Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Creuse : il se construit une vie sans factures d’électricité, de chauffage, d’eau, de gaz

Pierre Chappert, ingénieur thermicien de formation, est en passe de réussir son projet de maison complètement autonome en Creuse, à Saint-Priest-la-Plaine. Elle ne sera pas reliée aux réseaux (eau, électricité), produira sa chaleur et bientôt son propre gaz. Ce prototype pourrait faire école.

 

L’ossature tout en bois de la bâtisse détonne un peu autour des maisons anciennes du lieu-dit Marchanteix de Saint-Priest-la-Plaine. « C’est sûr que pour le moment, c’est une maison bizarre, mais dans une dizaine d’années, ce type de maison dite passive sera plus répandu. » Jean Chappert est le propriétaire de ladite habitation. En tant qu’ingénieur thermicien, il supervise tous les travaux, démarrés en juillet 2016.

 

Équilibrer le flux d’énergie entre hiver et été

La maison est composée de deux blocs en ossature bois reliée par une terrasse de 90 mètres carrés. Sa particularité ? Être totalement autonome. Surmonté par des panneaux photovoltaïques, le premier bloc de 110 m² est parfaitement autosuffisant. « Les panneaux photovoltaïques fournissent l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’électricité et de la pompe à chaleur. »

Pour transmettre l’électricité, les panneaux sont reliés à une armée de 24 batteries, qui se rechargent et fournissent l’électricité à la maison. Elle bénéficie également d’une isolation conséquente pour éviter que le froid ne rentre. « C’est une isolation naturelle en chanvre compressé et dans quelques parties des murs, on a insufflé de la ouate de cellulose. »

 

 

La pompe à chaleur est reliée au sol pour alimenter le plancher chauffant. « Nous avons un bassin d’eau de 25m3. » L’été, le soleil le chauffera et permettra de stocker une réserve d’eau à 27 °C. Elle pourra être utilisée pour garder la maison au chaud tout l’hiver.

Lire la suite de l’article sur lamontagne.fr

Atteindre l’autonomie avec Kontre Kulture !

Les Français résistent ! Voir sur E&R :

 






Alerter

46 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Ce qu’il fait n’a rien d’innovant...C’est même assez merdique d’aller dans ce sens. Des maisons passives, on en fait depuis la nuit des temps mais sans utiliser de métaux rares (panneau photovoltaïques) ou produits chimiques (batteries).

    Alors, évidemment, une maison 35m2 avec sa cheminé, c’est plus trop d’actualité. Mais on a des versions modernes bioclimatique en terre/paille avec un poele de masse qui vous donne votre chauffage, votre eau chaude et un point de cuisson pour quelques steres de bois par an. Le bois étant la seule énergie véritablement renouvelable à l’échelle d’une génération.

     

    Répondre à ce message

    • Le bois, les plantes, la terre, l’eau, un four et un moulin : le modèle du village est la base de l’autonomie. Ce n’est pas à la portée d’un seul homme (même s’il est de "Farrebrique") et ça requiert un nombre critique de gens.
      Effectivement, le défi est de retenir l’essentiel de la tradition et de récupérer les moyens de production. (mélange de Bruce Lee, Francis Cousin et de Karl Marx)
      attali parlait de micro entreprise. Peut-être faudrait il parler de micro industrie des objets utiles (on s’en fout des gadgets) pour chaque village. Ce serait une actualisation de l’artisan des corporations du XVIIIe avec le savoir et les moyens de production actuelle. C’est un point important qu’ a soulevé Marion Sigaut : la destruction des corporations avant l’arrivée de la machine. Si l’artisan avait fait tourner la machine à l’entrée du village ou du canton...le film "la zizanie" aborde le sujet, même si De Funès, en plus de son côté entrepreneur artisanal industriel, porte aussi la casquette du super capitaliste sans scrupule. Quelque part, Proudhon disait la même chose et Marx après lui. Ce dernier aurait dû préciser les moyens de production à récupérer, en l’occurence, le moulin, le four et le cours d’eau.
      Bien évidemment, Jim, l’empire mettra tout en oeuvre pour vous empêcher de (re)réaliser ce projet d’autonomie et de bonheur. 1er bâton dans les roues : le moulin et son cours d’eau sont un sujet déjà très réglementé. 2e bâton : approvisionnement en pétrole (c’est un problème). 3ème bâton : taille des installations : certaines industries peuvent elles être micro ? etc...
      A force d’essayer, il y a bien un groupe qui va réussir. Les coréens du Nord semblent fournir l’exemple à une autre échelle que le village. Il y a de l’espoir.

       
  • Si les élites politiques et énergétiques le laissent tranquille, c’est uniquement parce que son projet n’est financièrement pas compétitif et requiert du couteux matériel venant d’elles.

     

    Répondre à ce message

  • L’autonomie est tout de même limitée car les couteuses et nombreuses batteries ont une durée de vie plutôt courte et demanderont à être remplacées. Toute cette énergie stockée représente aussi un certain danger.

     

    Répondre à ce message

  • C’est une très belle idée, nouvelle ou pas.

    J’aimerais bien savoir dans quelle type d’habitation vivent les rabats-joie qui affirment que c’est "banal", "merdique", "laid",... !?

    Qu’est-ce qu’on s’en fout que ce soit moche ? Le type est un ingénieur thermicien pas décorateur d’intérieur bobo du centre de Paris !
    Il conçoit un prototype, son souci primordial a priori c’est que ce soit fonctionnel à tout point de vue ! Et si ça l’est après un bilan de quelques années, il sera temps de peaufiner l’esthétique à sa guise, et à la guise des futurs acquéreurs de ce type d’habitation autonome !
    Est-ce que l’inventeur du prototype de la 1ère automobile avait le souci du design ? ça fonctionnait, c’était ça l’essentiel dans un premier temps, même si ça ne ressemblait à rien !

    Toujours des pisse-vinaigre pour rabaisser, ridiculiser et même insulter les bonnes intentions.. ! :/

     

    Répondre à ce message

    • Tout à fait d’accord.
      Beau projet cette maison passive.

      C’est dingue le nombre de victimes qui postent sur ce site.
      Toujours à dire en substance ’on va tous mourir’, ’de toute façon ça sert à rien’, etc.
      A croire que ces mecs sont payés pour nous saper le moral.
      Vraiment hallucinant...

       
  • Oui, mais il paiera tout de même la redevance.

     

    Répondre à ce message

  • Il y a moyen d’avoir une maison pas cher et efficace .
    Mais tout est fait pour que des batons soient mis dans les roues de ceux qui veulent se lancer .

    Très difficile de pouvoir autoconstruire une maison en torchis sans se faire emmerder ...
    Gros probleme en vue si vous ne voulez pas payer pour EDf ou Veolia ....
    Taxé taxé et retaxé prce que t’a ajouté une fenetre ...

     

    Répondre à ce message

  • Dans le livre "Savoir revivre" : il se construit (aussi) une vie sans factures d’électricité, de chauffage, d’eau, de gaz.

     

    Répondre à ce message

  • J’aimerais connaître le prix de l’investissement initial ...

     

    Répondre à ce message

  • jusque vers 1900 toutes les maisons étaient autonomes !

     

    Répondre à ce message

  • A mon avis il Creuse sa tombe !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents