Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Open Society de George Soros derrière l’indépendantisme catalan ?

La fondation Open Society Initiative for Europe de George Soros a financé en 2014 des organisations militant pour l’indépendance de la Catalogne, a révélé La Vangardia l’année dernière.

 

Selon des documents internes, elle a versé :
- 27 049 dollars au Consell de Diplomàcia Pública de Catalunya (Conseil de diplomatie publique de Catalogne), organisme créé par la Généralité de Catalogne avec divers partenaires privés ;
- 24 973 dollars au Centre d’Informació i Documentació Internacionals a Barcelona (CIDOB — Centre d’information et de documentation internationale de Barcelone), un think tank indépendantiste.

Le CIDOB joue le rôle de pré-ministère des Affaires étrangères pour la Généralité de Catalogne. Il défend en toutes choses le même point de vue que celui d’Hillary Clinton.

 

 

Soros le visage de l’Empire, chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est évident !
    De plus, quand on sait que le mouvement indépendantiste catalan compte se désolidariser de l’Espagne mais, en même temps, rester dans l’U.E, on se rend rapidement compte de la supercherie.

    Cette histoire pue depuis le début !
    Il faut à présent espérer que la pieuvre Soros ne vienne pas agiter les aspirations indépendatistes de nos belles régions (Corse, Bretagne etc...).

     

  • Et bien voilà qui devrait ouvrir les yeux aux soutiens de ces pseudos indépendantistes destructeurs des Nations.


  • Heu... Je ne veux pas passer pour le septique de base ici, mais 27000 dollars, c’est que dalle...

    Ses ONG arrosent tout le monde... Il y a forcément des liasses qui se sont aussi perdues en Catalogne.
    Mais par rapport aux enjeux, la somme ici notée est dérisoire...

    Perso je me poserais des question si on parlait en dizaines de millions d’euros, mais 27000 dollars, soyons sérieux.

     

  • Si Rajoy avait des couilles et était patriote, voilà ce qu’il dénoncerait...
    J’adore l’argument pleurnichard de certains catalans comme quoi le gouvernement espagnol ’’agit comme sous Franco’’ (ça semble être le point godwin local ça, n’ayant pas eu Pétain ’’on’’ a trouvé autre chose pour culpabiliser les Ibériques).
    Or, justement, vouloir l’unité de l’Espagne dans sa diversité, c’est tout sauf de l’autoritarisme, du racisme, du rejet de l’autre et tous ces poncifs qu’on connaît ici. C’est justement respecter et accueillir l’autre dans son altérité, et, de plus après tous ces siècles, le considérer comme l’un des siens.
    Ce sont plutôt les indépendantistes acharnés qui veulent virer le moindre mot (et homme peut-être...) espagnol de catalogne qui sont des extrémistes, des exclusivistes, qui refusent la diversité.
    Ces gens-là ont donc pris d’excellent cours du soir de pilpoul, à retourner tous les arguments contre les autres... alors qu’ils les définissent parfaitement.

    Quand au ’’We are not spanish’’ (je l’ecris dans la langue que les indépendantistes adorent), c’est faux. L’Espagne est justement l’union de tous ces petits royaumes (Los Reyes disait-on) et régions. La région de Madrid, c’est la Castille... donc les Catalans sont aussi espagnols que les Castillans...

     

    • Reconnaissez vous aux Catalans le droit de décider de leur vie sans tenir compte de votre point de vue ?


    • @JP
      Ne t’en fais pas, Soros va décider de leur plus grand bien, comme en Ukraine, comme en Tunisie, etc.
      Tout le débat en Espagne est concentré sur la question : Les catalans peuvent-ils décider SEULS de leur indépendance, alors qu’ils ont toujours été sous le manteau protecteur de l’Espagne ? Alors qu’ils ont exploité des générations d’espagnols dans leurs usines et ateliers ? Alors qu’ils ont acheté des mines, des bois, des terres en quantité à l’intérieur du pais ?

      Leur séparatisme n’est rien d’autre que du racisme. Leur suprémacisme est trop saillant pour ne pas se contenter d’une simple autonomie, fut-elle complète.


    • @ Alien
      Ca ne me choque pas que les Catalans décident seuls.
      A la base, c’est Franco qui a fait sécession de l’Etat espagnol légitime. La "protection" si généreusement accordée par Franco à la Catalogne est un pur acte d’amour de sa part. Ce serait trahir la mémoire de ce saint homme que d’imaginer l’existence d’une sorte de dette en retour.

      Je note que vous vous désolez comme moi du scandaleux comportement de ces immigrés espagnols qui sont venus manger la paella des honnêtes travailleurs catalans.

      En réalité, je veux juste vous montrer que tous ces arguments pro-Madrid sont retournables, et que je m’en fous de ces questions. J’ai juste du mal à laisser passer toutes ces interventions mal-ficelées et partisanes pro-Madrid.

      Les catalans n’ont jamais voté de manière souveraine pour être rattachés au reste de l’Espagne. Ils ne parlent pas la même langue, n’ont pas la même mentalité. Ils sont autant que les Portugais un peuple distinct du reste de l’Espagne. Ca me semble juste être la réalité objective,

      D’autant que le vrai problème est que cette affaire n’est rien d’autre que la première étape du démantèlement des grandes nations d’Europe, pour constituer une Europe des régions.

      Alors les rhétoriques très contestables sur le thème "Comment oses-tu me quitter après tout ce que j’ai fait pour toi !" ne me paraissent pas pertinentes.

      Par curiosité : avez-vous un lien personnel avec l’Espagne ?


    • @JP
      Moi non, je n’ai aucun lien avec l’Espagne. Juste un endroit où je vais parfois en vacances.
      Par contre, en tant que français, l’indépendance de la Catalogne qui signifie à très court terme la prise des Pyrénées-Orientales va me rendre apatride.
      La France sans ce département n’est plus la France pour moi, d’autant que je vis à côté.
      Alors messieurs les indépendantistes catalans, faites vos affaires mais sans détruire et ruiner les vies de 100 millions de limitrophes de ’’votre pays’’, habitants limitrophes dont vous aller tailler en pièce les pays, mais eux passeront encore pour des bourreaux et n’auront pas droit à avoir leurs larmes montrées à la télé comme vous qui agissez comme des enfants gâtés...


    • @Azt

      Merci d’avoir répondu à ma question un peu indiscrète !
      Je n’avais pas du tout pensé à cette possibilité.
      Lu récemment, je ne sais plus où, que les "Catalans du Nord" se sentaient indubitablement Catalans, mais qu’ils se sentaient bien en France, et que l’usage du Catalan était faible


    • Bonsoir, j’ai vécu une année à Barcelone il y a 20 ans. C’était déjà compliqué de parler espagnol dans la rue (réponses en catalan...). Bon. Mais le pompon, c’était les cartes de Catalogne répandues sur les murs de la Universitat Diagonal, par les indépendantistes d’ultra-gauche : ils n’hésitaient pas à y englober les Pyrénées Orientales...pourquoi se gêner ?...très révélateur d’un certain état d’esprit. Sans vouloir faire offense à nos amis Catalans, je rappelle qu’ils ont pour emblème, un âne, arboré fièrement jusque sur leurs bagnoles (que voulez-vous, ils m’ont tellement emmerdée en 1997, avec le très hypocrite programme de ’normalisation linguiste’ de Jordi Pujol, qui visait en fait à éradiquer la langue de Cervantès...). Leurs cours de droit civil espagnol en catalan (cette langue avec laquelle on va si loin...), ils peuvent se les fader où je pense...


  • Pardi !
    George est derrière tous les bons coups !


  • Quand t’es plein de pognon, haineux, une tête de pervers et les idées qui vont avec, tu ne peux que semer la confusion .Il n’est pas là pour réparer pépère, il est là pour détruire, démantibuler, saccager .C’est son hobbit .Il y en a c’est le golf, le foot, lui c’est foutre la merde..Je ne sais pas si un jour il y aura un courageux qui lui sonnera la fin de la récréation ,mais ce serait une bonne chose .

     

  • Waouh ! Avec les 52 022€ de Soros, la scission de l’Espagne est en marche !....

