noir... et comédien à succès dans un sitcom connus de la planète entière.. Les meilleurs réalisateurs, les meilleurs producteurs le meilleurs scénaristes ont voulus faire de l’argent sur sa popularité déjà bien installé...

      Un black lambda qui se sent insulté et fait un peu de résistance (à tord) finis par être écrasé par un flic qui éprouvait surement du mépris (à tord) envers un citoyen black suspecté d’avoir tenté de faire passer un faux billet pour un vrai...

      Je me souvient avoir été une fois berné par un passant demandant à notre groupe si nous possédions de la monnaie.. Un peu naif je l’admet, mon bac en poche et chose rare j’avais bu du champagne pour la première fois de ma vie... bref, j’ai fait confiance au gars tout en rigolant qu’il s’agissait peut être d’un faux billet...

      Lorsque finalement je me suis aperçu de la supercherie, la plupart des amis present tentèrent de me remonter le moral en me donnant des pistes pour refouler au plus vite le faux billet... pas forcement contre dans un premier temps, il finiras dans un tiroir des années durant...

      La nouvelle Le Faux Coupon, de Tolstoï raconte les conséquences multiples, en cascades... d’une action mauvaise... La meilleure littérature c’est celle qui résonne en vous...


    • #2477051
      le 04/06/2020 par Y’a trop d’quoi Elisabeth ??
      Grâce à George Floyd, c’est Black Friday tous les jours !

      Thomas N’Guignol ....


  • Toujours intéressant d’entendre des êtres creuser pour remonter la chaîne de responsabilités et,partant,rester dans la posture de victime .Ces descendants de l’esclavage oublient -ou ignorent ?-qu’ils ont été aussi vendus par ceux de leur propre peau.
    Non pas alors victimes de qui,mais de quoi:ce qui peut être (re)trouvé dans n’importe quel humain
    D’accord avec la fin de l’article:être outillé pour comprendre permet de "dépassionner"une posture et sortir du rapport de forces (souhaité et entretenu)en prenant de la hauteur et un maximum de recul,même si cela n’empêche pas les condamnations relevant à la fois de la morale (héritage religieux) et de l’éthique (ce qui est régi par le politique)


  • Tiens, pour une fois Christine Kelly ne semble pas tout à fait d’accord avec Eric Zemmour...
    Au passage bravo au petit malin chez cnews qui a imposé sur nos écrans samedi ou dimanche soir dernier, pendant plusieurs secondes, la première page de l’Express : Raoult tire à vue. Alors que le présentateur voulait nous montrer que tous les "grands" journaux titraient invariablement : Déconfinement : Enfin libre, vive la libération, etc...
    Pour revenir au sujet (les noirs qui se battent pour l’abolition de l’esclavage), faire une comparaison avec la France serait intéressante ; Même cinéma à chaque fois qu’un malfrat issu de la minorité colorée meurt lors d’une arrestation ou en essayant d’y échapper.
    Pourtant :
    - Abolition de l’esclavage aux E.U = 250 ans / Décolonisation de l’Algérie = 60 ans
    - 13% d’afro aux E.U / ?% en France (25 ? 30 ?)
    - 50% de prisonniers noirs aux E.U / 80-90% de maghrébins+noirs en taule en France.
    L’histoire et les % ethniques sont différents pourtant on en est au même point.
    Donc quel est le problème ?
    - Rancoeur historique et ethnique qui, entretenue, ne s’effacera jamais
    - Méchants blancs dominateurs qui malgré les quotas, l’idéologie dominante (en ville en tout cas) gauchiste, ethnomasochiste voir anti-souchienne, désirent soumettre à jamais les noirs et les arabes
    - Les juifs, les franc macs, les mondialistes, l’ingénérie profonde, les comploteurs
    - L’impossibilté de cohabiter pour certaines races/ethnies (j’ai dans mon entourage des alliances cambodge/fr et vietnam/fr, ça marche du feu de Dieu et leurs enfants sont au "top", des futurs Montaigne voire des futurs Gollnisch)
    Questions ouverte, je n’ai pas la ou les réponses

     

    • #2476935

      Christine Kelly est à Zemmour ce que Marie d’Herbais est à JMLP, " Président ! " . D’ailleurs la très belle Christine MATERNE Zemmour et lui sert la soupe avant les autres . Elle est splendide intelligente et spirituelle, elle ajoute à cette émission d’affreux (sauf de Riedmatten, un beau gosse) . Il y a des mecs qui doivent se branler en la regardant (pas moi je suis trop vieux !) .


    • #2476991

      "13% d’afro aux E.U / ?% en France (25 ? 30 ?)".@Charles.
      Probablement 25% en Île-de-France...
      Mais seulement environ 5%,hors DOM-TOM, (Mayotte,Guyanne ;Anrilles,Réunion) en France car plus de la moitié d’entre-eux vivent en région parisienne et plus de 90% dans des grandes villes.
      A la campagne,dans les bourgs et les sous-préfectures de province tu n’en vois pas ou très peu des Noirs
      ,qui sont souvent dans les bleds paumés et les villes moyennes soit des fonctionnaires antillais soit des migrants arrivés entre 2015 et aujourd’hui...


