Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Charles Gave et Philippe Béchade : "Les élites prennent les Gilets jaunes pour des gueux"

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Censé. Rien à ajouter.

     

  • Je réponds au titre :

    Ben en même temps, ils le sont..... Pour gueuler sur des gens dans la rue qui ne portent pas de gilet jaune, pour empêcher les gens de circuler, pour emmerder toujours et toujours et encore et encore les mêmes, OUI ? bien sur que ce sont de gueux.

    De passer ( pour des cons ) à la télé et à la radio en commençant par " je condamne les violences " et " il faut manifester pacifiquement " bien sur que ce sont des gueux.

    En gros, il faudrait travailler pour rien, crever de faim, mais SURTOUT, tu fermes ta gueule !

    Les autres "la-haut", ils doivent bien se marrer ET ILS ONT RAISON.....

     

    • Vous rigolez j’espère, car en allant sur place et en discutant avec mes concitoyens depuis 2 mois, cela ne représente pas du tout l’expérience faite sur le terrain.
      J’ai rencontré au contraire des personnes dont je ne soupçonnait même pas qu’ils puissent être autant éclairés politiquement et la plupart composent cette classe moyenne paupérisée sans aucun soutien des fameux intellectuels, des politiques et qui ont tous les médias officiels contre eux.
      Alors avant de les qualifier de gueux, sachez qu’ils sont le peuple véritable, cette majorité silencieuse ne votant plus ou ayant voté FN, Mélenchon mais certainement pas Macron.
      Les électeurs de Macron sont plutôt à chercher parmi les foulards rouges, la petite bourgeoisie (cadres, Startupper et autres Golden boys à la française...) véritable problème dans une démocratie représentative car se positionnant comme une majorité alors qu’elle n’est plus qu’une minorité.
      Ajoutez à cela des migrants sous perfusion d’argent public (fausse monnaie) à qui l’on promet l’eldorado capitaliste dans un pays en faillite, qu’est ce qu’il reste à cette majorité qui se sent légitimement menacé par une politique qui nous tues à petit feu ?
      Ce mouvement ne serait pas attaqué idéologiquement et avec autant de violence sur le terrain s’il ne faisait pas peur au système. Les gilets jaunes ont plus que besoin du soutient de tous les intellectuels sérieux comme en trouve sur E&R et cela même si plus le temps passe plus ce mouvement se trouve vampirisé de toute part par toutes les officines sur lesquels peut s’appuyer le pouvoir profond qui nous a pris en otage !


  • S’il n’y avait que les élites. Peut-être que les forums ici et là sont peuplés de trolls (20 minutes, yahoo...), toujours est-il que le gilet jaune passe pour un gueux illettré qui veut tout (du pognon) sans rien faire (sans bosser). Et quand je vois cette proportion d’aveugles et d’endormis... qui revoteraient pour Macron des deux mains s’ils le pouvaient... parfois je me dis que le français moyen est décidément trop con et qu’il n’a que ce qu’il mérite. PS : je suis française de souche et plus que déprimée de voir ce que devient mon pays...

     

    • Personnellement je fais mienne votre introduction sur le trollage des sites de presse. Du coup je développerais à l’inverse de vous puisque cela revient à faire accroître l’inverse de la réalité, à savoir qu’il s’agirait de fainéants, etc., tout en tentant de démoraliser les gens. Ça ne tient évidemment pas la route et c’est évidemment trop gros pour être vrai.


  • Ca c’est vrai :

    Même si la démocratie représentatitve n’avait pas trahi, on l’aurait quand même foutu à la poubelle pour obsolescence.

    C’est un produit avarié qui a dépassé sa DLC.

    Fô penser à cela :

    L’imprimerie a rendu possible et souhaitable la démocratie représentative qui était un mieux par rapport au régime politique de la plume d’oie et du pinceau en Asie : la féodalité.

    Internet rend la démocratie représentative caduque.

    Si l’imprimerie a permis la démocratie représentative, internet rend la démocratie directe inévitable : c’est la technologie qui l’imposera.

