Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Confinement : le procureur de la République classe sans suite la demande d’ouverture d’une enquête contre Macron

Rappel : le 26 mars 2020, maître Damien Viguier a déposé une plainte contre Emmanuel Macron et son gouvernement au nom de l’association Égalité & Réconciliation. Portant sur les mesures de « confinement », ce signalement demandait l’ouverture d’une enquête « afin de déterminer les négligences et les intentions » de la présidence de la République.
Le procureur de la République a répondu à cette demande le 31 décembre 2020 par un classement sans suite...

 

La réponse du procureur de la République

 

La plainte

 

Monsieur le Procureur de la République

C’est en tant que conseil de l’association Égalité & Réconciliation que je vous écris (association dûment déclarée en préfecture conformément à la loi du 16 juillet 1901). Alain Soral, son président, m’a confié la mission de vous saisir au sujet des mesures de « confinement », aussi je porte à votre connaissance les éléments qui suivent.

Quant à la pandémie de coronavirus, je ne suis pas médecin et je ne dispose pas de vos moyens d’enquête, mais je peux faire la conjecture suivante.

De deux choses l’une : soit il s’agit d’une épidémie sans gravité, soit cette pandémie menace véritablement l’humanité d’une hécatombe sans commune mesure avec ce que nous connaissons habituellement.

Si la situation n’est pas grave il est évident que le confinement est totalement injustifié.

Mais il semble qu’il ne soit pas plus justifié si la situation est grave. Des mesures de confinement locales auraient dû être prises bien avant, dès janvier 2020. La Chine avait lancé une alerte. Lorsque les premiers cas sont apparus en France le ministre de la Santé Agnès Buzyn et la porte-parole du gouvernement ont lancé le premier message, celui qui reste dans les esprits : le coronavirus n’est pas très contagieux (« Il faut un contact étroit et prolongé ») et il n’est pas dangereux. On a interdit le port des masques, synonymes de panique. Si on a testé les gens susceptibles d’être contaminés (comme aux Contamines-Montjoie), on les a aussitôt laissés circuler, alors que l’on savait que ce virus pouvait n’être pas détectable jusque pendant vingt jours, ou se transmettre sans que son porteur ne manifeste le moindre symptôme, et même après guérison. Aurait-on voulu diffuser une pandémie que l’on ne s’y serait pas mieux pris. Soudain le discours a changé du tout au tout. Mais l’annonce du confinement, juste après la tenue des élections municipales, a provoqué des rassemblements massifs dans les supermarchés et dans les gares. Augmentant d’autant la diffusion du virus.

Aujourd’hui des scientifiques avancent que la mesure de confinement généralisé n’a aucun sens, qu’il faudrait diagnostiquer, isoler et soigner. Enfin, quand bien même serions-nous dans l’incertitude que le principe de précaution même commanderait de prendre d’autres mesures que le seul confinement.

La cause des problèmes sanitaires que traverse le pays est bien identifiée. Les gouvernants successifs ont littéralement cassé le service public hospitalier. Leur incurie et les conflits d’intérêts ont fait le reste.

Ce confinement qui semble injustifiable au plan sanitaire présente en lui-même le seul vrai danger de la situation.

Au bout de six jours de confinement il y a déjà de sérieux troubles psychologiques dans la population. Certains territoires ne sont plus sous contrôle. Il faut prévoir le pire, c’est-à-dire des pillages et des émeutes.

Toutes les activités sont à l’arrêt, les salariés au chômage et les indépendants sans revenus. L’économie du pays est en chute libre et la population court le risque de la paupérisation.

Le président de la République Emmanuel Macron, les membres du gouvernement et la plupart des parlementaires n’ont bien su faire qu’une seule chose, et ils l’ont soignée : générer une panique nationale. Ils sont passés subitement de mots rassurants à l’annonce que la mort rôde partout et que rien ne peut plus l’arrêter.

Les magistrats judiciaires sont compétents, Monsieur le Procureur, s’agissant de voie de fait, car les libertés individuelles sont en cause Vous l’êtes, surtout, s’agissant de privation grave de liberté physique. Il s’agit d’un crime puni de la réclusion à perpétuité. (article 212-1 5° du code pénal).

Au nom de l’association Égalité & Réconciliation représentée par son président Alain Soral, je vous sollicite, Monsieur le Procureur, pour que vous ouvriez une enquête afin de déterminer les négligences et les intentions.

En fonction des résultats de votre enquête il vous appartiendra de requérir les mises en examen nécessaires. Pour la saisine de la Cour de Justice de la République, s’agissant de la responsabilité de ministres, vous pourrez bien entendu vous adresser au procureur général près la Cour de cassation, qui peut agir d’office. Je lui adresse d’ores et déjà copie de la présente. Enfin pour le cas du président de la République, c’est aux parlementaires qu’il appartient de saisir la Haute Cour. Ils me lisent en copie.

Ces autorités et vous-mêmes représentez les dernières autorités civiles. Si les choses vont s’aggravant, ce que je ne souhaite pas, vous ne serez plus compétents, nous n’aurons d’autre rempart que les autorités militaires. Ensuite, pour que force reste à la loi, ne resteront que des fonctionnaires de fait.

Votre Bien Dévoué,

Damien Viguier

 


 

Pas de crime contre l’humanité ?
Que pense le procureur de la République
du plan de « réinitialisation du monde » du Forum de Davos,
dont voici quelques citations tirées de l’ouvrage
COVID-19 : The Great Reset de Klaus Schwab ?

 

« La gouvernance mondiale est au cœur de toutes les autres questions. »

« L’hypothèse fondamentale est que la pandémie pourrait continuer à nous affecter jusqu’en 2022. […] Un retour complet à la "normale" ne peut être envisagé avant qu’un vaccin ne soit disponible. »

« Beaucoup d’entre nous se demandent quand les choses reviendront à la normale. La réponse est courte : jamais. […] Il y aura une ère "avant le coronavirus" (av. C) et "après le coronavirus" (apr. C). »

« Lorsqu’ils y sont confrontés, certains dirigeants de l’industrie et certains cadres supérieurs peuvent être tentés d’assimiler la réinitialisation à un redémarrage. […] . Cela n’arrivera pas parce que cela ne peut pas arriver ».

« Les mesures de distanciation sociale et physique risquent de persister après la disparition de la pandémie elle-même, justifiant la décision de nombreuses entreprises de différents secteurs d’accélérer l’automatisation. »

« Il est loin d’être certain que la crise du COVID-19 fasse pencher la balance en faveur du travail contre le capital. Politiquement et socialement, cela serait possible, mais la technologie change la donne. »

« Jusqu’à 86 % des emplois dans la restauration, 75 % des emplois dans le commerce de détail et 59 % des emplois dans le divertissement pourraient être automatisés d’ici à 2035. »

« Jusqu’à 75 % des restaurants indépendants pourraient ne pas survivre aux verrouillages et aux mesures de distanciation sociale ultérieures. »

« Aucune industrie ou entreprise ne sera épargnée. »

« La "tyrannie de la croissance du PIB" prendra fin. »

« La fiscalité augmentera. Comme par le passé, la logique sociale et la justification politique qui sous-tendent les augmentations seront basées sur le récit des "pays en guerre" (mais cette fois contre un ennemi invisible). »

« Le contrôle public des entreprises privées augmentera. »

« Les entreprises n’adhéreront pas nécessairement à ces mesures parce qu’elles les considèrent comme "bonnes", mais plutôt parce que le "prix" à payer pour ne pas s’y soumettre sera trop élevé en termes de colère des militants. »

« L’activisme des jeunes s’accroît dans le monde, étant révolutionné par les réseaux sociaux qui accentuent la mobilisation à un niveau qui aurait été impossible auparavant. Il prend de nombreuses formes différentes, allant de la participation politique non institutionnalisée aux manifestations et protestations, et aborde des questions aussi diverses que le changement climatique, les réformes économiques, l’égalité des sexes et les droits LGBTQ. La jeune génération est fermement à l’avant-garde du changement social. Il ne fait aucun doute qu’elle sera le catalyseur du changement et une source d’élan critique pour le Great Reset. »

« Avec le confinement, notre attachement à nos proches s’est renforcé, avec un sentiment renouvelé d’appréciation pour tous ceux que nous aimons : la famille et les amis. Mais le côté sombre à cela est le déclenchement d’une montée des sentiments patriotiques et nationalistes, avec des considérations religieuses et ethniques troublantes. En fin de compte, ce mélange toxique a fait ressortir le pire de nous-mêmes en tant que groupe social. »

« Vu en ces termes, le coronavirus a renforcé et non réinitialisé les problèmes liés à la santé mentale. […] Dans l’ère post-pandémique, ces questions peuvent désormais recevoir la priorité qu’elles méritent. Cela constituera une réinitialisation vitale. »

« La combinaison de l’intelligence artificielle (IA), de l’Internet des objets (IoT) et des capteurs et de la technologie portable produira de nouvelles perspectives sur le bien-être personnel. Ils surveilleront ce que nous sommes et ce que nous ressentons, et brouilleront progressivement les frontières entre les systèmes de santé publics et les systèmes de création de santé personnalisés – une distinction qui finira par s’effondrer. »

« L’impératif actuel de propulser, quoi qu’il arrive, "l’économie sans contact" et la volonté ultérieure des régulateurs de l’accélérer signifient qu’il n’y a plus de blocage. »

« Au fur et à mesure que la distanciation sociale et physique persistera, s’appuyer davantage sur les plateformes numériques pour communiquer, travailler, demander des conseils ou commander quelque chose gagnera peu à peu du terrain sur des habitudes autrefois enracinées […]. Si les considérations de santé deviennent primordiales, nous pouvons décider, par exemple, qu’un cours de cyclisme devant un écran à la maison ne correspond pas à la convivialité et au plaisir de le faire avec un groupe dans un cours en direct, mais est en fait plus sûr (et moins cher !). Le même raisonnement s’applique à de nombreux domaines différents comme prendre l’avion pour une réunion (Zoom est plus sûr, moins cher, plus vert et beaucoup plus pratique), se rendre à une réunion de famille éloignée pour le week-end (le groupe familial WhatsApp n’est pas aussi amusant mais, encore une fois, plus sûr, moins cher et plus écologique) ou même suivre un cours académique (pas aussi enrichissant, mais moins cher et plus pratique) ».

« L’endiguement de la pandémie de coronavirus nécessitera un réseau de surveillance mondial. »

« La recherche des contacts a une capacité inégalée et une place quasi essentielle dans l’arsenal de lutte contre le COVID-19, tout en étant en même temps positionnée pour devenir un catalyseur de la surveillance de masse. »

« Au cours des mois et des années à venir, le compromis entre les avantages pour la santé publique et la perte de la vie privée sera soigneusement pesé, devenant le sujet de nombreuses conversations et de débats animés. La plupart des gens, craignant le danger du COVID-19, se demanderont : n’est-il pas insensé de ne pas tirer parti de la puissance de la technologie pour venir à notre secours lorsque nous sommes victimes d’une épidémie et que nous sommes confrontés à une sorte de situation de vie ou de mort ? Ils seront alors disposés à renoncer à une grande partie de leur vie privée et conviendront que dans de telles circonstances, le pouvoir public peut légitimement passer outre les droits individuels. »

« À première vue, la pandémie et l’environnement peuvent sembler n’être que des cousins éloignés ; mais ils sont beaucoup plus proches et entrelacés qu’on ne le pense. […] Ils sont de nature mondiale et ne peuvent donc être correctement traités que d’une manière coordonnée au niveau mondial. »

« Plus la croissance démographique est élevée, plus nous perturbons l’environnement, plus le risque de nouvelles pandémies est élevé. »

« La fragilité des États reste l’un des défis mondiaux les plus critiques, particulièrement répandu en Afrique. […] La rupture des chaînes commerciales et d’approvisionnement causée par la pandémie provoquera une dévastation immédiate. »

« L’un des effets les plus évidents pour les parties les plus riches du monde de la misère économique, du mécontentement et de la faim dans les États les plus fragiles et les plus pauvres consistera en une nouvelle vague de migration de masse dans sa direction, comme celles qui ont eu lieu en Europe en 2016. »

 

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2645261

    Le jour où les femmes cesseront d’obéir, il fera plus chaud qu’aujourd’hui.


  • #2645283

    Je vous ai entendu.

    Normal on est en démocratie, vous vous attendiez à quoi ? Telles sont les valeurs de la république.


  • Tant que le système actuel tiendra, Madame le Procureur est assurée de faire une longue et paisible carrière.


  • Les loups ne se mangent pas entre eux.


  • Est ce que chez ER vous avez cru un instant que quelque chose de sain pouvait émaner de l’institution judiciaire française ?

     

  • Ok pour la réponse du procureur et son interprétation de l’alinéa 5°
    Passons en revu la loi et allons jusqu’au 11° qui étend la poursuite !
    1° L’atteinte volontaire à la vie ;
    2° L’extermination ;
    3° La réduction en esclavage ;
    4° La déportation ou le transfert forcé de population ;
    5° L’emprisonnement ou toute autre forme de privation grave de liberté physique en violation des dispositions fondamentales du droit international ;
    6° La torture ;
    7° Le viol, la prostitution forcée, la grossesse forcée, la stérilisation forcée ou toute autre forme de violence sexuelle de gravité comparable ;
    8° La persécution de tout groupe ou de toute collectivité identifiable pour des motifs d’ordre politique, racial, national, ethnique, culturel, religieux ou sexiste ou en fonction d’autres critères universellement reconnus comme inadmissibles en droit international ;
    9° La disparition forcée ;
    10° Les actes de ségrégation commis dans le cadre d’un régime institutionnalisé d’oppression systématique et de domination d’un groupe racial sur tout autre groupe racial ou tous autres groupes raciaux et dans l’intention de maintenir ce régime ;
    11° Les autres actes inhumains de caractère analogue causant intentionnellement de grandes souffrances ou des atteintes graves à l’intégrité physique ou psychique.


  • Si le procureur classe sans suite il y a la possibilité de saisir un juge d’instruction avec une plainte ou bien de citer directement à comparaître. Mais qui croit encore à la justice dans ce pays ? Ce sont uniquement ceux qui la font ou l’utilisent comme argutie de leurs délires fachisants.

     

  • Magnifique travail, maître Viguier. A garder pour le jour où les comptes se régleront.

     

    • Oui par principe, même si il est loin d’être certain que le jour des comptes cette paperasse pourtant très bien rédigée et de main d’hommes de vérité aura encore la moindre utilité... Bien que pour ceux qui se sont donné la peine de la rédiger pour le bien commun, elle sera sûrement un indéniable très bon point en leur faveur.


    • "L’un des effets les plus évidents pour les parties les plus riches du monde ... une nouvelle vague de migration de masse dans sa direction"

      C’est l’autre direction qui m’interesse :
      soleil, plage, vie pas cher, pas de masque, dictateur beaucoup plus cool que Macron, ...

      Suis-je vraiment le seul ?



  • Alain Soral, son président, m’a confié la mission de vous saisir au sujet des mesures de « confinement », aussi je porte à votre connaissance les éléments qui suivent.




    Il faudrait graver cette phrase en lettres d’or sur une stèle de granit, pour que le générations futures puissent savoir qui était dans quel camp.


  • Dans la pauvre A-france inclusive, l’Etat lui même ne parle même plus français :
    Règle : On n’écrit jamais « parmi » avec un « s ». C’est une préposition et il est invariable. Souvent, nous sommes induits en erreur par le mot « hormis » qui finit lui par un « s ».
    La Procureur en sous-ordre est une conne !

     

  • Ces coups d’épée dans l’eau ont le mérite de créer des ondes de chocs.
    Quand tous les recours pacifistes et légaux auront été tenté vainement, peut-être que suffisamment de gens prendront conscience que les dés sont pipés, que la table est truquée, ajoutez à cela l’ostracisme qui entrera en vigueur pour les moins dociles, les faillites, pertes sèches de biens et revenus, le tout avec culot, arrogance et immoralité, là on peut espérer qu’il se passe quelque chose d’un peu nerveux et légitime.
    C’est, à l’heure actuelle, mon seul véritable espoir : que ça pète une bonne fois pour toute.
    Merci à Me Viguier de faire ce qu’il fait, à l’équipe d’ER pour son sens critique et éclairé, et à tout ceux qui contribue à mettre un peu de lumière sur ce qui est tapi dans l’ombre, certes de moins en moins.
    Pour ma part, je ronge mon frein, observe, étudie les perspectives personnelles de cette situation, assez maigres et peu réjouissantes, et croyez bien que la colère monte et qu’il n’y a pas plus dangereux que celui qui n’a plus rien à perdre.


  • Mais putain de merde, comment ça se fait que je ne suis même pas surpris, même un tout petit peu ? Enfin, si ces procureurs aiment vivre dans une ripoublique bananière, grand bien leur fasse, chacun mesure la vérité d’après sa propre rectitude morale. Ils mangent au râtelier c’est sûr, voilà le seul message qu’ils donnent,


  • Je connais cela
    Je me suis fait violenter par une personne (grosse violence avec ITT) au prétexte que je lui portais préjudice.
    J’ai porté plainte, et l’affaire a été classée sans suite.il n’y avait pas de témoin et pourtant des preuves, ITT, ordonnances etc.
    La raison de l’agression était tout autre, je defendais mes droits, lui défendait son ego, ses intérêt en m’extorquant, en me méprisant, par la rumeur et le mensonge.
    Je suis passé par un autre biais que celui de l’amiable et après être passé par le conciliateur de justice, sur ses conseils, suit allé en justice. (pour régler l’origine réelle du litige).
    Je viens de gagner en appel.
    Pour lui, c’est environ 25000 euros( vingt cinq mille) de procédure, de dépens, à payer et 6000 euros à me verser.
    Celui qui gagnait,
    à perdu !

    Pour l’instant, les oligarques gagnent à nous mépriser.


  • Il faut attaquer le laboratoire dont le directeur est M. LEVY mari de Mme BUZYN.
    Le virus est sorti de ce lieu de travail.
    La justice devra statuer si la sortie est intentionnelle ou accidentelle.

    La responsabilité du laboratoire et de son directeur sont engagés pour les préjudices d’envergure mondiale.... peut-être même est-ce un crime contre l’humanité !

     

  • Je me sens vraiment privilégié de vivre dans un démocratie , et je suis ravi de payer toujours plus d’impôts aux fonctionnaires qui assurent le bien commun.

    Je me demande d’ailleurs si démocratie n’est pas devenue synonyme de république bananière....

     

  • Avec une belle faute d’orthographe : "parmis", au lieu, bien-sûr, de "parmi".

    De la part d’une institution juridique, une telle faute ... quelle honte.

    Comme l’a dit Victor Hugo : la forme, c’est le fond qui remonte à la surface.

    Peut-être tout est-il résumé dans cette faute : le vrai droit n’est plus dans les institutions juridiques officielles, car aucun vrai juriste, aucun véritable homme de droit, ne pourrait faire une telle faute.

    Comme un clin d’œil du droit éternel :
    - l’institution qui rejette la plainte de Me Viguier - véritable homme de droit, lui - s’exclut elle-même du monde du droit.

     

  • "la lecture de l’article 212-1 5 du code pénal permet de démontrer (..)"

    pourquoi ne pas justement en faire la démonstration en utilisant l’article et en clarifiant ce qui ne concorde pas dans la plainte de Me.Viguier ? classer sans suite une plainte détaillée, bien documentée en utilisant une ligne et demi c’est au minimum de la fainéantise. ca me rappelle les fameuses tirades pour échapper aux colles en prépa, du genre "la démonstration est triviale"..

    on n’attendait bien sur pas que l’institution judiciaire soit partiale en France. mais ce niveau de condescendance est étonnant.


  • Si nous ne tuons pas nos dieux modernes aujourd’hui demain, le " "aucune infraction pénale "de nos maîtres sera un pouvoir divin sur nous.
    Je vous rappelle que les navettes sans chauffeur ont commencé a nice, c’est déjà la fin pour vous taxi et uber ,que les camions sans chauffeur ont commencé au Royaume-Uni, que la 5G s’implante partout, humanité ultra connecté aux machines, qui de fait fera l’éducation de nos enfants,et comprendra ( l’I.A) déjà ce que nous enregistrerons ou direrons avant sa diffusion ( élimination immédiate ), à moins de devenir amisch, que les bordels avec des sex robots s’ouvrent a travers le monde, que les caravanes de migrants d’Amérique du Sud ont recommencé, que l’Afrique est en explosion, donc ? Que les votes se feront par courrier et machines, ceux qui contrôleront ces machines qui décideront de notre avenir ( même si ils décident déjà avec les médias de masses. Nous serons en infusion d’ARN, puisque qu’ils disent déjà que c’est le futur absolu ,même contre le cancer, avec obligatoirement des nanoparticules physique puisque il y a explosion des laboratoires biotechnologique .
    J’ai une question, vous mentez à vos enfants ? Vous continuez a les protéger ? Ils vont être heureux avec leur revenu universel inconditionnel dans leur univers virtuel, et ne dites pas que le gourou Spielberg et ses amis ne vous l’avaient pas expliquer ?


  • Les références au livre du « Grand Reset » sont tout à fait pertinentes. Facilement téléchargeable sur le net, on y découvre bien d’autres véritables monstruosités. Le chapitre 1.6.2 sur le Traçage des contacts et la surveillance de masse est à vomir. Pas étonnant que certains employeurs mettent en place le « collier anti-covid » (voir l’art. de E/R du 16 janvier).

    Il s’agit littéralement de terrorisme national et international, parfaitement concerté … et dans l’impunité la plus crasseuse. Nous serions tous embarqués et condamnés pour troubles à l’ordre publique, tentative de coup d’état, crime contre l’humanité, etc … en faisant 1/1000 de ce que ces gens font !Tout est inversé. Nous nous faisons écraser par ces gens avec une perversité clinique.

    Cette situation est intenable, au bord de l’explosion ...


  • La Bête de l’évènement est là, au moins on avait été prévenus..

     

  • Honnêtement, vous vous attendiez à quoi ?

     

  • Qui peut encore croire qu’il y a une "Justice" dans ce Pays ?!
    Tous les postes clés sont aux mains des loges, etc.


  • Rappel historique :

    C’est quand les voies légales et les recours institutionnels sont épuisés que s’ouvre la possibilité de révoltes et de révolutions.

    Le bon côté de cette affaire : aujourd’hui, comme chaque jour, encore + de Français ont cessé de croire en cette République.

     

    • #2645801

      Ils ont cessé de croire en cette République mais c’est pas pour ça qu’ils ont trouvé une meilleure croyance ailleur. Les gens ils croient en ce qu’ on leur dit de croire pour pouvoir être acceptés socialement.
      L’humain est surtout un animal social, sa plus grande peur est d’être rejeté du groupe et d’avoir à se faire face à lui même dans la solitude , bien avant la peur de perdre son âme. Si un groupe lui promet confort et acceptation il peut en règle générale compromettre la majorité de ses principes de vie pourvu que la place qu’on lui donne n’est pas trop dégradante à son goût. Tout est une histoire de sociabilisation et de niveau de compromission. Les armes de déstruction massive des bon principes de vie : argent confort et cul
      Revenu universel gafam jackie et michel. La nouvelle sainte trinité.


  • quelle surprise...

     

  • Vous savez d’où vient en réalité le problème ??? Regardez attentivement les têtes de Macron et de Castex, analysez le regard, puis passez à Perronne, Fouché, Soral ! Vous comprenez ce que je veux dire ? Ces gens portent la noirceur de leur âme damnée sur leur visage, ou plutôt "gueule’ devrais-je dire !


  • Ce procureur s’est désigné comme vendu à l’oligarchie mondialiste, un traître en somme qu’il ne faudra pas oublier à l’heure des comptes !


  • Je ne lis pas tout, pas le temps. Ce que je sais c’est ce que je vois. Ce que je sens modifie mon sol, ma substance vitale. C’est basique. Hors de mon champ immédiat point de contrôle. Nous sommes vivants, va bien falloir explorer cette hypothèse. Je vous engage tous à écouter Jacques Dodon. Rien ne sert de courir sans des billes dans la poche.


  • Cela ressemble à une stratégie planifiée et concertée d’un chaos contrôlé, en l’espèce une contamination accélérée de virus mutants. Le peuple ne réagit pas, il n’est même pas sidéré, juste suspicieux et inquiet, car les Gouvernements sont censés vouloir uniquement son bien, du moins c’est ainsi que le conditionnement opère. Une incroyable puanteur se dégage pourtant de cette stratégie perçue comme démoniaque, qui laisse de plus en plus sentir la raison pour laquelle c’est systématiquement la politique sanitaire du pire qui a été choisie, et dont le but ultime semblerait effectivement être l’effondrement économique favorable à l’acceptation du grand reset que projettent et appellent ouvertement de leurs vœux les milliardaires mondialistes, cette poignée de psychopathes pour qui nous ne sommes que du bétail inutile ou des esclaves. Une méthode moyenâgeuse a ainsi été imposée, le confinement généralisé. Au lieu de confiner et de prendre soin des seules personnes à risques, et de laisser vivre l’immense majorité du peuple pour qui la Covid-19 restait une maladie très peu mortelle, avec des formes généralement bénignes, et de faire en sorte que les médecins puissent les soigner, elles sont restées de force enfermées chez elles sans pouvoir l’être. Mais il y a pire, puisque c’est toute la population qui n’a pas pu être dépistée pour des formes graves d’autres maladies (cancers, maladies cardiaques, diabète etc..). Selon le professeur Perronne, l’impact de cette politique contre l’Humanité, qui n’a clairement rien de sanitaire, est tel que bien plus de gens sont morts du confinement que du coronavirus, dont on sait que les 9 % induits de surmortalité en 2020, et qui sont annoncés par les médias aux ordres, sont en réalité un mensonge par omission des analyses statistiques complètes qui pourtant devrait amener à tenir un autre discours, avec la comparaison des courbes de chacune des années depuis 1947, ne justifiant aucunement la politique qui a été imposée avec la participation servile des médias subventionnés et des forces de l’ordre qui ont verbalisé très souvent de manière outrancière, voire inhumaine et sadique. Que dire aussi de l’étude frauduleuse du Lancet dont s’est inspirée, ou qu’a appelé de ses vœux le Gouvernement, avec l’interdiction de l’hydroxychloroquine, du silence assourdissant autour de la bonne santé, de l’immunité renforcée par la vitamine D3 et le zinc, et de la peur sciemment matraquée chaque heure.


  • Il y en a qui pense qu’il y a des lois et une justice en France : La lâcheté se trouve toujours des excuses


  • J’ai toujours pensé que celui qui a choisi le métier de juge n’a pas choisi le métier d’ingénieur ou de comptable ! et pour cause…
    Autant j’accorde à ceux exerçant ces deux derniers métiers , des qualités de rigueur, un esprit de méthode et un goût de la précision (au moins jusqu’à preuve du contraire.)
    Autant pour les juges je n’en accorde aucun.

    Démonstration
    Dans son courrier, Maitre viguier, fait valoir que le gouvernement a pris des mesures de privations graves de liberté physique . A l’appui, il indique lesquelles et conclut que c’est un crime contre l’humanité au regard de l’article 212.1 5° , je cite : « constitue un crime contre l’humanité, … L’emprisonnement ou toute autre forme de privation grave de liberté physique en violation des dispositions fondamentales du droit international ; »
    Le procureur répond. : « J’ai lu l’article 212.15 et vous savez quoi , Maitre viguier ? … eh ben non ! et comme c’est non, je juge qu’il faut classer sans suite. A la revoyure…

    En résumé : Argumentation = zéro pointé.
    En termes polis : ça s’appelle se f.. de la g... du monde.
    Je ne cherche pas à dire si Viguier à tort ou raison. Je veux simplement dire qu’aucun expert en bâtiment par exemple, n’oserait écrire un rapport d’une ligne disant : vous m’avez demandé de regarder si la charpente qui est restée sous la pluie pendant 200 ans était pourrie, et bien je l’ai regardé et elle n’est pas pourrie."
    Au minimum, il convient de répondre par écrit (et ça peut tenir dans une page)
    • En faisant une analyse critique des données fournies par le demandeur et présenter les résultats de ces analyses,
    • décrire la méthode utilisée pour juger ou qualifier la chose
    • conclure sur la demande, par un jugement d’expert, en articulant les données des 2 points précédents.
    La forme, c’est le fond qui remonte à la surface (Victor Hugo)


  • Circulez, y’a rien à voir ! Par contre, c’est le citoyen qui est condamné pour "mise en danger de la vie d’autrui " (excusez du peu !), quand il ne porte pas de masque ou organise une petite fête ! Le comble du cynisme !!! Ils se foutent vraiment de notre gueule sans aucun scrupule !


  • Par contre, eux, n’hésitent pas à vous condamner pour " mise en danger de la vie d’autrui ", voire "tentative de génocide", si vous ne portez pas le masque !!!


  • Bah, c’était un petit peu couru d’avance, non ?
    Ces gens-là fréquentant de toute façon les mêmes loges...


  • Les politiciens et les pseudos scientifiques qui sont en marche pour détruire l’économie sociale et d’entreprenariat du peuple Français au travers cette Europe de la fraude et des lobbys covidé sont sans scrupules. L’idéologie du fric sans limite , ne mesure pas leur erreur fondamentale ... Je pense que le président leur a tendu un piège c’est de les éliminer par notre retour de colère ...
    Le cœur et l’Amour de vivre ensemble en coopération solidaire que tant de sages décrivent comme la force unique de la toute puissance de l’Univers, la Vie est à l’opposé d’une suprématie par le fric sale et nauséabond ! Donc ils sont déjà mort même si ils font énormément de tord et de mal au collectif par leur agissement individuel, intéressé et inconscient. Quand les forces de police, de gendarmerie, des armées, nous soutiendrons (pour leur famille, leur honneur, et devoir de protéger démos), alors cet état de dictature sournoise qui s’immisce devant nos yeux par ses décrets et lois dans nos vies de simple gens sera mise hors de nuisance surtout s’il commence à assassiner nos frères et sœurs avec les ARNMessagé, leur mal bouff, les chemtrails, les projet Harp, leur glyphosate, médecine du doliprane, leur média mainstream, OGM, pédophilie des élites et tout ce que l’on ne sait pas ...
    Ces inconscients aveuglés par leur narcissisme, hypnotiques mettent en danger leur nom, famille, descendance à contre courant des forces vivent du peuple. Quand le peuple renversera ce gouvernement inutile à la Nation France.
    Ils devraient bientôt lâcher la corde qu’il ce sont glissé autour du cou ou de la jambe car en principe le courage suicidaire n’est pas une qualité première de ces êtres viles.
    D’ailleurs, je suis surpris qu’ils s’obstinent tant c’est que les sommes d’argent doivent être conséquentes ... et qu’il ne touche plus terre. Nous devons impérativement changer la 5e république notre constitution pour la verrouiller à la prise de pouvoir dictatoriale et constituer le droit du vivant et réglementer les future Androïde qui devraient nous remplacer dans leur tête de linotte ... C’est une guerre psychologique ... de nous faire croire que nous sommes faible ... depuis quand une minorité décervelé milliardaire peut être plus fort que le peuple France ... Juste dire NON et Stopper toute cette psychoses ... jeter vos téléviseurs de la propagande d’eMMMMMMM. Nous sommes chacun d’entre nous l’autorité suprême responsable de nos vies et de nos familles. Connectez vous à vos ancêtres


Commentaires suivants