Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Une solution au harcèlement de rue ? Mettre fin au harcèlement sexuel publicitaire

Avec une dédicace à Alain Soral

Le harcèlement de rue est-il une conséquence du marché du désir ? Le sociologue Stéphane Édouard, spécialiste des relations homme-femme, livre sa solution pour en finir avec le harcèlement de rue et plus globalement les violences faites aux femmes.

 

 

Misères du désir , l’ouvrage d’Alain Soral cité par Stéphane Édouard :

Lire également chez Kontre Kulture :

Stéphane Édouard, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est quoi l’hétéro binaire de base ? le migrant ?
    Parce qu’en France, on apprenait le respect et la morale...
    Et je suis désolé, mais même si je trouve que cette débauche de corps dénudés est contestable et pas vraiment un hommage à la féminité, un homme éduquée c’est faire la part des choses et seuls quelques malades mentaux vont se jeter sur une pauvre victime innocente... qu’il y ait ces images ou pas d’ailleurs... Parceque avec ce genre de raisonnement on finit par voiler les femmes de la tête au pieds... sous pretxte que le corps de la femme est un appel au viol... là je dis qu’il faut revenir sur terre...

     

    • "qu’il y ait ces images ou pas d’ailleurs" : bah, faudrait essayer sans ces images alors.

      Vouloir les femmes affichées, ça a autant de sens que de vouloir une grosse voiture, une Rolex, ou autre...
      La femme devient une simple marchandise. Plus attrayante que n’importe qu’elle autre marchandise, ça doit être génétique.
      Pour ce qui est d’obtenir la marchandise désirée, quand t’as de l’argent tu l’achètes, quand t’en n’as pas, tu la v(i)oles.
      Bref, société actuelle quoi.


    • Voiler la femme de La tete au pied est certes extrêmes, mais dévoiler aussi les atours est sans nul doute attirant.
      Si le corps de La femme ne produisait pas d’effet, le publicitaire ne l’associerait sûrement pas à son produit.
      Quel est le rappport entre une femme qui se tortille, à moitié nue, avec des gros plans sur sa poitrine et...une auto ?
      De façon perverse, le publicitaire sait que c’est une façon infaillible de retenir l’attention de ces hommes "éduqués".


    • En Russie (et à l’est en général) il y des images et les femmes qui vont avec. C’est ça la solution.


    • Personnellement,
      J’étais en Algérie, où ils existent des femmes voilées et d’autres non.
      Mais dans le deuxième cas, elles ne sont jamais à moitié à poil.

      De plus il n’existe aucune pressions sexuelles indu par la publicité dans la rue où à la TV.

      Je peux te dire que les rapports homme-femme sont plus detentu, plus sains.
      Tu peux aborder une femme pour demander un conseil ou ton chemin. Et elle est affable et souriante.

      Aujourd’hui j’ai acheté un livre. Je me suis fait dévisager par la fille devant moi, comme-ci "en fait je ne sais pas trop". Mais elle était sur la défensive et j’avais l’air de l’importuner.
      Important à savoir, il y avait une fil unique au la Fnac.


    • Cette hypersexualisation de la société créer des frustrés.

      D’un côté des hommes deviennent agressifs, de l’autres ont à des femmes hautaines et méprisantes.

      C’est d’autant plus drôle que certaines femmes réagissent de cette manière qu’elles soient désirées ou non.

      Dans tous les cas, ces comportements sont fatiguant et malsains.

      ER avait tout à fait raison dans un article précédent.
      S’il y a des porcs, il y a les putes qui vont avec.
      C’est un lot, même si les feministas ne sont pas d’accord.


    • En effet, c’est plus détendu : https://www.youtube.com/watch?v=Rq7...
      C’est au Maroc mais bon, on chipote pas.


    • @ Vince :

      Es-tu déjà allez au Maroc et en Algérie ?

      Si oui, tu es fort malhonnête. Il y a beaucoup de comportement déviant qui n’existe pas en Algérie.
      Simplement par le faible taux de tourisme de masse.

      Je t’encourage à essayer d’agresser une fille dans la rue de cette manière. S’il y a des témoins, tu te feras forcément cogner, par des inconnus ou mieux la Police.
      Ils sont très sympathique, mais ils n’ont pas les même prérogatives que leurs voisins français.


  • Vous mélangez tout sur le sujet.

    Le harcèlement de rue est commis essentiellement par la même population d’homme : pauvre, mal éduqué, issu de l’immigration.

    Ce type d’harcèlement existe également au bled et pourtant il n’existe pas ce genre de publicité.
    Votre argument tombe à l’eau.

     

    • On en n’est plus là. Aujourd’hui est appelé "harcèlement" le fait de complimenter une femme sur sa tenue ou sa beauté.
      Le réfugié Érythréen ou Soudanais ne complimente pas, il viole direct lorsque l’occasion se présente.


    • « Le harcèlement de rue est commis essentiellement par la même population d’homme : pauvre, mal éduqué, issu de l’immigration. »
      Ohhhhhh non. La vulgarité affichée et hurlée oui peut être. Mais les cadres, costards cravatte et autres dirigeants sont tout aussi, voir plus, mal éduqués, vulgaires, obsédés et obnubilés par les culs et les poitrines... la difference c’est qu’ils ne seront pas aussi agressifs en public...
      Après, vouloir coucher avec une femme parce qu’elle attire n’est pas non plus un crime. Et les femmes cherchent aussi à se satisfaire.


    • C’est vrai que c’est mieux d’être émasculé et de subir une pression sexuelle intense sans réagir si ce n’est en poussant un soupir de frustration car vous allez pas me faire croire que vous "serrez" des mannequins régulièrement voire même occasionnellement.


  • Et si on remplaçait toutes ces affiches par des mâles à moitié à poil, est-ce que ça inciterait les femelles-hétéro-binaire-de-base à nous harceler dans la rue ? Tout le monde serait content comme ça.

     

    • La femme n’a pas le même fonctionnement, pour qu’elle harcèle dans la rue il faudrait de très nombreuses conditions réunies (grand manque affectif, besoin de réconfort psychologique et sexuel, recherche urgente d’un sentiment de sécurité et en même temps besoin de se réconforter sur sa capacité à être aimée tout en étant très sûre de ses charmes) et même si toutes ces conditions sont réunies ce n’est pas dans sa programmation génétique d’aller au contact la première, sauf de rares exceptions, ou bien si la femme est suffisamment deshinnibée par de l’alcool par exemple.

      La femme laisse des indices de sa disponibilité, c’est au mâle hominidé de saisir l’occasion malgrés les risques de se voir refuser, voir à notre époque bénnie, traité comme un criminel sexuel. Mais n’oublions pas que l’homme et la femme sont fait pour se réunir sexuellement et affectivement, c’est une science certaine de l’attractivité des contraires dans le besoin de se compléter , alors même dans la solitude affective , ne pas désespérer mais se préparer sereinement en connaissance de soi et des besoins du sexe opposé pour la prochaine rencontre qui engagera une attraction facilitée par une mutuelle attraction , s’en suivra certainement un acte sexuel naturellement consenti , et plus si nécessaire de part et d’autre. Pourquoi pas un mariage , un engagement devant Celui qui a permit cette union...


    • M’est avis qu’avec le sens donné à l’Histoire... le mariage pour tous... Essayez, essayez, il en restera toujours quelque chose... Et puis c’est pas bien de harceler sexuellement une femme... Bref, des affiches avec des hommes nus partout ? On risque bien d’y arriver pour faire plaisir à certains.


  • La question que je me pose est : y avait-il tel harcèlement sexuel au temps des grecs anciens où la statuaire féminine était plus que dénudée ?

    Après, c’est vrai qu’il y a des choses contestables : l’omniprésence et la facilité d’accès du porno tue vraiment le désire et dégrade clairement l’image de la femme, c’est clair !

     

  • Excellents propos, on ne peut pas dénoncer le harcèlement sexuel et baigner dans une société pornographique, alors malheureusement, quant on s’attaque à ce fait evident, on se heurte immédiatement à une sorte de point Godwin de l’ordre moral, : comment, vous voulez retablir " l’ordre moral "’, la censure, des que ce gros mot de morale est seulement chuchote car on ne veut ou ne peut même plus le prononcer,, espece de puritaine, bigote, ou autre mal baisee, ou pire, catholique, pourtant, le probleme est bien la, dans la pornographie de masse et banalisee jusqu’a saturation , parfois au ridicule, ( plus personne n’y fait attention ) , pourquoi ne peut on pas dénoncer ce deferlement de sexe dans les foyers, pour ce qu’il en reste, ? Et bien d’abord et surtout parce qu’il s’agit d’un marche très juteux, et puis, injonction contradictoire = manipulation, manipulation par le sexe, destruction de la famille, des rapports hommes femmes, des enfants, et de la place de chacun, destruction du beau des sentiments élevés aussi, tout ceci est tellement vieux jeu, c’est l’ancien monde, celui des beaux exemples et modèles, aujourd’hui, c’est la consommation et l’argent qui priment et bien sur la stisfaction immediate.Oui mais alors il faut en payer le prix, et il risque d’être bien plus élevé que la bigoterie.


  • Bon décryptage des injonctions paradoxales de notre société.


  • L’intégration de la binarité puis son dépassement devra nous conduire à la « trinarité  » (ou ternaire et autrement dit la trinité retrouvée à savoir la reconnaissance du Soi impersonnel en chacun fait de double conjugaisons pour aller vers la conjugalité intérieure et donc nos épousailles divines. Elle est là la résurrection à savoir faire surgir et ressurgir dans le Soi de ses profondeurs, le bon sens de l’ontologie de l’ÊTRE inscrite dans nos gènes et qu’ils veulent supprimer en tuant le Désir du sacré en le détournant vers le désir de consommer, de se consommer et de se consumer à terme.

    Résurrection = sursaut, éveils et réveil salutaires pour tous !

    Les véritables rivales des femmes ne sont guère plus leur amie, copines ou collègues, mais surtout ces mannequins, ces top-modèles ou actrice X, celles vautrées sur nos murs ou dans les magazines. L’espace dit « public » a été quasiment monopolisé, privatisé par les publicitaires.

    Doivent bosser dans ses agences de pub des bobos qui vont à l’Église tous les dimanches. Les même avoir un bon porte-feuille d’actions dans les principaux groupes publicitaires mondiaux WPP, Omnicom, Publicis (France), Interpublic, Dentsu, Aegis, Havas (France) et Hakuhodo, marché de plus de 400 milliards en 2010.

    Ces gens-là prient, vont à la messe, participent à des pèlerinages, enfants au catéchisme, réunions de prière etc.... sans se poser de question. L’hypocrisie bourgeoise dans toute sa splendeur :). On laisse les mâles binaires du peuple à leur misère sociale y compris celui du Désir les ravalant à des sous-hommes bons à se pignoler sur des films X.

    Et puis, toutes ces nanas comment les appeler autrement :) posant lascivement, ou pornographiquement : de quel milieu social sortent-elles ? Serait intéressant une sociologie de tout ce cheptel recruté par qui ? Si on creuse un peu ..... :)

    Que fait l’Église au plus haut niveau ? Que dit-elle ?

    Il faut que ce soit un laïque comme Stéphane Édouard qui se coltine le boulot sur sa chaïne YouTube intitulée « Homme d’influence » avec à ce jour 1246 vues alors que les chaînes dites publiques ne disent pas un mot sur ces questions enfin à ce que je sache (?) pas de TV depuis 2005.

    L’Église ne fait rien : qui ne dit mot consent. Elle laisse les lobbies gouverner à leur guise puisqu’elle est complice de la synagogue à son plus haut niveau.

    Le harcèlement est un symptôme de l’âme en détresse.


  • Quand je vois la plupart des commentaires sur cette vidéo, je me rend compte que les gens n’ont même pas été voir la chaîne Youtube "Homme d’influence", car les vidéos sont claires, précises et abordable par n’importe quel "Hétéro binaire de base" !!!!

     

    • @Arta
      Pourquoi se présenter juste par ses pratiques, ou son orientation sexuelle ?
      Moi je suis un homme , père de famille, marié et paysan
      Ma vie ne tourne pas autour d’une pratique , je ne suis pas un acteur de porno ou un déviant
      Pardon mais il me semble que A.Soral explique bien cela , homos, lesbiennes, adeptes du fist ne sont pas des catégories sociales, mais des pratiques, qui tournent autour du trou du cul
      Je m’excuse ,mais quand je passe à la coopérative de mon village, personne ne me dit ,bonjour l’hétéro binaire de base ou l’enculeur de chèvres et heureusement d’ailleurs (que l’on plaisante passe encore, mais se définir uniquement en ces termes huuum….)
      En utilisant ces termes vous faites le jeux de ce système qui sexualise tout et tous les individus
      Essayons un peu d’élever le débat et ne pas toujours tourner au niveau de la ceinture
      Merci camarade


    • @Yves :
      Ce sont des termes de simplification et non simpliste.

      Cela permet de mettre en exergue des schémas de penser de sociologie.

      Tout simplement.


  • Beaucoup de bla bla, mais tant qu’on ne parle pas de la domination féminine, dont est victime la majorité des hommes, ben on n’a rien dit.

     

    • In fine, il n’y a ni domination féminine, ni masculine d’ailleurs.
      Il n’y a qu’une domination de classe, car les seules femmes a se plaindre.
      Sont celles qui le peuvent, car elles ont un haut niveau de vie.

      Niveau de vie généralement bien plus appréciable que la plupart des hommes.
      Mais bon si elles le peuvent, elle le font.
      Du coup, elles nous refont le coup de la Show-A !
      Tout simplement...

      À quand la Show-B ? Je ne sais pas...


  • Tout à fait exact.
    Je crée des images de synthèse par PAO et DAO aux bonnes fins d’affiches, de flyers, de premières de couv’, etc. que je publie sur sites dédiés - une fois la commande aboutie - au milieu d’autres plus personnelles.
    Quant aux choses « simplistes », le visiteur ne se bouscule pas au portillon, aux choses plus « subtiles », cela va et vient, agrémenté d’un pannonceau « parental advisory » ou autre « NSFW » et déjà Picasso s’inquiète qu’on puisse lui faire de l’ombre...

    Le plus fou dans tout cela c’est que la nudité est loin d’être rare sur le support internet (qui rajoute à celui de la rue) et pourtant le chaland ne semble jamais rassasié.
    Confirmant par là, l’intervention ci-dessus qui souligne les études stipulant que si tu veux vendre...
    Va comprendre Charles.


  • D’accord sur l’agression visuelle de pubs, qui sont partis sur un trip porno sadomaso depuis longtemps.
    D’ailleurs, ça agresse l’oeil des femmes, aussi. Par une pression constante pour se calquer sur ce modèle de femme pupute en chaleur, et leur renvoie une image dégradé d’elle même.
    Par contre, nous sommes encore en France, cacher totalement les femmes c’est la sharia. Vive les jupes à fleurs !


  • La pseudo-émancipation des femmes dans la société actuelle n’est rien d’autre qu’une vaste escroquerie, car elles sont devenues des objets de consommation sexuelle. Ce n’est pas un hasard si des femmes à moitié dénudées ou dans des postures suggestives apparaissent souvent dans des publicités. Les publicitaires savent très bien ce que ce genre d’image réveille chez le consommateur mâle. La société actuelle, dans sa logique individualiste, n’a fait que rendre les femmes plus vulnérables en les sortant de la cellule familiale. Le modèle traditionnel, quoiqu’en disent les féministes écervelées de gauche (qui sont elles-mêmes à l’origine du système actuel), était bien plus protecteur des femmes.

     

    • Il faut bien comprendre qui l homme hetero de base est un non consommateur naturel
      et un frein a la conso de sa femme et de ses enfants.
      Identifié comme tel par tous les vendeurs il doit etre affaiblit
      par un bombardement de stimuli sexuels pour etre manipulé
      Il devient uniquement une carte banquaire
      ou un looser si il est a sec


  • Photo du haut, illustrant l’article. Stéphane parle d’un regard sexuel. Mais ce regard entre dans un contexte, avec pose, déshabillage partiel, bouche ouverte (stupidement. Le sexe est toujours un peu bête). Le regard seul de cette photo n’est pas sexuel, il est méchant.
    Ce regard veut que nous soyons tous esclaves, tous malheureux, seuls dans la foule, voire prostitués (comme apparemment la donzelle qui nous en gratifie).
    Parmi les autres regards, celui que Stéphane trouve "expression du désir" n’est jamais que rêveur, voire mystérieux ou mystique. Les yeux sont beaux, et apprêtés, donc séduisants.
    Il y a bien d’autres choses dans la vie et le regard que le sexe. Et il est bien difficile d’analyser un regard seul. Heureusement pour le coup de foudre.


  • L’instinct primitif de l’homme remonte à la préhistoire, l’homme veut de la viande fraîche (femme attirante physiquement de par ses formes et peut importe son statut), tandis que la femme désir la protection, la sécurité et veut un homme de pouvoir (force physique et ou haut statut ). De ce fait, l’on comprend mieux pourquoi une Julie Gayet se retrouve avec un Hollande (force de pouvoir parce-que niveau force physique...voilà quoi). A l’inverse un homme au grand statut social peut très bien être attiré par la femme de ménage (ex : DSK). Sachant cela, les publicitaires et autres jouent sur l’instinct primitif de l’homme en plaçant sur son parcourt des photos explicites pour attirer son attention dans le but de vendre leur camelote. A la différence de la préhistoire, c’est que de nos jours, il y a des règles pour vivre en société et que l’homme doit apprendre à freiner ses ardeurs (pulsions primitives), s’il y arrive, les publicitaires devront trouver un autre moyen pour attirer l’attention, nos rues seront moins polluées par les messages ambigus des affiches et les femmes devront trouver autre chose que leur plastique pour séduire mais c’est loin d’être gagner car le cul à toujours fait vendre...


  • Soral a raison : dictature d’un côté et de l’autre la pornographie.


  • Une femme bien née se sent dégradée à la vue des ces images.
    Un homme bien né se sent une cible dont le but est d’accroitre ses pulsions...
    C’est le RESPECT qui manque le plus à l’un et à l’autre !
    Le principe de tentation, principe luciférien par excellence, est à l’oeuvre ici...
    L’image dégradée de la femme la range parmi les objets de consommation, ce qui n’engage pas l’homme à la respecter ni à en faire une valeureuse mère de famille...
    Mais parmi les contradictions, ce monsieur nous parle d’une façon admirative de la BD d’une femme qui lui adresse un signal en lui dédiant un dessin de femme aux seins nus...


  • Il y aura toujours du harcelement sexuel (de rue , travail...) car c est une expression des frustrations et des désirs qu eprouvent certains hommes. Ces harcelements cachent surtout une misere reelle , qu elle soit affective, sociale, economique, éducationnelle, ...Ajouté a cela le poids de cultures familiales archaiques exterieures (Afrique...) stimulant le choc de civilisation , une chute evidente de la conscience morale et politique, une banalisation du sexe , la betise elle meme dont on ne parle jamais , la dévalorisation du petit blanc occidental ( qui porte par solidarité une juppe lors de la journée de la "juppe" , sacré message pour les predateurs immigrés, etc...) ...Le predateur africain qui est coincé par sa propre culture qui régie les relations hommes / femmes de maniere rigide ( communication et entrevues surveillées, mariages arrangés et négociés , pudeur imposée, vendetta tolerée..) se retrouve libre en France et pense acceder a toutes les libertés y compris celle concernant la sexualité. Les cultures sont non seulement trop differentes mais opposées. Pour faire court : mettez un chien en présence d un chat , dans 99 % des cas le chien cherchera a dechirer le chat.


  • Très juste. Il y a une notion qui en plus a le mérite de s’inscrire dans certaines lois, c’est celle de "bonnes moeurs".

    Quand je pense que lors des polémiques sur le mariage pour tous, personne, je dis bien personne, n’a osé prononcer les mots" bonnes moeurs" !

    Résultat : on revoit un ordre moral recomposé à l’américaine, qui ne ressemble à rien et qui est totalement hystérique.

    Il faut en effet renvoyer toutes ces problèmes aux "moeurs", qui laissent tout de même une marge à quelque chose d’important : la tolérance. (quand on tolère, on en juge pas moins que c’est mal). C’est à la société de faire l’essentiel.


  • en effet ras le bol de voir ces pubs avec des grosses bouches rouges, des femmes nues sous la douche ou qui mettent le doigt dans un yaourt en le retirant doucement


  • Oui mais non. J’aime qu’il y ait des femmes sexy sur les supports publicitaires un peu partout. Si l’hétéro binaire ordinaire dont il parle n’arrive pas à gérer ses fantasmes et à faire la différence avec la réalité, c’est à lui d’évoluer, ce n’est pas à nous de nous mettre à son niveau. Retirer toute forme de publicité à caractère sexuel, je ne vois pas l’intérêt. Dans l’espace publique, tant que ce n’est pas pornographique, c’est juste agréable.
    En fait, la plupart de tous ces problèmes sont liés aux cons, c’est rempli de cons, de gros lourdauds qui pensent avec leurs bites, qui n’arrivent pas à se contrôler et finissent par harceler les femmes. Ce qui fait naître d’autres cons au féminin, des féministes hystériques qui crient toutes au viol pour rien du tout. Virez-moi tous ces cons et laissez les grandes personnes s’amuser comme bon leur semble.
    Cette société fait vraiment pitié, ça en devient pathétique. On est loin du Collaro show. Entre une société remplie de suggestions sexuelles et une société où elles seraient proscrites, mon choix est vite fait. La beauté des femmes, pourquoi s’en priver ?


  • C’est vrai qu’en tant qu’hétéro-binaire de base, j’ai tendance à penser : toutes des putes !


  • Des amis ont été en vacance en Thailande
    c est plus brutal qu en france
    La bas ils croient que toutes les europeennes sont
    des putes, et une femme blanche hors des
    sentiers touristiques peut se faire tripoter
    par une foule d’homme curieux
    C est arrivé maintes fois ils croient
    avoir affaire a des stars du porno en exhib
    je dis bien hors des sentiers touristiques
    parce que ce ceux qui ont l habitude de voir des touristes hors des videos pornos
    se conduisent normalement

     

Commentaires suivants