Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Dark web" : démantèlement de l’une des plus importantes plateformes illégales en France

Petite opération publicitaire pour le gouvernement ou nettoyage d’un forum où les trafics illégaux avaient pignon sur rue ?

En tous les cas, cette saisie (relativement médiocre) a lieu parallèlement à une autre saisie, cette fois-ci d’armes. Les autorités ne disent pas s’il s’agit d’armes destinées à entrer dans le circuit terroriste ou à rester dans celui des collectionneurs, sans oublier le circuit des braquages.

L’Express annonce la saisie de 700 armes dans 50 départements :

« 250 armes de poing, plus d’une trentaine de fusils d’assaut de fabrication récente, près de 50 pistolets mitrailleurs, des armes de guerre et des armes automatiques dont la détention est formellement interdite, ont été retrouvés chez des collectionneurs ou des passionnés d’armes.

L’opération a été menée entre mardi et jeudi par la section de recherches de la gendarmerie d’Angers et le plateau d’investigations sur les explosifs et les armes à feu du pôle judiciaire de la gendarmerie à Pontoise (Ile-de-France). Une trentaine de garde-à-vue ont été menées et 90 personnes entendues dans cette affaire. »

Pour relativiser cette saisie, nous avons retrouvé un article du Monde datant de 2008 qui estime que 32% des Français posséderaient une arme à feu :

« Patrice Bouveret, président de l’Observatoire des transferts d’armement situé à Lyon, avance aussi le chiffre de 20 millions d’armes en France : "Les armes légères ont une durée de vie extrêmement longue, au moins cinquante ou soixante ans. Dans certaines perquisitions, les policiers trouvent encore des armes datant de la seconde guerre mondiale. Toutes ces armes, celles de nos grands-pères, ne sont pas déclarées. C’est extrêmement difficile de savoir ce qu’il en est. Sans compter tout ce qui relève du grand banditisme, où l’on en sait encore moins." »

- La Rédaction d’E&R -

 


 

L’une des plus importantes plateformes illégales actives en France sur le « dark web » a été démantelée à l’issue d’une vaste opération menée par les douanes, la première du genre, a annoncé samedi le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin.

 

Stupéfiants, armes et faux papiers

Le forum « Black Hand » (« La main noire »), actif dans la partie de l’Internet non référencée par les moteurs de recherche, proposait à la vente depuis plus de deux ans de nombreux produits et services illicites (stupéfiants, armes, faux papiers, données bancaires volées…), selon le communiqué du ministre.

La principale administratrice du site et « plusieurs autres personnes ont été interpellées » tandis que du matériel informatique et plusieurs documents d’identité falsifiés ont été découverts lors de cette opération menée mardi dernier par la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED) dédiée à la lutte contre la fraude sur Internet.

[...]

Un forum de 3.000 membres

À l’issue de 48H de garde à vue, quatre suspects ont été déferrés vendredi devant des magistrats du parquet de Lille, a précisé le ministre. Selon les premiers éléments de l’enquête, plus de 3.000 personnes étaient inscrites sur ce forum, « confirmant ainsi le caractère très actif de ce forum français ».

Lire l’article entier sur europe1.fr

La sauvagerie du capitalisme sur l’Internet,
à lire chez Kontre Kulture

 

Le darknet, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.