    • Bolloré aura-t-il le courage de maintenir Zemmour dans "Face à l’info" ? Hapsatou Sy ("Corinne"...) vient de demander sur BFMchiotte qu’il soit interdit d’antenne ! Zemmour le seul journaliste qui garde la tête froide et qui ne se laisse pas entraîner par LA MODE ! La mode aujourd’hui c’est de s’agenouiller en mémoire d’un voyou black décédé au cours d’une arrestation ! Encore un signe de la féminisation de la société qui réagit comme une femme . Les femmes veulent à tout prix préserver la vie et le bien être de leurs asperges noires, elle pleurent à l’idée d’en être privées ! Si c’étaient des femmes de couleur qui venaient en Europe nous autres les clients Blancs voudrions aussi à tout prix les garder .


  • #2476859
    le 03/06/2020 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Grâce à George Floyd, c’est Black Friday tous les jours !

    qu’on soit Blanc ou Noir,
    ’faut éviter la police, de toutes façons

    Zyed Benna, Bouna Traoré
    l’ont fait tragiquement :

    1 mois d’émeutes nationales
    sarkozy, ministre de l’intérieur, qui regarderait ses pompes,
    chirac, jacques, président de la république
    l’année suivante, sarkozy, président de la république

    erreur ou connerie
    volonté de nuire
    sado-masochisme


  • Hier Macron a augmenté son bénéfice de réélection :

    Ces manifs hier en France étaient-elle plus pour Adama ou Floyd ?
    Les USA n’en ont rien à foutre d’Adama Traoré.
    Ce qui n’empêche pas aux soutiens de la famille Traoré de surfer sur l’actualité de Floyd pour exister médiatiquement dans cette bataille d’expert médicaux qui dure depuis 4 ans déjà ! Espéraient-ils une caméra des progressistes CNN (et dont les Black Lives Metter on détruit une instance) pour parler d’eux aux USA ?
    Elle a eu le mérite de montrer, encore, leur soumission au système avec des pancartes en anglais "I can’t breath".
    Les mal-confinés du covid qui faisaient chier tout leur quartier avec leur quad les auront rejoint. Par vengeance.

    On ne sait pas si le célèbre Gilet Jaune Jérôme Rodrigez aura eu l’œil qui lui reste assez ouvert pour constater que pour avoir participé à la manif Adama/Floyd mais aussi à celle contre l’islamophobie, il n’aura pas eu à craindre un tir de LBD, ni une grenade explosive.
    D’ailleurs aucun de ces manifestants n’aura montré depuis plus d’un an une once de solidarité avec le mouvement dont il se réclame, eux qui fustigent pourtant les violences policières. Un comble !
    Et quand une militante CGT se fait virer de la manif avec son drapeau rouge, on est pas là pour parler lutte des classes !
    Il parait qu’aux royaume des aveugles, les borgnes sont rois.

    Au moins les antifas n’auront pas été bienvenus.
    Comme le remarquait Xavier Raufer, après une période où les voleurs n’étaient plus à la fête, il faut compenser ses pertes. Or, voler toute une boutique de vêtement de sport est une organisation incompatible avec le cassage en règle des symboles bourgeois. On ne touche pas au Mc Do impunément !

    Les copains de Macron, patrons de maison de disque et de streaming veulent que ça change. Mais rien ne changera réellement dans la distribution des bénéfices ni la sélection des artistes. On s’attendra certainement à un signalement vertueux d’une appropriation culturelle du vilain blanc au gentil noir dans les chansons.

    Interdit puis toléré, cette manif couvre médiatiquement les vrais débats sociaux post Covid (chômage, faillites...) tout en exacerbant les tentions communautaires.

    Tout ce que cherchait Macron...

     

    • La demi douzaine des Traoré a fait de la prison pour délit divers . Un de leurs plus beaux exploits est d’avoir détourné 600 000 euros destinés à leur "association"...


    • Aissa Traoré a raison de se battre car la justice est empêchée dans ce pays, et on se doute bien que comme ce Floyd, son frère est mort par étouffement, selon la même méthode ("avec le poids des corps de trois policiers sur lui" dit-elle).

      On (ER) aurait pu par ailleurs souligner la présence de Rodrigues aux côtés de Traoré, c’était l’occasion nous qui voulons la réconciliation... car je le répète, la mort d’Adama est peut-être un "crime raciste" (Traoré présentée par BFM comme militante antiraciste) mais l’enjeu pour la manif de l’autre jour est bien d’EXIGER LA JUSTICE, comme les Gilets jaunes sur le plan social, et qu’on arrête de nous prendre pour des cons.

      Le slogan est bien (depuis 4 ans !) "Justice pour Adama", et non "À mort les blancs" par exemple.

      Tomber dans le piège du racisme c’est plaire aux Zemmours. Alors oui, il y a une justice à deux vitesses dans ce pays, c’est tout le problème, et la racialisation des débats par certains est là pour empêcher cette conciliation du Peuple qui attend de manière générale PLUS DE JUSTICE - et de liberté - soit les deux conditions de la France d’après Proudhon.

      D’ailleurs dans le terme égalité on entend bien par-là justice sociale non ?

      Après, qu’il y ait un problème de surpopulation africaine dans ce pays et en Europe c’est évident, mais c’est un autre problème, en attendant la Justice doit être la même pour tous, citoyens comme FDO.

      Il ne s’agit pas de conflit ethnique comme on aimerait nous y amener.


    • #2477144

      Elle est où la justice sociale quand un peuple perd sa terre ?


  • Suite à ces évènements, en France (ou ce qu’il en reste), la sorcière, sœur d’adama, tente de surfer sur la vague Floyd. Un résumé des exploits de ses frères :

    — Yacouba Traoré : 3 ans ferme - incendie d’un autobus..

    — Samba Traoré : 4 ans ferme - violences avec arme..

    — Serene Traoré : 4 mois ferme - outrage..

    — Bagui Traoré : 30 mois ferme - extorsion sur femmes vulnérables..

    — Youssouf Traoré : 6 mois ferme - trafic de drogue..

    Honni soit qui Mali pense…….

     

  • L’état profond ne rend pas les armes et, il lui en reste encore, la carte noir fait toujours joujou, comme en France le marais utilise plusieurs cartes à la fois, juive, noir, racaille et terrorisme mais, jusqu’à quand ? La vérité finira toujours par vaincre.
    L’état profond n’abandonnera jamais quitte à mettre la planète en feu et à sang.
    Il a trop duré dans le pouvoir occulte, et, continuera jusqu’à sa disparition même en se suicidant.


  • Je ne voudrais pas paraître grossier, mais finalement, Bill Gates a peut-être raison de vouloir vacciner toute cette merde d’inhumanité.

     

  • La question sur la race noir , blanche , latinos , sémite , asiatique se posent uniquement dans les classes ouvrière et moyenne . Je m explique : Dans la très haute sphère sociale ( les gens très très riche ) il n y a pas vraiment de racisme . Un milliardaire blanc considère et respecte plus + un milliardaire noir ou arabe que un blanc prolétaire , car les tres tres riche sont solidaire entre riche et non entre race . L emir du quatar préfère que sa fille se marie avec un riche homme blanc que un arabe pauvre . Si en france tous les arabes étaient millionaire , il n y aurait tout simplement pas de racsime anti arabe . Le racisme au 16 siècle était un sentiment de superiorité des blancs riches envers les pauvres d afrique et d Asie . Concretement selon ma theorie la racisme et intresequement lié au statut sociale et rarement a la race : Sarkozy n aime pas les arabes de banlieu mais leche les couilles du president du Psg . L homme de nature aime se sentir supérieur a l autre, respecte son egal et meprise celui qui a un statut inferieur a lui

     

    • Ouais, et puis l’eau ça mouille et le feu ça brûle .


    • #2476986

      "Le racisme au 16 siècle était un sentiment de superiorité des blancs riches envers les pauvres d afrique et d Asie".@Jim bin.
      Et quand en ce même XVIe siècle des Noirs africains ou des Mélanésiens des îles du Pacifique bouffaient du missionnaire blanc ou des marins échoués sur leurs côtes ce n’était pas du racisme mais de l’altruisme et surtout de "l’enrichissement culturel"(déjà à l’époque les cannibales en peaux de bêtes ou couverts de plumes étaient des grands philosophes et des esprits avant-gardistes)...


    • Non. Aux USA, les bourgeois noirs ne vivent pas dans les quartiers blancs. Il y a aussi une bourgeoisie beur qui vit en Seine-Saint-Denis dans les quartiers moins pourris que le reste (Le Raincy) . Ils vont rarement habiter dans le 16e quand ils ont de l’argent. Quand ils y vont, il n’y restent pas très longtemps.


    • #2477130

      oui, les pays ne sont que des hôtels de toutes façons, les peuples ça existe pas, l’important, c’est le pognon, vous raisonnez comme... ?


    • #2477202

      Sophisme. Vous conditionnez la paix à une égalité sociale utopique.

      Il est bien évident qu’un environnement agréable ou privilégié apaise momentanément les tensions interraciales (c’est d’ailleurs le cas dans les partouzes). Mais quand on parle de la réalité de la société, l’identité (race, religion, ethnie,...) est un facteur déterminant pour les conflits.


  • Zemmour est pathétique (comme d’habitude) !
    Il semble avoir du mal à tout simplement parler de récupération, peut-être parce que ça mettrait un peu trop de lumière sur d’autres récupérations communautaires !
    En effet, il devient difficile de reprocher à d’autres de faire de la récupération quand le moindre soupçon d’agression d’une certaine communauté suscite en France un tollé (alors même que ces agressions sont révélés fausses la plupart du temps).

    Quand on a soi-même subi un échange peu courtois monté en épingle dans la presse ayant eu pour résultat un appel du président pendant trois quart d’heures, on est très mal placé pour venir donner des leçons de récupérations !

     

    • Zemmour me fait penser à cette définition du philosophe : celui qui est à jeun dans l’ébriété universelle . Un homme qui garde la tête froide et qui pense qu’ "il faut raison garder" . Comparé à lui les "journalistes" télé sont des couilles molles . N’osent pas condamner les pillards .


  • #2476926

    Il manque un paragraphe sur les antifas et les tas de briques qui traînent un peu partout. Et que dire de la contagion en Europe ?
    Pourquoi cette impression de mouvement pas spontané, mais organisé ?


  • J’ai cru que Trump aurait une chance d’être réélu.
    Mais la j’ai un doute. Il en prend vraiment plein la gueule.
    C’est dommage.

     

    • #2477005

      Au contraire. Qui peut rétablir l’ordre à part Trump ?


