Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Catalogne : manifestation monstre contre l’indépendance à Barcelone

Les séparatistes sont minoritaires

Plusieurs centaines de milliers de manifestants opposés à l’indépendance de la région ont défilé ce dimanche dans les rues de la capitale catalane.

 

 

C’est la première grande manifestation anti-indépendantiste à Barcelone depuis le début de la crise. Quelque 350 000 personnes ont défilé ce dimanche les rues de la capitale catalane pour manifester leur hostilité à l’indépendance de la région, une semaine après le référendum d’autodétermination interdit qui a déclenché une crise politique sans précédent en Espagne depuis 40 ans, a annoncé la police municipale. Plus tôt, les organisateurs avaient revendiqué 930 à 950 000 participants à cette manifestation organisée alors que le gouvernement indépendantiste catalan envisage de proclamer unilatéralement l’indépendance de la région.

« Vive la Catalogne ! Vive l’Espagne ! », scandait la foule hérissée de milliers de drapeaux de l’Espagne, du jamais vu dans le pays depuis la fin du régime de Francisco Franco. « Ça suffit ! Retrouvons la sagesse », réclamaient les manifestants. « Ne nous mentez pas, la Catalogne fait partie de l’Espagne », affirmaient d’autres manifestants.

Arborant aussi des drapeaux catalans ou européens, ils se voient comme la « majorité silencieuse » qui n’a pas eu voix au chapitre depuis que les autorités indépendantistes ont organisé le scrutin, le 1er octobre. « C’est très important pour nous de montrer que nous aussi, nous sommes nombreux. On n’entend que les autres », expliquait, vêtu du maillot de l’équipe d’Espagne et des drapeaux espagnol et catalan, Santiago Martin, 37 ans, venu en voiture de Tarragone, à 100 kilomètres au sud-ouest.

Estimant avoir remporté le référendum avec 90 % de « oui » à l’indépendance, les séparatistes menacent de faire sécession dans les jours qui viennent. Car, selon les sondages, si la majorité des Catalans réclament un référendum en bonne et due forme, un peu plus de la moitié sont opposés à l’indépendance de leur région.

Lire la suite de l’article sur liberation.fr

À qui profiterait l’indépendance de la Catalogne ? Voir sur E&R :

Quel avenir pour l’Europe ? À lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

76 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Personne ne parle d’Andorre ?
    Andorre, ce beau paradis fiscal qui s’est engagé à rendre publics les comptes des non-résidents en... janvier 2018.
    Combien de bourgeois catalans ont leur fortune planquée là-bas ?
    Cette indépendance leur sauverait peut-être la mise, qui sait.

     

    Répondre à ce message

    • Il se trouve qu’’ayant lu par hasard un article (de Vanguardia, si ma mémoire est bonne) à ce sujet, la situation n’est pas aussi dramatique dans l’immédiat. Un banquier d’Andorre y expliquait par exemple qu’il suffisait de faire un retrait en liquide pour vider son compte et le fermer, puis de louer un coffre à la banque pour y stocker son magot. Cela dit, ce magot ne génère alors plus aucun revenu.

      Il est très possible que, comme d’hab, derrière la revendication classique "Le peuple paye trop d’impôts [à Madrid]", se cache le non moins classique combat des riches [catalans] pour échapper à l’impôt. Cela leur serait plus facile s’ils avaient les manettes de leur État catalan, au lieu de devoir ruser avec Madrid..

       
  • #1815600

    Annoncer 10 000 (comme l’a dit un commentateur ici même) ou 350 000 personnes durant cette manifestation est soit de la mauvaise foi soit de la manipulation, les images montrent clairement qu’il y avait 1 million de personnes dans les rues de Barcelone.

    Marrant ça, les médias traditionnels remettent rarement en cause les chiffres des manifestations catalanes quand les responsables locaux annoncent 1 million de personnes dans les rues mais quand il s’agit des "unionistes" là, on dégonfle les chiffres ...

    La réalité est que dans les 2 camps nous sommes à 50/50 (un peu moins pour le camp "catalaniste") entre pro et anti indépendantistes et que la question je pense au fond est loin d’être tranchée (contrairement à ce que peux annoncer le putschiste catalan Puigdemont et sa clique) - je rappelle que son prédécesseur, Arthur Mas a fait pas mal de voyages aux USA durant son mandat pour essayer d’avoir des soutiens-

    J’ignore comment se terminera cette histoire vu qu’aucuns des 2 camps ne lâchera, mais on peux penser que dans le clan indépendantistes il doit y avoir quelques hésitations vu la tournure des événements (les grosses entreprises et les banques transfèrent depuis la semaine dernière leur sièges à Madrid), Puigdemont avait annoncer quelques mois avant ce smilucare de référendum (on devrait dire bourrage d’urnes) que 48h après les résultats, il proclamerait l’indépendance, hors cela fait maintenant 1 bonne semaine et toujours rien.

    Dans cette histoire, la Catalogne a plus à perdre (économiquement, politiquement, institutionnellement), je suis pour l’union des Peuples au sein de Nations que pour l’éclatement de ces dernières même si je suis le 1er à défendre les traditions locales.

     

    Répondre à ce message

    • "Annoncer 10 000 (comme l’a dit un commentateur ici même)"

      C’est moi ce commentateur. Je n’ai rien "annoncé" de tel. J’ai simplement dit que j’avais rapidement parcouru le live de 3 heures diffusé par Ruptly sur youtube, et que je n’y avais pas trouvé un plan montrant plus de 10 000 personnes.
      Cela m’avait étonné quelque peu, si en même temps la manif avait réuni 350 000 voire 900 000.

      Il est évident que la caméra de Ruptly n’a pas forcément capturé la totalité de la foule sur une image. Ils étaient donc probablement plus que 10 000. Mais combien ? J’attendais donc un peu qu’éventuellement quelqu’un réagisse et fournisse des images d’une foule plus grande. Pour le moment je n’en ai pas vu.

       
    • La réalité est que dans les 2 camps nous sommes à 50/50

      Peut-on vraiment être aussi catégorique ?
      C’est juste une hypothèse assez vraisemblable, et je vais même ajouter un argument en sa faveur :
      Si les indépendantistes étaient donc passés de 41% (sondages avant la montée des tensions qui a précédé le referendum) à 50% environ :
      - alors Puigdmont a plus ou moins échoué, ce n’est pas une majorité suffisante permettant de passer en force
      - alors Rajoy peut être accusé par les Espagnols d’avoir, avec sa gestion calamiteuse, fait progresser le camp indépendantiste jusqu’à un niveau très dangereux.

      Autrement dit, pour chacun des deux cotés, la réalité n’est pas brillante. Cela expliquerait ce fait extrêmement bizarre : personne n’a publié de sondages depuis les évènements du referendum.

       
  • #1815703

    Encore une fois, petit rappel historique :
    - La Catalogne n’a jamais été qu’un comté du Royaume d’Aragon. Dedans il y avait beaucoup de territoires situés géographiquement en France (le Roussillon) et en Italie (Naples, la Sardaigne, etc). Il y avait également le Royaume de Valence et celui de Majorque dont leur patois n’est pas tout à fait le même qui se parle en Catalogne...
    De quel droit prétend la Catalogne prendre la tête d’un délirant projet de « països catalans » quand leur réalité historique implique qu’ils ont toujours été à égalité avec le reste de territoires de la Couronne d’Aragon ? Évidemment, tout cela a été fabriqué au XIX siècle.

    - La Catalogne n’a jamais été envahie ou acquise par le fait des armes. Leur parlament et leurs « Lois anciennes » (Droit « Foral ») ont toujours été respectés, même après la défaite de la guerre de Succession où la Catalogne soutenait le prétendant Habsbourg, l’Archiduc Charles, contre Philippe V, descendent de Louis XIV. La Catalogne s’est batue, très mal, pour le futur « des Espagnes », comme on les appelait jadis. Ce n’etait pas la première fois que les catalans se battaient pour leur patrie... La prise de Grenade (1492), la guerre de Flandes, etc. De même, les troupes de Castille se sont battues pendant les guerres d’Italie. Notre Histoire est commune et cela s’est fait grâce au mariage d’Isabelle et Ferdinand. Cela donne naissance à l’un de premiers états modernes.

    - Toutes les différences que le nationalisme a brandies pour nous séparer ont toujours eu un FOND ÉCONOMIQUE et très rarement (pendant Franco, et encore...) un fond identitaire.

    - Les intérêts économiques d’une bourgeoisie cosmopolite et libérale (pléonasme) et la tradition internationaliste de l’antifascisme et l’anarchisme ont pourri depuis la fin du XIXeme siècle les rapports entre Madrid et Barcelone. Cette dernière, aujourd’hui, est le laboratoire de l’ideolo mondialiste.

    - Je vois mal une Catalogne survivre sans l’Espagne. On est plus à l’époque de « l’arancel » et le textile...

     

    Répondre à ce message

  • #1815858

    Un contributeur a écrit : "A savoir que le prétendant au trône de France Louis XX descend par sa mère directement de Franco. Ca va être rock n’roll s’il revient sur le trône de France !"..

    Cela vous dérange, vous ? Et bien moi non seulement cela ne me dérange pas mais cela me rassure. N’oublions pas que Louis XIV était en fait espagnol.

    Vive Louis XX ! Vite, à Reims ! La Sainte-Ampoule l’attend. Arriba !

     

    Répondre à ce message

  • #1815869
    Le 9 octobre à 13:31 par Lindt, chocolatier suisse
    Catalogne : manifestation monstre contre l’indépendance à Barcelone

    Il est temps de construire une vraie Europe fédérale qui regroupe tous les pays européens, y compris la Russie, qui n’a rien à voir avec la fausse union Européenne d’aujourd’hui. Une vraie Europe européenne totalement indépendante et souveraine de Brest à l’Oural (sans le Royaume-Uni), qui défend totalement les intérêts des citoyens européens, pour faire contrepoids aux deux Géants impériaux situés des deux côtés du Pacifique, les États-Unis d’Amérique et la Chine. Car ne vous trompez-pas, les États-uniens mais aussi les Chinois feront pour protéger leurs intérêts y compris écraser les peuples en Europe, Afrique, Amérique latine,... Et pour ceux qui croient que le votes du Brexit ou de Trump sont des votes anti-système, c’est qu’ils n’ont rien compris à l’histoire. Le Royaume-Uni veut se libérer de l’UE pour recréer avec les États-Unis, un empire anglo-saxon américano-britannique des deux côtés de l’Atlantique. La France seule, l’Allemagne seule, ne pourront rien faire face aux poids des USA et de la Chine. Notre salut passera par une alliance réelle et sincère entre les pays européens et la Russie. Recréer au niveau de l’Europe, le modèle politique en vigueur dans mon pays, la Suisse.

     

    Répondre à ce message

    • #1815900

      Une "vraie Europe fédérale" risquerait de devenir un IVème Reich. La contrebalancer par la Russie, oui, peut-être.. Le problème européen c’est cette notion usée jusqu’à la corde qui réapparaît encore une fois : :"l’équilibre européen". Il n’y a jamais eu d’équilibre européen depuis Richelieu.

      Cette idée a déjà engendré deux guerres mondiales à cause de l’imbécillité des anglais qui soutenaient alternativement l’Allemagne et la France et qui pensaient en fait à .. la Route des Indes". Génial. On voir ce qu’i le reste. La "Route des Indes" est chinoise..

       
    • #1815975
      Le 9 octobre à 16:26 par Lindt, chocolatier suisse
      Catalogne : manifestation monstre contre l’indépendance à Barcelone

      On peut avoir une vision positive d’une Europe fédérale sans qu’on pense que ça peut devenir forcément une dictature ou un nouveau IVème Reich. L’Allemagne d’aujourd’hui n’est plus le Reich allemand du début du XXème siècle. Les Britanniques, eux roulent pour leurs frères américains. La capitale de l’Empire anglo-saxon s’est deplacée de Londres vers Washington, donc inutile de compter sur eux. On peut vraiment construire une Europe totalement souveraine, indépendante, démocratique,... de Lisbonne jusqu’à Moscou avec les modes de vie qui sont de plus en plus proches entre tous les Européens. Il faut bien sûr intégrer la Russie, la plus grande puissance européenne, pays authentiquement, culturellement, linguistiquement européen pour pouvoir faire face aux États-Unis et à la Chine. Nous, les Européens (Suisses, Français, Allemands, Italiens, Suédois, Portugais,... et les Russes), sommes des peuples frères. A nous de saisir l’occasion qui nous tend les bras...

       
    • #1824334

      une Europe unis sans l’Angleterre ? la guerre de 100 ans est fini camarade lol
      mais oui l’Europe était une bonne idée mais bon avec toutes ses taxes c’est devenu un cauchemar réelle

       
  • #1815877

    Les Espagnols sont des Espagnols à castagnettes exapérantes , à toréros déjantés,à paéllas pleines d’huile,à plages bétonnées bourrées d’Allemands ivres et grossiers,de bourrins Ibizesques , de migrants qui parlent le Bantou .
    Les Catalans ne veulent plus étre Espagnols ,moi non plus ...

     

    Répondre à ce message

    • Ah oui, Ibiza est en zone castillane maintenant...
      Ou comment écrire un message sans rien connaître du sujet, juste pour clasher.
      Il n’y a pas de trafic de drogue, de détournement de fonds, de prostitution à Barcelone ? La ville de la fête en Europe ou circulent cocaïne et compagnie ?
      N’avez-vous pas vu ces reportages de mecs français qui traversent la frontière uniquement pour aller se faire des putes à Barcelone et sa région ?
      Ne connaissez-vous pas le côté un peu lourdingue ’’art contemporain/pipe à la bouche/bourgeoisie/antifa/gaucho gueulard’’ de certains catalans ?

      Dans le registre dans lequel nous parlons, Marbella est un petit joueur à côté de Barcelone....

      Et sans compter que ’’ceux qui ont tellement souffert qu’on ne peut pas les nommer de peur que la foudre nous tombe sur la tête’’ sont un peu moins présents dans la campagne de Castilla y Leon ou d’Extremadure qu’en plein centre de Barcelone, si vous voyez ce que je veux dire...

       
    • #1816042

      Commentaire idiot issue d’un individu pétri de clichés digne d’un lecteur du Figaro ou de Libération ...

      Voilà ce que je disais, la mentalité des catalans, méprisant et se prenant pour les rois du monde alors qu’ils ne sont rien à l’échelle internationale

       
  • Demain soi-disant, Puigdemont va déclarer l’indépendance de la Catalogne.
    L’Espagne se movilise à fond, le patriotisme (enfin) resurgit.
    Rajoy ne bouge pas le petit doigt.
    La franc-maçonnerie, Israel, Soros, etc., sont dérrière tout ça.
    Merci à E&R de parler de L’Espagne, on a besoin de votre soutien.

     

    Répondre à ce message

  • #1816176

    Et n’oublions pas qu’entre une foultitude de titres immenses(1), le roi d’Espagne est roi de Jérusalem et .. roi de Corse ! Un Bourbon, cela n’a vraiment peur de rien.

    (1) Roi de Castille, de León, d’Aragon, des Deux-Siciles, de Jérusalem, de Navarre, de Grenade, de Tolède, de Valence, de Galice, de Majorque, de Minorque, de Séville, de Sardaigne, de Cordoue, de Corse, de Murcie, de Jaen, des Algarves, d’Algésiras, de Gibraltar, des îles Canaries, des Indes orientales et occidentales, de la terre ferme et des îles des mers océanes ; archiduc d’Autriche, duc de Bourgogne, de Brabant, de Milan, comte de Habsbourg, de Flandre, de Tyrol et de Barcelone, duc d’Athènes et de Néopatrie, seigneur de Biscaye et de Molina, marquis d’Oristan et de Gozianos

     

