Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Catalogne : manifestation monstre contre l’indépendance à Barcelone

Les séparatistes sont minoritaires

Plusieurs centaines de milliers de manifestants opposés à l’indépendance de la région ont défilé ce dimanche dans les rues de la capitale catalane.

 

 

C’est la première grande manifestation anti-indépendantiste à Barcelone depuis le début de la crise. Quelque 350 000 personnes ont défilé ce dimanche les rues de la capitale catalane pour manifester leur hostilité à l’indépendance de la région, une semaine après le référendum d’autodétermination interdit qui a déclenché une crise politique sans précédent en Espagne depuis 40 ans, a annoncé la police municipale. Plus tôt, les organisateurs avaient revendiqué 930 à 950 000 participants à cette manifestation organisée alors que le gouvernement indépendantiste catalan envisage de proclamer unilatéralement l’indépendance de la région.

« Vive la Catalogne ! Vive l’Espagne ! », scandait la foule hérissée de milliers de drapeaux de l’Espagne, du jamais vu dans le pays depuis la fin du régime de Francisco Franco. « Ça suffit ! Retrouvons la sagesse », réclamaient les manifestants. « Ne nous mentez pas, la Catalogne fait partie de l’Espagne », affirmaient d’autres manifestants.

Arborant aussi des drapeaux catalans ou européens, ils se voient comme la « majorité silencieuse » qui n’a pas eu voix au chapitre depuis que les autorités indépendantistes ont organisé le scrutin, le 1er octobre. « C’est très important pour nous de montrer que nous aussi, nous sommes nombreux. On n’entend que les autres », expliquait, vêtu du maillot de l’équipe d’Espagne et des drapeaux espagnol et catalan, Santiago Martin, 37 ans, venu en voiture de Tarragone, à 100 kilomètres au sud-ouest.

Estimant avoir remporté le référendum avec 90 % de « oui » à l’indépendance, les séparatistes menacent de faire sécession dans les jours qui viennent. Car, selon les sondages, si la majorité des Catalans réclament un référendum en bonne et due forme, un peu plus de la moitié sont opposés à l’indépendance de leur région.

Lire la suite de l’article sur liberation.fr

À qui profiterait l’indépendance de la Catalogne ? Voir sur E&R :

Quel avenir pour l’Europe ? À lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

76 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Très bonne nouvelle !
    Même s’il faut un peu refaire la culture politique de certains manifestants qui arboraient des coeurs formés d’un drapeau européen, un drapeau espagnol et un drapeau catalan. Ceux-là n’ont rien compris.
    Car s’il arrivent à ce sortir de ce merdier, l’Espagne aura eu chaud aux fesses, et la première chose à faire sera de virer la totalité de la classe politique espagnole, la seconde, de sortir de l’UE immédiatement s’ils ne veulent pas que ça recommence.

    Sachant que c’est la police régionale acquise à la cause indépendantiste qui à donné le compte de 350 000, on peut fortement en douter.
    Ou sinon, ça semble être un jeu : la dernière fois, les indépendantistes avaient manifesté, la police (milice plutôt dans ce cas, car elle prend position...) locale à dit qu’il y avait plus d’1 millions de personnes dans la rue, le représentant national, de la préfecture a dit qu’il y en avait ... 350 000.

     

    • "la première chose à faire sera de virer la totalité de la classe politique espagnole, la seconde, de sortir de l’UE immédiatement s’ils ne veulent pas que ça recommence."

      C’est exactement ce programme que devrait aussi suivre la France !


    • Sachant que c’est la police régionale acquise à la cause indépendantiste qui à donné le compte de 350 000, on peut fortement en douter.

      D’après l’article, dans le premier paragraphe, le compte de 350 000 provient de la police municipale, et non pas de cette police régionale, les Mossos d’Esquadra, qui sont effectivement du coté indépendantiste.
      Donc pas de raison de supposer a priori que le chiffre serait trafiqué par une police indépendantiste. Elle ne l’est pas.

      Maintenant, l’égalité des chiffres pourrait correspondre à la volonté de la maire, Ada Colau, qui s’est déclarée neutre.


    • D’ici à ce qu’on rermette en cause les traités d’Utrecht et des Pyrénées et qu’on fusionne la France et l’Espagne ! Curieux, on ne le propose pas. Il faut reconnaître que les espagnols ont la tête près du bonnet et que l’arrivée d’un Bourbon d’Espagne sur le trône de France susciterait chez nos compatriotes un enthousiasme modéré. Quoique.. La "démocratie et la République" à la Valls commencent sérieusement à fatiguer le chaland. Alors.. Tout est possible. Les jeux sont ouverts mais le petit Phelippe dans sa posture castillane, est étonnant..


  • Ruptly a fait un live de 3 heures sur cette manif, dispo sur youtube.

    Je l’ai parcouru très rapidement, et je n’ai pas eu l’occasion de voir mieux que 10 000 personnes, à la louche.

    Le souvenir de la Guerre Civile ne fait pas seulement qu’activer les passions indépendantistes. Je crois qu’il active peut-être chez certains Catalans en priorité la peur du conflit. Cela serait corroboré par ces sondages d’avant la crise, qui indiquaient 41% d’indépendantistes, mais 70% pour le referendum. Autrement dit, il y aurait des gens qui n’ont pas vraiment envie de prendre partie, mais veulent juste que la dispute soit terminée.

     

    • D’où sort ce chiffre de 70 % ?
      Soit on dit 90%, le résultat du référendum, cad les gens qui ont décidé de voter.
      Ou sinon, comme la participation fut de 42%, et que 10% des votants ont dit non, ce qui fait 4,2% de la population totale, ça fait en tout 62,2% de la population catalane qui n’a pas dit oui à l’indépendance.
      Donc 37,8% des Catalans pour l’indépendance.
      Donc soit on sort le chiffre de 90%, soit le chiffre de 37,8%, mais ce chiffre de 70% sorti du chapeau...
      On est sur un sujet sérieux, donc donnons des chiffres sérieux au lieu de balancer des trucs à l’emporte-pièce et non-vérifiés...


    • A savoir que le prétendant au trône de France Louis XX descend par sa mère directement de Franco.
      Ca va être rock n’roll s’il revient sur le trône de France !

      Sinon tout cela en Catalogne me semble orchestré et relayé par des gauchistes antifascistes pleurnichards qui plantent des coups de couteaux dans le dos en douce ensuite, donc c’est nul et non avenu les revendications de puceaux de la politique de 18 ans en L1 socio qui gueulent des slogans abscons.


    • On est sur un sujet sérieux, donc donnons des chiffres sérieux au lieu de balancer des trucs à l’emporte-pièce et non-vérifiés...

      J’avais dit :
      ces sondages d’avant la crise, qui indiquaient 41% d’indépendantistes, mais 70% pour le referendum.
      Vous les retrouverez en cherchant un peu, je les ai vus cités plus d’une fois. Ces sondages d’avant la crise ne sont ni confirmés, ni infirmés par les chiffres du vote que vous citez. Il ne s’agit pas de la même chose car les conditions techniques et politiques sont assez différentes. Ah oui, il faut être sérieux, donc, par exemple, avant de répondre, il être certain d’avoir bien compris ce que l’on veut contester. Et encore plus si l’on essaye de donner des leçons.


    • @EZT, évite un point Godwin « bis », Franco n’est pas pire qu’un Obama ou qu’une Merkel.

      Louis XX descend des autres Louis, basta.

      C’est pas une génétique qui fait le bonhomme, mais une noblesse d’éducation.

      Si on commence, on descend tous génétiquement de gens peu recommandables.

      @JP, qui avance des chiffres doit donner ses sources, et pas dire aux autres de chercher.


    • Pendant la semaine précédant le referendum, ces chiffres se trouvaient alors dans les papiers les plus ordinaires qui rendaient compte de la situation. C’est pourquoi lorsque je les avais cité ici, personne ne les avais mis en doute.
      Bref, la logique voudrait que si vous ne connaissez pas un minimum l’historique de l’affaire, alors c’est plutôt à vous de faire le travail.


    • @azt : le référendum est déjà tronqué puisque l’état Espagnol, le pouvoir central, a déclaré le référendum illégal et en a bloqué, du coup, de très nombreux bureaux de vote !!! Donc vos calculs alambiqués en mode "moi je suis sérieux" doivent être revus...


  • Comme toujours quand la majorité silencieuse s ’ exprime elle relativise beaucoup l ’ importance des opinions de la minorité agissante grossie par la loupe médiatique et les manipulations de la pieuvre Soros.


  • Il y a un mystère dans cette affaire de catalogne : les médias officiels français en parlent beaucoup et de manière hostile comme s’ils avaient à faire à des enfants insupportables qui ne comprennent rien et parce que l’Europe est contre et que la catalogne risque de faire péter l’Europe (ce qui serait tout de même une bonne chose) mais ils en parlent, et en parlent, sans jamais faire la moindre allusion à la partie de la catalogne qui se trouve .. en France !

    Car il s’agit d’un pays transpyrénéen comme le pays basque et même plus. Perpignan en est la grande ville. Ce n’est pas rien, Perpignan et sa fameuse gare, capitale de la catalogne !

    Et il ne faut pas oublier la culture de langue d’oc, sa renaissance miraculeuse à travers le fameux "félibrige", et le grand Maurras en étant un des initiés, lequel a régné sur la culture française tout l’entre-deux guerres. Mais rien de rien. On en parle pas. Mais où sont les catalans français ? Dîtes votre avis, que diable !

    Ah si ! L’ambassadeur d’Espagne, de fort mauvaise humeur d’ailleurs et grognon comme son roi, a fait une allusion lundi dernier sur France Inter, en maugréant, aux français catalans et laissant entendre que nous n’avions qu’à nous écraser car sinon .... Gros silence de ces messieurs de la presse. Insensé.

    Parlez, perpignanaises, perpignanais de la doulce France ! Vous la voulez, vous, l’indépendance ? Merdiou ! Dîtes quelque chose, nom de diou !

     

    • Les Catalans de France, ils ont fait l’impression des bulletins du referendum et ils ont commandé en Chine les urnes Tupperware. Ensuite ils ont transporté tout ce matos du coté espagnol.

      Certes ils n’ont pas été guillotinés, mais ils peuvent penser que ce n’est pas le moment d"attirer encore plus l’attention.


    • A JP : en effet c’est troublant. Mais s’ils ont le droit de ne pas vouloir attirer l’attention, pourquoi les médias français qui devraient avant toute chose couvrir le territoire national français rentrent-ils dans le jeu ? Mystère. Seraient-ils devenus de farouches nationalistes français ?


    • Du peu que j’ai entendu d’un oncle catalan, c’est que les catalans français ne bronchent pas vraiment sur cette histoire d’indépendance en Espagne. Je pense qu’ils sont très contents d’être en France dans leur majorité.


    • A Bruno : qu’ils soient contents d’être en France pour l’instant, certes, mais les catalans espagnols il y a dix ans ne parlaient pas du tout non plus d’indépendance ! Et tout d’un coup, paf ! Et quand ils verront leurs frères d’outre pyrénées indépendants, que penseront-ils ? En tous les cas, j’ai remarqué qu’en pays occitan, la langue occitane devenait de plus en plus présente ... alors attention. Car il n’y a jamais eu de pyrénées justement. Cette montagne est tout sauf une frontière.

      Et il est logique de voir un pays européen se désagréger puisque l’Europe est un ectoplasme (et heureusement d’ailleurs. Les fous qui veulent donner tous les pouvoirs à l’Europe se réveilleraient sous un IV Reich).

      Pour finir, je ne serai pas opposé à une fusion entre la France et l’Espagne, moins la Catalogne. Ce serait un moyen de remettre un Bourbon sur le trône de France au nez et à la barbe des "démocrates et des républicains" genre Manuel Valls. J’en rie d’avance.


    • Je suis de Perpignan et voici mon avis :

      Je suis un fier et un fervent défenseur des traditions locale catalane mais je me méfie toujours des histoires à la Disney ou il y a un gentil (les catalans) et un méchant (le reste des Espagnols) et encore plus quand les médias (surtout catalan) manipule les gens sur cette question.

      La majorité des personnes ne voient que le sommet de l’iceberg sur cette affaire catalane, sans regarder sous le tapis à savoir les étranges liens entre le "gouvernement" catalan et les USA notamment (sans oublier Soros).

      Mais aussi la principale raison, qui est purement politicienne, cette question de l’indépendance à recommencer à agiter l’Espagne depuis 2006 date à laquelle le gouvernement central est revenu sur sa décision d’élargir l’autonomie à la province Catalane - à tord ou à raison- (qui est déjà très importante, ne l’oublions pas), ainsi tel un gamin pourri gâté, le "gouvernement" catalan s’est mis en tête de se rebeller contre le "père" en l’accusant de tous les maux de la Terre.
      Pour avoir fréquenté quelques Catalans, ils me sont antipathiques et trop orgueilleux (je parle pas forcément en généralité mais pour un bon nombre d’entre eux).

      De plus, dans ce monde mondialisé, je préfère l’union des peuples que la division, "diviser pour mieux régner" a toujours été l’atout principale des élites dirigeantes et je ne vois pas ça d’un bon œil.

      Ainsi pour ces raisons, je ne suis pas pour l’indépendance, moi franco-catalan du Nord.

      Viva España !
      Visca Catalunya !
      Viva el Rey !


    • @Listener
      Je n’ai pas de réponse certaine à votre question. Je me dis juste que l’idée de séparer la France de l’Europe pourrait être stimulée par l’exemple de la séparation catalane. Et ce risque pousserait nos médias européistes à la prudence.