    • En 2016 il y avait eu la même pression médiatique sur les bavures policières dites "racistes" (d’ailleurs il faut qu’on m’explique en quoi la bavure actuelle serait spécifiquement raciste ?), les médias mettaient en avant des affaires de bavures ne visant que des noirs, afin d’exciter les gens pour les élections. Sauf qu’à la fin c’est pas la démocrate Clinton qui a été élue mais Trump. C’était jouissif.
      Les médias lui vomissaient déjà intégrallement dessus.
      Il a pourtant été élu.
      Rien ne dit qu’il n’en sera pas de même cette fois ci.


  • Bonsoir,

    Je pense qu’il est temps de changer les slogans au vu de la tournure des choses.C’est tellement gros, tellement visible la manipulation...

    Justice for George and Gucci for us

    Justice pour George et Gucci pour nous

    Pathétique les pantins de Soros.

     

    • "Black live matters" c’est un peu les gauchistes noirs.

      Comme pour les Gilets jaunes avec le Black-bloc, ils sont là pour décrédibiliser la cause de la lutte, qui est non pas "plus de Gucci" mais plus de justice !

      Ne tombons pas dans le piège si nous voulons sortir le pays du chaos par le haut. Ceux dont vous parlez ne représentent qu’une infime minorité OK ?


  • #2476966

    "L’injustice, quand une bavure touche un Noir, est ressentie par toute cette frange de la communauté noire, et c’est peut-être là le problème : cette communauté de ressenti dans la victimologie, le fait de réagir de manière communautaire et non individuelle, et encore moins nationale. Disons-le tout net : l’essentialisme dans ce cas précis pose question. Pourquoi un Noir se sentirait-il solidaire d’un autre Noir, à moins d’être lié de manière indéfectible et éternelle à la communauté noire, ce qui en fait un individu hostile ou fermé au reste de la communauté, dite nationale ?"E&R.
    On a exactement le même problème en banlieue en France avec toute une frange de la communauté noire et de la communauté "arabo-musulmane" en France,qu’ils soient immigrés ou français d’origine immigré de seconde,troisième voire parfois de la quatrième génération,beaucoup des jeunes de cités n’aiment pas la France.
    Comme le dit si bien Quarteron,pour être populaire quand on habite dans une cité il faut dire "nique la police" et "nique la France" et surtout pas l’inverse...
    Le patriotisme c’est pas trop leur truc,par contre le communautarisme ethno-culturel et/ou religieux beaucoup plus...

    .

     

    • #2477142

      Patriotisme = terre des Pères, vous avez la réponse à votre question.
      Quand va-t-on enfin sortir du mensonge républicain de l’égalitarisme ???
      Les peuples ne sortent pas de nulle part, ils ne sont pas des constructions sociales, ils ne se réduisent pas à ce qu’ils gagnent ou non dans leur vie... L’identité d’un individu est bien plus complexe que ses conditions d’existence matérielle. Il en va d’une génétique, d’un héritage, d’une famille, d’ancêtres, d’une culture, d’une langue, d’un état d’esprit et c’est très bien comme cela ! Le multiculturalisme existe déjà à l’échelle mondiale, appliqué à l’échelle d’un pays il tue l’âme de son peuple. Dieu n’aime pas les Tours de Babel.


  • Où qu’ils soient, les résultats sont identiques. La réponse est probablement dans les travaux de John Philippe Rushton sur le QI et le taux de testostérone.


  • Quand tu ne crains pas ton seigneur, qu’est-ce qui t’empêche de commettre des crimes !?


  • La condition des noirs est résultante de leurs capacités. Aucun racisme là dedans mais les blacks ne sont ni les plus bosseurs ni les plus malins. Bien sûr qu’il y en a qui sortent du lot mais globalement c’est ainsi. Nous avons aussi des noirs en France, la plupart haineux ou ouvertement raciste envers les blancs, sans parler des martiniquais et guadeloupéens dont la spécialité est de se taper le plus de béquées possible en les maltraitant même parfois. Encore une fois, pas tous mais la masse oui.
    Honnêtement, le noir américain, le noir européen, le noir Antillais et le noir Africain ont chacun des différences notoires. J’ai côtoyé chacun de ces "groupes". Il y aurait de quoi faire un livre. Comme BHL et ce virus qui rend fou !

     

    • Méconnaissance totale du comportement antillais. Moi-même étant noir et Martiniquais , je vous précise juste que chercher à se taper une békée est le cadet de nos soucis. Deja qu on a du mal a gérer notre contentieux historique avec eux, nos priorités sont ailleurs.


  • #2477031

    tout ce bordel n’ est rien d’ autre qu’ une tentative de diversion tentée in-extremis contre la "résistible" réélection de Trump et les procès préparés et en cours contre les pédo-satano-judéo-<<>>...On remarquera le barack (d’ origine toujours douteuse) se réfugiant derrière sa propre défroque mélanique.

     

    • #2477156

      Pour ma part je pense que c’est plus malin que ça. Il pourrait s’agir d’un coup de Trump pour démontrer sa capacité à apaiser un pays et pour invalider toute tentative de manipulation médiatico-raciale que ses adversaires auraient pu lui mettre dans les roues pour le faire trébucher en amenant la candidature de Michelle Obama.

      Encore une fois les analyses de Radio Québec me semblent les plus pertinentes.


