Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Covid, propagande et désinformation : André Comte-Sponville contre Alba Ventura (RTL)

« Mais le masque, ça va durer combien de temps ? Si dans 20 ans, dans 30 ans, le virus est toujours là, est-ce qu’on sera toujours masqués, est-ce qu’on n’aura toujours pas le droit de se serrer la main, de s’embrasser ? »

Ceux qui se demandent à quoi sert la philosophie n’ont qu’à écouter la leçon de relativité d’André Comte-Sponville à la propagandiste Alba Ventura, considérée par le Système comme une grande journaliste.

 

Dans cette interview du 7 septembre 2020, Alba Ventura s’extrait tranquillement du tam-tam médiatique assourdissant sur le Covid et les attentats (un beau couple en vérité) qui bousille l’entendement des Français depuis des mois, comme si RTL n’avait pas versé sa propre huile sur le feu de la propagande gouvernementale.

Alba Ventura : « Comment le philosophe que vous êtes prend du recul ou met à distance cette rentrée où l’on entend parler de crise du coronavirus, de rebond de l’épidémie, d’ensauvagement de la société, où l’on revit les pires heures des attentats de janvier 2015, vous avez un truc ? »

André Comte-Sponville : « D’abord en relisant Montaigne. Vous savez, Montaigne, il n’a pas connu la Covid-19, il a connu la peste. Taux de létalité du temps de Montaigne : proche de 100 %. Rappelons que le taux de mortalité de la Covid-19 est entre 0,3 et 0,5 %, ça n’a rien à voir ! Et en matière de violence, Montaigne, il a connu les guerres de religions. Il a connu la Saint-Barthélémy, des dizaines de milliers de morts, des centaines de milliers de morts sur plusieurs années. C’était autre chose que les atroces attentats du Bataclan ou de Charlie Hebdo. Autrement dit... la lecture de Montaigne nous aide à prendre du recul, et puis surtout Montaigne dit deux choses qui me paraissent décisives. La première chose, il écrit, « ce dont j’ai le plus peur, c’est la peur ». Eh bien moi je vais vous dire, je n’ai pas peur de la Covid-19. »

 

 

La responsabilité des journalistes mainstream est engagée dans l’état actuel de la France, puisqu’ils ont relayé sans sourciller et sans la moindre conscience professionnelle les oukases du lobby pharmaco-politique, qui avait scellé un arrangement sur le dos des Français : une bonne grosse psychose exagérée pour vendre du vaccin mais surtout briser toute résistance sociale au néolibéralisme. Un pacte à peine secret, puisque la consanguinité transpire entre pouvoir politique et pouvoir médical, tout ça sur le dos des malades et des soignants. Et désormais sur le dos des travailleurs, puisque l’économie non alignée est mise à genoux.

Cet extrait que nous ressortons deux mois plus tard vaut donc preuve de l’implication du lobby médiatique dans cette immense opération de soumission des Français. mais surtout de ceux qui refusent le diktat du Nouvel Ordre mondial, et pour qui le Grand Reset a été préparé. Ce n’est pas une remise à zéro de l’économie pour de meilleurs conditions de travail ou de vie, c’est un anéantissement des forces économiques dites traditionnelles pour laisser la place à la néo ou post-économie, celle qui satisfait la Banque et le pouvoir profond. La même chose s’est opérée aux États-Unis au début du XXe siècle quand l’organisation traditionnelle économique, basée sur des cellules de production familiales, a dû laisser la place, par la force et par la publicité (du bonheur dans les magazines), au grand esclavage du travail industriel, qui a fait sortir le fier artisan de chez lui pour le transformer en ouvrier contrôlable par le salariat, cet esclavage rémunéré.

Stuart Ewen a décrit ce processus de destruction à la fois sociale, économique et humaine, ce premier Grand Reset de l’époque dite moderne, dans son ouvrage La Société de l’indécence.

 

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Bonne intervention, c’est dommage que dans "ecrasons l’infame" il ne cite que des catholiques et des musulmans, avec des musulmans les plus dangereux en ce moment..... Il y a aussi des infames dans d’autres religions....

     

    Répondre à ce message

    • "L’homme sage est celui qui connait ses limites". Tout le monde n’est pas Alain Soral.

      Notre philosophe sait parfaitement où se trouve la clôture électrifiée...

       
    • Je précise, les attentats dit "islamiste" ne sont pas perpétré par des musulmans : ils sont exécuté et débusqué en permanence dans les pays musulmans, et si on se rapporte au textes (coran et tradition prophétique) ils sont destinés sans aucun doute à l’enfer. Ils ont été désigné comme étant "les chiens de l’enfer" par le prophète en personne. Pour les chrétiens je pense que c’est pareil, c’est pas les religions mais les gens qui dévie qui commettent ces actes.
      Pour revenir sur ce Mr, il ne parle que de ça, parce que consciemment ou pas, il sait qu’il ne peut pas c’est pas plus compliqué que ça je pense.

       
    • @Yjack, va dire aux crétins qui jouent de la feuille de boucher dans les rues en France qu’ils ne sont pas musulmans, tu seras le premier à te faire décapiter.
      Tu as raison de mettre des guillemets autour du terme islamiste, il est beaucoup trop flou sur les dénominations : il y a les musulmans d’une part, et les terroristes musulmans d’autre part.
      On passe son temps à subir des attentats musulmans, organisés par des terroristes musulmans.

       
    • @olivier, vous êtes secoué, prêt à être utilisé.

       
  • C’est ce que veut cette oligarchie putride, avec ce masque :
    - elle veut rabaisser le peuple à l’état de trouillards, de sous-hommes ...

    Et quand elle voit le peuple porter effectivement le masque, c’est comme si elle lui criait : hahaha, peuple, tu vois : tu as peur, tu n’es qu’un lâche ...
    - tu vois bien que tu n’es bon qu’à obéir.

    > Le comportement de ce gouvernement est en tout point comparable à celui d’un pervers narcissique.

     

    Répondre à ce message

  • Il n’y a qu’un philosophe qui peut dire ce que dit Comte-Sponville sur le couillonavirus. Précision, je n’ai aucune connaissance de l’oeuvre de Comte-Sponville mais le philosophe est par définition l’anti-spécialiste. Le spécialiste est celui qui nous fait adopter en cette période insensée des comportements contre notre nature...

     

    Répondre à ce message

  • Oui, bref ! Il pérore en faisant mine de philosopher, de critiquer les "règles saniraires" et au dernier moment il retombe sur les pattes, en admettant ben que... finalement il aurait fait pareil que Macron. C’est le moment de stopper cette crypto-propagande, qui n’aurait jamais passé sur RTL, s’il en avait été autrement. Encore un farceur !
    PS : Sarkozy, au sujet de ces règles, ne disait pas autre chose, dans sa dernière longue et disculpante interview, face à Ruth-la-sensuelle. Huummmmm !

     

    Répondre à ce message

  • à 7:50 l’autoritarisme fasciste de l’agent sioniste médiatique :
    André conte-Sponville n’a pas besoin des médias pour vivre, son intélligence fait de lui un homme !
    RTL et cet agent médiatique sont des boites à paroles à merdes !

     

    Répondre à ce message

  • Soudainement je réalise que la destruction du monde paysan et artisan remplacé par le salariat d’abord dans l’industrie puis dans le tertiaire marchand était un Grand Reset ! Cette réalisation est effrayante car c’est en fin de compte exactement la même chose, et que le prochain Grand Reset n’est que la continuation naturelle d’un même processus d’asservissement ! Les professions libérales, la libre entreprise, les PME, la propriété foncière privée...tout ceci ne sont que les lambeaux résiduels de l’ancien monde que l’oligarchie compte désormais éradiquer une bonne fois pour toute ! Et ce qu’il y a de d’autant plus effrayant c’est que le premier Grand Reset s’est réalisé en rencontrant pour ainsi dire aucune résistance de la part des populations ! Il faut dire qu’à l’époque il y avait le mirage du progrès infini, la séduction des gadgets de la modernité rendant la vie confortable (chauffage central, automobile, électricité, machine à laver, réfrigérateur...) Ce que les gens perdaient en souveraineté il le gagnait en confort matériel et sentiment de sécurité (congés payés, retraites, abondance et stabilité en approvisionnement alimentaire ...)
    Aujourd’hui ils vont tenter de faire avaler la pilule amère du nouveau Grand Reset avec le revenu universel et le divertissement. C’est à dire que les gens n’auront plus de boulot ni d’opportunité d’entreprendre mais ils auront tout de même l’assurance de pouvoir subvenir à leurs besoins vitaux juste en se branlant les couilles grâce à un revenu universel. La "réalité" virtuelle (internet, jeux vidéos, réseaux sociaux, pornographie), les drogues... auront pour rôle d’anesthésier le sentiment d’inutilité de sa vie, le manque de sens...

     

    Répondre à ce message

  • C’est fou la quantité de surfers pour ou contre, qui glissent sur cette vague et en tirent profit. Adieu ’’trou dans l’ozone’’, adieu ’’changement climatique’’, bonjour ’’virus’’. La balançoire up to date ; suspendue aux mêmes chimères, vêtues d’autres oripeaux. Et c’est à cela qu’il faut encore survivre, résister, opposer du bon sens, de la raison, du calme. Pour ne pas succomber à cette nouvelle offensive insensée que rabâche inlassablement à l’unisson, l’immense cohorte improductive de toutes celles et ceux qui sont payées/és pour parler. Le postulat délirant ignore délibérément le bipède comme une forme de vie qui emporte, comme toutes les autres, son propre système immunitaire depuis la nuit des temps, avec plus ou moins de succès, mais en survivant ; comme il faut bien le constater. Après un ras de marée d’antibiotiques dont on a fini par admettre la nocivité, voilà celui des rafales de vaccins à toutes fins. Quand il ne s’agit plus de guérir mais de prévenir, les limites s’abolissent. Il n’est plus besoin d’être malade pour être ’’traité’’, jusqu’à en mourir...A quand les vaccins contre la connerie et la névrose ?

     

    Répondre à ce message


    • A quand les vaccins contre la connerie et la névrose ?



      Perso, je viens prendre ma piqûre quotidiennement.



      Adieu ’’trou dans l’ozone’’, adieu ’’changement climatique’’, bonjour ’’virus’’.



      Le virus n’écrase les autres sujets que temporairement et, le moment venu, tout ressortira en un clin d’œil. Rappelez-vous de la séquence de sortie du premier confinement, quasi immédiatement, sans que personne (ou presque) ne bronche : George Floyd, BLM, Traoré...

      Nous serons poussés dans le "monde d’après" par le versant orwellien, coercitif, celui du covid mais nous serons aussi aspirés dans cet avenir radieux par son versant huxleyen, à savoir la jouissance pénétrante de l’absence de pailles en plastique qui aboutira logiquement à la sensation d’être moralement lavés, voire vertueux. Et tant pis pour les pauvres, ils finiront en compost.

      S’il en fallait davantage pour vous convaincre : Jadot est tout à fait pour l’obligation vaccinale. Où la boucle est bouclée.

       
  • "Vous en voulez aux médias, mais grâce aux médias vous êtes là quand même".

    Sacrée Alba, elle nous fera toujours rire !!! Ventura nous prouve que les cons ça ose tout et que c’est à ça qu’on les reconnait.

     

    Répondre à ce message

  • a 7mn48, la journalope lance "vous en voulez au medias, mais vous êtes là quand même".
    Traduction, "on est gentil de t’inviter pour vendre ta camelote, tu peux taper un peu sur le covid pour faire "liberté d’expression" mais ne t’avise pas de taper sur les médias sinon ta camelote t’ira la vendre chez Kontre Kulture".

    Il a reçu le message 5/5, la preuve il finit en apotheoses en tapant sur les infames chrétiens et musulmans en feignant de croire que Daech s’est crée tout seul à la barbe et au nez des américains en 2006 en Irak.
    Et si Daech ne tape sur Israel et s’y fait même soigner ; c’est un pur hasard .

     

    Répondre à ce message

    • Cela me fait plaisir qu’il cite Montaigne. En effet, au printemps dernier je chantais "Le printemps retourné", poème de Ronsard, contemporain de l’auteur des Essais .Une année (vers 1580) où les Français subissaient simultanément la peste, la famine et la guerre civile (sanglante et sans quartiers).. Ronsard n’avait pas le cœur à chanter le printemps cette année- là !...La France a pu s’apaiser et se reconstruire après 1590 grâce à l’intelligence et au réalisme d’Henri IV mais la génération 1560-1590 a pu penser que l’Antéchrist était déjà parmi elle...

       
  • Il est remonté André Comte Sponville ! Ca fait du bien un peu de vigueur mais son propos manque de nuance. Est-ce qu’il n’y a pas dans la prise au sérieux de la Covid-19, au-délà du civisme, des valeurs de prudence et d’attention aux autres qui ont aussi de la valeur ?

     

    Répondre à ce message

    • HUGO,

      oui il y a un peu de ce que vous dites, mais je vois plutot en ce qu concerne la rue et le plein air , une peur de se prendre 135 euros par des flics d’une soumission égale à leurs concitoyens
      des pauvres contre des pauvres . mais certains pauvres ont le droit et sont méme encouragés en ce qui concerne les actes malveillants envers les autres.

      les policiers ne sont pas tous comme cela en effet , mais assez nombreux pour fermer la gueule de 70 millions de français désunis , communautarisés , jaloux les uns des autres et au mieux indifférents.
      des français qui ne se connaissent plus qu’au travers de ce que le tri selectif audiovisuel veut bien leur accorder comme vision d’eux méme .