Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Des Lumières aux ralliements : l’Église face aux hérésies modernes – Conférence de Marion Sigaut et Philippe Prévost à Nice

L’association Culture populaire recevait le 12 février 2017 Marion Sigaut et Philippe Prévost pour une conférence intitulée : « Des Lumières aux ralliements – L’Église face aux hérésies modernes. »

 

L’intervention de Marion Sigaut :

 

L’intervention de Philippe Prévost :

 

Les questions du public :

 

À ne pas manquer, Marion Sigaut en conférence le 18 juin 2017 à Paris :

Retrouvez Marion Sigaut et Philippe Prévost chez Kontre Kulture :

 

Et sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "hérésie moderne" est un anachronisme, et même un oxymore : le terme "hérésie" n’a de sens que par rapport à une orthodoxie suffisamment puissante pour réprimer les déviants du dogme.

     

  • Il est inexact de dire que les Jansénistes ont gagné. Les Jansénistes défaits en cour de Rome ont déserté ce champ de bataille (la foi) et trahi leur camp pour épouser la cause des Lumières et de l’irréligion dans un tout autre. C’est comme dire que les Marxistes auraient gagné en 1981. Non, ils ont perdu, entre autres sous l’avalanche des monceaux de témoignages en provenance de l’Est, et décidé de déserter ce champ de bataille (l’état) et trahi leur camp pour épouser la cause libéral-libertaire.


  • C’est vrai que l’influence de la judéo-maçonnerie n’est pas trop abordée car il est difficile d’expliquer après lecture de la magnifique encyclique " Quas Primas " sur le règne du Christ-Roi, écrite par le Pape Pie XI et que ce dernier finisse par lâcher les Cristeros, sans parler de leurs considérables influences.
    Les couloirs du Vatican étaient déjà infestés par les prêtres initiés en mission et autres marranes. Déjà du temps du ralliement, ils étaient là. Malheureusement, au Mexique depuis Plutarco Calles rien à changer. C’est avec Pie XI que l’on voit bien que les papes jusqu’en 1958 étaient infaillibles dans leurs magistères ordinaires et extraordinaires en matière de foi et de moeurs, mais pas en politique. Après c’est une autre église, une errance humaniste ou nous " cheminons ". L’exorcisme de Léon XIII en tout cas reste une bénédiction qu’il faudrait peut-être appliquer à l’anti-pape actuel. Ah non pardon, on ne doit plus former de prêtres exorcistes.
    Merci pour vos éclaircissements.