Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"Comment les super-riches payent pour échapper à la crise climatique"

Ou à la révolution

L’ONU appelle cela « l’apartheid climatique ». Depuis quelques mois, face aux impacts réels du changement climatique, les super-riches investissent dans des bunkers qui purifient l’air, dans des services médicaux spécialisés, ou prévoient, grâce à des entreprises privées, leur évacuation en cas de problème, raconte le Financial Times. Alors que les plus pauvres subissent directement les effets de la crise climatique, les super-riches, eux, pourraient y échapper.

 

Ils se réfugient dans des bunkers filtrant l’air pollué lors d’incendies, sous-traitent à des entreprises privées des plans d’évacuation d’urgence, sollicitent des services médicaux spécialisés… les super-riches ont des airs de survivalistes. Ils ne se préparent pourtant pas à l’apocalypse mais aux impacts du changement climatique. C’est ce que révèlent nos confrères du Financial Times dans un article publié à la mi-novembre. « Les incendies meurtriers qui ont ravagé la côte ouest des États-Unis et la perspective d’une nouvelle épidémie qui pourrait durer plus longtemps que le Covid-19 ont suscité l’intérêt d’une série de services médicaux coûteux, d’agents immobiliers spécialisés et d’experts en crise, dont Global Rescue, une société d’intervention en cas d’évacuation », explique le journal britannique.

Cette entreprise, qui propose à des gouvernements, des entreprises ou des particuliers un système d’évacuation et une prise en charge des soins médicaux en cas de crise sanitaire, climatique ou politique, a, en cinq mois, enregistré plus de clients qu’en 16 ans d’existence. Il faut dire qu’entre les incendies, les ouragans, les sécheresses, la montée des eaux… la crise climatique est de plus en plus réelle. Face à ces évènements extrêmes, le groupe Vivos a repris 600 anciens bunkers militaires dans le Dakota du Sud.

 

Les riches « quittent un système » cassé

« Quelle que soit la menace, nos abris sont construits et conçus pour résister ou atténuer à peu près tout, du changement de pôles aux éruptions de volcans, en passant par les tremblements de terre, les tsunamis, les pandémies, les explosions nucléaires, les catastrophes biologiques ou chimiques, le terrorisme et même une anarchie généralisée », lit-on sur le site. Vivos a également équipé ses bunkers de filtres pour contrer les fumées des incendies aux alentours. « Dehors, mec, tu pouvais sentir la fumée. Mais à l’intérieur de leurs bunkers, les gens ont dit qu’ils ne la sentaient pas », explique au Financial Times Dantes Vicino, directeur exécutif de la société qui a testé les filtres lors d’incendies dans le Wyoming. D’autres sociétés proposent aussi des systèmes de refroidissement, calqués sur les gilets pare-balles, qui se portent sous les vêtements.

Lire l’intégralité de l’article sur novethic.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je ne pense absolument pas que ces ultra riches croient a l’arnaque du réchauffement climatique. Ils investissent surtout pour se protéger du chaos social totale qui approche a grand pas , et de son lot de violence qui en découlera.
    Surtout quand la milice d’état , qu’on a appelle la police et qui se pense elle aussi au dessus des gueux , ne pourra plus les protéger.

     

    • @ nico



      Surtout quand la milice d’état , qu’on a appelle la police et qui se pense elle aussi au dessus des gueux , ne pourra plus les protéger.



      "Ne pourra plus les protéger" ou "ne voudra plus les protéger", grosse nuance !
      Quand les comptes en banques des flics et/ou de leur famille seront vides... qu’ils bosseront gratuitement, qu’ils auront le sentiment de recevoir des coups et des cacatov bénévolement et que la prime qu’on leur a promis équivaudra à une carotte dans le fion... on verra s’ils sont toujours présents dans la rue ou s’ils ne préfèreront pas regarder ailleurs, jouer à la PS4 dans leur caserne etc. ... à Chypre, quand les comptes en banque des gens ont été razzié, cela a concerné TOUT LE MONDE : y compris les FDO.


  • Et nous, on peut se faire un bunker pour se protéger de toutes vos saloperies ? Bande d’ordures !!!!

     

  • Il faudrait provoquer une grosse alerte qui fasse que tous ceux qui ont un luxueux abri aillent s’enfermer dedans, et ensuie faire en sorte qu’ils y restent pour l’éternité.

     

    • Pourquoi donc ? C’est un crime de réussir et d’utiliser ses moyens pour se protéger soi et sa famille ? Je comprendrais jamais la mentalité de ce pays par rapport à ceux qui ont des l’argent....


    • Sans Netflix ni Youporn, réservés à la populace...


    • Eugenie l’ingenue y a une difference entre reussir et meriter les bienfaits de son travail et voler la populace pour vivre sans jamais bosser avec assez d’argent pour vivre 100 vies

      l’economie est au service du groupe pas linverse...et ceux qui captent l’huile du moteur contribuent a casser le moteur

      y a vraiment qu une conne de bonne femme pour pas comprendre ca


    • @Eugénie
      Le problème ce n’est pas l’outil matériel qu’on appelle "argent" mais le rapport à cet outil. Sa déification en fait, ça s’appelle le materialisme et tout le mal vient de là : identification au corps physique donc peur de la mort donc accumulation d’argent et surconsommation pour compenser cette peur et le vide spirituel qui va avec etc etc.... Les très riches sont en majorité materialistes et angoissés. En fait ils sont en guerre avec cette vie qu’ils ne peuvent jamais vraiment controler. Ils ne l’aiment pas, ils ne s’aiment pas non plus et encore moins leurs semblables. Pour eux l’amour est une faiblesse, la foi une niaiserie et l’autre un ennemi.. ou du bétail !


    • @ Eugénie : " Je comprendrais jamais la mentalité de ce pays par rapport à ceux qui ont des l’argent.... "

      Tout est une question d’honnêteté, et ensuite de quantité.

      Avoir gagné beaucoup d’argent avec des moyens honnêtes, grâce à son travavail, à son talent et surtout grâce à la production de biens et de services utile, c’est très bien.

      Avoir gagné de l’argent avec de la fraude, de la corruption, de la vente forcée, de la spéculation, des chantages, du proxénétisme, du trafic d’armes, des tromperies, des abus de faiblesse, et des situations de monopole, comme ceux qui spéculent mondialement sur les céréales, qui vendent des opiacés, qui provoquent des guerre, ou des vaccins dangereux, en est une autre.

      Et de toutes façons, la fortune et le pouvoir privé ne doivent pas dépasser certaines bornes où elles deviennent un pouvoir politiqueillégitime, certains milliardaires sont plus riches que des États.

      Et puis vous n’empêcherez jamais que c’est l’activité désintéressée, généreuse, héroïque, tournée vers le bien public qui est noble et honorée, tandis que l’attitude vénale, intéressée, égoïste, est toujours considérée comme ignoble, honteuse et avilissante. Le commerce est une activité avilissante.


    • Je suis d’accord avec Eugénie,
      c’est qui, qui va décider qui a gagné de l’argent frauduleusement ou pas.
      Le gauchisme est véritablement une maladie mentale et il y en a ici qui ne doivent pas craindre le covid...


    • "Le commerce est une activité avilissante." Oui en France égalitaire et anti libéral oui....dans d’autres pays ( Angleterre par exemple) le commerce, l’entrepreneuriat, la réussite, et l’ambition assumée n’est pas "avilissant" on peut pas faire fonctionner un pays ( économiquement) avec une telle vision négative du commerce.


    • @ Eugénie

      Le commerce est la seule activité professionnelle qui est par définition vénale puisque il se définit comme l’activité considstant à acheter pour revendre avec un bénéfice.

      Mais dans toutes les autres activités, vous considèrerez que la vénalité est un défaut : si votre médecin est vénal, vous changerez de médecin, si l’instituteur de vos enfants et vénal, si un gendarme est vénal, si un juge ets vénal, si un artiste est vénal, si vos amis sont vénaux, si votre mari ou votre femme son vénaux avec vous,...

      Ca ne veut pas dire qu’un médecin, un professeur ou un juge ne doivent pas gagner bien leur vie, mais ça ne doit pas être leur premier critère de décision et leur premier but. Le but premier du médecin est de soigner, il choisit un traitemant en fonction de son efficacité thérapeuthique, pas en fonction de la ristourne que le pharmacien va lui faire.

      Ce qui fait la prospérité d’un pays, c’est pas l’argent, c’est ce qu’on peut acheter avec, c’est ce qui est réellement produit par les gens qui travaillent, Un médecin, un boulanger, un coiffeur, un fermier, un gendarme, une institutrice créent de la richesse, pas un commerçant, sauf dans la mesure où il fait un travail de distribution. Il y a plein de professions qui rapportent beaucoup d’argent, mais qui ne créent aucune richesse, comme trader ou publicitaire. Ce sont des professions parasites.

      L’article parle des super riches, plus exactement des hyper riches, pas des riches.


    • Eugénie, il est aussi facile à un riche d’entrer dans le royaume des cieux qu’un chameau de passer par le chas d’une aiguille. Ca vous dit quelque chose ? Je crois qu’il est là le problème. En France on a cette phrase qui colle à la peau.
      On a le Christ dans la peau. Beaucoup de personnes voudraient nous en détacher. Et votre interrogation semble vous ranger parmi celles-ci.

      J’ajoute que les personnes riches que j’ai pu côtoyer dans ma vie n’étaient jamais riches par hasard. Ils avaient très souvent le profil de personnes narcissiques et égoïstes.
      Que voulez-vous, il se trouve encore des gens qui accumulent leur richesse au ciel.


    • @Pl ce qui explique aussi votre vision du monde et votre amour du socialisme dans ce pays. Et en ce qui concerne les riches il n’y a pas de profil type narcissique ou égoïste, il y a des gens déterminé et ambitieux. C’est juste la doctrine catholique socialiste traduite à l’économie qui fait que ce pays est là ou il l’est. Remarque dans beaucoup de pays protestant il n’y a pas cette mentalité anti commerce, anti riche ,anti réussite malgré que aussi soient chrétiens ( religion fatiguée et obsolète)


    • petit prurit communiste, sur E&R..

      et oui, bcp de gens très riches n’ont pas de cals aux mains, ni de courbatures au dos...

      ils n’ont pas manipulé la pioche ni l’écoupe (en Belgique, c’est la pelle pour gâcher le ciment), ils ont plutôt magouillé - au Brésil, certains possèdent des MILLIERS d’hectares (ils n’ont jamais fait le tour du propriétaire autrement qu’en avion !?). Comment posséder autant par son seul travail ?

      c’est pour çà (entre autres) que je suis communiste : les libéraux sont incapables de démontrer que le patrimoine des riches ne provient que de leurs mérites. Au contraire, les accointances politiques (Dassault !!!), les sabotages divers (+ espionnage), les ententes de cartel, les fraudes fiiscales...expliquent bien mieux les fulgurantes ascensions de ces petits roitelets.

      A lire : Les milliardaires de légende, ed. Les compacts, de Alain Monestier

      Geof’Rey, neo-communiste gaulois belge


    • pour la bonne raison que toute richesse est le résultat de la ponction d’un type(sse) sur la travail réalisé par d’autres. Une personne honnête ne peut devenir très riche, car s’il le devient cela veut dire qu’il ne paye pas assez ses employés ou ses fournisseurs. Une personne seule est limitée dans ce qu’elle peut réaliser seule. On vous a tellement bourré le mou, que vius acceptez comme normal que des montages “juridiques” permettent à un type de gagner 1000 fois plus en serrant des mains, que les personnes qui font le produit lui-même. Sans produit, sans les savoirs faire, sans la loyauté, l’intelligence de dizaines, centaines ou milliers d’employé, le “génie” qui a eu un concept ou une idée n’irait pas bien loin. Il n’a pas tous les savoirs, sans vous il n’est rien en fait. Alors si vous n’arrivez pas à vivre correctement et votre patron se prélasse dans jn château avec un compte à plusieurs millions, il y a tout simplement vol .


    • @ Eugénie

      Les entrepreneurs c’est très bien, et c’est très bien qu’ils réussissent si ils ont des vraies entreprises qui produisent des vraies choses ou des vrais services, pas si leur activité est la spéculation.

      C’est comme les investisseurs étrangers : il y a ceux qui construisent une usine et qui l’exploitent, ils produisent des biens, et ceux qui achètent une usine qui marche très bien pour la fermer parce qu’elle leur fait concurrence, ou pour la délocaliser et la revendre avec profit. Dan sun cas on a une entreprise utile, dans l’autre une entreprise parasite et nuisible.

      Oui, les protestants considèrent comme les Juifs que le fait de devenir très riche est un signe de l’élection divine, ils ont développé le prêt à intérêt aux XVII et XVIIIe siècle alors que c’était interdit dans les pays catholiques. Pour financer une affaire, on n’avait pas le droit de prêter de l’argent contre intérêt, il fallait prendre une participation dans le capital, et partager les profite set les pertes.

      Ca n’a pas empêché que la France soit en 1789 le pays le plus développé aux points de vue agricole, industriel, scolaire, technique, scientifique, artistique, culturel, social, militaire, avec le plus haut niveau de vie populaire du monde, le plus grand taux de propriétaires et d’alphabétisés, alors que le régime libéral mpanufacturier avait fait que Londres était couverte de taudis peuplés par une population extrêmement misérable.


    • @ Eugénie : " C’est juste la doctrine catholique socialiste traduite à l’économie qui fait que ce pays est là ou il l’est. "

      Non, c’est le contraire, en 1985, la France était la troisième économie du monde après les USA et le Japon (qui avaient 250 et 120 millions d’habitants), parce qu’elle avait une économie en partie étatique et en partie privée. Et c’est depuis le tournant libéral et de privatisation des années 1990 que l’économie française et le niveau de vie ne cessent de dégringoler.

      Par exemple, EdF était l’entrepris eélectrique la plus peformante du monde, payant très bien son personnel, fournissant au prix le plus bas d’Europe et rapportant à l’État. Le TGV, Ariane, le Rfale, Airbus, les centrales nucléaires, etc étaient des programmes d’entreprises publiques, dans la lignée des manufactures créées à l’initiative de l’État comme Saint Gobain au XVIIe siècle.

      En 1980, en France on produisait absolument de tout pour répondre à 90 % de notre consommation : des TV, des voitures, des tracteurs, des téléphones, des vêtements, des chaussures, des montres, des livres, des lunettes, des appareils photos, des vélos, des scooters, des instruments de musique, des camions, des détergents, des médicaments, des ciseaux, des peintures, des avions, des jouets, des bateaux, des baromètres, des skis, des jumelles, des ordinateurs, des ampoules, des papiers, des cartons, des outils, des installations électriques, des sanitaires, des fenêtres, de l’acier, de l’aluminium, des meubles, de la vaisselle, de tous les produits agricoles sauf le café, le poivre et le cacao, etc, Maintenat on ne produit plus rien, il y a plus de la moitié de la population active qui est au chômage et qui est stérilisée. C’est pour ça que notre pays s’appauvrit, il produit de moins en moins de richesses et sa balance commerciale est de plus en plus en déséquilibre, même en produist agricoles.

      C’est depuis le grand tournant libéral de 1990 et le mouvement des délocalisations et de l’internationalisation que l’économie française produit de moins en moins de richesses et qu’ellez régresse vers celles du Tiers Monde.


    • "il est aussi facile à un riche d’entrer dans le royaume des cieux qu’un chameau de passer par le chas d’une aiguille" moi dans ma culture et mon éducation c’est : "aide toi et le ciel t’aidera "....


    • @eugenie,
      si tu parles comme cela c’est que tu crois "en être", typique du cadre du tertiaire qui pense qu’avec 5 ou 6000e par mois (parfois moins) , il fait parti de la haute. Ils se marrent bien là-haut.
      Personne ne remet en cause le travail et les fruits de celui-ci, on est pour la droite des valeurs ici pas une bande gauchistes lgbt compatibles.
      L’article parle du 1% les plus riches, responsables des catastrophes que nous subissons. Libre à vous de cautionner tout cela car vous pensez être à l’abri de leurs méfaits. Le jour où tout s’écroulera, la petite bourgeoisie collabo dont vous faites très certenement parti sera lâchée en rase campagne par l’oligarchie et je paris que vous n’avez pas souscrit au combo "extraction, bunker, sécurisation par des gardes armés". Vous serez les premiers à être ratonné par la foule. Vous pensez en "être", les gueux sous éduqués et armés le pensent aussi.


    • "Derrière chaque fortune se cache un crime".


  • Tout est bon pour continuer à faire croire à la crise climatique...
    La très mondialiste ONU n’hésite pas à réactiver les bonnes vieilles réactions d’extrême gauche.


  • Qui aurait envie vraiment de vivre dans un bunker même de luxe, ou seul au fond d’une forêt sur du long terme ? Tu t’y enfermes et après tu fais quoi au bout de quelques mois, années voire décennies ? C’est à peu près la même démarche que les survivalistes "pauvres" qui s’imaginent (depuis aujourd’hui) qu’ils pourront tenir longtemps une fois le chaos vraiment arrivé. Tout ça, c’est le business de la peur pour les riches (comme pendant la crise des missiles de Cuba), et une occupation le week-end pour les autres. Les deux "styles" de survivalistes se projettent dans des fantasmes de Capitaine némo pour les uns, ou de Rambo solitaires pour les autres. Tout ceci ne sont que des projections idéalisées depuis leur style de vie actuel confortable, avec encore des rentrées d’argent, puis, qui n’hésitent pas à prendre rendez-vous chez le dentiste au moindre mal de dent alors que certains devraient déjà essayer de se recoudre une plaie seul ou de s’arracher une dent sans anesthésie pour voir ce que ça fait.


