Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Christine Angot horriblement insultée au festival Les Émancipéés

La piste nauséabonde privilégiée

Alors là c’est la totale. Si l’on apprécie pas la plume boiteuse de Christine Angot, on doit se lever comme un seul homme contre la résurgence fangeuse du fascisme nazi bouzouk. La France entière – du moins on l’espère – est sous le choc, dans l’émotion. 40 jours après l’attentat verbal contre le faux philosophe Alain Finkielkraut, c’est au tour du faux écrivain Christine Angot d’être la cible de quolibets malintentionnés.

 

 

L’émotion, c’est la philosophe Sabine Prokhoris qui en parle le mieux. Elle a été choisie par le titre subventionné Le Monde pour dire sa haine de la haine, une contradiction qui ne l’effraye pas.

Petite présentation de la dame, avant d’envoyer des extraits du Monde :

 

Maintenant, que s’est-il vraiment passé à Vannes ?

D’abord, qu’est-ce que le festival « Les Émancipéés » avec ce nom étrange ? A-t-on le droit de mettre deux « é » de suite ? Pourquoi n’y a-t-il pas de « e » comme dans toute écriture inclusive qui se respecte ? Qui en veut à Christine ? Est-ce le colonel Moutarde, aperçu sur le front de l’Est en 1943 en pleine exaction, ou le docteur Olievenstein, « rusé et professionnel », dit le mode d’emploi du jeu ?

 

 

L’arme du crime est connue : c’est un feutre noir. Et le lieu aussi : c’est un mur. Mais qui a tenu l’arme du crime ? Un Breton nazi ou un agent du Mossad déguisé en Breton nazi ? Reprenons tout le dossier dès le début...

D’après la brochure, le festival rassemble un peu n’importe qui pour parler de littérature, mais surtout des femmes, donc ça sent le féminisme. Ne vous méprenez pas, ça sent le féminisme n’est pas une critique de l’odeur intime des féministes, mais ce qui se dégage des 18 pages du programme. Il y a Claire Chazal la journaliste, Nina Bouraoui la lesbienne, Joey Starr qui lit des discours républicains, et donc notre amie Christine.

Voici le résumé du crime par Sabine :

« Décidément cela ne se tarit pas. L’ignominie antisémite ne cesse de déverser son flux fangeux. La cible, cette fois, en est Christine Angot, invitée le samedi 23 mars à Vannes au festival Les Emancipéés.

L’inscription suivante a souillé des visages dessinés à l’occasion de cette manifestation culturelle sur les murs de la Maison des arts par des artistes de street art : “Tous ensemble le 23 mars pour lyncher Christine Angot”, et sous ces mots, telle une signature, une croix gammée. Un peu plus loin, tagué sur un autre visage : “Angot” est-il écrit. À ce nom est ajouté le tracé d’une balafre barrant la joue du portrait. Et, pour qui n’aurait pas compris, sous le nom de la romancière, sur le mur réservé aux artistes présents lors du festival, cette inscription au ras du sol : “À balafrer.” Enfin, cette inscription : “Christine Angot alias Pierrette [sic] Schwartz tu prendras l’acide en pleine gueule le 23 mars. Sale pute juive à négro”. Et dessous une croix gammée, encore. »

JPEG - 90.9 ko
Efface pas les preuves !

 

 

C’est signé ! C’est les les nazis, on reconnaît leur style ! L’enquête avance à grands pas. C’est d’ailleurs le titre de la tribune de Sabine : « Contre Christine Angot, un pas supplémentaire dans la haine a été franchi ». S’ensuit un interminable défilé de clichés anti-antisémites, avec citations de Freud et de Céline à la clé, des trucs entendus 25 000 fois. Malgré « l’effroi », Sabine arrive encore à écrire, on se demande comment elle fait car la Shoah de Titine, ça paralyserait n’importe qui :

« Or plus encore aujourd’hui, c’est-à-dire après la Shoah, l’antisémitisme représente cette atteinte irrémissible qui menace de ruiner la “société civilisée” dès lors que les pulsions de haine et de destruction cessent d’être inhibées.
Alors, surmontant la colère, le haut-le-cœur, mais aussi l’effroi, tentons de formuler non pas une explication, mais quelques remarques en forme de mise en garde. »

Après la Shoah... Oui, effectivement, tout ce qu’il se passe depuis 1945 c’est de l’après-Shoah, c’est-à-dire que l’an zéro de la Shoah a remplacé l’an zéro de la naissance du Christ. Nous ne sommes pas en 2019 mais bien en 74 après Shoah, qu’on écrira « 74 ap. S ». C’est le nouveau calendrier et vous êtes priés de vous y conformer.

 

Bonne haine et mauvaise Haine

Dans sa tribune, la philosophe a du mal à garder son calme et pratiquer « l’analyse critique des discours », c’est ainsi qu’elle définit son travail dans sa vidéo promotionnelle (voir plus haut), du discours naziste en l’occurrence. On s’y perd au milieu des « haineuse », « inquiétant », « abjection », « mépris », « barbouiller », « haine », « gravissime », « pire » et autres qualifications démoniaques. À l’entendre, le diable antisémite est parmi nous. Dit vulgairement, Sabine dégueule sa haine sur la Haine. La sienne est propre, l’autre, la Haine avec un grand « h », est sale.

 

JPEG - 99.9 ko
Nous autorisons les lecteurs trop sensibles à fermer les yeux sur l’horreur

 

Mais attention, pour rester du côté de la bonne haine, il faudra prouver que ces tags ne sont pas une énième provocation interne, car on commence à avoir l’habitude des trucages entre fake news et fake jews, du coup on ne lâche plus notre indignation aussi facilement. Il y a eu tellement de précédents tordus qu’on a un léger réflexe de défense sous la forme « attendons les conclusions de l’enquête ». Et souvent, ces tentatives de shoatage finissent en eau de boudin casher.

Ceci étant dit, tout est possible et on ne fait pas de plan sur la comète sioniste, la Angot a énervé tant de Français sains d’esprit avec ses ignobles propos antifrançais chez Ruquier que des réactions de colère peuvent, à la limite, se comprendre. Comment cet écrivain insignifiant aux accents communautaires haineux peut-il occuper une telle case sur le service public ?, c’est ça le vrai problème. Il ne se résout pas à coups de tags pseudo nazis mais bien par cette question posée au gouvernement de... France Télévisions.

Ne rêvons pas, la réponse de ces larbins de l’oligarchie ne viendra jamais, et on sait très bien pourquoi. Ne faisons pas les ânes et envoyons un pâté de brocolis, juste pour rire :

« Ensuite, cette attaque antisémite gravissime s’ajoute à d’autres, qui se sont multipliées ces derniers temps : croix gammées sur les portraits de Simone Veil, diverses « quenelles », sans oublier Alain Finkielkraut traité de “grosse merde sioniste”. Par un effet cumulatif, joint à la banalisation qu’entraîne la répétition – pas de jour sans que ne soit signalé un incident antisémite –, on peut craindre que la mince frontière qui nous sépare du pire ne s’amenuise de jour en jour. »

 

Le « pire », c’est Shoah 2, la suite. On serait Sabine, on se calmerait un peu et on attendrait la battue des 50 000 gendarmes bretons pour dénicher les vilains graffiteurs probablement planqués dans Brocéliande.

Depuis le blitzkrieg contre Finky, on a l’impression que pas mal de ses coreligionnaires sont tentés de tirer la couverture média à eux et obtenir ainsi leur bouclier définitif – Dôme de fer ! – contre toute critique.

 

Qui peut aujourd’hui vanner Finky dans la rue ? À chaque fois ça nous coûte un bras et des lois antifrançaises de plus en plus restrictives. Déjà que nous on n’a plus le droit de travailler... Bientôt on devra porter l’étoile d’Alain !

Alors, fake news ou pas fake news ? Faisons confiance au travail de la justice... sioniste. Ah merde, on n’a pas pu se retenir !

Angot, un écrivain apprécié de tous les Français, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Même quand on n’est pas juif, on peut se dire victime d’antisémitisme , c’est nouveau ca vient de sortir .
    C’est l’antisémitisme par procuration, ca rapport rien a ces victimes la , mais ca fait de la pub pour " la cause des causes"

     

  • Le meilleur dans cet article est la présentation de l’ouvrage "Déraisons" par son auteure la "philosophe et psychanalyste" Sabine Prokhoris.

    A un moment elle parle de : "porridge impensé cathopsy"...

    Ce qui est bien quand on vieillit c’est que chaque jour qui s’écoule peut encore nous apporter son lot de surprise et surtout de c...neries !


  • Cette femme me fait peur vraiment on dirait un personnage de film d’horreur !


  • #2168073
    le 28/03/2019 par The Médiavengers Zionist War
    Christine Angot horriblement insultée au festival Les Émancipéés

    C’est le retour des heures les plus sombres de la littérature surtout...
    Pour l’antidote, j’ai Pif Gadget.

     

    • Je suis de la génération Pif Gadget et de sa création à l’arrivée des années 70, une époque qui avait son charme. Merci de me rappeler ce temps béni de ma jeunesse, Docteur Justice, Rahan, et les années 70 et 80 qui ont été un vrai bonheur. Un bonheur détruit par tous ceux qui ont ensuite accaparé le pouvoir dans notre pays et l’ont transformé en une course au fric et à l’antiracisme.



    • Pour l’antidote, j’ai Pif Gadget.




      c’était pas mieux, c’était autre chose qui ne valait pas mieux !
      pour la petite histoire, avant pif j’ai connu vaillant, la vie ouvrière et l’huma que des militants du pc vendaient à mon père tous les dimanches matin. si je dévorais vaillant, je lisais aussi la vo et l’huma par la même occasion.
      avant rahan et les pois sauteurs, il y a eu, il me semble, totoche, qui pour moi aujourd’hui prête tout autant à caution.
      bref ! c’était le répond d’un camp, au camp d’en face, avec toujours les mêmes conneries. communes.


