Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Dave Chappelle : "Pourquoi je ne peux pas dire le mot ’pédale’ ?"

À voir, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • dire, dispositif de commande ou de transmission qui s’actionne avec le pied, reste autorisé
    mais c’est pas pratique, d ou l’expression, qui s’actionne avec le pied

    la traduction chinoise nous donne ceci : Tàbǎn
    la traduction Arabe nous donne ceci : dawwasa
    la traduction Arménien nous donne ceci : votnak
    la traduction azeri nous donne ceci : ayaq

    des solutions existent, amis cyclistes, renseignez vous


  • C’est excellent. Bonne trouvaille, le covoiturage et le Q qui fait du stop !


  • Avec Bill Burr, le comique americain le plus subversif actuellement.

    En son temps il avait quitté un super deal avec une émission a la télé, il avait dit non au systeme et s’etait fait traité de malade mental (littéralement).

    Aujourd’hui il revient sur Netflix avec Sticks and Stones. Vraiment un spectacle énorme, qui serait surement interdit en France, ou du moins controversé. Il parle des gays, des feministes mais pas tellement des inuits.

    Comme il dit il est un "victim blamer" et donc il va a la cause des causes.. le communautarisme victimaire. Bravo Dave. En tant que comedien il ne courbe que devant Eddie Murphy qu’il admire pour son genie humoristique naturel hors pair. Mais ca fait longtemps qu’il l’a depassé dans la subversion.

     

  • Manque une lettre, junior.


  • Ca va être compliqué pour Gad Elmaleh de piquer celui-la.


  • Chapeau Chappelle...J’adore.
    Cela peut être gai Les Bi Trans Culs !


  • Ca fait loucher tous ces types de sexualité égarées.
    Y a largement de quoi être satisfait à travers un réel amour hétéro félin dans la droiture du véritable cadre légal.
    Et Dave Chapelle prouve la légitimité de séparer les femmes des hommes dans le sport et de devoir se taire quand on est un partisan de la fausse équité du genre.
    Qu’attendent les journalistes sportifs pour revendiquer la noblesse de cette vérité.
    Même eux seraient des esclaves du système ?
    Pour éviter de perdre son âme, faut donc vraiment fuir la télé tant que la révolution inverse à mai 68 n’a pas eu lieu...


  • les homos peuvent dire d autres homo qu ils sont des tatas, c est autorisé


  • Mouais. L’hypocrisie u.s dans toute sa splendeur. Il ne pourrait pas dire nègre s’il n’était pas noir. Aucun blanc n’aurait le droit de le faire et il le sait très bien. Plus des petits sous entendu comme quoi tous les pédés dans la voiture sont des blancs. Saupoudrez avec de nombreux auto-plébiscites et cette démarche de primate et vous obtenez un bon nègre de maison. Coopté par le système car jamais il ne denoncera ses vrais maîtres. Dans le genre je préfère encore Farakhan. BLACK LIES MATTER. Pour un americon c’est peut être l’apothéose question théâtre. Pour un Européen blanc (et qui t’emmerde) c’est à la subversion ce que Burger King est à la potée Auvergnate. De la merdasse. Et encore la merde a une saveur, elle.

     

    • Votre commentaire est un mélange de banalités et d’idées confuses. Votre cerveau est un champ de mine.


    • " Il ne pourrait pas dire nègre s’il n’était pas noir."
      Très juste.
      Au fait pourquoi ne peut-on pas dire "nègre", sauf pour désigner quelqu’un qui bosse à la place d’un autre en écrivant de belles choses, que cet autre ne sait pas créer ?
      Ce mot interdit sans raison vient de niger, joli mot latin qui signifie "noir".
      Un chat noir, un cheval noir, c’est beau comme un chat blanc, un cheval blanc.
      Alors ?????
      Une pédale, ça repose le pied. Un pédale, en république, c’est casse-pieds.


    • @un singe

      Oui on appel ça un cerveau malade mais pas la définition de Cohen en 2013, qui voulaient dire cerveau subversif , mais plutôt un cerveau limité, confus bref du n’importe quoi..et à côté de la plaque..l’européen blanc qu’il est ferait mieux de se regarder dans le miroir au lieu de projeter ses névroses sur des concepts trop compliqué pour lui.


    • Archimède/Singe : Et vos cerveaux à vous, ça va comment ? Car ce que dit Stef est tout à fait clair et vrai.


    • @Archimede et singe
      Aucun blanc ne peut se permettre de dire nègre en public sans risquer procès, ou lynchage social ou physique. Cet humoriste ne prend aucun risque car en tant que noir il donne dans son sketch merdique les bons signes de soumission que l’esclave doit à son maitre, à savoir cracher à peine subtilement sur les blancs. D’ailleurs, as-t-il été attaqué pour se sketch ?
      N’importe qui d’intellectuellement honnête reconnaitra que si un blanc dit la moitié de ce qu’il dit sur les homos, c’est l’opprobe direct, au minimum.


  • Pertinent et frôle. Excellente répartie.
    Il n’a pas omis d’ajouter le Q à la fin.
    Tout cela est déjà du dérapage ou de la maladie mentale pour les inversés de la raison, ça doit être pire quand on ajoute le "P".

    "Tony Duvert tenait une rubrique dans Gai Pied où il affirmait : la question pédophile existe et certains gays sont pédophobes et ils considèrent que l’émancipation des homosexuels se fera sur le dos des pédophiles. On a inventé un homosexuel qui laisse de côté la question pédophile.”Dans les années 1970, tous plaident pour une reconnaissance des sexualités que l’on n’appelle pas encore “minoritaires”, mais “périphériques”. Et loin de se contenter d’être des militants LBGT (lesbien, bisexuel, gay, trans), ils sont des militants LGBTP. Ils incluent le “P” de la pédophilie dans leurs revendications. Militants homosexuels et pédophiles deviennent compagnons de route et font front commun contre l’“ordre bourgeois” qui tient les “sexualités périphériques” pour des pathologies, des déviances, quand ce n’est pas pour des crimes."

    Un leader LGBT proche d’Obama, arrêté pour viol de mineur. Dormez braves gens, c’est juste le troisième leader LGBT arrêté pour pédophilie ! Terry Bean, ami de Barack Obama, est le fondateur du lobby LGBT Human Rights Campaign .Terry Bean, 66 ans, est le fondateur de Human Rights Campaign ainsi que du Gay and Lesbian Victory Fund, deux organismes très actifs dans la propagande LGBT. Terry Bean a financé de nombreuses campagnes électorales. Il a mis la main à la poche pour Barack Obama et d’autres politiciens démocrates comme Bill Clinton, Hillary Clinton, Al Gore, le Gouverneur Roberts… 

    Le premier groupe militant PEDOPHILE francophone à durer est le GRED (Groupe de recherche pour une ENFANCE DIFFERENTE), fondé en juillet 1979, membre du CUARH (Comité d’urgence antirépression homosexuelle) et de l’IGA (International Gay Association). Le GRED déclare dans sa revue Le Petit Gredin (10 numéros de 1981 à 1987) vouloir « élargir son public aux « professionnels » de l’enfance, aux parents eux-mêmes, aux juges et aux éducateurs. Et aux enfants ! » afin d’être un organe de débat plus que de militantisme, attitude que le mouvement adopte également lors des conférences et tables rondes auxquelles il est convié.Pour tout ceux qui auraient encore des doutes quant à LA COLLUSION lobbys LGBT et PEDOPHILIE.

     

  • D’ou sort cette "mode" horrible que j’entends de plus en plus dans les shows d’ humoristique noir US , de la part du public qui fait des cris très étranges après chaque vanne , ça ressemble a un genre de cri de chimpanzé , je trouve ce "wou wou wou " hyper malaisant.


  • Je suis plus choqué quand je vois une blanche avec un noir qu ’ un couple homo !

     

    • Pourtant dans les 2 cas il s’agit d’un problème de virilité.


    • @nico,

      Pourtant vous vous trompez dans les deux cas : pour faire court il ne s’agit que d’attirances particulières quand cela n’est pas une institution éducative qui relève de la morale : vous trouverez des homos bien plus balaises, mieux montés et tenant la distance plus longtemps que vous, de la même manière que vous rencontrerez des blacks à l’inverse. Tenez, supposez le black version Jacob, dans la « Cage aux folles », juste pour infirmer votre théorème.
      Pour les autres blancs becs, nous vous laissons penser aux hoplites « lambda », Spartiates et... pédérastes (mais pas alpha, selon vous) : les Perses s’en souviennent encore ; « Étranger, va dire à Lacédémone
      Que nous gisons ici par obéissance à ses lois. »


    • Ça montre à quel point vous êtes occidentalisé, c’est à dire peu sensible à la décadence ! L’homosexualité touche les fondements de la vie, tandis qu’une blanche avec un noir c’est juste culturel. Il y a des africains plus fins et cultivés que bien des bidochons de souche...


  • L’autre, on ne peut pas l’appeler tapette mais moi, on peut m’appeler négro : ça défonce tout ; surtout un négro à face de pamplemousse. Il m’a tué.
    Pas même les juges arrivent à saisir cela, désormais.


  • "Les gens de l’alphabet" Excellent !
    L’objectif visé est surement 100 % de l’alphabet !


  • Ce noir amerloque n’est pas drôle, et même il est très mauvais... il passe plus de temps à se taire qu’à parler et plus de temps à parler qu’à être drôle... une merde africaine américaine de plus.


  • En WNBA Lebron James marquerait 840 points par match !!


Commentaires suivants