Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Charles Maurras dans les commémorations officielles 2018 : la sionosphère s’indigne

Chaque année, on nous refait le même coup. Il y a toujours un Français qui ne plaît pas à la gauchosphère ou à la sionosphère (qui se recoupent à 90%) dans la liste des commémorations nationales. Et on ne serait pas étonné que le nom de Maurras ait été ajouté cette année uniquement pour faire vivre les professionnels de l’indignation.

 

Commençons par Potier, l’homme de paille de la DILCRAH, cet organisme de censure nationale financé par nos soins et destiné à réduire la liberté d’expression du peuple français à celle des élites. Seules ces dernières ont le droit de penser, de parler, d’occuper le débat public. Les autres, s’ils ne pensent pas pareil, doivent la fermer, payer des amendes ou aller en prison.

 

 

Après le petit Potier, inévitablement, la LICRA, car tout ce petit monde de la censure et de la délation se tient. On est cousins de pensée, d’action, de répression.

 

 

Après la LICRA vient l’inévitable Valls, le caneton du lobby, le député de plus rien qui a été sauvé par le gong et les arbitres lors des dernières élections législatives. Depuis, il ne peut plus rien refuser au corps arbitral qui l’utilise au gré de ses besoins répressifs et de ses accusations iniques.

 

 

Après le petit Valls, on trouve toute la litanie des relais des maîtres censeurs, dont Patrick Weil, ce politologue qui défend le droit des immigrés et qui a siégé au très symbolique Haut Conseil à l’Intégration. On a vu le résultat de leur intégration...

 

 

Enfin, et parce qu’on ne va pas tous les mettre, le petit Corbière, de la France insoumise mais très soumise au lobby dominant, un Corbière qui doit se faire pardonner les accusations d’antisionisme ou d’antisémitisme au sein de sa formation politique (Obono, Mélenchon et cie). Alors le petit Coibière, il rame, il sue, il en fait beaucoup, sur chaque sujet où il peut être question de prouver son socialo-sionisme, on le voit sauter sur l’occasion et en faire trop ! Marionnette rigolote des vrais Maîtres, Corbière n’a pas fini de souffrir : à la manière d’un Valls, Ils l’useront pour Leur profit jusqu’à la corde et le jetteront dans la géhenne, vous allez voir, c’est écrit.

 

 

Le Maurras est interdit

Pour les curieux du débat sur les commémorations nationales, voici le résumé de francetvinfo :

« Élaboré par le Haut-Comité des commémorations nationales, sous la houlette du ministère de la Culture, le Recueil des commémorations nationales 2018 propose de commémorer la naissance, en 1868, de Charles Maurras, qui partie de la "centaine d’anniversaires susceptibles d’être célébrés au nom de la Nation".

Condamné après la guerre pour son soutien résolu au régime de Vichy, ce pilier de l’Action française est présenté comme une "figure emblématique et controversée", qui "mêle à travers son itinéraire les lettres et la politique". "Cet écrivain reconnu tant en France qu’à l’étranger fut aussi le théoricien politique du ’nationalisme intégral’ et un polémiste redouté", ajoute le recueil, préfacé par la ministre de la Culture, François Nyssen. »

Ce qui est bien, c’est qu’avec ce genre de réaction en chaîne on peut déterminer toute la colonne vertébrale de la Décision en France. On voit qui lance les oukases, dans quel intérêt, qui les reprend, et qui se grille avec. Parce que relayer un oukase du pouvoir profond c’est se griller avec le peuple de France. Que voulez-vous, il y a un prix à payer à la trahison nationale. Maurras n’aurait pas dit autre chose.

 

Discours de Charles Maurras lors de son entrée à l’Académie Française

 

 

Dernière minute

« Le ministère de la Culture va retirer la référence à l’écrivain d’extrême droite Charles Maurras dans le livre des commémorations nationales 2018, à la suite des protestations d’associations antiracistes, a annoncé le ministre Françoise Nyssen dimanche dans un communiqué. » (Source : Le Progrès)

Trois bonnes injections de mal-pensance nationaliste,
à lire sur Kontre Kulture

 

Maurras, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un conseil de lecture : Les mémoires du Cardinal de Richelieu.