  • Mme la philosophe Sabine Prokhoris ,est ce que tout cela vaut la peine d’expliquer quelque chose d’anormal voir de grotesque que la GPA,ou la PMA .Tout ceci est absolument lamentable .Un enfant est avant tout un être humain ,mais certainement pas le désir loufoque et contre nature d’un enfant qui dans quelques années se demandera d’où il arrive et quel est son lien d’attache ,ou sa descendance .Je ne voudrai pas être la pour lui expliquer .Je pense qu’il n’est pas nécessaire de s’user la salive face à des inconscients égoïstes et malades .Dans quelques années ,et je ne serais pas la pour le voir ,et tant mieux .Le retour de bâton sera terrible .


  • Comme le dit Lucien cerise "les ennemis de la France sont au pouvoir ( au sens très large ) en France " ; et ils ne cessent chaque jour que Dieu fait de clamer leur vrai amour , amour exclusif et obsédé .


  • J’aime bien ces élites illégitimes qui parlent de transformations sociétales avec un air en mode "ça coule de source" mais que personne ne demande.


  • Cette "Angot", qui est d’habitude si agressive vis à vis de tout un tas de gens, joue l’étonnée, quand elle s’aperçoit que tout un tas de gens ne l’aiment pas et que certains l’expriment …..
    Un bon conseil au préfet local :
    Interdire la venue de cette "écrivaine" à Vannes, afin d’éviter absolument tout risque de "trouble à l’ordre public" !!!


  • Lorsque j’ai écouté attentivement et plusieurs fois l’argumentaire de Sabine Prokhoris, j’en ai conclus que le "porridge impensé (cathopsy)" c’est elle qui l’a produit avec cet ouvrage.
    Par quel sortilège arrive t’elle à de tel conclusion même si en matière de droit il y a matière à réflexion, la filiation reste un élément crucial dans le développement de l’enfant et se pose tôt ou tard dans la vie d’un enfant d’adoption et cela indépendamment du lien qui l’unis à ses parents d’adoption. La question des origines est intrinsèquement lié à notre humanité et a nourrit notre imaginaire depuis la nuit des temps. Le nier c’est nier notre existence même.
    Ne pas considérer que la situation se complique au niveau psychique dans les cas énoncés c’est réduire les questions de filiations à un contrat financier.
    Chez les anglo-saxons tout ou presque se résout par une jurisprudence de boutiquier éludant comme cela des questions éthiques posant des frontières à ce qui peut se marchander.
    Alors oui de prime abord le droit français est parfois bancal et se doit de s’emparer de ces questions, si il reste des spécialistes courageux et non des idéologues.
    Parce qu’à ce rythme la procréation séparé du vivant n’aura plus d’opposition possible puisque non résolu d’un point de vue éthique.


  • Mme Angot n’est pas reconnue comme quelqu’un de paisible, mais comme une excitée du cerveau cherchant la polémique en permanence .Cette femme est d’une instabilité mentale que tout le monde connaît , à moins d’être sourd et aveugle .Il faut vraiment avoir du temps à perdre pour aller à la rencontre d’un tel individu qui n’inspire que la haine et le mépris .La question que tout le monde se pose pour l’avoir écoutée, s’il est possible d’écouter jusqu au bout "est- elle folle ?" Pour peu que l’on puisse analyser, elle est sacrément dérangée, des yeux agars, sur la défensive, prête à bondir .
    Tout le contraire de la sérénité .


  • Angot à bannir de toutes émissions et réunion , c’est femme qui fait une phrase en 3 heures pour dire des anneries et toujours faire culpabiliser les gens invités et leur faire dire les immigrés c’est bien.... Il y a des logements pour tous le monde et du travail aussi et la shoah alors là catastrophe. C’est comme Nauleau que je peux pas voir avec sa tronche à claques.


  • Quand on a lu Onfray mais surtout Benesteau, il n’y a pas de différence entre un psychanalyste et un marabout.
    Je comprends pas comment cette escroquerie euhh, "métier", existe encore.
    J’aimerai bien savoir combien de traitements "psy" ont amené Angot à être ce qu’elle est.

     

  • Pour cela, je suis fier d’être Breton !!!

     

  • Y a t-il un rassemblement de prévu ?
    Ou est ce que tous le monde s’en fou, comme pour Finky ?


  • Merci d’éviter de nous servir des femmes cinglées qui se prennent pour le centre du monde. Pourquoi la liberté d’expression est donnée aux plus idiots et médiocres, sans âme et esprit ?


  • Sabine Prokhoris ou le sosie féminin de BHL...
    Même coupe, même gueule, même chemise.


  • Le théâtre des Arts à Vannes, c’est un des quartiers chauds de Vannes.... pas mal de têtes brûlées là bas.


  • A Vannes ??? Nan sérieux c’est une vanne ou quoi ????

    Moi je vote pour une hyper grosso Manipulazione...


  • #2168999

    Moi je me demande comment une femme aussi médiocre est à la place qu’elle est, elle a une locution et un langage d’un adolescent de 16 ans et encore que j’en ai entendu qui la surpassent.


Commentaires suivants