Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Conflit en Ukraine : Jacques Baud répond à la propagande otanienne

Jacques Baud est ancien colonel d’État-major général, ex-membre du renseignement stratégique suisse et spécialiste des pays de l’Est.

Aujourd’hui, ce qu’il se passe, c’est que les services de renseignement commencent à prendre peur devant l’auto-allumage que le monde politique crée par son hystérie, qui pourrait nous amener à des situations dramatiques.

 

Jacques Baud, sur E&R :

 






Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Baud est un véritable analyste professionnel. C’est passionnant et véritablement instructif. L’aisance et la clarté de son expression orale ne sont pas un hasard.

     

    Répondre à ce message

    • Dommage qu’il débute son analyse professionnelle par "je ne crois pas aux théories du complot", on lui a rien demandé, mais il nous informe dès le départ qu’il se limitera à son "domaine de compétences" - sans doute remarquables par ailleurs. Mais limitées.

      - Est-ce que les choses auxquelles on ne doit pas s’intéresser ont un quelconque rapport de cause à effet, de loin ou de près, avec la situation en Ukraine ? Voilà une bonne question. Si c’est non, alors on peut regarder ces 2h30 l’esprit serein... et même avec quelques pop-corn.

       
    • @bof

      Oui et on peut aussi regretter son recours un peu facile à la « sottise » de nos dirigeants mais il explique quand même preuves à l’appui (avec le rapport de Rand et l’interview d’Arestovitch) que la guerre était préméditée depuis longtemps par l’OTAN. Ca reste d’un niveau remarquable... il y a peut-être quelques limites assez faciles à comprendre pour une personnalité mainstream (et sans doute concédée par sens politique) mais pas de grosses erreurs factuelles comme on peut l’entendre par ailleurs, on n’a pas toute une construction spéculative fondée sur une planche pourrie.

       
  • Le Mondialisme venant d’outre atlantique , est devenu précaire , s’essouffle, pour de nombreuses raisons , il est du XX eme siecle . Celui qui ne cesse de s’installer sur la planète est de toute autre nature , politiquement et économiquement beaucoup plus performant , il est du XXl eme siècle : c’est celui de la CHINE .

     

    Répondre à ce message

  • Très intéressant, ce monsieur. Mériterait un long débat avec Youssef Hindi, par exemple. Ou Pierre Hillard.

     

    Répondre à ce message

  • #2957297
    Le 11 mai à 12:24 par Bernard Mitjavile
    Conflit en Ukraine : Jacques Baud répond à la propagande otanienne

    Curieux cette position sur la famine en Ukraine : "c’est pas important que cela ait existe ou pas" . N Kroutchev en parle clairement au 20eme congrès du PC, Soljenitsyne le confirme avec de nombreux détails sur l’organisation de cette famine dans Deux siècles ensemble. Clairement, ce n’est pas une invention. Ne soyons pas negationistes.

     

    Répondre à ce message

    • #2957342

      Ce n’est pas une invention effectivement, mais l’holodomor est un mythe utilisé par les néo-nazis ukrainiens dans leur propagande anti-Russes. L’holodomor est un récit fallacieux de la famine, orchestrée par le pouvoir soviétique, qui part du présupposé, faux en l’occurrence, que celle ci n’a concerné que la seule Ukraine. Or les grandes famines des années 20 et 30 en URSS ont concerné l’ensemble de celle-ci, ayant délaissé la production agricole pour soutenir l’effort de guerre durant la guerre civile (1917-21) et à partir de 1928, dans le cadre de la reprise de la collectivisation et de l’instauration de la Nouvelle politique économique (NEP). Les régions particulièrement touchées furent effectivement le centre et l’est de l’Ukraine... mais aussi le Sud de la Biélorussie, les rives de la Volga, la région des terres noires du Centre de la Russie, les régions des cosaques du Don et du Kouban, le Caucase du Nord, le nord du Kazakhstan, le sud de l’Oural et la Sibérie occidentale.

       
    • Cette page de l’histoire est un débat permanent car très politisée. Le " Rapport Kroutchev " est très à charge contre Staline, à l’excés même ( but : la déstalinisation du régime), sa crédibilité est donc limitée. Kroutchev est très décrédibilisé en Russie. Soljenitsyne idem, starifié en Occident pendant la guerre froide par nos médias/dirigeants, BHL en tête....il y a à boire et à manger chez lui, beaucoup de propagande.
      Le processus se répète en ce moment avec " les atroces crimes de guerre, le génocide de Boutcha ", événement sur-exploité par la propagande anti russe, on va en bouffer, du Boutcha, pendant des décennies dans les livres scolaires, Hollywood, des discours des politiciens, les livres de BHL ou Enthoven , les chansons des U2 , Sting et consorts....mais à la sortie, quel pourcentage de vérité là dedans ? La vérité serait-elle tout autre ? La réalité est tellement triturée qu’en fin de compte chacun croit à la version qui l’arrange.

       
    • @Spartakiste
      1928 c’est la fin de la NEP, pas le début.

       
    • #2957676

      Spartakiste

      Très heureux que vous utilisiez ce pseudo. Il est très intéressant que les bolchos-troskards-sartakistes essayent de se refaire une virginité en soutenant Poutine qui est leur opposé et en ressortant la vieille antienne de l’anti-fascisme. Le préservatif du pauvre.

       
    • #2957855

      Soljenitsyne idem, starifié en Occident pendant la guerre froide par nos médias/dirigeants, BHL en tête....il y a à boire et à manger chez lui, beaucoup de propagande.




      tu plaisantes ? oui il a servi les intérêts de l’ouest en dénonçant les camps etc mais dès la fin de l’URSS il a commencé à être traité d’antisémite car il renvoyait dos à dos libéralisme et bolchévisme. Il a toujours été droit dans ses bottes. on essaie surtout de lui faire dire ce qu’il n’a jamais dit.
      quant à ce qu’il pense de Poutine, c’est clair, non ?
      https://www.liberation.fr/planete/2...

       
  • Je recopie ici, à toute fin utile, l’erratum exposé dans le texte descriptif associé à la vidéo, sur la plateforme Youtube :



    ERRATUM : Les trois dates « 1990 » devraient être « 1991 » sur la diapositive de la chronologie historique. Cela étant, même en corrigeant les 1990 en 1991, la chronologie est juste. Jacques Baud a fait une erreur en recopiant les diapositives et s’en excuse.


     

    Répondre à ce message

  • #2957385

    Chiant à mourir, l’exercice de "brosse à reluire" du début
    tellement dithyrambique que ça frise le grotesque ..

     

    Répondre à ce message

    • T aurais du écouter ça t aurait instruit.

      Le seul reproche c est l éternel recours à la sottise pour expliquer les politiques menées. Il est évident qu il y a des projets, même sans être complotiste extrêmiste.

      Mais les gens qui parlent de sottise cherchent seulement à se protéger de l accusation se complotisme, d autant qu en général ils viennent de t expliquer en long et en large tout ce qui a préludé à l événement ! C est d ailleurs exactement ce qu il fait ! ;)

       
    • Je viens de passer le moment où il indique que Zelensky est sous le contrôle des nazis.
      Voilà c’est tout...

       
  • Merci ER pour le partage de cette vidéo.

     

    Répondre à ce message

  • Belle analyse à mettre en paralèlle avec le limogeage du général français directeur du renseignement militaire. La Russie, qui a été prise par surprise en février, a toutes ses chances au printemps pour atteindre ses objectifs militaires et politiques.

    Je trouve par contre Jacques Baud beaucoup trop indulgent avec Zelinsky : si l’Ukraine perd la guerre, ce dernier perd sa fortune. Zelinsky est vendu aux Américains. Sur le dos des Ukrainiens !

     

    Répondre à ce message