    Répondre à ce message

  • #1816549

    Pourquoi les banksters de Catalogne se barrent ils en Espagne ? Pourquoi Bruxelles tient à ce que la Catalogne reste sous tutelle Espagnole ? Parceque il est plus difficile de dominer des régions différentes qu’un état centralisé . Des régions indépendantes n’auront rien à faire des dictats de Bruxelles .Ce sera la mort de de l’EU,et une redistribution des pouvoirs et compétences au niveau régional.(pour ce qu’on a à perdre,pas de quoi s’effaroucher !)Soros n’a rien à voir là dedans ,c’est du fantasme, Trump est kosher jusqu’au bout des ongles et l’enthousiasme délirant de certains lors de son élection montre que les manipulateurs sont encore plus rusés que ce que l’on croit et que j’avais raison de me méfier .
    Quand à la France ,la France ,la France elle n’en a plus que le nom depuis longtemps. Il fallait réagir avant qu’elle soit vendue aux Chinois ,Quataris , Américains et autres entités par Paris/Bruxelles .Qui a la possibilité d’ une quelconque objection à l’autocratie des états soumis à ZOG ? Ce ne sont pas quelques défilés dans les rues qui feront changer d’avis la gouvernance mondiale qui est déjà là .
    On parle de Nation ? Le Japon est une Nation. Je ne vois pas de nation France dans les quartiers à l’abandon d’une capitale décrépite ,d’ou chacun ne pense qu’à se tirer le plus loin possible . (Je vais faire la sieste, tiens,sous les horions de la foule déchainée et les commentaires aigres des alignés des certitudes )

     

    Répondre à ce message

    • #1816597

      Non non , tu peut faire la sieste tranquille en plus ton commentaire pourrait être pas mal mais tu oublie que l’Espagne n’ait pas la France et elle n’ait pas tout a fait acquise , pour la France c’est malheureusement fini se n’ait qu’un département d’israel de plus mais l’Espagne tan bien que mal résiste encore , et ils veulent détruire un des dernier bastion un des dernier Empire Catholique entre autre , et se venger des (persécution inquisitive) du passé . en plus ils ont l’intention de faire une des plus grosse base militaire anglosioniste dans la régions
      Regarder les média ambiant du type BFMWC et surtout Cnews des politiques et pro sionistes s’exprimé sur le sujet et vous entendrais tout et sont contraire mais si vous êtes perspicace vous aller vous rendre compte que sa pousse que d’une seule direction celle de l’indépendance.

       
    • C’est bien ce que je disais : on prend le prétexte que la France n’est plus la France en ce moment, pour pouvoir la jeter. Avec des ’’c’est trop tard’’, ’’fallait agir avant’’. En réalité tu es très content de ce qui se passe, de la destruction de la France, car si tu étais un vrai patriote, tu la défendrais et ne profiterais pas de sa liquidation pour y participer toi-aussi (en faisant sous-entendre de manière sournoise : ’’Bon faisons comme si on a rien vu, mais ça nous est très bénéfique que la France meurt’’)
      Ensuite, dire que les mondialistes n’ont pas un projet de régionalisme, et que des petites régions seront plus fortes est risible.
      Tout ça peut se discuter, mais pas se balayer d’un revers de la main.

       
  • Pourquoi ne pas laisser les Catalans organiser un vrai referendum populaire comme les Britanniques l’ont fait avec l’Écosse ? Il y aurait un vrai débat de fond pour peser le pour et le contre et chaque Catalan votera en son âme et conscience.
    Alors évidemment je suis conscient du projet de morcellement de l’Europe voulu par certaines officines, mais il faut pas non plus sacraliser les frontières, car celles-ci sont le fruit de rapports de force qui ne sont pas figés dans le temps. Si les Catalans ne veulent plus être espagnols, c’est leur droit le plus strict. Quant aux espagnols, ça serait le début de la fin de leur union car chaque région voudra alors choisir son destin, mais c’est le prix à payer quand des pays sont construits sur une mosaïque de populations qui sentent qu’elles n’ont plus grand chose en commun.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents