Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Ces anciens juppéistes désormais "En Marche" pour Emmanuel Macron

Congruence oligarchique, quand tu nous tiens

Distribution de tracts, réunions militantes, réflexions thématiques, coups de main dans les meetings... Jusqu’au 29 novembre, date de la défaite d’Alain Juppé à la primaire de la droite, ils faisaient campagne pour le « bonze de Bordeaux ». « Ils », ce sont Christophe, Stéphanie ou Xavier, devenus depuis des « helpers », comme on dit rue de l’Abbé Groult, l’adresse du QG parisien d’Emmanuel Macron.

 

 

Comme d’autres juppéistes, ils ont préféré se mettre en « En Marche » plutôt que de suivre François Fillon. Car si les candidats à la primaire de la droite se sont personnellement engagés à soutenir le vainqueur, les plus fervents supporters de chaque candidat sont restés libres de leur choix. Tous n’ont pas franchi le Rubicon. Mais ils sont nombreux à scruter avec attention ce qui se trame du côté de l’ancien ministre de l’Économie. Et les rebondissements de l’affaire du « Penelope Gate » pourraient encore accélérer le mouvement chez ces jeunes militants, déjà rétifs aux orientations très droitières promises par le député de Paris.

 

Déçu par la primaire de la droite

Il n’est pas difficile de comprendre la bascule de certains sympathisants PS d’orientation sociale libérale. Après tout, Emmanuel Macron était un « bébé Hollande ». Il affirme avoir le cœur à gauche et compte dans son état-major plusieurs parlementaires socialistes. Mais pour des militants venant de la droite (ou du centre droit), c’est une succession de désillusions qui ont incité certains à rejoindre En Marche. Pour beaucoup, le sacre de François Fillon à la primaire de la droite a servi de catalyseur.

« Je ne me voyais pas faire campagne pour Fillon. J’ai passé des semaines à critiquer son programme sur les réseaux sociaux », raconte Christophe, la petite quarantaine, professeur d’anglais en région parisienne. S’il a suivi le cursus honorum du parfait militant LR, le voilà désormais aux côtés d’Emmanuel Macron.

 

 

« J’ai adhéré à l’UMP en 2004, j’y suis resté jusqu’en 2015. J’ai fait campagne pour Nicolas Sarkozy en 2007, et j’y croyais vraiment. Après j’ai fait la campagne pour Thierry Mariani, même si c’est vrai que j’aurais préféré un candidat un peu plus centriste », se remémore cet enseignant, aujourd’hui responsable du comité local « Goncourt-Parmentier » pour En Marche.

Originaire du Vaucluse, il a longtemps milité dans la roue de Marie-Josée Roig, ex-maire d’Avignon. Quand « le bonze de Bordeaux » lance sa campagne, il va proposer ses services et sera nommé au comité du 11e arrondissement de Paris. Un choix « naturel », compte tenu de ses « valeurs et son profil » qui rassurent celui qui a été « vraiment déçu du quinquennat de Sarkozy et les “casse toi pov’ con” ».

Entre les deux tours, sentant la défaite poindre pour Alain Juppé, il achète – et lit – Révolution, le livre d’Emmanuel Macron. Il est séduit et adhère à En Marche ! dès le lendemain du second tour de la primaire de la droite. Pourquoi ce choix ? Sur le plan politique, « Alain Juppé a plus de points communs avec Emmanuel Macron qu’avec François Fillon », poursuit-il, citant la « modernité » comme qualité partagée.

 

 

Enfin, il trouve un candidat qui incarne une forme de libéralisme soft, dépourvu des crispations identitaires et des conservatismes sociétaux qui persistent chez Les Républicains. Une fois « En Marche », Christophe apporte ses idées en matière d’éducation, thème sur lequel il travaille et qu’il avait déjà creusé du temps de son passage chez Juppé. Dans ses valises surtout, une solide expérience militante plutôt bienvenue dans ce tout jeune mouvement.

[...]

« Valeurs communes »

À l’inverse des deux profils précédents, Stéphanie, 28 ans, n’a jamais été encartée. Mais elle s’est quand même mobilisée lors de la primaire de la droite. Sympathisante de droite, elle avait misé sur Alain Juppé « qui incarnait la confiance » alors que François Fillon représente selon elle « l’incertitude ». « Et puis je trouve qu’’il lui manque un petit côté humain », s’amuse-t-elle.

Lire l’article complet sur huffingtonpost.fr

À ne pas manquer, sur E&R :

 

Décrypter l’actualité politique française avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ces gens n’ont pas de convictions ni d’idéal ; à se demander pourquoi ils militent.


  • « Macron le “révolutionnaire”, l’“anti-système” propose dans sa fine équipe Jupépé ! »
    http://www.20minutes.fr/politique/2...
    En marche ! En déambulateur !


  • À oui les fameux "centristes" de l’ex UMP, la partie minoritaire de la dite droite qui impose ses désidératas aux militants et sympathisants avec l’aide des médias socialisant, et après ils s’étonnent que les électeurs LR ne les supportent plus et meurent d’envie de s’en débarrasser.

    Ces petits bourgeois sans la moindre conscience politique mis à la part les foutaises à la mode dans leurs milieu social pourrait très bien être rejoindre l’UDI, le PS, ou l’extrême gauche (certains electeurs CSP+ de Mélenchon sont très libéraux et mondialiste mais votent pour lui par antilepenisme), mais ils persistent à parasiter une tendance politique dont les principes sont censés tourner autour du patriotisme et du respect des traditions ( on en retrouve même au FN, c’est dire à quel point ces gens ne comprennent rien à la politique)...

    La preuve de leurs déconnexion avec le reste de la société réside dans leurs accusations de soit disant "dérives droitières" au sein de LR, il faut vraiment ne rien avoir compris du sujet dont on parle pour venir affirmer que l’ex UMP serait un mouvement conservateur ( dont en a vue l’ampleur lors du débat sur le mariage gay, non seulement ils s’y sont opposés mollement mais ils ne parlent même pas de revenir dessus, et que dire de l’avortement...) ou identitaire ( raison pour laquelle ils n’ont jamais arrêté l’immigration quand ils ont été au pouvoir, et pourquoi ils se complaisent dans la repentance).

    En résumé il n’y a rien de bénéfique à retirer de ces milieux là car ils ne feront rien d’autre de leurs vie que suivre les courants médiatique plutôt que de défendre les intérêts du peuple ou de la patrie.

     

  • Pour les vomissements, on peut faire ou ?


  • Il peut paraître assez logique qu’un truc qui ne ressemble à rien attire des gens politiquement inconsistants. Congruence d’en haut ne tient que par congruence d’en bas malheureusement :-)

     

    • Excellent, tu as encore une fois tout dis .

      Pour connaître ce milieu petit bourgeois je peux te dire que tu les as très bien décrit en très peu de mots, ces gens là ne pensent pas car ils se contentent de régurgiter quelques slogans répétés en boucle par leurs professeurs et médias préférés, à cela s’ajoute le conformisme des classes favorisés qui consiste à adopter l’opinion dominante chez les bonnes gens et à dénoncer "l’extrémisme" des classes populaires.

      On leurs a dit qu’ils étaient l’élite, qu’ils faisaient partis du camp du bien, qu’ils sont les personnes les plus éduqué de ce pays et qu’ils étaient donc supérieur à la masse, pour ces raisons là ils leurs seraient impossible d’avoir la même manière de penser qu’un boeuf sous éduqué car cela serait indigne de personnes de leurs qualités. C’est pourquoi les bobos persistent dans la bêtise libéral libertaire malgré le fait que chaque jour qui passe montre l’ineptie de leurs point de vue, car posséder une opinion différente de celle de leurs pairs serait un signe de déviance.

      Si le journaliste leurs dit Juppé ils votent Juppé, si le journaliste leurs dit Macron alors ils vont voter Macron, et ainsi de suite, si tu leurs demandes pourquoi ils font ce choix là ils seront incapable d’argumenter de manière logique ou factuelle et ne feront que répéter le jargon idéologique que l’on leurs a mis dans le crâne depuis des années.


  • On parle davantage des transfuges que des 280 parlementaires qui ont écrit une lettre de soutien à Fillon. "On" ce sont les médias que nous subventionnons bien sûr.


  • Macron, c’est l’alliance de la Gauche sans Marx ni Jaurès, et de la Droite sans Maurras ni De Gaulle.

    Todd décrivait bien dans un de ses livres combien la France avait été marquée depuis 40 ans par l’effondrement de 2 piliers qui la tenait depuis la fin du 19ème siècle : Le Catholicisme et le Communisme. Ces 2 France qui s’opposaient, mais qui faisaient la France, se sont écroulées presque simultanément, sous les coups de boutoir du libéralisme et du Marché.

    Macron vient parachever cette situation. L’incarner sans faux-semblants.

    En 2012, Hollande, sous la pression de Mélenchon, faisait encore semblant d’incarner une gauche socialiste, jauressienne. Sarkozy, sous influence de Patrick Buisson, faisait encore semblant d’incarner la France traditionnelle, attachée à ses racines chrétiennes.

    Cette fois, l’oligarchie n’a même plus envie (ou plus besoin ?) de mettre en scène ce simulacre. Il lui suffit de ringardiser Fillon, bolchéviser Mélenchon, fasciser Le Pen, laisser le gentil Hamon faire un tour de manège, et ça passera tranquille.


  • Quand je vois les réactions sur certains forum en faveur de Macron en face de contre arguments bétons, jme dis qu’il fait un bon gourou et que le peuple Français va se faire mettre une belle quenelle financière une fois arrivé au poste de président bis repetita. Ensuite les eurorégions finiront le reste.

     

  • #1657989

    Franchement génial. Pour qui veut voir, on ne peut pas faire plus clair. Même un observateur attentif au long cours y perdrait ses petits.
    Macron ? L’ectoplasme de "Drauche", pape des arrivistes, des viocs qui s’accrochent comme des sangsues, des looseurs. Un vrai backroom arc-en-ciel. Achille Zavata à côté, c’est Bouddha !


  • Le contraire eut été très étonnant, Juppé et Macron étant deux suppôts du mondialisme anglo saxon, tendance Clinton.

    Ce qui est en outre affligeant, c’est le manque de conscience et de culture politique, de ce professeur que l’on peut définir comme bobo inclassable.


  • ça ne m’étonne pas de cette formation politique , centristes de l’UDI ,
    autant à gauche que certains PS et ultra mondialistes , ils se sont
    assez fait remarquer lors de leurs prise de position contre le FN .

    Ces gens sont des mange m.... prêt à s’adapter à tout de Fillon à
    l’extrême gauche .


  • #1658047

    Macron est le candidat de la synthèse LRPS que le mouvement politique "En marche", qui est une sorte de "front républicain" avant l’heure, doit catapulter dans le le plus haut lieu du pouvoir de la maison France.

    En Marche a été pensé comme une machine à écraser la concurrence des autres candidats qui auront été judicieusement choisis dans le cadre du spectacle de l’illusion démocratique.(filtre oligarchique de recevabilité)

    L’homme du clan Rothschild qui illustre, par ailleurs, parfaitement la fonction du mandataire caméléon, est présenté de manière surréaliste comme l’homme providentiel, indépendant des réseaux et du système, seul capable de remettre la France au travail et de projeter cette dernière dans le 21ième siècle des nations-unis.

    Les outils de l’ingénierie sociale ayant pour objet "la croyance spontanée" sont d’ores et déjà en action et la "crédulité primitive" de l’opinion publique (acceptation passive en opposition a l’adhésion consciente), qui est la cible visée et aussi le réceptacle central des stimuli provoqués industriellement et déployés tambour battant par la formidable machine à décérébrer, produira l’effet escompté à travers, notamment, les sensibilités intéroceptif et extéroceptif.

    Le "jugement de l’opinion publique" a été l’objet et le champ d’études ininterrompues depuis les grands philosophes de l’antiquité jusqu’aux grands spécialistes de la psycho-neurologie de nos jours.

    Il a été chosifié de manière à faciliter l’étude et les travaux pratiques des centres de recherches, parfois secrets, qui ont pu concevoir et développer, à l’abri des regards indiscrets, des programmes redoutables en vue de contrôler les états de conscience et, partant, les croyances de l’opinion publique.

     

    • L’opinion publique n’existe pas, c’est une fabrication marketing des communicants pour tenter de faire accepter aux masses l’opinion des classes dirigeantes, le concept même d’opinion publique a été conçu par les théoriciens de la propagande. Il ne s’agit que d’une notion abstraite qui n’a que pour seule objectif la fabrication du consentement par grégarisme, il s’agit de faire accepter aux moutons ce qu’ils croient être là pensée dominante.

      Dans les faits ce principe d’opinion publique ne possède pas vraiment de réalité car dans la plupart des cas le peuple est hostile à l’encontre de cette opinion publique.


  • De toute façon ça va être simple la campagne va voter Le Pen, les grandes villes vont voter Macron.

    Macron qui vient de promettre dans son meeting d’aujourd’hui une nouvelle Europe, une Europe Sociale, encore. Comme depuis 35 ans depuis Miterrand, Fabius, Delors ... la video est sur youtube et mériterait d’être vue des millions de fois.

    J’aimerais bien que Mozinor fasse une vidéo de meeting Macron avec un mec sourdingue et un autre à côté qui lui explique

    "Qu’est ce qu’il dit ?"
    "Il dit qu’on va se faire enculer !"
    "Ah bah moi j’aime bien ça la sodomie !"

     

    • Non c’est plus compliqué que cela, les inclus voteront Macron, Hamon, ou un autre candidat du système et les exclus voteront pour Marine ou s’abstiendront, la France périphérique définie par Christophe Guilluy représente 60% de la population et est constitué des perdants de la mondialisation qui sont communément appelés petits blancs par les médias, le principal problème de ce groupe social est bien évidemment l’abstention car bien qu’étant majoritaire il ne vote pas massivement et se voit imposé les choix des bobos qui eux votent quasiment à chaque élections.


  • Les gens qui n’ont aucun idéal dans la vie voteront Macron ; les mêmes qui marchent sans faire attention autour d’eux, qui, tête baissée sur le téléphone portable, passent leur temps à écrire en 140 caractères, des SMS. Les gens "Macron", pensant être sans gêne financière, qui n’ont aucune épine dorsale mais branchés BFM, media mainstream, made in USA soit : le vide, le vide, le vide intersidéral.

    Un jour l’un d’eux me dit de prendre le train en marche, je leur réponds "va te faire foutre autant s’abstenir que de voter pour cette merde de Macron-Drahi-Attali", l’homme que les media et les cosmopolites construisent pour survivre.


  • Macron est un hypnotiseur.

     

  • Inconnu la veille , ministre des finances le lendemain , dans un gouvernement PS , ne se présente pas au sein des primaires du PS , crée son propre parti à ses propres initiales . Se dit investi dune "mission" . Rien ne l’arrêtera que sa propre folie .


  • Avec Macron c’est la signature de tous les traités américano sionistes que les US lui présenteront !


  • Ils vont chez Macron parce qu’ils vont à la soupe : combien de centaines de millions d’euros les milliardaires sionistes ont-ils déjà engagé pour que leur petit tocard gagne le Grand Prix du Président de la République ?


  • Les 4 chaînes d’info en continue relaient le discours que Macron fait à Lyon : la claque se manifeste toutes les trente secondes ! Elle a été payée combien pour chauffer tout ce barnum ? Macron dirait qu’il fait jour à midi qu’il serait ovationné par cette foule aussi infantile qu’ enthousiaste .

     

  • #1658217

    Si les gens étaient au courant des magouilles de macron-rothschild, le suivraient-ils ? Les journaleux ont fait le choix de ne pas relayer l’information, un peu comme les faux diamants d’un député qu’il est interdit de citer au nom de la liberté d’expression !


  • Qui a regardé sa conférence à Macron Attali ? Mon Dieu je n’arretais pas de penser que tout était "trop bien" orchestré ;
    soi disant selon bfm wc 8000 spectateurs à l’interieur et 8000 personnes attendant dans le froid dehors.
    On a meme eu droit à une bande de 2 femmes (+50 ans) patientant et super exitées à l’idée de voir Patrick Macron Bruel arriver !
    oui ben question charisme et contenu du discours il est super mou le gugus.

    Ils sont serieux ??!!! un vrai caramel le gars. Serait il possible que les gens qui étaient présents aient été "financés" par Soros ?
    l’ambiance etait tellement fausse, surjoué quoi. Et BFMWC qui essaye desesperemment de le vendre. Votre jean troué et délavé au javel chinois vous vous le gardez , on en veut pas.

    Quelle insulte à l’intelligence et surtout à la mémoire des français. J’ai envie de vomir la.


  • Le peuple aura le président qu’il mérite ... Comme le peuple est con, son président n’aura pas à être intelligent, ni honnête. A ce jeu là, les perdants seront BH et MLP.


  • #1658368

    Qu’est-ce qui rapporte le plus, bosser chez Rothschild, les magouilles après Rothschild, les magouilles politiciennes ou ne pas être dénoncé par les journaleux ?


  • Ce serait un nième leurre financé par Sorros que je n’en serais pas étonnée.
    Cela se dit de plus en plus
    Et wikileaks devrait faire des révélations.
    Si c’est du même acabit que pour Clinton, ça promet.


  • et dans ce publique on voit

    - tout les copains sponsorisés de Soros ..
    - tout les traites
    - tout les vendus au capital
    - on dirait le publique de toutes les emissions de Tv réalités pour esprit lobotomisés


  • Encore une fois, je le répète, que l’on nous parle un peu des financements (qui et combien) derrière Macron le candidat soit-disant "anti-système".


  • "En Marche" ou "A la Soupe" ?


  • "En marche" ça fait très chic chez les bobos mais ce sera pour nous autres ruraux et gens des périphéries marche ou crève ! Marine est notre seul espoir d’échapper à cet enfer et c’est une guerre totale qui s’ouvre ! Puisse Trump et Poutine nous aider et nous soutenir, après tout ils ont ouvert la voie pour le salut de leurs pays respectifs !


Commentaires suivants