    Certains y découvriront peut-être que l’Ancien Régime craignait à juste titre la colère du peuple qui ne se manifestait pas en vains défilés, mais de manière beaucoup plus définitive, lorsque certains, profitant de manière éhontée de leur charge, en usait abusivement contre celui-ci, de telle sorte que le Roi ou la Régente n’avait d’autre choix que de prendre le parti du peuple contre les profiteurs.

    Le parti du peuple, c’est ce que la république appelle le nationalisme !

     

  • L’antisémite n"est celui qui n’aime pas les juifs, mais celui que les juifs n’aiment pas.. Trop chrétien, trop nationaliste, trop critique ou pas assez soumis .. ils ne l’aiment que comme cible à abattre.


  • Ils vont de nouveau nous coller un Black M quelconque ! On peut voir qui dirige mais aussi comment à va se passer !


  • Je trouve corbière gonflé, lui qui glorifie les génocidaires de 93 ...

     

  • Il était quand même académicien, une récompense étatique depuis sa création.
    Quant à ses ennemis, un infâme ramassis de parasites ridicules, l’état n’a qu’à leur donner toutes les finances du pays pour qu’ils se taisent enfin ; ah on me signale que c’est déjà fait, mais qu’ils ont droit à la parole puisque ce régime ne permet qu’aux plus médiocres de s’exprimer. Pas mieux !

     

    • Les trous du culs, les hypocrites, s’extasient devant Robert Schuman, le type qui a voté les pleins pouvoirs à Pétain (Maurras n’avait pas ce pouvoir), pour ensuite aller s’enfuir du coté des nazis.
      On connait sa carrière ensuite en Europe...
      Maurras n’a voté pour personne, il avait seulement des opinions.
      Et c’est lui qu’on critique ?
      Liberté d’expression ? Démocratie ?
      Ou ça ?
      Ils manquent pas d’air !
      Faut dire ils adorent la puanteur...


  • Céline sert à tout, Maurras ne sert à rien . Dans une lettre à Brasillach de juin 1939 (ça approche...) Céline lui écrit : " Non les antisémites "boomerang" genre Maurras qui partent en flèche, font le tour de l’objet, et reviennent dociles auprès du maître... n’ayant rien effleuré du tout... " . Cela devrait rassurer la Dilcrah, Valls, la Licra, Weil, Corbière, juifs et larbins d’iceux mélangés .

     

    • Vous êtes tout bonnement ridicule. Maurras était loin d’être docile. La seule chose que l’on peut lui reprocher c’est d’avoir participé à l’Union Sacrée de 1914, et encore, tout ceci est dans un climat particulier. Lisez donc ses écrits et comprenez sa pensée, profonde et logique. Maurras a été le premier en France à prédire la vengeance allemande, à dénoncer l’infiltration sioniste de la République Maçonnique et à appeler au coup d’état, le point d’orgue de ces appels fut le 6 février 1934, union des patriotes et nationalistes français de Paris pour mettre fin à la gueuse, comprenez : la république. 16 morts et 657 blessés, voici le bilan de cette prise du pouvoir ratée. Si vous y retrouvez votre définition de la docilité, je pense qu’un excellent court de vocabulaire ne vous ferait pas de mal. Passez une bonne semaine.


  • Les racistes de la Licra sont aussi des cons ignorants : Maurras n’a jamais été frappé "d’indignité nationale", une infraction pénale crée par une ordonnance de 1944, qui c’est une ordonnance rétroactive c’est à dire illégitime, qui entraîne la "dégradation nationale" . C’est ainsi que ces fumiers firent sauter sa médaille militaire à Céline . Maurras a été condamné à perpète, l’indignité nationale, dont a été frappé Céline, est une condamnation beaucoup plus faible, abolie en 1951 par l’Amnistie .


  • Dans les bibliothèque municipales "françaises" il n’y a pas un seul livre de Maurras . L’éteignoir tacite fonctionne admirablement .

     

  • A propos de Maurras Hervé Ryssen écrit ceci : " Le 17 janvier 1944, il critiquait le Comité Français de la Libération Nationale (CFLN) parce que " son premier acte serait de rendre aux juifs l’intégralité des biens dont ils n’ont cessé de nous dépouiller pendant cent cinquante ans " . A méditer .


  • Ah oui, c’est bien ce que je me rappelais, on veut interdire le mot "race"...


  • Aujourd’hui, ils sont nombreux LES TRAITRES, ceux qui devraient etre frappés d’indignité nationale, cependant, ils crachent et bavent leur haine"’anti-France anti-Français",tel un Manuel Valls, qui attend toujours son os,mais ne mordera jamais son maitre, car la gamelle est bonne ! Et puis Corbière, pfff....


  • La réaction d’Alexis Corbière illustre le fanatisme et l’intolérance des républicains.


  • En gros tous les blancs vont êtres interdit il nous restera Bernard Henry Levy, Finkielkraut et Valls pour faire le goy de service.


  • Il y a une contradiction fatale chez les républicains :

    Ils ne peuvent pas retirer un Français des commémoration de 2018 sans reconnaitre que ces commémorations ne sont plus que républicaines et donc antifrançaises.

    Retirer des commémorations les figures de proue de la France du XX siècle au nom de la République revient très exactement à reconnaitre ce que ces Français reprochaient à la république : de n’avoir jamais été française.

    Valls, Corbières ne sont pas français.
    Ils sont de nationalité républicaine.
    Ils sont l’Anti France.

     

  • Quand la France sera libre, Soral entrera a L’académie Française.

     

  • Merci à Valls et consorts de m avoir fait connaitre cet homme politique .


  • Et le Ferry (Jules) du discours de juillet 1885 sur les races supérieures, c’est pour quand ?


  • Il serait temps de réviser la condamnation de Charles Maurras pour "intelligence avec l’ennemi", c’est une véritable honte.

    Maurras n’a jamais cessé de lutter contre l’Allemagne qu’il détestait, et contre l’Angleterre qu’il détestait encore plus.

    Il n’y a pas l’ombre d’un commencement de preuve à l’appuis de cette condamnation.


  • Maurras c’est la France pas la république ; Et la république n’est pas la France. Il n’a jamais prôné d’antisémitisme d’état ; l’antisémitisme renvoi à la race or Maurras s’attaquait au "nationalisme" Juif incompatible avec le nationalisme Français. Est-ce qu’aujourd’hui on se retiendrait de critiquer des agents Chinois qui influeraient en France ? Non.
    Pourquoi donc Maurras aurait il du se retenir de critiquer des Juifs influents se considérant d’une autre nation ?
    Enfin, il n’a jamais eu d’intelligence avec l’ennemi, au contraire, il était un germanophobe caricatural, dont certains livres ont étés interdits par l’occupant.
    La seule chose qui est condamnée chez Maurras par votre système, c’est son antirépublicanisme et sa défense intransigeante de la vraie France. La république a profité de l’épuration pour le faire condamner pour prétendue intelligence avec l’ennemi alors qu’il était le plus grand défenseur de la France...
    Les collabos actuels, ceux ayant vendus ce pays et le détruisant chaque jour un peu plus qualifient Maurras de "collabo" c’est abject.
    Maurras c’est juste la droite, la vraie droite


  • « Et on ne serait pas étonné que le nom de Maurras ait été ajouté cette année uniquement pour faire vivre les professionnels de l’indignation. »

    Je ne sais pas qui tient la plume et écrit les textes de présentation des articles, mais c’est toujours, toujours très bon.


  • " La République ne doit valoriser ni antirépublicains, ni antisémites." dixit Alexis Corbière. C’est un peu comme Zemmour, qui se veut plus français que français, mais ce n’est pas étonnant, il suffit de voir la généalogie d’Alexis sur geneanet pour s’apercevoir que sous couvert d’un patronyme qui sent bon le terroir, fréquent dans le Tarn et plus généralement en Languedoc et qui désigne celui qui est originaire d’un lieu-dit (la) Corbière, toponyme très répandu évoquant des montagnes ou des collines généralement calcaires, avec une végétation de garrigue, les terroirs semblent cependant se différencier du coté de sa grand mère maternelle Yvette Spillmann descendante des Binninger, Wehrlin, Guth, Syda, Klotz, Gsell, Brucker, Schaller, Vital, Lentz, Klein, Kruffer.


Commentaires suivants