Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Catalogne : l’interdiction du référendum est confirmée

Le Tribunal constitutionnel espagnol a confirmé mercredi que les référendums d’autodétermination ne pouvaient être organisés au niveau régional, entérinant une décision de suspension prise en septembre concernant une consultation en Catalogne.

Dans son arrêt, le tribunal juge illégale une loi catalane du 26 septembre 2014 destinée à réglementer ces consultations et le décret pris le 27 septembre prévoyant l’organisation d’une consultation sur l’indépendance de cette puissante région du nord-est de l’Espagne.

La consultation avait été suspendue le 29 septembre par le tribunal, saisi par le gouvernement espagnol, dans l’attente de l’examen au fond de la loi catalane. Cette suspension entraînait dans les faits l’interdiction de la consultation.

Le président catalan Artur Mas, qui refusait de renoncer à son projet alors qu’il avait annoncé dès la fin 2013 ce référendum pour le 9 novembre 2014, avait de ce fait décidé d’organiser un vote symbolique, sans recensement électoral. M. Mas, un nationaliste de centre droite, avait précisé que cette consultation permettrait aux Catalans de s’exprimer, même sans valeur légale.

Oui

Près de 2,3 millions de Catalans avaient finalement participé et 1,9 million s’étaient prononcés pour l’indépendance de la région, représentant un cinquième du PIB de l’Espagne, sur un corps électoral potentiel estimé à 6,3 millions.

« L’arrêt annule les dispositions qui régulent la convocation par la Generalitat [gouvernement] de Catalogne de consultations de nature générale en considérant qu’en réalité sous cette dénomination elle réglemente des référendums, qui sont de la compétence exclusive de l’État », a résumé le service de presse du tribunal dans un communiqué.

La juridiction reprend ainsi à son compte les arguments du gouvernement conservateur de Mariano Rajoy, fermement opposé à ce type de scrutin, considérant que l’ensemble des Espagnol doivent être consultés.

M. Rajoy a rappelé mercredi, en s’exprimant devant le Congrès (chambre basse) que les « Espagnols sont égaux », évoquant indirectement le sujet.

« Beaucoup de liens affectifs nous unissent et beaucoup de gens ne pensent pas comme vous », a-t-il dit en s’adressant à Alfred Bosch, représentant du parti indépendantiste catalan Esquerra Republicana de Catalunya (ERC).

Cet arrêt a pour but « de nous faire céder », a déclaré de son côté Artur Mas, rappelant qu’il se considérait contraint, de ce fait, d’organiser des élections régionales anticipées centrées sur ce sujet, le 27 septembre.

Voir aussi, sur E&R :

Sur le projet régionaliste en Europe chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Parlons du mouvement régionaliste, autonomiste et indépendantiste en France : 3 concepts un peu différents mais pouvant glisser rapidement de l’un à l’autre.
    Si vous ramenez le mouvement régionaliste, autonomiste et indépendantiste à la France métropolitaine, on constate qu’entre 2000 et 2014 il y a eu une explosion de création de ces micro-partis : 24 en 14 ans ! La dernière décennie s’étant appliquée à toucher les régions historiquement peu enclines aux revendications d’autonomie régionale.
    A titre de comparaison, seuls 17 furent créés dans la période 1895 (mille huit cent quatre vingt quinze) -1998 (mille neuf cent quatre vingt dix huit).
    Comparez. Et dîtes moi que ce mouvement en France émane naturellement de la volonté populaire.


  • L’ "Espagne" s’assoie sur le "Droit des Catalans à disposer d’eux-mêmes" .

     

    • Non, je dis BRAVO à l’état espagnol pour l’interdiction du référendum !

      Des déséquilibrés ou autres Q.I. de chaise, gauchards et libéraux égoistes divers, voulaient détruire l’intégrité de la Nation espagnole, c’est un échec cuisant.
      A rappeler que les indépendantistes voulaient l’indépendance pour des raisons odieuses, libérales, et très égoistes : garder les richesses de la Catalogne pour les seuls catalans, en traitant et insultant les andalous et autres provinciaux d’Espagne, de "paresseux", de "parasites fainéants", etc !

      Personnellement, je n’aime pas nos gouvernements successifs, je n’apprécie pas la mentalité de certains départements, et ne demande pas pour autant l’indépendance de ma maison avec son jardin, et tente de changer nationalement les choses, sans division, car je ne suis pas un crétin.


  • Voilà ce que sont vos démocraties..... Des ordres établi..... Avec en prime la domination de l’homme par l’argent..... Elle est belle votre humanité....


  • #1129244

    La notion de "régionale est une notion très élastique et très compréssible à travers le temps, l’histoire et selon la volonté des uns et des autres ... !
    J’aimareais bien connaitre la réacation de l’O.N.U et du droit intrnational sur ce point : le droit à l’autodetermination des peuples et de leur droit à se défendre par tout les moyens qu’ils trouvent à leur disposition


  • #1129252

    tu vote ou on te dit ,quand on te le dit , sur les sujets qu’on te dit ...
    et tu va imposer cela par la guerre ..t’es un bon , t’es le haut de la pyramide évolutive .