Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Raid israélien sur le Golan : six membres du Hezbollah tués

Six membres du Hezbollah, dont un responsable et le fils de Imad Moughniyeh, commandant militaire assassiné en 2008, ont été tués dimanche dans un raid israélien sur le Golan syrien, a annoncé une source proche du mouvement libanais.

« Six membres du Hezbollah, dont le commandant militaire Mohammad Issa, un des responsables du dossier Irak-Syrie, ainsi que Jihad, un fils d’Imad Moughniyeh, ont été tués aujourd’hui dans le raid israélien », a dit cette source à l’AFP.

Imad Moghniyeh avait été tué en 2008 à Damas dans un attentat à la voiture piégée, une attaque imputée par le Hezbollah à Israël, qui a nié toute implication.

La télévision syrienne a pour sa part indiqué que « dans le cadre de son soutien aux groupes terroristes, un hélicoptère israélien a tiré ce midi deux missiles depuis les territoires occupés en direction des Fermes Al-Amal à Quneïtra, faisant six morts ».

Le Hezbollah a lui annoncé la mort de plusieurs de ses membres, tués par un raid d’hélicoptère israélien sur le plateau syrien du Golan, dans un communiqué diffusé par la chaîne Al-Manar, organe de cette formation libanaise.

« Au cours d’une visite d’inspection sur le terrain dans le village de Mazraat (Ferme) al-Amal, dans (la province) syrienne de Quneitra, un groupe de moujahidine du Hezbollah a été la cible d’un raid d’hélicoptères de l’ennemi sioniste, qui a tué plusieurs frères moujahidines », affirme le groupe.

En Israël, une source de sécurité avait auparavant fait état d’un raid aérien sur le Golan syrien contre des « éléments terroristes » accusés de préparer des attaques contre l’État hébreu.

Le raid a eu lieu près de Quneitra, non loin de la ligne de séparation entre la partie syrienne du Golan et la partie occupée par Israël, selon la même source.

Des drones israéliens étaient présents dans la zone, toujours selon cette source de sécurité.

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, avait annoncé jeudi, pour la première fois, que son parti possédait depuis 2006 des missiles iraniens Fateh-110 pouvant atteindre tout le territoire d’Israël, son ennemi numéro un.

« Les raids répétés sur différents objectifs en Syrie constituent une grave violation », avait par ailleurs jugé Hassan Nasrallah dans un entretien à la chaîne panarabe Al-Mayadeen basée à Beyrouth. « Toute frappe contre des positions en Syrie vise tout l’axe de la Résistance (Damas, Téhéran, Hezbollah, ndlr) et pas seulement la Syrie », selon lui. « Oui, cet axe pourrait décider de riposter (...) C’est son droit. Cela peut arriver à tout moment. »

Rebelles et armée syrienne, que le Hezbollah soutient dans la guerre en Syrie, s’affrontent non loin de la ligne de démarcation, et des obus tombent régulièrement sur le territoire occupé par Israël sans qu’il apparaisse toujours clairement si ces tirs sont intentionnels ou s’il s’agit de retombées des combats entre Syriens.

L’État hébreu a décidé à plusieurs reprises de riposter en visant des bases militaires syriennes.

Officiellement toujours en état de guerre avec la Syrie, Israël occupe depuis 1967 environ 1200 kilomètres carrés du plateau du Golan qu’il a annexés, même si cette décision n’a jamais été reconnue par la communauté internationale. Environ 510 km² du plateau restent sous contrôle syrien.

Rebondir sur le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Nasrallah ne peut laisser ce crime impuni. Le Hezbollah se mobilise, la guerre pourrait éclater...

     

    • Le Hezbollah est un acteur régional très important et ne décidera de la riposte qu’en fonction des intérêts de l’axe qu’il représente dans cet affrontement mondial. Il faut absolument tenir compte de ce paramètre sans cela on ne peut comprendre les enjeux et surtout le sens de cet attaque précise, à cet endroit précis et contre des cibles précises après le discours très récent de Sayyed Hassan Nasrallah.
      Tout le monde dans la région et à l’échelle internationale s’attend à une réponse très violente. Mais il me semble que dans les calculs sionistes, adoubés par le boss à Washington, il ne saurait s’agir que d’une riposte "gérable". C’est probablement à ce point précis que l’on prend la réelle mesure de tous les événements précédents, notamment à Paris, qui entrent dans le cadre de la guerre globale en forçant les uns et les autres à se positionner lors du futur affrontement qui décidera des nouveaux équilibres...


    • Le Hezbollah ne va rien faire, comme d’habitude. Combien de fois Israël à frappé le Hezbollah où l’armée syrienne sans aucune réponse. Et là Israël n’a pas que fait d’attaquer le Hezbollah. Il y a eu 6 membres du Hezbollah dont le commandant des opérations en Syrie et 6 gardes de la révolution iranienne dont un général. Il faut dire qu’Israël a tapé fort sur ce coup et dire qu’un article paru sur E&R affirmait qu’Israël était incapable d’avoir des renseignements sur ce groupe.


    • @ Garou
      On sent que vous maitrisez le sujet pour reprendre les grandes lignes des media mainstream...
      Il suffirait de jeter un œil sur les média "israéliens" pour s’informer sur la situation d’une tension exceptionnelle chez les sionistes, services de sécurités et militaires compris, et surtout au nord de la Palestine historique dans les colonies proches du Liban et dans le Golan où on se demande s’il faut quitter les lieux dès maintenant. Tous les débats télévisés et les commentaires de la presse écrite tournent autour de la réponse du Hezbollah. Eux savent que le mouvement de résistance libanais a toujours répondu présent ;)


  • Sur Europe-Israel le Rav Dynovisz lance un appel solennel aux juifs pour qu’ils se hâtent de faire leur Alya (8mn) . Interessant .

     

    • Il avait fait aussi un appel aux chrétiens à "faire Téchouvah". Ce qui voulait dire, cesser de croire que Jésus était le Messie, rejeter la Sainte Trinité pour, au final, respecter les 7 lois de Noé et donc, adhérer au Noachisme.

      Autrement dit, que le Peuple Elu devienne le peuple prêtre d’une humanité de goyim adhérant à un ersatz de religion, un pseudo judaïsme "light" pour les pécores, et considérant les Juifs comme leurs seigneurs et maîtres.

      Le catholiscisme et l’Islam authentique étant les vrais obstacles à ce projet, décrédibilisons-les ! L’Islam par les "Djihadistes" et les méchants de service (Eric et Marine), devenant les idiots utiles du système et la catholicité par la propagande scolaire, déguisée en cours d’histoire (Moyen Âge obscurantiste, peuple opprimé par l’Eglise jusqu’à 1789 ...)

      Pour les cancres et pour les dissidents, on a un magnifique cheval de Troie nommé "Récentisme", bien emballé dans les oripeaux du "complotisme" (et que Marion Sigaut et Claire Colombi on magnifiquement débunké dans une vidéo disponible sur YT), histoire de faire croire que ce fameux Moyen Âge, pas si obscur que ça finalement, n’a en fait jamais existé !

      Et pour ceux qui ne croient pas en Dieu, il leur restera l’athéisme et la religion maçonnique de la laïcité, devenue non pas "universelle" mais mondialiste.


  • #1094615

    A mon avis il veulent perdre encore une soixantaine de Merkava comme en 2006...


  • La guerre pourrait éclater, à moins que l’Iran donne pour instruction au Hezbollah de faire preuve de retenue dans un premier temps. Netanyahou cherche à provoquer une guerre pré-électorale dans le but d’obtenir une sorte d’union sacrée. L’Iran garde en réserve comme option la centaine de milliers de missiles du Hezbollah au cas ou Israel se risquerait à attaquer ses installations nucléaires. Les villes israéliennes seraient alors trouées par des dizaines de milliers de missiles en un temps très court....

     

    • Ils ont des rapports d’alliés pas de larbins comme les maitres sionistes avec leurs toutous. Et ça, beaucoup ont du mal à se l’imaginer. Comme dans les relations de la Russie avec ses alliés. La Russie n’exige pas de ses alliés, elle propose. Toute la stratégie de l’axe qui comprend aussi bien la Russie, la Chine, l’Iran, la Syrie, le Hezbollah et tant d’autres est de "culture multilatérale" dans les relations stratégiques et géopolitiques à l’inverse des Etats Unis qui ne savent avoir, malheureusement, que des relations de maitre à larbins...


  • La question que l’on doit se poser est la suivante : pourquoi les appareils israéliens (qui ont violé l’espace aérien) n’ont-ils pas été détruits par les S-300 syrien ?

     

    • Parce que tout simplement l’heure n’est pas encore à la Grande Guerre. Elle viendra, soyez-en certains, et elle sera destructrice et globale. Chacun des protagonistes bluffent pour l’instant et a intérêt à cacher son jeu. Pour ce qui est de l’axe de la résistance, il faut d’abord en finir avec cette armée de mercenaires implantée en son cœur. Ce que les sionistes ne veulent pas et c’est pour cette raison qu’ils continuent à faire de la provocation en espérant obtenir une réaction des syriens. L’idée est que si la Syrie réagit maintenant, il y aura un échange de missiles destructeurs limité, les puissances interviendront et arrêteront tout avant que ça n’aille plus loin. Les sionistes auront gagné et obtiendront très exactement ce qu’ils souhaitent : Un règlement global de toutes les questions en suspens, une autre manière de liquider la question palestinienne en faisant du chantage à la Syrie pour qu’elle accepte de récupérer le Golan contre l’arrêt des provocations des mercenaires terroristes en la mettant en sourdine sur la question palestinienne.
      Tout tourne autour du comment pouvoir découpler l’axe de la résistance de la défense du peuple palestinien. C’est cela qui fait que les sionistes n’arrêtent pas de faire des provocations en espérant une réaction syrienne pour obtenir un accord définitif qui menotterait l’axe de la résistance. Et le dernier épisode sioniste est une réponse à l’intervention de Sayyed Nasrallah qui avait certifié que les jeux étaient terminés en Syrie et que l’équation était désormais autre, l’avenir étant désormais plus optimiste pour la région, le rôle de l’entité sioniste devenant quasi minuscule...


    • #1096416
      le 20/01/2015 par Révolutionnaire khoméiniste
      Raid israélien sur le Golan : six membres du Hezbollah tués

      @solmed, merci pour votre analyse pertinente et exhaustive. Il est possible que cette unité du Hezbollah ait participé à l’organisation d’un mouvement de résistance au Golan syrien sous occupation sioniste, éventualité évoquée par les médias du régime sioniste au cours des derniers mois. En ce sens, c’est l’axe de la résistance qui garde l’initiative, obligeant Tel Aviv à réagir.

      @michel, il n’est pas sur que les hélicoptères du régime sioniste aient traversé la frontière, il semblerait qu’ils aient tiré leurs missiles depuis le territoire de la Palestine ou du Golan occupés.


    • @Révolutionnaire khoméiniste



      @solmed, merci pour votre analyse pertinente et exhaustive. Il est possible que cette unité du Hezbollah ait participé à l’organisation d’un mouvement de résistance au Golan syrien sous occupation sioniste, éventualité évoquée par les médias du régime sioniste au cours des derniers mois. En ce sens, c’est l’axe de la résistance qui garde l’initiative, obligeant Tel Aviv à réagir.




      Il n’y a pas de quoi mon ami. Je veux juste préciser une info, le Hezbollah a annoncé depuis très longtemps, notamment par son secrétaire général, qu’il se chargeait d’organiser la résistance, de son côté le président syrien avait annoncé depuis plus d’un an que le front du Golan serait activé le temps que s’organise la résistance avec la permission donnée à tous les résistants de pouvoir s’y impliquer. Donc ce n’est pas une surprise et les sionistes le savent depuis le début. La nouveauté depuis quelques jours c’est l’entretien de Sayyed Nasrallah qui avait précisé dans son entretien avec la chaine de télé libanaise Al Mayadeen, entretien d’une importance capitale pour comprendre les événements qui vont se précipiter (faudrait que E&R le publie très rapidement), c’est que dorénavant la moindre agression sioniste sur le territoire syrien serait une agression contre tout l’axe de la résistance (Syrie, Iran et Hezbollah) et tout l’axe y répondrait. Or dans son intervention, il a également laissé la porte ouverte aux factions palestiniennes, ce qui signifie très clairement que si la réponse de l’axe entraine une réaction sioniste, il ne serait pas impossible que tous les fronts s’embrasent, ce que ne souhaite pas l’entité criminelle qui sera obligée de s’écraser ou de disparaitre avec le risque d’un embrasement généralisé...
      N’oublions pas qu’une réponse commune de tous les membres de l’axe change totalement la donne de l’affrontement car alors la Syrie, de par son silence n’aurait rien à négocier ;)



      @michel, il n’est pas sur que les hélicoptères du régime sioniste aient traversé la frontière, il semblerait qu’ils aient tiré leurs missiles depuis le territoire de la Palestine ou du Golan occupés.




      Exact, selon des témoins interrogés par Al Mayadeen des drones ont d’abord "supervisé" les lieux avant que des hélicos au-delà de la ligne de séparation du Golan occupé lâchent des missiles.