    Si on fait une histoire universelle de l’économie , on dira que toute l’histoire de l’économie ne fut que l’histoire de la compression des couts de production.

    Mais si on fait une histoire universelle de la politique, on dira que toute l’histoire de la Politique ne fut que l’histoire de la reconquête de la démocratie directe que nos ancêtres les Cro Magnon connaissaient dans leurs cavernes.

    Or, maintenant qu’on y arrive,enfin, grâce à la technologie, nos gouvernants seraient bien naifs de croire que nous allons renoncer à un résultat recherché depuis 6 000 ans d’efforts et qui vient de nous être servi sur un plateau grâce à nos inventions.

    Même si nous le voulions, ce qui serait absurde, nous ne le pourrions pas : la technologie est un FAIT.ACCOMPLI. qui dicte au politique son mode de gouvernance et non l’inverse. : le fait précède l’organisation qui précède l’idéologie.

    Une fois le fait internet acquis, il imposera ses modes d’organisation dont celui du vote, et les idéologies du système représentatif seront sagement rangées aux archives comme le système représentatif lui même.

    Comme son personnel.

    C’est l’invention qui dicte sa marche au monde.
    Pas l’oligarchie.

     

    • Mais internet n’a pas vocation à rester ni libre, ni en l’etat.
      Ce n’est que la partie (visible) d’un ensemble plus grand.
      Si le reste est deployé, (fin de l’anonymat,censure, application de la loi,controle de tous les contenus). ça n’aura plus rien d’un outil emancipateur.

      Si c’est vrai que la technique impose d’elle-même de nouveaux comportements, je crois que c’est assez naif que de penser que le development technique est neutre,qu’il n’est pas orienté.


    • Lorsque la technologie vous (nous) aura tous fichés comme en Asie (avec ou sans liaison euphonique c’est au choix), que vous n’aurez plus d’oseille papier, que tout l’adminsitratif aura été dématérialisé, vous verrez si cet accès restera libre ou pas et donc vous, pareillement.
      Plus loin ce seront des robots qui viendront vous mettre des coups de flashball dans le timbre si vous n’obtemperez pas. Déjà que deux petites coucougnettes sur deux pattes ont du mal à entendre vos gérémiades avant de tirer, pour sûr que la conserve métallique n’aura, elle, aucun scrupule à vous shooter.

      1984, Mad Max, Star Wars... ça vient, petit à petit, mais ça vient. Fort heureusement d’autres grandes puissances cherchent (aussi) à tirer leurs marrons du feu qui offrent temporisation à nos générations actuelles : pour les suivantes, rien n’est moins sûr.


    • @Louise

      L’invention ne fait pas de politique car les politiciens n’en sont pas les inventeurs.

      L’adduction d’eau n’a pas été inventée pour les besoins du contrôle des masses et le fait que pour déloger les étudiants de la Sorbonne la préfecture y a fait fermer les arrivées d’eau, ne change rien à l’obsolescence des porteurs d’eau dès le II Empire.

      L’effet n’est pas l’utilisation et la conséquence de l’effet est plus certaine que l’effet de l’utilisation qui ne serait, dans le cas que vous citez, qu’un détournement de l’invention.

      Seule l’invention gouverne le monde.

      C’est elle qui prouve que l’Homme est fait à l’image de Dieu
      Et que donc, c’est Dieu Qui gouverne seul le Monde
      Car nous n’inventons rien d’autre que ce qu’Il accepte de nous faire inventer
      Et nous ne pourrions rien faire de ce qu’il nous inspire si nous n’étions pas faits à son image.

      Ainsi,

      Vous pouvez dire que Newton a inventé P=mg grâce à une pomme.
      Mais vous ne pouvez dire que nos gouvernants lui ont inspiré la loi de la gravitation pour le besoin du contrôle des masses.
      Au contraire, vous devriez reconnaitre que si Newton a découvert sa Loi grâce à une pomme c’est à Dieu seul qu’il doit la pomme et le fait qu’elle soit tombée sur sa tête et encore à Lui seul que sa tête fut remplie du cerveau qui fut le sien.

      Aussi Dieu seul est souverain

      Et quand le peuple s’exprime, c’est Dieu Qui s’exprime.
      Et quand nos gouvernants traitent le peuple de "gueux" c’est Dieu qu’ils insultent à travers nous.

      Or, il n’est jamais très prudent d’insulter Dieu
      Ni très sensé de prêter à Ses adversaires plus de pouvoirs qu’au Créateur Lui-même.

      Aussi l’invention est Son invention.
      Elle a toujours été faite pour nous.
      Et donc contre ceux de nos gouvernants qui veulent disputer à Dieu Sa souveraineté.

      Voilà pourquoi toute invention est TOUJOURS l’outil de notre Libération et l’occasion de leur reddition.
      Voilà pourquoi ils cherchent toujours à l’empêcher , la retarder et enfin la contrôler
      Et voilà pourquoi depuis la création de l’outil tous leurs efforts ont toujours été vains
      Et Dieu , l’Homme et Ses inventions, faits à Son image, toujours victorieux sur eux.

      L’Invention, Dieu, et la nation ne forment qu’Un.
      Combattre l’un c’est combattre les trois.
      Donc,
      Personne n’est plus que fort que nous
      Puisque pour être plus fort que la nation ou l’invention, il faut être plus fort que Dieu



    • Mais internet n’a pas vocation à rester libre




      si justement, par principe internet est incontrôlable, ce n’est qu’un tube. toute la répression actuelle ne servira qu’à faire migrer l’information de la dissidence dans le dark net, ce qui est en fait une excellente chose à long terme, cela rajoutera du piment à la chose ; ce qui est interdit étant infiniment plus désirable.


    • @sadetiam

      Si le détournement de l’invention est au service de notre oppression ce n’est ni le fait de l’invention ni celui des inventeurs.

      Si l’invention et l’inventeur sont les créatures de Dieu sans Lequel ils n’existeraient pas, alors, ils ne forment qu’Un avec Lui et personne n’étant plus fort que Lui,

      Les détourneurs peuvent être plus forts que nous mais pas plus forts que Dieu

      Et lorsque les détourneurs engagent le combat de leur oppression contre nous, c’est contre Dieu qu’ils l’engagent, et donc , depuis toujours, leurs victoires se transforment en débâcles et nos apparentes défaites, en triomphes.

      Ainsi les GJ.

      Si donc Dieu permet tout ce que vous avez annoncé ce ne sera que pour leur perte finale et notre triomphe définitif.


    • @ Francois Desvignes,

      La problématique de votre raisonnement rationnel qui expliquerait « TOUT », c’est de lui adjoindre une entité irrationnelle qui gouvernerait ledit « TOUT », duquel vous séparez les « méchants dirigeants » comme s’ils ne faisaient pas parti du plan du Grand Mickey Suprêmissime Chamboultou de l’Univers, de sorte que les jauness gagneraient contre les noirs (disciples du vilain Grand Manitou) parce que l’omnipotent, l’omniprésent et l’omnisicent GMSCDU l’aurait écrit : seulement, où cela, que l’on montre ladite page à Jupiter, afin de lui expliciter qu’il perd son temps pendant que la France perd ses mirettes et ses mimines.

      Selon vous : « Et quand le peuple s’exprime, c’est Dieu Qui s’exprime ». Admettons
      « Et quand nos gouvernants traitent le peuple de "gueux" c’est Dieu qu’ils insultent à travers nous ». Et pourquoi ce ne serait pas Dieu qui vous traiterait de gueux ? En vertu de quoi vous avancez pareille vérité, vous, entité terrestre ? Il se pourrait que Dieu, mécontent pour une cause qui vous échappe, aient ordonné aux gouvernants que vous évoquez et que vous prenez pour des malfaisants, de mettre une bonne branlée à tous les comiques que vous réunissez en un peuple mais qui en font souffrir bien d’autres de par le monde, dans d’autres endroits où l’on ne croit guère à vos sornettes (par exemple). Par ailleurs il fut connu des Rois de droit divin (donc représentants direct du Grand Chamboultou) qui traitaient leur populace de gueux : voyez-vous ?
      Même l’empereur Shōwa, après deux bombinettes dans les dents, a vite remis en question son statut de Dieu vivant (15 000 ans de shintoïsme, ce n’est pas rien), en deux phrases : pour autant, faisait-il juste avant quelques rouleaux de printemps et autres nems avec des gueux, en veux-tu en voilà, par delà ses frontières insulaires. C’est un petit général (Gilet kaki) qui l’a remis aux sashimis et aux sushis...

      Enfin, pour ce qui me concerne, je me fiche que l’invention soit détournée ou pas, tant qu’elle me sert à la biaiser s’il faut : j’offrais juste le point de vue péjoratif de l’invention qui, lorsqu’elle est détournée (selon vous de la main de Dieu) de son objet universel, ce sont ceux qui l’ont détournée qui mènent le jeu. En attendant que votre peuple s’éduque (seul) et ne s’éveille : selon vos orientations christiques, qu’il voit (derechef) la Lumière.
      Car voyez-vous, il convient parfois de séparer le temps mystique, le temps sacré, du temps profane, de la réelle temporalité.


  • Merci pour vos témoignages. Cependant, je pense que votre analyse de la Suisse n’est pas pertinente dans les conditions politiques / sociologiques actuelles. En effet, le 10 juin 2018, les Suisses ont eu la possibilité de se prononcer sur la reprise du contrôle de leur propre monnaie. Sauf erreur de ma part, c’est le seul pays au monde qui propose de sortir d’une situation d’esclavage financier. Cette formidable occasion d’émancipation financière a pourtant été refusée à une forte majorité … parmi un petit nombre de votants.

    En effet, les médias suisses sont du même acabit que les médias français : le contrôle est total, le système manipule et désinforme en permanence. Les universités formatent au lieu d’enseigner. La destruction de la société tourne à plein régime malgré les apparences. Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, les Suisses sont de parfaits ignorants sur leur système bancaire. Par exemple, un nombre, que je subodore particulièrement négligeable, de Suisses n’ont aucune idée du rôle, ni même de l’existence pour beaucoup, de la BRI.

    RIC et autres votations populaires n’auront une réelle valeur démocratique que lorsque le "peuple" aura préalablement repris le contrôle de ses médias ! Les médias sont le seul moyen de masse permettant la dénonciation du "pot aux roses" journalier qui se joue en occident.

     

    • Je vous rejoins entièrement sur le niveau de désinformation en Suisse. C’est pour cette raison que rien de bien révolutionnaire ne sort des urnes. Le RIC n’est donc de loin pas une solution miracle. Mais notons quelques éléments positifs tout de même :
      (1) la volonté populaire est quand même nettement mieux respectée que dans les pays qui nous entourent. N’oublions pas que c’est grâce au référendum que nous ne sommes jamais entrés dans l’UE (qui nous le fait bien payer d’ailleurs) ;
      (2) la démocratie semi-directe s’accompagne d’un système de milice, ce qui fait qu’il y a très peu de politiciens professionnels - ça aide ;
      (3) le fédéralisme permet d’appliquer la démocratie semi-directe également au niveau local ;
      (4) enfin et surtout, les décisions prises dans les parlements le sont avec la conscience qu’elles peuvent à tout moment être remise en cause pas référendum. On entend très souvent les parlementaires dire lors des débats des choses comme "la loi telle que vous la proposez / cette proposition ne passera jamais devant le peuple" ou "si vous votez ça, vous vous assurez le référendum". Ça veut dire que les parlementaires sont sous une pression continue et ne peuvent pas prendre de décisions trop impopulaires. Vous me direz, c’est peu de choses. Oui, certes, c’est loin d’être parfait. Il faut dire aussi honnêtement que le Suisse, dans son caractère, n’a rien ni d’aventureux ni de révolutionnaire. Il veut juste vivre en paix et garder son indépendance. C’est pas le paradis mais en définitive on se retrouve quand même avec un pays qui fonctionne nettement mieux que les pays de l’UE.


    • @ Gargamel
      @ Guili guili

      Merci pour vos remarques fondées et très pertinentes.

      Vous omettez cependant un autre fait très pertinent aussi concernant l’exercice de la souveraineté par les Helvètes : très exceptionnelles sont les initiatives populaires qui passent la rampe des votations la 1ère fois.

      Le nombre de votations n’étant pas limité, le 1er vote populaire ou le 1er échec du souverain n’est souvent que le début d’un long combat démocratique couvrant parfois des décennies, et toujours par les urnes. "De défaite en défaite, jusqu’à la victoire finale" illustre donc aussi bien la persévérance du souverain suisse.

      Quant à la création de la monnaie par les banques privées, le résultat négatif immédiat de l’initiative "Monnaie pleine" est à relativiser :
      "Malgré la campagne massive de confusion et de peur menée par les opposants, ainsi que la désinformation du Conseil fédéral et de la Banque nationale, on estime que 24.3% auront voté pour l’initiative Monnaie pleine. C’est un immense succès, car cela montre que beaucoup de Suisses ont compris que la création monétaire par les banques commerciales privées pose de nombreux problèmes.
      Les milliers de bénévoles qui se sont mobilisés méritent nos remerciements pour leur immense engagement qui a permis ce succès.
      Les initiants admettent le résultat du vote. Pour l’Association Modernisation Monétaire (MoMo) porteuse de l’initiative, la votation n’est qu’un point de départ pour une remise en question fondamentale de notre système monétaire. Les deux sondages de la SSR avant la votation ont clairement montré qu’une majorité ne souhaite pas que les banques commerciales privées produisent elles-mêmes de l’argent. Seule la Banque nationale doit pouvoir le faire. Bien que ce soit précisément l’objectif de l’initiative Monnaie pleine, celle-ci n’a pas obtenu une majorité. En raison de ses ressources limitées et de la complexité du sujet, le comité d’initiative n’a manifestement pas réussi à informer suffisamment la population. A cela, il faut ajouter la campagne de peur des lobbys bancaires, qui a contribué au résultat final en leur faveur."

      Extrait du communiqué de presse, dimanche 10 juin 2018.
      https://www.initiative-monnaie-plei...

      [Quant à la désinformation endémique, M. Gave rappelle bien que les 2 professions les plus méprisées aux Etats-Unis sont bien celle des journalistes et celle des prostituées, la presstituée en somme].


    • je rejoins entièrement l’avis d’Emmanuelle, 20% des votants ont quand même voté pour la monnaie pleine, c’est un très bon début.


    • Aux uns et aux autres et quels que soient les concepts, plus ou moins judicieux ou non : le RIC est de prime importance pour une raison au moins, au-delà même de légiférer sur ceci ou cela et qui sont sujet d’affolements. C’est qu’il intègre le pouvoir révocatoire par le « Peuple » : de quoi foutre le trac au premier gonze (qui deviendrait ou que l’on rendrait malveillant) à la tête de l’État et de ceux à la tête d’autres structures. Et, plus loin encore, pour ce qu’il s’agit du « Peuple » de fixer les règles et d’en contrôler la bonne mise en application : pas tant de légiférer sur tels ou tels sujets, encore une fois.

      En cela la « reprise le contrôle » évoquée est importante et pas seulement sur les médias.


  • Si les gens qui prônent le RIC étaient sincères, ils commenceraient par demander un référendum pour ou contre la transition écologique.En cas de réponse affirmative, le camp de "la France en Marche" aurait carte blanche pour poursuivre ses réformes à marche forcée vers l’économie verte du XXIème siècle inspirée du modèle chinois et tant pis pour les fâcheux qui pensent que la note fiscale est trop salée. Il serait temps de se montrer un tout petit peu intelligent, plutôt que de se perdre en propos de comptoir entre "gens de bonne compagnie" ; qui ne mènent à rien d’autre qu’à accroître la confusion intellectuelle.


  • Et le RÉFÉRENDUM de 2005 ????

    C’est donc ce dernier que le Peuple se doit d’invalider puisqu’il a été détourné. Du peuple, l’oligarchie s’en fout.

    Ni respect, ni loyauté envers le Droit et les procédures.

    « CES DÉGUEUX ONT UNE “SOUVERAINETÉ DÉLÉGUÉE” MAIS LA SOUVERAINETÉ APPARTIENT TOUJOURS AU PEUPLE ET À PERSONNE D’AUTRE »

    Le Discours de Philippe Seguin en 1992 au Sénat contre le Traité Maastricht relativement à la souveraineté du peuple demeure l’incarnation et dernière voix officielle la représentation du peuple en tant que sénateur pour s’opposer à l’inviolabilité de notre souverainté et ce depuis 27 ans ! Rendez-vous compte ?

    https://www.youtube.com/watch?v=_oN...

    Que de temps, d’énergie, de misères, de suicides, pour en arriver-là ...à une U.E de corrompus, véritable DICTATURE. Et "ça" nous parle de fascisme ...

    Repartir d’où nous sommes restés assignés à résidence surveillée.

    Parce que nous avons affaire à des dégueux de la racaille d’en-haut, piteux, miteux ! Des privilégiés de naissance ? Tiens, je pense à certains ... :) de mémoire :) me souviens plus de leur NOM !

    L’invalidation du référendum de 2005 par le peuple permettrait d’en refaire un autre.

    N’était-ce pas le discours tenu par une certaine « camionneuse fan de Goldman »  ? « La présidente du Front national s’est réjouie ce vendredi de l’issue du scrutin du référendum sur le Brexit, confirmant la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Depuis 2013, Marine Le Pen est favorable à l’organisation d’un référendum sur l’appartenance de la France à l’UE. "Il est une nécessité démocratique", a estimé la présidente du FN. "Les Français doivent pouvoir choisir eux-aussi", a-t-elle conclu. »

    « Marine Le Pen, à l’Elysée le 21 novembre 2017, a sollicité le président et le Premier ministre pour évoquer ses problèmes bancaires.
    La présidente du FN avait demandé rendez-vous au Premier ministre pour évoquer ses problèmes bancaires .
     »

    « Le 22 novembre, Marine Le Pen est reçue par Emmanuel Macron. Le 29 novembre, elle est dans le bureau d’Edouard Philippe. Thème abordé lors de ces rencontres, organisées avec tous les dirigeants de parti : la réforme du mode de scrutin des élections européennes. À chaque fois, la présidente du Front national saisit ses interlocuteurs de ses problèmes bancaires.

     » L’Express.fr

    ou l’art de faire tourner le Peuple en bourrique autour des ronds-points.


  • Bon les gars va falloir revoir son vocabulaire, dorenavant on ne pourra plus dire "prestituées" puisque aujourd’hui les péripatéticienne sont largement plus populaire que les journalistes dixit Charles !!!!!


  • Conclusion : l’ambitieux, lequel se transforme en tyran, est une fiotte morte de trouille à l’idée de sa propre mort.
    Sa pulsion de mort il la sublime par le caca social dans lequel on se trouve en nous endettant, çà le rassure, çà confirme son petit pouvoir d’inconscient, d’inconsistant...

    On comprend pourquoi ils veulent tant contrôler, et découvrir la pierre philosophale de la vie éternelle avec leurs copains transhumanistes tout aussi déglingués, tout autant apeurés par leur fin dernière et inévitable.

    Le refus de Dieu çà doit être le refus de la mort quelque part, de sa propre fin, qu’en pensez-vous amis philosophes ?

     

    • c’est très dur de lâcher l’idée de vouloir contrôler, même sa mort !

      Le mouvement GJ est l’expression très probable d’une impuissance à tous les niveaux.

      Je vous laisse méditer là-dessus !


    • Pascal, mais vouloir contrôler c’est précisément de la faiblesse, de l’incroyance...

      Les GJ n’expriment pas l’impuissance au contraire, ils prennent tous les risques, ils bravent leurs peurs, ils se font pétés un oeil et ils y retournent, comment appeler çà ? LE COURAGE.

      Tout le contraire de nos élites, qui elles je le répète, sont mortes de trouille... à commencer par elles-mêmes : elles n’ont pas d’espérance, pas d’espoir au-delà de leur voeu de contrôle total du monde. En fait ils sont déjà morts, et nous avons déjà gagné !

      Même s’ils trouvaient la potion magique pour vivre 1000 ans, ils seraient quand même morts de trouille... donc en plus ils sont stupides - ce qui est logique puisque l’intelligence, à moitié, vient du coeur...

      D’ailleurs flic, le "maintien de l’ordre", çà vient aussi d’un besoin de contrôler... la seule valeur qui les anime c’est la peur. Sinon pourquoi tirer sur des gens qui ne sont pas armés ?
      Ce sont des lâches comme nos élites, des gens qui ne veulent pas s’élever, qui ne veulent pas dépasser leur peur existencielle mais la font payer aux autres en leur pourrissant leur existence à eux !


  • Quand on parle " d’assignation au territoire "....de "servage " , il faut aussi évoquer le problème des études et de la formation .Lorsque vous habitez dans la France profonde, campagne , petite ville , il est d’une part très difficile de se déplacer vers les grandes villes ou se trouvent les universités , les prépas performantes, il faut s’y nourrir, s’y loger , d’où des frais pour la famille etc ….d’autre part nombre de jeunes , de bon niveau et qui pourraient suivre des scolarités de haut niveau ne s’y risquent pas car ils n’en possèdent pas les codes, l’idée même , et qu’ils ne correspondent pas aux métiers de leur environnement . iL serait temps d’arreter de déverser des fortunes vainement sur les banlieues, et de s’intéresser à la France


  • Ces intervenants sont quand même assez intelligents pour savoir que la démocratie directe montre très vite ses limites.

    Sur les questions économiques, notamment.
    Vous voulez mettre en place des systèmes de décisions directes pour finalement mettre en place la démocratie du plus qualifié/intelligent ? est-ce cela ?


  • La France divisée contre elle, depuis la révolution française... est à bout de souffle. Cette lutte à mort des élites collabo contre le petit peuple est pathologique et une véritable aberration.

     

    • Il semble (avec cette révolte) qu’on arrive au dernier acte si je puis dire...La parenthèse de 1789 se rouvre, refermons la avec justesse.

      Nous avons le nombre et des causes infiniment plus nobles à defendre que des calculs et intérêts égoïstes d’une oligarchie bien identifiée..


  • En tant que GJ, j’estime que nous avons deux ennemis, les intello et le temps. Les intello pour ou contre qui ne portent en général que leur vision bien éloignée de la vraie vie. Le temps car c’est ce facteur que compte utiliser le pouvoir pour nous scinder, notamment grâce à des intellos ou autres s’auto proclamant porteur ou observateurs avisés. Nous avons besoin d’un Spartacus moderne du genre Robespierre, un type qui n’a rien à perdre ou à gagner avec un niveau hors norme de combativité, d’analyse et d’intégrité dans notre idéal , va falloir vite le débusquer, autrement on nous écoutera encore et encore à travers des gus assis devant un capteur de leur image, pour ne porter que leur image, des Danton.


  • A 5’ 00 si les femmes en ont majoritairement marre .... c’est du à une crise identitaire féminine qui ne sait plus à quel saint se vouer : au travail ... aux courses .... au ménage..... aux enfants .... à soi-même ....à son repos ... à son hobby ....à ses amis à sa famille ...(Il n’y a même plus le temps d’aimer ) ....Bref la société marche de plus en plus vite avec de plus en plus de charges
    C’est la vie " Moderne " qui est remise en question à bien y voir au fond .
    Tu marches avec les lois ou tu dégages : éliminé point .


Commentaires suivants