Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Macron évoque "un Gaulois réfractaire au changement"

Belloubet : "Le peuple gaulois n’existe plus depuis longtemps"

En sport, avant un grand match, on dit souvent qu’il ne faut pas humilier l’adversaire. Avant la demi-finale de l’Euro 2016 qui a opposé la France à l’Allemagne, la presse d’outre-Rhin et certains joueurs allemands avaient pris les Bleus de haut en évoquant leur faiblesse de caractère et leur manque d’esprit combatif, tout en montrant une confiance inébranlable dans les qualités de la Mannschaft. Résultat : 2 à 0 pour la France. Les Germains s’étaient vu défaits par des Bleus surprenants remontés à bloc.

 

Deux ans plus tard, la paire Macron-Belloubet récidive, dans un autre domaine, tout aussi sensible : la politique nationale. En visite au Danmark pour vanter le modèle « luthérien » et réformiste des Scandinaves, le président français, un libéral anglo-saxonnisé de bonne facture, en a profité pour fustiger le « modèle gaulois ». Et quel serait le modèle gaulois ? Quelque chose de foncièrement « réfractaire au changement ».

 

 

Dans la bouche de l’ex-employé de Rothschild, on sait ce que le changement veut dire : casse sociale, victoire absolue du Capital sur le Travail. Chômage de masse pour contrôler le peuple, travail rare et sous-payé pour la masse, jobs de luxe refilés entre famille et amis pour l’élite.

Ce que dit Macron est pourtant historiquement faux : c’est justement le Gaulois réfractaire au changement qui a apporté pas mal d’idées nouvelles au monde, avec un sens de l’humanité qui est loin du modèle anglo-saxon. Le modèle anglo-saxon, pour résumer, c’est le commerce au-dessus de l’humanité, la marchandise et le profit au-dessus de l’homme et de ses besoins. Tant mieux si certains profitent de la marchandise, tant pis pour les autres.

La France, au cours de son histoire, a élaboré un modèle mixte fait d’avancées économiques freinées par des avancées sociales, ce qui n’a pas été le souci des Britanniques, par exemple. Aujourd’hui, il est vrai que les pays scandinaves ont un modèle social plutôt avancé et un niveau de vie élevé, mais au prix de la fameuse flexi-sécurité, que les banquiers-politiques français aimeraient bien voir appliquer chez nous.

On remarque qu’au cours de notre histoire récente, après la parenthèse indépendantiste gaullienne, les présidents ou gouvernements ont tous érigé en modèle un pays étranger, au détriment de leur propre pays : l’Angleterre thatchérienne pour Mitterrand 2, celui du gouvernement Fabius, l’Amérique de Bush pour Sarkozy, et l’Allemagne de Merkel ou de ses prédécesseurs pour les autres.

 

Petite polémique, grande symbolique

Où l’on voit que notre élite n’a plus confiance dans le logiciel national, pour parler comme un éditorialiste à la con. Ou comme un ministre de la Justice, qui essaye de rattraper la bourde du banquier-président et qui ne fait qu’envenimer les choses :

 

 

Pour info, le Gaulois qui est en nous n’est pas réfractaire au changement, quand ce changement bénéficie au plus grand nombre, par exemple (sans parler des révolutions successives du XIXe siècle) quand le CNR a pondu cette union entre gaullistes et communistes qui a permis la paix sociale et un grand développement économique de la France pendant 30 ans. Ensuite, les Anglo-Saxons et leurs larbins sont arrivés avec leur Nouvel Ordre mondial, histoire de mettre un terme à une expérience unique au monde. On sait aujourd’hui pourquoi.

 

Laurent Wauquiez, l’« opposant » de droite (libérale) au macronisme (libéral) a réagi sur Europe 1. Pour lui, comparer les Français aux Gaulois est une « caricature », ce qui prouve que lui non plus n’a pas vraiment compris le sens de l’histoire de France, sauf quand il évoque « Astérix ». Quant à la « journaliste », on préfère rester polis...

« Il l’avait fait en Roumanie. En Grèce, il avait qualifié les Français de “fainéants” et maintenant, devant la reine du Danemark, il nous caricature en “Gaulois réfractaires”. Ça n’est pas à la hauteur du rôle d’un président de la République. »

 

Cette petite polémique de rentrée aura eu au moins un effet bénéfique : celui de faire comprendre au peuple français la trahison de « ses » élites – politiques ou médiatiques – anglo-saxonnisées jusqu’à l’os.

Contre le modèle anglo-saxon et la domination de l’Empire,
lire sur Kontre Kulture

 

Le modèle social français à l’épreuve, sur E&R :

 






Alerter

143 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2033903
    Le 31 août à 15:09 par athé risque
    Macron évoque "un Gaulois réfractaire au changement"

    Ah, ce fameux gaulois, sûr de lui même et dominateur ?

     

    Répondre à ce message

    • #2034031
      Le 31 août à 18:46 par listener
      Macron évoque "un Gaulois réfractaire au changement"

      Les gaulois, "ce peuple de proie, dominateur, sûr de lui" et "qui sont partout" comme "les bretons" qui sont "une mafia" (cela est dit devant le Pape !)

      Avec ce Macron qui débloque grave, on ne va pas s’ennuyer. C’est surtout quand il croit faire de l’humour qu’il fait des dégâts. Il est entouré en plus de courtisans qui esquissent des sourires forcés.

      Macron, le dernier en date des comiques pas drôles.

       
  • #2033905
    Le 31 août à 15:14 par Paul82
    Macron évoque "un Gaulois réfractaire au changement"

    Espérons que ces propos ouvriront les yeux à certains, en attendant le cerveau... Oui je suis très dur envers mes "compatriotes" (?) qui ont voté pour ca !

     

    Répondre à ce message

  • #2033984
    Le 31 août à 17:28 par jvidepi
    Macron évoque "un Gaulois réfractaire au changement"

    Idées nouvelles mon œil ! Il n’y a pas une télésérie anglo-saxonne où l’on ne nous rabâche pas les oreilles avec Shakespeare, ou Arthur Conan Doyle comme si ces "grand ouvert sur le monde" à la dentition par ailleurs affreuse, n’avaient lus que Sherlock Holmes et Hamlet de toute leur vie.

    Les Français détiennent le record des plus grands et influents écrivains de tous les temps sans compter les poètes et philosophes. Des scientifiques aux musiciens, ils n’ont certes pas de leçons à recevoir de ces parleurs de langage binaire aux 800 mots . Certains singes bonobos connaissent plus de mots que l’américain moyen,et ils osent se prendre pour des génies.

    Blaise Pascal, Poincaré, Montgolfier, Pasteur, Debussy, Berlioz, Satie, Ravel...Sans oublier tous ces peintres qui n’étaient aussi que de vulgaires Gaulois j’imagine. Merci à eux pour leurs idées nouvelles et géniales qui sont à la base de ma culture.

    Au Canada, il n’y a pas une journée qui passe sans qu’un article soit publié dans les journaux anglophones calomniant le Québec et ses francophones "fermés sur eux-mêmes, xénophobes, ethno-nationalistes, racistes et antisémites". Tout cela parce qu’au Québec, nous exigeons que la langue normale d’affichage et d’usage soit le français et que nous refusons le modèle anglo-saxon du multiculturalisme.

    Nous préférons l’approche assimilationniste française où le devoir d’intégration revient à l’immigrant. Dans le modèle canadien, c’est la société d’accueil qui doit s’adapter aux lubies des communautés immigrantes aussi absurdes ou barbares soit-elles. Les Anglos méprisent tous ceux qui leur résistent et leur haine anti-française est bien ancrée, même pour les larbins à la Sarko ou Macron. Ils les méprisent doublement pour cause de tapinnage avec l’ennemi, c’est `dire eux.

    D’ailleurs, je leur dis chaque fois que je le peux : "Go fuck yourself" !

     

    Répondre à ce message

    • #2034375
      Le 1er septembre à 13:22 par listener
      Macron évoque "un Gaulois réfractaire au changement"

      Bravo ! Que dieu "bless" les english ..

      Le problème en France sont moins les anglo-saxons que les abominables franco-saxons ! Déjà Jeanne d’Arc s’était prise de bec avec eux. Cela ne cessera jamais.

       
  • #2034128
    Le 31 août à 21:42 par Adhémar
    Macron évoque "un Gaulois réfractaire au changement"

    "Ce modèle danois nous inspire beaucoup".

    Et le modèle du Saint Royaume de France ???
    Le modèle de la Grande Nation ???
    Le modèle de la Fille aînée de l’Église ???

    Y en a marre, Virez Macron et rendez-nous Saint Louis !!!

     

    Répondre à ce message

    • #2034194
      Le 1er septembre à 00:20 par listener
      Macron évoque "un Gaulois réfractaire au changement"

      A un moment on entendait même parler du modèle finlandais.

      Curieusement, il y a un pays en Europe qui est un vrai modèle de prospérité et de bonne gouvernance, c’est la Suisse. Mais pas de "modèle Suisse" à l’horizon. Chut sur le modèle Suisse. Pourquoi ? Curieux.

       
  • #2034130
    Le 31 août à 21:44 par SuperDupont
    Macron évoque "un Gaulois réfractaire au changement"

    Réfractaires à quoi ? à la sodomisation bancaire et capitaliste ? Evidemment !

     

    Répondre à ce message

  • #2034171
    Le 31 août à 22:58 par la main visible
    Macron évoque "un Gaulois réfractaire au changement"

    Belloubet c’est Pirates des Caraïbes.

     

    Répondre à ce message

    • #2034378
      Le 1er septembre à 13:27 par jean christophe
      Macron évoque "un Gaulois réfractaire au changement"

      et cette poule mouillée travestie en coquelet déplumé de Macron qui se veut etre le modèle du coq gaulois fier et combattif pour la prochaine réplique statufiée de Marianne ! quelle imposture éhontée et quelle injure faite à notre BB nationale !

       
  • #2034206
    Le 1er septembre à 01:16 par Olivier_8
    Macron évoque "un Gaulois réfractaire au changement"

    Quand est-ce qu’on récupère notre fierté et les manettes de notre destin ? ...

    Perso je n’en peux plus d’attendre, et je pense qu’on est beaucoup dans ce cas.

    Par où commence-t-on pour mettre tous ces salopards échec et mat ?
    Quelle est la feuille de route ?

    C’est pas par les urnes.
    C’est pas en descendant dans la rue.
    C’est pas en écrivant une constitution.
    ...
    Mais c’est comment alors ?

    Un putain de connard de l’hyper-classe esquisserait un sourire narquois en lisant ces lignes et répondrait sans doute : "on a toutes les manettes bande de cloportes : c’est vous peuple de cons qui êtes échec et mar, et depuis longtemps !! Hahahaha !! ...".

    Pourtant il y a forcément une solution.

    Et il faut absolument que ces gens perdent la partie et quittent notre pays.

     

    Répondre à ce message

  • #2034519
    Le 1er septembre à 17:13 par lavand’hier
    Macron évoque "un Gaulois réfractaire au changement"

    Déambulant sur le net avec précaution, las de tourner en rond, je découvre le site égalitéetréconciliation.
    Vulgarisation, exacerbation, vocifération, exaspération, déception, pas de canonisation, pour le président ça tourne pas rond, et pour le retardataire il ne reste que les flonflons. Donc un président Français en déplacement à l’étranger, cédant à un coup de blues évoqua ses compatriotes les Gaulois. Nous les savions indisciplinés, querelleurs, les saviez-vous réfractaires au changement ! Qu’ils l’aient été ne relève pas du mystère pour des individus très terre à terre, se méfiant d’une part du délétère et, d’autre part de l’instigateur son somnifère. Cependant s’adresser aux Gaulois à partir d’un pays jadis Viking, est-ce Franc. Si l’on songe que le Viking avait ceci de commun avec le Romain, autre temps autre moeurs dit-on, c’est évidemment faux, soit un irrésistible désir de Gauloise blonde, concernant le Romain les signaux de fumée aperçus l’attesteraient, concernant le Viking les preuves découvertes pourraient jeter un froid,,il y avait là matière, à raviver des rivalités. Celtes - pardon veuillez lire certes - rivalités anciennes mais sait-on jamais, surtout en cas de changement qui par définition reste imprévisible. Avec les Vikings/Danois, c’est froid mais cordial, avec les Romains/Italiens c’est chaud et jovial, enfin ça l’était car il semblerait que le Gaulois subisse au quotidien et ce depuis peu une salve, y nie l’Italien/Romain, mais le président n’est pas dupe, vous allez voir ça va changer.

     

    Répondre à ce message

  • #2035136
    Le 2 septembre à 16:11 par Jean de Base
    Macron évoque "un Gaulois réfractaire au changement"

    Des gaulois réfractaires... Il a été élu par qui ? Il représente une majorité réfractaire à ses idées de merde ?
    C’est quoi si c’est pas un aveu d’illégitimité ?

     

    Répondre à ce message

  • #2035425
    Le 3 septembre à 02:20 par Chatov
    Macron évoque "un Gaulois réfractaire au changement"

    L’oligarchie rampe,à la façon des serpents,pour se faire élire par le
    peuple. Mais une fois aux commandes,cette oligarchie se précipite pour monter la garde devant les coffres forts de leurs maîtres.
    Il n’y a plus rien à expliquer. Tout est clair comme l’eau d’égout. Le peuple doit balayer les réfractaires à la fidélité à la nation.
    Che Guevara a dit : celui qui se résigne à l’humiliation,perd à terme son humanité.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents