Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Chloé Tossem, meilleure bachelière de France avec 21,289 de moyenne

Le racisme, lui, n’a même pas son bac

Le 5 juillet dernier, la jeune Réunionnaise découvrait ses incroyables notes au bac. Des résultats qui ont propulsé cette future élève de prépa littéraire major de l’édition 2017 du baccalauréat.

 

Sa pire note ? Un 18 en histoire-géographie. Est-elle déçue, lui demande-t-on avec humour ? « Je suis exigeante, mais il ne faut pas exagérer ! », répond-elle sur le même ton, avant d’ajouter plus sérieusement : « C’est vrai que je ne pensais pas que ma moins bonne note serait en histoire-géographie puisque ma moins bonne moyenne à l’année était l’anglais ». Pour information, elle a finalement décroché un 20 dans la langue de Shakespeare. Et un stratosphérique 21,289 de moyenne générale au bac 2017.

Elle, c’est Chloé Tossem, 17 ans. Élevée par une mère assistante de vie scolaire, sœur aînée d’un petit garçon de trois ans, la jeune fille a toujours habité à la Rivière-Saint-Louis, à La Réunion. À la fin de son collège, elle se voit proposer d’intégrer une section bachibac, permettant d’obtenir à la fois le baccalauréat français et le bachillerato espagnol. Chloé, qui veut à l’époque devenir professeur d’espagnol, n’hésite pas et s’inscrit en internat au lycée Évariste de Parny, à Saint-Paul.

[...]

Neuf 20 sur treize épreuves

En fin de Première, la jeune fille passe ses épreuves anticipées et obtient d’excellentes notes : 19 à l’oral de français, 20 à l’écrit de français et 20 à ses TPE, consacrés à la police scientifique. Des résultats qui préfigurent ceux de son année de terminale, pendant laquelle Chloé maintient sa moyenne autour de 17-18 : le fameux 18 en histoire-géographie, deux 19 en EPS et en option danse, puis des 20 dans toutes les autres matières (espagnol, anglais, philosophie, latin, maths, physique-chimie, SVT).

« Je ne cache pas que je m’attendais à la mention très bien, voire les félicitations du jury, mais c’est incroyable de voir que j’ai été capable d’avoir des résultats comme ça. Je ne m’attendais absolument pas à être la meilleure de la Réunion, et encore moins de France ! C’était vraiment la dernière chose que j’imaginais en allant au lycée voir mes résultats », déclare humblement celle qui a appris qu’elle était la meilleure bachelière de France au cours d’une interview pour Réunion 1ère.

[...]

Objectif ENS Lyon

Ce choix a été une surprise pour certains de ses proches. « Certes, j’ai fait un bac S, mais j’ai finalement une préférence pour les matières littéraires », souligne celle qui s’est découvert une passion pour la philosophie en terminale. Objectif ENS Lyon, pour ensuite devenir professeur d’espagnol ou de philosophie. « Certains me disent que je devrais viser un métier mieux payé », s’emporte Chloé. « Je ne cherche pas un métier en fonction du salaire mais en fonction de ce que j’aime. Le plus important, c’est de prendre du plaisir dans ce qu’on fait ! »

Lire l’article entier sur etudiant.lefigaro.fr

Les raisons objectives de la disparition de l’esprit français,
sur Kontre Kulture

 

Derrière les quelques notes explosives au bac,
la délicate situation française en matière éducative,
sur E&R :

 






Alerter

69 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1777118
    Le 1er août à 23:35 par Atos, Portos, et Aramis
    Chloé Tossem, meilleure bachelière de France avec 21,289 de moyenne

    Un grand bravo à cette gamine. Qu’elle continue de montrer l’exemple et que Dieu l’aide dans ses bonnes œuvres.

     

    Répondre à ce message

  • #1777187

    Je ne doute pas de l’intelligence de cette jeune fille mais avec une moyenne de 21/20 cela rend sa performance complètement ridicule à mes yeux. Quelle merde ce bac qui ne vaut plus rien alors qu’il serait tellement facile de réformer l’ éducation nationale.

     

    Répondre à ce message

  • Lorsque j’ai passé mon bac, il y a 25 ans, seules quelques mentions TB (16 de moyenne au moins) avaient été décrochées sur toute mon académie. Et quelques dizaines de mentions B (14 de moyenne)...alors, quoi, nous étions si bêtes que cela ?...à moins que le niveau...

     

    Répondre à ce message

    • #1777296

      Je confirme votre commentaire. J’ai obtenu, moi aussi mon bac, il y a ... un certain temps... et comme vous, je suis "interpellée" par le nombre hallucinant des mentions TB, B... De mon temps, il était IMPOSSIBLE de se voir attribuer un 20 en français ou en philo : la perfection , surtout dans ces matières, n’existant pas. Tout au plus, les plus brillants obtenaient un 17 ou un 18... et cela relevait de l’exceptionnel. Mais ça devait être l’époque des sous doués qui passent leur bac...

       
  • #1777242

    Pour la note qui dépasse 20 c’est simple les points des options et du TPE au dessus de 10 sont gardés puis multiplié par leur coefs ensuite ils sont directement additioner a la somme pondéré des matière standard et cette somme est divisé par le nombre des coefs des matières standards sans prendre en compte les coefs des options .

    Ex : j’ai 19/20 math coef 3 , j’ai 20 physique coef 2 et j’ai 20 en TPE coef 2
    on fait (19*3+20*2+10*2)/5 = 23.4 /20

     

    Répondre à ce message

    • Ex : j’ai 19/20 math coef 3 , j’ai 20 physique coef 2 et j’ai 20 en TPE coef 2
      on fait (19*3+20*2+10*2)/5 = 23.4 /20

      Je ne comprends pas, d’après votre exemple, ne devrait-on pas avoir :
      (19*3+20*2+20*2)/5=27.4/20 ?
      Non ?...

       
    • #1777301

      Moyenne "somme de plusieurs nombre divisée par le nombre de termes ou par la somme de des coefficients qui leur sont affectés
      . Donc ton truc ou machin tu peux l’appeler comme tu veux, p.a.c, machin, truc, bidule sauf moyenne.

       
    • #1777439

      Dans mon temps....les coefficients par matière existaient déjà mais on appliquait le barycentre plutôt qu’une formule à la con, ainsi :

      20 en math coeff 6
      20 en physique coeff 4
      20 en histoire coeff 2 donnait
      (20*6 +20 *4 +20 *2)/(6 + 4 + 2) = 20 /20 et il était donc impossible d’avoir plus que 20/20 CQFD

       
    • C’est parce qu’il y a jusqu’à trois matières facultatives (respectivement coeff 3, 2 et 1) dans lesquelles les points au-dessus de la moyenne sont ajoutés en bonus (multipliés par le coeff). Si vous avez 20 dans toutes les matières obligatoires, vous obtenez 760 points. Mais il est possible de gratter respectivement jusqu’à 30, 20 et 10 points dans les 3 matières facultatives. Donc en vérité, on est noté sur 820, en sachant que dès qu’on atteint 760 on aura 20 de moyenne générale.

       
  • #1777259

    Je ne suis jamais allé au lycée de ma vie, et pourtant, je m’en sors mieux que ces bacheliers, car le problème du bac est simple,ce n’est que du gavage, les élèves auront oubliés leurs cours d’ici 6 mois.
    Jamais, j’accepterai d’être un mouton.
    Revenons aux métiers professionnels.

     

    Répondre à ce message

    • Assez d’accord avec vous : pour obtenir presque 80% de bacheliers, on a dégradé, soldé, refilé ce diplôme qui ne veut plus rien dire du tout...tandis qu’une certaine bobocratie, tout comme une droite du pognon et des parvenus, regardent avec dédain les métiers dits manuels...combien de pauvres gosses échoués, par exemple, en sociologie, pour faire...quoi, au juste ?...on ment aux bacheliers (et donc à la masse de collégiens et lycéens) sur leur véritable niveau. Si certains sont encore très bons et conservent le goût de l’effort et de la connaissance, le gros du bataillon subit un ’décérébrage’ en règle et se compose de glandeurs revendicatifs en puissance...pas trop travailler, pas trop apprendre, gueuler comme un veau contre toute tentative de les sortir de cette crasse et se contenter de la doxa droit-de-lhommiste vivre-ensembliste...pa-bo-facho, pa-bien-racisme, mes-droits-mon-cul-et-miam-glou...

       
  • #1777264

    Quand la stupidité d’un système amène le pire des cancres a obtenir son bac, il est logique que le bon élève dépasse le 20/20 !

     

    Répondre à ce message

  • une excellente élève bien sûr, mais il faut savoir qu’avec les TPE (travaux personnels encadrés) et les parties orales-compréhension des langues vivantes ce sont les profs du lycée qui évaluent les élèves du même lycée ; et c’est l’esprit de la réforme du bac pour 2021 ! le risque c’est d’assister à une "notation maison" avec des pressions sur les enseignants.

     

    Répondre à ce message

  • Félicitation à cette demoiselle, je suis sûr qu’elle est réellement brillante.
    Cependant, sa réussite est entachée par le niveau catastrophique du bac.
    Je pense que l’on devrait arrêter de mettre sur un piédestal les major du bac et plus féliciter les réussites universitaires dans des domaines importants (sciences, recherche, médecine)
    Je serais toujours plus admiratif devant un doctorant de médecine qui va destiner sa vie à devenir un Pasteur, plutôt que devant une personne qui a réussi cette formalité.

    J’ai 20 ans, et lorsque j’ai passé mon bac il y à deux ans, j’ai eu la deuxième meilleur note de ma classe, et cela avec un 0/20 coefficient 5 (cause absence) et en ne révisant strictement pas 80% des matières.
    13/20, mention assez bien.
    N’importe quel élève qui révise 1 mois les annales ou qui est attentif en cours pendant l’année aura son bac (sans parler des rattrapages, qui permettront aux autres de l’avoir)
    Résultat, j’étais dans l’un des 5 pires lycée d’Essonne, dans une classe jugée calamiteuse par l’ensemble de l’équipe enseignante, et miracle, 92% de réussite, un seul rejeté.

    Là où je veux en venir, c’est qu’en rentrant en DUT Informatique, ma moyenne en maths est tombée de 14 (16 au bac) à 2 au premier semestre et 6 au second.
    Alors félicitations mademoiselle, mais ne vous attendez pas à 21 de moyenne à l’ENS.

     

    Répondre à ce message

    • Ça dépend des lycées quand même. Là ou je suis, la 2ème meilleure note n’était pas à 13, mais vers 17.
      En maths, ma moyenne est passée de 14 en terminale à 8 en maths sup.
      Par contre, pour passer de 14 en Tale a 2 en DUT, c’est assez intriguant.
      Profs qui surnotent dans les DS en terminale ?
      Coup de fatigue arrivé en DUT ?

      Je pense qu’au bac ils magouillent et forcent le pas plus sur la majorité qui passe au ras des pâquerettes avec des options que sur les meilleures moyennes, ça va de soi.

       
  • #1777898

    Le sous titre m’a fait bien rire, surtout lorsque l’on sait qu’un certain Goebbels possédait un doctorat en littérature à une époque où l’instruction était donné à tout le monde...

    Personnellement quand je me souviens du niveau du bac cela me fait encore plus rigoler car ce diplôme est littéralement donné à tout le monde, n’importe quel cancre pas trop bête peu obtenir son bac voir d’obtenir une mention.

     

    Répondre à ce message

    • #1778385

      C’est raisonnable avec un peu de travail d’avoir 16 partout, mais de 16 à 20 il y a un gouffre, surtout en philosophie et en Français.
      Le niveau a surtout baissé en maths, et il y a même des matières où on est plus exigent que dans les années 70 (SVT, SI)

       
  • #1778372

    Ce n’est pas du tout une critique pour cette fille, qui a l’air très brillante, mais le mode de calcul n’a strictement aucun sens. On continue à parler d’une note sur 20 alors qu’on peut visiblement avoir 21.
    Personne de sensé n’éduque ses enfants d’une telle manière, à part dans l’éducation nationale.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents