Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

D’Adolf Hitler à Emmanuel Macron – Entretien avec Pierre Jovanovic

Un entretien réalisé par E&R Lyon en juin 2018.

 

 

Retrouvez Pierre Jovanovic chez Kontre Kulture :

Pierre Jovanovic, sur E&R :

 






Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2071865

    Merci pour l’entretien. Dans son genre, Pierre Jovanovic est utile dans le décryptage global de la finance.

     

    Répondre à ce message

  • #2071949

    Adolf Hitler discours sur le Capitalisme https://youtu.be/G5p533CZEIM

     

    Répondre à ce message

  • #2071959

    Les taux négatifs, conséquence de la planche à billets. Vraiment ?
    La planche à billets (nommée QE aujourd’hui) est une injection massive
    de monnaie dans l’économie, ce qui a pour conséquence, l’inflation.
    Et l’inflation entraîne des taux élevés, non ?

     

    Répondre à ce message

    • "injection massive de monnaie dans l’économie" ?

      Ah non... C’est là votre erreur. Tout ce pognon créé par les banques centrales est prêté aux banques à des taux négatifs mais les banques privées, elles, ne prêtent pas à taux négatifs, faut pas rêver. Seule une petite fraction arrive dans l’économie réelle, et compte-tenu de l’inflation, qui n’est pas celle de l’insee mais bien plutôt celle de Jovanovic, on a une contraction lente de l’économie qui correspond à une destruction lente de ce surplus de pognon. "Stagflation", disent les économistes, ces escrocs. Mais en privé, seulement.

       
    • #2072058

      Et non...

      L’argent étant massivement disponible pour les banques, elles peuvent écouler des crédits avec des taux nuls

       
    • @ Schroll

      L’important, ce n’est pas la quantité de monnaie créée, l’important, c’est la circulation de l’argent. La planche à billets tourne à plein régime pour doper la consommation mais cela n’atteint jamais l’économie réelle car "des intermédiaires" retiennent cet argent et vont le placer au chaud dans les banques. Ces banques ne savant plus quoi faire de toute cette masse d’argent qui dort, elles ont décidé d’appliquer des taux négatifs pour forcer l’argent à allez dans l’économie réelle. L’inflation c’est juste les patrons qui décident arbitrairement d’augmenter les prix tous les ans afin d’augmenter leur marge, rien à voir avec le réel prix de revient de ce qui est produit et comme les salaires eux ne suivent plus l’inflation depuis longtemps, la situation devient schizophrène. Malgré la quantité d’argent, l’économie est presque à l’arrêt, la machine va exploser et s’en suivra la guerre.

       
    • #2073241

      Une monnaie à taux négatif permet juste aux états de réduire le poids de leurs dette et aux institutionnels (banques, fonds et assurances) d’avoir de l’argent qui ne coûte rien pour spéculer.

      Pas une miette de cet argent n’arrive dans l’économie réelle (ou alors si peu) ce qui fait qu’il n’y a aucune inflation due aux QE.