  • On voit bien que tout est prétexte .Au lieu de condamner l’acte sur le fond, ils le condamnent par un acte raciste .il faut bien donner une cause à tout ça, et c’est toujours la même rengaine, les noirs contre les blancs et toute la racaille qui profite de l’opération pour s’en donner à cœur joie par une espèce de vengeance raciale stupide afin de transformer ce prétexte en conflit politique par la bande de l’état profond qui profite de l’occasion à envenimer les choses .Tout ceci est clair comme de l’eau de roche , et il ne faut pas une grosse allumette pour y mettre le feu .Un flic un portable et un noir, et l’affaire est dans le sac .


  • Même sphère d’influence, même simultanéité, même tactique, même objectif, mais sur un thème différent. Le front a tourné. L’attaque ne porte plus centralement sur l’instrumentalisation hystérico-délirante de l’attentat sanitaire, battu en brèche et éventé, qui a perdu sa virulence sous les coups de boutoir de la Réalité. L’attaque de diversion, porte sur le flan anti-raciste, avec un reportage filmé tranquillement sur un meurtre accompli par un assassin blanc, en uniforme, qui semble faire une démonstration au ralenti de l’art et la manière de tuer un noir appréhendé abusivement dans la rue. Étonnamment, personne ne saute sur le ’’reporter’’ pour l’empêcher de filmer...L’assassin prend nonchalamment la pose, on attend le clap de fin, ’’coupez, c’est dans la boite !’’. Reste à compléter le script en filmant des flammes en gros plan avec silhouettes et scènes de pillage, des vues aériennes de manifestations, le tout organisé au montage sur le mode du roman photo. Les contacts sont réveillés à l’international à coup de transferts bancaires et la mécanique s’ébranle, qui carbure aux mêmes inusables slogans réchauffés à l’infini. Le ’’Coupable’’ est toujours le même. C’est un sac blanc avec des poches, plein à craquer de tout ce qu’il est possible de reprocher à un bipède. Pratique, on en sort de quoi le mettre en accusation selon le besoin du moment, il est toutes mains. On ne peut pas vivre avec lui mais on ne peut pas vivre sans.

     

    • Et en contrepoint un sac noir Innocent, sans poches, plein à craquer de toutes les revendications que peut contenir un bipède envers un autre. L’un comme l’autre sont polyvalents et servent selon les besoins. Le second peut changer de rôle, de costumes, de dialogue, caméléon revendicateur, il est payé pour cela.


  • Ce que je trouve extrêmement bizarre dans cette affaire c’est que les 4 flics ont laissés filmer toute la scène et a seulement 3m de distance. On voit même que Derek Chauvin regarde précisément dans le sens de la camera tel un acteur de cinéma, a la limite il lui manque qu’a faire un "hi" et un beau sourire californien tellement tout sonne faux dans cette mis en scène.

    Je sais pas moi quand vous êtes en train de tuer quelqu’un vous vous faites filmer sans rien dire pendant 8 minutes a quelques mètres de distance ou vous faites en sorte que rien ne fuite ? Surtout qu’il n’est pas nécessaire d’être a 4 pour maitriser un homme de 45 ans donc en cas de meurtre raciste et prémédité Derek aurais logiquement demandé a ces trois collègues ou au moins a deux d’entre eux de sécuriser le périmètre afin que personne ne puisse voir quoi que ce soit, et encore moins de pouvoir filmer le visage de chacun des policiers avec autant de clarté pendant 8 longues minutes.

    A suivre...

     

    • C’est pas faux, mais en même temps, depuis quelques années, les flics jouissent d’une telle impunité, biberonnés aux films d’actions holywoodiens, et en plus drogués ( à en voir le regard de Chauvin ) que ça ne m’étonnerait même pas qu’ils en aient plus rien à foutre de se faire filmer en train de buter un type. Comme lors des manif GJ, j’en ai vu un paquet des trucs, et clairement certain flics s’en donnent à coeur joie, provoquent, insultent, tirent, bousculent et tabassent en se sachant filmés.
      Le doute est de toute évidence un pré-requis pour survivre un temps soit peu dans ce monde de dégénérés. "Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien !"


  • Suite...

    Je rappelle au passage que le maire de la ville est un juif gay démocrate profondément anti-Trump donc ma théorie c’est que les 4 flics ont reçu l’ordre de faire toute cette mise en scène en échange de certains avantages, autrement dit non seulement George Floyd n’est peut-être même pas mort mais en plus les 4 policiers en question ne seront pas inquiétés car justement par cette petite comédie ils rendent service a l’état profond et aux pédo-démocrates (dont ils font parti si ca se trouve). Qui sait après tout rien ne prouve que le flic n’est pas aussi juif gay et démocrate anti-Trump. On peut tout imaginer tellement les journalopes ont l’habitude de raconter n’importe quoi.

    Même le nom du flic sonne faux, il s’appelle Derek comme le suprématiste du film American History X et le nom de famille est a consonnance française (Chauvin pour l’un et Vignard pour l’autre) on dirais une parodie du film de 1999 joue par Edward Norton, juste pour attiser les flammes du communautarisme et détruire l’image de Trump, alors que je rappelle que même en acceptant l’idée que certains flics sont racistes Trump n’est pas leurs pote que je sache, alors mettre les bavures policières sur le dos de Trump est complètement injuste et irrationnel.

     

    • @Alex,

      Je ne sais pas si le Maire juif de Minneapolis est gay car il a été marié deux fois avec une femme.Mais peut-être que si tes infos sont bonnes est-ce la raison de son divorce ? Si tu as un lien merci de le partager.

      Toutefois il est intéressant d’apprendre qu’un de ces jeunes "conseillers" qui a travaillé à la Mairie était un dealer de coke.

      Le gars s’est fait chopper avec 40 grammes,un flingue et 2000 dollars en poche.L’article est en anglais mais on voit la photo du gars

      Donc selon la version du Maire il aurait connu le dealer il y a plus de 1an et demi et il se serait attendri face à l’histoire de ce jeune délinquant qui sortait de prison et qui voulait avoir une "deuxième chance".Il aurait essayé de lui procurer une licence d’agent immobilier mais comme il avait un casier même le Maire n’a pas réussi.

      Enfin un an plus tard le Maire a carrément engagé le jeune comme aide pour la politique de logement et d’économie de Minneapolis jusqu’à ce qu’il se fasse choper une fois de plus par les flics.

      La question peut se poser éventuellement était-ce aussi le "Ben Alla" de Minneapolis ?


  • Tout ce merdier pour dégommer Trump et endiguer la tentation du "populisme",et, en resserrant, d’un certain réveil blanc "fasciste".
    Mais c’est la résistance d’instinct et de raison au
    nouvel ordre mondial, et a ses injonctions, qui est visé . En face ils sont prêts a tout, et ils montent les minorités "racisées" et les défenseurs du bien généralement cons et blancs, contre le coupable blanc "nazi", idéalement antisémite , etc, la l’amalgame , le sans nuance , l’interdiction de l’expression est radicale . On connaît , on a pris l’habitude, c’était déjà dans le hold-up culturel .
    Bref un nazi a Jérusalem , un éthero-normé, non racisé, mais bien blanc, non consentant dans une gay-pride, une croix au cou vaut une croix gammée, nos ancêtres les colons, pour bien appuyer le propos, ils ont crée une nouvelle case : "Boomer" , responsable d’irresponsabilité, jouisseurs inconséquents, un concept pour les nouilles écologiques de 14 ans qui luttent contre le gluten et toutes les discriminations . Dans cette bolchévisation des esprits, il y a une haine qui est en soi une signature .


  • Les Floyd vont se toucher un max de pognon grâce à leurs avocats communautaires,fini les baraques en aglo et la bouffe de merde ...le rêve américain en quelque sorte.


  • Pour l’instant les ’’minorités’’ occupent le terrain. Comme agitateurs rémunérés, ils sont probablement polyvalents et se transforment au choix en ce dont ont besoin les commanditaires. Le même salarié peut devenir homo, trans, black power, black tout ce qu’on veut, comme Jaune/nervis à la solde des prédateurs transnationaux pour servir leurs manœuvres de déstabilisation et de division.


  • Quand quelqu’un dit : "Mon frère noir a été tué par un blanc !"
    Qui est raciste à coup sur ??
    Une petite question :
    Si le racisme anti-noirs sévit aux états unis, comment se fait il qu’un président noir ait pu être élu, alors que la population noire est inférieure à 20% ?

     

  • #2477131

    L’éducation comme solution... Dans sa version Jack Lang ou avec un fouet ? Cela fait des décennies sinon des siècles que les gauchistes nous entraînent dans cette impasse criminelle.

    Comme si l’on n’avait pas déjà tout essayé à ce sujet depuis des lustres. Les meilleurs résultats ont d’ailleurs été obtenus durant la période coloniale : mais comme l’a dit Bernard Lugan, nous avons failli là bas alors que nous étions les maîtres, nous n’allons pas réussir ici alors que nous ne sommes même plus capables de diriger notre nation.

    Quelque soit votre programme, vous ne ferez pas mieux que vos prédécesseurs qui partout et toujours se sont rendus à l’évidence devant la permanence des mœurs noirs. Depuis l’Antiquité jusqu’à aujourd’hui en passant par les explorateurs du 16e siècle, ou n’importe quel observateur historique, le constat est toujours le même. La nature a ainsi fait ces gens, avec qui nous ne partageons aucun ancêtre commun depuis au moins 50000-90000 ans.

    C’est le modèle de la société multiraciale qu’il faut dénoncer et dont le bien de tous et surtout la survie des européens et de l’occident en tant que civilisation dépendent.

     

    • #2477575

      Parfaitement exact ! Il n’existe pas dans l’histoire d’exemple de coexistence pacifique entre des races différentes, dans le respect mutuel. Soit l’une finit par détruire l’autre, soit elles se détruisent mutuellement en se mélangeant. Et de toutes les races, celle des noirs est la plus obsédée par le désir de se mélanger avec les non-noirs (exemple aussi de l’Inde, de Madagascar, du monde mélanésien...), allez savoir pourquoi...


    • #2477679

      Je ne sais pas d’où vient ce mal français de vouloir toujours faire de la pédagogie, d’éduquer, de prendre en charge, de pouponner... Une idée ?
      Un adulte mis sous la dépendance éducative d’un autre ressentira toujours de la rancune et de la haine à son égard : on l’empêche, pour satisfaire notre propre conscience et nos idéaux moraux, de faire par lui même ses propres erreurs et ses propres pas. A mon sens, c’est un crime très grave.


    • Les blancs, les noirs, les jaunes, etc, chacun chez soi c’est peut-être envisageable sur le très long terme. Maintenant voir dans un migrant que je vois mal intentionné dans les rues, un africain venu gratter les aides sociales et les soins que je côtoie aussi vaguement, une racaille(bah oui je les connais les problèmes) et un français noir, les mêmes personnes, il y a un problème de vue. Noir c’est(=) noir, il n’y a plus d’espoir : c’est pour cela que vous me semblez tous dépressifs dans les commentaires. Moi je vois des parasites et des gens biens, occupons-nous des armées de Soros bien sûr, renvoyons les profiteurs évidemment mais rester bloqué sur le noir, le noir, le noir, je ne sais pas où vous vivez ou qui vous côtoyez...ce qui ne vous donne pas tort sur les africains en général d’ailleurs(j’ai vu des cucks blancs se faire endormir par des africaines et des mecs me chanter le refrain de la colonisation, je ne suis pas tombé de la dernière pluie...) mais je vois des blancs faire tant de mal à la France chaque jour que je ne comprends pas cette acharnement simpliste des natios. Allez vive la guerre des couleurs !(bah oui @Le Français est en train de me convertir...)


    • @Rainizanany je suis d’accord avec toi et je comprend les noirs qui veulent se mélanger avec des non-noirs, car moi-même pour une raison que j’ignore j’ai que envie de m’accoupler avec des filles asiatiques et j’ai déjà plusieurs gosses avec des chinoises (j’ai l’impression qu’elles sont plus fécondes que les blanches tellement c’est facile de les foutre en cloque) mais pas un seul avec une française, je sais pas je ne me sens tout simplement pas attiré par elles mais uniquement par les asiats, alors je ne peux pas jeter la pierre aux blacks qui veulent se trouver une blanche, même si je sais qu’a ce petit jeu on disparait en moins d’un siècle.


  • Bizarre, je ne trouve pas la vidéo de l’assassinat (mise à mort) de Floyd par le flic US.
    La cause : un délit routier mineur .
    C’est dommage qu’après de tous ces débats, vous ne montriez pas la cause de tout cela. Y aurait-il un parti pris chez ER ??
    Si vous voulez être impartial, voici le lien de la vidéo qui explique la colère de la population
    https://www.youtube.com/watch?v=thf...

     

    • #2477210

      Je ne posterai pas ici les liens des vidéos montrant des blancs lynchés à mort par des bandes de noirs. Il est évident que vous n’en avez rien à faire, et d’ailleurs ce genre de crime est tellement commun qu’on ne s’en inquiète même plus...


    • On a vu cette vidéo (pour la plupart, je suppose).
      Je ne vois pas en quoi montrer l’horreur de cette vidéo nous empêche de réfléchir à la manipulation.
      Où sont les vidéos identiques quand Obama était au pouvoir ? Zéro bavure en 8 ans ? Ah oui une vers la fin avant les élections, j’allais oublier.
      Où sont les vidéos de bavures de policiers blancs sur des blancs ? Eh oui ça existe et en plus elles sont plus nombreuses.
      Vous faut-il une vidéo d’un policier Israélien commettant une bavure sur un ado Palestinien ?
      S’il vous faut ça pour explique les colères des populations alors...


    • Renseignez-vous un peu la prochaine fois, ça vous évitera de raconter n’importe quoi. Les images ont déjà été relayées sur ce site, en l’occurrence dans l’article qui accompagne le dernier discours de Trump. Ce pré requis minimum vous aurait évité les procès d’intention de bas étage qui finalement ne font qu’illustrer vos propres préjugés. Comme quoi la partialité n’est pas forcément là où l’on croit. Sinon, un avis sur les agressions, vols et destructions opérés par ceux que vous appelez « la population en colère » à l’encontre de gens qui n’ont rien à voir avec cette affaire ?


    • Désolé mais un jeune polis honnête propre sur lui qui n’a jamais été en prison pour attaque a main armée qui n’est pas défoncé sous coke et crack qui n’est pas agressif n’aurait jamais été dans cette situation et du coup serait vivant.....
      Du coup ce Georges a récolté ce qu’il a semé 
      Qui vit par l’épée périr par l’épée


    • Renseignez-vous un peu la prochaine fois, ça vous évitera de raconter n’importe quoi. Les images ont déjà été relayées sur ce site, en l’occurrence dans l’article qui accompagne le dernier discours de Trump. Ce pré requis minimum vous aurait évité les procès d’intention de bas étage qui finalement ne font qu’illustrer vos propres préjugés. Comme quoi la partialité n’est pas forcément là où l’on croit. Sinon, un avis sur les agressions, vols et destructions opérés par ceux que vous appelez « la population en colère » à l’encontre de gens qui n’ont rien à voir avec cette affaire ?


    • #2477640

      @canaan

      Je n’ai jamais entendu que ces derniers temps, il y avait des flics, qui faisaient des ratonnades gratuites

      La dernière fois que j’ai entendu ça, c’était l’affaire Malik Oussekine, et c’était en 1986

      Autant dire que il y’en a pas tous les jours

      Vous voulez pas que l’on fasse des amalgames pour nous autres, militants nationalistes, royalistes ou patriotes d’E&R, que l’on nous mette pas dans la case, hooligans néo-nazi, ado-frustrés prépubére de suavelos ou skinheads.... et vous vous le faites

      On t’entend pas pour les militants nationalistes comme Sébastien Deyzieu


  • #2477146

    "Un lien tout à fait communautaire, comme l’explique cette « sœur », car pour elle, ses « frères » sont noirs et ne peuvent pas être blancs :"

    Je ne trouve pas le sens de cette phrase dans ses propos.

