Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Démission de Nicolas Hulot : le jour de gloire de Léa Salamé et Nicolas Demorand

Le ministre de l’Écologie, du Respect du biotope et de la Transition durable, un truc dans le genre, a démissionné en direct de la station publique de radio France Inter mardi ou mercredi de la dernière semaine d’août 2018. Voilà pour les faits.

 

 

Nicolas Hulot faisait face à la grande intervieweuse Léa Salamé-Glucksmann, contrôlée par le très correct Nicolas Demorand, tous deux d’ardents socialo-sionistes, faut-il le préciser. Bon, Nico annonce son départ, il reprend sa liberté, on va pas en faire un pâté de campagne. La Terre continue de tourner et les libéraux anglo-saxons de s’en foutre plein les poches sur le dos des peuples. Rien de vraiment nouveau sous le soleil qui continue de briller sur les justes et les injustes.

Pour le pékin moyen, cette démission ne change rien. Pour les animaux chassés et les chasseurs d’animaux non plus, soit dit en passant. Quant à Monsanto... Non, ce qui est remarquable dans la séquence qui va suivre, c’est le degré d’autosatisfaction de nos deux balourds, Léa & Nicolas.

 

 

À les entendre, ils ont recueilli les dernières paroles de Kennedy avant son assassinat (par un type seul et fou, on reste dans les versions officielles pour débiles mentaux), la confession de Pilate après le procès truqué de Jésus, les révélations de De Gaulle sur la révolution orange de Mai 68, ou le contenu des accords secrets entre nazis et Komintern en Allemagne sur le dos des sociaux-démocrates en 1930-31...

 

JPEG - 31 ko
Léa et Nicolas exultent : un ministre vient de démissionner devant eux

 

Bref, les Laurel (elle) et Hardy (lui) du journalisme planqué de service public au service des puissants se font reluire à la brosse à chiottes devant l’auditeur ébahi. On a pris « brosse à chiottes » plutôt que « brosse à reluire » ou « brosse à dents » uniquement pour donner un ordre de grandeur caricatural, rien à voir avec les WC, ne vous méprenez pas. Parfois, il est vrai que le sens peut glisser, mais pas là.

Nos deux oiseaux se la pètent donc On fait partie de l’histoire avec un grand H, On fait l’Histoire, voire On est l’Histoire, alors qu’ils ont juste obtenu trois phrases qui ne changeront rien à la donne politique ou géopolitique. Ils auraient été mieux inspirés de creuser du côté des « lobbies » – mais pas seulement celui des méchants « chasseurs » – qui noyautent la République...

Ah merde, nos deux zozos en font partie !
Au temps pour nous.

 


 

Vous aimez les articles de la Rédaction d’E&R ?
Participez au combat via le financement participatif :

Comprendre les médias en profondeur
avec Kontre Kulture

 

Le duo Salamé-Demorand, sur E&R :

 






Alerter

82 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • L’écologie est une chose extraordinaire : c’est un mot ! Ce n’est qu’un mot. Comme la Sainte Trinité. La "Sagesse" africaine, Zoroastre, le socialisme, le communisme. Ce mot n’a pour l’instant créé aucun "réel" car on ne récrée pas la nature par la convention que sont les mots. Or (je crois que c’est Héraclite) qui a avancé : "la Nature se cache". Tout homme qui affirme savoir ce qu’est la nature est un escroc. Une usine de produit chimique, c’est de la "Nature".

    Il n’y pas de "pouvoir" écologique. Donc un ministre homme de pouvoir, écologiste n’existe pas. Sauf pour le bacs à fleurs. Il n’y a qu’une partie de l’électorat qui, dans certains pays, décroche en raison du dégoût provoqué par les partis fonctionnarisés. Mais il faut en prendre conscience, "l’environnement", la "Nature", ce ne sont que de vains mots car on ne sait pas ce que c’est et on ne saura jamais. ;

    La merde, comme le désert selon Nietzsche, croît de par le monde et on parle de "nature" , "d’écologie". Si le monde doit disparaître selon la "nature", il disparaîtra, avec les écologistes chiants avec. Et alors ? On a vu pire. Rien n’est totalement négatif puisque l’apocalypse fera disparaître Monsieur Hulot,

    Monsieur Hulot, l’écologiste le plus polluant de l’histoire. Il sillonne le monde en avion. L’avion, c’est un litre de kérosène par 100 kilomètres et par personne. Point.

    Quand Hulot ira à ses "congrès" en goélette à voile, on reparlera d’écologie politique.

     

    Répondre à ce message

    • L’écologie n’a jamais servie qu’à asseoir de nouvelles taxes et impots.

      Ils sont malins, les petits drôles censés nous "gouverner" et qui seulement nous taxent.

       
    • #2034358

      "Monsieur Hulot, l’écologiste le plus polluant de l’histoire. Il sillonne le monde en avion. L’avion, c’est un litre de kérosène par 100 kilomètres et par personne. Point."
      et bien quoi qu’on en dise ça pourrait être considéré aujourd’hui comme écolo ! trouvez moi un autre véhicule qui bouffe un litre aux cent par personne à 700 km/heure ! la meilleure berline essence consomme 5 litres /100 avec 5 personnes à 70 de moyenne donc 10 fois plus sur la distance...

       
  • Il faut connaître les milieux levantins (c’est une levantine) de Beyrouth et leur esprit absolument et définitivement tordu pour comprendre Léa (Halla) Salamé. En fait ce sont des snobs internationaux. Pas de "peuple" au Levant. Rien. Des petites intrigantes et des mercantis jouisseurs. A fuir.

     

    Répondre à ce message

  • #2033923

    Hulot n’a pas mesuré que la République c’était Byzance, c’est à dire un endroit où la politique se fait et se défait dans les couloirs et les chiottes.

    Mais ce n’est pas sa pire erreur.

    La pire c’est de ne pas avoir connu Feu Claire Séverac qui lui aurait expliqué que la dégradation environnementale était un inside job, et qu’il était donc difficile de demander à ses promoteurs ou ses servants de faire très exactement le contraire de ce pourquoi ils sont installés et payés.

     

    Répondre à ce message

  • Holà quel scoop ! Bulot annonce sa démission en direct ! On n’était pas au courant, il n’en a pas parlé avant ! C’est incroyable !
    pourtant : À 05’40, juste avant l’annonce qui bouleversât la Planète, Ducon (le journalope) dit :
    Est-ce que vous restez au gouvernement, de ce fait là... ».
    Ils nous prennent pour des cons ? Oui.
    Triste mise en scène, je me demande qui plaindre en premier, Caliméro ou ces deux sous-•••••.
    Bon, maintenant on est au courant.

     

    Répondre à ce message

  • Ouch ! Ils ont réellement le sentiment d’avoir posé le pied sur Mars :) J’ai cru que vous faisiez un peu de style pour nous distraire mais en réalité ces deux oiseaux se sont carrément récuré les synapses au canard WC :)

     

    Répondre à ce message

  • #2034086
    Le 31 août à 20:05 par La Vérité est rien d’autre
    Démission de Nicolas Hulot : le jour de gloire de Léa Salamé et Nicolas (...)

    Léa Salamé est d’une vulgarité incroyable, la dernière interview d’Alain Delon avec elle je crois que c’est la pire chose que j’ai vu de ma vie !
    Alain Delon est resté classe (parce qu’il l’est !) face à des questions de sa part d’une bassesse absolue sur ses éventuels actes sexuels avec des actrices mortes, on sentait la gêne d’Alain (monument du cinéma français pas habitué à ce genre de pute) devant cette femme non respectueuse, hardie, insistante, odieuse. L’interview se passait dans un lieu somptueux extrêmement chargé en souvenirs pour Alain qui était profondément ému, souvenirs de moments partagés et précieux d’amis et d’amies décédés aujourd’hui.
    Elle serait tombée sur Gérard Depardieu je pense que Gégé lui aurait dit clairement d’aller se faire foutre, c’est certain !

     

    Répondre à ce message

  • 2ème vidéo, celle de l’auto-ensencement des guignols : Écoutez bien, Salamé(fesses) dit à 01’55 « C’est pas le Mulot qu’on connaît d’habitude ». Sérieux !

     

    Répondre à ce message

  • De mon côté je me refuse à regarder cette séquence ! Éteignez la télé, votez à chaque fois et pour le reste, profitez de la vie... la vraie !!

     

    Répondre à ce message

  • #2034404

    Ce qui est dommage avec e&r, c’est votre ironie perpétuelle.
    Bien-sûr que vous aviez raison avant tout le monde mais laissez rejoindre ceux qui ont moins bien compris que vous, au lieu de les moquer ainsi...
    La gentillesse est une preuve d’intelligence paraît-il, soyez encore plus intelligent !
    Cdt.
    Un admirateur.

     

    Répondre à ce message

  • "Faire, faire, faire !".... et les millions de tonnes d’emballages et de produits chimiques des produits Ushuaïa, c’est plutôt un petit pas ou un grand pas contre l’écologie et surtout dans la corruption ?

    Le culot d’Hulot qui fait semblant de débarquer et qui, EN PLUS, méprise les écologistes (dixit, "patentés" ).

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents