Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Christine Angot minimise l’esclavage des Noirs : "Rien à voir avec la Shoah et la souffrance des juifs"

Christine Angot persiste dans son obsession : la souffrance des juifs. Une souffrance qui ne peut être comparée et qui doit être sacralisée. Compétition victimaire ? Ce concept est révolu, il n’y a pas de compétition : la Shoah est la seule souffrance reconnue. L’esclavage des Noirs ? Une sorte de Pôle emploi selon la chroniqueuse du service public !

 

Née Christine Pierrette Marie-Clotilde Schwartz, la romancière qui a trouvé en Bernard-Henri Lévy un père de substitution a commis l’impair de dire tout haut ce que nombre de ses comparses de « l’élite » (celle des élus des médias) pensent tout bas. Car rien ne distingue fondamentalement les propos d’Angot des pensées d’un Finkielkraut par exemple : même culte de la Shoah et de la souffrance juive éternelle, même minimisation de l’esclavage (vision qui permet d’ailleurs de mettre de côté le rôle historique des coreligionnaires de Christine Angot dans la traite des Noirs, voire en dernière instance de lui conférer un rôle positif).

Comme l’avait expliqué Laurence Haïm à Emmanuel Macron, la Shoah est un copyright. D’ailleurs personne sur le plateau encore une fois très communautaire d’ONPC (Giesbert, Lambert, Kolinka, etc.) ne semble choqué par les paroles de la chroniqueuse. On voit même FOG acquiescer lourdement, lui qui faisait la promotion de son dernier ouvrage « sur une histoire d’amour dans l’Allemagne nazie ».

 

 

Christine Schwartz a donc bien du mal à comprendre la « polémique » : elle a fait son travail, celui de commissaire politique !

Depuis samedi 1er juin 2019, date de la diffusion de l’émission, le CSA a reçu plus de 900 signalements de téléspectateurs, de nombreux élus et associations des Outre-mer ont manifesté leur offuscation, quelques (rares) personnalités se sont exprimées et même le petit CRAN est monté au créneau :

« Le CRAN constate que Laurent Ruquier n’est pas intervenu pour rectifier le tir, comme le voudraient les exigences de "maîtrise de l’antenne" prévues par le CSA. C’est pourquoi le CRAN a saisi en ce jour le CSA et la direction de France Télévisions. Après une pareille séance, il faudra non seulement des excuses, mais aussi des réparations. L’émission de Laurent Ruquier, qui a déjà été mise en garde par le CSA sur des questions de racisme, pourrait par exemple accueillir une discussion mieux informée sur l’esclavage et les réparations. C’est le moins que l’on puisse attendre du service public. »

 

 

 

 

 

« Ces propos sont susceptibles d’être qualifiés de révisionnistes et de négationnistes des crimes contre l’humanité qu’ont été la traite négrière et l’esclavage colonial. En sus de la relativisation des souffrances endurées pendant plus de quatre siècles par les victimes de la traite négrière et de l’esclavage colonial, ces propos inadmissibles ravivent une concurrence des mémoires que le travail commun des associations était parvenu à apaiser. Ces propos méritent une condamnation judiciaire. » (Olivier Serva, député LREM de Guadeloupe, président de la délégation aux Outre-mer de l’Assemblée nationale) .

 

Mais comme d’habitude, il ne se passera rien. Dans un texte envoyé mardi à l’AFP, via son éditeur, Christine Angot a dit regretter « de ne pas avoir réussi » à se faire comprendre, de n’avoir « pas su trouver les mots », et « d’avoir blessé » par ses propos. Laurent Ruquier s’est fendu quant à lui d’un tweet de défense afin d’éteindre l’incendie de domination communautaire qu’il attise tous les samedi :

 

 

Où sont les associations antiracistes d’habitude si féroces ? Où est l’incroyable tintamarre politico-médiatique qui décrète Alain Finkielkraut symbole de la République en proie à la haine lorsque celui-ci se fait traiter de ce qu’il est – un sioniste – par un Gilet jaune ? Non, la cause noire ne sera pas entendue et Christine Schwartz est intouchable, c’est une protégée de BHL. Et même si elle quitte l’émission en fin de saison [1], la cause qu’elle défend est prioritaire car puissamment installée. Au mieux est-il permis de qualifier la chroniqueuse « d’ignorante » comme le fait le subtil déviationniste Gilles-William Goldnadel.

 

La traite des Noirs est effectivement une barbarie mais une barbarie uniquement commise par les Arabo-musulmans nous dit l’ultra-national-sioniste Goldnadel :

 

Pour terminer, laissons la parole à Dieudonné qui commente avec humour « l’exploit négationniste du siècle » et le « business de la souffrance » qui n’en finit pas de tirer sur la corde en France...

 

 


 

Vous aimez les articles d’E&R ?
Participez au combat journalier de la Rédaction
avec le financement participatif :

Christine Schwartz, sur E&R :

 






Alerter

156 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Vraiment heureux de ne plus avoir la tété, et de ne plus payer de redevance pour ça ! Une honte, cette femme est folle (et dangereuse)

     

    Répondre à ce message

  • Mme Christine Angot ,c’est vrais que 400 ans de captivité du peuple noir c’est rien comparé à 4 ans tous au plus du peuple juif ...D’ailleurs je vous propose de regarder les 4 volet de cet excellent reportage sur l’esclavage qui se nome :Les routes de l’esclavage.Et je vous met même le lien et si vous êtes pas trop fainéante des neurone et bien jeté y un regard…
    https://vimeo.com/271050648

     

    Répondre à ce message

  • J’ignore si les négriers soignaient leurs esclaves, en tout cas je doute qu’il y eût des hôpitaux pour esclaves. Par contre je sais qu’il est bien documenté qu’il existait des hôpitaux à Auschwitz et à Birkenau réservé aux prisonniers. Elie Wiesel lui-même y fut soigné. Je pense que l’Angot ne le sait pas.

     

    Répondre à ce message

    • Les grands propriétaires terriens et les petits propriétaires prenaient soin de leurs investissements. Ils les nourrissaient et les soignaient comme un paysan soigne son cheval de labour.
      Les esclavagistes européens achetaient leurs esclaves aux esclavagistes des tribus africaines.
      Les musulmans procédaient par razzia, c’était plus meurtrier.

      Ce sont des faits.

      L’histoire de l’esclavage ce n’est pas « Django Unchained »

      Il serait temps de sortir de la matrice d’hollywood.

       
    • OK alors selon Larochejaquelin, le bon maître esclave était chrétien même dans ses derniers soubresaults supremacistes à moitié fêlé , le mauvais était musulman sabre à la main assoiffé de sang et de butin dans ses babouches.

      J’aimerais quand même savoir si ce sont les esclaves eux même qui parlent mal de leurs maîtres musulmans ou bien si ce sont comme d’hab les orientalistes Occidentaux qui refont l’histoire des empires vaincus à leur sauce. (j’ai ma petite idée mais je suis apte à la remise en question)

       
    • Et arreter de vouloir a tout pris mettre l’escavge sur le dos des seuls juifs aussi il serait temps d’arrêter.

      Les Chrétiens d’Europe y ont participé tout autant.

       
    • La rochejaquelein, pardon pour l’orthographe.

      Qui ose mettre l’esclavage sur le dos des seuls juifs ici ? Christine, au secours !

       


    • L’histoire de l’esclavage ce n’est pas « Django Unchained »

      Il serait temps de sortir de la matrice d’hollywood.




      La matrice d’Hollywood ?!
      Tarantino fait un film d’inversion des rôles (c’est plus les cowboys qui flinguent des indiens) ou les combats sont tellement exagérés qu’il est clair qu’il ne s’agit pas de réalisme... et encore moins de réalisme historique. C’est une sorte de western-spaghetti à la sauce blaxploitation sur un des thèmes le plus utilisé qui est celui de la vengeance... Alors qu’est ce qui doit déranger : le fait qu’il s’agit d’un esclave se vengeant de racistes ? Les esclaves ou les racistes n’existaient pas ?

      Il y a des exagérations comme le fait que Django surprend car il chevauche un cheval.. et il semblerais qu’il y avait selon la nécessité des esclaves à chevaux... Pour autant n’est ce pas Hollywood qui n’a jamais mis à l’écran des cowboys afro-américains alors qu’ils étaient environ 25% dans la profession...

      « Django unchained » n’a pas l’ambition d’un bio-épique comme « 12 years a slave » qui est historiquement vrai.. et plus perturbant encore.. « the birth of a Nation » concernant une révolte d’escalve..

      La matrice d’Hollywood n’a jamais produit ce genre de films.. Alors pourquoi parler de matrice pour ces quelques rares films TOUS très récents ?
      Tarantino fait ce qu’il veut.. aucune surprise dans ce film de genre qui respecte scrupuleusement les « effets » de genre... les poncifs..

      Quant à 12years de l’artiste contemporains devenu réalisateur s’appelant Steeve MacQueen (comme l’acteur) ses précédents succès au box-office expliquent le financement d’un film graphique ; dont il s’agit de l’adaptation d’une autobiographie... on est donc en plein territoire historique...

      La perception de la violence physique sur les corps est effectivement perturbante.. mais c’est tout à fait sobre par rapport à ce qui se fait dans les films contemporains. Qui plus c’est un artiste contemporains, il film en plan serré les corps.

      Ce qui est sure... c’est que Hollywood n’a jamais réellement traité la question de l’esclavage et encore moins par des réalisateurs afro-américains...

      Dans un contexte de tension raciale ce genre de films (légitimes) peuvent effectivement servir à la manipulation. D’ailleurs de l’autre côté les rednecks devraient être fier d’un passé d’escalvagistes alors qu’en somme leur ancêtres étaient des bêtes de sommes et non pas des propriétaires terriens.

