Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Coup d’État à Washington : Trump tente de sauver sa peau

Après la première séance publique du House Intelligence Committee sur les ingérences de la Russie (tenue le 20 mars en présence des directeurs du FBI et de la NSA), le commentateur ultraconservateur Rush Limbaugh, pessimiste, avait résumé le message du deep state à Trump : « Laisse les républicains de Washington diriger… sinon, c’est l’impeachment ! » Il est vrai que les efficaces arguments du camp Pelosi avaient un goût de réquisitoire en déchéance, tandis que les Républicains, divisés, soutenaient Trump comme la corde soutient le pendu.

 

Il était clair, depuis deux mois, que le sénateur McCain, président-en-réserve-de-la-république-et-candidat-des-médias, avait kidnappé la politique étrangère américaine, se déplaçant en Ukraine, dans les pays baltes, au Proche-Orient, l’équipe de Trump (Rex Tillerson inclus) étant réduite à faire de la figuration.

Or, en cette semaine d’importance (visite du général al-Sissi, puis celle du roi Abdallah de Jordanie, et surtout celle du président chinois Xi Jinping), Trump embrasse avidement la thèse du bombardement-chimique-du-tyran-Assad et indique un changement de sentiment à son égard, cependant que son ambassadrice aux Nations unies admoneste la Russie, puis il exclut du National Security Council son fidèle allié Steve Bannon, pourtant idéologue du trumpisme (son plan : « refonte de la Sécurité, relance du nationalisme économique, déconstruction de l’état administratif »). Et l’on apprend, le 6 avril, du Speaker Paul Ryan, que le président du House Intelligence Committee, Devin Nunes, se récuse à son tour dans l’enquête sur les ingérences de la Russie.

(Nunes a récemment levé le lièvre « Obamagate » sur les surveillances orchestrées sur Trump et son équipe. Serait-il un agent russe ?)

Victoire des sénateurs McCain et Graham, qui décernent maintenant une série de « bons points » à Trump sur les grandes chaînes… lui offrant son carnet de route : il faut maintenant geler une partie du territoire aérien syrien, bombarder les bases aériennes, et les Russes devront suivre, sinon tant pis pour eux…

Il est intéressant de noter que les Saoudiens sont passés il y a peu par Washington et qu’ils n’ont pas tari d’éloges sur Donald Trump, se livrant à une comparaison flatteuse pour lui avec Obama, insistant sur le sens des affaires de Trump et sa capacité à relancer la croissance. Le 24 mars, sur Fox News, le ministre des Affaires étrangères, Adel ben Ahmed al-Joubeir, disait de Trump : « C’est un être humain exceptionnel, il a une vision, il comprend le rôle du leadership américain dans le monde. » Puis, parlant de l’Iran et de la Corée du Nord : « Quand on [Obama, ndlr] laisse un vide, il se comble. »

La tactique du « parti unique » est simple : Nunes disparaissant de l’enquête sur la Russie de la Chambre, la commission du Sénat entamant ses travaux sur le même dossier, la seule chance de Trump d’éviter l’impeachment est de faire ce que les néocons lui diront de faire. S’il est bien sage, ils pousseront le bouton « Obamagate » et lui conserveront le pouvoir, et son gendre et prochaine victime, Jared Kushner, pourra rester… à une condition : annuler le plan de « nationalisme économique ». Charles Gasparino, journaliste économique de Fox News, précisait le 5 avril : « En matière de libre-échange, il semble que le président soit ramené au centre par son conseiller économique Gary Cohn, lui-même intime de Kushner. » Washington vaut bien une messe…

Trump, l’Amérique et la guerre, sur Kontre Kulture

 

L’augmentation de la tension internationale en Syrie, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1696733

    Trump était-il si bête qu’il n’ai pas prévu tout cela ? Cela m’étonnerait.

    Il est intéressant de penser que la même chose se passera en France si il y a un président qui veut un vrai changement. Le président a un peu plus de pouvoir au niveau de la politique extérieure que Trump. Mais il lui faudra des députés nouveaux et courageux, ce qu’il n’aura sans doute pas.

    La seule façon pour le président de s’imposer dans ces conditions sera de faire appel au peuple pour passer le barrage de l’état profond. C’est ce que Trump aurait du faire : court-circuiter les couches dirigeante pourries de la société américaine. Il ne l’a pas fait : peur, connivence ? Je penche pour la connivence car il n’est pas suffisamment bête pour ne pas savoir à qui il se frottait. Il a permis à l’état profond de faire sortir les têtes récalcitrantes pour mieux les couper. On remarquera que les adversaires de Trump on fait appel au peuple démocrate.

    Ce sera très difficile pour le prochain président français de se battre contre les réseaux d’occupation. Car le futur président n’aura aucun support de poids en France : médiatique,économique, encore moins militaire.

    Si les Français font de la désobéissance nationale qui est le pendant du sabotage de l’état profond, alors le président aura la possibilité de faire bouger les choses.
    Malheureusement les Français ont été divisé par 50 ans d’occupation. D’où l’absolue nécessité de se réunir, et pour ce faire de se réconcilier.

     

    • Pour que le peuple français appuie un président qui puisse mener la politique que vous décrivez, il faudrait qu’une part plus importante de citoyens soit informée et lucide sur les évènements. Grâce à la réinformation, cela progresse. Il faut poursuivre les efforts, et même les redoubler, tant la situation est urgente.
      Et il faudrait éviter que Macron soit élu...


    • #1696753

      Ah bon, « faire appel au peuple pour passer le barrage de l’état profond » ? Et comment le peuple devrait s’y prendre, selon toi ?

      Toi-même tu n’avais pas anticipé que l’état profond s’accrocherait comme une sangsue, pourquoi Trump aurait-il dû le prévoir ?

      La situation est inédite car pour la première fois le président ne fait pas partie du Système. La réaction des ennemis du peuple n’était pas prévisible. Personne n’avait imaginé qu’ils feraient à ce point barrage à la démocratie.

      Bref, encore du blabla pour rien.


    • 50 ans d’occupation ... ?

      La France est en guerre civile depuis la révolution .
      La France conservatrice est divisée
      entre Pétainistes et Gaullistes depuis 1945 .
      La France est devenue multiculturelle depuis 1968,
      avec une immigration de peuplement .
      La France a perdu sa souveraineté monétaire depuis 1972
      50 ans d’occupation ?
      Non une colonisation totale,ou une minorité
      pratique la dissidence ...légale pour combien de temps ?
      .


    • Perso pour la France je ne ne vois pas comment MLPEN pourra résister à de telles pressions, un Mélenchon illuminé et en fin de carrière me paraît plus prompt à ouvrir sa grand gueule.


    • @michel amm

      Nous, les Français, on va tous accepter de payer sagement une augmentation de prix EDF rétroactive sur un contrat commercial passé, ordonnée par le Conseil d’Etat. Exiger une hausse de prix sur une ancienne transaction, même les pires escrocs n’oseraient pas.
      On se laisse tondre sans broncher. On a aussi accepté une décision inverse du résultat d’un référendum sous Sarko, et on a laissé Hollande et Valls accomplir leurs projets destructeurs tranquillement jusqu’à la fin. On en totale soumission, on est à des années-lumière d’une potentielle désobéissance nationale !
      Qu’est-ce qu’il se passera si Le Pen est présidente, et qu’elle retourne sa veste ? Ben on la regardera poursuivre l’agenda du système pendant 5 ans, puis pour la "punir" on remettra l’UMPS au pouvoir...


    • Le peuple est un ramassis d’ânes ignorants. Ceux qui ne le sont pas sont soit dépressifs, morts, en prison ou ne votent pas. Il n’y a aucune solution à trouver de ce côté là.


    • Et dans quelle catégorie vous rangez-vous @Mandark, si vous n’êtes pas un âne ignorant : dépressif ? Mort ? En prison ? Ne votant pas ?


  • L’idée se tient pourquoi il a été si "pressé" d’appuyer sur le bouton... Il a plus qu’un couteau sur la gorge, le fil n’est pas loin d’atteindre la veine... Est-ce que Trump va tenir jusqu’au bout de son mandat, ça n’est pas sûr.

    Alain Soral a eu une fois de plus raison, lors de l’élection de Trump : ce dernier ne représente que la colère du peuple américain, mais qu’il n’allait pas forcément révolutionner le système américain. L’état profond américain est extrêmement puissant, et il semblerait qu’il soit quasi impossible de le renverser ni même de le "réformer", à moins que le peuple exprime concrètement sa colère. Je crois que les prochaines semaines seront capitales voire historiques.

     

    • #1696822

      Il faut consulter le blog de Norman Palma : les américains restent face à la fin du privilège exorbitant du dollar. Ce n’est pas Trump qui y mettra fin mais son élection a révélé que la maison ne reposait plus sur des bases aussi solides que ça et que, pour que les USA puissent de nouveau respirer économiquement ils seront obligés de laisser le dollar. Les mesures de nationalisme économique ou de renforcement de l’appareil militaire américain sont avant tout des promesses : ces mesures ne sont possibles qu’en renforçant la dette et en cassant donc toujours un peu plus la confiance dans le dollar et dans la possibilité des USA à rembourser.
      N’oubliez pas ce que disaient les romains : "Le poisson qui remue le plus est celui qui a été sorti de l’eau et qui est en train d’agoniser".
      Cela fait des années que nous sommes témoins de l’impuissance américaine en Syrie & en Ukraine, leur incapacité à soutenir leurs alliés...pourquoi ces sommes immenses d’argent n’arrivent-elles pas à permettre aux USA se triompher ? Pourquoi pénitent-ils encore et toujours là-bas ? Pourquoi n’ont-ils toujours pas été capable d’assassiner Poutine ?
      Le moment qui vient est dangereux, car plus les USA se rendront compte qu’ils ne sont pas un pays à la "destinée manifeste", plus ils risquent, choqués par cette révélation, de faire des bêtises de taille dantesques.



    • Le moment qui vient est dangereux, car plus les USA se rendront compte qu’ils ne sont pas un pays à la "destinée manifeste", plus ils risquent, choqués par cette révélation, de faire des bêtises de taille dantesques.




      Meyssan apparemment se veut plus rassurant, pour lui c’est une stratégie de diversion concertée entre les 3 acteurs. C’est vrai que nous sommes pollués par les médias, qui nous font croire tout et n’importe quoi, du coup on ne voit pas où est la vérité. Tout le monde ou presque semble rassuré par le bombardement, officiellement (les sionistes sont ravis, les peuples anesthésiés par les images aussi) ou officieusement... officieusement, pour Poutine par exemple, qui publiquement condamne vivement l’acte de Trump mais il est aussi celui qui a permis le bombardement (retrait de la base, bouclier anti-missile désactivé), il est donc de mèche.
      J’en reviens à l’interprétation de Pierre Hillard à propos de Poutine, pour lui il ferait bon gré mal gré le jeu du mondialisme. N’oublions pas que l’Occident et la Russie ont un ennemi commun : Daesh. Mais qu’est-ce donc Daesh, si ce n’est que ce qu’on nous raconte dans les médias ?...
      L’attentat du 11 septembre 2001 a été la pierre angulaire du mondialisme, qui a concerté le monde dans la lutte contre le terrorisme. La fin de Daesh, si toutefois c’est le véritable souhait des principaux acteurs en place, marquerait peut-être le début véritable du Nouvel Ordre Mondial... que Trump aura contribué à mettre en place. Bon gré, mal gré aussi.


    • #1698014

      Le problème, Mich, c’est que Pierre Hillard s’est totalement trompé sur Poutine.
      Si Poutine était l’homme du mondialisme : pourquoi alors les USA ont-ils essayé de le déstabilisé avec la guerre ne Ukraine ? Ce n’est pas logique du tout.
      Hillard a raison sur de nombreux point, mais sa vision de la Russie reste aveuglée par celle qu’on en avait pendant la guerre froide, je pense.


  • Il faut regarder le dernier article de Thierry Meyssan

     

    • Ses hypothèses semblent encore une fois tenir la route..
      Pourvu qu’il ait raison


    • Qui accorde encore du crédit à ce que peut dire ce petit sodomite gauchiste qui multipliait naguère les articles contre l’abbé Pierre, Garaudy et Faurisson, et dont le seul fait d’arme a été de publier sous son nom, en y soustrayant méthodiquement tous les éléments pointant vers Israël, la recherche d’Emmanuel Ratier sur le 11-Septembre ?


  • #1696761

    Ah oui, j’avais oublié ! Ils ont michael flynn, la donneuse qui est pret a tout balancer. C’est fini, ils controlent trump. Si il ne fait pas ce que lui demande l’empire, ils lui feront le coup du "il est la marionnette des russes" et il sera obligé de demissionner.


  • #1696771

    Steve Bannon a déclaré dans la presse qu’il avait été "cocufié" par le globaliste Kushner !


  • « Laisse les républicains de Washington diriger… sinon, c’est l’impeachment ! »
    Y a t-il une source à la hauteur de la gravité des propos ?

     

  • commentaire de thierry Meyssan :
    http://www.voltairenet.org/article1...


  • Déçu par ce type rien de plus.


  • Un vrai dégonflé. Récurrent chez les Anglo-Saxons. C’est physiologique. Il n’y a pas de miracle.

     

    • Ce genre de commentaire ne peut mesurer en aucun cas tout le poids et la menace à laquelle Trump fait face. Avant d’être ou non une question de dégonflé, il faut faire preuve reflexion !
      Une personne qui n’a qu’un poids chiche dans la tête et ne sait faire preuve que d’audace, il ne fait pas long feu et ne bouge rien.


    • #1696879
      le 07/04/2017 par Elric De Melnibonée
      Coup d’État à Washington : Trump tente de sauver sa peau

      Ah oui parce quoi avec ta grande gueule l’état profond tu n’en aurais fait qu’une bouchée sans doute...


    • Mais tout tourne autour de l’homme le plus puissant de la planète... Sais pas alors qui est la grande gueule ici !

      La présidence syrienne a qualifié jeudi les frappes américaines contre une base militaire d’acte "irresponsable" et "idiot".


    • #1697220
      le 08/04/2017 par Elric De Melnibonée
      Coup d’État à Washington : Trump tente de sauver sa peau

      Tu écoutes un peu ce que raconte Soral sur son canapé ? Tu lis les articles sur E&R ? Ou tu fais juste semblant ? Parce que là c’est à se demander...
      Rien que ta réflexion sur l’homme "le plus puissant de la planète", signifie bien que tu n’as rien compris au film.


  • #1696796

    Voyons le bon côté. Trump n’avait pas les appuis médiatiques et il a quand même été élu. Ca a emmené une défiance du quidam envers les médias officiels et c’est déjà beaucoup. Il faut continuer à pousser. C’est un combat de tous les instants.


  • En bref, le Système fini toujours par gagner. Il n’y a que sur ER que l’on trouve des optimistes.

     

    • Bien sûr qu’il faut rester optimiste, personnellement j’ai 27 ans donc je pense que des choses je vais en voir dans les décennies à venir, et je l’espère une amélioration de se monde, car sinon autant se prendre tout de suite ! Gardons espoir en un monde meilleur et continuons cette guerre pacifique de réinformation.


  • interview de Meyssan sur ce sujet sur spoutnikRU ce matin
    https://www.youtube.com/watch?v=-AK...


  • Il était à parier que le conseiller spécial Kushner et profiterait de sa position de gendre de Trump pour faire évincer Bannon.
    Pour ceux qui lisent l’anglais, voici deux articles très instructifs :

    http://www.businessinsider.com/stev...

    https://www.nytimes.com/2017/04/06/...

    Que ce soit aux USA ou en France, on retrouve toujours un Kouchner ou Kushner dans les mauvais coups !


  • #1696880

    à regretter l’époque où Louis XI mettait en état d’arrestation ses opposants. Trump devrait les mettre en cage et là que feraient ils ?


  • vu de Russie,, comme quoi les Russes savent réfléchir (pas comme certains commentateurs du site hélas) :
    http://www.courrierinternational.co...

     

    • Moi je ne retiens qu’une seule chose au final de cet article.

      Il a encore affirmé(le porte parole de la défense russe) que “les forces d’Al-Nosra et de Daech avaient lancé une attaque sur les positions syriennes juste après l’attaque américaine”.

      Tiens donc.. encore une ’’étrange’’ coordination comme la fois où la coalition atlanto-sioniste a frappé une base syrienne tuant des dizaines de soldats dans l’Est du pays et que Daesh a lancé l’assaut immédiatement après.


  • Le président Trump ne peut renverser la bête en lui hurlant dessus. Pour
    écraser une vipère- hydre,il faut une stratégie combinant le complexe,le
    clair-obscure,mais surtout,tout ce qui est de nature à rallier le peuple à sa stratégie. L’exemple d’Obama qui,avec ses origines musulmanes,a compris la difficulté de sa tâche. Son livre"les rêves de mon père" a permis d’anticiper brillamment les attaques des milieux sionistes.
    Trump pourrait,il est encore temps,d’échauder sa stratégie en prônant
    aussi l’anticipation et l’attaque. Il faut qu’il soit persuadé qu’une fois le
    peuple est rangé à ses côtés,la bête sanguinaire s’effondrerait à terme.
    Mais la terrible erreur qui le guette,c’est de donner l’impression qu’il est
    hésitant et qu’il n’est pas sûr de son coup.Là,c’est sa peau qui serait mise en jeu.
    La bête,une fois alertée ,il ne faut surtout pas la rater,sinon....


Commentaires suivants