    • #1816120

      @ goy pride

      Qui trop combat le dragon devient dragon lui même disait Nietzsche. M’est d’avis qu’il vous pousse des écailles.

      Donc l’UE ferait semblant d’être opposée à l’indépendance catalane (ainsi que la quasi totalité des journaux, l’habituelle "aristocratie" médiatique, les banques et les multinationales qui veulent déménager) mais on ne vous la fait pas... je m’incline devant tant de clairvoyance, je ne suis pas à la hauteur.


  • Comment peut on être certains que les Catalans qui souhaitent l’indépendance soient minoritaires depuis la répression de Madrid lors du vote dernier ?!...constatant que de nombreux indécis ou pour le non avec basculés dans le camp du Oui.
    La population Catalane, la jeunesse resteront marqués longtemps et de nombreux jeunes disent ne plus se sentir Espagnol suite à la gestion desastreuse du président Espagnol
    Le droit démocratique des peuples à l’auto-détermination inscrit ds les conventions de l’ONU,
    le texte dHelsinsky ont été signés par la France et
    l’Espagne !
    Etrange de voir du même côté l’UE,..Macron..les médias Fr, ER ou p.Hillard !
    En Ecosse se sont les retraités Anglais et les immigrés qui ont faient la bascule pour le Non..et en Catalogne ce sont les implantés’ qui empêchent les Catalans de décider pour eux mêmes. ..comme pour le FN aux élections ici .
    L’émancipation démocratique prévaudrait pour le Québec, le Tibet...mais pas pour des Ecossais, Catalans, Corses, Bretons etc.. ?
    Albert Camus : " la démocratie, ce n’est pas la loi du plus fort, mais la protection des minorités. "

     

    • C’est sur que lorsqu’on voit la densité des drapeaux, on est facilement en droit d’imaginer les troupes de militants politiques débarqués des quatre coins de l’Espagne par cars ou trains.


    • Vous partez en vrille pour ne pas saisir ce qui se trame : la meilleure citation ancestrale étant « Diviser pour mieux régner »
      Pour ce qui est de vos accords, le point prépondérant dans le déroulé étant « Intégrité territoriale des États ».
      Quant à « l’Égalité des droits des peuples et droit des peuples à disposer d’eux-mêmes », elle ne vaut, selon l’esprit de la SDN de l’époque, que pour le cas d’État défaillant. C’est pour cela que la Crimée (comme les Rép. de Lougansk et de Donesk) a profité du « désordre » et du coup d’État et donc de la faillite de la Constitution pour s’émanciper. Joli coup de dé !
      En Espagne, l’État au sens constitutionnel est-il défaillant ? La réponse est non.
      L’autodétermination est donc illégale : la tenue du référendum, de fait.
      Par ailleurs, et au sens même de la gouvernance catalane pour qu’un référendum ait eu une valeur quelconque, il eut fallu un corum de 55% de voix exprimées. Or le décompte se fait aux alentours des 40...
      Et pensez-vous seulement que des types auxquels on a annoncé que le référendum était illégal seraient allés voter contre l’indépendance : c’est plus qu’une anguille qu’il y a sous roche, c’est le monstre du Loch Ness (les Écossais ayant eu l’autorisation de Londres pour parfaire au leur).
      Quand bien même l’on aime la liberté, faut-il se détacher de l’emprise passionnelle du projet.


    • Doux Jésus ! Les babtous fragiles dès qu’ils voient une goutte de sang, ils hurlent au génocide !
      Quelle répression ? Deux ou trois coups de matraques malheureux, quelques luxations d’épaules et de doigts ? Vous savez ce que c’est de la répression ? Ce sont des rafles, des arrestations en masse, des passages à tabac au sens réel du terme, c’est à dire avec des comas, des décès...des morts par balle...il n’y a rien eu de tout cela en Catalogne !

      Alors certes il y a eu quelques ecchymoses, quelques nez ensanglantés, quelques articulations douloureuses suite à des algarades avec les forces de l’ordre...mais qu’espérez-vous de la part de l’état central d’une nation constituée face à un acte illégale de sédition d’une de ses régions ? Ailleurs ce genre d’aberration finirait par des morts et des incarcérations en masse ! On ne parle pas ici d’une petite querelle de voisinage avec pour sujet le caniche de la vieille acariâtre d’en face qui pisse régulièrement dans les pots de fleurs du voisin ou de l’issue d’une partie d’un jeu vidéo en ligne... on parle ici de la survie d’une nation constituée ! Est-ce que vous rendez compte du sérieux de l’affaire ? Ce n’est pas un jeu ! Ce n’est pas du virtuel sur internet ! C’est d’une extrême gravité ! Il s’agit d’un acte de haute trahison d’un gouvernement local en infraction avec la constitution du pays ! Des gens sont condamnés à mort pour beaucoup moins que ça !

      Et je voudrais que l’on m’explique cette étrange fascination qu’ont certain pour l’indépendance calatane ! Des revendications autonomistes émanant de la haute bourgeoisie, industriels, financiers et banquiers locaux liés à l’oligarchie du nouvel ordre mondial ! Des purs fachos dans le sens bien compris du terme ! C’est quand même bizarre tous ces gens contre le nationalisme des grandes nations constituées comme la France et l’Espagne, mais qui sont en revanche pour le nationalisme le plus arrogant et violent de petite régions ! Commencez déjà par défendre les intérêts des grandes nations constituées, parce que ce n’est pas une fois fragmentés en sous-unité étatiques de taille d’un département ou d’une région que les peuples seront en mesure de lutter contre la dictature de la banque et des multinationales ! Les europhiles nous disent que la France serait trop petite face à la Chine...mais alors que dire d’une Bretagne, Corse, Catalogne...indépendante ! Soyez logique !


    • #1815661

      "Etrange de voir du même côté l’UE,..Macron..les médias Fr, ER ou p.Hillard"... ainsi que Valls...


    • @Patriote syndiqué

      Parce que vous croyez que l’UE qui est derrière tous les mouvements autonomistes européens est contre l’indépendance de la Catalogne ? L’UE qui travaille d’arrache-pied au démantèlement des états nations européens en encourage par divers moyens les particularismes régionaux et mouvement autonomistes...L’UE qui se dit contre l’indépendance de la Catalogne c’est aussi crédible qu’un George Soros qui se prononcerait publiquement contre les migrants alors qu’en parallèle c’est lui qui finance les réseaux d’importation de migrants en direction de l’Europe !
      Vous connaissez ce petit truc vieux comme le monde consistant à dire blanc quand on pense noir ? Le mensonge ? Où vous êtes persuadé de vivre dans le monde des bisounours où tout le monde dit la vérité et ce qu’il pense ?

      Quant à Valls c’est un schizophrène. Le gars ne sait plus trop où il en est...il est en mode survie "alerte rouge", il bouffe à tous les râteliers...


    • "Et je voudrais que l’on m’explique [...] C’est quand même bizarre tous ces gens contre le nationalisme des grandes nations constituées comme la France et l’Espagne, "

      Ce n’est pas ici que vous trouverez des gens qui vous expliqueraient pourquoi ils sont contre le nationalisme des grandes nations constituées comme la France et l’Espagne,

      Je proposes de rester les pieds sur terre. Certains ici vivent cette affaire de manière passionnée, comme si c’était un drame. C’est bien leur droit, mais il faudrait qu’ils fassent un peu attention à ne pas attribuer gratuitement à leurs contradicteurs des positions politiques ou des intentions qui sont purement imaginaires.


  • Ils essayent de rattraper le coup, quand on sait qu’aujourd’hui manifester est devenu un job comme un autre, voir les manifs anti-Trump payé par Soros et Compagnie, et cela de manière tout à fait officiel et "légal"...BFM tv parle de 200 dollars de l’heure ici : https://youtu.be/wt3eprim6tQ

     

    • Et bien sûr, acheter des manifestants, ça ne peut pas aussi exister dans le camp des indépendantistes catalans qui sont opprimés, victimes et blancs comme neige ?
      Quel conte de fée !
      Surtout quand la police locale qui donne les chiffres des manifestants est totalement acquise à la cause indépendantiste, ça aide...


    • Mais là on parle de centaines de milliers de manifestants. Comment peux-t-on payer une telle troupe ? Comment peut-on empêcher que la supercherie ne soit éventée ?
      On ne peut gonfler significativement une telle manifestation qu’avec des militants venus d’ailleurs, auxquels on offre, au mieux, le transport et peut-être le pique-nique.
      Il a déjà été reconnu dans la presse mainstream française que 30 autocars étaient venus ce dimanche de Madrid. On peut supposer que le phénomène est plus ample, surtout si on ajoute aussi l’utilisation vraisemblable du train et des voitures particulières.
      Quoiqu’il en soit, on comprend alors ces images d’une foule d’un ou deux milliers brandissant une quantité étonnant de drapeaux.

      Quant aux manifs indépendantistes, je ne crois pas qu’elles puissent compter sur un grand nombre de militants venus du reste de l’Espagne. A moins de les réunir au départ par groupes de 500, car comme chacun sait
      "Nous partîmes cinq cents ;
      mais par un prompt renfort
      Nous nous vîmes trois mille
      en arrivant au port [de barcelone]."


  • 90% de oui.....sur 40 % de votants,ce n’est pas un vote franc et massif en Catalogne !

     

  • Manifestations organisées par l’état, avec plus de non Catalans que de Catalans... Bien joué

     

    • Ah bon ! C’est quoi selon vous un catalan ?


    • Et alors ?

      Le reste des Espagnols ont le droit de s’exprimer sur cette question que je sache !

      C’est quoi ce critère qu’il faudrait être catalan pour être autorisé à donner son avis en manifestant ? Cette question concerne l’Espagne toute entière et arrêter de voir de la manipulation partout, ça ne vous traverse pas l’esprit que les Espagnols puissent se mobiliser pour défendre leur pays face à des sécessionnistes ? (qui peuvent aussi faire des manifestations manipulées)


    • Le reste des Espagnols ont le droit de s’exprimer sur cette question que je sache !

      Mais la remarque ne contestait pas ce droit.
      La question soulevée implicitement était : est-il correct de faire croire que les indépendantistes seraient minoritaires à l’intérieur de la Catalogne, en organisant à Barcelone une manifestation gonflée par des apports non-catalans.

      La question ne se serait pas posée si "le reste de l’Espagne" avait exercé son droit à s’exprimer sans venir à Barcelone se confondre avec les Catalans anti-indépendance.


    • @JP : Merci de votre explication ! Certains ont du mal à réfléchir apparemment !!
      Les Espagnols n’avaient qu’à manifester dans leurs villes ou les grandes villes proches de leurs pueblos...


    • Moi ce que j’aime pas avec les indépendantistes, c’est leur côté menteur, manipulateur et faux-cul.
      En 2006 : ’’Mais oui, bien sûr, on veut juste l’autonomie ! L’indépendance ? Jamais évidemment !’’
      Un peu comme Guigou sur le mariage homo durant le PACS...
      Allez, JP, n’avancez plus masqué : vous êtes un Catalan espagnol ou français qui veut l’indépendance ?
      Dites-le clairement au lieu de tourner autour du pot et de systématiquement contredire les arguments des autres, par la bande : c’est à dire que quelqu’un critique l’indépendantisme catalan, vous débarquez, le contestez, et ... c’est tout.
      Mais vous ne dites jamais clairement que vous êtes pour l’indépendance.
      Ainsi le lecteur extérieur a l’impression d’une personne neutre qui, par l’argumentation (voir le sophisme ou la malhonnêteté de la part d’un autre intervenant qui a dit en substance ’’et ouais mon petit gars, en France aussi Macron n’a pas la légitimité, et ben on agit de la même manière scandaleuse en Catalogne. Bien fait !’’) Détruit les arguments des anti-indépendantistes, lecteurs ainsi naïvement acquis à la cause indépendantiste, sans vous dévoiler. Malin.

      Quand à moi, si vous me le demandez, je suis un normand vivant dans le sud-ouest. Sans aucun lien avec l’Espagne.


  • La mise en scène de la division du peuple sur des nouvelles questions politiques excite les médias.


  • On peut voir l’indépendance de la Catalogne sous 2 aspects :
    - le saucissonnage des nations en petites entités faibles et manipulables par l’UE
    - la volonté des régions d’échapper au pouvoir destructeur de l’état inféodé à l’UE.
    Mais de toutes façons, c’est l’UE le vrai problème. UE, construction de l’empire USrael.


  • La vérité, c’est que le sentiment national catalan surgit parce que l’Espagne et sa classe politique corrompue et ses crises immobilières insensées sont angoissantes pour les catalans, que l’Europe l’est en fait encore plus quoiqu’ils ne s’en rendent pas compte encore, sans parler du "monde" à la Macron. Devant ces océans d’angoisses, ils se raccrochent à ce qu’ils connaissent et finissent par en conclure qu’ils sont seuls à se comprendre.. On les comprend. Même si je suis seul à me comprendre.

     

    • On peut voir cela comme ça, mais :
      1) C’est assez égoïste de vouloir garder son fric, dans un état alors que d’autres crèvent (surtout quand on sait les choses à la limite de la légalité qui grossissent les revenus de la Catalogne...)
      2) Les comptes-rendus économiques de la Catalogne et les prévisions en cas de sortie sont assez faux
      3) Je ne pense pas que les gauchistes antifas de 20 ans qui gueulent dans les manifs aient un quelconque sentiment national, qu’il soit catalan ou espagnol ou les deux
      4) La classe politique catalane est la même que la classe politique espagnole
      5) Les "indépendantistes angoissés" sont allés chercher leur soutien politique au Département d’Etat américain, et leur système de cybersécurité à Tel-Aviv
      6) Encore une fois, est-ce que le gouvernement espagnol est le peuple espagnol ? Si l’on fait le postulat que la poloticaillerie catalane est aussi corrompue que la madrilène il est logiquement insensé de dire que les politiciens catalans seraient de vaillants chevaliers venus à la rescousse de leur peuple martyrisé par Madrid, puisqu’ils sont de la même engeance
      7) On parle de comportement de Caudillo pour Rajoy, mais c’est plutôt Puigdemont qui en ce moment se sent pousser des ailes et des airs de...
      8) Etonnant d’insulter l’Espagne de tous les maux...en allant chercher son soutien aux Etats-Unis, pays où il ne reste même plus assez d’autochtones pour demander une quelconque reconnaissance, tellement ils ont été massacrés par les anglo-saxons
      9) La plupart des indépendantistes catalans sont des "citoyens du monde", pro-migrants, spécialistes de la novlangue mondialiste, donc les prendre pour Astérix et Obélix, très peu pour moi
      10) Il est illogique de vouloir une union européenne en étant indépendantiste catalan et pas une union espagnole. Car si il y a un retour à de petites échelles, une réduction des nations, de l’Espagne à la Catalogne, au Pays Basque, etc. il y a nécessairement une réduction de l’union, de l’Europe à l’Espagne.


    • PARTIE 2

      1) Corse : Jean-Guy Talamoni est un européiste

      2) Ecosse : Nicola Sturgeon est une européiste

      3) On peut lire sur le site d’Asselineau :"Les autorités indépendantistes n’ont eu de cesse de réécrire l’histoire et de travestir la réalité de ce conflit au cours des dernières années, en faisant de la prise de Barcelone en 1714 le symbole de l’oppression de la Catalogne par l’ennemi espagnol. Il s’agissait pourtant d’une « simple » opposition entre partisans de la dynastie des Bourbon (incarnée par Philippe v) et partisans de la dynastie des Habsbourg (incarnée par l’archiduc Charles). Ces derniers se retrouvaient plutôt dans les territoires de la Couronne d’Aragon (dont les comtés catalans) mais ils estimaient combattre précisément par patriotisme et pour leur pays, l’Espagne, comme l’a écrit leur meneur, Rafael Casanova, à plusieurs reprises. En bref, des deux côtés, on se battait pour une Catalogne dans l’Espagne."

      4) Toute cette histoire bénéficie à l’Allemagne et aux Etats-Unis, en détruisant l’Espagne, la France, l’Italie.

      5) Il y a une contradiction majeure dans l’argumentation de ces antifas nationalistes catalans (pour une fois, tiens !... mais au détriment d’une autre nation...) : ils nous bercent de discours sur la diversité, le respect et l’accueil de l’autre, l’accueil du migrant... mais la première chose qu’ils veulent faire, c’est un état unique 100% catalananophone, en boutant hors de leurs frontières le moindre castillan... et en refusant la diversité de l’Espagne.

      6) Il faut savoir qu’il y a un effet boule de neige qui se fera par les régions et par les nations à partir d’une région, et là je réponds à celui qui parlait du Québec :
      si les américains, par l’intermédiaire des anglais poussent à l’indépendance catalane, les espagnols pourront faire chier les anglais en reprenant Gibraltar. Si les français soutiennent alors les espagnols, les anglais les feront chier en donnant l’indépendance à la Corse ou à la Bretagne, les français répliqueront en faisant chier des anglo-saxons et en poussant à l’indépendance du Québec... les canadiens et anglais reviendront à la charge sur l’Alsace. Les français aussi sur l’Ecosse... Et on en finit plus...

      Le truc cocasse c’est que le Québec dit souvent attendre le soutien de la France : or l’indépendance du Québec, avec le soutien de la France signe l’arrêt de mort de la France !
      Car c’est tout l’engrenage des indépendances et de vengeances inter-nationales qui est lancé !


    • Réponse à ATZ : Merci de vos objections intelligentes. Je pense que vous insistez trop sur l’économie. A mon avis, c’est secondaire. A vrai dire, la liberté et l’indépendance coûtent, parfois très chères, mais voilà. La liberté c’st la liberté. Je tenterai de répondre à tous vos points dans un autre article consacré à l’affaire catalane. Ce qui est triste en effet c’est que la guerre est atroce mais elle guérit de l’angoisse...


    • @ listener

      De quelle liberté parlez vous ? Que je sache les Catalans ne sont pas opprimés par l’état central Espagnol (au contraire même), liberté d’organiser un référendum illégal aux yeux de la constitution Espagnole approuvé par 70% des Espagnols ?

      Organiser une votations entaché d’une liste longue comme le bras d’irrégularités ? (bourrage d’urnes en pleine rue, absence de liste électorale, modification 48h avant des règles électorale, votations permises sans enveloppes etc )

      Ainsi 2.5 millions de personnes décident pour le reste de la Catalogne (qui compte 5 millions de votants) et plus largement décide pour 45 millions d’Espagnols ?

      Sympathique votre conception de la liberté


    • Réponse à march noper : votre rationalisme est caractéristique des élites de l’Europe actuelle et ne prend pas en compte tout ce que justement cette déclaration d’indépendance traduit de frustrations sentimentales apparemment irrationnelle. Les catalans espagnols sont comme des parents qui ne comprennent pas qu’un de leurs enfants qu’ils ont "gâté" et pour lequel ils se sont "sacrifiés" et "saignés aux quatre veines" continue à échouer, à faire l’école buissonnière et à faire des bêtises et à rater ses études. Les rapports entre les catalans et les espagnols prennent en effet cette tournure problématique. Plus les espagnols leur disent : "mais nous nous sommes sacrifiés et on vous reconnaît des libertés et vous n’êtes pas contents" et plus les catalans se sentent humiliés et plus ils veulent prendre une autre chemin. Pas si étrange. Le discours du roi est exaspérant au dernier point et au fond profondément humiliant. Il aurait mieux fait de se taire. il n’est pas impartial puisqu’il représente l’unité de l’Espagne. Donc il ne peut en fait rien dire puisque cette unité est justement contestée.


    • @listener
      Merci de vous réponse.
      Êtes-vous sûr d’avoir bien lu mes arguments ?
      Car je ne vois pas en quoi je focalise trop sur l’économie.
      Sur mes 16 points évoqués, seuls 2 concernent l’économie...

      Au plaisir.


  • Finalement, en voyant tous les messages postés en bas de cette article, ayant presque tous un sous-entendu pro-indépendance, je me demande ce que tous ces gens font sur le site puisque leur plus grand souhait est la destruction de la France.
    Ils veulent faire resurgir le cas de Perpignan, pour donner l’indépendance à cette partie-là et détruire la France, et l’un d’eux cite même Maurras comme caution.
    C’est fort de vouloir détruire la France en citant un de ces plus ardents défenseurs !

    Ils sont donc du côté des antifas et de Soros, c’est à noter.
    D’autres sont dans une logique pleurnicharde, en redécouvrant la question régionale récemment et en accusant la France de tous leurs maux.
    Ils n’ont pas de projet de société. Ils ne sont que dans le rejet, la gueulante, la haine...
    Ils veulent juste virer la France de leur région, estimant que ce sera mieux après.
    Après, c’est à dire le moment où il viendront demander des aides et subventions.

    Quand au fait que Macron, Valls et les européistes soient silencieux ou contre l’indépendance, ça peut être dû au fait, non pas qu’ils aient renoncé à leur politique d’euro-régions, mais que Madrid imposera son véto à l’entrée de la Catalogne dans l’UE, qu’il y a un risque pour l’UE que parmi les indépendantistes existent des gens honnêtes qui refuseront l’UE et voudront être réellement indépendants, et aussi par le fait que si la Catalogne fonctionne bien sans être dans l’UE, ça donnera des idées aux autres pays européens. Voilà quelques arguments logiques, mesurés que l’on peut sortir et desquels on peut débattre.

    Certains sont, de manière très louche, bien décidés à jeter l’Espagne et la France au moindre pseudo-argument qu’on leur met sous les yeux... comme s’ils cherchaient une caution de neutralité à leurs agissements en disant "voyez par vous-mêmes, ces états tortionnaires, blablabla". C’est étonnant comme on peut détester la nation à ce point.

    Je suis étonné de voir qu’en France rien ne fonctionne : tout le monde est prêt, au premier coup de mou, à tout lâcher.
    Certains disent même, et je l’ai vu dans les commentaires depuis que cette affaire catalane à commencé : "J’aurai pu être patriote français, mais le gouvernement est ordurier, la France est dominée par qui on sait (avec la fameuse accusation transfert de "La France=le gouvernement républicain français").... donc revenons à nos régions".
    C’est en fait le bon prétexte qui tombe à point nommer pour enterrer la France, c’est tout.

     

  • Personne ne se pose la question sur ce site ni ailleurs d’ailleurs, pourquoi via les ONG de Soros en Espagne l’Etat profond américain pousse et finance le séparatisme ?

    C’est tout simplement comme au Moyen Orient pour fragmenter une nation, c’est la politique de régionalisation mondiale pour affaiblir l’Etat et diviser son peuple. On évite de passer par la guerre généralisée comme au Moyen Orient, la fragmentation passe par le terrorisme ciblé et la promotion du séparatisme.

    Il faut donc s’opposer au séparatisme.

     

    • Tout le monde est conscient du " diviser pour mieux régner" actuel !! Et surtout sur ce site... Il y a certainement un effet pro indépendants Catalans car cela donne le sentiment d’être le début d’une insurrection envers l’Europe... Comme pour l’Écosse ou autres...
      Tout ceci est bien entendu un leurre puisque ce ne sont pas des anti européistes
      Imaginez si les indépendantistes de tout bords affirmeraient d’être contre UE ?? Pas du tout le même traitement médiatique !!
      Cela n’empêche pas que le gouvernement a manipulé cette manifestation qui n’est pas catalanes comme ils l’affirment...
      Cette histoire jette aussi une crotte de nez à tout les grands historiens 2.0 sur les constructions nationales...
      Leur France chrétienne depuis Charlemagne, cette histoire catalane montre que l’Espagne n’est pas un pays unifié Comme on pourrait le penser... Les tensions existaient avant...


  • Personne ne parle d’Andorre ?
    Andorre, ce beau paradis fiscal qui s’est engagé à rendre publics les comptes des non-résidents en... janvier 2018.
    Combien de bourgeois catalans ont leur fortune planquée là-bas ?
    Cette indépendance leur sauverait peut-être la mise, qui sait.

     

    • Il se trouve qu’’ayant lu par hasard un article (de Vanguardia, si ma mémoire est bonne) à ce sujet, la situation n’est pas aussi dramatique dans l’immédiat. Un banquier d’Andorre y expliquait par exemple qu’il suffisait de faire un retrait en liquide pour vider son compte et le fermer, puis de louer un coffre à la banque pour y stocker son magot. Cela dit, ce magot ne génère alors plus aucun revenu.

      Il est très possible que, comme d’hab, derrière la revendication classique "Le peuple paye trop d’impôts [à Madrid]", se cache le non moins classique combat des riches [catalans] pour échapper à l’impôt. Cela leur serait plus facile s’ils avaient les manettes de leur État catalan, au lieu de devoir ruser avec Madrid..


  • Annoncer 10 000 (comme l’a dit un commentateur ici même) ou 350 000 personnes durant cette manifestation est soit de la mauvaise foi soit de la manipulation, les images montrent clairement qu’il y avait 1 million de personnes dans les rues de Barcelone.

    Marrant ça, les médias traditionnels remettent rarement en cause les chiffres des manifestations catalanes quand les responsables locaux annoncent 1 million de personnes dans les rues mais quand il s’agit des "unionistes" là, on dégonfle les chiffres ...

    La réalité est que dans les 2 camps nous sommes à 50/50 (un peu moins pour le camp "catalaniste") entre pro et anti indépendantistes et que la question je pense au fond est loin d’être tranchée (contrairement à ce que peux annoncer le putschiste catalan Puigdemont et sa clique) - je rappelle que son prédécesseur, Arthur Mas a fait pas mal de voyages aux USA durant son mandat pour essayer d’avoir des soutiens-

    J’ignore comment se terminera cette histoire vu qu’aucuns des 2 camps ne lâchera, mais on peux penser que dans le clan indépendantistes il doit y avoir quelques hésitations vu la tournure des événements (les grosses entreprises et les banques transfèrent depuis la semaine dernière leur sièges à Madrid), Puigdemont avait annoncer quelques mois avant ce smilucare de référendum (on devrait dire bourrage d’urnes) que 48h après les résultats, il proclamerait l’indépendance, hors cela fait maintenant 1 bonne semaine et toujours rien.

    Dans cette histoire, la Catalogne a plus à perdre (économiquement, politiquement, institutionnellement), je suis pour l’union des Peuples au sein de Nations que pour l’éclatement de ces dernières même si je suis le 1er à défendre les traditions locales.

     

    • "Annoncer 10 000 (comme l’a dit un commentateur ici même)"

      C’est moi ce commentateur. Je n’ai rien "annoncé" de tel. J’ai simplement dit que j’avais rapidement parcouru le live de 3 heures diffusé par Ruptly sur youtube, et que je n’y avais pas trouvé un plan montrant plus de 10 000 personnes.
      Cela m’avait étonné quelque peu, si en même temps la manif avait réuni 350 000 voire 900 000.

      Il est évident que la caméra de Ruptly n’a pas forcément capturé la totalité de la foule sur une image. Ils étaient donc probablement plus que 10 000. Mais combien ? J’attendais donc un peu qu’éventuellement quelqu’un réagisse et fournisse des images d’une foule plus grande. Pour le moment je n’en ai pas vu.


    • La réalité est que dans les 2 camps nous sommes à 50/50

      Peut-on vraiment être aussi catégorique ?
      C’est juste une hypothèse assez vraisemblable, et je vais même ajouter un argument en sa faveur :
      Si les indépendantistes étaient donc passés de 41% (sondages avant la montée des tensions qui a précédé le referendum) à 50% environ :
      - alors Puigdmont a plus ou moins échoué, ce n’est pas une majorité suffisante permettant de passer en force
      - alors Rajoy peut être accusé par les Espagnols d’avoir, avec sa gestion calamiteuse, fait progresser le camp indépendantiste jusqu’à un niveau très dangereux.

      Autrement dit, pour chacun des deux cotés, la réalité n’est pas brillante. Cela expliquerait ce fait extrêmement bizarre : personne n’a publié de sondages depuis les évènements du referendum.


  • Encore une fois, petit rappel historique :
    - La Catalogne n’a jamais été qu’un comté du Royaume d’Aragon. Dedans il y avait beaucoup de territoires situés géographiquement en France (le Roussillon) et en Italie (Naples, la Sardaigne, etc). Il y avait également le Royaume de Valence et celui de Majorque dont leur patois n’est pas tout à fait le même qui se parle en Catalogne...
    De quel droit prétend la Catalogne prendre la tête d’un délirant projet de « països catalans » quand leur réalité historique implique qu’ils ont toujours été à égalité avec le reste de territoires de la Couronne d’Aragon ? Évidemment, tout cela a été fabriqué au XIX siècle.

    - La Catalogne n’a jamais été envahie ou acquise par le fait des armes. Leur parlament et leurs « Lois anciennes » (Droit « Foral ») ont toujours été respectés, même après la défaite de la guerre de Succession où la Catalogne soutenait le prétendant Habsbourg, l’Archiduc Charles, contre Philippe V, descendent de Louis XIV. La Catalogne s’est batue, très mal, pour le futur « des Espagnes », comme on les appelait jadis. Ce n’etait pas la première fois que les catalans se battaient pour leur patrie... La prise de Grenade (1492), la guerre de Flandes, etc. De même, les troupes de Castille se sont battues pendant les guerres d’Italie. Notre Histoire est commune et cela s’est fait grâce au mariage d’Isabelle et Ferdinand. Cela donne naissance à l’un de premiers états modernes.

    - Toutes les différences que le nationalisme a brandies pour nous séparer ont toujours eu un FOND ÉCONOMIQUE et très rarement (pendant Franco, et encore...) un fond identitaire.

    - Les intérêts économiques d’une bourgeoisie cosmopolite et libérale (pléonasme) et la tradition internationaliste de l’antifascisme et l’anarchisme ont pourri depuis la fin du XIXeme siècle les rapports entre Madrid et Barcelone. Cette dernière, aujourd’hui, est le laboratoire de l’ideolo mondialiste.

    - Je vois mal une Catalogne survivre sans l’Espagne. On est plus à l’époque de « l’arancel » et le textile...


  • Un contributeur a écrit : "A savoir que le prétendant au trône de France Louis XX descend par sa mère directement de Franco. Ca va être rock n’roll s’il revient sur le trône de France !"..

    Cela vous dérange, vous ? Et bien moi non seulement cela ne me dérange pas mais cela me rassure. N’oublions pas que Louis XIV était en fait espagnol.

    Vive Louis XX ! Vite, à Reims ! La Sainte-Ampoule l’attend. Arriba !

     

  • #1815869

    Il est temps de construire une vraie Europe fédérale qui regroupe tous les pays européens, y compris la Russie, qui n’a rien à voir avec la fausse union Européenne d’aujourd’hui. Une vraie Europe européenne totalement indépendante et souveraine de Brest à l’Oural (sans le Royaume-Uni), qui défend totalement les intérêts des citoyens européens, pour faire contrepoids aux deux Géants impériaux situés des deux côtés du Pacifique, les États-Unis d’Amérique et la Chine. Car ne vous trompez-pas, les États-uniens mais aussi les Chinois feront pour protéger leurs intérêts y compris écraser les peuples en Europe, Afrique, Amérique latine,... Et pour ceux qui croient que le votes du Brexit ou de Trump sont des votes anti-système, c’est qu’ils n’ont rien compris à l’histoire. Le Royaume-Uni veut se libérer de l’UE pour recréer avec les États-Unis, un empire anglo-saxon américano-britannique des deux côtés de l’Atlantique. La France seule, l’Allemagne seule, ne pourront rien faire face aux poids des USA et de la Chine. Notre salut passera par une alliance réelle et sincère entre les pays européens et la Russie. Recréer au niveau de l’Europe, le modèle politique en vigueur dans mon pays, la Suisse.

     

    • Une "vraie Europe fédérale" risquerait de devenir un IVème Reich. La contrebalancer par la Russie, oui, peut-être.. Le problème européen c’est cette notion usée jusqu’à la corde qui réapparaît encore une fois : :"l’équilibre européen". Il n’y a jamais eu d’équilibre européen depuis Richelieu.

      Cette idée a déjà engendré deux guerres mondiales à cause de l’imbécillité des anglais qui soutenaient alternativement l’Allemagne et la France et qui pensaient en fait à .. la Route des Indes". Génial. On voir ce qu’i le reste. La "Route des Indes" est chinoise..


    • #1815975

      On peut avoir une vision positive d’une Europe fédérale sans qu’on pense que ça peut devenir forcément une dictature ou un nouveau IVème Reich. L’Allemagne d’aujourd’hui n’est plus le Reich allemand du début du XXème siècle. Les Britanniques, eux roulent pour leurs frères américains. La capitale de l’Empire anglo-saxon s’est deplacée de Londres vers Washington, donc inutile de compter sur eux. On peut vraiment construire une Europe totalement souveraine, indépendante, démocratique,... de Lisbonne jusqu’à Moscou avec les modes de vie qui sont de plus en plus proches entre tous les Européens. Il faut bien sûr intégrer la Russie, la plus grande puissance européenne, pays authentiquement, culturellement, linguistiquement européen pour pouvoir faire face aux États-Unis et à la Chine. Nous, les Européens (Suisses, Français, Allemands, Italiens, Suédois, Portugais,... et les Russes), sommes des peuples frères. A nous de saisir l’occasion qui nous tend les bras...


    • une Europe unis sans l’Angleterre ? la guerre de 100 ans est fini camarade lol
      mais oui l’Europe était une bonne idée mais bon avec toutes ses taxes c’est devenu un cauchemar réelle


  • Les Espagnols sont des Espagnols à castagnettes exapérantes , à toréros déjantés,à paéllas pleines d’huile,à plages bétonnées bourrées d’Allemands ivres et grossiers,de bourrins Ibizesques , de migrants qui parlent le Bantou .
    Les Catalans ne veulent plus étre Espagnols ,moi non plus ...

     

    • Ah oui, Ibiza est en zone castillane maintenant...
      Ou comment écrire un message sans rien connaître du sujet, juste pour clasher.
      Il n’y a pas de trafic de drogue, de détournement de fonds, de prostitution à Barcelone ? La ville de la fête en Europe ou circulent cocaïne et compagnie ?
      N’avez-vous pas vu ces reportages de mecs français qui traversent la frontière uniquement pour aller se faire des putes à Barcelone et sa région ?
      Ne connaissez-vous pas le côté un peu lourdingue ’’art contemporain/pipe à la bouche/bourgeoisie/antifa/gaucho gueulard’’ de certains catalans ?

      Dans le registre dans lequel nous parlons, Marbella est un petit joueur à côté de Barcelone....

      Et sans compter que ’’ceux qui ont tellement souffert qu’on ne peut pas les nommer de peur que la foudre nous tombe sur la tête’’ sont un peu moins présents dans la campagne de Castilla y Leon ou d’Extremadure qu’en plein centre de Barcelone, si vous voyez ce que je veux dire...


    • Commentaire idiot issue d’un individu pétri de clichés digne d’un lecteur du Figaro ou de Libération ...

      Voilà ce que je disais, la mentalité des catalans, méprisant et se prenant pour les rois du monde alors qu’ils ne sont rien à l’échelle internationale


  • Demain soi-disant, Puigdemont va déclarer l’indépendance de la Catalogne.
    L’Espagne se movilise à fond, le patriotisme (enfin) resurgit.
    Rajoy ne bouge pas le petit doigt.
    La franc-maçonnerie, Israel, Soros, etc., sont dérrière tout ça.
    Merci à E&R de parler de L’Espagne, on a besoin de votre soutien.


  • Et n’oublions pas qu’entre une foultitude de titres immenses(1), le roi d’Espagne est roi de Jérusalem et .. roi de Corse ! Un Bourbon, cela n’a vraiment peur de rien.

    (1) Roi de Castille, de León, d’Aragon, des Deux-Siciles, de Jérusalem, de Navarre, de Grenade, de Tolède, de Valence, de Galice, de Majorque, de Minorque, de Séville, de Sardaigne, de Cordoue, de Corse, de Murcie, de Jaen, des Algarves, d’Algésiras, de Gibraltar, des îles Canaries, des Indes orientales et occidentales, de la terre ferme et des îles des mers océanes ; archiduc d’Autriche, duc de Bourgogne, de Brabant, de Milan, comte de Habsbourg, de Flandre, de Tyrol et de Barcelone, duc d’Athènes et de Néopatrie, seigneur de Biscaye et de Molina, marquis d’Oristan et de Gozianos

     

  • Pourquoi les banksters de Catalogne se barrent ils en Espagne ? Pourquoi Bruxelles tient à ce que la Catalogne reste sous tutelle Espagnole ? Parceque il est plus difficile de dominer des régions différentes qu’un état centralisé . Des régions indépendantes n’auront rien à faire des dictats de Bruxelles .Ce sera la mort de de l’EU,et une redistribution des pouvoirs et compétences au niveau régional.(pour ce qu’on a à perdre,pas de quoi s’effaroucher !)Soros n’a rien à voir là dedans ,c’est du fantasme, Trump est kosher jusqu’au bout des ongles et l’enthousiasme délirant de certains lors de son élection montre que les manipulateurs sont encore plus rusés que ce que l’on croit et que j’avais raison de me méfier .
    Quand à la France ,la France ,la France elle n’en a plus que le nom depuis longtemps. Il fallait réagir avant qu’elle soit vendue aux Chinois ,Quataris , Américains et autres entités par Paris/Bruxelles .Qui a la possibilité d’ une quelconque objection à l’autocratie des états soumis à ZOG ? Ce ne sont pas quelques défilés dans les rues qui feront changer d’avis la gouvernance mondiale qui est déjà là .
    On parle de Nation ? Le Japon est une Nation. Je ne vois pas de nation France dans les quartiers à l’abandon d’une capitale décrépite ,d’ou chacun ne pense qu’à se tirer le plus loin possible . (Je vais faire la sieste, tiens,sous les horions de la foule déchainée et les commentaires aigres des alignés des certitudes )

     

    • Non non , tu peut faire la sieste tranquille en plus ton commentaire pourrait être pas mal mais tu oublie que l’Espagne n’ait pas la France et elle n’ait pas tout a fait acquise , pour la France c’est malheureusement fini se n’ait qu’un département d’israel de plus mais l’Espagne tan bien que mal résiste encore , et ils veulent détruire un des dernier bastion un des dernier Empire Catholique entre autre , et se venger des (persécution inquisitive) du passé . en plus ils ont l’intention de faire une des plus grosse base militaire anglosioniste dans la régions
      Regarder les média ambiant du type BFMWC et surtout Cnews des politiques et pro sionistes s’exprimé sur le sujet et vous entendrais tout et sont contraire mais si vous êtes perspicace vous aller vous rendre compte que sa pousse que d’une seule direction celle de l’indépendance.


    • C’est bien ce que je disais : on prend le prétexte que la France n’est plus la France en ce moment, pour pouvoir la jeter. Avec des ’’c’est trop tard’’, ’’fallait agir avant’’. En réalité tu es très content de ce qui se passe, de la destruction de la France, car si tu étais un vrai patriote, tu la défendrais et ne profiterais pas de sa liquidation pour y participer toi-aussi (en faisant sous-entendre de manière sournoise : ’’Bon faisons comme si on a rien vu, mais ça nous est très bénéfique que la France meurt’’)
      Ensuite, dire que les mondialistes n’ont pas un projet de régionalisme, et que des petites régions seront plus fortes est risible.
      Tout ça peut se discuter, mais pas se balayer d’un revers de la main.


  • Pourquoi ne pas laisser les Catalans organiser un vrai referendum populaire comme les Britanniques l’ont fait avec l’Écosse ? Il y aurait un vrai débat de fond pour peser le pour et le contre et chaque Catalan votera en son âme et conscience.
    Alors évidemment je suis conscient du projet de morcellement de l’Europe voulu par certaines officines, mais il faut pas non plus sacraliser les frontières, car celles-ci sont le fruit de rapports de force qui ne sont pas figés dans le temps. Si les Catalans ne veulent plus être espagnols, c’est leur droit le plus strict. Quant aux espagnols, ça serait le début de la fin de leur union car chaque région voudra alors choisir son destin, mais c’est le prix à payer quand des pays sont construits sur une mosaïque de populations qui sentent qu’elles n’ont plus grand chose en commun.


Commentaires suivants