Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Confirmation par le Washington Post : Imad Moughnieh tué dans une opération conjointe CIA-Mossad

Le Washington Post a révélé ce 31 janvier que l’ancien haut responsable de la branche militaire du Hezbollah, Imad Moughnieh, aurait été tué à Damas en 2008 dans une opération conjointe effectuée par la CIA et le Mossad.

Selon le journal américain, la bombe, qui avait été installée dans son véhicule par les experts israéliens et actionnée depuis Tel Aviv, aurait été spécialement conçue par l’agence américaine dans une de ses bases en Caroline du Nord. L’opération aurait probablement nécessité 25 tests, selon un expert cité par le journal, afin de limiter les dégâts collatéraux.

Les USA avaient jusqu’à présent démenti toute participation à cette opération, considérée comme à risque, et ayant nécessité un accord au plus haut niveau. On cite ainsi l’accord du président américain, Georges W. Bush, et de son secrétaire d’État, du département de la Justice ainsi que du département légal, du directeur du Renseignement, du conseiller à la Sécurité nationale. L’opération ayant été conduite sur le territoire d’un pays n’étant pas en guerre contre Washington, elle devrait donc être considérée comme une violation des lois internationales, selon les experts juridiques interviewés par le Washington Post. Le Hezbollah a quant à lui accusé l’État hébreu d’en être le commanditaire.

Ces révélations interviennent au lendemain du discours du secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, qui avait annoncé un changement des règles d’engagement du mouvement chiite suite à l’opération israélienne du 18 janvier 2015 ayant amené à la mort du fils d’Imad Moughnieh, Jihad, et d’un général des Gardes révolutionnaires iraniens à proximité de la ville de Qonaitra, dans le Golan syrien. Leur convoi avait été visé par les missiles d’un hélicoptère d’attaque. Cette attaque avait amené le Hezbollah à répliquer par l’attaque à l’aide de 2 missiles antichars contre un convoi de véhicules de Tsahal à proximité des fermes de Chébaa, territoire libanais occupé par l’Etat hébreu. Cette attaque a fait 2 morts et 17 blessés coté israélien.

Imad Moughnieh figurait sur la liste des personnes les plus recherchées par les autorités américaines, en raison de sa participation supposée aux attentats ayant visés les forces américaines stationnées à Beyrouth en 1983. Il était accusé d’avoir été à l’origine de l’attentat qui avait détruit l’ambassade américaine de Beyrouth, tuant 63 personnes dont 8 officiers de la CIA, ainsi que de l’attentat visant les Marines stationnés à l’aéroport de Beyrouth, faisant plus de 242 morts. Les autorités israéliennes l’accusaient également d’être impliqué dans les attaques ayant visé la communauté juive de Buenos Aires en 92 et 94.

Voir aussi, sur E&R :

Sur l’implication d’Israël dans certains attentats, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Premièrement, ce genre de " fuite " n’est jamais fortuit, mais est voulu par l’Empire pour distiller un mensonge qui passera inaperçu au milieu de deux ou trois infos bidons : on accuse, sans preuves, ce monsieur d’actes terroristes- et jusqu’en Argentine - et comme il est mort depuis belle lurette, il ne peut plus s’en défendre ! article à zapper, donc !

     

    • @ la pythie
      A part le début de votre intervention, la fuite n’étant jamais fortuite, le reste révèle juste que vous n’avez pas idée de ce qui est entrain de se tramer de changement extraordinairement important à l’échelle du Moyen Orient et du Monde.
      Pour comprendre la volonté de Washington de partager des méfaits sionistes, il faut revenir au dernier discours de Seyyed Hassan Nasrallah qui a terrorisé l’axe atlanto-sioniste en faisant de l’entité sioniste un nain qui n’a plus entre les mains le destin de la région, le choix de la guerre et de la paix, ni même la capacité de se défendre et de défendre sa population.
      Que Washington accepte d’assumer une part des crimes sionistes c’est le signe d’une faiblesse totale pour épargner l’entité sioniste d’autres humiliations. L’assassinat de ce général en chef du Hezbollah n’étant pas encore expié par l’entité sioniste, Washington espère lui épargner un douloureux châtiment qui provoquera à n’en pas douter une guerre régionale qui signifiera la fin de l’occupation de la Palestine.
      Les stratèges et experts à Washington et Tel Aviv savent que désormais le chemin de Jérusalem pour La Résistance est très proche et qu’il coûtera une défaite monumentale à Washington qui tente, tant bien que mal, de minimiser ses pertes en maintenant coûte que coûte ses négociations avec Téhéran malgré le lobbying sioniste et en refusant de soutenir Tel Aviv lors du dernier haut fait du Hezbollah dans les fermes de Chebaa.
      Seyyed Hassan Nasrallah avait dit, dans un précédent discours, que les jeux étaient faits. Mais dans son dernier discours il est allé encore plus loin, il l’a confirmé en menaçant Tel Aviv de ripostes de plus en plus douloureuses partout dans le monde et n’importe quand. Le prix à payer sera maintenant exorbitant, quelque soit l’auteur du méfait, les mercenaires qui jouent pour elle ou elle-même. Cela signifie très clairement que Tel Aviv ne joue plus aucun rôle majeur, même pas à l’échelle locale. Cette entité est devenue un très lourd fardeau pour Washington et pour tout l’axe atlanto-sioniste. Plus même capable de déclencher la moindre guerre sans risquer de se faire occuper par le front de la résistance à partir de la Galilée comme promis par Sayyed Hassan Nasrallah ;)
      Je l’affirme avec certitude, la libération de la Palestine est une question de mois si l’arrogance des sionistes ne les poussent pas à provoquer contre eux un cataclysme plus rapidement... Cette entité ne fêtera jamais ses 70 ans !


  • Ils sont capable de tout ...

    Jamais dire jamais,un jour cela sera moi .

    Qui sait ?


  • "L’origine de l’attentat qui avait détruit l’ambassade américaine de Beyrouth"
    C’est du côté de Tel Aviv qu’il faut les chercher, mais là non plus on ne les trouvera pas, parce que Mike Hariri, lui aussi est mort.