Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Corée du Nord : Moscou met en garde Washington contre une "action unilatérale comme en Syrie"

Alors que les États-Unis durcissent le ton face à Pyongyang, le ministre russe des Affaires étrangères a souligné que les violations du droit international commises par Pyongyang ne justifiaient pas l’usage de la force, tout en les condamnant.

 

Moscou ne souhaite pas que Washington agisse de manière « unilatérale » pour régler le problème des programmes balistique et nucléaire nord-coréens, a affirmé ce 17 avril le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

« J’espère qu’il n’y aura pas d’actions unilatérales comme celles que nous avons vues récemment en Syrie », a déclaré le ministre au cours d’une conférence de presse à Moscou, allusion au raid aérien opéré par l’armée américaine en Syrie le 7 avril.

« Nous n’acceptons pas les aventures nucléaires et balistiques de Pyongyang en violation des résolutions de l’ONU, mais cela ne veut pas dire qu’il est dès lors possible de violer le droit international en utilisant la force » contre la Corée du Nord, a poursuivi Sergueï Lavrov.

« S’il faut interpréter [les récentes déclarations américaines] comme une menace d’utiliser la force de manière unilatérale [...] alors c’est bien sûr un chemin dangereux », a souligné Sergueï Lavrov. Le chef de la diplomatie russe a émis le souhait que Washington « [se tienne] à la ligne que le président Donald Trump a énoncée à de nombreuses reprises lors de la campagne électorale ».

Sergueï Lavrov se référait à la déclaration faite par le vice-président américain le 17 avril. Alors qu’il se trouvait sur la zone démilitarisée séparant la Corée du Nord et la Corée du Sud, Mike Pence a précisé que les États-Unis étaient déterminés à préserver la sécurité de la région et que « toutes les options [étaient] sur la table ». En réaction à diverses provocations nord-coréennes, il a appelé Pyongyang à ne pas tester la « détermination » de Donald Trump sur la question nucléaire, ni la puissance de l’armée américaine.

Ces déclarations interviennent au lendemain d’un nouvel essai de missile raté par la Corée du Nord, qui a considérablement accéléré depuis un an le développement de programmes que la communauté internationale lui a pourtant interdit de mener.

Vers un monde multipolaire ? Lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Si vis pacem para bellum. (Si tu veux la paix, prépare la guerre)

    Quel pays harcèle l’autre depuis des décennies ? Quel pays entoure l’autre de bases militaires ? Quel pays procède régulièrement à des exercises militaires à proximité de l’autre pays ? Quel pays démonize l’autre sans arrêt ? Quel pays est la plus grande menace pour la paix mondiale ?


  • Rappel à la raison ! " ne jouez pas avec le feu " !


  • Un essaie de missile est donc une provocation. Ah d’accord, je n’avais pas pigé le truc.
    Les Etats-Unis, toujours eux, ne sont jamais dans l’excès et la provocation, c’est bien connu.


  • "Le développement de programmes que la communauté internationale lui a pourtant interdit de mener."
    En tant que vrai souverainiste je considere que la Corée du Nord a le droit de disposer de l’arme nucleaire si elle le desire. La CI ne devrait pas exister d’ailleurs.
    Vive les nations libres et independantes de tout pouvoir "supérieur".


  • et si on faisait tomber COCA COLA... en faisant un boycott total.
    juste pour l’exemple..
    ..

    celaa montrerai que le pouvoir réel est au consommateur, alors qu’on veut lui faire croire qu’il est la dernière roue du carrosse.

     

  • #1705402

    Les Américains (civils, personnel de l’ambassade, familles de militaires américains) partent de Séoul...tiens tiens !!


  • Ça sent la merde (pour pas dire le sapin).


  • Et la chine elle dis quoi dans tout ca ?? une baudruche aussi les chinois...
    je n ai pas vu de reactions de leur part, mais j ai peut etre loupe qqchose

     

  • On ne déstabilise pas un pays qui possède l’arme nucléaire aussi brutalement, par la manière forte en le bombardant - comme cela a été fait en Afghanistan, Irak, Lybie, Syrie. D’ailleurs, combien de fois les USA ont-ils bombardé la Corée du Nord ? Jamais ! (C’est pour cela que les USA ne veulent surtout pas que l’Iran acquière l’arme nucléaire, car les plans de déstabilisation de cette nation par la force militaire de bombardements ne seront plus réalisables). Dans le cas de la Corée du Nord, la déstabilisation doit se faire sournoisement, en "douceur" mais pour ce pays, les USA ont du mal à trouver des "idiots utiles" pour faire le sale boulot. De plus des pays comme le Japon, la Chine et la Russie n’ont absolument pas envie que les USA viennent foutre "le bordel" dans leur région...et encore moins la Corée du Sud dont les citoyens ont de nombreux membres de leurs familles de "l’autre côté". le problème des 2 Allemagnes séparées s’ est résolu lorsque l’URSS s’ est éteinte. Le problème des 2 Corées séparées se résoudra lorsque les USA auront perdu leur hégémonie orgueilleuse et méprisante sur le monde et qu’ils seront obligés de partager le pouvoir équitablement avec les autres nations montantes.