    Je trouve même qu’il y a quelque chose d’intéressant quand elle dit que les noirs on appris la violence des blancs.

    Après il s’agit effectivement d’un point de vue communautaire qui ne pas dans le sens d’une réconciliation. Mais c’est la nature du monde.


  • Des fois je montre ces chiffres à des soutiens de Blacklivesmatter et j’ai deux types de réponses :
    "Ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de racisme dans la police et la société en général" et "Chiffres bidons, fake news".
    C’est pas gagné.

     

  • Les Soros et autres Biden doivent bien rires entre eux et se frotter les mains de toutes cette ignorance et la bêtise de cette "sœur" considèrée probablement comme une intellectuelle par sa "communauté"... Tous cela n’est que mensonges et bêtises humaines, allez vous autres les "brothers and Sisters" en Afrique sub-saharienne vous verrez que les frères comme vous dites ne sont frères uniquement par ethnie et non par couleur de peau, demandez aux Peuls ou aux Dogons s’ils s’apprécient ou encore aux Nagots, que se soit au Benin, Mali, Soudan, il n’y a pas et n’y aura jamais d’unification africaines par la couleur de peau c’est une foutaise qui n’a jamais existé d’ailleurs on voit bien que la dites communauté "noire" est représentée principalement par des jeunes voir très jeunes en France et aux États-Unis (et on sait qui tire les ficelles eux ne sont pas noir du tout) donc tant qu’il y aura des pauvres gens socialement affaiblis et totalement incultes alors les afro-descendants auront beaucoup de mal à s’intégrer même s’ils le souhaitent de tout leur cœur.
    Je suis métisse et des "frères" m’ont dit un jour que j’étais un bounty (comprenez un traître car noir de peau et blanc à l’intérieur parce que je ne jurais pas je n’écoute pas de rap et je m’habille en costume...) je leur ai dit que je préfèrai etre un bounty selon eux plutôt que ressembler à un eternel délinquant esclave à vie d’un modèle culturel qui n’est pas le mien !


  • #2477287

    Mais je comprends pas ! Dans les films le noir est toujours juge, policier héroïque, plein d’humour, intelligent, chef de la police, astronaute, bon petit gars, enquêteur avisé, courageux, prêt à sauver l’humanité .. bref, une chance pour l’Amérique !

     

    • Je comprends pas non-plus : dans les spots publicitaires et autres documentaires d’arté : l’Allemagne est toujours représentée comme bosseuse (coucou les sans-papiers Kosovars), généreuse (coucou les enfants Grecs qui meurent de faim), jeune et énergique (coucou les retraités pauvres allemands obligés de s’exiler vers la Pologne pour ne pas mourir de faim) et les Grecs ou les Français, eux, sont représentés comme des paresseux et des égoïstes ... En effet, Bertrand, les images sont souvent trompeuses.


  • La France dans 5/10 ans :
    le choc des photos,le poids de l’immigration...


  • Prétexte qui tombe à pic pour "détourner l’attention" suite à la gestion calamiteuse de la "pandémie" où le gouvernement et les médias ont montré leurs vrais visages !
    Il fallait allumer un contre feu et prendre de court une réaction éventuelle de la population prise en otage et excédée.
    Le recours à la peur d’évènements internes violents pour calmer le jeu, est une tactique éculée mais elle fonctionne.
    Depuis 50 ans, comme par hasard, on importe sur le sol français les émeutes organisées aux U.S.A et au Moyen-Orient, pendant que notre propre sécurité et nos libertés s’amenuisent.
    La paternité de la révolution exportée dans le monde nous revient dans la figure grâce aux groupuscules protégés qui l’alimentent toujours sur notre sol et dont le racisme est le fonds de commerce.
    Le sentiment nationaliste qui soudait autrefois le pays a été combattu violemment depuis la seconde guerre mondiale, sous prétexte de la promesse d’une paix extérieure dont nous constatons les piètres résultats intérieurs, grâce aux efforts conjoints de l’ U.E et de la Mondialisation...
    Pour éviter un conflit "classique" avec nos voisins, on nous plonge dans une guerre civile larvée dont les effets durent depuis des décennies et ne sont pas prêts de s’arrêter...
    A qui profite le crime ?


  • #2477574

    La seule véritable question : des races différentes peuvent-elles coexister sans s’affronter ou sans se mélanger, c’est-à-dire, se détruire mutuellement ? Ou plus particulièrement, des noirs peuvent-ils coexister pacifiquement avec des non-noirs, sans chercher à les détruire, ne serait-ce que par le métissage obligatoire, avec le chantage au "racisme" ? L’exemple de l’Afrique du sud, comme celui de Madagascar montre que c’est impossible. La seule véritable solution n’est-elle pas finalement la "séparation", c’est-à-dire... l’apartheid ? Que chaque race vive dans des territoires separées les unes des autres. En tout cas pour l’Amérique, cela se dessine de plus en plus. Et pour l’Europe, cela ne peut se conclure que par la rémigration intégrale. L’Afrique noire aux Africains, l’Europe aux Européens.


Commentaires suivants