Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Déremboursement de l’homéopathie : une organisation d’homéopathes critique une "évaluation biaisée"

La Haute Autorité de santé (HAS) s’est prononcée vendredi 28 juin pour un déremboursement des produits homéopathiques. Le médecin généraliste et homéopathe Daniel Scimeca, président de la Fédération française des sociétés d’homéopathie (FFSH), a regretté sur franceinfo que la HAS ait « refusé de prendre en compte la spécificité du médicament homéopathique » et réclame que la ministre de la Santé Agnès Buzyn « prenne son temps pour qu’on puisse avoir une vraie évaluation ».

 

franceinfo : Comment avez-vous accueilli cette recommandation de la HAS ?

Daniel Scimeca : Nous sommes à la fois déçus et en colère. D’abord, cette information a fuité deux fois. Cela pose des questions sur le sérieux de l’institution. Et surtout, nous ressentons une grande déception parce que malgré nos mises en garde et nos interventions, la HAS a refusé de prendre en compte la spécificité du médicament homéopathique. Pour nous, chaque patient a un médicament différent qui lui correspond. Si on regarde les études comme pour les médicaments classiques, en réclamant des grands nombres et le même traitement pour tout le monde, c’est sûr que l’affaire est pliée d’avance. C’est ce qui s’est passé. Nous estimons que cette évaluation est biaisée. On réclame du temps et on demande à Madame Buzyn qu’elle prenne son temps, pour qu’on puisse avoir une vraie évaluation non biaisée qui prenne en compte notre spécificité.

 

Pourquoi dites-vous que c’est biaisé quand on sait que la HAS dit avoir analysé 300 études et examiné une trentaine de contributions, dont celles d’homéopathes ?

Moi-même j’ai été reçu par la HAS. Mais nos arguments ne sont pas retenus : à partir du moment où une étude ne comporte pas un nombre suffisamment important de patients, ils retoquent systématiquement. C’est ce que j’appelle ne pas tenir compte de la spécificité. D’autre part, je signale qu’il n’y a pas un seul expert homéopathe à la Haute Autorité de santé. On réclame aussi de pouvoir faire partie des discussions, de pouvoir défendre nos points de vue et nos études, qui existent. Passer son temps à dire que l’homéopathie n’a pas fait la preuve de son efficacité, c’est un mensonge.

Lire la suite de l’article sur francetvinfo.fr

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Il y a quatre dépenses qui ne relèvent en aucun cas de la dépense ou de la solidarité nationale :

    - l’Education (l’idéologie) qui appartient aux parents et non à l’Etat en charge seulement de l’instruction.(école communale).

    - La retraite qui relève de l’épargne individuelle et de la solidarité professionnelle.

    - La maladie car le soin n’est pas un droit mais une oeuvre de miséricorde, comme telle relevant de l’initiative privée.(il n’y a pas de droit collectif à la santé, il y a une obligation individuelle au secours).

    - Les transferts sociaux sont des bénéfices, du fait qu’ils sont dispensés par l’Etat, qui profitent également aux riches et aux pauvres alors que leur vocation n’est de profiter qu’aux pauvres.

     

    Répondre à ce message

  • Attention, stratégie économique : le but du jeu est de foutre par terre le labo Boiron, son cours d’actions va baisser et ainsi Macron pourra le vendre avantageusement à un mastodonte de Bug Pharma ( en fait, il subira une OPA pour être plus logique), de préférence étranger bien sur !
    Comme Alsthom, Technip, etc......une grande partie e la fine fleur de l’industrie française est vendue à l’étranger !
    Toujours pour accélérer la chute de la France, et permettre l’enrichissement de toujours les mêmes !
    Le labo Big Pharma qui récupérera Boiron, récupérera toutes les recherches, les utilisera, et viendra les revendre sur notre marché ( plus cher, beaucoup plus cher), et obtiendra les agréments facile de Macron et ses sbires !
    Ça ne sera plus labellisé "homérpathie", donc ça sera remboursé !
    Ces médocs chers, permettront d’accélérer la chute du système social français pour cause de déficit, que récupéreront les grandes compagnies d’assurance mondialisées : d’une pieere deux coups !
    Pendant ce temps, pro et anti homéopathie discutent du sexe des anges.....Ça marche...mais non ça marche pas....
    Diversion, business as usual...Macron est un banquier, ne l’oubliez jamais.

     

    Répondre à ce message

  • Je suis pro-Béchamp et anti-Pasteur, je considère que la médecine moderne est une vaste escroquerie (sauf en ce qui concerne la médecine d’urgence et la chirurgie), je connais les vertus certaines des molécules contenues dans les plantes...mais j’ai des doutes en ce qui concerne l’homéopathie. Non pas que je considère la théorie sous-jacente à cette médecine complètement farfelue, je suis ouvert à la possibilité que cela est vrai, et je serais même enclin à y croire plutôt de ne pas y croire...toutefois il semblerait qu’il manque des preuves scientifiques concrètes. Certes on a des témoignages et exemples sur son fonctionnement. Témoignages particulièrement intéressant quand il s’agit de l’homéopathie appliquée aux animaux où là l’effet placebo peut être exclu. Mais ce ne sont que des exemples anecdotiques qui demanderaient à être confirmés de manière plus systématique. L’effet des plantes médicinales sont démontrables par la méthode expérimentale, si l’homéopathie fonctionne bel et bien tel que sa théorie nous l’explique cela devrait être aussi démontrable. Quant à l’argument de la spécificité il est quand même bien facile ! Avec ce type de raisonnement on peut considérer que tout et n’importe quoi fonctionne ! Je suis certains que l’on pourra trouver 2 ou 3 patients qui après l’absorption d’une cuillerée de bouse de vache bien fraîche et encore tiède guériront miraculeusement d’un furoncle au cul...est-ce que cela devrait être un argument pour faire de la bouse un remède contre les furoncles ?
    Si l’homéopathie fonctionne uniquement par suggestion (effet placebo), c’est à dire en stimulant les capacités innées de l’organisme à se guérir par lui même je ne serais pas opposé à son utilisation, toutefois si on veut faire usage de l’effet placebo autant utiliser des méthodes qui spécifiquement et avec une grande efficacité ont cet effet (chamanisme...) plutôt qu’un système extrêmement complexe au niveau théorique (singeant la science) et matériel (labos de production...) alors que cela serait basé que sur du vent !

    Ce qui fait peur dans le déremboursement de l’homéopathie ce n’est pas le coût pour le malade (à la base ce n’est pas cher) mais le fait qu’implicitement cela signifie que si ces traitements ne sont pas remboursés c’est que cela n’est pas sérieux. Le fait d’être rembourse par la sécu donnait à l’homéopathie un cachet de sérieux car dans l’esprit des gens l’état ne rembourserait pas un truc complètement farfelu.

     

    Répondre à ce message

  • Quand on sait que l’allopathie se fonde sur des hypothèses (+5000)...

    Les détracteurs de l’homéopathie affirment que les substances dont elle use ne peuvent agir car les dilutions sont telles n’y en a plus trace. Pourtant, personne n’a jamais vu de virus, cela n’empêche pas la médecine officielle d’admettre les maladies virales et de les traiter avec des molécules à dose toxique générant ainsi de réelles pathologies par empoisement.

     

    Répondre à ce message

  • Il y aurait un climat délétère où ça ?

    Bref, l’homéopathie ne peut agir car, selon nos "matheux", les molécules, à force de dilution, ne sont plus visibles et donc ne peuvent agir.

    Si vous êtes athée, je peux admettre une certaine logique dans votre déduction cependant, comme st Thomas, j’étais une grande sceptique jusqu’au jour où j’ai franchi le pas, ne sachant plus vers quel saint me tourner, de consulter un homéopathe, qui était avant tout médecin (serment d’hypocate) ce qui fait cruellement défaut aujourd’hui et j’ai vu.
    J’ai vu une otite purulente, nécessitant une opération en urgence, disparaître en même pas 48h avec une dose de ferrum phosphoricum, une jeune femme suivie depuis des années pour infécondité tomber enceinte dans les trois semaines qui suivirent la prescription homéopathique, endiguer des crises d’asthme avec antimonium tartaricum, traiter des scarlatines ( et oui, il y en a plusieurs), résorber un érythème noueux... des faits bien tangibles.
    Il serait stupide de s’en priver juste parce que cela dépasse notre schéma mental.

     

    Répondre à ce message

  • L’autre me censure parce que je relève que l’allopathie se fonde sur des hypothèses et que les virus n’ont d’existence que ce que l’ont en dit car aucun microscope n’en a jamais décelé. Plusieurs sources scientifiques en attestent alors remue toi les méninges au lieu de te focaliser sur le climat, documente toi.

     

    Répondre à ce message

  • Un très bon article sur le sujet
    https://www.bvoltaire.fr/placebo-ve...
    E. Macron (auquel B. Hamon avait demandé lors du débat de 2017 s’il était vrai qu’il était financé par les patrons d’industries pharmaceutiques) a rencontré le 9 juillet 2018 les membres du club Dolder. Rencontre ne figurant pas à l’agenda de l’Elysée et qui a eu très peu d’écho. Les membres du Club Dolder sont les dirigeants des 25 plus grands laboratoires pharmaceutiques mondiaux.
    Cette question a été soulevée par F. Ruffin le 13 juillet qui mentionne des décisions dont on peut se demander si elles ne sont pas une conséquence de cette rencontre : délais raccourcis de mise sur le marché, diminution des contraintes de commercialisation, ou encore garantie d’un taux de croissance de 0,5 % par an minimum sur les trois prochaines années pour le chiffre d’affaires des médicaments remboursables.
    Et comme par hasard... le déremboursement de l’homéopathie.

     

    Répondre à ce message

  • Que d’apprentis Diafoirus dans les commentateurs « homéopathophobes » de cet article !
    L’ideologie rationaliste dix-neuvièmiste fait un tabac chez les Louis et Zuz, probablement premières années de médecine, tout imbus de leur arrivée de futurs clercs de l’Eglise Scientificologique Big Médecine...
    Ma question est : que font-ils à Égalité & Réconciliation ?
    lire Monette Vaquin : « Frankenstein ou les délires de la Raison » et « Main Basse sur les vivants « ... mais aussi Flaubert : « Bouvard et Pécuchet » (spécial hé patate et wouarf !!!)

     

    Répondre à ce message

    • On en reparle quand toi ou un de tes enfants sera vraiment malade (je ne le souhaite pas du reste).

      4 livres c’est beaucoup de lecture félicitation !

      La science et la médecine moderne en a produit des bibliothèques entières ... sinon à part ça je ne conteste pas les malversations ou les problèmes des labos mais n’est-ce pas jeter un peu vite le bébé avec l’eau du bain ?

      Je sens bien qu’on ne risque pas de rentrer ici dans un débat de fond mais bon l mémoire de l’eau est un faux de l science qui a été debunké peu après sa sortie faut se renseigner un peu sinon oui tu oui tu regardes un documentaire orienté et si tu cherches pas plus loin la terre est plate, l bible est un récit historique, les petits hommes vert tout ça tout ça. Le problème c’est que dans un débat ouvert et contradictoire, sourcé ça tient pas la route 2 minutes. Mais tu es le bienvenu pour nous citer tes sources et savoir dans quelle(s) thérapie(s) magique(s) tu crois ...

       
  • @goypride

    Il me semble que l’effet placebo existe chez l’animal..

     

    Répondre à ce message

  • Il me semble qu’il y a des « médicaments » qui sont en fait des placébos et qui sont remboursés. Je ne vois pas le problème avec l’homéopathie, si ça marche, à plus forte raison cela devrait être remboursé.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents