Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Comment Édouard Philippe et la Banque entubent la France pauvre

Vous allez voir que les mesurettes du gouvernement pour calmer la contestation populaire sont à mettre au même rang que les promesses de la Banque de moins taxer les Français en difficulté.

 

On a déjà parlé ici de la hausse vertigineuse des pénalités bancaires avec l’exemple prouvé d’AXA Banque (ses consœurs doivent être pas mal non plus) et la dégradation totale du service des banquiers envers leurs clients. Tout semble aller de pair, le gouvernement et la Banque, la Banque et le gouvernement.

En fait c’est pareil. Le gouvernement est le gouvernement des riches et pas des pauvres, le gouvernement c’est le riche qui gouverne le pauvre, point. C’est pourquoi ils doivent absolument tous nous mentir.

C’est avec une honnêteté insoupçonnée que Le Figaro (du 16 décembre 2018), qui a pourtant pris fait et cause contre les Gilets jaunes lors de l’Acte IV, a dénoncé l’arnaque de la baisse des frais bancaires pour 2019.

« Un présent modeste pour la plupart des clients. Priées par l’Élysée de faire un geste en faveur du pouvoir d’achat des Français, les banques se sont engagées à n’appliquer « aucune hausse de tarifs pour les particuliers » en 2019. Les frais d’incidents bancaires seront aussi plafonnés pour 3,6 millions de personnes fragiles, à 25 euros par mois. Une bonne nouvelle pour les clients des banques, même si l’économie réalisée par un client au profil « classique » sera faible. Selon le comparateur Panorabanques, qui a passé au crible pour Le Figaro les tarifs des 70 banques qui ont déjà publié leurs grilles de prix, ceux-ci ne devaient augmenter que de 0,5 %, soit 90 centimes. »

Vous le voyez, tout n’est qu’effet d’annonce. Le ministre des riches Édouard Philippe a bien compris la leçon du politique : mentir, mentir, mentir en appelant ça de la communication.

 

JPEG - 19.8 ko
Bruno Le Maire, ministre de l’Extorsion et Henri de Castries, PDG d’AXA (2000-2016) et président du comité de direction du groupe Bilderberg depuis 2012

 

Et si les gens ne sont pas contents, parce qu’a bout du compte la feuille de paye maigrit et les taxes augmentent, alors on appelle la pédagogie à la rescousse, afin que la réforme passe mieux.

 

 

Tout est biaisé, tous les mots sont tordus. Et cette communication gouvernementalo-bancaire est encore plus écœurante quand on découvre les bénéfices colossaux de l’Extorsion :

« Le gel des tarifs bancaires et le plafonnement des frais d’incidents de paiement devraient représenter au total environ un milliard d’euros de manque à gagner pour l’ensemble des réseaux. Ce qui tombe assez mal pour eux, alors que les taux d’intérêt bas pèsent toujours sur les marges de l’activité de banque de détail.
Toutefois, ce milliard d’euros reste peu élevé au regard des 146 milliards d’euros de produit net bancaire (équivalent du chiffre d’affaires), réalisés en 2017 par les six plus grandes banques françaises. »

Pauvrocide

Rafler 146 milliards et se faire tirer l’oreille pour en rendre 1 ça rappelle cette crapule de Zaharoff devenu l’homme le plus riche du monde en 1918 pour avoir fourni des armes aux deux parties.

Après avoir planté son drapeau apatride sur la montagne de cadavres, Basil, coresponsable du génocide des pauvres (« pauvrocide »), avait lâché quelques piécettes en œuvres sociales et il avait été décoré pour ça. Par les gouvernements.

Pauvres, vous savez ce qu’il vous reste à faire, si vous ne voulez pas faire la guerre.
Si vous ne voulez pas vous faire la guerre.

Le politique dans la main de la Banque,
lire sur Kontre Kulture

 

Banque et pauvreté française, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Dans un pays sans contrôle des mouvements de capitaux, aucune de faire de la politique digne ce nom...
    vous pouvez légiférez tant sur vous voulez sur l’immigration ou sur tel autre sujet, vous ne faites que brasser du vent si vous ne touchez pas à la question des mouvements de capitaux.

     

  • Concernant les banques, il faut faire comme en Islande. Mais pour faire comme en Islande, il faudrait de la volonté politique.

     

  • Et là dessus on a habillé, le tout sous un vernis politique, pour faire illusion, droite gauche centre, pour balader la population, avec de fausses promesses, ces mêmes partis politiques qui dès qu’on leur pose la question sociale, hop hop faut les voir se contorsionner faire deux trois pirouettes et embrayer sur un discours totalement vide creux, sans aucun rapport avec l’attente d’une réponse à la réalité concrète populaire.
    Et sortir le jocker, la dette, la dette, mon bon monsieur, en effet la dette pèse de tout son poids sur les mêmes bien sur, la dette ça rapporte, eux en vivent ils s’enrichissent, nous on en crève.
    Une mascarade, un théâtre.


  • Legendre , un comique , c’est pas d’être probablement trop intelligent ton problème c’est que ca induit que nous sommes trop cons . Seul un cretin doublé d’un fat pouvait sortir un tel argument .

     

    • Une belle tête de premier de la classe, autrement dit tête à claques, qui se trouve trop subtil et intelligent. Un parasite qui n’a jamais pris aucun risque dans sa vie et qui donne des leçons à ceux qui le font vivre...
      Comme j’aimerais être là le jour où ca pètera pour de bon et que tous ces cafards prendront une bonne rasade de Baygon vert...ou jaune !


  • le pillage a commencé en 1973 lorsque l’état français a été obligé d’emprunter auprès des ((( usuriers ))) au lieu de se tourner vers la Banque de France.

     

    • Vous pensez que le pillage de la France a commencé en 1973 ?


    • "Et cette communication gouvernementalo-bancaire est encore plus écœurante quand on découvre les bénéfices colossaux de l’Extorsion."

      Pour ceux que cela intéresserait, un article sur le cas du pillage et de l’extorsion de l’Inde par la Grande-Bretagne ("Comment la Grande-Bretagne a volé 45 000 milliards de dollars à l’Inde", article encore en ligne sur Réseau International).

      "Ce sont des sommes époustouflantes. Mais les coûts réels de ce siphonnage ne peuvent être calculés. Si l’Inde avait pu investir ses propres recettes fiscales et ses propres recettes en devises dans le développement – comme le Japon l’a fait – on ne saurait dire à quel point l’histoire aurait pu être différente. L’Inde aurait très bien pu devenir une puissance économique. Des siècles de pauvreté et de souffrance auraient pu être évités."


  • Qui détient l’argent ? Qui vénère l’argent ? Qui tue pour de l’argent ? Qui cultive la haine pour de l’argent ? Qui complote pour de l’argent ? Qui appauvri pour de l’argent ?
    Toutes ces questions nous mènent inéluctablement vers les banques.
    "Il est une chance que les gens de la nation ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire, parce que si tel était le cas, je crois qu’il y’aurait une révolution avant demain matin..." Henry Ford (1863 . 1947) industriel américain et...financier d’Hitler...


  • Le twitt de public sénat me fait dire :" je tiens un énarque pour un imbécile en attendant qu’il ait fait la preuve du contraire " (pour paraphraser une citation de Georges Bernanos)


  • Excusez moi mais la fin de votre article n’est pas explicite du tout...Pourriez vous être "moins intelligents SVP " ? :) Que reste t il à faire pour ne pas faire la guerre ? La révolution ? les forces sont vraiment inégales non ?


  • "Pauvricide" sonne bien mieux, et tout le monde comprend.

    Thémistoclès


  • A partir du 1er janvier 2019, le gouvernement prétend qu’il va taxer les GAFA à hauteur de 500 millions par an, mais il sait bien qu’il ne pourra pas tenir sa promesse car Bruxelles le lui interdira . Juncker a été placé à la tête de la Commission par les US précisément parce qu’il a organisé "l’optimisation fiscale" des multinationales US quand il dirigeait le Luxembourg - c’est à dire que ce sont les européens qui paient leurs impôts ! Le gouvernement pourra dire : on voulait taxer les GAFA, mais l’UE nous l’a interdit . La manœuvre est un peu grosse . En ce moment les rupins n’ont qu’une peur : finalement devoir passer à la caisse, et une terreur : le rétablissement de l’ISF . Fallait entendre leurs gémissements douloureux quand ils en parlaient ! C’en était poignant !


  • Retirer sa thune des banques pour ne laisser que les prélèvements serait peut être un bon début n’est-ce pas ?


  • #2103853

    Le Gilles Le Gendre de Public Sénat, il se trompe en écrivant ci-dessus :

    Et une 2e erreur a été faite : le fait d’avoir probablement été trop intelligent, trop subtile

    ...

    Car ce n’est seulement 2, mais 3 erreurs qu’il a faites, puisqu’on écrit subtil sans e, au masculin.

    Vous me direz que ce n’est qu’un détail ? Peut-être, mais ce détail est symptomatique d’une incompétence croissante, chez ceux qui nous gouvernent ; un homme public doit se relire, surtout quand il est lu par des milliers de personnes

     

  • Je suis en train de sortir le pognon de la banque pour de bon car ça commence à sentir vraiment fort le cadavre là-dedans. D’ailleurs on en parle plus trop, c’est ça qui m’inquiète...


  • De Castries à droite et son regard condescendant. Une photo suffit à résumer le pouvoir de la finance sur la politique et le peuple.


  • Sans dec.....c’est une blague ? ces parasites ne doutent de rien... "on a certainement été trop intelligents" !!!! Ça pique les yeux !!! Comme une furieuse envie de mettre en route la boîte à claques !!!!


Commentaires suivants