     

  • Quitte à chercher un conspirateur, Soros avec ses pourboires de 27k$, est un suspect bien moins sérieux que Mario Rajoy.
    Oui Mario Rajoy !
    Réfléchissons aux conséquences réelles des actes de cet étonnant bipède :

    D’une part, les moyens employés deviennent délirants : plusieurs paquebots réquisitionnés auprès des croisiéristes sont ancrés au milieu de Barcelone afin d’héberger des milliers de policiers en renfort. L’info est quasi-censurée par les médias français. Mais il suffit de regarder les Anglais comme le daily telegraph, article "Boats of Spanish military police blocked by Catalan ports as unrest grows "

    Cela ne peut que donner aux Catalans l’impression de subir une occupation militaire. Rappelons que c’est la défaite catalane face au coup d’État de Franco qui est la base réelle du rattachement à Madrid. La Constitution actuelle brandie par les petits robots du légalisme n’est que la conséquence inévitable de ce point de départ du régime actuel.
    Car je n’ai pas connaissance que les Catalans auraient jamais eu l’occasion de décider souverainement, dans une consultation organisée par eux-mêmes, de se rattacher au régime franquiste ou à son successeur.
    Bref, les moyens employés ont toutes les chances de réactiver des griefs anciens.

    Or c’est précisément ce que Rajoy était censé éviter de faire.
    En effet, juste avant la crise, les sondages donnaient 41% pour l’indépendance, 49% contre.
    Mais ils indiquaient aussi que 70% voulaient ce referendum.
    - autrement dit 29% des catalans veulent un referendum, tout en étant soit indécis, soit indifférent, soit contre l’autonomie.
    - il suffit que quelques pourcent parmi ces 29% réalisent que leur envie légitime de referendum est soumise à la dictature de fait de Madrid.

    Curieusement, il n’y a plus de sondages. En l’état, l’opinion est vraisemblablement passée en faveur de l’indépendance. Attendons les photos d’une bavure policière sur une jeune catalane à la figure angélique, et le "désastre" sera complet.

    On m’objectera que Rajoy est le dernier à pouvoir être soupçonné de vouloir amputer l’Espagne. Je répondrais que vous devriez découvrir un excellent site qui vous expliquera que Rajoy, comme la plupart des chefs de gouvernement européens, n’est à son poste que pour exécuter les ordres de Bruxelles. Je ne sais plus le nom exact du site, mais vous le retrouverez surement par google avec les mots-clés "égalité" et "réconciliation"

     

  • Ceux qui la ramène sur les ’’montants’’ on s’en fous ce qui est intéressant c’est la révélation de ce think thank catalan indépendantiste et son site web où j’ai trouvé ceci.
    https://www.cidob.org/en/projects/e...
    Il est très bien expliqué comment ils doivent montrer le bien fondé du Projet Européen(Union Européenne) et comment mettre en place son intégration.
    Comme Pierre Hillard les a déjà démasqué tout ces gens là, c’est l’UE qui est derrière les indépendantistes catalans même si officiellement l’UE joue les ’’neutre’’ dans les merdias officiels.

     

    • C’est une des vitrines officielles du projet européen. Y avez-vous vu quelque chose de répréhensible ?

      Il y a dix ou vingt ans, quand ils ne doutaient de rien, on pouvait parfois trouver des pépites dans les documents rendus publics. Mais aujourd’hui....


    • @JP
      Dans la section Funding(financement) c’est 30% commission européenne, 56% par la Catalogne elle même ensuite section projets et activités sponsorisés, vous avez l’OTAN(NATO Public Diplomacy Programmes), la German Marshall Fund(Allemagne tiens donc), la Open Society de Soros et le Parlement européen LOL juste sa et ce think thank indépendantiste CIDOB est littéralement le CFR catalan.


    • @Pierre loup

      Qu’est-ce qui fait qu’une réalité observée peut prouver une hypothèse ?

      Vous observeriez le même organigramme si ces gens travaillaient de concert pour le bien commun ainsi qu’ils le prétendent. Non ?

      Reprenez mon assez longue intervention au-dessus. Quelle serait la probabilité que Rajoy accumule une telle succession d’erreurs, si son objectif était réellement de garder la Catalogne dans l’Espagne ?


  • P’tain, c’est Golum, ce mec !...toujours pas crevé !


Commentaires suivants