Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Demain, tous crétins ? – Un documentaire sur les causes sanitaires de la baisse du QI

Et si l’humanité était en train de basculer dans l’imbécillité, comme l’imaginait en 2006 la cruelle fiction Idiocracy ? Depuis vingt ans, les scientifiques constatent avec inquiétude que les capacités intellectuelles ne cessent de diminuer à l’échelle mondiale. Une baisse du QI a été observée dans plusieurs pays occidentaux. À cela s’ajoute une explosion des cas d’autisme et des troubles du comportement. En cause : les perturbateurs endocriniens, ces molécules chimiques qui bouleversent le fonctionnement de la thyroïde, essentielle au développement cérébral du fœtus. Présentes dans les pesticides, les cosmétiques, les mousses de canapé ou encore les plastiques, ces particules ont envahi notre quotidien : nous baignons dans une véritable soupe chimique.

 

 

Échapper à la dégénérescence avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

102 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1839922
    Le 15 novembre à 08:28 par dictature-du-crétinariat
    Demain, tous crétins ? – Un documentaire sur les causes sanitaires de la (...)

    Le plus grave c’est la conspiration des bas QI pour étouffer les hauts QI, ou même les QI moyens. Il existe à l’école, principalement dans les lycées et collèges, un militantisme acharné des incapables et peu capables (profs et élèves) pour démolir l’élève intelligent. Tout est bon, à commencer par le vacarme ou la simple agitation qui empêchent d’entendre le cours. Si cela ne suffit pas, on harcèle le bon élève.
    Dans les transports publics, les jacasseries sur portable empêchent de lire ou de rêver en regardant le paysage. Dans les administrations, la discrimination positive propulse des médiocres en tête, qui se recrutent et favorisent entre eux, défavorisant les plus intelligents. En politique, dans les médias, c’est flagrant.
    Que deviennent les hauts QI ? Parfois ils sombrent dans l’alcool ou la drogue. Parfois on les retrouve sur Internet, réfugiés sur une sorte d’île virtuelle où ils communiquent avec leurs semblables. Les plus avisés et mieux suivis font des sciences. Les littéraires n’ont aucune chance. Ils seront jugés par des imbéciles, en haut et en bas.
    Les enfants des appauvris à QI élevé seront éduqués dans des écoles de bas étage, faute d’argent, et les bas QI les harcèleront.
    Il faut que ça cesse.

     

    Répondre à ce message

  • Sérieusement ? personne ne parle de l’effet de l’immigration et de la part croissante de non européen dans la population des pays occidentaux ? Je veux dire c’est quand même complètement évident que si tu mélange une population a 100 de moyenne avec une population a 85 de moyenne tu fait baisser la moyenne totale, enfin je sais pas ....

     

    Répondre à ce message

    • Sans parlé de mélange, il y a une fuite des cerveaux + une immigration de masse alors forcément les statistiques change.

      De plus les plus intelligent (au niveau du QI) se font recruter dans les franc-maçons et les illuminati et se font piquer (mélanger) leur QI par les élites (et leur filles) depuis des sciècles déjà : Mozart, Goethe, Napoléon, etc. C’est encore le cas aujourd’hui avec les tops des compagnie IT : Google, Facecroute.

      Je pense que ces dans les protocoles tous ça, il faut les lires.

       
  • Claire Séverac manque...

     

    Répondre à ce message

  • La génétique n’est pas une fatalité mais bien le résultat d’un long processus historique d’adaptabilité du corps humain à son environnement.
    Il faut s’inscrire dans la longue durée !!! certains parlent de génétique comme si elle était un cadeau immuable de dieu tandis que notre état actuel n’est effectivement que le résultat d’une succession de modifications de notre code génétique due aux contraintes environnementales . L’environnement agissant comme une force coercitive à laquelle il faut se soumettre et donc s’adapter. à partir de là rien n’est figé.

     

    Répondre à ce message

  • Je connais des profs de collège en fin de carrière qui constatent que le niveau des élèves a nettement baissé. Après ça, bien malin qui peut dire d’où ça vient, ce ne sont plus le même type d’élèves par exemple... En fait il y a une foule de facteurs à étudier.

     

    Répondre à ce message

  • #1840502
    Le 15 novembre à 21:58 par Atos, Portos, et Aramis
    Demain, tous crétins ? – Un documentaire sur les causes sanitaires de la (...)

    Si on devient tous cons ca se verra pas.

     

    Répondre à ce message

  • J’ai rien compris ...

    Mouahahaha !

    Non sinon, blague à part, ce que je trouve vraiment incontestable pour le coup, c’est cette ambiance de dégénérescence, qui sent vraiment la fin de cycle à plein nez.

    Personne d’à peu près conscient ("aware" dirait JCVD) ne peut ne pas ressentir dans ses tripes que l’Occident va dans le mur.

    Retournons dans les campagnes et vivons de façon autonome les amis !
    Je crois que la B.A.D. (Base Autonome Durable) a encore plus de vertus qu’on ne l’imagine !!

     

    Répondre à ce message

  • Un Etat bienveillant envers ses concitoyens produit des cerveaux et esprits épanouis. Un Etat malveillant trouve intérêt à produire des esprits serviles, d’où la promotion de la médiocrité pour les maintenir dans cet état.
    La France actuelle est un corps dont le cerveau est malade, pas étonnant que certains des membres en souffrent.
    Par ailleurs, le QI ne révèle pas la sagesse de l’homme. Des QI élevés qui se sentent "charlie" ou qui votent Macron, désolé à choisir je préfère cultiver mon potager avec mon QI si peu élevé soit-il.

     

    Répondre à ce message

  • On fait pas d’omelette sans casser des oeufs.

    Pas de prothèse sans arracher des bras et des jambes massivement.

    Pas de cybernétique sans étudier des cerveaux malades (physio).

    Pas d’ascendance sans dépendance.

    Pas de vendeur sans acheteur.

    Bref, votre complot "remplaciste", votre identité nationaliste mytho (!), le terrorisme "islamiste", sont bien peu de choses face au mondialisme et transhumanisme effectif qui concerne toute l’humanité, tout le Vivant, et qui émane exclusivement d’Europe et de la "supériorité" de son "QI racial" de dégénéré systémique.

    Comme le disait Korwin-Mikke, lors d’une minute de silence au parlement européen : "un accident, aujourd’hui même, a fait autant de morts que les attentats (...), et personne n’en parle."

    NOTRE système peut se permettre de sacrifier massivement et quotidiennement les gens (les plus viables), car il gère scientifiquement et industriellement la démographie, il en a les outils, et c’est précisément pour les développer qu’il le fait.

    Très intelligent.... très malin même.

    "L’intelligence est le seul outil qui permet à l’homme d’évaluer l’é"tendue de son malheur." P.Desproges

     

    Répondre à ce message

  • La mauvaise qualité des écoles fréquentés par les noirs américains, la difficulté de motivation rencontré chez ces jeunes, le fait qu’ils soient soumis à une humiliation sociale du fait d’appartenir à un groupe sous-performant (sans parler des junkies et gansters)... en plus des conditions familiales peu propices à la réussite (problèmes économiques, fort taux de chômage, la pauvreté de l’éducation reçue par les parents, mère célibataire, figure du père absent ayant pris la poudre d’escampette, etc.) : tout cela constitue de très gros handicaps visibles et connus de tous...

    Ça ne vous paraît pas injuste d’avoir une confrontation directe entre les élèves noirs et les élèves blancs en mesurant leur QI et en attribuant les différences de résultats aux différences raciales (génétiques) ?... Pagaille, c’est du super lourd. Ça me paraît tellement difficile de mesurer ce qui a trait à l’interaction a un environnement.. Souvent on vous parlera d’enfants noirs adoptés par des familles blanches n’ayant pas le QI de la famille blanche... Ça me paraît, tellement, une confession de n’avoir pas la possibilité de mesurer ces choses... Il faudrait que l’enfant noir adopté ai la peau blanche et l’apparence d’un blanc.. et la encore, l’enfant s’identifirait quand même à un groupe moins performant socialement parlant...

    Darwin, l’homme descend du singe et le singe descend de l’arbre, bla-bla-bla... Pourquoi tomber si facilement dans les théories des scientifiques alors que les scientifiques sceptiques ne manquent pas ? Il faut utiliser son cerveau et exercer sa méfiance.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents