Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Dégringolade du groupe Altice en Bourse : le numéro 2 démissionne, Patrick Drahi reprend la main

Le groupe de télécoms et médias Altice, en pleine dégringolade boursière, a annoncé le 9 novembre la reprise en main de sa direction par son fondateur et principal actionnaire Patrick Drahi, après la démission du directeur général Michel Combes.

 

Arrivé chez Altice en août 2015, Combes quitte ses fonctions une semaine après l’annonce de résultats trimestriels décevants qui ont déclenché la panique chez les investisseurs, le titre ayant abandonné plus d’un tiers de sa valeur en une semaine. Sa démission s’inscrit dans un contexte d’instabilité de la direction du groupe : en septembre, le directeur général de l’opérateur télécoms SFR, Michel Paulin, avait lui aussi quitté ses fonctions.

Altice est organisé autour de deux principaux marchés : la France avec SFR, présent dans les télécoms et les médias (BFMTV et Libération notamment), et les États-Unis où Patrick Drahi a racheté les câblo-opérateurs américains Suddenlink et Cablevision. Mais dans ces deux marchés, Altice a enregistré une baisse de son chiffre d’affaires au dernier trimestre, mal accueillie par les investisseurs, poussant Patrick Drahi à reprendre la main.

 

JPEG - 35.5 ko
Combes à gauche, Drahi à droite

[...]

Patrick Drahi va être nommé président du conseil d’administration et « établira les priorités stratégiques, opérationnelles, commerciales et technologiques du groupe ainsi que leur exécution, en particulier à SFR », précise-t-il. Il a profité de ce grand chambardement pour placer aux commandes de ses principales activités plusieurs de ses proches.

Dexter Goei, homme de confiance de Drahi déjà directeur général d’Altice USA, est nommé directeur général d’Altice et aura donc les commandes opérationnelles du groupe. Alain Weill, jusqu’alors directeur général de SFR Medias (BFM TV, RMC, L’Express...) est nommé PDG de SFR.

[...]

Les investisseurs ont en outre l’œil rivé sur l’importante dette d’Altice qui est restée stable au troisième trimestre, à 51 milliards d’euros. Altice a multiplié les acquisitions ces dernières années.

Lire l’article entier sur huffingtonpost.fr

Qui est au pouvoir en France ?
Des réponses chez Kontre Kulture :

 

Le milliardaire israélien Drahi, sur E&R :

 






Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Je suis surpris que cela vienne si tard...
    La recette de drahi est connue..

    Emprunter à tout va, acheter à n’importe quel prix pour tenter d’obtenir un quasi monopole sur un secteur ou plusieurs secteur, en espérant créer des synergies ou l’on maîtrise l’ensemble des éléments.

    Ceci doit permettre de pouvoir imposer ses produits sans concurrence, et ainsi, également, ses prix.

    Cela est possible quand les taux bancaires sont bas, et quand il y a d’énormes liquidités inutilisées dans les banques, suite à l’émission de monnaie par les banques centrales, les fameux QE.

    Les QE sont justement émis pour faciliter le crédit, justement pour soutenir l’investissement.

    Comme les banques prêtent difficilement aux nouvelles entreprises, drahi demandait donc des prêts pour acheter des entreprises importantes et déjà très rentables. (SFR, entre autres), mais payées à prix d or..

    L’augmentation du prix des entreprises, due au fait que les taux bancaires sont bas, explique la flambée de la bourse, malgré la stagnation, voire la récession que nous connaissons.

    Il ne lui restait plus qu’à licencier du personnel et à augmenter les prix pour esperer payer ses crédits, et ainsi se retrouver, in fine, propriétaire d un groupe immense, sans avoir déboursé d’argent personnel.

    Mais cela ne fonctionne jamais, la mauvaise presse suite aux licenciement, et les augmentations de prix détournent suffisamment de clients pour que la rentabilité baisse, menant souvent ce genre de méthode à la faillite.

    Le problème, c’est que les QE ont généralisé ce type d opérations.

    C’est même l’explication au fait que la bourse monte alors que l’économie réelle est catastrophique.

    Cette bulle financière est proche d’éclater, et le fait que drahi, qui est celui qui a le plus abusé de cette méthode, soit en difficulté, signale le début de méga faillites généralisées..

    Avec les banques en premier plan..

     

    Répondre à ce message

  • Altice vaut 20 milliards d’euros, et à des emprunts pour 51 milliards...

    Pas besoin d’être bien malin pour deviner la suite..

     

    Répondre à ce message

  • SFR a délocalisé à tout va, au Maroc (où de nombreuses malversations ont lieu), au Portugal, en Roumanie, sur l’île maurice...
    Ces firmes qui ne font que du bénéfice avec des clients français devraient voir s’interdire ces délocalisations.
    Ils essaient encore de retenir les clients en bradant les prix pour faire oublier que leur service clientèle est désastreux.

     

    Répondre à ce message

  • Tout va bien dans le meilleur des mondes !
    Peu importe que Altice fasse faillite pour Drahi, le pauvre passera seulement de la catégorie des déca-milliardaires à celle de simple milliardaire !
    Même si il vend à la casse, il trouvera toujours un conglomérat chinois ou saoudien pour lui racheter Altice 2 ou 3 milliards d’euros !
    Les pigeons, serait normalement les banques, les fonds de pensions, les fonds souverains qui ont investit chez lui !
    Mais les institutions financières répercuteront leurs erreurs sur le peuple ( hausse des tarifs, baisse des retraites, etc)
    Mais comme le peuple vote pour des Macron, c’est qu’il doit être content !
    Donc tout va bien dans le meilleur des mondes !

     

    Répondre à ce message

  • Il ne reste plus à Drahi qu’à se tirer en Israël en emportant la caisse .

     

    Répondre à ce message

  • Une autre forme de systeme de Ponzi si on veut simplifier, applique au B to B
    Encore des licenciements en masse a l’horizon, plus de faillite de banque qui pourront alimenter la chronique de P.Jovanovic
    On a vraiment tous les ingredients d’une crise de 29 en place
    Quand a la montee de Wall Street, il faut se garder de raisonnement simpliste vu que bcp de fonds de placement se sont tournes vers la bourse compte tenu de l’effrondement de l’immobilier depuis quelques annees. Tout ca parait egalement artificiel. Merci pour vos commentaires interessants.

     

    Répondre à ce message