  • en meme temps les gars passer de Beverly Hills a un bunker au Groenland je leur donne pas un an pour se mettre une balle comme ce cher Dodolf...les nazis finissent toujours avec un flingue dans la bouche...les nazis juifs et leurs collabos ne feront pas exception

     

  • Ils pourront vivre sous terre comme les rats qu’ils sont...

     

  • #2626971

    Se protéger du climat, du chaos économique, de la révolutions des gueux, des sans dents, des inutiles ou de la prochaine version vraiment létal du couillonavirus 2.0 qu’ils finiront par lâcher sur l’humanité sciemment ou par accident ?

     

    • Ca, c’est à mon sens l’épée de Damoclès effectivement, et je ne crois pas, moi, que cela serait un accident, pas plus que la première dissémination du virus à Wuhan d’ailleurs. En tous cas le contraire ne nous a pas été prouvé. On parle bien des vagues successives - que certains prévoient et semblent même espérer - et qui ne se sont pas produites dans les proportions annoncées (un petit avertissement, pour commencer ?) mais aucune éventualité d’un crescendo éventuel dans la dangerosité du virus n’est évoquée par personne... et comme "un homme averti en vaut deux" il serait bon de pouvoir anticiper un minimum.


  • Haha ! Le marché du survivalisme Bobo est épuisé, voilà que s’ouvre la même part de marché, à une échelle bien plus haute, avec une cible bien plus aisée ! Ou comment vendre à des crétins plein de pognon, des trous pour qu’ils s’enterrent ! Toujours surprenant de créativité ces "chercheurs de pognon" !


  • La mort étant inéluctable, mourir d’une crise cardiaque, d’une chute, d’une septicémie ou d’une occlusion intestinale, dans un bunker oxygèné n’est pas plus classe.. Qu’une mort dehors...


  • Qu’ils aillent se planquer ses rapaces de l’espaces ils n’échapperont pas à la justice divine ; ici ou dans l’autre monde, contrairement à leur justice de vendus aux pédos nantis , d’ici bas ou règne l’inversion systémik , toujours dans le camps du plus fort en thunes mais le plus misérable en humanité.Le vampirisme est le fonctionnement de ses parasites qui brandissent ton consentement pour se gaver (va z-y votez sans moi les gens).Les mêmes qui cultivent ou t’inventent le vice sur ton dos pour brandir leur vertu de sataniste décomplexés.
    Quand est-ce qu’on cessent d’écouter ses bergers perdus assermenter de folie meurtrière ,arrêtez de les engraisser serai déjà un bon début pour nos familles et notre vivre ensemble depuis trop longtemps infirmisés par leur hérésie mentale et leur adoration de Mamon sans limite. Vois le rapport avec leur détestation du vivant et du monde libre et gratuit tel qu’il était à l’origine et leur efforts monstrueux et disproportionnés pour l’éradicquer.
    Leur lois sodomites violent notre libre arbitre, nos vies la vie, sans vergogne pour protéger leur pré carré ,de noires capitalistes indécrottables. La vérité ne les épargnera pas sur leur culte de la violence infinie qu’ils font subir à l’ensemble du vivant.Réduisant en dénaturant tous en produits de consommation pour des cons sommer a la mortification en marche accélérer.L’homme est fondamentalement bon dans sa nature ,ils deviennent mauvais de par leur abscence ou coupure (skyzo) à leur nature.


  • C est juste un bisness dans l air du temps les bunkers aménagés. Les super riches dont parle l article c est pas non plus l oligarchie je pense. Si c est l oligarchie qui veut se planquer alors faut vraiment s inquiéter. Et la menace n est certainement pas d ordre climatique.


  • Ces mêmes types de "riches" se faisaient construire des abris anti atomiques dans les années 70. La peur est un super business !


  • « Quelle que soit la menace, nos abris sont construits et conçus pour résister ou atténuer à peu près tout, du changement de pôles aux éruptions de volcans, en passant par les tremblements de terre, les tsunamis, les pandémies, les explosions nucléaires, les catastrophes biologiques ou chimiques, le terrorisme et même une anarchie généralisée ».
    Malheureusement ces abris sont incapables de protéger de la bêtise humaine !


Commentaires suivants