Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Comment 75 % des juifs ont survécu à l’Occupation

Entretien avec Jacques Semelin, directeur de recherche au CNRS, spécialiste de la résistance civile et des crimes de masse, et auteur du livre Persécutions et entraides dans la France occupée. Comment 75 % des Juifs ont échappé à la mort (Seuil, 2013).

 

Se demander comment trois quarts des Juifs en France ont échappé à la mort pendant l’Occupation peut être provocateur !

Ce chiffre de 75 % de survivants est connu des spécialistes, Serge Klarsfeld l’a souvent évoqué, mais il est peu connu des Français. Je suis spécialiste de la Shoah, je n’en oublie jamais les victimes. Dans le livre, on suit de nombreux témoins, individus et familles dont des membres ont été exterminés. Je ne raconte pas une histoire rose du sauvetage des juifs de France mais je tente de comprendre comment nombre d’entre eux ont pu s’en sortir.

Comment expliquez-vous la différence des destinées entre juifs français et étrangers ?

Cela a été pour moi une découverte : 90 % des Français israélites, comme on disait alors, ont survécu contre 55 à 60 % des juifs étrangers. C’est la Révolution française qui en avait fait des citoyens à part entière. En un siècle, ces Français juifs se sont intégrés de plus en plus à la nation. Très patriotes, leurs pères et grands-pères ont combattu et donné leur sang pour la France. Aussi ont-ils été meurtris par l’antisémitisme de Vichy. Ils ont cependant de la famille en province, des collègues pouvant les aider, encore quelques ressources financières : ils peuvent donc mieux faire face aux persécutions que les juifs étrangers.

Les stratégies de survie sont très diverses. Vous évoquez même des juifs en fuite à la débâcle et qui reviennent vivre à Paris occupée !

Exact. Comme la famille Becker qui a fui vers Nantes et se dit, tant qu’à vivre en zone occupée, autant retourner chez nous à Paris ! Je cite aussi le cas de l’écrivaine célèbre Irène Némirovky, qui quitte Paris pour se réfugier à Issy-l’Évêque, en zone occupée… à quelques kilomètres de la zone libre ! Elle y sera arrêtée en juillet 42 puis déportée sans retour. Des gens lucides pouvaient ne pas prendre les bonnes décisions. Comment le comprendre ? En tout cas, je ne veux pas juger.

Dans cette période, Un Français sur trois a quitté son domicile pendant la guerre ! Les juifs aussi : ils se dispersent de plus en plus en milieu rural. La volonté de les contrôler a été en partie contrecarrée par leurs mobilités.

Fin 1942, de nombreux juifs ont migré à l’est du Rhône sous autorité italienne. Pourquoi ?

Ceci survient après l’invasion allemande de la zone libre, en novembre 1942. Les Italiens ont alors occupé le sud-est de la France. Le bruit court vite qu’ils sont cléments envers les juifs. D’où ce mouvement vers la zone « italienne ». Mais quelques mois plus tard, après la chute de Mussolini, les Allemands prennent le contrôle de cette région : elle devient un piège pour les juifs.

Pourquoi cette mansuétude italienne ?

Rome considérait que le traitement des juifs relevait de sa souveraineté nationale. Le fait de les livrer ou pas aux Allemands entrait dans le jeu d’une négociation avec Berlin.

Au final, trouvez-vous un fil conducteur au fait que la persécution des juifs ait moins bien fonctionné en France que dans d’autres pays occupés ?

Il y a une multiplicité de facteurs et non pas un « fil » unique. Ne négligeons pas pour autant l’antisémitisme, voire la délation de certains. Au début de l’Occupation, la population reste en général indifférente au sort des juifs. Mais quand le régime commence à s’en prendre aux femmes et aux enfants, l’opinion désapprouve. Les réactions d’entraide – qui ne sont pas de la Résistance – se traduisent par des petits gestes de sauvetage des enfants, de protection des adultes.

On a aujourd’hui une vision très noire du régime de Vichy qui s’étend à la population dans son ensemble. Les Français n’étaient pourtant ni des héros ni des salauds. Il y a eu une multitude d’attitudes. Au silence de 1940-42 envers les juifs a succédé un autre silence, celui de la non-dénonciation. Combien de fois des témoins m’ont déclaré : « Ils savaient qu’on était juifs mais ils n’ont rien dit » !

Qu’attendez-vous de votre rencontre à Cluny avec Robert Paxton ?

Je suis très honoré qu’il ait accepté cet échange autour de mon livre : dans la mesure où ses travaux sur la France de Vichy ont bouleversé notre connaissance de la période. De mon côté je pense aussi apporter des éléments nouveaux et nous devrions ainsi avoir une conversation passionnante. Il faut remercier le libraire de Cluny qui a eu l’idée de nous réunir.

 

Les derniers ouvrages parus de Jacques Semelin : (dir) Resisting Genocide, New York, Colombia University Press, 2011. Face au totalitarisme, la résistance civile, Bruxelles, André Versaille, 2011. Persécutions et entraides dans la France occupée. Comment 75 % des Juifs ont échappé à la mort, Paris, Le Seuil/Les Arènes, 2013. Ce livre vient de recevoir le prix de l’Académie Française.

Sur la Seconde Guerre mondiale, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Mais alors... Mais alors... Si 75% ont survécu et que 15 millions sont morts, alors ils étaient 60 millions ? Je croyais que c’était plutôt entre 300 et 400 milliards, d’après mes calculs à la plume d’oie dans mon petit carnet. Ah mais non, c’est juste en France en fait. J’ai rien dit...

     

    • @Antoine ça fait juste l’équivalent de la population Française d’aujourd’hui à cacher dans des caves,rien d’impossible,il devait y avoir de grosses caves en France dans les années 40,c’est tout...Féthi


  • #450099

    Qu’en est-il des désormais, voire finalement, 15 millions de morts au lieu de 6 ?


  • Seulement 75% ? Vous êtes sur de cette info ? Pourtant il n’y a jamais eu autant de juifs depuis que tourne notre bonne vieille planète. Dans les médias comme France sphincter, on approche les 100% mais tous ont bizarrement des grand-parents exterminés dans les camps.

     

    • #451699

      Sans doute parce que la guerre d’Algérie a fait venir des juifs séfarades en France métropolitaine, qui ont un taux de natalité supérieur à leurs coreligionnaires ashkénazes. Sans parler de la chute du Mur et du Rideau de Fer, qui a fait venir des juifs de l’Est... Et je ne parle pas des juifs du Moyen-orient (Liban....) dont un certain nombre sont venus en France dans les années 1980-90 à cause des attaques israéliennes... Bref, tout cela additionné donne une explication au nombre important de juifs en France à l’heure actuelle...


  • C’est Pierre Laval qui a défendu les Juifs de nationalité française face aux Allemands, au détriment des Juifs étrangers : il fallait faire la part du feu et les Juifs étrangers étaient des réfugiés qui venaient d’arriver en France . Pétain ne voyait pas d’inconvénient à ce que les Juifs Allemands soient renvoyés chez eux, il y avait la disette en France et il ne pouvait imaginer le sort qui les attendait . Meme une salope comme Marguerite Duras disait à propos des dirigeants Français sous l’occupation : " C’étaient des gens qui n’auraient pas fait de mal à une mouche " . Les Allemands n’arrètaient pas les juifs mariés à des chrétiennes . En ce qui concerne la "mansuétude" des Italiens à l’égard des Juifs, il faut rappeler qu’en 1939 il n’y avait que 40 000 Juifs en Italie, contre 300 000 en France, dont la moitié venaient d’arriver, ceci explique peut-etre cela . De tous les pays occupés, on sait que c’est en France que la proportion de Juifs déportés a été la plus faible . Il y avait 300 000 Juifs en 1939, 225 000 en 1945 et plus de 600 000 aujourd’hui : la France peut etre "fière" d’etre le pays le plus enjuivé d’Europe . Ce qui explique un certain "climat" . Les gens à peu près informés savent que ce sont les Juifs qui ont provoqué la guerre, COMME D’HABITUDE, ne serait-ce qu’en massacrant 60 000 Allemands dans le Corridor de Dantzig en aout 1939, ce qui a provoqué, hélas mais pouvait-elle faire autrement ? l’intervention de l’armée allemande . Ce fait capital n’est mentionné dans aucun manuel scolaire, et pour cause... Quand on voit comment les Juifs se comportent en France aujourd’hui, le comportement d’un DSK par exemple, soutenu par toute sa communauté , les braves Français qui ont sauvé des Juifs pendant l’Occupation n’apparaissent-ils pas comme des naifs ? Quant à Paxton, Paul Morand le traite " d’imbécile " dans ses "Mémoires inutiles", un étranger absolument pas au fait de la vie politique Française et qui ne sait meme pas que Pétain et Laval avaient le culte des Américains car ils avaient sauve la France en 1918 .


  • On sait que 75 000 Juifs déportés venus de France sont morts pour la plupart en Pologne, pendant la guerre, mais on sait moins qu’ a la Libération 105 000 antisémites qualifiés de " Collabos " avaient déjà été assassinés en novembre 1944 , souvent dans des conditions atroces, selon la déclaration du ministre de l’intérieur de l’époque, Adrien Tixier . Ce dernier mourra jeune du reste, à 53 ans, en février 1946, je me demande de quoi .


  • En simplifiant à peine, ce monsieur nous explique que la plupart des Français juifs ont donc été sauvés grâce au patriotisme et au nationalisme Français face à l’impérialisme Allemand. Grandiose !


  • #450149

    Ce chiffre de 75 % de survivants est connu des spécialistes, Serge Klarsfeld l’a souvent évoqué, mais il est peu connu des Français [...]

    Cela a été pour moi une découverte : 90 % des Français israélites, comme on disait alors, ont survécu contre 55 à 60 % des juifs étrangers. C’est la Révolution française qui en avait fait des citoyens à part entière

    (le fameux décret Crémieux cher M. Semelin ? Vous l’évoquez sans le citer...)



    C’est pour cela qu’il ne faut pas trop en parler... (ni d’ailleurs de l’existence des plans des camps).

    On peut alors faire un gros Vel d’Hiv + dînner du Crif bashing tous les ans histoire que les Français s’auto-détestent !...

    Merci Chirac ! Quelle Chutzpah !

    On grossit bien le truc comme le ferait une femme quand elle parle de ses problèmes...

    Il est plus que temps de passer du mythe à la réalité.

    Jacques Semelin avec le label CNRS donne du grain à moudre à E&R.
    On attend sa prochaine condamnation pour antisémitisme.


  • #450154
    le 29/06/2013 par Georges Tremblay
    Comment 75 % des juifs ont survécu à l’Occupation

    Ce "spécialiste des crimes de masse" ne pouvant expliquer l’extermination de 6 millions de juifs dans des chambres à gaz, nous explique donc comment les "autres" ont survécu.


  • #450156

    J’ai hâte de me procurer cet ouvrage !

    Il est vrai qu’en France les persécutions ont été moindres qu’en Allemagne, Pologne ou dans les pays baltes, où il me semble que 90% environ des citoyens juifs de ces pays ont été assassinés

    ceci dit, cela ne veut pas dire que tuer 25% d’une ethnie de la population d’une Nation est moins grave que de faire pareil avec un autre Nation en en tuant 90%

    Je trouve ridicule le débat sur les chiffres de la shoah, dès lors qu’il ya eu la volonté de commettre un génocide et un commencement d’exécution, l’infraction est consommée (en l’espèce un crime contre l’humanité)

    Dès lors, qu’importe si c’est 5 millions, ou 6 selon les chiffres officiels, ou 20 millions

    Il est regrettable que la liberticide Loi Gayssot empêche de débattre librement sur ce sujet, le régime en place aura du mal a me convaincre que cette Loi a pour but d’apaiser...
    (on ne fait pas baisser la pression d’une casserole en en scellant le couvercle)

     

  • #450164
    le 29/06/2013 par Georges Tremblay
    Comment 75 % des juifs ont survécu à l’Occupation

    Un "spécialiste des crimes", qu’ils soient de masse ou pas, est un expert en criminalistique et a étudié cette science.

    Ni Jacques Sémelin, ni Serge Klarsfeld, ne sont des experts en criminalistique.

    Sémelin a une formation en histoire, science politique et psychologie sociale.

    Klarsfeld a une formation en histoire.

    L’Histoire n’est pas une science. C’est du domaine de l’interprétation.

    Des historiens qui se prétendent spécialistes en criminalistiques, on appelle ça des "imposteurs".

     

    • L’histoire est une science... Apparemment vous parlez de ce que vous ne connaissez pas puisqu’au contraire ce n’est pas de l’interprétation mais la recherche des faits. C’est d’ailleurs une des rare science multi-disciplinaires. Mais vous allez peut-être nous affirmer que l’archéologie ou l’égyptologie ne sont pas des sciences...


  • #450167

    Avec ce genre d’articles, on valide les thèses "officielles". Je conseille les vidéos de Reynouard sur Vichy et la longue de feu Degrelle sur Pétain, lequel était vraiment un homme bon, contrairement à un certain général opportuniste.


  • #450184

    Un des meilleurs exemples de Français juif patriote est Marc Bloch, résistant et auteur de l’ouvrage de référence sur la débâcle : l’étrange défaite.
    De nombreux juifs se sont réfugiés dés avant l’occupation à la campagne, suite aux informations qu’ils recevaient de leurs compatriotes en Allemagne, et dans la probabilité d’une défaite Française. Défaite Française organisée par les élites financières (hypolite Worms..) économiques et médiatiques (déjà).
    L’ouvrage de Paxton sur l’occupation et le régime de Vichy est largement cité par Annie Lacroix-Riz.


  • Jacques Semelin, " spécialiste de la résistance civile " : la résistance civile, c’est nous , il devrait venir nous voir ...


  • " Ces Français Juifs " (... ) " très patriotes, leurs pères et leurs grands-pères ont combattu et donné leur sang pour la France " . Ah bon ? Il y a eu 1300 Juifs Français de tués en 1914-18, c’est à dire que sur 1000 tués, un seul était Juif ! Céline écrivait que ce 1 millième, c’était ce à quoi devait etre réduite la propriété juive en France ...Sur les monuments aux morts il n’y a pas beaucoup de patronymes juifs, LF Céline (encore !) faisait remarquer que c’était la seule chose que les Juifs n’avaient pas essayé de truster en France ! Patriotisme juif ! C’est vrai que les Juifs Français furent bien les seuls à applaudir - à tout rompre - la déclaration de guerre de la "France" à l’Allemagne en 39, quelle joie de voir ces 6 millions de cons de goyes partir à la guerre risquer de faire tuer pour renverser l’antisémite Adolf !

     

  • Feu mon grand père cheminot avais fait passer des gens comme il disais, dans sa cuve à eau en zone libre.

    Quand ont vois les remerciements fait à la France par une certaine communautés qui se permettent de cracher, et d’injurier la France, sont peuple cela me met hors de moi, pourtant j’aime à pensé, dans la même situation avoir fait comme mon grand-père (que je n’ai pas connu).

    Il n’est pas allez quémander des médailles ou honneurs (comme d’autres), pleurnicher ou autres il est mort dans l’anonymat en ayant sauvé des " gens " et en étais très fière.

    Dans cette putain de guerre de merde seul l’honneur à été sauf, grâce à De Gaulle à Londres et grâce à l’église ainsi qu’au PEUPLE DE FRANCE.

    Car si vous observé le parcours de certain politiques d’alors, vous vous rendrez compte que BEAUCOUP TROP sont devenu résistant APRES Stalingrad (comme mitterrand par exemple et bien d’autres)

    C’est une tare culturel bien française d’avoir des speudo élites qui change de veste devant le plus fort !

    Heureusement que les boches sont devenu pacifiste !

     

    • #450566

      bonjour

      Sans le parti "des 75000 fusilliés" ( Mauriac prix Nobel de littérature et chantre du gaullisme)c est à dire le PCF ancienne version, De Gaulle n’était rien ! Ce sont les FTP infiniments plus nombreux que les autres groupes de la Résistance qui ont assumé la plus lourde charge des combats et compté le plus grd nbre de tués , torturés et déportés . Ce sont les communistes qui ont imposé au représentant de la bourgeoisie nationale la sécurité sociale ( mesure communiste = de chacun selon ses possibilités à chacun selon ses besoins) et les nouveaux droits des salariés que le capital financier écrase en ce moment jusqu’à la liquidation de la SS. L’honneur de De Gaulle ? parlons en ! Il a laissé massacrer des dizaines de milliers de harkis par calcul politique et reproché à Fouchet de ne pas avoir fait tirer sur les Français lors des luttes de mai 68 ! Cet individu monté en épingle par les classes dominantes qui avaient bien besoin de redorer leur blason après la trahison de 39/40 serait aujourd’hui jugé pour crime contre l’humanité pour son rôle dans l’holocauste des Harkis !


    • J’ai des doutes sur la véracité de ces propos vu les 15 erreurs d’orthographe présentes dans ce texte de quelques lignes. Personnellement mon grand-père n’aurait pas accepté que j’écrive par exemple :
      "il disais", "vous observé", "ont vois".
      Le mien m’aurait collé une grande bonne gifle sur la figure, et elle aurait été méritée.


  • Pour remercier Pierre Laval d’avoir protégé les Juifs Français, sauvés à 90%, on l’a fait fusiller à la Libération . Léon Blum lui-meme a écrit une lettre à De Gaulle lui demandant que Laval aie droit un procès digne de ce nom, et pas à la parodie qui déshonorait notre "Justice" .


  • Que peut-on dire à Paxton ? Ce triste sire est un propagandiste de l’anti-France.
    Sa mauvaise foi est inébranlable.


  • #450293

    Ayant commencé la lecture de ce livre de 901 pages, je vous en livre quelques passages édifiants :
    - "En 1931, la France accueille 2,9 millions étrangers, soit 7% de sa population : c’est alors le premier pays d’immigration au monde." (page 37)
    - "En juillet 1944, on pouvait voir par exemple un soldat de la Wehrmacht et un juif portant l’étoile jaune se croiser dans une rue de Paris, ou voyager dans le même wagon de métro, sans que ce juif soit immédiatement arrêté, voire exécuté sur-le-champ." (page 169)
    - "Nous disposons d’un autre rapport de Maurice Brener, qui séjourne dans la capitale (Paris) du 3 au 17 mai 1944. A l’issue de ce séjour, il rédige un compte rendu détaillé dans lequel il commence par exprimer son étonnement : "Pour quelqu’un comme moi, qui n’est pas entré dans la zone occupée et surtout n’est pas allé à Paris depuis l’armistice, il y a un phénomène réellement surprenant : le nombre de gens qui se promènent en portant l’étoile jaune." et il poursuit en écrivant : "J’ai été étonné de voir que tous portaient en public leur judéité, de voir des hommes et des femmes juifs, jeunes ou âgés, côtoyer dans le métro, dans la rue et les magasins les Allemands et la Milice, puis de les voir poursuivre tranquillement leur route sans qu’apparemment personne ne songe à les importuner."" (page 170)


  • Tout ceci est faux ! Caroline Fourest , éminente historienne et intellectuelle française , décorée des arts et des lettres (quand même !) nous a affirmé que notre pays avait exterminé 6 millions de juifs ! Alors à moins qu il y ait eu 24 millions de juifs en France en 1940, le discours de ce négationiste antisémite haineux Semelin doit être condamné et son auteur être jeté en prison pour incitation à la haine raciale et contestation de crimes contre l humanité !

     

    • C’est à peine exagéré... le discours du "Crif" n’est pas si éloigné. Déjà qu’il fait des procès en veux-tu-en-voilà, notamment pour interdire des livres (on atteint des sommets)... pour ses représentants tous les moyens sont bons. Et en parlant de moyens il y a souvent moyen d’un p’tit billet (je n’invente rien, il n’y a qu’à voir la plainte du Crif et les "dommages et intérêts" exigés pour la publication de textes. Plus de 100.000 euros je crois. Quel rapport avec eux ? Puis à quoi leur servirait cet argent ? Aider les pauvres ? Même pas. En quoi y aurait-il "préjudice" pour le Crif ou ceux qu’il est censé représenter ?).

      L’affaire du point Godwin n’a pas fini de s’éterniser tant que la chape de plomb ne sera pas levée. Les précautions institutionnelles n’empêcheront pas les citoyens de chercher, de trouver, même s’il est strictement interdit d’exprimer ses idées, ses pensées, ses critiques. Une première, quel que soit l’évènement dans l’Histoire. Prendre pour argent comptant sinon c’est la taule ! Avale ! Toi citoyen tu n’as pas le choix ! C’est comme ça ! C’est Nuremberg et rien d’autre ! Les p’tits malins qui chercheraient à étudier les évènements ou à remettre en cause ne serait-ce qu’une infinitésimale information, c’est le procès direct ! Imposer une telle loi c’est se tirer une balle dans le pied.

      Cela étonnera-t-il encore quelqu’un qu’un dessinateur soit convoqué au tribunal pour un dessin ? Attentiiion point sensible ! ça on n’y touche pas... Un baril de poudre prêt à exploser à qui ose défier les "faits" ou les chiffres. Une religion pardi ! Il y a comme une odeur de soufre, puis un arrière goût qui laisse sur sa faim. Ah ça Charlot Hebdo aucun problème ! Ils peuvent y aller c’est même encouragé. Quoi qu’il en soit, dès que le tampon tabou est apposé par les médias ou politiques, c’est un peu comme un aveu. Si ça venait à se savoir, toute l’entreprise viendrait à péricliter... il faut maintenir le paradigme coûte-que-coûte... passer pour des escrocs ça ferait désordre... surtout avec l’investissement, la propagande et les sacrifices en cours depuis des décennies.


    • "Caroline Fourest , éminente historienne"... A partir du moment où je lis ça je me dis que le reste ne peut être objectif...Puis viens tout le lot de qualificatifs habituels "antisémite , négationiste..."...Comment voulez-vous être pris au sérieux en vous positionnant si radicalement ? Ce discours et là ne vaut pas mieux que le discours de ceux que vous combattez , les anti-juifs de base....


    • Maintenant que j’y repense, s’agissant de l’interdiction de la publication des "livres sataniques" le Crif se torpille lui-même. Plutôt que de répondre par des faits ou des analyses constructives avec contre-arguments à l’appui (et c’est quasi mission impossible si l’on veut rester "crédible" face à la cohérence des textes en question) il préfère en appeler aux tribunaux et interdire, faire disparaître ces écrits, tout simplement... empêcher les citoyens d’y avoir accès... Et si en bonus on peut taper au porte-monnaie... allez après calcul et approximation, à la louche 112.000 euros ça me paraît pas mal pour le "préjudice" subi, ça me paraît honnête. Et tant que ça ébranle le père Soral et sa smala dans son action c’est tout bénéf...

      Un débat en direct live à la tv à heure de grande écoute ? Chiche. Parmi les dizaines de chaînes de la TNT (faut pas rêver). De quoi ou de qui faudrait-il avoir peur ? Invitez Soral, Blanrue, voire Dieudonné et laissez-les parler (Mr F. j’en parle même pas... au-dessus c’est le cloud). Ils ont peut-être tort, ils ont peut-être raison qui sait... ce n’est pas en les bâillonnant que vous combattrez leurs idées. Une fois pour toutes, avec des "experts" qui n’auront aucun mal à les déstabiliser et à convaincre les citoyens de leur maladresse. Les citoyens verront, jugeront par eux-mêmes. Pour clouer le bec à jamais de tous ces "troubadours" qui suintent la haiiine ! Les infréKentables. Ceux sur la liste qui n’existe pas... comme le reste. Puisqu’ils n’ont nous dit-on aucun argument... en deux temps trois mouvements c’est plié !

      Il serait temps de crever l’abcès... au lieu d’interdire et encore interdire. C’est qui le Crif pour interdire la lecture d’auteurs quels qu’ils soient ? Oh on est dans quel Monde là ?!! Allant jusqu’à imposer aux citoyens Français le fait qu’un livre soit rendu inaccessible sur son territoire ? Puis c’est peine perdu, les textes sont disponibles via d’autres réseaux et distributeurs, et ils sont à présent numérisés, ils sont dans la "matrice", tout le monde peut y avoir accès... internet ç’a aussi cet avantage parmi d’autres. Donc le Crif a réussi avec brio à créer un bel effet Barbra Streisand, un algorithme exponentiel, un effet domino, un cheval au galop, une affaire de nombre et le nombre a parlé.

      ps : @ Crocdur

      Ben usait sans doute d’une subtile dérision (enfin j’espère pour lui ;)


    • @ Crocdur

      Est-ce moi, ou bien toi qui ne connait pas le sens du mot ’’ironie’’ ?


  • Vu la situation actuelle, on s’est mangé une quenelle en faisant des juifs des citoyens en 1790.

    Je crois que les Gentils sont beaucoup trop gentil.


  • si c’est pour me casser les couilles aujourd’hui de trucs qui se sont passés à une époque où j’étais pas né, ça va pas le faire. J’ai autre chose à foutre.


  • #450408
    le 29/06/2013 par Business is business
    Comment 75 % des juifs ont survécu à l’Occupation

    La démocratie et les financiers :

    - JEWS DECLARE WAR ON GERMANY. LES JUIFS DECLARENT LA GUERRE A L’ALLEMAGNE.

    - Jews of all the world unite in action. Juifs de tous les pays, unissez-vous dans l’action.
    - Des manifestations de masse dans de nombreux districts.
    - Boycott of germans goods. Boycott des marchandises allemandes.
    - Mass demonstrations in many districts.Des manifestations de masse dans de nombreux districts
    - DAILY EXPRESS Friday March 14 1933. DAILY EXPRESS le 14 Mars 1933.

    Rien d’autre que l’abandon de l’étalon-or par l’Allemagne a été la réelle raison de la guerre. Le sort des petits pays comme la Pologne n’a joué aucun rôle.

    Source : Le dernier livre de Francis Delaisi, -La Révolution Européenne- , paraîtra en pleine guerre, en 1942, en éloge du système économique allemand fondé – non sur l’étalon-or ou le dollar – mais sur le CAPITAL-TRAVAIL – en opposition radicale avec le système spéculatif boursier des Anglo-Américains de Londres et de Wall-Street qui se voyaient ôter d’un coup toute possibilité de spéculation et d’emprise financière sur l’économie allemande.


  • Il ne faudrait pas oublier -"QUAND MEME..." que la grande majorité des victimes de la deuxième guerre mondiale, en Europe, ce ne sont pas les juifs , mais les chrétiens , qui de STALINGRAD à DRESDE,de CASSINO à la NORMANDIE ont trinqué sur tous les champs de bataille et dans les bombardements

     

    • ça a commencé par les communistes, arrếtés, tués, envoyés en camp de concentration par Hitler à la suite de l’incendie (false flag) du Reichtag. ça a continué par les fous et les handicapés (les sourds par exemple, des vieux aussi) à qui des médecins ont "accordé une mort de grâce", pour préserver le budget de la Sécu ! ça a été le premier génocide nazi, le "premier pas", celui qui romp le tabou et fait prendre des habitudes ... c’est également là qu’on a commencé à expérimenté les gaz. Puis quand les camps ont débordés de prisonniers de guerre, les mêmes médecins ont triès entre ceux pouvant travailler, et les autres, qu’on a gazé tout de suite, les autres sont morts à petit feu en travaillant pour le plus grand profit de la IG Farben ! il y a eu aussi toute l’intelligentia polonaise exterminée volontairement, puis les juifs, oui bien sûr, et les tziganes (sauf que après la guerre contrairement à la législation anti-juifs, les ministres allemands d’éprès-guerre n’ont pas aboli la législation anti-tzigane, et on ne leur a pas élevé de mémorial, et ils soffrent toujours autant du racisme qu’avant-guerre, hé oui il n’y a guère de journaliste rom, ni de politicien rom, et pas de lobby rom ... Il ne faut pas oublier au passage les allemands anti-fascistes exilés en France et que le gouvernement de Vichy a livré à Hitler après la défaite.


    • #450552

      @voronine
      Certainement, mais les Chrétiens ont la classe, c’est une autre culture...


  • #450549
    le 29/06/2013 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Comment 75 % des juifs ont survécu à l’Occupation

    Rencontre à Cluny... Ils ne peuvent pas s’en empêcher, après l’ignoble Mitterrand et ses sbires, les imposteurs veulent vraiment marquer, tel le chien qui pisse le plus haut possible, un territoire conquis par la perfidie.
    Que l’esprit des moines de Cluny leur fasse le sort qu’ils méritent !


  • Réponse à bobforrester : le "parti des 75000 fusillés" , c’est un mythe : il y a eu au plus 5000 résistants fusillés par les Allemands . Ces communistes n’étaient pas des patriotes, sinon ils auraient "résisté" dès Juin 1940 . Or les cocos ne sont entrés dans la "Résistance", comme un seul homme, sur l’ordre de Staline, qu’ après qu’Hitler eu attaqué l’URSS, le 22 Juin 1941 . Les cocos étaient des patriotes"soviétiques", et ils avaient bien l’intention de transformer la France en République Populaire . On l’a échappé belle, grace à la présence de l’armée américaine, ce n’est pas pour rien que pendant des années les cocos traçaient des " US go home " pleins les murs ...


  • Dans la vidéo suivante, on nous explique qu’avant la montée du partie nazie existait une dissension entre les sionistes et les juifs non sionistes ; l’holocauste à eu pour but de rallier ces derniers dans le meilleur des cas et dans le pire des cas de les éliminer.

    Les sionistes ont convaincu Hitler de se rallier à eux afin de permettre la montée du parti notamment par le financement de rotschild et des USA que les sionistes contrôlaient déjà.

    Cela corrobore le fait que de nombreux juifs ont fait parti des cadres du parti

    De plus NAZI ne veut pas dire national-socialisme mais national zionisme...ceci paraît juste dans la mesure où l’on aurait logiquement pris les premières lettres de chaque mot pour en faire une abréviation et non pas les 2 premières pour le premier mot et les 3ème et 4ème pour le second :

    Sozialism zionism

    http://www.youtube.com/watch?v=-QN6...

     

  • Je n’ai pas compris qu’un grand oncle juif âgéde20 ans en 39 n’ai pas fait la guerre alors que mon grand père agé de 37, handicapé physique suite à un accident du travail et père de trois enfants y est allé avec ses bandes molletières et un fusil sans balle. Lui son frère de 36 ans et un autre beau frère du même âge. descendants de siècles de paysans du Maine. cela a tout simplement saccagé la vie de mon père qui a 13 ans s’est retrouvé chef de famille. et dû travailler pour une misère. Il y a des affirmations insupportables. Mon grand-père maternel a eut l’excellente idée de mourir en 38, Anarchiste, il a été dénoncé à la gestapo en 40 par les communistes. ils étaient mal informés. mais un mensuel d’Histoire expliquait tout cela en 79


  • #459181

    Jacques Semelin a bien vu que la cause principale de sort plus clément de la communauté juive de France fut l’existence d’une zone libre mais il n’a pas, contrairement à Léon Poliakov*, relié ce fait à la politique toute en finesse de Vichy.
    Il n’a pas non plus, contrairement à Klarsfeld ou à Annie Kriegel, parlé de la négociation capitale du 2 juillet 42 entre Bousquet et la SS de Paris au siège de la SS (entérinée à Vichy le 4) qui exempta de déportation les juifs français pendant près d’un an et demi et leur donna ainsi le temps de se cacher en zone libre. C’est cette négociation, ratifiée par Himmler lui-même malgré les objurgations d’Eichmann et de Dannecker, qui compta.
    Il y eut un prix à payer : la déportation de Juifs de zone libre.
    A l’époque on ignorait la Shoah.
    * "Du sort relativement plus clément de la communauté juive de France, Vichy fut, en fait, le facteur prépondérant." (Bréviaire de la haine" p. 1O2)


  • #459580

    L’action de Vichy fut d’autant plus remarquable et bienfaisante que la police d’un pays occupé obéit automatiquement et statutairement à la puissance occupante de sorte que les Juifs français ou étrangers, de zone occupée jusqu’en novembre 42 et des deux zones ensuite, auraient forcément été déportés après avoir été raflés par la police française s’il n’y avait pas eu Vichy.


Afficher les commentaires suivants