Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Charlie Hebdo : les ventes du Traité sur la tolérance de Voltaire montent en flèche

Lors de la "marche républicaine" de dimanche, en hommage aux victimes des attentats de la semaine dernière, plusieurs participants ont été vus brandissant le "Traité sur la tolérance" de Voltaire. Depuis, ses ventes ont explosé.

Depuis une semaine, le "Traité sur la tolérance" de Voltaire, publié en 1763, se vend comme des petits pains. Brandi par plusieurs manifestants durant la marche républicaine de dimanche, l’ouvrage subit les conséquences, pour le coup positives, de l’attentat de Charlie Hebdo. Édité à 120 000 exemplaires en 2003 dans la collection "Folio 2 euros", il sera réimprimé.

"Nous avons constaté une hausse très sensible des ventes de cet ouvrage depuis les attaques, et encore plus depuis la marche de dimanche, au point que nous prévoyons une réimpression de 10 000 exemplaires", a expliqué une porte-parole de Folio (Gallimard). "Il est possible qu’elle soit suivie par d’autres réimpressions", a-t-elle précisé à Metronews.

Le philosophe des Lumières y prend la défense de Jean Calas, un protestant accusé à tort, et exécuté, pour avoir assassiné son fils afin d’éviter que ce dernier ne se convertisse au catholicisme.

Voltaire invite à la tolérance entre les religions et prend pour cible le fanatisme religieux, notamment celui des Jésuites chez qui il a étudié étant jeune. "La tolérance n’a jamais excité de guerre civile ; l’intolérance a couvert la terre de carnage", écrit Voltaire.

Voir aussi, sur E&R :

Sur le vrai visage de Voltaire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je conseillerais plutôt le livre de Marion Sigaut "Voltaire, une imposture au service des puissants".
    Ouvrage qui dévoile ce qu’il en est réellement de Voltaire et de sa prétendue tolérance.


  • C’est bien beau d’évoquer ça, mais que dire du fanatisme de Manuel Valls qui publiquement désigne Dieudonné comme directement complice des attentats ???
    Que dire d’un premier ministre qui se garde bien d’évoquer la responsabilité politique dans la radicalisation des banlieues ?
    Dieudo ironise en disant qu’il se sent perçu comme un terroriste et on l’envoie en correctionnelle pour apologie du terrorisme...
    C’est (à nouveau) affligeant. Pauvre France...


  • j’ai bien compris notamment grâce aux ouvrages de Marion Sigaut, que Voltaire était un menteur acharné au service des puissants de son époque. alors le traité de la tolérance... a mes yeux ne vaut rien !


  • APPEL de LA VOIX du NORD ! De
    grâce Mme Sigaut , faites nous une vidéo ,et alertez les medias sur la malhonnêteté de cet olibrius , membre actif des " lumières " aveuglantes et mensongères , qui sévit encore via les hussards de la république et a intoxiqué des générations , pour asseoir ce pouvoir républicain inique . ( A ce sujet , et de par vos connaissances , c’est un devoir de mémoire auquel vous ne pouvez vous soustraire , cela fait partie de l’avenir de la société : vous êtes une pionnière du rétablissement de la VÉRITÉ ! )

    ( j’ai poussé le bouchon , et acceptez mes excuses , mais je crois totalement à ce que je viens d’écrire )


  • Marion a encore du boulot


  • Encore une propagation "spontanée" orchestrée par les francs macs et cie.
    L’autre version consiste à s’étonner : Oh pas de problème de stock. comme si les exemplaires avaient été prévus.
    Et toute cette magie télépathique qui a fait que des gens sans concertation brandissent le même texte au même moment.
    Les coïncidences des loges.

    A ma gauche, pour l’écurie franc-mac sionard, perruque bouclée, persécuteur de Rousseau et d’autres, adepte d’une dictature du petit nombre, voltaire.

    A ma droite, pour le peuple et la vérité, avec lunette anti-compas, Marion Sigaut, la rectificatrice du XVIIIe siècle.

    Total soutien à Marion.


  • Incroyable de voir à quel point les gens sont des moutons.
    J’ai du mal à avoir un avis tranché sur le "peuple", un jour je suis plein d’espoir en constatant que les gens ont l’air de moins en moins dupes, et le lendemain c’est de le désespoir d’observer des comportements stupides, sans réflexion. Voltaire passe à la télé et les ventes montent en flèche... le buzz de "Je suis Charlie" a pour conséquence des queues devant les kiosques qui mènent presque à la bagarre... Que doit-on penser de tout ça ? Le consumérisme a encore plus atteint le cerveau des "masses" que je ne le pensais.


  • Les français adorent la tolérance car elle leur permet d’éviter d’avoir une pensée critique et du courage.
    Ils préfèrent dormir sur leurs certitudes apprises, plutôt que de les remettre en cause par l’étude et la réflexion.
    J’avais trouvé cette citation chez un auteur que je préfère ne pas citer ici, car je ne l’estime plus (soutenir Martine Aubry, c’est impardonnable pour un "intellectuel". RIP...), et donc je n’ai pas la référence exacte, mais Voltaire aurait dit aussi : " J’ai vu qu’il n’y avait rien à gagner à être modéré, et que c’est une duperie. Il faut faire la guerre et mourir noblement sur un tas de bigots immolés à ses pieds"

    J’ajoute que nous sommes gouvernés, à l’échelle occidentale, par les pires bigots qui soient : les fanatiques de la non religion. Qu’elle soit anticléricale ou néo-capitaliste.
    Je suis en train de lire Les Modérés d’Abel Bonnard et suis ébloui par la pertinence et l’actualité de son analyse (sans parler de la qualité littéraire de cet ouvrage). Il vient de l’écrire ce bouquin ou quoi ? !

    Ceci dit 3.7 M de manipulés dans les rues, cela laisse quelques millions d’électeurs pour voter moins stupidement aux prochaines élections...


  • "La tolérance n’a jamais excité de guerre civile ; l’intolérance a couvert la terre de carnage", écrit Voltaire.

    On peux juger de la pertinence de cette remarque en contemplant les ruines de la Lybie ou de la Syrie qui furent victimes des ambitions et manipulations de puissances dont les élites et dirigeants se revendiquent comme les héritiers de l’œuvre de cet imbécile.

    Comme quoi la connerie est intemporelle...


  • Ne nous emballons pas sur ces manifestations : je pense de plus en plus, à voir la naïveté et l’esprit moutonnier des "millions" qui ont manifesté qu’en réalité, on a eu là une démonstration de forces des 13% encore fidèles au PS.


  • Premier point : il est difficile de trouver quelqu’un d’aussi méprisant pour le peuple que Voltaire. N’oublions pas qu’il avait fait construire à Ferney une église (qui existe encore) où il se rendait et il y faisait même des prêches moralisateurs, mais pour ses paysans, qui ne devaient pas être initié à son irréligion. Voltaire avait été initié dans sa jeunesse à un total et absolu anti-christiianisme par fréquentation de certains cercles de la haute aristocratie (notamment le "Cercle du Temple" qui se réunissait au Temple, de sinistre mémoire et dont l’étude reste à faire) Voltaire a toujours diffusé une pensée parfaitement oligarchique. Et son irréligion repose non sur les idées d’aujourd’hui mais sur un connaissance très étendue des textes religieux, la bible et les évangiles. C’était au fond à la fois un exégète très fort et un polémiste hors pair et vulgarisateur, ce qui n’est pas donné à tout le monde. Voltaire est donc à la fois un homme très savant et politiquement un aristocrate .

    Second point : une lecture attentive des écrits de Voltaire et des occurrences du mot "tolérance" permettent de s’assurer que sa "tolérance" était en fait pleine d’"arrières-pensées (que les initiés détectaient) : le mot a pour racine le verbe latin "tolere" qui signifie "porter". On "tolère" mais on trouve lourd. Ce qu’on "tolère" n’en est donc pas moins jugé négativement comme un mal qui pèse. On tolère donc sous condition que cela ne dure pas, que le mal disparaisse. C’est un contre-sens très répandu aujourd’hui de donner au mot tolérance le sens d’amour réciproque et en faveur des religions ! C’est le contraire ! La religion est pour le bas peuple. Le mot tolérance recèle du mépris. On tolère avec la seule idée que ne pas le faire susciterait une renaissance du mal que l’on tolère. C’est un ruse de guerre ! N’oublions pas son slogan secret : "Ecrasons l’infâme !"

    Troisième point : jamais Voltaire n’a soutenu qu’il ne méritait pas ses séjours à La Bastille ! Il était assez courtisan. Repoussé par Louis XV, il a été accueilli en Prusse à Sans Soucis par le pédéraste Frédéric II qu’il a félicité pour ses victoires contre les français, or ce roi est à l’origine du militarisme allemand et ce jusqu’à 1945, et de par ses trahisons diverses et ses alliances avec les anglais, est à l’origine de tous les ennuis de la France et finalement de l’Europe depuis trois cents ans - . Bravo pour Voltaire ! Il n’était ni démocrate, ni patriote. Mais quel esprit !


  • J’adore ! Marion Sigaut part chez Emmanuel Ratier dédicacer son "Voltaire" et se retrouve le bec dans l’eau parce que tout est parti sans pouvoir satisfaire tous ses lecteurs, et les autres truffes nous ressortent leur mythologie voltairienne pour endiguer la vérité !
    Ils ne savent plus quoi faire ! La déroute des gauchistes de 68 (dérive des incontinents) est bien engagée !


  • Ceux qui sont charlie sont donc tous Voltaire aussi ??



    « Les Juifs ne sont qu’un peuple ignorant et barbare qui allie depuis longtemps la plus répugnante avarice et la plus abominable superstition à une haine inextinguible pour tous les peuples qui les tolèrent et grâce auxquels ils s’enrichissent. »
    VOLTAIRE (1694 – 1778)



    l’ignorance prete a rire, ...quand meme !!


  • Bonjour,

    Je souhaiterais avoir l’avis de Madame Sigaut, la spécialiste de Voltaire sur ce sujet.

    Cordialement


  • "Les Samoïèdes, les Lappons, les habitants du nord de la Sibérie, ceux du Kamshatka, sont encore moins avancés que les peuples de l’Amérique. La plupart des Nègres, tous les Cafres, sont plongés dans la même stupidité, et y croupiront longtemps."

    Voltaire


  • Très bien de rééditer le "Traité de la tolérance" de Voltaire, mais Gallimard ira-t-il jusqu’à rééditer sa pièce "Le Fanatisme ou Mahomet le Prophète" ?... Et quel étourdi oserait la monter par les temps qui courent ?...

     

    • En même temps je me suis laissé entendre dire que dans cette "pièce" voltaire le menteur parlait (de manière détournée) en fait de là où il vivait et qu’à l’époque tout le monde savait très bien de qui il parlait...

      Oseriez-vous faire le travail historique nécessaire pour ensuite mettre les vrais noms sur les personnages présenté dans cette "pièce" pour ensuite la présenter comme voltaire le menteur n’a pas eu le courage de la faire, les puissants de son époque étant morts... ???

      Ou, poussez par vos sentiments, vous vous satisferez stupidement de ce mensonge historique ???

      Même si perso, je suis contre qu’on mente sur le Fils de Marie (’alayhi salam) et l’insulte (ainsi que sa Mère ’alayha salam), si ça en deviendrait le cas, et suis contre le mensonges que constitue ces histoires inventées de toute pièce, le travail historique sur cette "pièce", pour sortir de leur ignorance (et hypocrisies pour certains) ceux qui croient y voir ce qui n’y est pas en réalité, me semble nécessaire, on verra, là, si ils seront toujours d’accord pour mettre ce truc en avant et seront toujours pour ce qu’ils prétendent...

      Les gauchistes (et autres du genre) le seront surement, mais c’est pas d’eux que je parle, peut-être qu’ainsi les concernés retourneront à plus de raison afin de comprendre l’arnaque et qu’il leur est nuisible de jouer le jeux des laïques provocateur qui profitent de différents pour monter les uns contre les autres (toujours par le mensonges, l’insulte gratuite et coups de couteaux dans le dos) pour leur victoire à eux seul, et non à celle d’un des deux autres camps (méprisés comme ils le font) ...

      Peut-être que Madame Sigaut pourrait faire ce travail historique, où l’a déjà fait dans un chapitre de son nouveaux livre ???


  • Claudel : "La tolérance il y a des maisons pour cela" . Par ailleurs dans son "Journal", Claudel traite Voltaire de "répugnant macaque" . Ambiance dans la République des Lettres...


  • « On voit que si Dieu avait exaucé toutes les prières de son peuple, il ne serait resté que des Juifs sur la terre ; car ils détestaient toutes les nations, ils en étaient détestés ; et en demandant sans cesse que Dieu exterminât tous ceux qu’ils haïssaient, ils semblaient demander la ruine de la terre entière ».

    Voltaire, « Essai sur les mœurs et l’esprit des nations. La Philosophie de l’Histoire » (1756), Œuvres, Tome 13, page 185 (Paris, 1819).


  • Nous sommes aujourd’hui dans un régime où le peuple n’a aucun pouvoir mais croit tous les avoir !
    Dans un régime où le peuple croit tout savoir mais ne connait rien !

    Après l’antiracisme, le feminisme, l’anticatholicisme, et bien d’autres, je viens définitivement ajouter la démocratie et la révolution française à mon cimetière des "belles idées"


  • Voltaire LE philosophe des lumières ... Celui qui fit couper des têtes ?!


  • Le journalisme moderne est la présentation de chiffres anodins comme étant exceptionnels.



    Depuis, ses ventes ont explosé. Édité à 120 000 exemplaires en 2003, il sera réimprimé à 10 000 exemplaires.



    120 000 exemplaires entre 2003 et 2015 font 10 000 exemplaires par an de moyenne. Les ventes qui ont explosé entraînent une réimpression de ... 10 000 exemplaires.

    Un journaliste voulant faire passer le message inverse aurait pu écrire :



    Depuis sa réédition en 2003, le Traité sur la tolérance ne s’est écoulé qu’à 10 000 par an de moyenne. Certains ont bien tenté de remettre l’ouvrage au goût du jour en profitant de l’actualité, mais la maison d’édition, réaliste, a jugé qu’après un premier tirage à 100 000 exemplaires il y a dix ans, le second tirage ne devra pas dépasser les 10 000. Un aveu d’échec pour les militants du vivre-ensemble ?



    Mêmes chiffres, intention contraire.


Afficher les commentaires suivants