       

    • Les esclavagistes européens achetaient leurs esclaves aux esclavagistes des tribus africaines.
      Les musulmans procédaient par razzia, c’était plus meurtrier.



      Superbe la logique... les musulmans se servaient eux-mêmes... alors que les européens utilisaient les tribus africaines... Et coup les tribus africaines, c’était nécessairement très meurtrier comme les zarabes... mais vu que les mains des européens étaient propres pour eux c’était immanquablement moins meurtrier ?...

      Ce sont des faits.
      Des méfaits... mais apparement vous avez des explications alambiquées concernant ces « faits »... pour soustraire on ne sait qui, à la culpabilité d’on ne sait quoi...

      On se croiraient dans une cour de récréation... C’est pas moi, c’est lui..

      D’un côté ça nie l’existence du racisme.. de l’autre ça veut faire porter exclusivement la culpabilité aux autres... Putain, on n’est pas sortie de la merde...

       
  • #2213658

    il y a des révisionnismes qui sont encouragés à ce que je vois. angot ne rime pas avec gayssot.

     

    Répondre à ce message

  • ’Faut mettre du citron’. xD

    Ah il me tue à chaque fois.

     

    Répondre à ce message

  • Faurisson a mis en évidence le mensonge de l’ile de Gorée. Mais l’ile de Gorée reste le symbole touristique de la traite transatlantique. Comme quoi le révisionnisme.

     

    Répondre à ce message

  • cette femme est vraiment glaçante, faut vraiment être sans cœur et sans âme pour oser sortir cette abomination aux gens !

     

    Répondre à ce message

  • Il ne fait aucun doute que cette femme vit dans une bulle idéologique massive qui lui verrouille tout accès à la réalité ambiante (en particulier, les tensions ethniques et raciales qui parcourent les sociétés occidentales) et à l’histoire. Cette bulle peut se comparer à une espèce d’autisme socio-culturel.

    Autrement, elle serait sur ses gardes lorsqu’il s’agit de certains sujets dont nous savons tous pertinemment que ce sont des bombes qui n’attendent que d’exploser.

    Autre possibilité : elle est véritablement atteinte de stupidité aiguë.

    Cela dit, il faut tout de même noter que des discussions plus ou moins nuancées et dépassionnées de ces sujets, pour ne rien dire de bien d’autres, sont devenues quasiment impossibles. Comme le dit Michel Drac dans son excellente note de lecture sur les "Hommes en grève" (sa dernière en date, donc), on ne peut plus parler avec les gens de nos jours.

     

    Répondre à ce message

  • 130 commentaires, pas un seul qui ne mentionne le génocide de l’Holodomor (des millions de morts parmi les ukrainiens chrétiens).
    https://www.herodote.net/7_ao_t_193...

    Les massacres de masses de Dreden, Wesel...
    https://www.medias-presse.info/les-...

    Ou encore le bombardement atomique de Nagasaki qui a exterminé plus de 70 000 japonais catholiques en moins d’une minute. Un triste record... Probablement le pourquoi du comment du choix de la cible... Cible toute désigné par le président maçon Truman pour son crime rituel satanique.
    https://www.medias-presse.info/il-y...

     

    Répondre à ce message

    • Alors,il faut aussi préciser qu’une grande partie de la pluie de bombes qui est tombée sur les villes européennes a été produite dans les usines de Dupont de Memours aux USA, société FRANÇAISE installée en Amérique au XVIIIe, partenaire d’IG Farben au XXe, qui a aussi produit "Little Boy" et "Fat Man" dans le cadre du "Projet Manhattan", dont les 1750 tonnes d’uranium en provenance du Congo sera fourni par Léopold III roi des ... belges

      https://fr.wikipedia.org/wiki/DuPont

      [->https://fr.wikipedia.org/wiki... ]

      Pareil pour les japonais "catholiques" qui n’auraient pas pu s’axer sur les nazis sans être préalablement armés par la FRANCE... pareil pour les Jeunes Turcs (génocide) et pour l’Armée Bleue (pogroms) formés à Saint-Cyr *

      Bref, c’est du billard à trois bandes, c’est du billard FRANÇAIS.

      *israël, révolution iranienne, saoud, al nosra, etc (liste non exhaustive)

       
    • Les Saouds c’est les accords de Cykes-Picot donc anglais rien à voir avec la France, Israël c’est la déclaration de Balfour donc rien avoir avec la France.
      JP Morgan était français, mais sa société étant basé aux États-Unis cela n’a rien à voir avec la France. La France n’a pas balancé ses deux bombes sur Hiroshima et Nagasaki, cessez d’accabler se pays de crimes qu’elle n’a pas commis.

       
  • Il y a quelque chose de grave qu’il faut souligner, elle évite de justesse de dire "déportés" et se rattrape avec "envoyés". Regardez le lien :
    https://youtu.be/RTPFIroXsqI

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents