Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Une solution au harcèlement de rue ? Mettre fin au harcèlement sexuel publicitaire

Avec une dédicace à Alain Soral

Le harcèlement de rue est-il une conséquence du marché du désir ? Le sociologue Stéphane Édouard, spécialiste des relations homme-femme, livre sa solution pour en finir avec le harcèlement de rue et plus globalement les violences faites aux femmes.

 

 

Misères du désir , l’ouvrage d’Alain Soral cité par Stéphane Édouard :

Lire également chez Kontre Kulture :

Stéphane Édouard, sur E&R :

 






Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Photo du haut, illustrant l’article. Stéphane parle d’un regard sexuel. Mais ce regard entre dans un contexte, avec pose, déshabillage partiel, bouche ouverte (stupidement. Le sexe est toujours un peu bête). Le regard seul de cette photo n’est pas sexuel, il est méchant.
    Ce regard veut que nous soyons tous esclaves, tous malheureux, seuls dans la foule, voire prostitués (comme apparemment la donzelle qui nous en gratifie).
    Parmi les autres regards, celui que Stéphane trouve "expression du désir" n’est jamais que rêveur, voire mystérieux ou mystique. Les yeux sont beaux, et apprêtés, donc séduisants.
    Il y a bien d’autres choses dans la vie et le regard que le sexe. Et il est bien difficile d’analyser un regard seul. Heureusement pour le coup de foudre.

     

    Répondre à ce message

  • #1839989

    L’instinct primitif de l’homme remonte à la préhistoire, l’homme veut de la viande fraîche (femme attirante physiquement de par ses formes et peut importe son statut), tandis que la femme désir la protection, la sécurité et veut un homme de pouvoir (force physique et ou haut statut ). De ce fait, l’on comprend mieux pourquoi une Julie Gayet se retrouve avec un Hollande (force de pouvoir parce-que niveau force physique...voilà quoi). A l’inverse un homme au grand statut social peut très bien être attiré par la femme de ménage (ex : DSK). Sachant cela, les publicitaires et autres jouent sur l’instinct primitif de l’homme en plaçant sur son parcourt des photos explicites pour attirer son attention dans le but de vendre leur camelote. A la différence de la préhistoire, c’est que de nos jours, il y a des règles pour vivre en société et que l’homme doit apprendre à freiner ses ardeurs (pulsions primitives), s’il y arrive, les publicitaires devront trouver un autre moyen pour attirer l’attention, nos rues seront moins polluées par les messages ambigus des affiches et les femmes devront trouver autre chose que leur plastique pour séduire mais c’est loin d’être gagner car le cul à toujours fait vendre...

     

    Répondre à ce message

  • Soral a raison : dictature d’un côté et de l’autre la pornographie.

     

    Répondre à ce message

  • Une femme bien née se sent dégradée à la vue des ces images.
    Un homme bien né se sent une cible dont le but est d’accroitre ses pulsions...
    C’est le RESPECT qui manque le plus à l’un et à l’autre !
    Le principe de tentation, principe luciférien par excellence, est à l’oeuvre ici...
    L’image dégradée de la femme la range parmi les objets de consommation, ce qui n’engage pas l’homme à la respecter ni à en faire une valeureuse mère de famille...
    Mais parmi les contradictions, ce monsieur nous parle d’une façon admirative de la BD d’une femme qui lui adresse un signal en lui dédiant un dessin de femme aux seins nus...

     

    Répondre à ce message

  • #1840275

    Il y aura toujours du harcelement sexuel (de rue , travail...) car c est une expression des frustrations et des désirs qu eprouvent certains hommes. Ces harcelements cachent surtout une misere reelle , qu elle soit affective, sociale, economique, éducationnelle, ...Ajouté a cela le poids de cultures familiales archaiques exterieures (Afrique...) stimulant le choc de civilisation , une chute evidente de la conscience morale et politique, une banalisation du sexe , la betise elle meme dont on ne parle jamais , la dévalorisation du petit blanc occidental ( qui porte par solidarité une juppe lors de la journée de la "juppe" , sacré message pour les predateurs immigrés, etc...) ...Le predateur africain qui est coincé par sa propre culture qui régie les relations hommes / femmes de maniere rigide ( communication et entrevues surveillées, mariages arrangés et négociés , pudeur imposée, vendetta tolerée..) se retrouve libre en France et pense acceder a toutes les libertés y compris celle concernant la sexualité. Les cultures sont non seulement trop differentes mais opposées. Pour faire court : mettez un chien en présence d un chat , dans 99 % des cas le chien cherchera a dechirer le chat.

     

    Répondre à ce message

  • Très juste. Il y a une notion qui en plus a le mérite de s’inscrire dans certaines lois, c’est celle de "bonnes moeurs".

    Quand je pense que lors des polémiques sur le mariage pour tous, personne, je dis bien personne, n’a osé prononcer les mots" bonnes moeurs" !

    Résultat : on revoit un ordre moral recomposé à l’américaine, qui ne ressemble à rien et qui est totalement hystérique.

    Il faut en effet renvoyer toutes ces problèmes aux "moeurs", qui laissent tout de même une marge à quelque chose d’important : la tolérance. (quand on tolère, on en juge pas moins que c’est mal). C’est à la société de faire l’essentiel.

     

    Répondre à ce message

  • en effet ras le bol de voir ces pubs avec des grosses bouches rouges, des femmes nues sous la douche ou qui mettent le doigt dans un yaourt en le retirant doucement

     

    Répondre à ce message

  • Oui mais non. J’aime qu’il y ait des femmes sexy sur les supports publicitaires un peu partout. Si l’hétéro binaire ordinaire dont il parle n’arrive pas à gérer ses fantasmes et à faire la différence avec la réalité, c’est à lui d’évoluer, ce n’est pas à nous de nous mettre à son niveau. Retirer toute forme de publicité à caractère sexuel, je ne vois pas l’intérêt. Dans l’espace publique, tant que ce n’est pas pornographique, c’est juste agréable.
    En fait, la plupart de tous ces problèmes sont liés aux cons, c’est rempli de cons, de gros lourdauds qui pensent avec leurs bites, qui n’arrivent pas à se contrôler et finissent par harceler les femmes. Ce qui fait naître d’autres cons au féminin, des féministes hystériques qui crient toutes au viol pour rien du tout. Virez-moi tous ces cons et laissez les grandes personnes s’amuser comme bon leur semble.
    Cette société fait vraiment pitié, ça en devient pathétique. On est loin du Collaro show. Entre une société remplie de suggestions sexuelles et une société où elles seraient proscrites, mon choix est vite fait. La beauté des femmes, pourquoi s’en priver ?

     

    Répondre à ce message

  • #1841882

    C’est vrai qu’en tant qu’hétéro-binaire de base, j’ai tendance à penser : toutes des putes !

     

    Répondre à ce message

  • Des amis ont été en vacance en Thailande
    c est plus brutal qu en france
    La bas ils croient que toutes les europeennes sont
    des putes, et une femme blanche hors des
    sentiers touristiques peut se faire tripoter
    par une foule d’homme curieux
    C est arrivé maintes fois ils croient
    avoir affaire a des stars du porno en exhib
    je dis bien hors des sentiers touristiques
    parce que ce ceux qui ont l habitude de voir des touristes hors des videos pornos
    se conduisent normalement

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents